• 300e épisode : Jason George

    On célèbre les 300 épisodes de Grey’s Anatomy. Un petit morceau de l’histoire de la télévision parce que ça n’arrive pas. Si vous avez la chance de gagner à la loterie et que vous atterrissez dans une série, vous souhaitez/priez/espérez faire environ cent épisodes. Ça équivaut à gagner à la loterie. 300 épisodes, c’est comme prévoir de devenir milliardaire. Vous ne pouvez pas prévoir ça. Vous n’y pensez même pas.

    C’est une série géniale. Je me souviens quand ma femme me l’a montrée pour la première fois, bien longtemps avant que j’y sois. Je me suis dit, "Je dois jouer dans cette série" et il y a seulement quelques séries qui vous donnent cette sensation parce que l’écriture est très puissante, les acteurs aussi. Et je voulais être dedans. C’est une bonne série télévisée qui dure depuis longtemps et en plus, elle a changé le visage de la télévision. Cette série a eu pour effet que les autres émissions télévisées ont changé leur façon de faire pour ressembler plus à l’Amérique. La télévision a commencé à changer la façon dont ils engageaient les acteurs grâce à cette série. On a commencé à avoir plus de diversité et moins de discrimination. Les gens ont commencé à se reconnaitre plus dans les personnages qu’ils voyaient à la télévision. Ma femme est Indienne, elle se reconnait à la télévision plus souvent que quand elle était une petite fille. Je n’ai pas souvent vu des gens comme moi à la télévision quand j’étais gamin, et certainement pas interprétant des médecins. Donc, je suis terriblement reconnaissant à Shonda pour avoir montré la lumière aux gens.    

    La raison pour laquelle la série trouve autant d’écho chez les gens, c’est parce qu’elle est très humaine. Parfois, certaines séries dramatiques perdent le sens de l’humour et parfois, quand il s’agit de séries comiques, elles perdent le sens du drame. Dans la réalité, dans la vraie vie, c’est mêlé. Personne n’est comme Shonda. Personne ne fait comme dans cette série, mélanger le drame au comique afin de pouvoir aller plus loin dans le drame parce qu’ils vous ont fait rire la seconde d’avant. Cette série pivote et rit d’elle-même. Il y a eu une scène, je crois que c’était Sandra Oh dans l’accident d’avion, je me souviens que je pleurais de rire en l’entendant parler de toutes les horribles choses qui lui étaient arrivées dans la vie. Ellen a dû jouer plusieurs scènes où elle dit, "Qu’est-ce qui ne va pas avec moi ? Tous ces trucs qui m’arrivent !" C’est amusant quand on le regarde à la télévision parce que cela fait 14 ans que les gens viennent avec les trucs les pus dingues que l’on puisse imaginer. Mais on pense tous comme ça. Il y a des moments dans la vie où on se dit, "Pourquoi tout ce bazar m’arrive ? Où sont tous mes amis que j’aime ?" Ces choses ont un écho, les relations entre les gens, que ce soit l’amitié ou les relations amoureuses. Les gens voient les relations qu’ils ont dans leur vie ou celles qu’ils aimeraient avoir.

    Il y a des gens qui m’ont dit qu’ils allaient à l’école pour être infirmier à cause de la série, qui voulaient devenir médecin à cause de la série, des gens qui étaient médecins et qui en regardant la série, en sont tombés amoureux. Je leur disais, "Vous allez me dire qu’i y a des choses qu’on ne fait pas correctement" et ils me disaient, "J’aime la série". On ne montre pas la réalité. Vous savez, les interventions durent entre 5 et 16 heures. Un épisode dure 44 minutes avec des publicités en plus. Les médecins le savent. Ils m’ont dit, "Vous montrez ce que c’est d’être un médecin quand il sauve des vies ou quand il perd quelqu’un, à quel point ça vous frappe, et c’est important pour moi." ce genre de conversation, avec des gens qui sont sur le terrain, c’est sympa.  

    Mes enfants étaient nés quand la série a commencé. Ils ont grandi maintenant. J’ai un adolescent et des enfants plus jeunes et cette série est peut-être la première chose, à part un film pour enfants que j’ai fait et qu’ils ont aimé quand ils avaient 4 ans, où ils m’ont trouvé cool. Cette série a signifié quelque chose pour eux parce que beaucoup de leurs amis la regardent et ils disent, "C’est mon père" et leurs amis leurs disent, "Il est dans Grey’s Anatomy ?" et ils répondent que oui. Et on voit dans leurs yeux qu’ils sont fiers mais je fais semblant de ne pas le voir parce que , vous savez, papa n’est pas cool et je ne peux pas les encourager dans cette voie, mais c’est sympa quand je vois que mes enfants ont une bonne réputation parce que leur père est dans Grey’s Anatomy.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :