• 300e épisode : Kelly McCreary & Giacomo Gianniotti

    Giacomo Gianniotti
    Ma première intervention chirurgicale a été un désastre et Linda Klein, notre productrice médicale, me hurlait dessus, "Tu tiens ça mal, tu ne fais pas ça bien", et sur le moment j’ai paniqué, mais après, c’est devenu une histoire qui nous faire rire. Mais ma première opération était sympa, juste parce que j’étais dans la salle d’opération avec les autres médecins et c’était un moment ù je le suis dit, "Oh mon dieu ! Je suis vraiment ici, je fais vraiment ça." Vous voyez ce que je veux dire. C’est une série dramatique mais il y a tellement de gens drôles dans cette série. On rit énormément entre les prises et on apprécie vraiment les trucs comiques quand on peut être drôle et faire rire les gens, parce qu’il y a tellement de gens drôles ici. J’adore ces moments où on peut jouer et s’amuser.
    L’année dernière, j’ai pu être dirigé par Denzel Washington ce qui est le point d’orgue de ma carrière. C’est incroyable. Je n’ai jamais pensé que Grey’s Anatomy était le boulot qui allait me donner la chance de pouvoir travailler avec Denzel Washington, parce qu’il est centré sur le cinéma, pas la télévision, donc c’était vraiment sympa. Et Jason George et moi avons pu assister à une opération à cœur ouvert, durant ma première année, pour observer des chirurgiens et j’en ai tiré beaucoup de leçons. Ça a été une expérience extraordinaire. J’ai pu assister à quelque chose que très peu de gens peuvent voir, à moins d’être chirurgien. Je me suis senti privilégié d’avoir pu vraiment assister à ça et j’en ai d’autant plus de respect pour les chirurgiens et ce qu’ils font. Je reçois des messages, des textos et des messages sur Instagram de la part de jeunes qui me disent "Cette série a fait de moi un médecin. Je suis à la fac de médecine. Je fais ces études à cause de ce que vous avez dit ou à cause de ce qu’un autre personnage a dit. Cet épisode m’a donné envie de me diriger vers cette spécialité." C’est vraiment extraordinaire qu’une personne qui n’est pas du tout médecin puisse inspirer quelqu’un à le devenir. C’est vraiment sympa.
    Pour les gens qui regardent depuis le début, je peux me reconnaitre en eux, avec les séries que je regardais aussi. Quand l’écriture est vraiment bonne et qu’il y a une forte attention qui est portée au développement des personnages, vous vous attachez vraiment à ces derniers et à ce qui leur arrive, et au fait qu’ils vivent ou qu’ils meurent. Et ces fans sont impliqués et donc, c‘est très difficile de détourner les yeux de ce qui se passe dans la vie des personnages avec lesquels ils ont passé tellement de temps. Vous avez l’impression de connaitre ces gens quand vous les voyez depuis 13 ans d’affilée. Une autre raison, c’est que nous avons un cast féminin très fort et indépendant, des dures à cuire, et je pense que c’est un véritable encouragement aujourd’hui pour les femmes qui regardent la série, de voir autant de femmes indépendantes qui ont autant de succès, qui sauvent des vies. C’est une source d’inspiration.
    Je n’ai vraiment aucun mérite. Je suis le nouveau venu. Cette saison est ma troisième. Je suis vraiment très heureux de faire partie de cette étape importante qu’est le 300e épisode. Nous avons encore beaucoup d’acteurs originaux qui étaient dans le pilote, comme vous le savez, et c’est très émouvant de voir leur parcours et d’y avoir assisté même si c’est durant mon bref séjour ici. Arriver à ce stade et se retourner pour voir les anciens épisodes et voir d’où ils viennent, pas seulement les acteurs mais aussi les scénaristes, les producteurs et Shonda, c’était une séance de lecture très émouvante parce que tout le monde s’est rendu compte du temps qui s’était écoulé et de tout ce qui avait été accompli par chacun depuis.

    Kelly McCreary
    Peut-être parce que c’est relativement récent, j’ai adoré travailler avec LaTonya Richardson Jackson dans la storyline de la mère de Maggie. Ça l’amusait tellement d’être ici. Elle était tellement drôle et elle a été la meilleure conteuse d’histoire que je n’ai jamais vue, et tellement aimante. Elle était vraiment parfaite dans le rôle de la mère de Maggie, tellement généreuse, drôle, chaleureuse. J’ai adoré ces scènes.
    Je pense que ça veut dire beaucoup de choses sur la puissance de l’art, la façon dont la série peut être utilisée comme un instrument pour instruire les gens, les guérir et les encourager. Si ce que nous faisons pour encourager les gens à s’engager dans des professions, je suis sûre que ce n’est pas la seule chose qui les pousse dans cette direction, mais si nous sommes ce qui les fait basculer, et qu’on crée un scientifique qui va trouver un remède ou un médecin qui trouve une solution, c’est la raison pour laquelle on fait cette série. On pourrait avoir des moments vraiment, vraiment super mais on est parfaitement conscient de l’impact que nous avons et c’est vraiment une sensation forte. J’en suis très fière et j’ai beaucoup d’humilité par rapport aux vrais médecins et pas aux prétendus médecins qui travaillent ici.
    Il y a beaucoup de choses dans la série. Je pense qu’elle a tout ce qu’il faut pour que les gens continuent de la regarder. C’est amusant à regarder et les situations sont drôles ; elles sont proches de ce que les gens vivent dans la vraie vie et donc ils peuvent s’y reconnaitre. Les personnages sont tellement riches et bien dessinés. Ils reflètent toute une série d’expériences humaines dans lesquelles notre public peut se retrouver. Même si ce n’est pas le cas, c’est interprété d’une façon qu’ils peuvent comprendre d’où viennent ces personnages. Je crois que les gens aiment qu’on suscite leur empathie. Ils aiment apprendre. Ils aiment la musique dans la série. Il y a quelques beaux acteurs. La série a tout ce qu’il faut. Shonda a réussi à concocter cette série avec tous les bons ingrédients et j’essaie que la série continue.
    Le 300e épisode est un hommage à toute la série. Il fait appel aux thèmes et aux images des 14 saisons de la série. Il y a des références aux personnages qui sont toujours dans la série, des références à leur passé d’une façon très émouvante.
    Pour moi, la signification de faire partie de Grey’s, une série télévisée qui est autant chargée d’histoire, ça me vient en vagues de temps en temps. Parfois on ne réalise pas. Parfois, on le voit dans le regard d’une guest-star qui est totalement émerveillé de voir les murs de l’hôpital, parce qu’ils regardent la série depuis toujours, et ils nous disent, "Oh oui, les personnages sont avec nous depuis si longtemps". Parfois, c’est dans le regard de mes partenaires qui sont là depuis 14 saisons et qui ont raconté les histoires qui font revenir les gens. Parfois, c’est une storyline vraiment super qu’on me donne et je me dis, "Oh mon dieu, voilà pourquoi je suis tellement reconnaissance d’avoir ce boulot. C’est comme ça que je veux atteindre les gens. C’est comme ça que je les instruire. C’est comme ça que je veux utiliser mes capacités, mon talent dans mon art pour faire du bon travail". Ça signifie beaucoup de choses pour moi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :