• 300e épisode : Caterina Scorsone

    On célèbre le 300e épisode de cette incroyable série !

    C’est dingue. Je pense que la signification de la série continue à changer tout comme son impact. Cela représente une période de 13,14 ans et notre série est le témoin de hauts et de bas et de changements radicaux. Faire partie de ce témoignage a été profond.

    Une des forces de la série, c’est que nous avons des personnages vraiment, vraiment dynamiques avec plusieurs facettes et nous soulignons l’humanité ordinaire de toutes ces personnes. Il y a des personnages très différents au niveau des priorités, des emplois, des milieux sociaux mais au cœur, nous sommes tous des êtres humains imparfaits qui nous battons pour trouver l’amour, l’acceptation et des relations. Je pense que les thèmes majeurs touchent tout le monde, quel que soit le pays ou l’âge. C’est sympa d’en être arrivé à ce stade. On est là depuis assez longtemps pour avoir la première génération de téléspectateurs qui regardent la série avec leurs nièces, leurs neveux et leurs enfants. C’est fou.

    C’est une si grande partie de notre vie maintenant. Nous avons passé un pourcentage de notre vie d’adulte dans les murs du Seattle Grace/Grey Sloan Memorial. Ça augmente chaque année. C’est dur de démêler les moments de notre vie où on ne jouait pas dans la série de ceux où on y a joué parce que la série est vraiment devenue, pour beaucoup d’entre nous, une énorme partie de notre vie, nos réseaux sociaux et notre univers professionnel. Nous sommes en quelque sorte les médecins du Grey Sloan Memorial. On y traine beaucoup.   

    Je pense que le nombre de chirurgiennes a grimpé en flèche depuis que Grey’s Anatomy a commencé et je crois que nous pouvons nous en féliciter un petit peu.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :