• Episode 10.06 : Map of You

    Photobucket

    Titre français : Cartes en main

    Scénariste : Bill Harper

    Réalisateur : David Greenspan

    Diffusion Etats-Unis : 24 octobre 2013 sur ABC

    Diffusion France : 8 avril 2015 sur TF1

     

    Voix off (Derek) : Les chercheurs travaillent actuellement pour établir une carte du cerveau humain. Ce doit être la carte la plus complexe jamais créée. Des millions de neurones faisant des milliers de milliards de connections. À première vue, elles semblent complètement aléatoires. Mais il n'y a rien d’aléatoire en elles. Toutes ces connexions doivent se produire selon un modèle spécifique. Ce modèle est conçu pour une fonction. Ces connections déterminent tout de nous, ce qu'on aime, ce qu'on déteste, ce qu'on dit, ce qu'on fait.

     

    C’est l’heure du petit-déjeuner chez Meredith et Derek. Tout en buvant son café dans un mug rouge, ce dernier observe sa fille en train de dessiner. Tout à coup, il prend la feuille en main et, dans un coin, reproduit plus ou moins le dessin de Zola. Il semble très satisfait du résultat.

    On le retrouve plus tard à l’hôpital en compagnie de Callie. Ils observent tous les deux une petite carte pleine de capteurs. Ils semblent tous les deux ravis.

    Derek place ces capteurs sur le cerveau d’un patient, sous les yeux de quelques médecins très affairés à prendre des notes.

    Quelque temps après, Derek se livre à une démonstration devant ces mêmes médecins. Le patient qui a été opéré, Mickey, est quadraplégique. Derek lui demande d’effectuer de simples mouvements, comme ouvrir et fermer sa main, ce que Mickey n’est plus capable de faire en raison de son handicap. Mais Mickey peut encore donner l’ordre à son cerveau de faire ces mouvements, lesquels se matérialisent sur un écran, grâce aux capteurs qui sont placés sur le cerveau. Les médecins sont stupéfaits du résultat. Derek attire leur attention sur le fait que, lorsque Mickey pense aux mouvements à faire, certaines zones de son cerveau se mettent à travailler. Selon lui, cette interface de communication entre le cerveau et l’ordinateur va offrir de nouvelles possibilités, comme par exemple des prothèses robotisées, pour des personnes aussi lourdement handicapées que Mickey. Celui-ci est enthousiaste. Cette technologie pourrait lui permettre de jouer à nouveau à Tetris. Il fait apparaitre sur l’écran l’image de sa main avec le petit doigt levé en l’air. Les médecins s’esclaffent en l’applaudissant. Mickey demande à Derek où est Callie. Il ne comprend pas comment elle peut manquer la meilleure partie de leur aventure. Derek demande discrètement à Shane d’envoyer un texto à Callie. Pendant que l’interne s’exécute, Derek observe l’activité cérébrale de son patient. Il constate alors la quasi inertie du lobe temporal. Shane évoque la possibilité que le capteur soit mal connecté. Derek répond que, si ce n’est pas cela, c’est qu’il y a une mauvaise connexion dans le cerveau du patient. Il demande à Shane de programmer un nouvel IRM pour s’en assurer. Ensuite, il demande au jeune homme d’aller mettre le mug rouge qu’il a apporté par distraction de la maison, avec ses affaires. Pendant ce temps, il va essayer de trouver Callie.

    Shane arrive dans le vestiaire des résidents de première année, avec les affaires de Derek, parmi lesquelles le fameux mug rouge. Il dépose le tout sur une table. Il est accueilli par une Leah hyper enthousiaste, parce qu’ils ont tous reçu une nouvelle blouse portant leur nom. Elle trouve que ça marque une étape dans leur carrière. Jo lui demande ce qui la met de si bonne humeur. Leah répond qu’elle aimerait pouvoir le lui dire mais comme ce n’est pas le cas, il ne faut plus lui poser des questions à ce sujet. Elle constate ensuite que leurs casiers n’ont pas de portes et elle en demande la raison. Selon Stephanie, c’est pour leur rappeler qu’ils n’auront plus de vie privée. Leah remarque alors que Shane s’est figé devant son casier. Elle le rejoint et découvre une blouse marquée au nom d’Heather. Shane quitte précipitamment la pièce. Les filles comment à parler du comportement de leur camarade. Leah le trouve bizarre. Jo se demande s’il n’a pas raté ses examens, car il a disparu sitôt ceux-ci terminé set il n’a pas fait la fête avec elles après. Et il m’a embrassée, ajoute Stephanie. Pour Jo, c’est la clé du mystère. Leah prend un air énigmatique pour dire qu’elle comprend très bien l’attitude de Shane. Comme lui, elle a un secret. Jo prend le mug rouge que Shane a déposé sur la table et quitte la pièce pour aller se chercher un café, tandis que Leah insiste lourdement sur le fait qu’elle ne peut pas révéler le nom de la personne qui l’a embrassée.   

    Jo n’en a rien à faire. Elle est plus préoccupée par l’attitude d’Alex. Elle téléphone à ce dernier pour lui demander où il était la nuit précédente. Un peu agacé, Alex répond qu’il est sorti tard. Jo lui fait remarquer que cela fait trois nuit qu’il découche. En plus, elle a réussi ses examens et il ne lui en a même pas parlé. Il ne répond pas et coupe la communication en entrant dans l’ascenseur. Les portes se sont à peine refermées que Jo passe devant cet ascenseur, tout en continuant à parler à Alex. Elle aimerait comprendre la raison pour laquelle il agit comme il le fait. Elle réalise alors qu’il a raccroché. Elle remplit son mug de café.

    Leah et Arizona ont assisté à la scène. Leah pousse un soupir de soulagement quand Jo s’en va. Elle demande à Arizona si elle a bien reçu les texto, notamment celui par lequel elle lui annonçait avoir réussi son examen. Arizona répond qu’elle les a reçus et qu’elle lui a envoyé un message de félicitations. Leah lui avoue qu’elle a beaucoup apprécié la soirée qu’elles ont passée ensemble et que ça lui a donné envie de recommencer. Elle est même prête à aller plus loin. Arizona tempère aussitôt son enthousiasme. Certes, la soirée était géniale mais jouer les prolongations serait une mauvaise idée. Leah remarque alors la présence de Stephanie et pense que c’est ce qui motive les réserves d’Arizona et que celle-ci préfère ne pas parler de ça au travail. Arizona se contente de sourire. Leah s’en va après lui avoir donné rendez-vous le soir même.

    April a bipé Stephanie pour s’occuper d’un patient, Ben, qui s’est cassé la cheville en chutant sur un tapis roulant à l’aéroport. L’épouse de Ben, Joyce, explique aux deux chirurgiennes que l’accident est arrivé lorsqu’ils couraient pour prendre leur avion afin de se rendre en Alaska, où ils devaient voir une aurore boréale. April demande à Stephanie de faire passer un bilan de santé complet à Ben, avec notamment une radio de la poitrine, et aussi de demander une consultation en ortho.  

    Stephanie bouscule Owen et Emma qui discutent tout en marchant. Owen a invité Emma à assister à une intervention pratiquée par Arizona. Emma veut être sûre que cette dernière ne sait pas qu’ils sortent ensemble. Elle ne veut pas qu’on la soupçonne de tirer avantage de leur relation. Elle veut rester professionnelle. Owen est un peu embarrassé. En fait, il a déjà parlé de leur relation à certaines personnes. Emma semble plutôt contente et promet de le faire aussi. Les deux médecins se séparent sur une poignée de mains très professionnelle. En entrant dans le bloc opératoire, Emma croise Cristina. Elle la salue distraitement. Cristina ironise légèrement sur le fait qu’Owen amène sa petite amie sur son lieu de travail. Owen lui explique qu’Emma est venue assister à une opération qu’Arizona va pratiquer sur un enfant de trois mois qui a un tératome. Il espère que la présence d’Emma ne gêne pas Cristina. Celle-ci crâne en assurant qu’il n’en est rien. Par contre, elle se demande si Emma pourrait flipper à l’idée que l’ex de son petit ami est dans les parages. Owen soupire. Mais Cristina ne lui laisse pas le temps de répondre. Elle a remarqué la présence de Meredith. Comme celle-ci jure devant son écran d’ordinateur, Cristina lui demande ce qui se passe. Un peu mal à l’aise, Meredith répond qu’elle est seulement en train de se choisir un projet de recherche. Cristina veut en savoir plus mais Meredith coupe court à la conversation. Cristina semble attristée par la réaction de son amie.

    Richard explique à Miranda et à Jo qu’il éprouve une douleur constante dans l’épaule. Jo lui demande s’il en connait la cause. Il lui fait remarquer que c’est à elle de le lui dire, puisqu’elle est son médecin. Jo lui présente ses excuses. Le problème, c’est qu’elle a du mal à oublier que Richard est aussi son professeur. Meredith apparait à la porte de la chambre. Elle demande à Miranda si elle se souvient avoir lu quelque chose à propos d’une recherche inachevée sur les greffes de veines portes et iliaques. Elle ajoute qu’elle n’a plus que quelques heures pour remettre son projet à la fondation dont elle veut obtenir une bourse mais qu’elle a du mal à se décider sur le sujet de ses recherches. Elle hésite entre l’ischémie et les greffes de veines. Miranda se moque gentiment d’elle, l’accusant de vouloir pisser sur un arbre. En se tournant vers Jo, elle lui explique que si les titulaires de première année préfèrent faire profil bas en prenant des cas faciles pour ne pas faire de bêtises, ceux de deuxième année ont besoin de s’affirmer et pour cela, ils optent pour des cas plus tape-à-l’œil qui pourront être publiés. En bref, ils marquent leur territoire en pissant sur les arbres. Agacée, Meredith lui rappelle la question qu’elle lui a posée. C’est Richard qui répond. Les greffes de veines portes et iliaques étaient le sujet sur lequel Ellis Grey travaillait avant de tomber malade. Il l’a lu dans un des journaux que Meredith lui a remis. Celle-ci est désappointée. Elle remarque alors un mug rouge sur la table de chevet de Richard et constate que cela ressemble à celui qu’elle a chez elle. Elle s’en va. Richard dit à Jo que si elle ne parvient pas à trouver la cause de sa douleur à l’épaule, il la renverra. Elle aimerait savoir s’il parle en tant que patient ou professeur. Il lui ordonne de sortir de la chambre. Elle reprend le mug rouge et s’en va.

    Elle informe Stephanie du fait qu’elle va devoir trouver la cause des douleurs de Richard. Après lui avoir donné quelques idées, arthrite, bursite, ou tout autre mot se terminant par ite, Stephanie explique à sa camarade qu’elle attend les résultats de la radiographie qu’a passée Ben. Elle lui prend son mug et boit le café qu’il contient. Jo lui confie qu’Alex ne lui parle plus. Elle pense qu’il lui en veut parce qu’elle l’a poussé à renouer le contact avec son père. Stephanie est étonnée d’apprendre qu’Alex a un père. Jo élude le sujet en lui demandant si elle a déjà eu l’occasion de parler avec Shane de ce fameux baiser. Stephanie estime qu’elle n’est pas vraiment concernée. C’est Shane qui l’a embrassée, pas le contraire. C’est donc le problème de Shane. C’est à ce moment là que les résultats de la radio de Ben apparaissent sur son écran. Ce que Jo y voit la surprend tellement qu’elle en laisse tomber le mug, lequel se casse en plusieurs morceaux. Jo regarde l’écran et découvre à son tour que le patient de Stephanie a une énorme tumeur au cœur. Stephanie est catastrophée. Dire que Ben est venu à l’hôpital seulement à cause d’une cheville cassée !

    Trop occupé à chercher Callie, Derek ne remarque pas une infirmière qui passe à coté de lui en poussant un chariot sur lequel sont déposés les débris du mug rouge. Il retrouve enfin Callie et lui demande si elle va bien. Elle semble un peu surprise par sa question. Il lui explique que lors de la séance de test des capteurs placés dans le cerveau de Mickey, ce dernier n’a pas cessé de la réclamer. Callie lui rappelle qu’elle lui a envoyé un texto pour le prévenir. Derek réplique que le texto l’avisait simplement du fait qu’elle ne serait pas là, sans lui donner de raison. Callie répond qu’elle vient de réemménager dans son appartement et qu’elle a l’impression de devoir se réapproprier l’endroit et de devoir se concentrer sur ce qui fait qu’elle est qui elle est, à savoir qu’elle fait de la régénération de cartilage. Derek lui demande d’être plus claire. Elle lui apprend qu’elle ne veut plus travailler sur le cas de Mickey. Par contre, lui, il devrait poursuivre l’étude. Il est abasourdi. Ce projet est celui de Callie et Mickey est son patient, pas le sien. Il ne peut donc pas s’en occuper. De plus, il n’en a pas le temps. Meredith et lui sont débordés avec les enfants et Meredith a besoin de temps pour son propre travail. Callie estime qu’alors ça veut peut-être dire que ce projet doit être abandonné. Après tout, aucun mal n’a été fait. Derek lui suggère un peu sèchement d’aller dire ça à Mickey. Elle le rassure, Mickey ira très bien. Elle arrête Stephanie qui passait par là et lui dit que la cheville cassée de Ben ne doit pas être opérée. Une attelle suffira. Callie s’en va. Derek pense à voix haute que Mickey ne va pas aller bien, ça va le tuer.

    Croyant qu’il parle de Ben, Stephanie lui donne raison. Après avoir regardé Ben et Joyce pendant quelques secondes, elle décrète qu’elle ne peut pas gâcher leur bonheur en leur annonçant la mauvaise nouvelle. Elle va s’en aller pour partir à la recherche d’April quand Shane l’arrête. Il a trouvé les débris du mug et il aimerait savoir qui est le coupable. Stephanie reconnait que c’est elle. Sans plus s’occuper de son camarade, elle demande à Cristina de regarder les radios de Ben. Cela n’empêche pas Shane de continuer à exiger des explications Stephanie lui demande de se taire. Cristina pose son diagnostic, Ben souffre d’une malformation artério-veineuse dans le ventricule gauche. Sans traitement, le patient sera mort dans quelques mois. Stephanie est à nouveau abattue à l’idée de devoir annoncer à un homme qui pense n’avoir qu’une cheville cassée, qu’il va peut-être mourir. Cristina lui propose de s’en charger avec elle, une fois qu’elle aura examiné les analyses de sang du patient.  

    Leah a guidé Emma jusqu’au service pédiatrie où Arizona accueille chaleureusement sa consœur. Leah lui fait part de son espoir de participer à l’intervention. Arizona refuse. Avec Emma, le nombre maximum de participants est atteint. Après avoir annoncé à Emma qu’elle va la présenter à la jeune patiente et à ses parents, elle demande à Leah de procurer une blouse à leur invitée. Après avoir lancé un regard noir à Emma, Leah s’en va en compagnie de cette dernière. Alex demande à Arizona qui est la visiteuse. Elle lui explique qu’Emma est une spécialiste en médecine fœtale et qu’elle fait des recherches sur les tératomes. Alex ironise sur le fait que c’est bien qu’il soit là pour jouer les chaperons, car Emma est plutôt sexy. Le regard que lui lance Arizona lui fait craindre d’avoir commis une gaffe. Il est rassuré quand elle se met à rire.

    Jo arrive en courant auprès de Meredith à laquelle elle remet un carnet. Meredith reconnait un des journaux de sa mère. Elle demande à Jo où elle l’a trouvé. Jo lui apprend que Richard l’a envoyée chez lui afin de le lui ramener. Elle s’en va. Meredith explique à Callie qu’elle veut faire des recherches et qu’elle hésite entre une étude sur l’ischémie et reprendre le travail de sa mère sur les veines. Callie l’encourage à prendre la deuxième option. Meredith est nettement moins enthousiaste que sa camarade. Elle craint qu’on ne l’accuse d’avoir choisi la solution de facilité en reprenant un travail déjà à moitié fait et en plus, elle n’aime pas exploiter le nom de sa mère. Callie lui donne tort. Elle estime que Meredith doit poursuivre l’œuvre de sa mère parce qu’il s’agit de son histoire. Tout le monde dira qu’une brillante chirurgienne a terminé le travail de sa brillante défunte mère. Elle conseille à Meredith d’investir dans sa marque. Meredith a l’impression d’être devenue une marque de soda. Callie dit qu’elle aussi est en train de réinvestir en elle-même. Meredith réplique c’est une raison pour elle de ne pas faire la même chose. Elle remet le journal de sa mère à Shane et s’en va après lui avoir conseillé de profiter de toutes les choses intéressantes qu’il y a dedans.   

    Shane annonce à Derek qu’il aimerait ne plus travailler en neuro. Derek tente de le faire changer d’avis en lui avouant qu’il a l’impression d’avoir été injuste avec lui, en l’écartant au profit d’Heather, et que c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a voulu retravailler avec lui. L’argument ne convainc pas Shane qui a l’impression de ne devoir cette opportunité qu’à la mort d’Heather. Derek ne lui répond pas. Il vient de découvrir la présence d’un gliome dans le lobe temporal de Mickey. Shane lui demande s’il va pouvoir le traiter. Derek pense pouvoir essayer avec de la colle d’embolisation. Insérée dans les vaisseaux sanguins, la colle en durcissant coupera la circulation sanguine de la tumeur. Mais Derek réalise rapidement que sa solution n’est pas la bonne. Quelle que soit son approche, la colle toucherait le tronc cérébral. Quant à la chirurgie, elle risquerait elle aussi de faire plus de mal que de bien.

    Cristina annonce à Ben et Joyce que la tumeur qui se trouve dans le cœur de Ben est très dangereuse et que sans une intervention rapide, le pronostic pourrait être très mauvais. A sa grande surprise, Ben et Joyce réagissent avec beaucoup de calme. En fait, ils sont déjà au courant depuis plus d’un an. Les médecins qu’ils ont rencontrés ont déclaré que la tumeur était inopérable. Alors, ils ont quitté leur travail et vidé leurs comptes en banque pour pouvoir voyager et faire tout ce qu’ils avaient envie de faire, afin de profiter de la vie pendant le temps qu’il leur resterait. Cristina veut savoir si leurs médecins ont tout tenté pour guérir Ben. A chaque fois qu’elle cite un traitement, elle obtient une réponse affirmative. Soudain Joyce se lève pour lui prendre les mains. Elle sait à quel point c’est dur. Ça l’a été pour eux aussi. Mais il faut savoir renoncer. Stephanie et Cristina échangent un regard interloqué.

    Derek a annoncé à Mickey qu’il avait une tumeur inopérable dans le cerveau. Il n’y a rien d’autre à faire que de la laisser là où elle est et espérer que tout se passera bien. La seule chose qui préoccupe Mickey, c’est la poursuite de l’étude. Aussi est-il très déçu lorsque Derek lui apprend que celle-ci va être abandonnée car trop dangereuse, compte tenu de la situation. De plus, elle pourrait fausser les résultats. Mickey lui suggère alors de retirer la tumeur. Derek répète que ce serait trop dangereux. Tout ce qu’il peut faire, c’est retirer les capteurs et refermer la calotte crânienne. Mickey aimerait savoir ce qui se passerait s’il refusait qu’on lui retire les capteurs sans lui retirer la tumeur en même temps. Derek est abasourdi. Il insiste sur le fait qu’il doit retirer les capteurs. Mais Mickey s’entête. Derek n’entrera plus dans sa tête à moins qu’il n’accepte de retirer la tumeur.

    Emme est en train de commenter l’intervention qu’est en train de réaliser Arizona lorsque celle-ci la prie de se taire un instant. Elle s’adresse à Alex pour lui demander ce qu’il ferait si une personne avec laquelle il aurait juste échangé quelques baisers se montrait trop collante par la suite. Alex reconnait avoir déjà vécu ce genre de situation. Il a couché deux fois avec Leah et après, elle l’a collé comme de la glu. Cette fille passe en sept secondes de l’indifférence à l’état d’amoureuse. Voilà qui ne rassure guère Arizona.  

    Leah confie à Jo et Shane, qui ne lui ont rien demandé, qu’elle est folle amoureuse, comme elle ne l’a encore jamais été, de la personne qui l’a embrassée. Mais elle ne peut pas leur dévoiler l’identité de cette personne, car cela pourrait lui créer des ennuis, ainsi qu’à tout l’hôpital. Elle les supplie de ne pas lui poser de questions. Cela ne risque pas d’arriver parce qu’en fait, Jo et Shane ne l’ont même pas écoutée. Jo est préoccupée par l’épaule de Richard et elle se demande si les douleurs que ce dernier ressent pourraient être liées à un problème cardiaque. Quant à Shane, il est en train de recoller le mug de Derek. Stephanie les rejoint et demande à Jo si elle a eu l’occasion de parler à Alex. Jo répond qu’elle a essayé mais qu’Alex l’évite. Pour Leah, cela veut dire qu’il est en train de plaquer Jo. Il a fait exactement la même chose avec elle. Il va faire comme si Jo n’était plus là jusqu’à ce qu’elle ne soit effectivement plus là. Et alors, il couchera avec une autre fille. Stephanie remarque alors que Shane est en train de réparer le mug rouge. Elle lui demande pourquoi il fait ça. Il répond que le mug, qui appartient à Derek, était sous sa responsabilité. Il aimerait savoir comment Stephanie l’a cassée. Jo lui apprend que leur camarade a été effrayée par une tumeur. Stephanie ajoute qu’il s’agit d’une énorme tumeur dans le cœur, qu’elle est inopérable et que le patient n’a plus que quelques mois à vivre. Shane regarde le mug avant de le déposer et de partir en courant.

    Il surgit devant Cristina et lui demande si elle a pensé utiliser de la colle d’embolisation pour soigner la tumeur de son patient. Comme Cristina ne comprend évidemment pas ce dont il est question, il lui explique que Derek utilise cette colle pour soigner certaines malformations neurologiques. Il se demande si cette approche ne pourrait pas être utilisée sur un cœur. Cristina répond qu’elle n’a jamais entendu parler de ça avant. Elle pense que les neurochirurgiens peuvent utiliser de la colle parce que les malformations artério-veineuses neurologiques sont minuscules, tandis que les vaisseaux du cœur sont énormes. Shane croit comprendre qu’elle veut dire que sa suggestion est irréalisable. Elle réplique que ça veut dire qu’elle va avoir besoin d’une énorme quantité de colle.

    Derek a informé Callie de la conversation qu’il a eue avec Mickey. Il est convaincu que la colle ne fonctionnera pas, pas plus que les radiations, et il ne veut pas opérer parce que ça risquerait de tuer le patient. Callie est amusée à l’idée que Mickey a décidé de garder les capteurs en otage. Derek ne trouve pas ça drôle. Il veut qu’elle raisonne Mickey. Elle pense que ce ne sera pas utile. D’ici quelques heures, Mickey aura changé d’avis. Derek comprend qu’elle refuse de parler à leur patient, et il sait pourquoi. Elle ne veut pas regarder Mickey dans les yeux et lui dire qu’elle abandonne le projet, ni pourquoi. Selon lui, elle a commencé ce projet pour Arizona et maintenant qu’elle n’est plus intéressée par cette dernière, elle n’est plus intéressée par le projet non plus. Il lui reproche de laisser ses problèmes personnels interférer dans des mois de recherche. Elle lui fait remarquer qu’il fait la même chose quand il a annoncé qu’il laissait tomber le projet pour passer du temps avec ses enfants. Il estime que sa situation est très différente de celle de Callie. Elle aimerait savoir pourquoi. Parce qu’il a une famille parfaite alors que la sienne est un vrai désastre, ou parce qu’il abandonne l’étude pour soutenir Meredith alors qu’elle abandonne pour oublier Arizona ? Il lui rappelle qu’il sait ce qu’elle est en train de vivre. Elle n’est pas d’accord. Lui et Meredith ont compris comment faire pour que leur vie fonctionne parfaitement. Elle pensait qu’elle et Arizona l’avaient compris aussi mais il s’avère que non, et maintenant, elle doit trouver toute seule comment réussir sa vie. Elle aimerait que Derek soit indulgent avec elle. Il acquiesce d’un signe de tête. Avant qu’il ne s’en aille, elle lui promet de parler à Mickey.

    Jo a dressé une liste de questions à poser à Richard afin de découvrir la raison pour laquelle son épaule lui fait mal. Joue-t-il au tennis ? Richard invoque le seigneur en jetant les yeux au ciel. Jo lui demande ensuite s’il porte fréquemment de lourdes charges, comme par exemple des courses. Richard lui rappelle que cela fait un mois qu’il est cloué dans ce lit d’hôpital. Jo réplique qu’elle essaie simplement d’être consciencieuse. La troisième question porte sur l’éventualité d’un rapport sexuel récent et intense mais Jo renonce à la poser, en réalisant son incongruité. Le moniteur commence à sonner. Jo panique un peu jusqu’au moment où elle réalise que c’est Richard qui enlève les capteurs qu’elle a posés sur sa poitrine. Il résume la situation, il ne joue pas au tennis et ce n’est pas son cœur qui en cause. Il va falloir que Jo cherche mieux. Il la met à la porte de sa chambre.

    Meredith imprime des documents pour ses recherches. Miranda s’empare d’une feuille et comprend au titre du document que Meredith envisage d’opter pour l’ischémie. Elle demande à Meredith pourquoi elle n’a pas choisi l’autre sujet. Meredith estime que, même si l’ischémie est un sujet ennuyeux, cela vaut mieux que les recherches de sa mère sur les veines portes qui sont dépassées. De nos jours, on réalise des greffes à partir de cellules souches. Et surtout, elle ne veut pas passer sa vie à être comparée à sa mère. Miranda ne comprend pas très bien ce dernier argument. Ellis Grey était une femme intelligente. Cela pourrait être pire de ne pas lui être comparée. Meredith lui avoue qu’elle ne voit comment poursuivre les recherches de sa mère. Et en plus, cette saleté d’imprimante qui ne fonctionne pas ! Elle ferme les yeux quelques secondes avant de les rouvrir et de se tourner vers Miranda avec un air énigmatique. Miranda lui demande si elle va bien. Meredith lui dit qu’on a déjà utilisé des imprimantes 3D pour réaliser des bio-impressions de vaisseaux sanguins. Miranda approuve d’un signe de tête. Meredith lui sourit. Elle croit que personne n’a encore réalisé de bio-impression d’une veine porte.

    Cristina annonce fièrement à Ben et Joyce qu’elle envisage d’utiliser la colle d’embolisation pour guérir la tumeur de Ben. C’est une intervention qui n’a encore jamais été réalisée pour dans ce genre de cas mais elle pense que cela pourrait sauver la vie de Ben. Contre toute attente, la nouvelle ne réjouit pas le couple. Au contraire, ils trouvent cette perspective affreuse. Cristina et Shane sont éberlués. Joyce leur explique qu’après avoir appris que Ben était condamné, ils ont tout vendu, ils ont vidé tous leurs comptes et ils ne peuvent plus utiliser leurs cartes de crédit, parce qu’ils ont atteint le maximum autorisé. Ben ajoute qu’ils ont visité l’Europe, l’Inde et le Maroc. Ils ont même loué une ile entière. Le couple raconte ensuite qu’il a pris un avion dans lequel on se trouve en apesanteur. Ça coute 5.000$ le saut et ils ont sauté onze fois. Ils ont aussi acheté un bateau qu’ils ont fait exploser parce qu’ils voulaient le voir bruler. En résumé, ils ont des centaines de milliers de dollars de dettes. Ils pensaient pouvoir rembourser celles-ci avec l’assurance-vie de Ben. Ce dernier ne semble pas enchanté par la perspective de survivre à sa tumeur mais Joyce estime qu’il devrait tout de même tenter l’opération. Ben demande à Cristina quels sont les risques. Est-ce qu’il pourrait mourir pendant l’intervention ? Cristina reconnait que c’est possible. Ben reprend alors espoir.

    Cristina et Shane discutent de la façon dont elle va opérer Ben. Etant donné que cette intervention n’a jamais été réalisée avant, Cristina sait qu’elle s’aventure dans l’inconnu. Alors dans le doute, il vaut mieux être trop prudent. Shane et elle prennent des couloirs différents. Meredith rejoint Shane et lui demande où il a mis le journal de sa mère. Elle en a absolument besoin. Shane pense qu’il l’a donné à Stephanie. Meredith crie le nom de la jeune femme.

    Celle-ci est avec April qui lui demande ce qui se passe avec Ben. Elle ne comprend pas comment il est possible qu’un patient qui n’a qu’une cheville cassée s’apprête à subir une opération du cœur. Elle accuse Stephanie d’avoir modifié le traitement de sa propre initiative. Stephanie proteste. Elle n’y est pour rien. Elle en est restée au moment où Cristina a déclaré que la tumeur était inopérable.

    Cristina est en train de se préparer pour l’intervention lorsqu’Emma entre dans la salle. Elle pense y avoir oublié son téléphone. Effectivement, elle le retrouve. Elle demande à Cristina ce qu’elle va pratiquer comme intervention. Cristina répond qu’elle va utiliser de la colle d’embolisation pour soigner une malformation cardiaque. Emma est étonnée. Elle sait que ce procédé est utilisé pour guérir des anévrismes cérébraux mais elle ignorait que cela avait été réalisé sur un cœur. Cristina confirme fièrement qu’il s’agit d’une première. Elle admet facilement qu’elle ne sait pas si cela va marcher. Emma avoue être impressionnée par son courage et demande si elle peut assister à l’intervention. Cristina ne répond pas. Elle se présente à Emma pour que celle-ci sache qui elle est. Emma lui fait remarquer qu’elles se sont déjà rencontrées plusieurs fois. Légèrement désarçonnée, Cristina précise qu’elle est l’ex femme d’Owen. L’étonnement d’Emma prouve qu’elle n’était pas au courant. Elle tente pourtant de sauver la face en prétendant le contraire. Elle s’en va après avoir dit qu’elle a hâte de connaitre l’issue de l’intervention.

    Alex est sur le point de quitter l’hôpital lorsqu’il croise Jo. Celle-ci lui demande s’il comptait partir sans lui dire au revoir. Alex presse le pas vers l’ascenseur. Il promet à Jo qu’il la verra plus tard avant d’ajouter que ce ne sera probablement pas possible. Elle lui demande alors s’il a quelqu’un d’autre dans sa vie. Il assure que non. Elle veut savoir ce qui se passe. Il répond que ça ne la regarde pas avant d’actionner la fermeture des portes de l’ascenseur. 

    Callie a tenté de ramener Mickey à la raison mais celui-ci refuse de renoncer à son projet. Il estime que désormais, c’est une affaire qui ne concerne que Derek et lui. Callie insiste pour en discuter avec lui mais il l’ignore, trop occupé à jouer à un jeu vidéo. Callie débranche son écran, obligeant ainsi Mickey à lui prêter attention. Elle lui rappelle que l’intervention qu’il désire si ardemment pourrait le tuer. Il lui explique alors qu’il est devenu quadraplégique à la suite d’un accident de voiture, qu’il a provoqué. Ce jour là, il était saoul, il a pris le volant et il a tué deux adolescentes. Maintenant, il n’est plus d’un déchet qui ne peut plus marcher, ni bouger. Il ne peut rien faire d’autre que de penser à ce qu’il a fait. Des gens veillent sur lui, le nourrissent, le lavent. Il estime ne pas mériter tous ces soins. Il aurait dû mourir dans l’accident. Cela fait neuf ans qu’il souhaiterait être mort. Quand Callie lui a proposé d’être le sujet de cette étude, il a eu le sentiment de pouvoir faire quelque chose de bien pour quelqu’un. Pour la première fois en neuf ans, il a pensé qu’il méritait d’être vivant. Et s’il devait mourir, il veut que son cerveau revienne à la science afin qu’il puisse continuer à aider les gens. Il supplie Callie de le laisser aider.

    Alex entre dans un bar. Il n’est pas encore assis au comptoir que le barman lui demande s’il veut boire la même chose que la veille. En lui servant son verre, l’homme lui fait la remarque qu’il doit vraiment beaucoup aimer les musiciens qui sont en train de jouer sur scène pour revenir aussi souvent. Alex ne répond pas. Il boit une gorgée de son verre avant de se retourner vers la scène pour observer son père qui joue de la guitare.

    Derek était prêt à quitter l’hôpital avec ses deux enfants quand Callie l’a arrêté pour tenter de le convaincre d’opérer Mickey. Il est plus que réticent. Pour lui, c’est une mauvaise idée. Callie pense le contraire, car Mickey n’a rien à perdre et beaucoup à gagner. Derek finit par accepter. Il annonce à Callie que l’intervention aura lieu le lendemain matin. Il se ravise aussitôt. Le lendemain, il doit conduire son fils chez le pédiatre pour un examen de routine, pratiquer ensuite plusieurs interventions à la chaine et finalement assister au cours de danse de Zola. L’intervention doit donc avoir lieu maintenant. Il informe sa fille qu’elle et son frère vont devoir retourner à la garderie. Callie propose de les y emmener. Derek lui remet les enfants et lui demande de biper Shane.  

    Ce dernier est en salle d’opération avec Cristina. Il entend son bipeur sonner et constate que c’est Derek qui l’appelle mais il ne bouge pas. Cristina lui réclame plus de colle. Tout à coup, elle constate que le cathéter est bloqué dans la veine. Elle tire dessus pour le retirer. Shane lui fait remarquer qu’elle est plutôt brusque dans ses mouvements. Elle lui demande sur un ton ironique s’il veut qu’elle laisse le cathéter dans le patient. Une fois que le cathéter est dégagé, elle questionne Shane pour savoir d’où lui est venue l’idée de la colle. Il répond qu’il ne sait pas, qu’il a juste mis certaines choses en relation. Cristina trouve qu’il est plein de surprises, il a un instinct d’innovation et de tueur, un vrai requin. Elle aimerait connaitre ses autres secrets. Shane ne répond pas.

    Jo a amené Richard en radiologie. Il lui demande ce qu’elle espère trouver. Elle part du principe que si ses douleurs à l’épaule ne résultent pas d’une arthrite, d’une bursite, ou de la coiffe des rotateurs (ensemble de tendons de muscles situé au niveau de l'articulation de l'épaule) ni encore du cœur, une radio ne peut pas faire de mal. Mais tout de suite après, elle réalise qu’il s’agit d’une douleur projetée résultant d’une irritation du diaphragme. Cela signifie que Richard n’a pas besoin d’une radio. Il la félicite. Elle ajoute qu’il a besoin d’une échographie. Alors qu’elle sort de la chambre, il lui dit qu’il espère qu’elle ne croit pas qu’il est enceinte.

    Meredith et Jo arrivent en même temps devant une infirmière. La première demande que l’on bipe Stephanie, la seconde dit qu’elle a besoin une échographie. Meredith demande à Jo si elle est enceinte et si Alex est au courant. Jo répond qu’elle a juste besoin d’une machine pour faire une échographie. Est-ce qu’Alex pense qu’elle est enceinte ? Meredith soupire. Elle remarque ensuite un mug rouge sur le bureau de l’infirmière. Il ressemble vraiment à celui qu’elle a chez elle. Elle le prend en main et constate avec étonnement qu’il est collé au journal de sa mère.

    Shane rejoint Derek au moment où celui-ci est en train de se préparer pour l’opération de Mickey. Le jeune homme explique au titulaire qu’il est en retard parce qu’il a participé à une intervention avec Cristina. Derek lui demande de se préparer. Shane répond qu’il préférerait ne pas devoir faire cette intervention avec lui. Derek estime qu’il doit surmonter le fait d’avoir été rejeté au profit d’Heather et comprendre qu’il n’est pas un lot de consolation, car il mérite d’être là. Heather avait un don qui nécessitait… Shane lui coupe la parole pour lui dire qu’il ne veut pas travailler   avec lui, que ça ne l’intéresse pas. Est-ce qu’il peut être plus clair que ça ? Un peu surpris et aussi blessé, Derek l’autorise à s’en aller.  

    Shane arrive dans la chambre de Ben au moment où Cristina annonce à ce dernier que l’intervention semble avoir réussi. C’est l’avenir qui le leur confirmera. Ce qui est certain, c’est qu’elle n’a pas abimé le cœur et que pour le moment, la tumeur ne semble plus se développer. Ben lui demande si cela signifie qu’il va vivre. Les médecins sont heureux de lui dire que oui mais Ben semble catastrophé par la nouvelle. Sa femme le rassure. Elle sait qu’ils ont dépensé beaucoup d’argent durant cette année qui a été folle mais elle pense qu’ils vont s’en sortir. Elle estime que de toute façon, le monde est plus amusant si son mari en fait partie. Tant qu’ils seront ensemble, tout ira bien. Ben n’est pas aussi optimiste qu’elle. Il lui rappelle qu’ils ne sont pas seulement ruinés mais aussi qu’ils sont devenus des criminels. Sous le regard ahuris de leurs médecins, Joyce se met à pleurer à l’idée qu’ils pourraient aller en prison. Ben expire profondément. April entre dans la chambre et s’en prend à Cristina. Ce patient était le sien, elle aurait aimé être mise au courant. Elle remarque alors que le couple sanglote et demande à Cristina ce qui s’est passé. Toujours aussi déconcertée, Cristina répond qu’elle a sauvé la vie de Ben. Elle sort de la chambre avec Shane sur les talons.

    Le jeune homme se fait prendre à parti par Stephanie qui, si elle admet qu’il a sauvé la vie de Ben, estime qu’il aurait dû lui en parler. Il lui fait remarquer que c’est lui qui a trouvé le moyen de sauver le patient, pas elle. Elle pense qu’il réagit comme ça à cause de ce qui s’est passé entre eux et elle lui fait remarquer que c’était inapproprié, étant donné qu’elle sort avec Jackson. Cela ne doit plus jamais se reproduire. Shane ne comprend pas ce dont il est question. Elle lui dit qu’elle veut parler du baiser qu’il lui a donné. Il réplique que ce baiser n’a été qu’une impulsion dans l’euphorie du moment. Il est désolé si ça a signifié quelque chose pour elle. Elle assure que ce n’est pas le cas. Il en doute sinon pourquoi en parlerait-elle encore . Elle lui demande ce qui lui est arrivé. Leah les rejoint et leur demande de quoi ils parlent. Aucun des deux ne lui répond. Leah leur lâche alors que la personne qui l’a embrassée, c’est Arizona Robbins. Elle les supplie de ne le répéter à personne car Arizona n’a pas besoin de ça pour le moment. Cette fois, ces camarades manifestent un certain étonnement. Shane lui demande si elle est devenue lesbienne. Leah lui conseille de grandir. Les choses changent. Elle est juste passée du côté d’Arizona. S’il tient vraiment à tout étiqueter, il n’a qu’à lui coller l’étiquette d’amoureuse. Le nom de Leah résonne, prononcé par la voix sèche d’Arizona. Leah se tourne vers elle et voit que la pédiatre lui fait signe de venir auprès d’elle. Tandis que Shane et Stephanie s’éclipsent, Leah rejoint Arizona et lui présente ses excuses. Si elle a parlé de leur relation à ses camarades, c’est parce qu’ils avaient tout découvert. Arizona réplique que c’est à elle de présenter des excuses parce qu’elle va se montrer très franche. Ce qui s’est passé entre elles l’autre soir a été une erreur de sa part. ça a eu lieu parce qu’elle était seule, et même si c’était super, ça n’a été que le coup d’un soir. Cela ne se produira plus. Si Leah espérait autre chose, elle va devoir y renoncer. Ebranlée, Leah répond qu’Arizona n’a pas besoin de s’excuser. C’est elle, la seule fautive. Elle explique à Arizona qu’elle ne s’ouvre pas facilement aux gens et que, quand elle y arrive, elle se laisse emporter. Elle a déjà vécu ça avant. Elle ajoute qu’elle a toujours admiré Arizona en tant que chirurgienne et en tant que personne et elle s’est enflammée lorsque celle-ci a fait attention à elle. Elle représente ses excuses pour avoir dépassé les bornes. Elle promet que cela ne se reproduira plus. Au bord des larmes, elle tend la main à Arizona en gage de paix. Touchée et mal à l’aise, Arizona ne sait comment réagir. Après l’avoir remerciée de sa compréhension, Leah se précipite dans les toilettes, sans doute pour cacher ses larmes. 

    Alex est toujours au bar. Le concert est terminé. Son père vient s’asseoir au comptoir, à côté de lui, et commande un gin. Il demande au barman s’il va devoir payer ses consommations parce qu’en général il ne doit pas le faire dans les bars où il joue. Alex dit au barman que c’est lui qui paiera ce premier verre. Son père le remercie et se présente, Jimmy Evans. Mal à l’aise, Alex lui serre la main. Jimmy l’observe attentivement quelques secondes avant de dire qu’il a l’impression de déjà le connaitre. Alex répond que c’est sans doute parce que cela fait trois soirs qu’il vient dans ce bar. Mais Jimmy sait qu’il l’a vu ailleurs. Après quelques secondes de réflexion, il se souvient l’avoir vu à l’hôpital, en tant que médecin. Alex semble soulagé. Jimmy aimerait savoir ce qu’il vient faire dans ce bar. Alex prétend qu’il vient pour l’écouter parce qu’il aime la façon dont il joue de la guitare. Il aime aussi la musique d’Albert Collins. Supposant qu’il a affaire à un connaisseur, Jimmy lui demande s’il est musicien. Alex répond que son père lui a appris à jouer de la guitare quand il était enfant mais que cela n’a pas duré. Jimmy estime qu’il aurait dû continuer. Il ajoute sur le ton de la boutade qu’au lieu de sauver des vies, Alex aurait pu jouer de vieilles chansons des années ’70 pour quatre personnes dans un cendrier géant. Alex esquisse un petit sourire. Jimmy lui demande quelle est sa spécialité. Alex lui apprend qu’il est chirurgien en pédiatrie, il s’occupe des bébés et des enfants. Jimmy lui raconte qu’il a rencontré un chirurgien pédiatrique lors d’une nuit qu’il qualifie comme la plus terrifiante de sa vie. Il avait donné des fraises à son fils qui n’avait pas encore deux ans et le petit s’est étranglé. Il est devenu bleu. Alors Jimmy l’a conduit à l’hôpital où un chirurgien a intubé l’enfant avant de retirer le morceau de fraise. Jimmy insiste sur le fait que ce médecin a sauvé la vie de l’enfant mais aussi la sienne, parce que si son petit garçon était mort, il ne l’aurait pas supporté, il n’y aurait pas survécu. Il remercie Alex et toute la profession pour tout ce qu’ils font chaque jour. Alex l’interroge sur son fils. Qu’est-il devenu ? Où est sa famille aujourd’hui ? Jimmy élude la question en déplorant le manque de public dans le bar. Alex annonce qu’il va s’en aller. Jimmy  le retient en lui proposant de jouer de la musique ensemble. Alex commence par refuser, prétextant son manque de pratique. Jimmy insiste. De toute façon personne n’est là pour remarquer ses éventuelles fausses notes. Alex assure ne connaitre aucune chanson. Jimmy lui suggère de jouer une des chansons que son père lui a apprises. Il en connait sûrement certaines.    

    Derek est en train d’opérer Mickey lorsque l’anesthésiste mentionne que le rythme cardiaque devient irrégulier et que la pression sanguine augmente. Derek est en train de vérifier le réflexe nauséeux du patient lorsque l’anesthésiste qu’il n’y a plus d’activité cérébrale. Derek lève les yeux vers la galerie où se trouve Callie et lui apprend d’un signe de tête que Mickey n’a pas survécu.

    L’échographie permet à Jo d’enfin trouver la cause des douleurs de Richard. Il s’agit d’un pseudo-kyste pancréatique. Elle explique ensuite à Richard comment elle en est arrivée à ce diagnostic. Très contente d’elle, elle arbore un large sourire triomphant que Richard lui demande d’effacer. C’est de mauvais goût quand on s’adresse à un patient. Elle lui présente ses excuses. Elle avait oublié qu’il s’agissait de mauvaises nouvelles. Richard éclate de rire, ce qui désarçonne la jeune femme. Il lui confie que pour la première fois ce jour là, il a l’impression d’être entre de bonnes mains. Il la félicite. Elle a fait du bon travail en remontant à la source du problème.

    Callie erre avec un air absent dans le couloir quand elle croise Meredith qui est en train de lire le journal de sa mère tout en buvant un café dans le mug rouge. Meredith apprend à sa camarade qu’elle a décidé de reprendre les recherches de sa mère, mais pas pour les raisons que l’on pense. Callie la supplie de remettre la discussion à plus tard. Les deux femmes poursuivent leur chemin chacune de leur côté, ce qui n’empêche pas Meredith de continue à parler à Callie. Le fait qu’elle reprend les recherches de sa mère ne signifie pas qu’elle suit ses traces mais plutôt qu’elle partage la même passion. Peut-être que c’est ça, ce que sa mère lui a donné.

    Alex et son père jouent de la guitare. Jimmy trouve que le chirurgien joue plutôt bien. Son père a été un bon professeur. Les deux hommes chantent ensemble jusqu’au moment où Jimmy s’arrête brusquement. Alex s’en inquiète. Jimmy lui confie que cette chanson lui rappelle beaucoup de choses, et notamment toutes les erreurs qu’il a commises. Lui aussi a appris son fils à jouer de la guitare. Il avoue que, comme le père d’Alex, il n’a pas continué et qu’il le regrette. Alex répond qu’il croit que son fils aurait aimé qu’il continue. Jimmy lui propose alors de lui montrer une photo de son fils. Alex semble étonné qu’il en ait une. Jimmy sourit. Il prend la photo et la tend à Alex. Voilà Nicky. Alex découvre alors la photo d’un petit garçon, de type asiatique, en compagnie de sa maman et de Jimmy. Ce dernier lui apprend que le petit garçon a cinq ans sur la photo. Il en a douze maintenant. La dame sur la photo est sa mère. Elle s’appelle Naomi et elle est japonaise. Alex semble écœuré. Il demande où se trouvent Nicky et sa mère pour le moment. Jimmy répond qu’ils sont dans le sud de la Floride. Il n’y est pas retourné depuis des années. Alex le regarde avec de la rage dans les yeux. Ainsi donc il continue de faire la même chose. Jimmy est surpris. Il ne comprend pas. Plein d’une colère contenue, Alex l’enjoint à faire une faveur à Nicky, en ne retournant jamais auprès de lui. Il faut que ce gamin grandisse sans rien savoir de plus sur son père qu’il ne sait déjà. Il jette la photo par terre. Abasourdi par sa réaction, Jimmy lui demande quel est son problème. Alex lui dit que Nicky est mieux sans lui. Jimmy se lève et après avoir repris sa guitare des mains d’Alex, demande à ce dernier quel est son problème. Alex se lève à son tour et lui dit qu’il essaie de protéger Nicky. Il sait que Jimmy n’est pas bon pour lui. Jimmy s’énerve. Il considère qu’Alex ne le connait pas et donc il n’a pas le droit de parler de lui et de son fils. C’en est trop pour Alex qui envoie son poing dans la figure de son père. Celui-ci tombe à terre. Derrière son comptoir, le barman crie à Alex qu’il doit s’en aller. Allongé par terre, Jimmy regarde son agresseur avec un air interloqué. Tout à coup, son expression change, comme s’il reconnaissait Alex. Celui-ci quitte le bar.

    Derek est en train de prélever le cerveau de Mickey, conformément au vœu de ce dernier. Callie, qui l’assiste, lui dit que cela va servir à de nombreuses personnes. Derek en doute. Callie pense qu’en tout cas, Mickey lui en serait reconnaissant. Elle dit à Derek qu’il fait exactement ce que le patient aurait voulu. Elle annonce ensuite à con confrère qu’elle a décidé de poursuivre le projet. Effectivement, au départ, elle voulait le faire pour Arizona. Maintenant, elle va le faire pour un million de personnes qu’elle ne rencontrera jamais, et aussi pour Mickey. Elle aimerait que Derek accepte de l’aider. Derek ne répond pas. Il retire le cerveau de Mickey et il le dépose précautionneusement sur un plateau.

    Cristina aperçoit Owen et Emma qui se font face, en se tenant les mains. Elle détourne le regard au moment où Owen embrasse Emma sur la joue. Elle aperçoit alors Meredith qui est en train de travailler dans un bureau. Elle entre dans celui-ci et se laisse tomber dans un canapé avant de confier à Meredith qui, absorbée par son travail, lui a à peine accordé un regard, qu’elle a l’impression d’avoir cessé d’exister. Aujourd’hui, elle a participé à l’histoire de la médecine en opérant ce qui était inopérable. Mais en sauvant la vie son patient, elle a ruiné l’existence de ce dernier. Quant à Owen, il semble heureux avec cette Emma Marling à qui il n’a même jamais parlé de son ex femme, comme si ces dernières années n’avaient pas existé. Même le distributeur automatique de serviettes en papier ne la reconnait pas comme un être humain. Il ne fonctionne pas avec elle et elle reste devant l’appareil, en train d’agiter ses mains comme une idiote. Tout le temps qu’elle a parlé, Meredith a continué à taper sur le clavier de son ordinateur, sans faire aucunement attention à ce que Cristina lui racontait. Tout à coup, elle semble s’apercevoir de la présence de son amie et lui demande de quoi elle parlait. Cristina réalise que son amie ne l’a pas écoutée et lui demande sur quoi elle est en train de travailler. Meredith répond qu’elle va introduire une demande pour obtenir des fonds pour sa recherche. Cristina comprend que cela signifie que Meredith a choisi un projet. Meredith lui révèle qu’elle a opté pour la bio-impression en 3D des veines portes. Cristina trouve ça génial. Elle s’apprête à interroger Meredith sur la façon dont elle va procéder quand Meredith l’arrête. Elle ne veut pas parler de ça avec elle. Elle a une carrière et elle a une famille, et elle compte bien réussir les deux. Elle n’a pas le temps d’écouter Cristina lui dire qu’elle n’y arrivera pas. Cristina s’offusque, elle n’a jamais dit ça. Meredith ne la laisse pas parler. Elle lui rappelle qu’elle a toujours été là pour elle, à chaque fois qu’elle en a eu besoin. Maintenant, c’est elle qui aurait besoin de son amie, laquelle est censée la soutenir, mais au lieu de ça, Cristina l’a écartée d’une intervention parce qu’elle a eu un bébé. Elle reproche à Cristina de ne jamais avoir le temps pour les gens qui veulent des choses qui ne l’intéressent pas. Cristina reste bouche bée. Meredith pousse un profond soupir avant de lui dire qu’elle doit vraiment finir ce qu’elle est en train de faire. Elle recommence à taper sur son clavier. Cristina sort de la pièce sans un mot.

    Lorsqu’elle rentre chez elle, Jo et Alex sont en train de se disputer dans le salon. Jo explique à Alex que, comme elle n’arrive pas à savoir s’il voit quelqu’un d’autre ou s’il pense qu’il l’a mise en cloque, elle a essayé de remonter à la source du problème, et elle en est arrivée à la conclusion qu’il s’agit de son père. Elle sait qu’il lui a interdit d’évoquer le sujet et de toute façon, c’est la dernière fois qu’elle en parle, parce que si elle a tort… Alex lui coupe la parole en criant qu’elle a raison. Elle devrait être fière d’elle. Il aurait pu laisser son père partir mais elle lui a tellement répété d’aller lui parler, qu’il allait le regretter pour le restant de ses jours, qu’il l’a fait. il remercie sèchement Jo de lui avoir permis de revivre la même merde qu’il y a dix-huit ans. Il prend un verre et le lance contre la cheminée. Le verre se fracasse en mille morceaux. Alex monte dans sa chambre et se jette sur son lit, comme un petit garçon désespéré.

    Il est 22h48. Arizona est dans son lit. Elle se redresse pour prendre son téléphone portable, sur sa table de chevet. Elle clique sur le nom de Leah afin de lui envoyer un texto. "Qu’est-ce que tu fais ?"

    Derek vient de coller le dessin de Zola sur la porte du frigo lorsque Meredith rentre. Il lui fait signe de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller les enfants. Elle s’excuse d’être rentrée aussi tard mais elle devait absolument clôturer sa demande de fonds. Derek répond qu’il a lui aussi été fort occupé. Il vient à peine de coucher les enfants. Meredith est un peu mécontente. Il reconnait que c’est fort tard mais il n’a pas pu faire autrement. Il dit à sa femme que leur système ne fonctionne pas et qu’ils ne peuvent plus faire semblant du contraire. Elle est d’accord avec lui mais elle ne sait pas comment remédier au problème. Derek pense avoir la solution. Il annonce à Meredith qu’il veut passer plus de temps à faire des recherches sur le BCI (interface cerveau ordinateur). Pour Meredith, cela veut dire qu’il va augmenter sa charge de travail. Derek lui dit qu’elle se trompe, en fait, il travaillera moins. Il sait que c’est une année importante pour elle et qu’elle a besoin de temps pour mener son travail à bien. Lui, il a déjà eu son année, alors il peut prendre un peu de recul et réduire ses heures de chirurgie pour se consacrer à ses recherches. Cela lui permettra aussi de passer plus de temps avec les enfants et de cette façon, Meredith aura plus de temps pour faire en sorte que cette année soit marquante pour elle. Meredith est tentée mais elle exprime tout de même quelques réserves. Elle a peur que Derek et les enfants ne lui en veuillent et surtout, elle ne veut pas ressembler à sa mère. Derek la rassure. Elle n’est pas comme Ellis et elle le sait. Elle hésite encore, parce qu’elle trouve que c’est injuste pour lui. Il estime que passer du temps avec les enfants n’est pas un prix de consolation. C’est au contraire le premier prix. Si elle veut de l’équité, alors peut-être qu’il lui accordera une année avec les enfants, par exemple quand Zola sera en âge de sortir avec des garçons, parce qu’il ne veut pas être là quand ça arrivera. Ils se sourient. Meredith lui dit qu’il l’aime. Il répond qu’elle a intérêt, parce que ce qu’il fait pour elle est plutôt épatant. Ils s’embrassent avant de se serrer l’un contre l’autre. Elle s’écarte pour lui dire qu’au fond, il va s’amuser plus qu’elle. Il en est conscient. Tout à coup, il remarque qu’elle a ramené le mug rouge. Il se demandait justement où il était. Elle lui demande si c’est vraiment le leur. Il répond que oui avant d’aller le remettre dans l’armoire, là où sont leurs autres mug rouges.

     

    Voix off (Derek) : Nous avons tout juste commencé à découvrir l'étendue des connexions du cerveau, jusqu'où elles vont, à quelle profondeur. Mais nous savons que chaque connexion compte. Chaque connexion est cruciale. Et quand l'une d'entre  elles est rompue, ça veut généralement dire qu'un dommage a été causé. Ce système de connexions nous oblige à agir, à faire des choix et nous comporter, parfois apparemment contre notre volonté. Mais ce n'est pas  un hasard du tout. C'est la carte de la personne que nous sommes. Nous travaillerons pour nous comprendre nous-mêmes, pour résoudre l’énigme, la façon dont toutes les connexions fonctionnent, et dont tous les éléments s'adaptent.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 01:57

    Très très bel épisode, waouhhhh j'ai adoré !!! belle réalisation avec algorithmes de connexion entre les situations, les personnages.... dialogues parfaits, scènes poignantes, belles et marrantes...

    Vais pas en faire une tartine non plus, alors :

    Pour une fois et depuis longtemps, j'ai adoré le cas médical du patient qui, pensant qu'il était mourant, à tout dilapidé et s'est mis pour des millions de dettes....j'étais emballé par le paradoxe de la guérison...au lieu de demander s'il avait des chances de survivre, il demande carrément s'il a des chances d'y rester...j'étais éclatée de voir comment Cristina était déstabilisée !!!

    Derek, je le redis, je veux le même !! faut l'empailler ce mec, c'est pas possible !!!!!! c'est là qu'on se dit que c'est vraiment le McDreamy...il existe sur nos écrans et c'est tout hein...c'est un mirage télévisuel du jeudi, après l'épisode, on se dit qu'on était chez les nounours pendant 41 minutes tellement c’était trop beau...je veux le même et Now !!! mettre en suspend sa carrière de chirurgien pour laisser l'espace à son épouse, pour qu'elle s'accomplisse professionnellement et moralement....c'est trop chou et parfait...j'aime la scène de fin, ils sont matures, accomplis, épanouis (dans la relation) même si c'est difficile d'avoir deux enfants et continuer une carrière intense...le discours de Derek, le fait qu'il rassure Meredith aussi tendrement, ce regard, ce sourire....j'étais KO !!!!

    Derek avec ses enfants, à la danse pour Zola, j'adoooooooree...moi qui me plaignait, la semaine dernière, de ne voir aucune intéraction entre les parents et les enfants....pouaaaaaah  
    Très peu de Meredith dans cet épisode mais quand elle était à l'écran, j'ai trouvé cette nana battante, motivée et super décidée à ne pas être une Ellis Grey, cette crainte l'a fait avancer dans le bon sens...par contre, on sent cette blessure béante après le discours de cristina de la semaine dernière..

    la première scène qu'elles ont en commun est symptomatique pour MEredith mais pas pour Cristina qui ne réalise pas la portée de ses propos sur son amie, juger ses choix, juger et la mettre sur la touche, lui faire un "procès" gratuit..........sans vouloir reprendre le débat passionné que nous avons pu avoir, j'ai ressenti comme une petite satisfaction, je jubilais.... Cristina est au début de sa "récolte" de ce qu'elle a semée "sous couvert de ses convictions raides et intransigeantes".....

    Owen est passé à autre chose avec Emma (que j'aime bien d'ailleurs) parce que 1) Cristina lui a demandé 2) parce qu'elle était incapable de bouger d'un iota ses principes et ses désirs 3) la chirurgie, que la chirurgie, rien que la chirurgie..

    Voilà le résultat...ses convictions profondes et intransigeantes ont mis à mal son mariage, son amitié et elle réalise à peine la portée de ses choix...elle est la reine de la cardio mais seule...

    MEredith lui envoie un Scud et ça fait mal, c'était bref mais intense, en deux phrases, elle l'a retournée...effectivement, Elle n'est pas capable d'accorder du temps à ceux qui ne pensent pas comme elle..Meredith la congédie ou presque...c'est triste quand même mais elles sont trop différentes aujourd'hui...

    j'espère, cependant, que le départ de Cristina ne sera pas "violente" qu'elle aura une belle sortie...et pas une moche sortie comme la mort, le suicide ou un truc comme ça....SR a promis une belle sortie...j'espère que ce n'est pas pour nous enfumer parce que j'imagine (s'il y a une saison 11, la réaction de Meredith....je crains le pire).

    Une belle surprise dans cet épisode, CAllie, j'ai beaucoup aimé dans cet épisode (oui copine je Râle ! tu lis bien..) Décidément, lorsqu'elle n'est pas avec l'autre "poison" d'Arizona (à croire qu'elle rendait CAllie venimeuse punaise !), elle est super Notre callie....entre bonne humeur, émotion, tristesse et compassion, elle est devenue, en réintégrant le clan "anciens" de la série, un personnage agréable et attachante...

    du coup, j'ai trop envie que le Calzona soit terminée et définitivement....suis égoïste de dire ça (pardon aux fans de CAlzona) mais je le pense profondément !!!!! J'ai toujours pensé, et ça se confirme, que le personnage d'Arizona n'apportait rien de très sympathique ni intéressant dans la série, il fallait un personnage pour que CAllie devienne Bi..le personnage d'Arizona a été intégré mais peu au final, il a été peu taillé, ni travaillé, ni poli pour en faire une pièce de "valeur" .

    Au final et je le déplore, ni le personnage ni l'actrice (je suis désolée, mais quand je la vois jouer des scènes, je trouve que son expression scénique ne cadre pas avec l'émotion et le ton de la scène) ne me font vibrer et le pire, je trouve d'autres actrices (les internes notamment), meilleurs dans le jeu...

    Pour en revenir à Arizona, j'ai halluciné.....elle a fait l'étoile de Mer avec Léah   elle s'est vautrée punaise (elle a le droit maintenant, elle est seule) mais quand même....j'ignore si elle est touchée par léah (qui a l'air plus que sincère) ou si c'est une façon de passer le temps, prendre du bon temps ou être moins seule mais c'est hyper moche ce qui se passe......

    Ben punaise, elle a détourné CAllie des hommes et même chose pour Léah...elle est vénéneuse

    Bon Alex est Alex, quand il est contrarié ou préoccupé, il devient cassant et méchant...Le coup de son père, j'ai adoré...j'adore cette SL et je n'ai rien vu venir...je m'attendais, comme Alex, à ce que la photo soit celle d'Alex....J'ai senti Alex sur la brèche, prêt à craquer, prêt à s'ouvrir à son père...et là, patatras....j'aime beaucoup le papa d'Alex...je ne le juge pas, un père reste un père et même s'il y a conflit, la souffrance ne s'efface pas parce qu'on décidé de faire une croix...

    j'ai retrouvé le Alex quand il rentre chez lui et qu'il s'en prend à JO...
    j'ai retrouvé le petit garçon Alex quand il plonge dans son lit comme le ferait un enfant qui est fâché et triste...Alex, à beau dire, la réapparition de son père a ouvert des blessures et il serait temps de cicatriser tout ceci..

    J'ai le sentiment que la réconciliation père-fils (les américains adorent cette notion de pardon) aura lieu à l'hôpital sur le lit de mort de son père.....son père a compris, je pense, qu'il avait devant lui, son fils...

     RIRI = j'adore, il reprend peu à peu son rôle de professeur même sur son lit d'hôpital, preuvre qu'il a repris goût à la vie....

    April = elle a fait office de Figurante...
    Jackson = Il était chez sa maman ?

    Shane = je m'en tape...je ne veux pas savoir ce qu'il lui prend....l'effet "blouse" de Heather ??? pas intéressant..

    Je finirais par mon gros gros coup de Coeur : Baby Bailey , ce pauvre bébé est victime, comme sa soeur, de l'amour irraisonné de Meredith pour les pyjamas et autres tenues à rayures  

    2
    Filibo
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 05:34
    Bonsoir à tous, j’ai beaucoup aimé cet épisode.  
    Meredith/Derek : J’ai aimé toutes leurs scènes de Zola qui dessine sous les yeux de son papa, à Derek qui dit qu’il doit aller à la danse  avec Zola, être présent auprès de son fils qui a un examen de santé   , sans parler du fait que Zola et Bailey sont toujours aussi mignons.    
    C'est super sympa les photos et dessins épinglés sur le réfrigérateur.  

    Que dire du fait qu’il accepte de se mettre en retrait pour permettre à Meredith de s’épanouir professionnellement,  c’est une belle preuve d’amour et de soutien à son épouse.  
    Néanmoins j’ai eu le sentiment quand elle dit à Derek qu’elle ne va  pas aimer cela, (Derek va lui en vouloir, leurs enfants aussi…) que ça va créer des tensions à un moment ou à un autre.
    Elle a accepté parce que Derek a su trouver les mots pour la rassurer, qu’elle cesse de culpabiliser mais la connaissant si au début ça ira mais à un moment donné ça va la travailler et elle va vouloir  remettre ce système en question.

    Meredith/Christina c’est dur ce qu’elle lui a dit mais c’est la pure vérité elle a toujours été là pour Christina alors elle aurait voulu avoir un peu plus de soutien de sa part c’est la moindre des choses. Christina a trop tendance  à prendre plus qu’elle ne donne.

    Owen et Emma ça avance Christina s’est sentie blessée par le fait que celui-ci ne l’ait pas identifiée auprès d’Emma mais Owen  ne va pas parler de son ex avec sa petite amie  de même lorsqu’il est avec Christina il fait attention ceci d’autant plus qu'avec Emma ils ont décidé de rester discrets sur cette relation  qui démarre à peine ils ont raison.

    Derek/Callie : J’ai apprécié leur relation dans cet épisode.

    Décidemment Callie lorsqu’elle n’est pas au contact d’Arizona elle est bien, elle est calme, posée, plus à l’écoute de ses patients, de ses collègues.
    Le cas de Mickey m’a touchée je trouve ça super bien qu’il ait accepté de donner son cerveau à la science pour poursuivre les recherches.

    Arizona elle m’énerve, elle ne pense qu’à elle , elle a couché avec Lauren sans penser au mal qu’elle ferait à Callie alors que cette dernière l’a toujours aidée et supportée, là elle couche avec Leah parce qu’elle se sentait seule une fois qu’elle a eu  ce qu'elle voulait elle la jette tout ceci sans penser à ce que ça pourrait faire à Leah qui  a cru et qui semble vraiment sincère face à Arizona en même temps vous me direz qu’elle a tendance à céder facilement, à coller et à dire je t’aime rapidement dixit Alex.
    Cela fait à peine un mois  (Richard dit que ça fait un mois qu’il est hospitalisé ) que Callie et Arizona  ont rompues si elle croit qu’Arizona a des sentiments pour elle ma pauvre d’ailleurs le sms qu’elle lui envoie je ne sais pas si c’est de la compassion ou pas mais j’en doute tellement Arizona est égoïste et ne pense qu’à elle.

    Alex et son père je n’ai qu’une hâte ‘c’est de voir la suite pare que ça promet.

    Jo et Richard j’ai bien aimé leurs scènes ça fait du bien de retrouver Richard comme ça   et le fait qu’il s’adresse à Meredith ça m’a pas étonnée Meredith sait parfaitement que ce qu’il lui a dit c’était sous le coup de la colère.

    Shane qui refuse de travailler avec Derek la blouse au nom d’Heather, il va devoir faire face à cela puisque jusqu’à présent il ne l’a pas vraiment fait.
    Enfin Stéphanie, Miranda et April rien à dire.
    Bon samedi soir à tous.

     


     


     

    3
    Béné@
    Lundi 28 Octobre 2013 à 21:01

    J’ai beaucoup aimé l’épisode !

    Comme Lolo, j’ai trouvé très sympa d’avoir le fil rouge de la « tasse rouge » et des personnage qui reprenaient les répliques de ceux d’avant ! Je me surprise à chercher la tasse à certains moments !

    Alors, commençons par Alex. Cette storyline est vraiment très bien menée. J’ai trouvé touchant leur moment d’interaction au bar. J’y ai vraiment cru jusqu’au bout et je pensais qu’Alex n’allait pas tarder à craquer. Et là, bam, le coup de la photo, je ne l’avais pas du tout vu venir ! Alex est en colère, certainement car il est anéanti je pense. Il y a cru et retombe d’un coup 50 étages plus bas. J’aime beaucoup comment cette relation a été amenée et est traitée.

    Comme l’a dit Valérie, Derek est vraiment chou pendant cet épisode , il comprend Callie et Mer, pense à ses enfants d’abord. La dernière scène est vraiment représentative : il revoit ses priorités, a envie que sa femme ait son « grand moment » et passe avec plaisir plus de temps avec ses enfants. Mari et père parfait moi je dis ! 

    J’ai aussi trouvé très juste la manière dont Meredith remet Cristina à sa place. Cristina ne veut pas consacrer du temps aux gens qui ne veulent pas les mêmes choses qu’elle. Check. Ca reflète en effet l’état de ses relations avec Owen et Mer. Je crois qu’elle le prend en pleine figure sans l’avoir réalisé avant.
    Lorsque Cristina voit Owen et Emma, on nous a remis la musique de la grande muette et de la tromperie avec l’inconnue, ça m’a fait sourire. Et finalement, j’ai trouvé que Cristina était plutôt blessée dans son égo plutôt que vraiment triste de voir qu’Owen n’avait pas parlé d’elle.

    Arizona et Leah : Mouais. Je ne parviens pas à décoder. Et Léah m’a gonflé. Clairement personne ne lui pose de questions, personne ne s’intéresse à elle et elle n’arrête pas d’en parler. Elle doit se sentir horriblement seule. Le sms d’Arizona, de la « pitié » ou une réelle empathie ? En tout cas, ça ne semblait pas venir du cœur.

    Richard était marrant, je suis contente de le voir reprendre le dessus. La scène du diagnostic avec Jo était très chouette.

    Shane… une énigme. Pourquoi ne veut-il plus du tout bosser avec Derek ? Uniquement à cause d’Heather et de la culpabilité qui refait surface ? J’ai trouvé sa réponse à Derek vraiment trop « rêche ». Ceci dit, je trouve que ça fonctionne avec Cris aussi. Il a l’air tellement à fond que ça collera bien avec elle.

    Les cas médicaux, oui, sans plus !

    En tout cas, un très chouette épisode, j’ai beaucoup aimé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :