• Ellen Pompeo

    Le magazine de mode Porter Edit consacre pour la troisième année consécutive un numéro aux actrices de télévision, avec cette année Ellen Pompeo, Gina Rodriguez, Gabrielle Union et Emma Roberts qui ont donné leur avis sur les problèmes auxquels les femmes font face à Hollywood.

    Elles ont également participé à un photoshoot.

    imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

    Quand Pompeo, 49 ans, a révélé qu’elle avait renégocié son salaire pour Grey’s Anatomy à hauteur de 20 millions de dollars, les femmes du monde entier se sont réjouies. Parce que, même si nos chiffres peuvent différer, l’exemple d’une femme qui sait ce qu’elle vaut et qui gagne le combat pour que cela soit reconnu, est édifiant pour nous toutes. L'actrice est passionnée par la nécessité d'assurer une représentation égale à l'écran et n'a pas peur d'utiliser sa position pour y arriver.

    Shonda Rhimes a changé la donne avec Grey’s Anatomy. Shonda a mis une actrice noire et une actrice asiatique en tête de sa série - personne ne le faisait. Mais je ne pense pas que son travail a été fait en une série. Le succès de Grey’s Anatomy et sa présence à la télévision pendant très longtemps lui ont donné le pouvoir de faire Scandal et de mettre une femme noire à la tête d’une série télévisée sur une grande chaine. Donc, Grey’s Anatomy a été la première partie, et Scandal la seconde.

    Il y a des hommes bons à Hollywood. J'ai emmené ma fille au cinéma pour voir Frozen quand c’est sorti. J'ai regardé autour de moi et j'ai vu que plus de la moitié des enfants dans le cinéma étaient des enfants de couleur. Ils adoraient tous ce film, mais mon cœur était brisé parce que, les voilà idolâtrant ces images à l’écran, et aucune de ces images ne représente plus de la moitié d’entre eux. Mais c'est tout ce qu'ils ont sur lequel s'émerveiller. Et cette expérience m'a tellement émue que, quand deux semaines plus tard, je suis tombée par hasard sur Bob [Iger, le PDG de Disney, la compagnie de production de Grey’s Anatomy], je lui en ai parlé. Je lui ai dit : "J'espère que ma candeur ne vous gêne pas, mais je ne ferais pas mon travail de mère et d'être humain si je ne vous exprimais pas mes sentiments." Il m'a promis qu'il en était conscient et que les choses allaient changer et qu'il faisait tout ce qui était en son pouvoir, chaque jour, pour rendre cela possible. Et trois ans plus tard, Black Panther est sorti. Quand j'ai vu ce film, j'ai pleuré à chaque image. Cela avait tellement de signification pour moi, non seulement parce que j'ai des enfants noirs, mais simplement en repensant au fait que Bob avait tenu parole. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui ont une position de pouvoir qui s’engagent à faire ce qui est juste.

    Quand je marche sur le tapis rouge maintenant, c’est tellement plus facile parce que je m’en fous totalement. Je veux dire, bien sûr, on veut que sa tenue soit étonnante, ses cheveux, son maquillage, mais on est beaucoup moins complexé à cet âge. J'ai 48 ans [Ellen a eu 49 ans juste après notre tournage] et je m’en fous. Personne ne vous dit cela à propos du vieillissement - les petites choses ne vous semblent plus importantes. Vous êtes simplement heureuse d’être en bonne santé et de pouvoir faire ce que vous aimez.

    Je me bats tous les jours. A ce stade particulier de ma carrière et de ma série, la saison 15, c’est une expérience différente et il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens ne font pas de séries pendant aussi longtemps. Mais tous les jours, mon combat consiste à rendre chaque scène aussi bonne que possible. Comment pouvons-nous améliorer l'écriture, comment pouvons-nous améliorer le jeu des acteurs… Je ressens beaucoup de pression. Je me sens plus à l'aise avec certaines choses maintenant, mais je suis dans un vrai conflit avec moi-même, pour maintenir une qualité supérieure, pour maintenir l'intérêt, pour rester impliquée et ne pas devenir indifférente ou lassée, afin que le public le ressente, et nous leur donnons la série qu'ils ont toujours aimée.

    Je ne suis pas vraiment une tête brûlée. Je garde le même emploi depuis très longtemps, je suis mariée depuis très longtemps [au producteur de musique Chris Ivery, avec qui elle a trois enfants]. Je prends des risques calculés - je m'assure de savoir ce que je fais, je ne me lance dans rien aveuglément, je prépare les choses et je ne demande rien. Je sais ce qui se passe, je sais contre quoi je me bats et quand le moment est venu, je vais foncer. source

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :