• Episode 1.09 : Who's Zoomin' Who ?

    Photobucket

    Titre français: Chacun ses secrets

    Scénaristes: Gabrielle Stanton, Harry Werksman

    Réalisateur: Wendy Stantzler

    Diffusion Etats-Unis: 22 mai 2005 sur ABC

    Diffusion France: 24 juillet 2006 sur TF1

     

    Voix off: En science, on ne peut pas cacher de secrets. La médecine a sa façon bien à elle de révéler les mensonges. Entre les murs de l’hôpital, la vérité est souvent nue. Comment on garde ses secrets en dehors de l’hôpital, ça, c’est un peu différent. Une chose est sûre. Quoi qu’on essaie de cacher, on n’est jamais prêt pour le moment où la vérité se montre toute nue. C’est le problème avec les secrets. Comme les malheurs, ils n’arrivent jamais seuls. Ils s’accumulent jusqu’à ce qu’ils éclipsent tout le reste, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place pour autre chose, jusqu’à ce que l’on soit si chargé de secrets que l’on se sente prêt à exploser.

     

    George est nu, dans la salle de bains. Il lit un bouquin sur les éruptions cutanées. Il est catastrophé et regarde le bas de son anatomie. Izzie essaie d’entrer. Comme il lui demande de patienter, elle s’imagine qu’il se livre à des plaisirs solitaires. Elle se moque de lui.

    Dans la chambre de Meredith, le téléphone sonne. C’est la maison de repos d’Ellis. Meredith promet de rappeler plus tard. Derek se réveille, elle lui dit que c’était une erreur.

    Izzie tente de convaincre George qu’il n’y a pas de mal à se masturber. Il proteste, il n’a pas besoin de ça, il a une petite amie. Izzie est sceptique. Meredith sort de sa chambre et leur demande ce qui se passe. Izzie lui raconte. George insiste, il a une copine. Meredith n’y croit pas non plus.

    Le portable de Derek sonne. Il ne répond pas. Meredith est étonnée, c’est peut-être l’hôpital qui l’appelle. Il dit que non et lui propose de descendre pour prendre le petit déjeuner.

    A Seattle Grace, Cristina est au téléphone pour confirmer à son interlocuteur qu’elle maintient sa décision d’avorter. Burke la rejoint. Il a essayé de la joindre la veille au soir mais, comme elle n’était pas de garde et qu’il n’a pas son numéro personnel, il n’y est pas arrivé. Elle s’en va sans répondre.

    Richard constate qu’il a des problèmes de vue.

    Olivia remercie George pour la soirée qu’ils ont passée. Il aimerait savoir si elle va bien, parce que lui a des démangeaisons. Il n’a pas le temps d’en dire plus car Izzie les interrompt. Elle comprend qu’Olivia est la petite amie dont il parlait le matin et comprend alors qu’il lui a dit la vérité. Elle l’interroge sur ses activités dans la salle de bains mais il refuse de répondre. Il retrouve Alex dans les vestiaires et lui explique ses inquiétudes : il a des démangeaisons à un endroit très délicat de son anatomie. Alex l’examine et pose son diagnostic : il a la syphilis.

    Un ami de Burke est venu se faire examiner pour des problèmes urologiques. Il sait que ce n’est pas le domaine de son ami mais il préfère avoir affaire à lui. Il est accompagné de son épouse qui est sur le point d’accoucher. Les examens démontrent qu’il y a une masse dans la vessie et Burke demande des examens complémentaires.

    Derek complète des dossiers dans la galerie pendant que Meredith assiste Richard et Bailey dans une intervention. Richard éprouve beaucoup de difficultés à faire une suture. Il demande plus de lumière.

    Mr Franklin est examiné par Izzie et Cristina. Son abdomen est anormalement gonflé. Il est accompagné de son épouse et de leur fille, Alice, qui ne cache pas le mépris qu’elle lui porte.

    George vient chercher les résultats de ses analyses de sang. Alex avait raison : il a la syphilis. Il se confie à Izzie qui met aussitôt en doute les bonnes mœurs d’Olivia. Elle conseille à son ami de cesser toute relation intime avec elle ou, tout au moins, de l’interroger.

    Richard laisse tomber un écarteur, ce qui attire l’attention de Derek. Le chef demande à Bailey de prendre le relais. Il sort du bloc. Derek est surpris.

    Alex demande à George qui est la fille qui lui a refilé la MST. George refuse de répondre. En voyant les résultats du scanner de l’ami de Burke, ils décident d’aller avertir leur patron de ce qu’ils ont trouvé.

    Cristina et Izzie préviennent Mr Franklin qu’il a une maladie de foie. Il leur avoue qu’il lui arrive de boire. Sa fille ricane : c’est un sacré euphémisme.

    Burke examine le scanner de son ami. Il y a bien une masse dans la vessie mais il doute que ce soit une tumeur. Lorsqu’Alex émet l’hypothèse que cela pourrait être un ovaire, il se fait rabrouer. George arrive avec les résultats des analyses et confirme qu’Alex a vu juste. Burke n’en revient, pas, son ami Bill a un ovaire.

    Izzie et Cristina informent Bailey que leur patient est alcoolique. La résidente leur recommande de ponctionner le liquide qui gonfle l’abdomen.

    Dans la cage d’escalier, Alex et George croisent Olivia. Elle se montre très froide avec Alex. Resté seul avec elle, George lui avoue qu’il a la syphilis. Elle s’en va sans faire de commentaires.

    Derek entre dans le bureau de Richard pour savoir ce qui s’est passé au bloc. Le chef lui confie qu’il a eu des problèmes de vue quelques temps auparavant mais comme cela avait disparu, il ne s’était pas inquiété. Comme cela s’est reproduit dernièrement, il a passé des examens qui n’ont rien révélé. Son ophtalmologue dit que c’est dû à l’âge. Mais Richard est conscient que cela peut mettre fin à sa carrière de chirurgien. Derek propose de l’examiner. Richard lui demande d’être discret, il ne veut pas prêter le flanc aux rumeurs.

    A la cafétéria, George aperçoit Olivia qui l’évite. Alex estime que la syphilis est la meilleure chose qui soit arrivée à son camarade : maintenant, tout le monde le prend pour un tombeur. Cristina se moque de George qui comprend ainsi qu’Izzie a trop parlé. Il est vert de rage quand il réalise qu’en fait, tout Seattle Grace est au courant.

    Burke annonce à Bill qu’il n’a pas de tumeur mais un ovaire. Il le rassure : dès qu’on le lui aura enlevé, il reprendra sa vie comme si de rien n’était.

    Alex s’apprête à faire une piqûre de pénicilline à George lorsque Meredith surgit. Elle veut soutenir moralement son ami qui préfèrerait nettement qu’elle s’en aille. Au contraire, Alex lui cède sa place. George est mort de honte quand Izzie et Cristina arrivent à leur tour. Les trois filles admirent son postérieur qu’elles trouvent très beau. George enrage : pendant des années, il a rêvé d’être nu dans une pièce avec trois filles. La réalité le déçoit. Les filles se moquent de lui.

    La maison de repos rappelle Meredith pour l’inviter à participer au dîner familial organisé chaque mois. Cela aura lieu le soir même. Meredith promet de faire son possible pour y assister.

    Patricia, la secrétaire de Richard, le prévient qu’il y a une épidémie de syphilis parmi le personnel du service de chirurgie. Il organise sur-le-champ une séance d’information au cours de laquelle Patricia fait une démonstration avec un préservatif. Richard exige de son personnel qu’il passe un test de dépistage. Derek lui suggère de profiter de ce moment pour passer l’IRM.

    Un peu plus tard, presque tout le monde fait la file pour passer le test. Burke aperçoit Cristina et lui dit qu’elle n’a aucun besoin de se faire examiner. Il ne voit personne d’autre qu’elle. Il aimerait savoir s’il a des raisons d’être inquiet. Elle le rassure.

    Cristina et Izzie commencent la ponction de Mr Franklin. Izzie s’inquiète de voir du sang dans le liquide ponctionné mais Cristina pense que c’est normal.

    Derek annonce à Richard qu’il a une tumeur sur le nerf optique. C’est opérable mais il y toutefois un risque de perdre la vue. Le chef remet son sort entre ses mains. Mais il compte sur lui pour recruter des gens de confiance. Tout ceci doit rester confidentiel. Evidemment, Derek demande à Meredith de faire partie de son équipe, à condition qu’elle soit capable de garder un secret. Elle lui dit qu’elle est bien plus douée qu’il ne le croit.

    Izzie avise Mr Franklin que la ponction est presque terminée. Il ne réagit pas. L’interne constate qu’il n’a plus de pouls. Avec Cristina, elle tente de le réanimer, en vain. Elles se demandent si elles ont pu faire une erreur de procédure mais Bailey les rassure : elles ont suivi le manuel à la lettre. Elles ne sont pas responsables du décès du patient. Cristina aimerait savoir ce qui s’est passé mais la résidente l’informe que la famille ne souhaite pas d’autopsie.

    Derek avoue à Meredith à l’idée qu’il est nerveux à l’idée d’opérer son mentor. Il ne veut pas être celui qui mettra fin à sa carrière. Lorsqu’elle lui demande si elle a besoin de faire le dépistage de la syphilis, il est interloqué. Elle estime qu’ils n’ont jamais établi de règles entre eux, alors elle ne lui en voudrait pas s’il avait d’autres aventures. Il est amusé. Quand pourrait-il avoir le temps d’avoir des relations avec d’autres femmes qu’elle ? Il la rassure, elle ne risque rien. Mais il pense qu’il serait peut-être temps d’établir des règles. Meredith est ravie. Derek s’éloigne en souriant. Son portable sonne, il semble contrarié.

    Burke assiste à l’opération de son ami. Le chirurgien qui procède à l’intervention l’informe que Bill est stérile. Une question s’impose directement à tous. De qui donc peut être alors l’enfant qu’attend son épouse ?

    Izzie et Cristina essaient de convaincre Mme Franklin et sa fille d’autoriser l’autopsie. Alice n’en voit pas l’intérêt, elle sait ce qui a causé la mort de son père, l’alcool. Sa mère n’ose pas s’opposer à elle mais le regard qu’elle lance à Izzie est éloquent.

    Izzie tente de persuader Cristina du bien-fondé d’une autopsie, même sans l’autorisation de la famille. Meredith marque sa désapprobation mais Cristina n’en tient pas compte. Elle veut profiter d’une absence de Bailey. Aussi est-elle enchantée quand Meredith lui apprend que la résidente sera très occupée le soir même. Elle refuse de donner plus de détails.

    L’opération de Richard va débuter. Il pose toutes sortes de questions sur la procédure. Derek lui demande d’arrêter de vouloir tout diriger. Il commence l’anesthésie.

    Cristina et Izzie ont sorti en douce le corps de Mr Franklin de la morgue pour pratiquer à son autopsie. Comme elles n’en ont jamais fait, Cristina a amené un manuel qui leur donnera la marche à suivre.

    Après l’intervention, Bailey demande à Meredith de charger Izzie et Cristina de se charger de ses patients. De cette façon, elle pourra rester auprès de Richard. Meredith est mal à l’aise. Elle répond que ses amies ont déjà assez de travail. Bailey comprend aussitôt ce qu’elles font et court les rejoindre.

    Burke s’en prend à la femme de son ami. Il exige qu’elle lui avoue tout. Elle estime que tout ça ne regarde pas le chirurgien et refuse. Selon elle, son mari ne peut pas souffrir de ce qu’il ignore. Burke la menace : l’ami pourrait se taire, mais pas le médecin. Si elle ne parle pas à Bill, il le fera.

    Meredith est au téléphone avec la directrice du home. Elle s’excuse de ne pas avoir assisté au dîner des familles mais elle a eu beaucoup de travail. Aux reproches de la directrice, elle rétorque que sa mère aurait compris. De toute façon, elle ne sait même pas qui elle est, son absence ne peut pas l’avoir dérangée. Elle est étonnée d’apprendre que sa mère l’a réclamée. Elle coupe brutalement la communication lorsque Derek arrive. Lorsqu’il lui fait remarquer qu’elle passe beaucoup de temps au téléphone ce jour-là, elle se décide à tout lui dire. Il est ému par sa détresse et lui caresse les cheveux avant de l’embrasser.

    Richard se réveille de l’anesthésie et les aperçoit. Leur attitude lui fait comprendre qu’ils ont une relation intime.

    Bailey reproche violemment à ses internes d’avoir transgressé la loi et de risquer de lui faire perdre sa place. Izzie la fait taire en lui montrant le cœur de Mr Franklin. Bailey est sidérée par sa taille anormalement importante.

    Meredith entre dans la chambre de Richard qui l’accueille en lui reprochant sa relation avec un titulaire. Elle comprend qu’il les a vus, ce qui la réjouit car cela signifie que sa vue n’est pas atteinte. Il insiste : elle est en train de commettre une grosse bêtise. Elle n’est pas d’accord.

    Bailey apprend aux Franklin que l’autopsie a été réalisée malgré leur désaccord. Alice menace de prendre un avocat. Cristina lui apprend que son père est décédé d’une maladie génétique du sang et qu’elle a un risque d’avoir la même chose. Bailey fait remarquer à la jeune femme que ses internes lui ont peut-être sauvé la vie. Elle lui présente le formulaire d’autorisation d’autopsie qu’elle signe sans plus rechigner.

    George observe Burke qui est en train d’apprendre la vérité à son ami Bill.

    Dans les vestiaires, Olivia vient avouer à George qu’elle voyait quelqu’un d’autre au début de leur relation. Dès qu’elle a réalisé qu’elle l’appréciait beaucoup, elle a rompu avec l’autre. George demande qui sait. Il comprend au regard de Olivia qu’il s’agit de Alex. Les deux garçons commencent à se battre. Les filles s’interposent pour les séparer.

    Derek attend Meredith dans le hall de l’hôpital. Il l’invite à dîner. Il a des choses à lui dire. Il l’aide à mettre son manteau. Une femme très élégante entre dans le hall et les regarde faire. Derek l’aperçoit et se rembrunit aussitôt. Il se tourne vers Meredith et lui dit qu’il est vraiment désolé. La femme les rejoint. Derek l’accueille avec un sourire crispé et lui demande ce qu’elle fait là. Elle rétorque qu’il le saurait s’il répondait à ses appels téléphoniques. Elle se présente enfin à Meredith, elle s’appelle Addison Shepherd. Meredith ne comprend pas. Addison lui dit qu’elle suppose qu’elle est la fille qui couche avec son mari. C’est ainsi que Meredith apprend que Derek est marié.

     

    Voix off: Ce que les gens oublient, c’est à quel point on se sent bien quand enfin, les secrets sont révélés. Et quand vos secrets sont enfin dévoilés, vous n’avez plus à vous cacher derrière eux. Le problème avec les secrets, c’est que lorsqu’on croit tout contrôler, on a tort.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :