• Episode 10.05 : I Bet It Stung

    Photobucket

    Titre français : Mère et chirurgien

    Scénariste : Jeannine Renshaw

    Réalisateur : Mark Jackson

    Diffusion Etats-Unis : 17 octobre 2013 sur ABC

    Diffusion France : 8 avril 2015 sur TF1

     

    Voix off : Voici ce que j'ai appris lors de mon premier jour à l'école de médecine. Réfléchir longuement et sérieusement avant de choisir de devenir chirurgien. Cela demande un engagement à 100%. Vous devez être à votre maximum à chaque fois que vous entrez dans la salle d’opération. quand les patients sont allongés sur la table, complètement à votre merci, ils doivent savoir que, quand vous faites cette première incision,  vous savez ce que vous faites. Aucune autre spécialité ne nécessite le même temps, la même concentration, le même total dévouement... sauf peut-être être mère.

     

    Le matin se lève sur Seattle. Chez Meredith et Derek, tout le monde dort encore profondément lorsque le réveil sonne. Callie ouvre aussitôt de grands yeux tandis que dans une des chambres voisines, Derek éteint son réveil en soupirant. Ça le tue de devoir se lever. Les yeux encore à moitié fermés, Meredith clame son besoin de caféine. Derek constate que cela ne fait que quatre jours qu’ils ont repris le travail, et il a déjà envie que tout s’arrête. Meredith se demande même comment ils ont pu survivre à ces quatre jours. Callie, qui est déjà dans la cuisine, leur crie que le café est en train de couler. Pour Derek, c’est grâce à elle qu’ils ont pu survivre. Ils se lèvent. Ensuite, chaque adulte prend un enfant en charge. Callie s’occupe de sa fille, tandis que Meredith change son bébé et que Derek habille Zola. Tout le monde se retrouve pour le petit-déjeuner. Meredith explique à sa fille que Derek la conduira à la crèche et que c’est elle qui la reprendra à la fin de la journée, et qu’alors, elles auront un goûter de princesses. Derek donne le signal du départ. Meredith l’embrasse sur la joue pour lui dire au revoir, avant de lui faire remarquer avec fierté qu’ils ne se débrouillent pas trop mal. Elle se dirige déjà vers la porte lorsque Callie la rappelle pour lui donner son tire-lait. Distraite, Meredith la remercie d’un baiser sur la bouche. Elle réalise ensuite qu’il vient de se passer quelque chose de bizarre. Callie se tourne vers Derek, un peu perplexe. Peut-être qu’ils se débrouillent un peu trop bien !

    Cristina et Jo sont dans la chambre du père d’Alex, dont le vrai nom est James Evans. Jo fait un bref résumé du dossier médical. Le patient qui a 57 ans, a subi six jours plus tôt une opération de remplacement de la valve tricuspide (valve cardiaque qui sépare l'oreillette droite du ventricule droit). James la prie gentiment de l’appeler plutôt Jimmy et de prétendre que son âge est situé dans la quarantaine. Il termine par un petit clin d’œil. Jo sourit. Pendant que Cristina l’examine, Jimmy lui demande si la valve qu’elle lui a posée fonctionne toujours. C’est Jo qui répond. La valve devrait durer entre dix et quinze ans. Cristina annonce ensuite au patient qu’il va devoir subir une échocardiographie de stress (examen par ultrasons du cœur quand il est soumis à un stress ou à un effort). Jimmy est prêt à faire tout ce qu’il faudra pour pouvoir retirer sa blouse, ce qui signifie qu’il a hâte de quitter l’hôpital.

    En sortant de la chambre, Cristina reçoit un message. On la prévient qu’on a trouvé un donneur compatible avec une patiente qui doit subir une greffe. Elle demande à Jo de la biper quand elle aura les résultats de l’examen que doit subir Jimmy. Une fois qu’elle est partie, Jo aperçoit Alex qui est en train de consulter le dossier de son père. Comme elle lui en fait la remarque, il réplique que cet homme n’est pas son père. Il ne veut avoir aucun lien avec lui, raison pour laquelle il a adopté le nom de famille de sa mère. Jo tente pourtant de plaider la cause de Jimmy qu’elle trouve assez drôle. Elle estime qu’Alex devrait aller lui parler, lui dire qu’il est. Après tout, peut-être que Jimmy a changé, comme lui l’a fait. Alex reste inflexible. La dernière fois qu’il a vu Jimmy, il l’a frappé si fort qu’il aurait pu le tuer. Il a peur, s’il se retrouve face à lui, de reprendre là où il en était resté.

    Meredith a appris que Cristina allait pratiquer une transplantation cœur-foie chez Samantha Calder. Elle veut en être ! Pour convaincre Cristina, elle lui rappelle que Samantha était sa patiente, juste avant qu’elle ne donne naissance à Bailey. C’est même elle qui a diagnostiqué sa maladie. Cristina est étonnée que sa meilleure amie veuille participer à une intervention d’une telle envergure. Elle pensait que Meredith aurait préféré quelque chose de plus facile pour se remettre dans le bain. Au contraire, Meredith veut plonger immédiatement dans la grande profondeur et nager. Cristina semble très heureuse de la détermination de son amie. Elle lui demande toutefois si elle a lu un article consacré à la méthode qu’elle veut appliquer pour cette transplantation. Meredith reconnait que non. Est-ce que cette méthode est si différente d’une transplantation cœur-foie normale ? L’expression de Cristina la pousse à promettre qu’elle lira l’article. Miranda Bailey, tout sourire, rejoint les deux femmes. Elle a appris que la transplantation allait avoir lieu. Elle est sidérée d’entendre Cristina lui dire qu’elle n’a pas besoin d’elle. Elle lui rappelle que c’est elle qui l’a bipée. Après lui avoir fait comprendre d’un regard que c’est Meredith qui est à l’origine du problème, Cristina prend la poudre d’escampette. Miranda accuse Meredith de lui avoir volé son intervention. Meredith prétend qu’elle mérite de faire cette opération. Cela fait des mois qu’elle est sur le banc de touche. Miranda n’est pas du tout d’accord. Selon elle, Meredith ne mérite rien. L’intéressée tente de la prendre par les sentiments, en lui rappelant qu’elle a donné son nom à son fils, alors c’est impossible de lui en vouloir. Miranda réplique que le bébé est l’engeance du diable et qu’il boit le lait d’une voleuse de foie ! 

    Arizona est en train de travailler aux côtés d’April lorsque l’interne Leah, le sourire jusqu’aux oreilles, se présente devant elle, avec un café qu’elle s’empresse de lui offrir. Elle a pensé que la pédiatre en aurait besoin juste avant cette importante opération qu’elle doit pratiquer avec Derek. Légèrement interloquée, Arizona accepte néanmoins le café. Une fois que l’interne s’est éloignée, elle se tourne vivement vers April et lui demande ce qu’elle a fait pour mériter un tel honneur. April n’en sait rien. Elle suppose qu’Arizona a été sympa avec l’interne. En tout cas, elle, elle n’a pas reçu de café. Arizona craint de n’avoir rien fait de sympa, mais au contraire quelque chose de vraiment très mal. Elle confie à April qu’elle ne se souvient plus exactement de ce qu’elle a fait après le gala, parce qu’elle était vraiment trop ivre, mais il lui semble que Leah est venue chez elle. Elle se souvient vaguement avoir vu l’interne dans sa cuisine. Et le fait que la jeune femme soit vraiment très amicale à son égard lui fait penser qu’il s’est peut être passé des choses. Elle demande à April si elle se souvient l’avoir vue flirter avec Leah. April avoue qu’elle n’a pas non plus beaucoup de souvenirs de cette soirée. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle s’est réveillée dans sa baignoire et qu’elle portait encore sa culotte. Arizona en conclut que tout s’est bien passé pour sa collègue. April s’en va vaquer à ses occupations. Arizona arrête Callie qui passait dans le couloir pour lui remettre du courrier concernant le prêt hypothécaire de leur appartement. Callie prend les documents et s’éloigne sans autre commentaire. De rien, dit Arizona pour manifester son dépit de ne pas avoir été remerciée. Callie comprend le message et s’offusque qu’Arizona veuille être remerciée parce qu’elle remet du courrier qui est arrivé dans un appartement qui n’est pas le sien, mais dans lequel on la laisse vivre. Arizona répond qu’elle est prête à vider les lieux, si c’est ce que Callie désire. Celle-ci réplique sèchement qu’elle ne veut pas vivre dans un appartement qu’elle partageait avec sa femme infidèle. Elle part en remerciant Arizona avec un grand sourire hypocrite.

    Stephanie entre dans une salle de garde où Jackson vient de faire une sieste prolongée. Elle aimerait connaitre son avis sur la blouse qu’elle a choisi de porter ce jour là, pour faire bonne impression auprès de Catherine Avery, à laquelle il a décidé de la présenter. En portant cette blouse, elle veut faire comprendre à Catherine que même si elle n’est qu’une interne et qu’on peut la soupçonner de sortir avec Jackson pour son argent et son statut dans l’hôpital, elle est aussi une chirurgienne très talentueuse et qu’en fait, c’est Jackson qui a beaucoup de chance de sortir avec elle. Amusé, le jeune homme lui fait remarquer qu’elle mise vraiment beaucoup sur sa blouse. Elle rétorque qu’elle compte aussi sur son brillant à lèvres. Jackson prétend que ce petit détail va conquérir sa mère. Comme il veut embrasser sa petite amie, elle le repousse. Non, pas dans cette salle. Eux, ils ne sont pas comme ça. Mais elle ne résiste pas très longtemps au charme de Jackson.

    Owen est en train de prendre son petit-déjeuner dans une salle de l’hôpital quand Callie le rejoint. Sans prendre la peine de demander l’autorisation, elle se jette sur le cake à la banane qui se trouve sur la table, sous prétexte qu’elle est affamée. Se rendant toutefois compte de son sans-gêne, elle explique à Owen qu’elle a eu trop à faire pour nourrir sa famille et qu’elle n’a pas eu le temps de prendre un petit-déjeuner. Elle a même dû s’occuper du tire-lait de sa co-épouse. Owen lui demande de qui il s’agit. Elle répond qu’elle a une relation avec Meredith et Derek. Légèrement dépitée, elle mentionne l’époque où elle avait l’habitude de danser en sous-vêtements. C’est ce qu’elle aurait dû faire quand elle a quitté Arizona. Au lieu de cela, elle est en train de jouer un remake de la série "Big Love" (consacrée à la polygamie chez les Mormons). Elle se sert du couple McDreamy pour rebondir. Leurs bipeurs sonnent. Ils sont attendus pour s’occuper d’une victime d’un accident de deltaplane. Avant de quitter la salle, Callie demande à Owen où il a trouvé un si bon cake à la banane. Il lui apprend que c’est Emma, la femme qu’il a rencontrée au gala, qui le lui a fait. Callie plaisante sur le fait qu’il est en train de rebondir, lui aussi.  

    Leur patiente est une jeune femme de 22 ans, Reese, qui souffre d’une fracture ouverte du tibia et de douleurs abdominales. April est déjà en train de l’examiner. Une jeune femme, qui se tient à côté du lit, ne peut s’empêcher de dire qu’elle avait prévenu Reese des risques qu’elle courait en faisant du deltaplane. Callie demande discrètement à April qui est cette personne. Il s’agit de la sœur de Reese, Donna. April ajoute que cette dernière agit non pas comme une sœur, mais comme une mère. Pendant ce temps là, Donna prévient sa sœur. Il est hors de question qu’elle continue comme ça. Elle ne veut pas voir Reese se tuer. L’intéressée la rassure. Pas la peine de s’énerver ! Ce n’est qu’une petite fracture. Callie, qui vient de constater qu’il y avait déjà une tige en métal dans la jambe de la patiente, demande quand elle a été placée. Donna lui apprend que sa sœur a subi une intervention quelques mois plus tôt, à la suite d’un accident de ski en Nouvelle-Zélande. Elle ajoute que Reese s’est aussi déjà cassé les deux avant-bras, qu’elle a détruit son foie et qu’elle s’est déboité une épaule. Callie demande à sa patiente si elle a envie de mourir. La jeune fille répond qu’elle veut simplement rattraper le temps perdu. Owen qui a constaté la présence de liquide dans une poche près du rein, demande qu’on emmène la patiente au scan. Donna pousse un profond soupir.

    Catherine Avery est venue rendre visite à Richard et Miranda incite ce dernier à montrer à sa petite amie les progrès qu’il a faits. Richard fait donc les quelques pas qui séparent son lit du fauteuil. Les deux femmes le félicitent chaleureusement. C’est à ce moment là que Shane et Leah entrent dans la chambre. Shane informe timidement Richard qu’on leur a demandé de changer son drain. Leah ajoute aussitôt qu’ils ne veulent pas déranger et qu’ils peuvent revenir plus tard. Comme elle désire s’entretenir en particulier avec Miranda, Catherine les invite à rester. Après avoir fustigé les internes qui ne se sont pas précipités pour aider Richard à regagner son lit, Miranda suit Catherine dans le couloir. Catherine lui fait part de son désappointement. Elle avait espéré que Richard aurait fait plus de progrès. Miranda lui fait remarquer que deux jours plus tôt, leur ami n’était pas encore capable de s’asseoir. Ce qui inquiète Catherine, c’est la dépression dont souffre Richard, selon elle. Miranda objecte que Richard a refusé de prendre des antidépresseurs. Il dit qu’il va bien et elle le croit. Ce dont il a besoin, c’est de plus de temps, de soutien et d’oreillers, afin d’être installé plus confortablement. Comprenant qu’elle a l’agacée avec ses remarques, Catherine présente ses excuses à Miranda. Elle ne veut pas que celle-ci la trouve ingrate et elle lui propose son aide. Miranda lui suggère d’aller chercher les oreillers et lui désigne une salle où elle pourra en trouver.  

    En entrant dans cette pièce, Catherine surprend son fils et Stephanie allongés sur un lit, en train de s’embrasser. Très gênée, l’interne se dépêche de remonter sur ses épaules la blouse que Jackson avait déboutonnée. Justement celle-ci lui fait remarquer avec ironie qu’il a perdu ses bonnes manières. Jackson fait donc les présentations, tandis que Stephanie referme les pans de sa blouse sur sa poitrine dénudée. Après avoir demandé à cette dernière de lui donner les oreillers qui se trouvent sur le lit du haut, Catherine sort de la pièce en émettant un grognement sourd. Stephanie en déduit que la mère de Jackson n’aime pas sa blouse.

    Tout en se rhabillant, Jackson se lance à la poursuite de sa mère pour tenter de justifier le spectacle auquel elle vient d’assister. Elle lui demande s’il est conscient du rôle qu’il joue dans cet hôpital, sans mentionner le fait qu’il fait partie de la famille Avery. Ils entrent dans la chambre de Richard. Très mélodramatique, Catherine déclare à ce dernier qu’il ne peut pas imaginer ce qu’elle vient de vivre pour lui procurer des oreillers. Jackson se défend en disant qu’il pensait avoir verrouillé la porte. Il salue ensuite Richard et lui demande de ses nouvelles. C’est CCatherine qui répond. Richard ne va pas bien du tout. En plus, l’intraveineuse qu’on lui a posée est mal mise. Qui a pu faire ça ? Stephanie sans doute ! Il est évident que cette dernière a bien d’autres sujets de préoccupation que les patients. Jackson reproche à sa mère d’être injuste. Comme si elle ne l’avait pas entendu, elle insiste sur le fait que sa réaction n’a rien à avoir avec de la pudibonderie. Elle aime le sexe comme n’importe qui d’autre – détail qui embarrasse son fils – mais elle estime que ça ne se fait pas n’importe où ni n’importe quand. Richard tente de prendre la défense de Jackson en rappelant que celui-ci croyait avoir verrouillé la porte. Catherine lui demande de se tenir tranquille. Elle remarque alors qu’il ne porte pas ses bas de contention. Il répond qu’on est allé lui en chercher une paire. Elle suppose que si ça prend tant de temps pour les lui apporter, c’est sans doute parce que les personnes en question sont distraites par les seins de Stephanie. Jackson n’a plus d’autre choix que de prendre la fuite. Sa mère lui crie qu’elle ne fait que veiller sur lui.

    Meredith, Cristina et Shane entrent dans la chambre de leur patiente, Samantha. Celle-ci remarque aussitôt que Meredith n’est plus enceinte et elle lui demande ce qu’est devenu son ventre. Meredith répond qu’il s’est transformé en un petit garçon. Samantha la félicite. Meredith assure qu’elle aurait aimé lui montrer une photo de son fils mais celui-ci est si mignon que Samantha pourrait en faire une autre crise cardiaque. Cristina rappelle à son amie que leur patiente en a déjà fait des tas. Pas récemment, insiste Samantha qui pense que c’est dû au fait qu’elle écoute de la musique de yoga, même si son mari déteste ça. L’intéressé précise qu’il a adoré cette musique, au début. Cristina dit à Samantha qu’une fois qu’elle aura reçu son nouveau cœur et son nouveau foie, elle sera comme tout le monde. Samantha ajoute qu’elle pourra alors, elle aussi, avoir un bébé comme Meredith. Shane émet l’hypothèse qu’elle pourrait également devenir une chirurgienne d’avant-garde comme Cristina. Légèrement vexée, Meredith lui rappelle qu’elle aussi est chirurgienne. Bien sûr, répond Shane, un peu gêné. Cristina précise que son amie arrive à tout faire. Samantha confie à quel point cela l’impressionne. Elle ne sait pas comment Meredith peut arriver à tout gérer. Meredith répond que parfois, elle ne le sait pas non plus. Elle remarque alors que Cristina la regarde comme si elle attendait quelque chose de sa part. Elle lui pose la question. Cristina lui demande si elle veut bien examiner le patient. Meredith se précipite.

    Aux urgences, Stephanie doit s’occuper d’un patient, Mr Samuels, qui a été hospitalisé parce qu’il n’arrive plus à uriner depuis la veille. En soulevant le drap, l’interne découvre le pénis du patient qui est horriblement gonflé. Mr Samuels pense qu’il s’agit d’une piqure d’insecte. Stephanie en doute. Mr Samuels précise alors que cela doit être une piqure d’abeille. Stephanie est toujours aussi sceptique. Le pénis est trop gonflé pour qu’il ne s’agisse que d’une piqure d’abeille, à moins qu’il y ait une allergie. Mr Samuels lui dit qu’il n’y avait pas qu’une abeille, mais plusieurs, environ trente. Comme elle semble très étonnée, il lui explique qu’il s’était installé dans son hamac, dans le jardin. Il avait enlevé son pantalon et il s’étaitt préparé un sandwich au miel et au beurre de cacahuètes. Il a mangé son sandwich avant de s’endormir, et il suppose qu’il devait avoir du miel sur son pénis, ce qui a attiré les abeilles. Stephanie lui prescrit des médicaments ainsi que la pose d’un cathéter pour lui permettre d’uriner. Elle s’apprête à partir lorsque le patient la retient. Est-ce que cela ferait une différence si, au lieu d’abeilles, il s’agissait de frelons ?

    Derek est en plein réunion lorsqu’il aperçoit sa femme dans le couloir, qui lui fait signe de la rejoindre. Elle tient à lui annoncer qu’elle va pratiquer une transplantation cœur-foie avec Cristina, et ce à peine quatre jours après avoir repris le travail. Derek est ravi pour elle. Elle lui demande s’il pourra reprendre les enfants à la crèche en fin d’après-midi. Il répond qu’il aurait aimé pouvoir le faire mais qu’il doit s’occuper d’un groupe de chirurgiens venus le voir opérer une malformation artério-veineuse du cerveau, intervention qui sera suivie d’une petite conférence. Meredith lui rappelle qu’elle a promis à Zola qu’elle pourrait avoir un goûter de princesse. Derek lui suggère de demander à Callie de la remplacer pour le goûter. Meredith est agacée. C’est elle qui devrait s’en occuper ou lui à a rigueur, pour que Zola sache que ses parents ne l’ont pas remplacée dans leur cœur par un petit frère ou par une transplantation multi-organes. Derek ne cache pas qu’il trouve qu’elle donne trop d’importance à un goûter. Elle comprend qu’elle va devoir faire appel à Callie.  

    Le père d’Alex marche sur un tapis roulant sous la surveillance de Jo. Il confie à cette dernière qu’il ne pensait pas devoir faire des choses aussi éprouvantes pour pouvoir quitter l’hôpital. Il lui explique ensuite qu’il est venu à Seattle pour jouer dans des concerts et que son séjour à l’hôpital lui en a fait rater trois. S’il arrive à jouer ce soir là, il pourra considérer que son voyage n’est pas un total fiasco. Elle aimerait savoir si elle peut contacter quelqu’un pour venir le chercher à sa sortie d’hôpital. Il répond qu’il n’a besoin de personne. Elle lui propose ensuite d’appeler un centre de désintoxication. Il refuse à nouveau. Inutile de s’inquiéter pour lui. Certes, il était drogué à son arrivée mais cela ne veut pas dire que c’est une habitude. Il prétend n’être qu’un consommateur occasionnel. Jo riposte que ses bras et l’arrière de ses genoux prouvent tout le contraire. Elle a mis une demi-heure avant de trouver une veine qui soit utilisable. Elle sait pertinemment ce qu’il fera en quittant l’hôpital. Il prétend avoir des gens sur qui compter, une famille. Evidemment, elle sait qu’il ment et elle le lui dit. Il a peut-être eu une famille mais maintenant, il est seul. Il est amusé parce qu’elle agit comme si elle savait tout de lui. Elle lui dit qu’elle sait qu’il est maintenant sous méthadone, ce qui est un premier grand pas vers la guérison, et elle voudrait que ce bénéfice ne soit pas perdu. Il lui rappelle qu’il n’est qu’un joueur de guitare blues. Il n’est pas comme Christina Aguilera, il n’a pas les moyens de se payer de tels établissements. Jo insiste pour qu’il la laisse donner quelques coups de téléphone pour lui. Il ne s’y oppose plus, même s’il prétend la trouver aussi tenace qu’agaçante. Elle réplique avec un petit sourire qu’il peut marcher aussi vite qu’il le veut sur son tapis roulant, il n’ira nulle part, et elle non plus. Il rit.   

    Meredith est énervée parce que Callie ne répond pas à ses appels. Cristina reçoit un message l’avertissant que le prélèvement d’organes va commencer dans deux minutes. Comme Shane sort de la chambre d’un patient, Meredith le prie de courir jusqu’aux urgences afin de demander à Callie si elle peut prendre les enfants à la crèche et lui rappeler qu’elle va devoir organiser le goûter de princesse. Ça doit absolument avoir lieu ce jour-là. Shane part remplir sa mission sans enthousiasme. Cristina confie à son amie qu’elle trouve tout ça plutôt sympa. Un sourire attendri sur les lèvres, Meredith lui dit que le goûter consiste seulement en du jus de pommes et quelques cookies mais Zola adore ça. Évidemment, ce n’est pas à cela que Cristina faisait allusion, mais au fait qu’elles vont pratiquer ensemble une intervention révolutionnaire. C’était ce qu’elles espéraient quand elles ont commencé leur internat. Meredith lui donne raison. Cristina remarque que son amie se tient la poitrine. Elle comprend que cela signifie que Meredith a une montée de lait et qu’elle doit aller le tirer. Meredith prétend que non. Elle a encore le temps, elle ne veut pas gâcher ce moment privilégié qu’elles sont en train de vivre. Cristina insiste. Si Meredith ne va pas tirer son lait, ses seins vont exploser. C’est avec soulagement que Meredith s’éclipse.

    Callie et Owen ont informé Donna de la situation de sa sœur. La jeune femme en déduit que Reese va vraisemblablement perdre un rein. Callie lui suggère de ne pas être aussi pessimiste. Donna préfère qu’on lui parle directement du plus mauvais scénario, afin qu’elle puisse se préparer à toute éventualité. Owen reconnait alors que le pire des scénarios serait effectivement que Reese perde un rein durant l’opération, et que donc ils cherchent déjà un donneur. Avec un rire sans joie, Donna leur apprend qu’ils viennent de le trouver. C’est elle, la donneuse d’organes pour Reese. Callie comprend que cela signifie que les deux sœurs ont déjà vécu une situation similaire. Donna leur explique, en leur montrant diverses cicatrices sur son corps, qu’elle a déjà donné à sa sœur de la moelle osseuse, du sang, un morceau de son foie. Ce qui est à elle est à Reese. Elle précise aux deux médecins interloqués qu’elle n’a pas encore donné de rein, donc youpie ! Callie trouve que Reese collectionne vraiment beaucoup d’accidents, même pour une casse-cou. Donna lui explique qu’on a découvert, quand Reese avait deux ans, qu’elle souffrait d’une anémie aplasique (l'organisme cesse de produire suffisamment de nouvelles cellules sanguines). Ce n’est qu’après sa guérison qu’elle a commencé à pratiquer des sports extrêmes. Owen trouve que c’est une vraie chance que les deux sœurs soient compatibles. C’est avec une certaine tristesse que Donna lui apprend que la chance n’a rien à voir avec ça. Elle est ce qu’on appelle un bébé donneur. Ses parents l’ont engendré uniquement pour qu’elle puisse sauver la vie de leur fille ainée.

    Jo observe Stephanie qui est en train de soigner le pénis de Mr Samuels. Stephanie ne parvient pas à introduire un cathéter dans le membre du patient, toujours trop enflé. Jo a l’impression que la verge a subi les assauts d’un blaireau énervé. Stephanie aurait aimé que sa camarade voit le sexe du patient avant qu’on lui administre les médicaments. C’était encore pire. Comme Mr Samuels se tort de douleur, Jo suggère à Stephanie de demander une consultation auprès d’un urologue. Stephanie réplique qu’elle en a déjà demandé une. Mais l’urologue de service est retenu par une urgence et l’urologue de garde n’arrivera que dans vingt minutes. Jo est certaine que le patient ne tiendra pas le coup pendant encore vingt minutes

    Catherine est dans la chambre de Richard quand Stephanie vient demander à lui parler. Croyant que l’interne veut plaider sa cause, Catherine lui assure qu’elle ne pourra rien faire pour entrer dans ses bonnes grâces. Troublée, Stephanie répond qu’elle a un pénis géant. Elle réalise ce qu’elle vient de dire en voyant l’expression de Catherine. Elle précise alors que le pénis n’est pas à elle – elle est une femme – mais à son patient. C’est le plus gros pénis qu’elle ait vu, et elle en a vu beaucoup. Suite à cette nouvelle gaffe, elle avoue à Catherine qu’elle est impressionnée par elle. Elle finit par lui dire qu’elle a besoin de son avis médical. Richard encourage son amie à suivre l’interne.

    En salle d’opération, Callie constate que la tige d’acier que Reese a dans la jambe a causé beaucoup de dégâts. Elle sait que l’opération va être longue. Elle espère qu’Owen n’avait pas fait de projet avec sa petite amie. Owen proteste. Emma n’est pas sa petite amie. Callie n’en croit rien. Emma lui a tout de même fait un cake à la banane, qu’elle lui a apporté au travail. Ça veut dire qu’ils sont presque fiancés. April lui donne raison. Matthew lui apportait des burritos pour le petit-déjeuner et maintenant, ils vont se marier. Après lui avoir lancé un regard noir, Owen jure. Il vient de remarquer que le rein de Reese était gravement endommagé. Il demande à Callie si elle croit que Donna va accepter de donner un rein à sa sœur. Callie en est presque certaine. Donna ne sait pas dire non. Shane entre dans la salle pour prévenir Callie que Meredith compte sur elle pour aller prendre les enfants à la crèche à 15h. Meredith a aussi mentionné un goûter de princesses qu’elle a promis à Zola. Callie lui demande d’avertir Meredith qu’elle ne pourra pas se libérer avant 18h. Une fois que Shane est parti, Owen fait remarquer à Callie que d’une certaine façon, elle est comme Donna, elle ne sait pas dire non. Callie réalise qu’il a raison et qu’elle doit de toute urgence retrouver une vie. Elle se demande si elle ne devrait pas mettre Arizona à la porte de son appartement pour pouvoir y retourner. April proteste. Compte tenu de son handicap, Arizona a besoin d’un ascenseur et le fait que l’appartement soit situé dans l’immeuble qui est juste en face de l’hôpital, c’est l’idéal pour elle. Callie la regarde avec étonnement. April lui avoue que lors de la soirée de gala, elle et Arizona ont bu trois bouteilles de champagne et qu’elles ont vomi ensemble. Ça crée des liens. Elle insiste encore sur le fait que l’immeuble a été rénové pour être plus facilement accessible aux handicapés. Owen lui demande son aide pour réparer le rein.  

    Dans une salle de repos, Alex s’énerve sur la machine à café qui ne fonctionne pas, tandis que Jackson lui raconte que, suite à la scène du matin, Catherine est désormais convaincue que Stephanie est une femme vénale qui utilise le sexe pour mettre la main sur un Avery. Alex ironise sur les problèmes de gosses de riche. Jackson pense que Catherine apprécie malgré tout Stephanie. Meredith, qui est en train de tirer son lait, lui suggère de parler à sa mère et de prendre la défense de Stephanie. Jackson est certain que cela ne marcherait pas et qu’au contraire, cela aurait l’effet inverse. Catherine détesterait encore plus Stephanie. En fait, il ne va rien faire. C’est comme quand on marche sur un nid de frelons, il faut rester immobile en attendant que les insectes se calment. Pendant ce temps là, Alex continue de s’énerver sur la machine à café, en la frappant vigoureusement. Meredith lui demande comment il s’en sort. Il réplique sèchement que si elle veut du café, elle n’a qu’à le faire elle-même, parce que cette machine n’est qu’une merde. Il s’en va. Meredith aimerait savoir quel est son problème. Jackson n’en a pas la moindre idée. Il s’en va à son tour. Miranda entre dans la pièce. Meredith la prévient qu’Alex a cassé la machine à café. Miranda ne veut rien savoir. Meredith est morte pour elle. Shane arrive à son tour. Gêné parce que Meredith est en train de tirer son lait, il lui tourne le dos pour lui parler, même si elle a totalement recouvert sa poitrine. Cristina rejoint ses collègues et demande à Meredith d’aller voir Samantha pour lui dire que le prélèvement des organes se passe bien. Shane lui fait remarquer que Meredith est en train de tirer son lait. L’intéressée précise qu’elle en a encore pour dix minutes. Cristina lui demande de la biper quand elle aura terminé. Après son départ, Shane informe Meredith que Callie est en salle d’opération et qu’elle ne pourra pas récupérer les enfants avant 18h. Meredith est plus que contrariée. 18h, c’est trop tard pour un goûter. Le thé, ça se prend à 16h ! Shane lui demande s’il doit le répéter à Callie. Meredith répond que non. C’est juste qu’elle avait promis à Zola qu’elle aurait son goûter de princesse. Restée seule avec Meredith, Miranda lui fait remarquer qu’il y aura d’autres goûters. Meredith objecte que c’est comme ça que ça commence. Elle fait une promesse qu’elle ne tient pas et dans dix ans, elle sera comme sa mère et Zola sniffera de l’oxycodone derrière l’école. Compatissante, Miranda lui suggère de tirer du lait de ses deux seins en même temps, ça ira plus vite. Meredith ne peut pas le faire car elle est en train de lire l’article que lui a conseillé Cristina. Miranda lui propose de l’interroger pendant qu’elle s’occupera de ses seins. Meredith rétorque qu’elle pensait que Miranda la détestait. Miranda affirme que c’est bien le cas. D’ailleurs elle suggère à Meredith de se dépêcher de brancher la pompe sur le deuxième sein avant qu’elle ne change d’avis. Meredith lui tend ses feuilles.

    Derek explique aux neurochirurgiens venus assister à son intervention que c’est Arizona qui a découvert la malformation spinale sur le patient, quand celui-ci avait 12 ans. Il mentionne ensuite la procédure qu’il compte appliquer pendant l’intervention. Un des neurochirurgiens l’interrompt pour lui rappeler qu’il avait d’abord envisagé une approche postérieure. Pourquoi avoir changé d’avis ? Derek joue les étonnés. Il avait dit ça ? Il a dit aussi que le segway (véhicule électrique monoplace sur lequel l’utilisateur se tient debout) serait un gros succès et ça n’a pas été le cas. L’auditoire s’esclaffe. Pendant qu’il discute avec ses confrères, Leah se glisse dans la salle et rejoint Arizona qui est en train de préparer le patient. L’interne lui dit qu’elle ne pensait pas que Derek était quelqu’un d’aussi important. Arizona lui demande ce qu’elle fait là. Leah lui rappelle que c’est elle qui l’a invitée à participer à l’intervention, après le gala. Cette soirée était vraiment sympa. Elle ajoute à mi-voix qu’Arizona ne doit pas avoir peur qu’elle dise à qui que ce soit ce qui s’est passé. Mal à l’aise, Arizona lui demande de quitter la salle. Il y a déjà trop de monde et Leah serait certainement plus utile auprès d’autres patients. Leah s’en va, toute dépitée.

    Alex est en train de faire une prise de sang à un bébé lorsque Jo le rejoint avec un regard implorant. Il lui demande d’arrêter de faire une tête de chien. Elle le corrige, c’est un regard de petit chiot et de toute façon, elle ne le fait pas exprès, c’est son regard habituel. Elle lui annonce ensuite que son père va pouvoir sortir de l’hôpital. L’indifférence d’Alex la choque. Elle n’a jamais eu de père, et elle a essayé de compenser avec certains hommes qu’elle a rencontrés, comme par exemple un professeur au collège, ou un plombier qui la faisait entrer en douce au cinéma, ou encore trois médecins dont l’un l’emmenait nourrir les canards à Boston. Quand elle pense à tout cela, elle a envie de pleurer. Elle aurait tellement voulu avoir un père qu’elle s’en est inventé un. Lui, il en a un. Alex l’interrompt pour lui dire qu’il est au courant. Son père est une vraie ordure, et ça, il ne l’a pas inventé. Elle, elle doit juste se contenter de faire sortir son père. 

    Stephanie a rapporté à Catherine les circonstances de l’incident dont a été victime Mr Samuels, tel que le lui a rapporté celui-ci. Catherine ne cache pas qu’elle ne croit pas du tout au fait que des frelons aient accidentellement attaqué un homme uniquement au niveau de son pénis. Stephanie ne trouve pas cela si étonnant. Agacée par la crédulité de l’interne, Catherine se tourne vers le patient et lui demande s’il a volontairement mis son pénis dans un nid de frelons. Après avoir tenté de nier l’évidence, Mr Samuels finit par avouer sa faute dans un cri de douleur. Après avoir demandé qu’on lui administre un antidouleur, Catherine explique à Stephanie que, quand on ne sait pas poser un cathéter dans la verge, il faut aller directement dans la vessie. Tous les internes devraient savoir ça. Elle espère qu’il n’est pas trop tard. Stephanie lui demande ce qui se passera si c’est le cas. A ce moment, Mr Samuels signale à ses médecins qu’il ne ressent plus l’envie d’uriner. Catherine regarde froidement Stephanie et lui dit que c’est ça, la conséquence de son ignorance. La vessie a explosé. La personne ressent alors un tout petit moment de soulagement avant de… Mr Samuels commence à hurler. Catherine prie Stephanie de réserver une salle d’opération et de demander à Owen de l’autoriser à opérer.

    Elle informe ensuite Richard qu’elle va devoir aller au bloc parce qu’une de ses superbes résidentes a laissé exploser la vessie d’un homme. Il lui demande de qui il s’agit. Elle répond qu’il s’agit de celle qui agitait sa queue de cheval devant son fils. Richard prend la défense de Stephanie. Elle est loin d’être bête. Catherine lui donne raison. Stephanie est stratégique. C’est Jackson qui est bête. Richard veut plaider pour celui-ci mais elle ne le la-laisse pas faire. Elle va aller sauver la virilité du patient et quand elle reviendra, ils discuteront de la possibilité qu’il vienne habiter chez elle. Après avoir été interrompue par Leah qui voulait vérifier le drain de Richard, mais qui y renonce pour ne pas les déranger, Catherine explique à son ami qu’elle estime qu’il ne fait pas suffisamment de progrès. Tout le monde ici l’aime et le craint. On le dorlote. C’est très mignon mais au bout du compte, c’est un mauvais service qu’on lui rend. Il a besoin qu’on le pousse, qu’on le stimule. La route de la guérison est lente et plus lentement il va, plus ses chances de récupérer totalement diminuent. Elle, elle l’aime mais elle ne le dorlotera pas, parce qu’elle ne sait pas comment faire. Elle l’embrasse avant de lui demander de réfléchir à sa proposition.   

    Meredith est en train de remercier Miranda de l’avoir aidée à réviser lorsque son téléphone sonne. C’est l’employée de la crèche qui la prévient que Zola est tombée du toboggan. La petite fille s’est fait une entaille à la tête et elle a besoin de points de suture. Meredith panique aussitôt. Est-ce que sa fille se tient encore debout ? A-t-elle perdu conscience ? En même temps, elle informe Miranda de ce qui s’est passé. Celle-ci lui dit de partir immédiatement à la crèche, tandis qu’elle préviendra Cristina. Meredith lui demande de dire à cette dernière d’aller parler à leur patiente, et qu’elle la rejoindra au bloc. 

    Jackson informe Stephanie que sa mère lui a demandé de donner son avis sur le cas de Mr Samuels. Stephanie est dépitée. Pourquoi Catherine Avery n’est-elle pas une spécialiste des mains ou des oreilles, plutôt que d’être une urologue ? L’interne ne trépigne pas de joie à l’idée qu’elle, Jackson et sa mère vont être dans la même pièce pour regarder un pénis. Jackson lui rappelle que les pénis n’ont rien de tendancieux pour sa mère. C’est son métier et elle aime ça. Il conseille à son amie de poser des questions afin que le pénis devienne un sujet purement médical. De cette façon, Catherine oubliera ce qu’il y a entre eux. D’ailleurs, il pense qu’elle l’a déjà oublié. Catherine les rejoint et se réjouit de les voir ensemble, habillés cette fois. Stephanie regarde Jackson avec un petit air moqueur. Il s’en va, laissant les deux femmes en tête à tête.

    Jo retrouve Jimmy dans sa chambre, en train de faire ses bagages. Elle lui annonce qu’il ne sort plus, parce qu’il doit rester une nuit de plus avant d’aller dans un centre d’intoxication, où elle a réussi à lui trouver une place pour 28 jours. C’est un très bon centre avec un programme sérieux et un personnel très sympa. Cerise sur le gâteau, elle a réussi à obtenir que le séjour soit gratuit. Jimmy la remercie mais refuse la faveur. Jo insiste, tout est déjà prêt.  Les gens du centre viendront le chercher dès le lendemain. Jimmy s’énerve un peu. Pourquoi fait-elle tout cela ? Quel est son problème ? Est-ce qu’elle fait la même chose pour tous les musiciens junkie qui passent par là ? Elle lui rappelle qu’il a promis d’aller dans un centre si elle lui trouvait une place. Il proteste. Il n’a rien dit de tel. Ça va à l’encontre de ses règles parce que c’est comme ça qu’on fout tout en l’air. On dit à quelqu’un qu’on va faire quelque chose et on le déçoit. C’est comme ça qu’on finit par perdre sa maison, sa famille, que nos enfants finissent par nous haïr. Il trouve que Jo est une gentille gamine mais il ne la connait pas et en plus, il ne veut pas la laisser tomber. Elle tente de lui faire comprendre que s’il continue à se droguer, il va lui arriver quelque chose de grave. Il lui coupe à nouveau la parole. Il apprécie qu’elle s’inquiète pour lui, plus qu’il ne saurait le dire, mais il veut partir.

    Jo demande à Alex de l’aider à convaincre son père de se faire soigner. Elle assure son ami que Jimmy est malheureux et qu’il éprouve plein de regrets sur ce qui s’est passé avec ses enfants. Elle sait aussi qu’Alex est toujours en colère à cause de ça et elle croit qu’aider son père pourrait l’aider à dépasser cette colère. Elle pense aussi que c’est sa dernière chance parce que son père va partir, qu’il va recommencer à se droguer et qu’il va mourir. Mais Alex reste hermétique à tous ces arguments. Il prie sèchement Jo de ne plus lui parler de son père, plus jamais ! Dépitée, Jo tourne les talons.

    Cristina demande à Miranda des nouvelles de Zola. Miranda répond que l’enfant va bien. Meredith va se charger des points de suture et elle sera à temps pour se préparer pour l’intervention. Le mari de Samantha vient les avertir que sa femme fait un nouvel arrêt cardiaque. Les médecins se précipitent dans la chambre de la patiente. Cristina prescrit des médicaments tandis que Miranda se prépare à intuber Samantha. Cristina demande à Shane de vérifier si les organes sont bien arrivés et de réserver une salle d’opération. Il faut emmener Samantha au bloc sitôt qu’elle sera intubée.

    Catherine a fini d’opérer Mr Samuels. Jackson arrive pour la consultation qu’elle lui a demandée. Sur un regarde de son amant, Stephanie invite Catherine à lui parler de ses cas les plus intéressants, ajoutant qu’elle est fascinée par tout ce qui se rapporte aux pénis. Catherine réplique qu’elle en a eu la preuve le matin même. Elle demande ensuite à son fils s’il pense devoir intervenir sur la verge du patient. Jackson répond qu’il va devoir pratiquer une greffe de peau et qu’après ça, Mr Samuels pourra mettre son pénis dans un nid de frelons, une fourmilière ou dans le logis des tarentules. En regardant Stephanie, Catherine se fait le plaisir de dire qu’elle trouve que les hommes ont tendance à mettre leur pénis dans des endroits inappropriés.

    Meredith a amené Zola auprès d’Alex pour que celui-ci lui fasse les points de suture nécessaires. Elle félicite l’enfant pour son courage et lui assure qu’elle est très fière d’elle. Elle reçoit un message l’informant que Samantha va entrer au bloc, une heure plus tôt que prévu. Alex l’incite à y aller, promettant qu’il va demander à une infirmière de la remplacer auprès de Zola pendant qu’il fera les points. Meredith pose aussitôt les mains sur les oreilles de sa fille, pour que celle-ci ne l’entende pas demander à Alex s’il ne trouve pas que cette façon de faire rappelle Ellis Grey, qui n’hésitait pas à laisser sa fille pour aller opérer. Alex rassure son amie. Elle est une bonne mère. Lui, il sait ce que c’est qu’avoir des parents de merde. Il connait la différence. De plus, Zola ne sera pas seule, puisqu’elle sera avec lui et il est sûr qu’elle l’aime plus qu’elle n’aime ses parents. Meredith semble éprouver du dégoût pour elle-même. Elle n’arrive pas à croire qu’elle va faire ça. Alex la prie de ne pas pleurer, sinon Zola fera la même chose.

    Callie tente d’expliquer avec ménagement à Donna que Reese va avoir besoin d’un rein. Mais Donna n’a pas besoin d‘être ménagée. Elle a compris ce qui se passe et c’est tout naturellement qu’elle propose un de ses reins. Elle se compare à une boite à outils que les médecins n’ont qu’à ouvrir pour prendre ce dont ils ont besoin. Prise de pitié, Callie lui dit que l’opération ne doit pas avoir obligatoirement lieu tout de suite. Ils peuvent placer Reese sous dialyse, le temps de lui trouver un autre donneur. Callie estime que Donna ne doit se sentir obligée d’être une pièce de rechange pour sa sœur. Donna ne lui donne pas tort. Elle a conscience que ce dont elle aurait besoin, c’est d’avoir un petit ami, un travail et de faire une croisière aux Caraïbes. Elle aimerait aussi apprendre à faire du vélo. Elle n’a jamais pu le faire en étant enfant, parce qu’il fallait qu’elle reste en bonne santé au cas où sa sœur aurait eu besoin d’elle. Elle adorerait ne plus être une pièce de rechange pour Reese mais elle n’est pas sûre d’en avoir le droit. Peut-elle refuser ? Callie estime que oui. Elle a le droit de mener sa vie comme elle l’entend, de faire du vélo si elle le veut. Elle encourage aussi la jeune fille à faire la croisière dont elle rêve, à se trouver un petit ami ou à danser en sous-vêtements. Oui, elle a droit de dire non. Donna l’approuve. Les deux femmes en arrivent à la conclusion que cela fait beaucoup de bien de pouvoir dire non. Elles se lèvent dans la salle d’attente et commencent à crier plusieurs fois et à tour de rôle, un non énergique et sonore. Elles finissent par éclater de rire.  

    La femme de Mr Samuels vient rendre visite à son mari. Elle demande à Stephanie ce qui est arrivé à ce dernier. Embarrassée, Stephanie lui apprend que son mari est arrivé avec des piqures dans la zone de l’aine. Elle est stupéfaite lorsque Mme Samuels lui demande si son mari a mis son pénis dans le nid de frelons. Ainsi donc, elle était au courant des intentions de son époux ? Mme Samuels lui explique qu’elle a vu le nid de frelons en quittant sa maison et qu’elle s’est dit qu’elle devrait le faire enlever. Stephanie comprend alors que ce n’est pas la première fois que son patient a tenté cette expérience. Mme Samuels lui confie sur son mari est masochiste, il aime avoir mal quand il a du plaisir. En fait, il apprécie toutes sortes de piqures, que ce soit les abeilles ou les fourmis. Elle est certaine qu’il a été très gêné de la situation et que c’est pour ça qu’il a mis du temps à venir à l’hôpital. Elle avoue qu’elle ne comprend pas pourquoi son mari ressent de tels besoins, mais ce n’est qu’un tout petit aspect de lui. Il y a tellement de choses en lui qui sont bien plus intéressantes.   

    Meredith arrive en courant dans la salle de bains où Cristina et Miranda sont en train de se préparer pour l’opération de Samantha. Elle demande à Cristina ce que Miranda fait là. Cristina lui répond très froidement que Miranda va s’occuper du foie. Meredith répond qu’elle est là pour ça. Elle a dû s’absenter un moment parce que Zola était blessée et qu’elle avait besoin de points de suture. Cristina l’interrompt avec une voix tremblante de colère. Elle se moque bien de ce qui est arrivé à Zola. Elle ne pense qu’à la patiente. Meredith lui conseille de se calmer. Cristina lui demande si Zola a une commotion. Meredith répond que non, l’enfant va bien. Cristina lui demande si elle aussi va bien. Elle craint que pendant l’intervention, Meredith soit préoccupée par des tas des choses, excepté par la patiente et son foie. Meredith lu fait remarquer que Samantha est sa patiente, elle l’était avant que… Cristina lui coupe la parole pour lui demander si elle a lu entièrement l’article qu’elle lui avait renseigné. Meredith ne répond pas. Comprenant qu’elle ne l’a pas fait, Cristina déclare que Miranda connait la procédure et que donc, c’est elle qui procédera à la greffe du foie. Meredith est blessée mais elle le cache derrière un petit sourire ironique. Mal à l’aise, Bailey lui dit qu’elle est désolée.

    Leah informe Richard que son taux de globules blancs est trop élevé. Elle voudrait le mettre sous antibiotiques. Richard lui en demande la raison. Comme la réponse de l’interne est vague, il lui rappelle qu’elle doit l’examiner afin de trouver la raison pour laquelle les globules blancs ont ainsi augmenté. Leah s’approche timidement de lui et le tâte précautionneusement par-dessus le drap. Il la gourmande. Il ne veut pas être dorloté ni qu’on lui fasse des manières. En faisant cela, Leah se comporte comme un mauvais médecin. Alors, elle doit se secouer et lui soulever la blouse pour pouvoir l’examiner correctement. Leah obtempère. Elle constate alors que l’abdomen de Richard est distendu, ce qui lui fait penser qu’il y a une accumulation de fluides. Compte tenu de son examen et des différents symptômes, elle en conclut que Richard souffre d’une fuite pancréatique. Richard est d’accord avec son diagnostic. Il lui avoue qu’il souffre le martyre et lui explique ce qu’elle va devoir faire pour le soulager. La jeune femme quitte la chambre pour aller chercher le matériel nécessaire. Catherine, qui a assisté à la fin de la scène, dit à Richard qu’elle est heureuse de le revoir en chef autoritaire. Il lui confie que son but, c’est d’apprendre aux internes à le regarder dans les yeux et à lui expliquer tout ce qu’ils font. Quand il leur posera une question, ils feront tout pour lui répondre. Elle comprend que cela signifie qu’il ne veut pas venir vivre chez elle. Il le confirme. Ces fous d’internes ont besoin de lui. Elle lui fait remarquer qu’elle aussi pourrait avoir besoin de lui. Il la prend dans ses bras avant de lui dire qu’il est à elle.    

    Owen croise Callie au moment où elle va quitter l’hôpital. Il lui demande si elle va retrouver sa tribu. Elle répond que oui avant de lui demander à son tour s’il va voir celle qui n’est soi-disant pas sa petite amie. Il reconnait que c’était ce qui était prévu mais il va devoir parler à Donna qui a finalement décidé de donner un rein à sa sœur. Callie est abasourdie.

    Jimmy entre dans l’ascenseur où se trouve déjà Alex. Celui-ci remarque que son père est fébrile. Il s’apprête à lui parler lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Jimmy sort précipitamment après l’avoir salué en lui recommandant d’y aller mollo.  

    Meredith attend Cristina à la sortie de la salle d’opération. Elle lui demande froidement comment ça s’est passé. Cristina répond que les premières analyses semblent bonnes. Samantha va retourner aux soins intensifs. Meredith l’accuse de lui avoir volé son intervention. Cristina assure qu’elle en est désolée. Elle aurait vraiment aimé que Meredith fasse cette intervention avec elle. Meredith lui fait remarquer qu’elle s’est défoncée pour pouvoir faire cette opération. Elle répète que Cristina l’a volée et elle trouve que cette façon de faire est méprisable. Cristina objecte que Meredith n’était pas suffisamment préparée pour cette intervention, ni concentrée. En plus, elle est arrivée en retard. Elle estime qu’elle n’a pas volé cette intervention, au contraire, elle l’a sauvée, car Meredith n’aurait pas été capable de la faire. Meredith réplique sur un ton ironique qu’elle sait que Cristina se considère comme le cadeau que Dieu a fait à la médecine, mais elle pense être tout aussi talentueuse et compétente qu’elle. Cristina lui dit qu’elle a tort. Selon elle, Meredith n’est pas aussi douée et compétente qu’elle mais ce n’est pas grave, parce que maintenant elle n’a plus les mêmes priorités qu’elle. Meredith a réduit ses heures de travail, elle passe moins de temps au bloc, elle ne fait plus de recherches. Cristina la comprend tout à fait. Maintenant, Meredith a deux enfants et elle veut être une bonne mère pour eux. Meredith est ulcérée. Ainsi donc, Cristina est en train de lui dire qu’elle ne peut pas être une bonne mère et une bonne chirurgienne. Cristina proteste. Ce n’est pas ce qu’elle dit. Miranda est mère et elle a été fantastique durant l’intervention. Ce que Cristina veut dire, c’est que Miranda ne se relâche jamais, elle vit dans cet hôpital. Callie aussi ne se relâche jamais. Ellis Grey ne s’est jamais relâchée. Cristina sait que Meredith ne veut pas être comme sa mère. Ce qu’elle essaie de dire, c’est qu’elles ont pris routes les deux la même route en même temps mais qu’à un certain moment, Meredith s’est relâchée, elle a ralenti. Cristina tient à ce que Meredith sache que ce qu’elle est en train de dire n’est pas un manque de soutien. Elle considère que Meredith a fait des choix qui sont tout à fait valables mais elle ne veut pas que son amie prétende que ces choix n’ont pas affecté ses compétences. Elle considère Meredith comme une très bonne chirurgienne mais toutes les deux, elles sont à des stades différents maintenant, et ce n’est pas un problème pour elle. Elle s’en va, laissant Meredith pleine de colère.

    Arizona est chez Joe. Elle demande au barman de servir un verre aux neurochirurgiens qui l’accompagnent et qu’elle présente comme les douze meilleures neuros du monde. Callie surgit et la prie de lui rendre les clés de l’appartement. Elle se sent mal de devoir la mettre à la porte mais elle pense qu’il est temps pour elle de cesser de penser aux autres. Elle rappelle à Arizona qu’elle s’est occupée d’elle pendant une année. Elle l’a ramassée sur le sol de la salle de bain, elle a subi ses maltraitances. Mais maintenant, Arizona n’est plus malade, elle est juste infidèle et elle est la seule responsable de ce qui lui arrive. Callie répète qu’elle est désolée mais elle a besoin de retrouver sa vie, de se retrouver, et elle veut le faire dès ce soir, sinon elle risque de changer d’avis. Elle demandera à une interne de venir emballer les affaires d’Arizona et de les lui apporter à l’hôpital dès le lendemain. Elle s’en va. Arizona reste sans réaction. Leah, qui a entendu toute la conversation, lui propose d’emménager chez elle. Arizona n’y tient plus et lui demande ce qui s’est passé le soir du gala. Leah est stupéfaite de constater qu’Arizona a tout oublié. Arizona réplique que ça s’était passé parce qu’elle était saoule et parce que Leah est jolie. L’interne rectifie aussitôt le tir. Elles ont juste passé la soirée ensemble. Elle explique qu’après l’avoir mise dans le taxi, elle lui a téléphoné pour savoir si elle et April étaient bien rentrées. Comme elle n’avait pas de réponse, elle est venue vérifier par elle-même. C’était une bonne initiative puisqu’elle a trouvé Arizona évanouie dans l’entrée. Elle l’a aidée à rentrer chez elle. C’est là qu’Arizona a insisté pour danser. Ensuite, elles se sont préparé de très bons sandwiches au fromage qu’elles ont mangé en regardant l’enregistrement d’une intervention pratiquée par Derek. C’est à ce moment là qu’Arizona lui a proposé de participer à l’intervention. Leah lui confie que c’est la première fois qu’elle a eu l’impression de trouver quelqu’un qui la comprenait. Elle demande à Arizona si elle ne se souvient vraiment de rien. Arizona répond qu’elle se souvient vaguement du fromage. Leah lui propose de reprendre leur conversation au moment où Arizona lui a dit qu’elle était jolie.     

    Dans un autre coin du bar, il y a Stephanie. Lorsqu’elle voit Catherine entrer et s’installer à une table, elle la rejoint. Catherine ne cache pas qu’elle n’a pas envie de parler avec elle. Elle est là pour voir son fils après une longue journée. Stephanie insiste, arguant du fait qu’elles sont parties du mauvais pied. Catherine réplique que ce ne sont pas ses pieds qui sont en cause. Stéphanie affirme savoir ce que Catherine ressent à son égard. Elle doit penser que l’interne n’a aucun respect pour elle-même puisqu’elle a couché avec Jackson dans une salle de garde et que, comme beaucoup de gens de sa génération , elle ne comprend pas que l’endroit où elle fait l’amour reflète l’estime qu’elle a pour elle-même, et que cette attitude ruine tous les efforts qui ont été faits pour améliorer la condition féminine, et plus particulièrement celles des femmes de couleur. Elle ajoute ensuite qu’elle avait choisi sa tenue avec beaucoup de soin parce qu’elle voulait impressionner Catherine. La rencontrer signifie beaucoup pour elle parce qu’elle tient àJackson. Elle regrette que lorsque Catherine pensera à elle, elle ne pensera qu’à ce qui s’est passé en salle de garde, et à cette blouse ouverte, parce qu’il y a tellement d’autres choses plus intéressantes à connaitre à son propos. Catherine réplique qu’elle pourra toujours penser au fait que Stephanie n’a pas été capable de poser un cathéter dans la vessie de son patient. L’interne lui fait remarquer qu’elle n’’avait pas toutes les informations nécessaires pour poser un bon diagnostic. Selon Catherine, l’endroit dans lequel le patient a mis son pénis n’a pas tellement d’importance. Si on a un doute à ce sujet, il faut passer à autre chose. Jackson rejoint les deux femmes à la table, Stephanie se lève pour le laisser seul avec sa mère. Celle-ci l’invite à se rasseoir. Etonné, Jackson s’assied à coté de son amie.

    Callie souhaite une bonne nuit à Sofia avant de fermer la porte de sa chambre. Ensuite, elle prend son iPod et après avoir enlevé son pantalon, se met à danser dans son salon.

    Derek rentre chez lui. Il demande des nouvelles de Zola. Alex lui a appris ce qui s’était passé et lui a dit que la petite fille avait été une vraie championne. Le visage fermé, Meredith répond que leur fille n’a pas eu son goûter de princesse. Derek est étonné. Il pensait que c’était Callie qui devait s’en occuper. Meredith lui apprend que Callie n’habite plus chez eux. Comme elle était censée faire les courses, il n’y a rien à manger. Zola a deux points de suture à la tête et elle n’a eu que des céréales pour son diner. Quant à la maison, c’est un vrai bazar parce que Meredith a eu du mal d’endormir son fils et que donc elle n’a pas eu le temps de ranger. Derek ne comprend pas pourquoi sa femme crie sur lui. Elle sait pourtant qu’il devait pratiquer une importante intervention. Folle de colère, Meredith riposte qu’elle aussi avait une intervention importante. Elle a voulu le joindre sur son téléphone pour le prévenir que Zola était blessée à la tête mais il n’a pas répondu. Alors, c’est elle qui a dû aller réconforter leur fille, ce qui a eu pour conséquence qu’elle n’a pas pu faire son intervention, une très rare transplantation cœur-foie. Derek réplique que ce n’est pas de sa faute. Meredith n’est pas du tout d’accord. C’est de sa faute puisqu’il n’a pas répondu au téléphone. Derek répète qu’il était au bloc. Meredith crie qu’elle ne devrait pas être obligée de choisir entre être une bonne mère et une bonne chirurgienne. Derek lui fait remarquer qu’il ne lui a jamais demandé une telle chose. La discussion se poursuit.  

     

    Voix off : Que faire si votre concentration se disperse ? Que faire si vous ne pouvez pas être tout à la fois ? Vous retrouvez-vous sans rien du tout ? Peut-être que vous devez juste trouver une autre voie. Voilà ce qui est horrible. Que faire si vous ne pouvez pas vous donner à 100% ? Peut-être que vous devez simplement revenir au début et tout recommencer.


  • Commentaires

    1
    Jcapshaw
    Samedi 19 Octobre 2013 à 05:43

    Pensez vous que le couple MerDer va rencontre de grandes difficultes a tout gerer ?

    Mer et Cris saison 10 se terminerai sur leur fin ?

    Calzona fin definitive ? Arizona va t'elle se mettre avec Leah ?

    Que pensez vous de tout sa ?

    2
    Samedi 19 Octobre 2013 à 17:36

    Pour le couple MerDer, je ne pense pas que les diffcultés seront vraiment importantes. Il faut juste qu'ils trouvent leur équilibre au sein de leur famille.

    Mer et Cris, oui il va y avoir une crise mais je pense qu'elles ne seront plus fâchées quand Cris partira. Mais je pense qu'elles doivent être moins proches pour qu'à la fin de la saison, elles puissent accepter de se séparer

    Calzona : honnêtement je ne pense pas que la rupture sera définitive parce que je ne pense pas que Shonda Rhimes ait envie de détruire son couple gay. Et pour Leah, oui j'ai pensé ça aussi en voyant l'épisode mais je ne vois pas Arizona rester longtemps avec Leah. A condition évidemment que celle-ci soit bi, et personnellement je n'ai encore rien vu qui me, fasse penser ça

    3
    Jcapshaw
    Samedi 19 Octobre 2013 à 23:33

    Meri d'avoir répondu :D il y a beaucoup de personnes qui disent que Callie , Arizona et Owen vont ce mettre en couple avec d'autres personnes , et il y a beaucoup de rumeur qu disent aussi de ARIZONA se metterais peut etre vec Leah

    4
    Filibo
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 00:25

    Bonsoir à tous, merci pour le résumé j’ai bien aimé l’épisode.
    Meredith/Derek : J’ai beaucoup aimé la scène au début c’est très réaliste.  
    Mon petit Bailey je fonds littéralement il est trop mignon   
    J’ai également beaucoup aimé Meredith dans cet épisode qui on le voit ne veut absolument pas reproduire ce que sa mère lui a fait subir.
    J’ai également apprécié que Derek lui dise qu’il ne lui a jamais demandé de choisir entre sa carrière et la maternité.

    Meredith/ Christina c’est vrai que cette dernière pensait que sa meilleure amie préférerait reprenne en douceur et qu’à partir du moment où elle s’est engagée elle attend d’elle qu’elle soit totalement investie et impliquée mais Zola s’est blessée que pourrait-elle faire ? Il est normal qu’elle aille près de sa fille Derek ne répondait pas…
    J’ai trouvé que Christina a été très dure elle lui dit que Miranda et Callie n’ont jamais laissé leurs places c’est vrai mais Christina semble oublier que Tucker à l’époque avait pris un congé parental et Callie non seulement il y a Arizona mais il y avait également Mark à l’époque qui s’occupait bien plus de la petite que ses mamans alors ce n’est pas la même chose.
    Ceci dit dans le troisième épisode Derek dit comment ils vont faire lorsque Callie les quittera une fois qu’elle aura réparé son mariage et là dans cet épisode il pensait que Callie se chargerait du goûter mais comme eux Callie a des impératifs ils se sont trop appuyés sur elle il est normal qu’elle aide vu qu’ils l’hébergent , ceci dit à leur décharge vu la façon dont ça s’est passé Callie ne les a pas prévenus ce qu’elle aurait dû faire c’est la moindre des choses par respect pour ceux qui l’ont hébergée.

    Ils vont devoir s’organiser déjà l’an dernier quand Derek s’est absenté et que Zola a été malade Meredith a dû se débrouiller toute seule, là Derek n’a pas pu répondre …
    Déjà à l’époque Miranda lui avait dit qu’à présent qu’elle est titulaire on peut la solliciter à n’importe quel moment bref au-delà de cet incident fort heureusement sans gravité où Meredith devait être auprès de sa fille il va falloir qu’ils se fassent aider et qu’ils utilisent la liste de nounous que Miranda avait donné à Meredith, cette dernière l’a fait lors du season premiere alors il va falloir qu’ils le fassent chaque fois que ce sera nécessaire.
    Je comprends par rapport ce qu’elle a vécu avec Ellis qu’elle soit réticente à ça, qu’elle se dise ce sont nos enfants on s’en occupent c’est tout à fait normal mais une situation d’urgence arrive… et voilà lors du season premiere Derek a dû retourner à l’hôpital pour parler à la mère d’Heather et Meredith n’étant pas là parce que toujours hospitalisée, il fallait bien faire appel à une baby-sitter. Il leur faut de l’aide et ça ne fera pas de Meredith une mauvaise mère bien au contraire parce qu’elle est  une maman géniale comme le lui a dit Alex tout comme elle est également une excellence chirurgienne.  

    Callie qui reprend sa vie en main merci Owen par contre la façon dont elle est partie sans prévenir personne je n’ai pas aimé.  
    Elle met Arizona à la porte vous me direz que c’est son appart alors elle fait ce qu’elle veut c’est tout à fait normal si quelqu’un doit partir c’est Arizona et c’est certainement pas elle surtout qu’Arizona ne s’est pas vraiment excusée mais je trouve  cela un peu dur quand même mais elle va pouvoir se consoler auprès de Leah. lol! 

    Owen ça avance avec Emma qui lui apporte un apporte un gâteau au travail lol.

    Le cas de la patiente avec sa sœur qui est un bébé médicament comme beaucoup d’entre vous ça m’a touchée elle est partagée elle aimerait pouvoir dire non mais elle ne sait pas le faire mais en même temps comment dire non c’est sa sœur, et quand c’est sa famille on est prêt à tout faire pour les aider c’est normal.
    En même temps je ne sais pas si elle avait dit non peut-être que sa sœur aurait compris parce que si c’est dur pour elle ça l’est tout autant pour Donna qui le dit clairement.

    Richard j’aime mieux le voir ça et d’une certaine façon on le retrouve l’enseignant face aux internes  (il a encore du chemin à parcourir mais c'est une première étape ) c’est bien merci à Catherine ses scènes avec Richard ça va mais par contre avec son fils et Stéphanie beaucoup moins parce qu’elle a toujours cet air hautain et désagréable que je n’apprécie pas   et bravo à Stéphanie de lui avoir fait face à la fin.
    Jackson devrait avoir plus de répondant et défendre sa Stéphanie comme le lui a dit Meredith je ne n’apprécie pas ce couple mais c’est la petite amie de son fils et elle doit respecter cela en même temps vous me direz qu’elle n’a jamais respecté les petites amies de son fils rappelons- nous comment elle a jugé Lexie alors qu’elle ne la connaissait pas ni ne l’avait jamais rencontrée.

    Enfin Alex, son père je comprends que Jo veuille qu’Alex puisse renouer contact avec son père elle qui aurait tellement voulu en avoir un c’est vrai qu’elle insiste beaucoup mais on voit qu’en dépit ce qu’Alex a pu lui dire il n’est pas insensible à tout ça j’en veux pour preuve quand il regarde les examens de son père et puis il a voulu lui parler enfin dans l’ascenseur malheureusement ça ne s’est pas fait j’ai hâte de voir la suite…
    Bonne nuit à tous.

    5
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 01:14

    @ Jcapshaw: qu'Owen se mette avec qquelqu'un d'autre, ça ne fait aucun doute pour moi, parce que ça a été annoncé d'une certaine façon, et qu'il faut bien préparé la sortie de Cristina, suite au départ de Sandra Oh.

    Quant à Callie et Arizona, ça ne m'étonnerait pas non plus. Après tout, elles sont séparées et "libres" d'aller voir ailleurs. Quand dans les premières saisons, Meredith et Derek étaient séparés, ils ont eux aussi essayé de refaire leur vie avec quelqu'un d'autre. Donc ça ne serait pas étonnant que Calzona vive la même chose

    6
    Béné@
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 20:48

    Alors,  j’ai bien aimé l’épisode, mais un peu moins que les précédents !
     
    Comme Chouca l’a mentionné, je trouve aussi que Meredith se met une très grosse pression quant au fait d’être une maman irréprochable ! Le fantôme d’Ellis n’est jamais loin. Entre le tire-lait, la crèche, la princess tea-party, le bobo de Zola…, elle a passé la journée à courir. J’aime beaucoup qu’on nous montre ce côté « maman poule » de Meredith, qui fait finalement passer sa famille avant son boulot. Dès qu’on lui pose une question, elle répond en la reliant directement à ses enfants avec un énorme sourire. 
     
    Après avoir assisté à l’épisode, je comprends finalement mieux la réaction de Cristina. Mer est plutôt « à l’ouest » niveau chirurgie ici. Elle n’a pas lu l’entièreté de la procédure, elle est en retard… Maintenant, je trouve que Cristina est très dure aussi dans ses mots. Je ne pense pas que le fait d'être devenue maman a rendu Meredith moins douée, elle a juste des priorités différentes.  Et lorsque Cris fait la comparaison avec  Callie et Bailey qui n’ont selon elle pas « ralenti », je me suis dit aussi que c’était facile. Bailey est venue à l’hôpital avec Tuck au début, Riri lui en a même tenu rigueur (en disant qu’elle s’était ramollie), et en plus, Tucker était père au foyer. Callie avait Mark et Arizona pour l’aider, 3 pour un bébé, c’est clair que ça aide.
     
    La « dispute » et les reproches que Meredith fait à Derek en fin d’épisode laissent penser que Meredith se dit que Cristina a quelque part eu raison. Elle ne met plus ses priorités de la même façon. Il va être temps de choisir une nounou…
     
    La scène du début était toute mignonne, les différents plans avec les enfants, la préparation des enfants… Mer qui embrasse Callie au lieu de Derek, mouais, ça passe juste pour le gag. Je suis contente que Callie déménage aussi, c’est quand même un peu plus réaliste, ça faisait long. Et au final, Meredith et Derek se reposait un peu trop sur elle. Va falloir la remplacer par une vraie baby-sit’ cette fois.
     
    J’ai plutôt apprécié Callie dans cet épisode et la danse en sous-vêtements en souvenir du bon vieux temps m’a fait rire. La cas de la patiente qui passe sa vie à sauver sa sœur, parce qu’après tout, elle est née pour ça m’a touchée aussi. Ca faisait longtemps qu'un médical n'avait plus été si bien présenté.
     
    Jackson et Stephanie, vraiment rien à faire, je n’accroche absolument pas. Tout le tralala avec Maman Avery non plus et le parallèle entre eux et le patient au pénis géant non plus. (Quand même déçue qu’on ait pas vu la gerbille d’ailleurs … mais bon, des frelons, c’est bien battu aussi  !)
     
    Leah/Arizona : Je ne parviens pas à accrocher avec Leah non plus. Même si ce qu’elle a fait pour Arizona était plutôt sympa. Voir maintenant si elle va accepter d’emménager avec elle.
     
    La storyline d' Alex et son père avance doucement. J’aime que Jo le bouscule un peu, même si je pense que ça amènera sans doute des tensions par la suite. J'ai hâte de connaitre la suite.

    7
    Vanessa
    Lundi 2 Novembre 2015 à 12:00

    Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :