• Camilla Luddington

    Camilla Luddington a parlé de Grey’s Anatomy avec un journaliste du Huffington Post.

    Grey's Anatomy est maintenant de retour pour la deuxième partie de saison. Que peuvent attendre les fans de la série, ainsi que de Jo ?
    Donc, comme vous l’avez vu dans le dernier épisode, le premier épisode de la reprise, nous avons repris le soir même où on avait arrêté. Jo, Arizona et Bailey vont dans une prison de haute sécurité et aident à accoucher une adolescente qui est là à perpétuité. C'était un épisode amusant à filmer, ainsi qu’à regarder ! Il y a tellement de moments où vous voulez rire, et aussi, il y a de grands moments d’émotion. Donc, le prochain épisode après ça, c’est encore la continuité du ressenti de ces trois femmes après la prison, et tout sera révélé à propos du sort d'Alex. En ce qui concerne Jo, vous voyez se produire un continuum de ce qu'elle découvre et une rupture émotionnelle par rapport à ce qui se passe. C'est la meilleure façon de le décrire.

    Avec Grey's Anatomy, vous travaillez dans une série qui a des fans très dévoués, avec des personnages que les gens aiment vraiment. Pouvez-vous nous parler un peu des fans de la série ?
    C'est vraiment incroyable. On vient de remporter le People’s Choice Award et on nous a posé la même question, et l'une des choses qu’on a dite, c'est que c'est toujours une surprise pour nous tous ; il y a tellement de générations différentes qui regardent notre série, et c'est quelque chose dont nous sommes très fiers. Les mères et les filles regardent notre série, tout le monde. C'est fou, j'étais dans un restaurant, et une femme est venue vers moi, et j'ai pensé qu'elle disait qu'elle aimait Grey's Anatomy, mais au lieu de ça, elle m’a dit que son fils aimait la série et qu'ils la regardaient ensemble - et lui avait dix ans ! Donc, je pense que ça va montrer l'incroyable base de fans de la série. Ils sont vraiment passionnés, et c'est incroyable. C'est pourquoi nous sommes toujours diffusés et que nos audiences sont si élevées. C'est évidemment à cause de Shonda [Rhimes] et des scénaristes, et nous sommes tous très fiers d'en être fiers.

    Et, bien sûr, vous travaillez avec des personnes très respectées ; Ellen Pompeo, Justin Chambers, Chandra Wilson, James Pickens Jr. et, bien sûr, Shonda Rhimes.
    Nous sommes dans une série avec vingt-quatre épisodes par saison, et ça signifie que contrairement à certaines séries du câble, on est ensemble dix mois sur l'année et il y a évidemment une camaraderie qui nait. On a tellement de respect l’un pour l'autre et c'est vraiment incroyable. Une chose que je vis en ce moment, pendant la grossesse, c'est à quel point Shonda et l'équipe respectent les mamans qui travaillent, et je trouve que c'est tristement rare dans ce milieu. Donc, je suis vraiment heureuse que Shonda soit notre showrunner, parce que cela signifie que les femmes sur le plateau qui jonglent avec la maternité et Hollywood ressentent vraiment son soutien et qu’elles peuvent faire les deux, et que c’est bien accueilli et célébré.

    Une autre chose que Shonda fait est d’avoir un cast où la couleur de peau n’a vraiment aucune importance, ce qui était vraiment inédit avant Grey's Anatomy.
    J'ai peut-être tort de dire ça, mais j'ai entendu dire que Grey’s était en fait la première série qui a fait ça. Je pourrais ne pas avoir raison, mais c'est ce que j'ai entendu dire quand j'ai rejoint le cast. Et ce que ça signifie, c'est que notre cast est très diversifié et qu’il représente vraiment ce qu’est l'Amérique, et ce à quoi le monde ressemble. Je trouve ça incroyable et j'aimerais que plus de séries le fassent. Je pense que nous commençons à voir ça changer, mais c'est absolument incroyable que Shonda ait commencé, mais je pense que tout ce qu'elle fait, c’est simplement de montrer au public ce qu'ils voient dans leur vie quotidienne. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :