• Episode 10.01 : Seal Our Fate

    Photobucket

    Titre français : Après l'orage (1/2)

    Scénariste : Joan Rater

    Réalisateur : Rob Corn

    Diffusion Etats-Unis : 26 septembre 2013 sur ABC

    Diffusion France : 1er avril 2015 sur TF1

     

    Voix off (Richard) : Quand vous devenez interne, il y a une cérémonie au cours de laquelle vous recevez votre blouse blanche. Comme par magie, vous êtes médecin. Mes parents sont venus à ma cérémonie de la blouse blanche. Je peux encore les voir, tellement heureux, si fiers. On dit qu'on revoit sa vie défiler devant ses yeux juste avant de mourir, les moments importants, les moments qui vous ont mis à l’épreuve, les moments qui ont fait de vous ce que vous êtes. Je ne sais pas si ma vie a défilé devant moi, je pensais à ma blouse blanche et à quel point je suis heureux de l’avoir sur moi maintenant. C’est le moment où ma vie a démarré. Il semble approprié qu’elle soit sur moi quand ma vie se termine.

     

    La tempête fait toujours rage sur Seattle. Des pluies diluviennes continuent de tomber sur la ville. Owen déambule dans son service. Les internes épuisés font une pause dans leurs vestiaires.

    Dans la chambre de Meredith, la famille Shepherd profite de ses premiers instants de bonheur à quatre lorsqu’Owen arrive en courant pour informer Meredith et Derek de la nécessité de convoquer le Conseil d’administration. Il félicite ensuite les heureux parents.

    Arizona et Callie se font toujours face. Elles sont comme sonnées par les mots durs qu’elles viennent d’échanger. Tout à coup, sans un mot, Callie ramasse sa blouse blanche et sort de la pièce. Arizona ne fait rien pour la retenir.

    April attend que Jackson réagisse à sa déclaration d’amour. Il lui rappelle qu’elle doit se marier. A moins que je ne le fasse pas, répond-t-elle. Il est interloqué mais n’a pas le temps de dire quoi que ce soit car Stephanie entre dans la chambre. Elle vient juste d’apprendre ce qui était arrivé à Jackson. Elle est bouleversée. Pendant qu’elle le serre contre elle, Jackson échange un terrible regard avec April. Ne supportant pas de voir celui qu’elle aime dans les bras d’une autre, celle-ci détourne la tête. 

    Miranda Bailey demande à une infirmière de biper Richard.

    Ce dernier git toujours inconscient sur le sol inondé de la cave, où les étincelles n’en finissent pas de jaillir. On entend une voix au micro demandant au Dr Webber de rappeler les urgences.

    Tous les membres du Conseil d’Administration sont réunis dans la chambre de Meredith. Callie est dans le fond de la pièce, silencieuse et le regard sombre. Cristina prend des photos de Bailey qui dort dans les bras de Miranda, sous le regard attendri d’Arizona. Owen invite Miranda à quitter la pièce pour leur permettre de discuter affaires. Elle refuse catégoriquement, sous le prétexte qu’elle doit elle-même discuter affaires avec Monsieur Derek Bailey Shepherd. Arizona demande à Meredith quelles sont les premières impressions de Zola à propos de son petit frère. La jeune maman explique que Zola voulait emmener le bébé à la crèche pour lui montrer et expliquer ce que c’est. Derek fait remarquer que deux membres du conseil sont manquants, Richard et Jackson. Owen répond qu’il a fait biper Richard. Quant à Jackson, il a joué les héros et s’est abimé l’épaule en sortant une petite fille d’un bus accidenté. Meredith ne comprend pas ce dont il veut parler. Comme cela semble étonner Arizona, Cristina lui rappelle que Meredith a eu un bébé et que donc, il y a des choses dont elle n’est pas au courant. Derek explique à son épouse qu’un bus transportant des personnes qui avaient trouvé refuge dans une église, s’est retourné. La bonne nouvelle, ajoute Owen, c’est que tout le monde a survécu sans blessures majeures. Arizona, qui a remarqué l’attitude hostile de Callie, demande à Owen quelle est la mauvaise nouvelle. Tout le reste, dit-il. La pièce où se trouvent les réserves de sang est inondée et on a l’impression que le service des urgences a été mis à sac. Derek croit comprendre que son camarade préférerait que les urgences soient fermées. Owen ne répond pas directement. Il dit simplement qu’ils sont dangereusement à court de médicaments. Le personnel ne peut rien faire à cause de l’inondation. Cristina se range à l’avis de son ex mari, il faut fermer les urgences. Meredith et Arizona se demandent s’ils peuvent faire ce genre de choses. Owen leur rappelle qu’ils forment tous le Conseil d’Administration. Il estime que les urgences ne peuvent pas être ouvertes au public ce jour là. Meredith lui demande ce dont il aurait besoin. Elle peut se charger de prendre contact avec les fournisseurs. Comme tout le monde se tourne vers elle avec un regard interloqué, elle leur rappelle qu’elle a eu un bébé, elle n’est pas morte. Owen accepte sa proposition. En attendant, ils vont devoir s’occuper des patients hospitalisés et laisser sortir ceux dont l’état le permet. Meredith fait remarquer qu’elle fait partie de cette dernière catégorie. Derek n’est pas du tout d’accord. Elle vient juste de subir une importante intervention. Il est donc hors de question qu’elle bouge de là où elle est. Elle lève les yeux au ciel en soupirant. Le bras en écharpe, Jackson entre dans la chambre pour avertir ses collègues que l’aéroport vient juste de rouvrir et que lui-même vient de mettre le Dr Boswell dans un taxi. Cristina ne sait pas qui est ce médecin. C’est Callie qui va lui apporter la réponse, et d’une façon très particulière. Elle lâche sur un ton méprisant qu’il s’agit de la femme avec laquelle Arizona a couché la nuit dernière. Elle sort de la pièce tandis que les autres se figent sur place, ne sachant comment réagir.   

    Owen et Jackson arrivent dans la cour des urgences où April et les internes attendent l’arrivée des prochains patients. Jackson rappelle à son amie qu’ils ont décidé de ne plus accepter de nouveaux patients aux urgences. Elle lui explique qu’elle a été mise devant le fait accompli. Des policiers et des pompiers ont été pris dans une coulée de boue pendant qu’ils évacuaient des habitants. Toutes les victimes vont être amenées chez eux. Et il ne faut pas espérer les transférer au Seattle Pres dont la situation est encore pire que la leur. Owen demande à son équipe de rassembler le plus de matériel possible, à savoir des kits de suture, des cathéters et des drains thoraciques. L’interne Leah, habillée en civil, sort dans la cour des urgences. Elle se plaint auprès d’Owen du fait qu’elle devrait continuer à travailler alors qu’elle a fait ses heures. Elle comptait rentrer chez elle pour dormir. En plus, elle a faim. En voyant l’expression d’Owen, elle comprend qu’elle n’aura pas gain de cause. Elle lui demande s’il peut faire semblant de ne pas avoir entendu tout ce qu’elle vient de lui dire. Il accepte. 

    Alex et Jo entrent dans une salle de garde tout en s’embrassant fougueusement. Comme la jeune femme se montre fort entreprenante, Alex la repousse doucement. Il ne veut pas coucher avec elle dans une salle de garde. Maintenant, il est un adulte qui a une maison. Jo lui rappelle qu’il y un arbre en plein milieu de sa maison. Ils enlèvent prestement leur blouse avant de recommencer à s’embrasser avec la même ardeur. Cette fois, c’est Jo qui repousse Alex. Est-ce qu’il a fait l’amour avec Leah dans cette salle ? L’air gêné d’Alex est la meilleure des réponses. Et avec Heather ? Alex grimace. Jo est atterrée. Elle ne pense pas qu’elle va pouvoir faire l’amour avec lui dans cet endroit. Oh oui, après tout ! Elle se jette à nouveau sur lui. La sonnerie du bipeur d’Alex les interrompt. Jo demande à Alex d’ignorer l’appel. Elle a besoin de ce moment avec lui. Il ne leur faut que deux minutes. Personne ne va mourir s’ils ne répondent pas à leurs bipeurs pendant deux minutes. Alex est d’accord avec elle. Ils échangent un nouveau baiser mais Jo ne peut pas aller plus loin, car maintenant elle pense aux morts.

    La première victime est Lenny, un pompier de 54 ans. Il a été trouvé inconscient sur les lieux du sinistre. Sa pression sanguine ne cesse de baisser. L’homme se plaint de ne pas pouvoir respirer convenablement. Owen lui demande si quelque chose lui est tombé dessus. Lenny n’en sait rien. La dernière chose dont il se souvient, c’est qu’il aidait une vieille dame à sortir de sa maison. Il aimerait savoir si elle a pu être sauvée. Owen lui promet de se renseigner. Lenny s’inquiète aussi pour son équipe, douze pompiers qui l’accompagnaient. Tout à coup, il tousse et se met à cracher de la boue. Owen demande qu’on l’emmène en salle de trauma et qu’on lui fasse passer des radios. Il faut également lui administrer des antibiotiques.

    Meredith surveille son bébé qui est en train de dormir tandis qu’allongée à ses côtés, Cristina lui confie qu’elle et Owen ont… elle ne sait même plus comment elle doit définir ça. Ils ont mis fin à leur histoire ? Ils ont rompu ? Elle a l’impression qu’elle va mourir. Meredith ne cache pas qu’elle est sceptique. Ils rompent toujours et puis, ils se réconcilient. Cristina le reconnait mais cette fois, c’est différent. Elle s’installe le plus confortablement possible pour faire un somme d’une vingtaine de minutes avant de se relever pour discuter de la bombe lâchée par Callie. Arizona a été infdèle ? Meredith semble horrifiée. Cristina avoue qu’elle ne l’avait pas vu venir. Meredith non plus. Sautant du coq à l’âne, Cristina lui dit qu’elle trouve que Bailey est un bon prénom. Mais est-ce que Meredith ne craint pas que cela prête à confusion avec l’original ? Meredith ne voit pas où est le problème. Quand elle dira "Bailey a fait pipi sur moi", elle suppose que tout le monde comprendra qu’elle parle de son fils. Cristina la félicite pour ce bon argument et lui demande de la réveiller vingt minutes plus tard. Une petite sonnerie se fait entendre. Cristina grogne. Après avoir regardé son bipeur, elle répète qu’elle a l’impression qu’elle va mourir.

    Owen rejoint Derek qui est en train d’examiner une vieille dame, Lydia, laquelle souffre de blessures aux membres supérieurs. Il ajoute qu’elle est très inquiète pour sa maison. Owen a été informé que cette patiente est la personne que les pompiers évacuaient quand la coulée de boue est survenue. Il ne sait pas si sa maison a résisté. Il arrête Alex qui passait par là et lui demande d’aller prévenir le patient d’April que la dame qu’il a secourue a survécu. Sans bouger d’un pouce, Alex hurle le nom de sa camarade pour attirer son attention et sur le même ton, lui répète ce qu’Owen vient de lui dire. Il demande ensuite à Derek de venir donner son avis sur un patient inconscient. Avant de le suivre, Derek prie Shane, qui est très fier d’avoir trouvé du matériel chirurgical, de biper Heather afin qu’elle emmène Lydia au scanner pour vérifier l’état de sa tête, de sa nuque, de sa poitrine et de son abdomen. Shane propose de s’occuper de la patiente mais Derek refuse. Il tient à ce que ce soit Heather qui le fasse. Après son départ, Miranda avertit Owen que le maire de Seattle est au téléphone. Il aimerait savoir le nombre des victimes de la coulée de boue. Elle lui a répondu que c’était trop tôt pour le dire mais il insiste pour parler à Owen. Celui-ci s’en va à son tour. Miranda regarde autour d’elle et constate que Richard n’est toujours pas réapparu. Elle ordonne à Shane de partir à sa recherche. L’interne réplique qu’il est censé biper Heather de la part de Derek. Elle lui demande si ne pas envoyer ce message mettrait des vies en danger parce que manquer de chirurgiens généralistes aux urgences pour le moment, ça, ça met des vies en danger. Comme Shane ne proteste pas, elle réitère son ordre.

    Le jeune homme croise Cristina. Il lui demande si elle sait où se trouve Richard. La dernière fois qu’elle l’a vu, c’était après leur intervention. Il devait aller vérifier le générateur électrique, mais elle ne sait pas où celui-ci se trouve. Elle s’est à peine éloignée qu’Heather surgit, les bras chargés de matériel médical. Elle les remet à Shane afin qu’il aille les apporter à Owen. Elle n’a pas le temps de le faire car Derek l’a bipée. Shane lui annonce que ce dernier veut qu’elle parte à la recherche de Webber. Heather a des doutes. Derek vient juste de lui envoyer le code 912 qui, dans leur langage secret connu seulement d’eux deux, signifie l’extrême urgence. Shane insiste. Les médecins ont absolument besoin que Richard soit là et Derek veut que ce soit Heather qui aille le chercher. Il ajoute ensuite qu’apparemment, Richard est allé s’occuper du générateur électrique. Bien que toujours sceptique, Heather obéit. Shane est ravi de l’avoir dupée. 

    Jackson examine une jeune policière, Sasha. Elle lui raconte qu’elle marchait vers son véhicule lorsque le flanc de la colline s’est effondré, l’entrainant avec elle. Elle a vu que sa voiture allait tomber sur elle et elle a roulé sur elle-même pour s’écarter mais sa jambe s’est retrouvée coincée sous la carrosserie. Elle demande à Jackson s’il va pouvoir sauver son membre. Il est assez optimiste. Il va faire venir l’ortho pour ça. Lui, il va plutôt examiner la vilaine lacération que Sasha a au cou. Il a remarqué que des débris s’y étaient incrustés. Sasha hèle un de ses collègues qui passait devant sa chambre. Elle aimerait qu’il la rassure sur le sort de leurs compagnons. Est-ce qu’ils ont tous pu se sortir de la coulée de boue ? Le policier lui apprend que tous ont répondu présent à l’appel, sauf trois personnes, dont Brian, le fiancé de Sasha. Il tente de rassurer cette dernkière. Elle connait Brian, il s’en sort toujours. Il est probablement en train de se faire un masque du visage à la boue, pour être beau le jour de son mariage. Se forçant à sourire, Sasha répond que si son fiancé a eu peur, c’est ce qu’il devrait dire. 

    Heather entre dans la salle où se trouve le générateur électrique, en appelant Richard. Elle découvre le corps de ce dernier. N’écoutant que son bon cœur, elle se précipite vers lui, sans faire attention au fait que des fils électriques d’où jaillissent des étincelles jonchent le sol inondé de la cave. Elle a à peine fait deux pas que son corps est traversé par une énorme décharge électrique. Richard, qui vient d’ouvrir un œil, assiste impuissant à la scène. Le corps de l’interne s’affaisse. Lorsqu’elle tombe, sa tête heurte violemment une armoire métallique. Richard referme les yeux.  

    Alex amène Owen auprès du patient que Derek a examiné, Oscar. Selon le neurochirurgien, l’homme souffrirait d’une commotion. Il va devoir passer un scanner de la tête. Owen avoue qu’il est plus préoccupé par la blessure infectée de la jambe. Alex répond que Jo est en train de la traiter avec de l’eau salée. Etant donné que le médicament adéquat est manquant, ils vont devoir soigner le patient à la pénicilline. Jo signale aussitôt qu’Oscar est allergique à ce produit. Alex lui demande comment elle le sait. Elle retire le drap qui recouvrait la jambe du patient et les deux chirurgiens découvrent un message écrit au marqueur indélébile sur le mollet d’Oscar, attestant que le policier est allergique à la pénicilline. Owen apprend à ses collègues que c’est une astuce fréquemment utilisée par les militaires. Quelqu’un, probablement la personne qui a sorti Oscar de la boue, a écrit cela à l’attention des médecins. Il renseigne un médicament de substitution à Alex en lui recommandant de surveiller de près une éventuelle réaction allergique. Alex demande à Jo d’aller chercher ce médicament. Elle réplique qu’ils ne l’ont pas. Il lui ordonne de le trouver. De son côté, Owen recommande à toute son équipe de vérifier sur leurs patients s’ils ne portent pas le même type d’indication. Manifestement, il y avait sur le lieu du sinistre une personne qui sait ce qu’elle fait.

    Effectivement, Aaron, le patient dont s’occupe Arizona, porte lui aussi des indications qui permettent à la pédiatre de conclure que l’état de l’homme se dégrade rapidement. Elle décide de stabiliser son bassin fracturé et, pour ce faire, elle demande l’aide de Leah. Callie rejoint les deux femmes. Leah lui fait un bref topo de la situation. Comme Arizona lui reproche de ne pas tirer assez fort, l’interne se justifie par la peur qu’elle a de faire mal au patient. Callie prend sa place en lui disant, avec un regard furtif en direction d’Arizona, que les choses ne peuvent pas être pires que ce qu’elles sont déjà. Arizona comprend que cela s’adresse autant à elle qu’à Oscar. Callie demande à Leah de réserver une salle d’opération et de prévenir Miranda Bailey qu’elle va devoir l’assister. Comme Arizona s’en étonne, Callie réplique froidement que le foie du patient étant lacéré, la présence d’un chirurgien généraliste est nécessaire. Arizona lui rappelle qu’elle est aussi chirurgienne généraliste et étant donné que tout le monde est déjà bien occupé… Callie lui coupe la parole en criant à Leah d’aller chercher Miranda.  

    Jo et Stephanie se croisent dans le couloir. Elles portent toutes les deux du matériel médical. Devant la porte de la chambre de Meredith, elles commencent à faire du troc. Meredith leur demande ce qui se passe. Jo lui répond qu’il y a eu une énorme coulée de boue. Stephanie ajoute qu’il y a beaucoup de blessés avant de féliciter Meredith pour son bébé super mignon. Meredith est perplexe. Elle pensait que les urgences avaient été fermées. Mais les internes ont déjà pris la poudre d’escampette et elles ne peuvent donc plus répondre à ses interrogations.

    Shane a remis à Derek les résultats des examens passés par Lydia. Le neurochirurgien lui demande où est Heather. Shane prétend qu’elle était occupée et que donc, il a pris l’initiative de la remplacer. Il a également examiné les images du scanner et il en a déduit que la patiente souffrait d’une petite hémorragie sous-arachnoïdienne. Indifférent à sa bonne volonté, Derek le charge de dire à Heather qu’il veut qu’elle fasse passer des examens neuros à Lydia toutes les heures. Comme Shane veut répondre, Derek lui intime l’ordre de ne pas discuter et d’aller chercher Heather. Il se rend ensuite au chevet de Lydia qui reste obsédée par le sort de sa maison. Légèrement délirante, elle explique à Derek qu’il y avait des moulures de plafond dans toutes les pièces. Le chirurgien lui dit que pour le moment, c’est son état à elle qui est inquiétant. Etant donné que ses doigts ont été écrasés, il va demander à l’ortho de venir l’examiner. Il tente ensuite de jauger les réflexes pupillaires la patiente mais il renonce, car elle est incapable de répondre à ses stimuli, tout occupée qu’elle est à se lamenter sur ses moulures.  

    Owen rejoint April en salle de trauma. Elle lui résume brièvement l’état de Lenny qui a de plus en plus de mal de respirer. Elle prévient ensuite son patient qu’elle va lui insérer un tube dans la poitrine pour le soulager. Le pompier, qui est entouré d’une partie de ses hommes, demande qu’on prévienne son épouse sans toutefois lui demander de venir, à cause de l’état des routes. Owen demande aux pompiers de quitter la salle. April insère le tube dans le flanc de Lenny. Il ne faut guère que quelques secondes avant qu’une matière brune ne gicle de l’orifice en éclaboussant la blouse de Stephanie. Il s’agit d’excréments. Lenny est confus et présente ses excuses à l’interne. Owen diagnostique une rupture du diaphragme avec une remontée du colon dans la poitrine. L’intervention s’impose au plus vite, à cause du risque élevé d’infection. Il demande à Stephanie de prévenir Miranda Bailey qu’elle devra prendre la direction des urgences pendant qu’il sera au bloc avec April.

    La blouse encore maculée d’excréments, Stephanie fait part à Miranda de la requête d’Owen. Après lui avoir fait remarquer qu’elle sentait mauvais, Miranda lui demande d’informer Owen qu’elle doit assister Callie. Dès lors, elle ne pourra pas s’occuper des urgences. Il faut demander à Richard. Quand Stephanie lui dit qu’elle ne sait pas où celui-ci se trouve, Miranda manifeste son agacement. Elle crie à la cantonade qu’il faut retrouver le Dr Webber. 

    Shane pénètre dans la cave. Il aperçoit aussitôt le corps d’Heather. Il se précipite et découvre alors celui de Richard. Il va s’élancer sur lui lorsqu’il remarque les fils électriques dénudés qui sont au contact de l’eau. Il perçoit alors tout le danger. Il part chercher du secours.

    Owen et Derek discutent au milieu du service des urgences lorsque Miranda Bailey arrive en poussant la civière sur laquelle repose Richard. Elle leur annonce que le pouls de ce dernier est faible tandis que Heather – qui suit sur la civière poussée par Shane – souffre d’un important traumatisme crânien. De plus, son pouls ne bat plus. Tout à coup, le corps de l’interne est secoué de convulsions. Derek se précipite pour la tourner sur le côté. Il demande à Shane de l’amener au scanner. Affolé, le jeune homme reste sans réaction. Enervé autant qu’inquiet, Derek se charge d’Heather tandis qu’aidée de Cristina, Miranda tente de réanimer Richard dont le cœur vient de lâcher.

    Stephanie et Jo observent la scène avec effroi. Alex, qui n’en mène pas large lui non plus, leur rappelle cependant qu’il y a des patients qui ont besoin de soins. Elles vont devoir prendre en charge ceux de Shane et d’Heather. Au même moment, Cristina et Miranda se démènent pour relancer le cœur de Richard. Réalisant que ni lui ni les internes ne seront capables de faire quoi que ce soit de valable tant qu’ils resteront là, Alex emmène les deux jeunes femmes au chevet d’Oscar. Il annonce à ce dernier qu’il va devoir subir une intervention. Il note les constantes vitales du patient sur sa jambe, au marqueur. Jo le regarde fièrement.

    Callie entre dans la salle de bains attenante à la salle d’opération. Elle y retrouve Leah à qui elle propose de prendre une pause, compte tenu de ce qui est arrivé à Heather. Leah refuse et va préparer le patient pour son opération. Sur ces entrefaites, Arizona arrive et informe Callie qu’elle va devoir l’accepter comme assistante, puisque Miranda s’occupe de Richard. Callie reste muette. On devrait, commence Arizona qui se fait sèchement couper la parole. Qu’est-ce qu’on devrait faire, demande Callie. Ne pas coucher avec d’autres personnes, respecter ses vœux de mariage ? Arizona réplique qu’elles devraient mettre leurs problèmes de côté pour le moment, parce que c’est ce que leur patient mérite. Ulcérée, Callie rejoint la salle d’opération. Arizona hoche la tête en levant légèrement les yeux au ciel.  

    Derek et Shane sont dans la salle d’imagerie. Derek remercie le ciel que Shane ait retrouvé Heather et Richard. Il faut juste espérer qu’il les ait retrouvés à temps. Les premières images du scanner sont éloquentes. Heather souffre d’une hémorragie sous-durale. Shane est consterné.

    Alex vient délivrer à Miranda et Cristina les résultats des analyses de Richard. Un des résultats interpelle Miranda. Si ces chiffres sont exacts, Richard devrait être en acidose. Après avoir vérifié, elle constate que le tour de taille de Richard a augmenté depuis qu’il est arrivé dans la salle. Comme Alex veut intervenir, elle lui hurle que les résultats sont incorrects et qu’il faut les refaire. Au moment où Alex sort de la salle, Richard fait un autre arrêt cardiaque.

    Jackson, qui est toujours en train de soigner Sasha, demande à Alex comment ça se passe avec Richard. Alex lui résume la situation en quelques mots. Le cœur est très faible et la pression veineuse centrale est élevée. Cristina est prête à insérer un pompe ballonnet. Jackson suggère à son camarade de s’assurer qu’il y assez de réserve de sang du même groupe que Richard, au cas où celui-ci aurait besoin d’une transfusion. Alex promet de s’en occuper. Sasha propose à Jackson d’aller s’occuper des patients plus gravement atteints qu’elle. Jackson est obligé de la contredire. Son état est plus sérieux qu’elle ne le croit. Il est primordial de nettoyer correctement sa plaie afin d’éviter l’infection. Oscar entre dans la chambre de la jeune femme. Gourmandé par Jackson parce qu’il a quitté son lit, il avoue qu’il ne peut pas rester assis en attendant son opération. Lorsqu’il prend place dans un fauteuil, Sasha remarque les écritures sur son mollet et croit reconnaitre l’écriture de son fiancé. Oscar a la même impression qu’elle mais il ne peut rien affirmer. Ses lunettes ayant été cassées pendant sa chute, il n’a pas pu coir nettement son sauveteur et il ne se souvient pas avoir entendu sa voix. Jackson annonce à la jeune femme qu’il va faire analyser les tissus de son cou afin d’être certain qu’il n’y a pas d’inquiétudes à avoir.

    C’est un Alex fébrile qui entre dans la chambre de Meredith en lui annonçant qu’il doit trouver du sang O négatif de toute urgence. Mais comme il n’a pas le temps de faire des analyses, il va demander au personnel de faire des dons. Meredith ne comprend pas ce qui se passe. Il s’apprête à sortir de la chambre quand elle lui demande de prendre son bébé. Il réplique qu’il n’a pas le temps pour ça. Elle insiste. Il prend Bailey dans son berceau pour le tendre à sa mère. Meredith lui dit que le bébé est pour lui, parce qu’elle sait qu’il se calme quand il a un bébé dans les bras. De cette façon il va pouvoir lui dire ce qui se passe. Il lui apprend donc que Richard et Heather ont été électrocutés. C’est grave mais les médecins ont la situation en main. Il a juste besoin d’elle pour téléphoner un peu partout afin de leur obtenir plus de matériel. Comme il voit qu’elle commence à paniquer, il lui met son fils dans les bras.

    Owen et April sont en train d’opérer Lenny. Une infirmière leur apprend que Cristina aimerait placer une pompe à ballonnet dans l’aorte de Richard mais qu’elle n’y arrive pas parce qu’il n’arrête pas de faire des arrêts. Comprenant qu’elle veut procéder à l’aveugle, les appareils de radiologie étant inutilisables à cause de la panne d’électricité, Owen évoque le risque de rompre l’aorte. L’infirmière lui suggère d’appeler Cristina au téléphone. Il ne voit pas comment elle pourrait lui répondre puisqu’elle est en pleine intervention. Tout à coup, April s’énerve. Elle vient de constater que l’abdomen de Lenny était infecté. Owen lui suggère de s’occuper des intestins et d’être prête à refermer le corps.

    Cristina tente donc de placer la pompe à ballonnet dans l’aorte de Richard, sous l’œil inquiet de Miranda. Le silence qui règne dans la salle stresse Cristina qui demande à sa collègue de lui parler. Miranda lui dit qu’elle se débrouille bien. Elle sait qu’elle ne va pas déchirer l’aorte parce qu’elle est Cristina Yang. Elle est la star de sa promo. Miranda l’a toujours su et elle l’a dit à tous ceux qui lui ont posé la question. Elle l’a dit à Richard notamment. L’alarme du moniteur se met à sonner. Cristina Yang est douée, ajoute Miranda, la voix pleine de sanglots. Cristina Yang ne déchirera pas l’aorte. Le moniteur redevient silencieux. Miranda comprend que Cristina a réussi. Le pouls de Richard est régulier. Miranda, les yeux pleins de larmes, remercie le ciel. Cristina lui fait remarquer qu’elle vient seulement de donner un peu plus de temps à Richard. Miranda se précipite sur elle et la prend dans ses bras. Elle sait que Cristina déteste ça mais là, pour le moment, elle a besoin d’un câlin. Après une brève hésitation, Cristina la serre contre elle. Elle soupire de soulagement.   

    Lydia demande à Stephanie si elle a eu des nouvelles de sa maison. L’interne répond qu’elle n’a pas eu le temps de se renseigner. Lorsqu’elle veut examiner les réflexes pupillaires de la patiente, celle-ci s’insurge. Elle se moque bien de ses yeux. Ces examens  sont des bêtises. Elle veut seulement qu’on trouve une personne qui pourra lui dire ce qu’il est advenu de sa demeure. Excédée, Stephanie réplique qu’elle a vingt autres patients dont elle doit s’occuper et que la maison de Lydia est la dernière chose dont elle se préoccupe. Des personnes ont été gravement blessées alors Lydia doit s’arrêter de s’inquiéter pour sa maison et lui dire si sa vue est trouble.

    Richard est aux soins intensifs. Cristina et Miranda veillent sur lui. Alex arrive pour donner à Miranda les résultats des nouvelles analyses du chef. Cela confirme Miranda dans l’idée que quelque chose ne va pas. Après avoir palpé l’abdomen de son mentor, elle ordonne à Alex de réserver un bloc et de réunir une bonne équipe de chirurgiens. Cristina proteste. Il est hors de question d’opérer Richard. Miranda lui explique qu’elle soupçonne des dommages tissulaires dans l’abdomen suite à l’électrocution, dommages qui se sont probablement aggravés à cause de l’insuffisance cardiaque. Cristina lui fait remarquer que Richard tolère à peine la pompe à ballonnet. Son cœur risque de ne pas supporter l’anesthésie. Miranda insiste. Il faut qu’elle opère Richard et qu’elle retire les tissus abimés. Cristina s’y oppose. Richard a seulement besoin de rester aux soins intensifs. Miranda objecte qu’il va mourir si on ne fait rien. Mais Cristina s’entête. La seule chose à faire pour le moment, c’est de laisser la pompe travailler. Enervée, Miranda lui rappelle qu’elle est sa supérieure et que c’est donc à elle de prendre les décisions. Cristina riposte que l’hôpital lui appartient et que donc, Miranda travaille pour elle. 

    L’intervention d’Owen et April se complique. Lenny perd beaucoup de sang et il y a encore des excréments qui sortent. Owen en déduit qu’il faut retirer plus d’intestins encore. Le patient entre en arythmie. L’anesthésiste signale qu’il ne trouve plus de pouls. Owen entame aussitôt un massage cardiaque.

    Dans une autre salle, Derek et Shane s’apprêtent à opérer Heather. Derek explique à Shane qu’il est conscient que la situation n’est pas facile pour lui mais Heather est leur patiente. Il va falloir que Shane se comporte comme un médecin et pas comme un ami. Durant l’intervention, des décisions devront être prises, qui affecteront non seulement la capacité d’Heather à être chirurgienne, mais aussi son langage, ses capacités motrices, sa vie. C’est Derek qui devra prendre ces décisions. Il ne les prendra pas à la légère mais il les prendra rapidement et il veut être sûr que Shane fera ce qu’il lui dit de faire, sans poser de questions. Est-ce que Shane s’en sent capable ? L’interne répond qu’il le croit. Ce n’est pas suffisant pour Derek. Shane répond donc qu’il peut le faire. Le regard de Derek est perplexe.

    Jo a prélevé des bouts de tissus sur le cou de Sasha. Elle va les faire analyser et Jackson se chargera de communiquer les résultats à la patiente. Alex arrive dans la chambre de cette dernière, suivi d’un jeune homme. Sasha est bouleversée car il s’agit de son fiancé, Brian. Les jeunes gens s’embrassent. Sasha confie à son fiancé qu’elle a reconnu son écriture sur la jambe d’Oscar. Il ne comprend pas ce dont elle parle car ce n’est pas lui qui a sorti leur camarade de la boue. Elle lui explique qu’une personne a fait un tri parmi les victimes et a indiqué les résultats de ses constatations au marqueur sur leur corps. Brian répond qu’il aurait aimé que ce soit lui. Au lieu de ça, il était dans une poche d’air à attendre qu’on vienne le secourir. Il pense qu’il a des côtes cassées. Alex propose de l’examiner. Avant de le suivre, Brian demande à sa fiancée si elle a des nouvelles de Lenny. Elle n’en a pas.

    Lenny ne va pas bien du tout. Malgré un massage cardiaque intense, Owen n’a pas réussi à la réanimer. April lui fait remarquer que cela fait déjà vingt minutes que le cœur du patient s’est arrêté. Owen ne s’avoue pas vaincu pour autant. Étrangement, il demande à April si elle a accepté la demande en mariage de Matthew. C’est lui qui a aidé le jeune homme dans sa mise en scène. Un peu mal à l’aise, elle répond qu’effectivement, elle a accepté la demande du jeune homme. Owen est content. Il apprécie beaucoup l’ambulancier. C’est un mec bien. Tous ces hommes qui sont les premiers intervenants quand il y a un accident, sont des mecs bien. Owen enrage. Il déteste abandonner mais il comprend qu’il n’y a plus rien à faire pour Lenny. Il met fin à son massage et prononce l’heure du décès. L’infirmière annonce à Owen qu’Alex aimerait savoir comment se déroule l’opération pour pouvoir rassurer les pompiers.    

    Après avoir appris la triste nouvelle, ces derniers se sont rassemblés dans la chambre de Sasha. Des policiers se sont joints à eux. Brian annonce qu’un de leurs camarades s’est rendu chez la veuve de Lenny. Oscar devine que celle-ci va vouloir venir à l’hôpital pour voir le corps de son mari. Brian répond qu’il faut la ramener, tous phares allumés et les sirènes en prime. Un de ses collègues va s’en charger. Sasha fait remarquer à son fiancé qu’un pompier manque toujours à l’appel. Il faut le retrouver. Ils doivent bien ça à Lenny. Si elle pouvait marcher, elle participerait aux recherches.

    Arizona opère Aaron avec l’aide de Leah, tandis que Callie attend son tour. Elle ne peut s’empêcher de faire des remarques sur la façon dont Arizona procède. Leah, quant à elle, feint d’être impressionnée. Arizona lui fait remarquer qu’il n’y a pas de quoi crier au miracle. Pour le moment, elle n’a utilisé que des procédures de base. Leah répond qu’elle s’en est rendu compte mais c’est fait avec tant de talent, ceci dit avec une certaine ironie. Comprenant que l’interne est en train de se moquer de la pédiatre, Callie se fait violence pour admettre qu’elle a eu tort quand elle a dit qu’Arizona n’était pas un vrai chirurgien généraliste. Au contraire, elle est excellente. Arizona minimise la faute de Leah. Tout le monde dit parfois des choses qu’il ne devrait pas dire.

    Owen arrive dans la chambre de Richard. Cristina s’adresse à lui en prononçant son prénom. Miranda proteste immédiatement. Il est hors de question de placer cette discussion d’ordre professionnel sur un mode personnel en utilisant des prénoms. Ce sera Dr Hunt ! Owen lui demande ce qui se passe. Elle lui explique qu’elle estime que l’état de Richard nécessite une intervention d’urgence. Cristina intervient pour dire qu’il supporte à peine la pompe à ballonnet. Miranda réplique que si l’on ne fait rien, il va tomber dans le coma. De plus, il est possible qu’il tienne le coup. En tout cas, elle est prête à courir le risque plutôt que de rester là, à le regarder mourir. Owen met fin à la discussion en demandant quels sont les consignes de Richard en ce qui concerne sa santé.

    Le trio se retrouve dans les archives pour consulter le dossier de Richard. C’est Cristina qui le trouve. Elle est interloquée par ce qu’elle y lit. En voyant son expression, Owen suppose que cela veut dire que Richard n’a pas laissé d’instructions. Elle dément.

    En fait, Richard a désigné Meredith comme la personne apte à prendre des décisions concernant les mesures exceptionnelles pour le maintenir en vie, si lui n’en était plus capable. Meredith ne comprend pas. Etant donné qu’ils ne sont pas de proches parents, elle estime que Richard n’avait pas le droit de prendre une telle décision sans lui en parler au préalable. Cristina explique à son amie que Richard a changé ses directives après la mort d’Adele. Owen est cosncient que la nouvelle est un choc pour Meredith mais ils n’ont pas vraiment de temps à perdre en discussions. Elle doit prendre une décision tout de suite.

    Cristina et Miranda font donc valoir leurs arguments. La première invoque la faiblesse cardiaque de Richard tandis que la seconde joue la carte des sentiments. Si Meredith a appelé son fils Bailey, c’est parce qu’elle avait confiance en celle qui porte ce nom. Pas de discussions personnelles, proteste Cristina. Miranda argue alors du fait que l’électrocution était tellement forte que Richard aurait dû mourir sur le coup. Or cela n’a pas été le cas, ce qui lui fait dire que les dommages cardiaques ne sont pas aussi graves que Cristina le suppose. Celle-ci réplique que Richard a déjà fait quatre arrêts. Miranda balaie immédiatement l’argument. Elles ont réussi à le réanimer à chaque fois. Cristina la traite d’idiote et la compare à un membre de la famille de Richard qui aurait cherché "électrocution" dans Google et qui essaierait de rester optimiste. Au fond, Richard aurait dû désigner Miranda comme mandataire puisqu’elle se conduit comme telle. Miranda riposte qu’elle regrette qu’il ne l’ait pas fait. Une fois encore, Owen met fin aux hostilités en leur rappelant que Richard a choisi Meredith. Celle-ci continue de se demander pourquoi. Miranda tente encore de la convaincre en insistant sur le fait que – et elle sait que Cristina en est consciente aussi – l’électrocution peut provoquer la mort des tissus, ce qui peut entrainer une série d’infections, à moins qu’on ne retire ces tissus. Cristina estime qu’il faut attendre au moins une journée, le temps que le cœur de Richard se repose. Au tour de Miranda de la traiter d’idiote. Laisser ces tissus endommagés pendant une journée équivaut à prendre un revolver et tuer Richard. Comme si elle était imperméable à tous ces arguments médicaux, Meredith reste obsédée par la raison qui a poussé Richard à la désigner comme personne de confiance, sans le lui dire. Cristina répond qu’elle n’en sait rien mais le fait est qu’il l’a fait. C’est donc à Meredith que revient la responsabilité de prendre la décision finale.

    Derek n’est pas heureux lorsqu’il découvre l’étendue des dégâts dans le cerveau d’Heather. Shane lui demande si cela va l’obliger à changer ses plans. Derek répond qu’il devoir faire ce qu’il pense être le mieux. Jo et Leah sont dans la galerie. Stephanie les rejoint et leur demande comment ça se passe. Jo ne lui cache pas que c’est très grave. Leah pense que Shane doit être heureux de la situation, maintenant Heather est hors compétition. Stephanie trouve cela extrêmement méchant, même pour Leah. Celle-ci prétend avoir voulu plaisanter pour détendre l’atmosphère. Stephanie lui fait remarquer que leur amie est en train de mourir. Leah la trouve hypocrite parce que c’est évident qu’elle n’appréciait pas Heather. Jo suggère à Stephanie d’ignorer Leah. Celle-ci répond que c’est de toute façon ce que Stephanie fait toujours. Stephanie réplique qu’elle aime bien Heather. Jo et elle sortent de la galerie.

    Meredith réfléchit à la meilleure décision à prendre pour Richard. Elle confie à ses camarades que juste avant qu’ils ne débarquent dans sa chambre, elle pensait qu’elle aurait aimé que sa mère connaisse ses enfants et elle se demandait si Ellis aurait été une bonne grand-mère. Mais elle est consciente que cette idée est délirante parce qu’Ellis n’aurait pu être qu’une horrible grand-mère, tout comme elle avait été une horrible mère. Meredith ajoute que cela prouve qu’elle est délirante et débordante d’hormones et que donc, elle ne peut pas se fier à son sens de la réflexion. Elle ne va pouvoir se fier qu’aux résultats des analyses. Elle veut donc qu’on soumette Richard à de nouveaux examens. Selon leur résultat, elle optera pour l’intervention ou pour le repos prôné par Cristina. 

    Alex demande à Jo et Stephanie où est passé Brian. Jo lui apprend que le jeune pompier a quitté l’hôpital pour partir à la recherche d’un de ses camarades disparus. Alex s’adresse à la cantonade aux autres pompiers et policiers encore présents. S’ils veulent rendre service à leurs amis blessés, ils doivent donner de leur sang. Il les invite à se présenter aux deux internes. Il se tourne ensuite vers celles-ci et leur dit que de cette façon, il est certain que tout le monde restera dans l’hôpital. Un premier pompier s’adresse aux internes pour faire un don de sang. Stephanie lui demande s’il sait ce qu’est devenue la maison de Lydia. Le pompier est abasourdi. Quoi ? Madame Marqueur est ici ? Il explique à Stephanie qu’il a évacué la vieille dame avant que le glissement de terrain ne se produise. Mais elle est retourné en courant dans sa maison. Il s’est énervé contre elle parce qu’il pensait qu’elle voulait aller rechercher un portefeuille ou quelque chose comme ça. Mais elle est ressortie avec un marqueur et elle a commencé à sortir les victimes de la boue en inscrivant ses constatations sur leur corps, avec le marqueur. Stephanie comprend que c’est à cause de cela que les doigts de la vieille dame sont écrasés. Le jeune homme avoue à l’interne qu’il se sent coupable d’avoir crié sur Lydia. Jo qui était partie chercher du matériel, demande à sa consœur ce qui se passe. Stephanie répond que la femme qui parle sans cesse de ses moulures est une dure à cuire.

    Callie est dans la chambre de Meredith. Elle tient Bailey dans les bras. Elle confie à Meredith qu’elle s’est souvenue du jour où Richard l’avait surprise au sous-sol de l’hôpital, quand elle y vivait. Elle était résidente à l’époque. Ce soir là, Richard l’avait trouvée en train de danser en sous-vêtements. Elle avait été terriblement embarrassée parce que c’était le chef. Son regard se perd dans le vague tandis que son expression reflète le désespoir. Meredith lui demande si elle va bien. Callie répond que non. Elle ne danse plus en sous-vêtements maintenant.

    Owen, Cristina et Miranda entrent dans la chambre de Meredith. Les résultats des dernières analysest prouvent que l’état de Richard empire. Meredith donne son accord pour que Miranda fasse l’intervention.

    Cristina demande à Owen s’il approuve la décision de Meredith. Il répond qu’il a eu l’impression que c’était comme tirer à pile ou face. Comme elle sait qu’il va participer à l’intervention, elle lui donne le nom d’un médicament à administrer à Richard au cas où celui-ci saignerait anormalement. Elle lui recommande également de vérifier le pouls toutes les heures. Craignant qu’il ne s’en souvienne pas, elle s’empare de son téléphone pour y écrire tout ce qu’elle vient de dire. Il la regarde avec attendrissement avant de lui dire qu’elle est compliquée. Elle le sait déjà.

    Jo et Stephanie sont en train de récolter le sang des pompiers lorsque Leah vient leur annoncer que l’œdème cérébral d’Heather a empiré. Derek a dû retirer un morceau plus important du crane de la jeune femme pour y accéder. Heather ne pourra pas s’en sortir sans de graves séquelles.

    Jo entraine Alex dans une salle où on entrepose du matériel. Elle lui dit qu’Heather est en train de faire une hémorragie cérébrale. Il est déjà au courant. Jo ajoute qu’Heather pourrait mourir. Il lui conseille d’éviter de penser à ça. Mais Jo ne peut pas. Heather a le même âge qu’elle, elles travaillent ensemble. Leurs casiers sont côte à côte et Jo utilise en cachette le déodorant de sa camarade qui va peut-être mourir. Alex la prend dans ses bras pour la consoler. Ils s’embrassent. Elle le repousse. Ce n’est pas bien, ils ne devraient pas mais elle en a envie. Il va recommencer à l’embrasser quand elle s’écarte de lui. Est-ce qu’il a couché avec une de ses amies dans cette salle ? L’embarras d’Alex apprend à Jo que la réponse est positive. Il ne va donc rien se passer entre eux dans cette pièce. Elle ouvre la porte et se retrouve nez à nez avec Arizona. Une fois l’interne partie, Arizona demande à Alex si elle ne risque pas de marcher sur un préservatif usagé. Il lui dit d’aller se faire voir. Elle lui demande ensuite s’il a entendu la rumeur selon laquelle elle est une salope. Il est bien entendu au courant. Elle reconnait qu’elle est mortifiée d’être ainsi l’objet de ragots mais elle pense néanmoins que Callie et elles vont s’en sortir. Elle est même persuadée que leur relation va en être renforcée. C’est comme un os. Parfois, il faut le casser pour pouvoir le guérir correctement. Elle avoue à Alex qu’elle vient de lui faire le discours qu’elle destinait à Callie. Il lui suggère de s’en tenir à "je suis désolée, je suis une vraie salope". Elle lui donne raison.

    Stephanie se rend au chevet de Lydia et constate que celle-ci a de grosses difficultés respiratoires.

    Brian est de retour à l’hôpital. Il se précipite dans la chambre de sa fiancée pour lui annoncer qu’il a retrouvé leur camarade porté disparu. Celui-ci va s’en sortir avec quelques séquelles. Le jeune pompier ajoute qu’ils sont en train d’essayer de stabiliser la zone pour éviter de perdre d’autres maisons. Alex refuse qu’il quitte encore l’hôpital. Il doit d’abord se faire soigner. Brian essaie de négocier lorsque Jackson arrive pour faire part à Sasha des résultats de ses examens. Les nouvelles sont loin d’être bonnes. L’infection de son cou est en fait une fasciite nécrosante. Il faut absolument l’opérer de toute urgence. Elle ne comprend pas comment ça a pu lui arriver. Jackson lui explique que c’est dû au fait qu’elle est restée coincée un certain temps dans l’eau et la boue. Brian n’est pas sûr d’avoir bien compris. Il s’agit bien de bactéries qui dévorent les chairs ? Jackson élude la question. Le plus important à savoir, c’est qu’ils sont prêts à opérer. Sasha est emmenée au bloc.

    April et les collègues de Lenny se sont rassemblés dans la cour des urgences pour accueillir la veuve du pompier, qui arrive effectivement dans un véhicule dont les phares sont allumés et dont les sirènes retentissent. La voiture s’arrête devant le groupe. La veuve pleure à chaudes larmes. April l’accueille en se présentant comme le médecin qui s’est occupé de son mari. Elle l’emmène voir la dépouille de ce dernier. Elle lui remet l’alliance que portait Lenny avant de la laisser se recueillir.

    April voit passer Jackson dans le couloir. Elle semble bouleversée.

    Quelques médecins, dont Callie et Arizona, se sont rassemblés devant la porte qui mène aux salles d’opération, afin de voir passer Richard.

    Cristina est dans la chambre de Meredith. Celle-ci demande à son amie de se conduire comme telle et de lui dire qu’elle a pris la bonne décision. Cristina s’exécute.

    Derek constate qu’il y a une hémorragie dans le lobe temporal d’Heather. Il va devoir procéder à l’ablation de ce dernier. Shane est épouvanté. Cela veut dire qu’Heather aura un déficit moteur et des problèmes de mémoire. Derek réplique qu’il essaie de sauver la vie de la jeune femme. Shane fait son mea culpa. Ce qui arrive est de sa faute. C’est lui qui a fait ça. Ne comprenant ce dont il est véritablement question, Derek rasure l’interne. Il n’y est pour rien. Ce n’est de la faute de personne. Ce sont des choses qui arrivent. Il lui demande ensuite de se reprendre sinon il ne pourra pas rester. Est-ce que Shane est avec lui ? Le jeune homme répond que oui.

    Meredith demande à Cristina de lui répéter qu’elle a pris la bonne décision. Cristina le fait.

    L’opération de Richard commence. Miranda incise son abdomen.

     

    Voix off (Richard) : Un docteur met sa blouse blanche pour sauver des vies, pour défier la mort, mais une fois qu’il ôte sa blouse, il est vulnérable, comme n’importe qui d’autre. Il est humain. Nous allons tous mourir. Nous ne pouvons pas dire comment ou quand, mais nous pouvons décider comment nous allons vivre. Alors, faites-le. Décidez. Est-ce que c’est la vie que vous voulez vivre ? Est-ce que c’est la personne que vous voulez aimer ? Est-ce que c’est le mieux que vous puissiez faire ? Pouvez-vous être plus fort ? Plus gentil ? Plus compatissant ? Décidez. Inspirez. Expirez et décidez.


  • Commentaires

    1
    Jcapshaw
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 22:37

    Hâte de le voir ! Et hâte de lire la suite . Brèf repos pour MerDer . Calzona croise les doigts pourqu''elles reste ensemble . Vite ! Vite ! La suite

     

    2
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 23:34

    Bon j'ai fini par regarder l'épisode malgré un endormissement devant l'écran alors....pour moi cela signifie que c'était fort long...que de longueurs....

    Intéressant oui, j'ai aimé certaines SL mais j'ai détesté la partie médicale (sauf RIRI et Heather) avec les pompiers, la copine du pompier, la dame et sa maison....c'était fort long et surtout, je n'ai pas été touché par ses histoires alors mon impression de quelques longueurs peuvent s'expliquer...

    Vous connaissez mon avis sur Calzona, les SL calzona en général..elles me gonflent !!! je déteste ces personnages.... mais là, je vais vous étonner, j'ai bien aimé la confrontation...parce que, peut être, j'ai eu le sentiment... ENFIN on y croit.... qu'elles étaient impliquées, imbriquées et en connection avec les autres personnages et pas, comme d'autres saisons, à vivre dans une bulle magique où le monde tourne que pour elles !!!

    Même en saison 7 et l'accident de Callie, il n'y avait pas cette intéraction forte avec les autres personnages (sauf pour la partie purement médicale). Donc c'est le point positif qui continue depuis la saison 9.. j'ai comme l'impression que depuis deux saisons, il y a une opération réhabilitation de CAllie, de la remettre dans le "centre" des personnages alors que depuis l'arrivée d'Arizona, elle s'était mise en marge et on connait la suite...

    Alors CALZONA : Autant dire que j'aurais tarté Arizona dès le début...quand elle feint de trouver cette situation pas si catastrophique, au point de penser qu'elle pourrait utiliser une métaphore "casser un os et le reconstruire" pour s'expliquer avec Callie...Après j'ai eu envie, après sa crise d'hystérie et de larmes, de la prendre dans mes bras...(SHERA, t'es pas bien ce soir...mais si si j'ai un coeur et j'ai beau détester les personnages, je dois avouer que ça m'a touchée cette détresse)

    A sa place, j'aurais déjà utilisé Deux MOTS : PARDON et JE M'EXCUSE, ça ne règlera rien tout de suite mais déjà, il y a un acte de repentence qui s'amorce mais là rien, elle se permet de parler de RApt, de porter plainte, elle est plus dans la menace qu'à l'apaisement parce que, faut pas déconner, c'est elle qui se vautre avec Lauren...

    Ensuite, elle m'a fait pleurer quand elle débarque chez Derek, en s'excusant du dérangement, les yeux baignés de Larmes...elle est une "P U T E" selon Callie mais elle reste une maman qui aime sa fille !!!

    CAllie, j'ai d'habitude envie de la lapider mais là, je comprends sa réaction aussi...elle s'est fait cocufier, elle a tant donné à Arizona et supporté aussi...elle ne méritait pas cette trahison..surtout de cette façon...

    Le chantage à l'enfant, je ne suis pas d'accord avec certaines d'entre vous, si elle faisait du chantage, elle n'aurait pas pris la peine d'instaurer des tours de garde...et puis je me pose la question..Chupa Chups me dit qu'il y aurait un document qui "légalise" Arizona mais est-on certain ? et l'état de Washington prévoit quoi ???
    Moi je pense et j'espère que ce problème va surgir dans cette SL ! ce sera fort intéressant de faire ce voyage dans les méandres juridiques.

    Le trait d'humour de cette SL c'est CAllie qui flingue la bouteille de vin de Derek, j'étais    

    Callie qui vit chez Merder, ça ne m'enchantait pas mais j'ai cru comprendre que c'était pour une nuit...De toute façon, je suis gênée par le fait que les "amis" du couple soient dans le conflit, y assistent et y soient impliqués.


       le plus beauuuuuuuuuuuuu Derek-Bailey, punaise qu'il est "meugnon" un futur beau gosse moi je vous le dis...    j'ai aimé ce moment avec ses parents, son papa qui le regardait avec émotion et amour, MEredith qui le badait et je suis peut être trop sentimentale mais chaque fois que Meredith disait "My son" j'étais   

    Derek emprunte toutes les palettes des émotions : de la joie d'être papa, le regard fier et ravie puis la hargne, la colère pour sauver Heather puis les larmes.. 

    je regrette le manque de scènes MERDER/enfants    peut être que je serais ravie pour l'épisode 10.03...c'était, à mon sens, l'un des points noirs mais je peux comprendre aussi...

    Derek, ce mec est une pâte  ...il supporte tout même que sa femme lui impose ses choix..je veux le même  

    Alors Ma Meredith, pour celles qui pensent encore qu'elle n'est pas le point central de la série, cet épisode est un excellente réponse, MEredith est le ROC, elle est la tour de contrôle de l'hôpital, des sentiments, elle donne ses instructions, son avis, elle règle les conflits..Tout le monde passe par "son bureau"

    ET que dire du rôle qu'elle a auprès de RIRI    C'est fait, c'est compris et enfin assumé, RIRI est son "papa" de coeur, c'est elle qui dispose du droit de choisir pour lui....bien avant la vociférante et maniérée sorcière qui lui sert de fiancée.  

    Alors elle, punaise, quand j'ai vu sa démarche chaloupée dans le couloir, je me suis dis, tiens la chatte est de retour !!! mais pour qui elle se prend "Mamie" ??  elle hurle comme une charretière en pleine intervention, elle se mêle de tout mais de quel Droit ?

    j'ai trouvé que nommer Meredith pour exécuter ses volontés médicales, c'était un excellent pied de nez à Mamie !! Même son fils, il n'en peut plus...c'est dire mdr  

    RIRI et son électrocution : Bravo à Bailey, on sent, tout au long de l'épisode, la culpabilité en filigrane..et quand "MAmie" lui met dans la gueule que c'est de sa faute....Bailey prend sur elle...j'ai aimé sa complicité avec MEredith, elles s'adorent, elles s'estiment...j'étais émue quand elle demande à Câlin à Cristina, qui elle, s'exécute sans refuser....j'ai beaucoup aimé la hargne de Bailey, son combat..je l'aime ainsi et pas en minette assoiffée de sexe dans la chambre de garde....ça ne lui va pas du tout, parler de sexe sur Bailey et son mari, c'est une partie que je n'aime pas voir traitée dans GA pour ce personnage, c'est con hein mais non, j'ai du mal......, c'est comme montrer la sainte horreur saine entre RIRI et Catherine en saison 8....la preuve, suis encore traumatisée.

    Heather   La seule que j'aimais, elle quitte la série....suis porte-poisse  contrairement à Meredith Shepherd, j'ai trouvé la scène de l'électrocution réaliste et surtout, par son tempérament, elle a foncé directement pour voir RIRI sans faire attention à son environnement, ça colle parfaitement à Heather... dommage pour la série mais bravo à elle, elle quitte pour un rôle plus conséquent lol

    Owen et Cristina  ils sont beaux, ils sont touchants, ils s'aiment mais ils ne peuvent pas être ensemble...pour moi, c'est terminé, je n'ai plus envie de parler d'une SL qui dure depuis trop longtemps...et qui avance de deux pas mais qui récule de 3 pas d'un épisode à l'autre, c'est trop long, c'est du remplissage (du beau remplissage mais quand même), on sait que Sandra Oh quitte la série, en plus, alors à quoi bon ? j'espère que la suite de la saison montrera Owen reconstruire sa vie autrement sans elle dans les parages, je suis méchante de dire ça mais quoi après ?  Elle va lui organiser un speed-dating pour qu'il trouve la femme qui lu donnera une descendance ? 

    April et Jackson :  
    me font chier (pardon mais j'ai pas trouvé mieux pour exprimer mon sentiment), elle se fait jeter par JAckson et elle retourne vers Matthew...ça va durer encore longtemps ce manège ? il faudrait repartir sur une autre SL !!!

    le fait qu'April conduit Matthew à la chapelle de l'hôpital me fait dire qu'il va y avoir le retour de l'aspect religieux !!!   oui elle pouvait parler à matthew ailleurs non ? d'ailleurs dans un des sides, on parle d'un révérend DREW...

    Les internes : je veux bien qu'ils soient là pour être des "faire-valoir" des titulaires mais cela doit s'arrêter là...en effet, je les tolère parce qu'ils servent au SL de nos anciens internes devenus titulaires, c'est tout !!!!!

    d'ailleurs, ils sont ternes, sans vie ni esprit...je crois qu'il y a une erreur de casting, je préférais les Pierce, Megan et cie...

    JOLEX : Alors là, j'ai mon Ship number 2    j'adore ces deux-là !!!! Jo est touchante, Alex aussi, ils sont parfaitement assortis !!!!! J'aime que Jo se préocuppe des lieux où Alex a forniqué...  

    Pour finir, j'ai pris du plaisir à voir les originaux avec tant de complicité, ça fait du bien !!!!

    A la semaine prochaine...

     

    3
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 00:41

    Je l'ai regardé plusieurs fois et j'aime toujours autant, le seul truc qui m'a un peu troublée, c'est que j'ai presque été obligée de regarder à nouveau le final de la saison dernière pour encore mieux l'apprécier. En fait la continuité à ce point, je n'y suis pas habituée avec GA !  

    La famille Shepherd : J'ai bien aimé, mais je n'ai pas trouvé qu'ils avaient tant d'interactions que ça.

    April - Matthew - Jackson : Si j'ai très bien compris la réaction de Jackson, il a raison, elle l'a rejeté parce que d'après elle, il ne lui convenait pas et maintenant, elle le veut... Il est surpris et je peux le comprendre. Mais alors April qui passe en une nuit de l'amour pour Jackson à la demande en mariage à Matthew, là, c'est incompréhensible. Ou elle est stupide et elle ne se comprend pas elle-même, ou elle est une girouette inconsistante, mais il n'y a pas de bonne solution.

    Callie - Arizona : L'une souffre et l'autre est en colère, la première se sauve avec sa fille et l'autre est agressive. J'ai vu deux choses : 

    la douleur subite que Callie ne sait pas comment gérer et qu'elle veut rendre coup pour coup, avec les moyens dont elle dispose. 

    Et la colère qui empêche Arizona de voir et d'accepter les conséquences directes de ses actes.

    Derek : ça m'a amusée qu'il passe l'épisode à subir les déboires de Callie en grande partie à cause du puissant sens d'entraide de sa femme, quelques scènes m'ont amusée, quand il écoute Callie qui a l'alcool pleureur, quand il s'occupe des enfants dehors d'un air désabusé, et quand il est avec Cris et Callie chez lui et qu'il subit l'invasion de sa maison par les "envoyées" de sa femme.
    Son émotion et son implication pour sauver Heather étaient aussi très puissantes et il m'a émue à plusieurs reprises.

    Shane : Il n'a pas fini de s'en vouloir, j'attends de voir l'histoire que ça va nous donner et ce que ça impliquera pour ses relations avec Derek, à qui, il finira par avouer que si Heather a été électrocutée, c'est parce qu'il lui a menti en l'envoyant chercher Richard à sa place.

    Richard : On ne le voit qu'inconscient ou presque, mais j'ai tout aimé dans cet épisode, apprendre qu'il avait désigné Meredith comme responsable de lui en cas de problème médical grave, l'envie de se battre de Bailey et même la colère de "la chatte en chaleur" (oui, je sais, personne ne l'aime, mais elle a mal réagi parce qu'elle a peur de le perdre, on est tous différents et elle, elle crie sur tout le monde quand elle ne sait pas comment réagir autrement pour faire face à la perte possible de l'homme qu'elle aime).

    Meredith : Elle est toujours un peu la jeune interne qui ne sait pas comment réagir face aux autres et j'ai aimé qu'elle ne soit pas tout de suite heureuse que Richard l'ait désignée comme responsable de lui, j'ai retrouvé la jeune femme qui refuse d'abord l'attention, avant de comprendre ce que ça impliquait dans leur relation et son bonheur de le voir se réveiller.

    Meredith - Cristina - Alex : Encore de belles scènes entre ces trois-là, avec eux, on oscille en permanence entre la tendresse, l'humour, le soutien et la compréhension des autres. J'aime leur entente depuis le début de la série et ça ne se dément pas.

    Cristina - Owen : J'ai bien aimé les scènes d'adieu au lit, mais elles n'étaient pas nécessaires pour terminer leur histoire. J'ai un peu eu l'impression que Shonda faisait un cadeau d'adieu aux fans de ce couple.

    La mort d'Heather : Je regrette que ce soit elle qui soit partie, mais bon, l'actrice a un rôle dans un autre série, mais ça m'a surprise et émue. J'aimais bien ses interactions avec Derek, elle va me manquer, c'était la plus drôle des internes.

    Alex et Jo : C'est le début, ça m'a fait rire qu'ils ne trouvent pas d'endroit "vierge" (oui, celle-là, elle était facile mdr) des ébats d'Alex avec les autres internes, mais pour le moment, il ne se passe pas grand chose, alors à suivre...

    L'épisode en général : On passe du rire au larmes, les émotions sont fortes et c'est un gros plus. 

    En conclusion : j'ai beaucoup aimé ce premier double épisode, qui ne m'a pas semblé si long que ça, pourtant. Donc, je ne me suis pas ennuyée, je suis passée par toutes les émotions et j'ai beaucoup aimé ça. Donc pour moi, très bon début de saison. Pourvu que ça dure.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :