• Ellen Pompeo

    Hier, Ellen Pompeo était l’invitée d’Ellen DeGeneres. Elle y a parlé de ses enfants, des actions du GLSEN et bien évidemment de Grey’s Anatomy.

     

    EDG: Donc vous avez été en Europe avec vos enfants. Quel âge ont-ils maintenant ?
    EP: Deux, quatre et neuf ans.
    EDG: D'accord et donc, le vol en avion dure longtemps pour aller en Europe. Comment ça s'est passé avec vos enfants ?
    EP: Oh ça a été beaucoup d'aventures. (Rires) Ça a été difficile.
    EDG: Ils aiment l'avion ?
    EP: Je ne sais pas comment les mères faisaient avant les iPads. Parce qu'avec celles de neuf et quatre ans, on peut leur coller un iPad dans les mains. Et surtout, j'ai un truc. Je ne les laisse pas utiliser l'iPad des semaines avant le départ et quand on est dans l'avion, je leur dis, j'ai eu un iPad. (Rires) Et elles deviennent complètement dingues. Et elles sont calmes durant tout le voyage. C'est celui qui a deux ans, Eli. Il est juste en train d'apprendre à marcher et il est super excité de rencontrer toutes les personnes qui sont dans l'avion.
    EDG: Oh woaw. Et les gens sont excités de le rencontrer ?
    EP: (Rires) Non. Certains, oui, d'autres, pas. (La photo d'Eli apparait à l'écran) Le voilà en Italie en train de manger des pâtes. C'est adorable.
    EDG: Donc il a deux ans. Et vous avez dit quatre et neuf ans.
    EP: Oui, Sienna a quatre ans. Je ne sais pas si on a une photo d'elle. (La photo de la fillette apparait sur l'écran) Voilà Sienna. C'est l'enfant que j'aurais voulu être.
    EDG: Qui est votre préféré ? Si vous deviez dire lequel vous préférez, ce serait qui ?
    EP: Ellen DeGeneres, vous n'avez pas intérêt à faire ça !
    EDG: Ils ne regardent pas. (Rires) Très bien. Donc vous avez un préféré, de toute évidence, parce que vous n'allez pas le dire. (Ellen Pompeo s'étrangle de rire) Parce que la réponse devrait être, je les aime tous.
    EP: (hilare) Vous avez raison, je les aime tous.
    EDG: Ça aurait dû être votre réponse immédiatement. OK. Qui est le plus intelligent ?
    EP: (Rires) Ça dépend pour quoi. Stella est intelligente, elle sait comment aller chez son père pour obtenir ce qu'elle veut. Et Sienne est super intelligente, parce qu'elle va complètement péter les plombs, elle va piquer une crise et on va lui donner tout ce qu'elle veut pour la faire taire. Et ensuite, Eli est super intelligent parce qu'il sait vous faire les beaux yeux. Et on lui donne tout ce qu'il veut, même qs'il ne peut pas parler. Donc il ne peut pas vraiment demander quelque chose.
    EDG: Exact. Ils ont tous l'air d'être des manipulateurs.
    EP: (Rires) Oui, tous les enfants ne le sont-ils pas ? Ils sont tous des petites créatures affamées et manipulatrices. Ils ont toujours faim. Et ils veulent toujours tout.
    EDG: Oui, c'est pourquoi je n'en ai pas.
    EP: Oui. (Rires)
    EDG: J'ai apprécié que vous me demandiez de vous remettre un prix ce week-end. J'étais à Vancouver. Mais vous avez reçu le prix GLSEN ce week-end. Et c'est fantastique. Tout d'abord, félicitations.
    EP: Merci.
    EDG: Mais vous avez vraiment besoin d'aide maintenant.
    EP: Oui. GLSEN est une association extraordinaire. Pour ceux qui n'en ont pas entendu parler, ils apportent leur soutien aux adolescents gay, lesbiens et transgenres dans les écoles, particulièrement dans l'environnement scolaire. Ils travaillent beaucoup sur un plan local, avec les professeurs et les écoles. Ils font beaucoup d'enquêtes et de sondages. Et nous savons, les enquêtes de GLSEN le montrent, cette année, il y a eu une augmentation de la violence contre les adolescents gay, lesbiens et transgenres dans les écoles, une augmentation de 65%. Pouvez-vous imaginer un gentil petit enfant de CE1, de CE2 ou de CM1 et il est différent des autres enfants. Et tous les jours, ils sont confrontés à l'anxiété et la peur d'être battus, harcelés et persécutés. Et cette année particulièrement. Je ne veux pas parler de ce qui fait que la violence dans le pays atteint un taux aussi alarmant mais c'est le cas. Et une chose que nous pouvons tous faire, que nous connaissons grâce aux enquêtes de GLSEN, c'est installer des clubs Alliance Gay-Hétéro dans les écoles. Les gosses se sentent soutenus. Et ils se sentent en sécurité et ils apprennent mieux. Il y a moins de dépressions et de suicides. Et donc, c'est quelque chose que nous pouvons faire pour aider ces enfants et les enquêtes montrent que c'est vraiment efficace. Ça s'appelle l' Alliance Gay-Hétéro. Donc à tous les gosses hétéros qui nous regardent, s'il n'y a pas un club Alliance Gay-Hétéro dans votre école, s'il vous plait, je vous en supplie d'en lancer un, parce que c'est quelque chose que vous pouvez faire.
    EDG: Oui, c'est bien de votre part.
    EP: Ils ne sont pas assez vieux pour aller voter.
    EDG: Oui mais ils peuvent faire ça.
    EP: C'est important, parce que si vous n'êtes pas assez vieux pour aller voter, c'est une chose que vous pouvez faire qui fera une vraie différence et qui aide vraiment des enfants. Donc, s'il vous plait, je vous en supplie.
    EDG: J'aime le fait que cela vous passionne.

    EDG: Parlons de Greys Anatomy. C'est la quinzième saison. Y en aura-t-il une seizième ?
    EP: Oui, bien sûr.
    EDG: Oui ?
    EP: Oui.
    EDG: Oui. C'est fantastique. Bien.
    EP: OUi.
    EDG: Je me demandais si vous… Je pensais qu'il y avait une possibilité pour que ça ne soit pas le cas.
    EP: Eh bien, mon contrat va jusqu'à la saison 16 donc je suis obligée de la faire. Et vous savez, ces audiences… Il n'y a pas de fin en vue avec le streaming et la série est tellement populaire. Et je dois le redire, j'aime venir dans votre émission. Merci à vous de me donner cette plateforme parce que non seulement on peut faire de grandes choses mais on a la possibilité de dire merci. Parce que partout où je vais, que ce soit en Italie, en France, Londre, dans le Kansas, les gens viennent vers moi avec des larmes dans les yeux et me disent à quel point la série est importante pour eux. Le dernier épisode que j'ai réalisé, c'était le premier que j'ai réalisé en fait, il y avait un adolescent dedans. Et il était gay. Et il jouait un personnage gay dans la série. Et à la fin du tournage, il m'a dit, toute ma vie, j'ai regardé la série avec mes parents et j'ai en quelque sorte utilisé la série pour dire à mes parents que j'étais gay, et pour leur montrer que ce n'était pas un problème, que je ne suis pas différent, et il n'y a rien de mal avec moi; et Grey's a vraiment aidé mes parents à comprendre ce qu'avoir un fils gay signifiait et que ce n'était pas forcément une mauvaise chose, et pour mes parents, me voir maintenant être acteur dans cette série, vous savez, ça fait tout. Donc je reste dans la série parce que nous touchons des vies et nous faisons la différence.

     


  • Commentaires

    1
    Shera Profil de Shera
    Jeudi 25 Octobre à 11:16

    chaque fois que Ellen Pompeo va chez Ellen, elle nous sert les propos, ses enfants, sa vie, la série. on y a droit une fois par an comme une visite chez le psychiatre.

    J'aimerai rajouter que l'article de Boa sur  http://a-nice-touch-of-greys-anatomy.eklablog.com/20-illogismes-a-propos-de-meredith-grey-a148919952  était particulièrement intéressant et surtout, il a mis au clair les illogismes et autres délires de la production. j'ai envie de dire NOUS AVIONS RAISON depuis le début quand nous pointions, certaines, les incohérences du personnage et les débilités qui s'y rapportaient. Ca fait tâche quand on se dit GRAND PRO de la réalisation et de l'écriture !

    Au moins, ce sera notre référence et on ne pourra plus se faire lyncher heclown

    2
    MdBailey
    Jeudi 25 Octobre à 20:00
    Merci Boa pour la traduction. J'avais pas vraiment envie de la regarder dire tout est beau et merveilleux. On apprends rien comme on avance plus dans la série. Merci tout de même.
    3
    leila
    Jeudi 25 Octobre à 20:26

    D'après sa description, ses enfants ont l'air mal élevés ! Des gosses pourri gatés qui piquent des crises quand ils n'ont pas ce qu'ils veulent

    4
    Flo
    Jeudi 25 Octobre à 20:49
    Effectivement merci Boa pour la traduction, j’ai aimé le passage sur l’adolescent gay, ca fait bouger un peu les choses c’est plutôt pas mal. Les enfants d’EP sont comme tous les enfants, très intelligents et qui savent ce qu’ils veulent, Ellen est une madame tout le monde, très simple c’est plaisant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :