• Ellen Pompeo

    Grey's Anatomy a vu de nombreux visages aller et venir, mais la série pourrait-elle exister un jour sans Meredith Grey ?

    Heureusement, il ne faudra pas répondre à cette question pendant un certain temps parce qu’Ellen Pompeo, qui a tenu le rôle principal depuis que "Grey's Anatomy" a fait ses débuts en 2005, ne va nulle part.

    "Shonda [Rhimes] et moi avons dit toutes les deux que lorsque je serai prête à arrêter, nous arrêterons la série", a déclaré Pompeo à Variety, révélant que la série ne continuera jamais sans son personnage. "L'histoire porte sur le parcours de Meredith Grey et, lorsque j'en aurai assez, la série sera finie." Elle ajoute en riant : "Concernant le temps pendant lequel je veux faire la série, je suis en train de réfléchir pendant que nous en parlons."

    "Grey's Anatomy" a déjà été renouvelée pour une saison 14 pour la saison télévisuelle 2017-2018 et est considérée de façon impressionnante comme la série dramatique la plus appréciée d'ABC, ce qui est un véritable exploit pour une série qui est dans sa 13e saison. Les prévisions pour Grey's ressemblent à un ciel ensoleillé avec de nombreux renouvellements en vue, mais lorsqu'on lui demande combien de temps la série peut continuer, Pompeo dit que l'avenir dépendra des fans.

    "Je suis vraiment ouverte à tout ce que l'univers présente", dit Pompéo. "Je ne sais pas combien de temps la série continuera. Je sais que la chaine et le studio semblent dire qu'ils ne voient pas de fin en vue, mais je pense que le public nous dira quand ils n’aimeront plus la série. Je trouve que c’est vraiment arrogant de supposer que la série peut durer éternellement. Je n'aime pas cette approche. À l'heure actuelle, avons la grande chance d'avoir les fans que regardent encore, et je pense que les fans nous informeront quand il sera temps d'arrêter la série."

    A l'échelle mondiale, les fans s'accrochent à "Grey's Anatomy" et Netflix a contribué à ce que la série se trouve une nouvelle vie parmi les téléspectateurs plus jeunes, qui l'ont découvert plus tard dans son parcours. Le succès n'est pas passé inaperçu pour Pompeo. "Je dois dire que c'est très revigorant, ces chiffres et l’appréciation des fans, et de voir combien cette série touche les gens, pour un stupide soap opera en prime time", dit Pompeo. "C'est l’étrange anomalie d’être ce stupide soap opera du soir et personne ne peut comprendre comment on dure et pourquoi les chiffres d’audience sont tellement énormes, mais la série fait vraiment la différence dans la vie des gens. Partout où je vais, il y a de l'admiration et les histoires touchantes que j'entends, et les gens viennent avec des larmes dans leurs yeux et veulent me prendre dans leurs bras, c'est aussi fréquent que ça l’était au début de la série.

    Pompeo sourit avec excitation, expliquant que cette semaine, elle a reçu deux courriels de téléspectateurs qui ont regardé l'épisode de la semaine dernière de "Grey's", qui a mis en avant le problème du cancer inflammatoire du sein. Elle dit que les femmes lui ont écrit pour raconter qu'elles avaient été renvoyées par des médecins, après avoir constaté une éruption cutanée sur leur sein, et il s’est avéré que quand elles sont retournées chez leurs médecins, elles avaient effectivement un cancer inflammatoire du sein. "Il y a de bonnes chances qu'elles survivent parce qu’elles ont été dépistées assez tôt, parce que toutes les deux, elles ont vu l'épisode de 'Grey's Anatomy' de la semaine dernière, à cause de ce stupide feuilleton du soir " d'exclame Pompéo.

    "En tant qu'interprète et en tant qu'artiste, notre objectif est d’émouvoir les gens et de les toucher, et nous le faisons encore 13 ans plus tard. C’est donc très difficile d'arrêter lorsqu’on sent qu’on émeut les gens à un tel point", poursuit-elle . "Tant que le public est autant intéressé et ému, cela m'aide à continuer. C'est vrai. Je le fais vraiment, à ce stade, parce que les gens continuent de m'inspirer. C’est vraiment le cas."

    Pompeo est restée fidèle à la série, malgré les départs des vedettes de longue date telles que Katherine Heigl, Sara Ramirez et surtout Patrick Dempsey. "Pourquoi quitter un succès ?" dit-elle. "On ne quitte pas quelque chose pour rien. Et avec les états de service là dehors, je suis bonne pour continuer à faire la série pour le moment", ajoute-t-elle en riant.

    Quand le jour viendra où Grey's Anatomy se terminera, Pompeo dit qu'elle veut se concentrer sur la production à travers sa société Calamity Jane et éventuellement ajouter quelques réalisations à son CV, après ses débuts de réalisateur dans l'épisode de cette semaine. Elle attribue ses hautes compétences au fait d’avoir observé d'autres personnes sur le plateau de Grey's.

    "Shonda a été incroyable en me laissant évoluer avec le spectacle. Je suis beaucoup plus impliquée maintenant, du point de vue créatif dans ma façon de raconter les histoires et dans la direction que prend la série. Plus je reste, plus elle me donne l'impulsion ", dit Pompéo. "J'ai beaucoup appris sur la production, que ce soit sur la réalisation, sur la gestion d’une série, j'ai tout un autre sac de trucs maintenant et tout un ensemble de nouvelles compétences que j'ai appris, donc ça va au-delà de la comédie pour moi. J'ai un rôle beaucoup plus important maintenant et j'apprends beaucoup. Je suis encore engagée."

    Une seule chose que vous pouvez exclure du futur post Grey’s de Pompéo, c’est une autre série sur une grande chaine. "Je ne ferai plus jamais une série de 24 épisodes par saison, non", admet-elle. "Mais j'ai le luxe de ne plus faire ça. Je ferai probablement une série plus courte, sur Netflix ou Hulu ou Amazon avec 10 épisodes. Quelque chose comme ça. Je ferai quelque chose de plus court, sûrement, mais plus jamais autant d’épisodes. J’ai beaucoup de chance et de reconnaissance de pouvoir dire que je n'ai pas à le faire." source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :