• Ellen Pompeo

    Dans une nouvelle interview, Ellen Pompeo parle de l’évolution de son personnage. Elle nous dit aussi ce qu’elle pense de l’éventualité que Meredith retrouve l’amour après avoir perdu Derek.

    Comment décririez-vous le parcours de Meredith Grey ?
    Son expérience est une expérience de force. Elle a perdu tant de personnes dans sa vie, mais elle utilise toute cette douleur pour se donner la force de continuer. Nous essayons d'envoyer le bon message aux enfants, qui peuvent avoir besoin d'encouragement et d'endurance.

    A quel point est-ce important pour vous qu'elle soit une femme forte ?
    Quand j'ai commencé dans ce milieu, j’ai reçu des tas de scénarios de film. C'était toujours pour être la petite amie, la petite amie, la petite amie. Ce n'était même pas l’épouse ! Et tous ces scénarios me semblaient si inintéressants. Et en passant, de grands réalisateurs, de bons films, de bons scripts, mais les rôles ne me donnaient rien à faire.

    Ce qui m'a d'abord attiré dans le rôle de Grey, c'est que c'était un personnage qui, dès le début, avait quelque chose à faire. Elle était médecin et l'histoire parlait d'elle. Grey's Anatomy a mis une femme au centre des préoccupations bien avant que ce ne soit à la mode. Shonda était un peu à l’avant-garde.

    Meredith est actuellement au sommet de son art et elle vit très bien sans homme dans sa vie. En êtes-vous heureuse ?
    Nous voulons vraiment montrer que Meredith n'a pas besoin d'un homme pour être accomplie ; que si vous n'avez pas de conjoint, il ne vous manque pas quelque chose. Quand les gens me disent : "Oh, vous avez tout, vous avez une famille, vous avez un mari, et vous avez des enfants, et vous avez un excellent travail". Et oui, c'est peut-être vrai, mais je pense que tout avoir a un sens différent selon les personnes.

    En vérité, avoir tout ça est ce qui vous définit comme étant comblée et heureuse. Certes, c’est génial de partager votre vie avec un partenaire, mais cela ne peut pas être le seul objectif de Meredith... remplir le vide que Derek Shepherd a laissé. Je pense que son but est d'être aussi bonne ou meilleure chirurgienne que sa mère, mais aussi d'être une meilleure personne.

    Votre productrice Krista Vernoff a laissé entendre qu'il pourrait y avoir un autre amoureux potentiel pour Meredith à un moment donné, peut-être cette saison.
    Je sais que Krista fait pression pour ça. Pour moi, il s'agit de trouver la bonne personne, puis d'écrire l'histoire, plutôt que d'écrire l'histoire, puis de se dépêcher de trouver le gars. C'est comme Sex and the City, après le départ de Mr. Big, Carrie a eu un autre amoureux, mais ce n'était pas Mr. Big. Je ne pense pas qu’on aura quelqu'un avec qui j'aurai autant d’alchimie qu’avec Patrick Dempsey. Si ce qu’on fait n’est pas aussi bon, pourquoi devrait-on le faire ? Mais on peut toujours être surpris.

    Préférez-vous la Meredith Grey sombre et tourmentée ou la Meredith qui est plus légère et joyeuse ?
    Je n'ai pas aimé l’écriture sombre de la série au cours des deux dernières années, mais j'ai aimé le sombre et tourmenté quand Sandra Oh était dans la série. Toutes les scènes que j'ai faites avec Sandra Oh étaient un bonheur absolu. Quand vous faites une série pendant si longtemps, vous avez beaucoup de saisons que vous ne pouvez pas traverser, et puis les autres saisons sont plus légères et plus heureuses.

    Avez-vous envisagé de partir durant ces saisons ?
    Personnellement, je ne peux pas dire, "Oh, je vais partir parce que je n'aime pas ce que le personnage fait en ce moment." C'est comme avec une amitié ou un mariage. On ne peut pas simplement partir parce que ça devient un peu dur. Je vais simplement dire, "Emmenons le personnage dans une direction différente." J'ai eu plein de hauts et de bas durant l’expérience Grey’s. Plein.

    Vous avez commencé à réaliser, à l’instar d’un certain nombre de vos partenaires, comme Chandra Wilson et Kevin McKidd. Ça vous plaît ?
    Je n'ai jamais eu d'intérêt pour la réalisation avant, parce que ça demande beaucoup de temps, et j’en passe déjà beaucoup sur le tournage. Mais pour être honnête, j'ai un certain ego qui fait que parce que la série est toujours un grand succès, je veux vraiment qu'elle soit bonne. Je veux que tout soit mieux tout le temps. C 'est pourquoi j’ai voulu produire.

    La réalisation est assez naturelle pour moi car j'ai une vision très forte de la série, qui peut être différente de celle des autres. Je connais ces personnages, et je sais ce que je veux voir. Réaliser est donc un moyen pour moi de montrer aux fans ma version de Grey's Anatomy.

    Toutes les personnes de la série à qui j'ai parlé espèrent que vous resterez deux ans de plus pour que Grey’s puisse battre le record de 15 saisons de la série Urgences en tant que série médicale la plus longue.
    [Rires] Je n’ai pas ce genre d’esprit de compétition. Je ne veux pas faire de grandes annonces sur le moment où la série se terminera mais bien sûr, on a une date de fin en tête.

    Il semble donc que vous ferez ces deux saisons supplémentaires.
    Je pense que oui.

    Comment voyez-vous Meredith dans le final de Grey’s ? Je la vois partir en Suisse pour travailler avec l'ONU et retrouver "sa personne", Cristina.
    C'est très intéressant. Comment mettre fin à Grey's Anatomy ? C'est énorme, comme mettre fin aux Sopranos. Tout ce que je peux dire maintenant, c'est que je sais que Shonda Rhimes sera celle qui décidera comment ça se termine. Nous déciderons ensemble quand. source


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Janvier à 19:19

    Quel retournement de veste, que dis-je, c'est retournement de veste, de la chemise et du pantalon lol  je cite " Je ne pense pas qu’on aura quelqu'un avec qui j'aurai autant d’alchimie qu’avec Patrick Dempsey. Si ce qu’on fait n’est pas aussi bon, pourquoi devrait-on le faire ? Mais on peut toujours être surpris."

    Aaah je croyais que la mer était pleine de poissons à pêcher Mrs Pompeo ????? oui un aprem sous le soleil de la Sicile, vous aviez dit qu'il y a d'autres mecs.....l'expérience Le Mérou a été desastreuse a priori, elle n'a pas apprécié, la prod n'a pas apprécié, c'est vrai que question Alchimie, c'était le froid polaire !

    2
    Flo
    Vendredi 26 Janvier à 20:11
    Moi j’avais aime la relation Mer Nathan, Ellen la tres bien joué. Et beaucoup de fans ont pense comme moi. Apres qu,elle pense a Patrick et qu’elle dise qu’elle aura pas d’autre avec une aussi forte alchimie c’est juste la verite. Elle parle tres bien en ce moment, elle est apaisee ca fait du bien.
    3
    Patricia
    Vendredi 26 Janvier à 20:18

    Une interview qui nous fait comprendre clairement qu'Ellen est la première à ne pas avoir envie que son personnage se retrouve dans une relation amoureuse. Elle sait que le couple MerDer ne sera jamais égalé et je lui donne raison pour dire que si c'est pour faire moins bien, il vaut mieux ne rien faire. Il y a d'autres histoires à raconter sur Meredith que des soi-disant histoires d'amour qui ne vont pas convaincre grand-monde

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :