• Camilla Luddington

    Il y a quelques jours, Camilla Luddington a mis son deuxième enfant au monde. "Après un troisième trimestre qui m’a paru aussi long qu’une année, c’est finalement arrivé ! Matt et moi sommes tellement heureux d’annoncer la naissance de notre adorable bébé Lucas, connu sous le nom de mon petit lion" a-t-elle annoncé aujourd’hui sur son compte Instagram.

    imagebam.com imagebam.com imagebam.com

    "C’est le seul prénom de garçon que mon mari et moi ayons jamais vraiment aimé et il était en fait en tête de la liste des prénoms de garçon lorsque j'étais enceinte de Hayden" a-t-elle déclaré au magazine People. "Cette fois, nous étions également tellement convaincus que j'allais avoir une fille à nouveau, car mes nausées matinales étaient très fortes, que nous pensions déjà à de nouveaux prénoms de fille. Quand nous avons découvert que nous allions avoir un garçon, nous avons su immédiatement qu'il s’appellerait Lucas ! Son deuxième prénom est celui de mon mari, Matthew."

    "C'est incroyable d'accueillir notre deuxième enfant" a-t-elle confié. "Notre famille s'est isolée depuis mars [en pleine pandémie de coronavirus], ce qui a amené des difficultés, mais le bon côté est que cela nous a donné beaucoup de temps pour nous préparer. Une fois que j'ai atteint 37 semaines de grossesse, j’avais hâte que le bébé arrive. Notre bulle est complète maintenant qu'il est là".

    Même si elle avait déjà été enceinte avant, c'était "beaucoup plus stressant" cette fois-ci compte tenu de la crise COVID-19. J'étais vraiment plus anxieuse au quotidien. Non seulement j'étais inquiète de contracter le COVID et de ce que cela pouvait signifier pour ma grossesse, mais je m'inquiétais aussi du fait que mon mari ne puisse pas être présent avec moi pendant l'accouchement. Cela a changé beaucoup de choses pour moi cette fois-ci. Par exemple, Matt n'avait pas le droit de venir aux échographies, ce qui nous a fait rater ces moments ensemble."

    Luddington n'a également jamais pensé qu'elle devrait porter un masque pendant l'accouchement. "Je n'y avais pas pensé et quand j'ai appris que j'allais devoir le faire, j'ai pleuré. J'ai complètement compris l'importance d'en porter un, j'ai juste redouté l’expérience. L’accouchement est si physiquement épuisant que je ne pouvais pas imaginer ajouter un masque". Pour celles qui éprouvent cette crainte également, elle, Luddington assure qu'elle a "honnêtement oublié" qu'elle portait le masque pendant la plus grande partie de l'expérience. "J'ai accouché pendant plus de 15 heures et il se passait tellement de choses que mon esprit était ailleurs. Je n'avais pas envie de l'arracher, mais j'étais reconnaissante qu'ils nous aient permis de les enlever pendant un court moment pour prendre des photos après l'accouchement sans les masques".

    Quant à la façon dont elle a géré le stress pendant sa grossesse, "je me suis débrouillée en essayant de trouver du temps pour moi afin de décompresser le soir, ce qui signifiait généralement prendre un bain après que Hayden soit au lit et lire. Si j'avais eu une mauvaise journée, c'était plus facile de me secouer et de me remettre en forme". L'actrice raconte qu'elle était "frustrée" au début "de se sentir si souvent dépassée" et "d'éprouver tellement d'anxiété" durant la pandémie, mais elle veut conseiller aux autres femmes "d'être douces" avec elles-mêmes : "Ce n'est pas grave d'avoir des mauvais jours. Ce n'est pas seulement normal, c'est tout à fait compréhensible".

    Son mari l’a aidée en la soutenant. "Nous avons toujours eu l'attitude de ‘nous sommes dans le même bateau" dans tout ce que nous avons fait’. Cette fois-ci, nous avons eu le sentiment de pouvoir nous appuyer l’un sur l’autre et nous avons bénéficié d'un soutien indéfectible. Parfois, c'était aussi simple que de me serrer dans ses bras."

    La petite Hayden ne pourrait pas être plus heureuse d'avoir un petit frère, elle aussi. Elle me chatouillait le ventre quand j'étais enceinte et pensait qu'elle chatouillait le bébé", explique Luddington. "Quand il est arrivé, elle a été prise de vertige. Elle n'arrêtait pas d'embrasser sa tête et de lui dire combien il était mignon. Nous étions soulagés, car on ne sait jamais avec un bambin comment il peut réagir aux choses. Le jour où nous avons ramené Lucas à la maison sera toujours l'un de mes souvenirs préférés." source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :