• Episode 10.08 : Two Against One

    Photobucket

    Titre français : Les uns contre les autres

    Scénariste : Meg Marinis

    Réalisateur : Kevin McKidd

    Diffusion Etats-Unis : 7 novembre 2013 sur ABC

    Diffusion France : 15 avril 2015 sur TF1

     

    Voix off : Gliome, fibrome, blastome, quelle que soit la tumeur, les gens partent du principe que votre approche est la même. Vous trouvez l’endroit où la tumeur se cache dans le corps, vous ouvrez le patient et vous retirez la tumeur. Mais vous n’êtes pas en train de vous battre contre une seule tumeur. En fait, vous êtes en guerre contre un milliard de cellules.

     

    Il est quatre heures du matin et Ben trouve sa femme en train de fouiller la chambre de son fils. Il lui demande ce qu’elle fait. Elle répond qu’elle sent une mauvaise odeur, comme si quelque chose était en train de pourrir. Ben, lui, ne sent rien du tout. Miranda s’entête. Elle connait son fils et elle sait qu’avant de partir chez son père, il a sûrement oublié de la nourriture dans sa chambre. Ben suggère à sa femme de venir se recoucher parce que ça va être une journée importante pour elle. Elle lui rappelle en marmonnant qu’il va reprendre son travail d’anesthésiste. Est-ce qu’il serait capable de le faire en dormant ? Ben soupire et propose son aide. Miranda s’emporte un peu. Comment pourrait-il l’aider alors qu’il ne sent même pas l’odeur ? Elle va d’un coin à l’autre de la chambre, en ouvrant tous les tiroirs. Ben préfère la laisser seule.

    Alex entre dans la chambre de son patient, un adolescent prénommé Will, qui est en train de jouer aux jeux vidéos. Alexl lui donne quelques conseils pour abattre le méchant du jeu. Will réplique qu’il n’est pas capable de se concentrer quand on le regarde. Alex s’étonne de la voir encore éveillé. Il lui demande s’il a peur de l’opération qu’il doit subir le lendemain. Will assure que ce n’est pas le cas. S’il ne peut pas dormir, c’est à cause des pleurs du bébé de la chambre d’à-côté, et aussi à cause des peintures qui sont sur le mur de sa chambre, une grenouille et un single, qu’il trouve horribles. Alex sourit. Il constate que Will est au niveau 7 de son jeu. Après avoir répondu par l’affirmative, l’adolescent lui demande s’il ne devrait pas se reposer avant l’opération qu’il va faire avec Meredith le lendemain. Alex réplique que les jeux vidéos constituent un bon entrainement pour la chirurgie. Il prend la manette que lui tend le jeune homme et s’assied dans le fauteuil, à côté du lit de ce dernier. Il tue le méchant du jeu.

    Stephanie réveille Meredith qui s’est endormie sur son bureau. Elle lui rappelle qu’elle voulait être avertie quand l’imprimante en 3D commencerait à donner un résultat. Meredith lui demande ce qu’il en est. Stephanie répond que ça commence à prendre forme. Les yeux encore pleins de sommeil, Meredith se lève et les deux femmes vont se poster devant l’imprimante. Un sourire nait sur leurs lèvres.

    Dans sa chambre d’hôpital, Richard raconte aux résidents de première année, dont Shane et Leah, un moment de sa carrière – il était en salle d’opération depuis quatre heures quand il a compris que le problème n’étais pas une adhésion, mais l’urètre - lorsque Stephanie fait irruption dans la pièce pour informer ses camarades de ce qu’elle vient de voir. Richard ne la laisse pas parler. Il veut terminer son histoire. Tandis que Shane sert un café à Richard, Leah demande à ce dernier s’il a fait part de son observation à son titulaire. Richard répond que le titulaire en question l’a ignoré et qu’il a continué ce qu’il était en train de faire jusqu’à ce que le chef des résidents invoque la règle des deux défis. Stephanie tente de l’interrompre pour faire part de son scoop, en vain. Richard précise que cette règle vient de l’aviation. Imaginons qu’il est le pilote d’un avion et que Leah est sa copilote. Si elle n’est pas d’accord avec la façon dont il pilote l’avion et qu’elle lui en fait la remarque sans qu’il change rien à sa façon de faire, et si quelqu’un d’autre intervient et qu’il n’en tient pas compte, il doit abandonner le commandement. Les chirurgiens ont adopté cette règle. Il entend alors un bruit, celui du pied de Stephanie qui trépigne d’impatience. Agacé, il l’invite à parler. Les yeux brillants d’excitation, elle annonce à ses camarades que la démonstration de Meredith va commencer dans trente minutes. Il faut qu’ils se dépêchent à faire leur tournée des patients parce qu’ils voudront être au premier rang pour voir leur vie changer. Les résidents s’empressent de sortir de la chambre. Shane demande à Richard s’il veut lui aussi assister à ce moment important. Il ajoute que Meredith a dit que Richard était censé se lever et marcher maintenant. Richard refuse. Il encourage le jeune homme à s’en aller mais il insiste pour qu’il revienne, parce qu’il faut qu’il entende la fin de l’histoire. La voix d’une femme retentit depuis la chambre d’à-côté. Elle dit que tout le monde connait déjà la fin de l’histoire parce qu’il l’a déjà racontée. Richard réplique qu’elle ne devrait pas écouter les conversations qui ont lieu dans les autres chambres. Sa voisine, qui s’appelle C.J., rétorque que ce n’est pas de sa faute s’il travaille dans un hôpital qui a des murs de merde. Il lui suggère d’aller faire un tour. Elle réplique qu’elle le fera si lui aussi le fait. Il se tait.

    April et son fiancé Matthew sont chez le Révérend Drew. Ils attendent fébrilement les résultats de leur test de compatibilité. Le révérend les rejoint. April lui dit qu’elle est certaine qu’ils l’ont brillamment réussi et, si ce n’est pas le cas, ils le referont. Après tout, elle a bien passé ses examens deux fois. Matthew la rassure. Il est certain qu’ils ont réussi leur test. Il se tourne vers le révérend qui leur dit que, s’il ne les connaissait pas déjà, il aurait pensé qu’ils ont triché. Il remet les résultats à April qui explose de joie à la vue de leur score, 90%. En souriant, Matthew signale au prêtre que la jeune femme aime gagner. Après les avoir félicités, le révérend leur annonce qu’il va aller chercher les exercices qu’ils vont devoir faire durant la semaine. Une fois le prêtre sorti de la pièce, Matthew confie à sa fiancée qu’ils ont encore un problème à résoudre. Il estime que s’ils sont totalement compatibles, ils ne sont pas à égalité. April est d’accord avec lui. Elle ne savait pas si cela le dérangeait vraiment mais puisque c’est le cas, ils n’ont qu’à arranger ça directement. Matthew est un peu étonné. Elle veut faire ça avant le mariage ? April répond que oui. Après tout, la solution est simple. Ils n’ont qu’à ouvrir un compte bancaire commun. Evidemment, ce n’est pas du tout à cela que Matthew pensait. Son problème à lui, c’est le sexe.

    Shane informe Cristina qu’il a déjà fait la tournée des patients qui sont en soins postopératoires et qu’il a encodé les notes de la veille. Elle lui demande des nouvelles de quelques patients en particulier, et notamment d’un certain Monsieur Wu qui a subi une réparation de la valve. Shane lui fait remarquer qu’ils n’ont pas de patient de ce nom. Cristina le félicite. Elle lui tend une tasse de café. Il s’étonne d’une telle attention. Elle lui explique que c’est pour le remercier d’avoir passé la nuit à veiller sur ses patients alors qu’elle avait une bonne nuit de sommeil. Il lui demande si elle compte assister à la présentation de l’imprimante 3D par Meredith. Elle répond qu’elle ira voir ça plus tard. Elle veut d’abord aller examiner Nathan, un bébé qui souffre du syndrome d'hypoplasie du cœur gauche (anomalie de développement des structures gauches du cœur, obstruant la circulation sanguine dans le ventricule gauche) et qui est aux soins intensifs en pédiatrie. Elle donne rendez-vous à Shane dans une heure.

    Miranda et Jo sont dans la chambre de leur patient, Duncan, qui souffre d’une tumeur de l’œsophage. Miranda lui montre via un écran comment elle et Jo vont retirer la portion d’œsophage sur laquelle se trouve la tumeur et la remplacer par un morceau de colon. La perspective d’avoir une partie de son cul dans la gorge déplait un peu au patient. Jo rectifie aussitôt la méprise de ce dernier. Le colon fait partie du gros intestin et de toute façon, elles ne vont en prendre qu’un morceau. Zach, le compagnon de Duncan, plaisante sur le fait que lorsque ce dernier, qui exerce le métier de critique culinaire, fera une remarque négative sur un restaurant, les gens pourront vraiment dire qu’il raconte des merdes, ce à quoi son ami ajoute qu’il sera vraiment sincère quand il dira que leurs plats ont le goût de la merde. Miranda le rassure quant à la saveur qu’auront ses aliments, avant de lui reprocher gentiment de l’avoir dissuadée d’aller manger chez Zane, un restaurant où elle avait ses habitudes depuis dix ans. Duncan justifie sa critique par le fait que le chef de Zane sale trop tous ses plats. Miranda ne semble pas vraiment convaincue. Elle met fin à la conversation en lui disant que s’il n’y a pas de complications, il pourra bientôt recommencer à leur imposer où il faut aller manger. Elle est à peine sortie de la chambre qu’elle ordonne à Jo d’administrer un autre lavement à leur patient. La jeune femme répond qu’elle en a déjà fait un. Miranda réplique que c’est pour cette raison qu’elle a parlé d’un autre lavement, avant de lui rappeler qu’elles vont devoir s’occuper de la partie la plus contaminée du corps humain. Jo lui demande si elle peut d’abord aller à la présentation de Meredith. Miranda s’en moque, du moment que Duncan arrive en salle d’opération avec un colon nickel.

    Arizona et Emma Marling déambulent dans les couloirs de l’hôpital. Arizona explique à sa consœur que lorsqu’elle a appris qu’une place était vacante dans le service de chirurgie fœtale, elle a directement pensé à elle et qu’elle en déjà parlé au Conseil d’Administration. Il a été décidé qu’Emma devrait passer un entretien avec l’un des membres dudit conseil, à savoir Callie. Dans un autre couloir, Owen plaide la cause de sa petite amie auprès de Callie. Il estime que le curriculum vitae d’Emma est suffisamment éloquent pour que cet entretien ne soit qu’une simple formalité. Callie ajoute que ça va être aussi pour elle l’occasion d’apprendre un peu plus sur la femme avec laquelle il sort. Il ne trouve pas cela nécessaire. De l’autre côté, Emma essaie d’obtenir quelques renseignemens sur Callie. Arizona répond que Callie est super, enfin pas si super que ça, puisqu’il s’agit de son ex. Emma est un peu interloquée. Callie promet à Owen que si l’entretien lui permet d’apprendre des choses sur Emma, elle le tiendra au courant. Il la supplie de n’en rien faire. Ils tombent presque nez à nez avec Emma et Arizona. Celle-ci présente Emma à Callie tandis qu’Owen présente Callie à sa petite amie. Callie et Emma entrent dans un bureau. 

    Leah informe Jackson qu’elle retirera le drain d’une de ses patientes après la présentation de Meredith. Jackson répond qu’il s’en chargera lui-même. Leah est un peu surprise. Elle insiste sur le fait qu’elle connait bien la procédure. Jackson répète qu’il préfère retirer le drain lui-même. Ils entrent dans la salle où Meredith doit faire sa présentation. IL y a déjà beaucoup de monde. Leah commence à discuter avec Shane et Jo. Celle-ci se demande si Meredith va pouvoir fabriquer un cœur grâce à son imprimante. Shane en doute, un cœur, ça doit être trop compliqué. Stephanie les rejoint. Leah lui demande si Meredith a fabriqué une vessie. Jo aimerait aussi savoir. Stephanie refuse de répondre, se contentant de dire qu’ils vont être époustouflés.

    Derek entre dans la salle. Meredith vient lui demander comment ont réagi leurs enfants quand il les a déposés à la crèche. Il la rassure, aucune larme versée. Il lui demande ensuite comment ça se passe avec son nouveau jouet. Elle lui dit qu’il va devoir attendre d’assister à la démonstration, comme tous les autres. L’arrivée d’Owen donne le signal du début des festivités. Owenl commence par un petit discours dans lequel il rappelle que l’hôpital a toujours considéré l’innovation comme sa principale priorité. Il désigne alors Meredith comme l’exemple à suivre, parce qu’elle repousse les limites de la médecine en trouvant de nouvelles innovations. C’est ensuite au tour de Meredith d’expliquer en quoi consiste cette innovation. Selon elle, l’imprimante 3D permettra aux médecins de personnaliser les traitements en fonction des besoins individuels et spécifiques des patients. Plutôt que de commander et d’attendre un organe, on pourra le créer. On pourra même éventuellement utiliser les propres cellules des patients pour prévenir les rejets. Pendant qu’elle parle, Derek remarque que le technicien chargé de faire fonctionner l’imprimante, fait régulièrement une sorte de petit clin d’œil. Il attire l’attention de Jackson à ce sujet. Les deux hommes semblent particulièrement satisfaits. Meredith souhaite fièrement la bienvenue à son auditoire dans l’époque de la médecine personnalisée. Elle retire alors ce que l’imprimante a créé, à savoir une fourchette. L’étonnement n’a d’égal que la déception parmi les médecins présents. La pièce se vide en quelques secondes. Derek est le seul à applaudir sa femme. Celle-ci, comprenant que sa démonstration est un échec, tente d’expliquer à ceux qui ne sont pas encore partis qu’elle n’a reçu l’imprimante que la veille et qu’il y aura d’autres essais. Aujourd’hui, c’est une fourchette, mais demain ce seront des veines portes pour n’importe quel être humain. Elle n’arrive hélas à convaincre personne.

    Heureusement, Richard est beaucoup plus réceptif que les autres. En examinant la fourchette que Meredith lui a apportée, il pense à la réaction d’Ellis si elle pouvait voir ce que sa fille est en train de réaliser. Meredith dit avec un petit sourire que sa mère aurait désapprouvé sa coiffure. Richard réplique qu’elle aurait été fière. Il demande ensuite à Meredith s’il lui a déjà raconté comment il a choisi le thème de sa première recherche. Très souvent, lui répond-t-elle avant de lui reprocher gentiment de se la couler un peu trop douce. Pourquoi ne ferait-il pas un peu de marche ? Il pourrait l’accompagner jusqu’à l’ascenseur. Fin de non-recevoir de la part de Richard qui lui rend sa fourchette en l’encourageant à aller changer le visage de la médecine. Elle part après avoir répété qu’il a vraiment besoin de s’entrainer à marcher. Elle est à peine dans le couloir que la voisine de chambre de Richard y va de son petit commentaire, comparant Meredith à une autre prisonnière (par rapport aux autres résidents) qui s’enfuit en hurlant du théâtre ennuyeux qu’est la chambre de Richard. C.J., qui est en train de marcher dans le couloir, apparait à la porte de la chambre de ce dernier, en compagnie d’April qui ne peut s’empêcher de sourire. Richard prie C.J. de circuler. En soupirant, elle lui dit qu’il a vraiment besoin de trouver autre chose à raconter, parce que maintenant, elle connait son répertoire par cœur. April, voulant montrer son soutien à Richard, lui dit que ses histoires sont bonnes. C.J. transforme ce compliment en une critique. Même la jeune femme a entendu ces histoires à de nombreuses reprises. Elle propose à Richard de l’accompagner dans sa promenade. Elle pourra alors lui raconter de vraiment bonnes histoires. Richard l’enjoint à prendre quelques longueurs d’avance, il la rejoindra. Il lui recommande ensuite de mieux fermer sa blouse, il peut voir ses sous-vêtements. Elle réplique qu’elle n’en porte aucun, ce qui fait pouffer de rire April. Les deux femmes s’éloignent en riant.

    Le technicien de l’imprimante, Harvey, sort de la cafétéria en mangeant un beignet, quand il se fait arrêter par Derek et Jackson. Il suppose qu’ils ont besoin de son aide, ce à quoi Derek répond que c’est lui qui va l’aider en arrangeant ce petit problème en moins de trente minutes. Évidemment, Harvey ne comprend pas de quoi le chirurgien lui parle. Derek précise donc qu’il peut supprimer son tic à l’œil. Harvey riposte qu’il ne sait pas qui il est mais que de toute façon, il se mêle de ce qui ne le regarde pas. En plus, il ne s’agit pas d’un tic mais d’un… spasme hémifacial, précise Derek à sa place en ajoutant qu’il peut décompresser le nerf au cours d’une intervention très peu invasive. Harvey lui demande qui il est. C’est Jackson qui répond en présentant Derek comme un des meilleurs neurochirurgiens du pays. Il encourage Harvey à se laisser opérer. Harvey, qui est un peu abasourdi par ce qui lui arrive, lui demande qui il est, lui aussi. Jackson se présente en mentionnant qu’il aimerait assister à l’intervention, si ça ne dérange pas Harley. Celui-ci n’est pas très chaud. De toute façon, la seule chose qu’il veut faire pour le moment, c’est déguster son beignet, parce qu’il n’a rien mangé depuis le matin. Derek lui prend la pâtisserie des mains. Si Harvey reste à jeun, il pourra l’opérer aujourd’hui même. Il jette le beignet dans une poubelle. Harvey reste bouche bée et suit docilement les médecins.

    Cristina entre dans un ascenseur où se trouvent déjà Alex et Meredith, qui tient sa fourchette en main. Les deux femmes se regardent à peine. Alex demande à Cristina si elle a entendu dire que Meredith venait de révolutionner le monde de la coutellerie. Meredith lance un regard noir à son ami tandis que Cristina dit qu’elle n’en savait rien. Meredith lui explique du bout des lèvres qu’après la fourchette, elle est déjà occupée à créer un modèle de foie. Cristina répond sans grand enthousiasme que c’est super. Alex ne peut que remarquer le malaise qui existe entre les deux femmes, ainsi que la froideur de leur attitude. La fin du voyage en ascenseur se fait dans un silence de plomb. Après que Cristina soit sortie de la cabine, sans dire un mot à ses camarades, Alex demande à Meredith quel est le problème. Elle lui conseille un peu sèchement de ne pas s’en mêler. Il n’insiste pas.

    Alors qu’ils sont devant le tableau du planning, Ben remercie Owen de lui permettre de participer à quelques interventions. Owen répond que c’est un plaisir de retravailler avec lui. Miranda surgit derrière les deux hommes et fait remarquer à Owen que le planning n’est pas correct. Elle est censée pratiquer une ablation de l’œsophage dans la salle 2. Owen lui explique qu’il a déplacé son intervention dans la salle 3, parce que la salle 2 est occupée par un cas de trauma arrivé le matin même. Miranda proteste. Elle avait prévu d’opérer son patient dans la salle 2 laquelle avait été préparée exactement comme elle le voulait. Owen lui fait remarquer que la salle 2 est identique à la 3. Il s’en va sans lui laisser le temps d’ajouter quelque chose. Ben, qui a assisté à toute la scène avec perplexité et même une certaine inquiétude, remarque alors que sa femme se touche le bout des doigts. Il lui demande en quoi la salle 3 ne lui convient pas. Est-ce qu’elle sent mauvais, elle aussi ? Prenant cette remarque, qu’il a faite juste pour détendre l’atmosphère, comme une moquerie, Miranda répond qu’il y a une mauvaise odeur dans la chambre de Tuck et qu’elle en trouvera la cause. Elle s’éloigne avec un air absent qui ne fait qu’accroitre l’inquiétude de son mari.    

    Cristina et Shane informent les parents du petit Nathan, Ashley et Don, que le côté gauche du cœur de leur bébé n’est pas capable de pomper du sang pour le reste du corps. C’est la raison pour laquelle, la semaine précédente, ils avaient inséré un petit conduit pour dévier le flot de sang vers le côté droit. Malheureusement, ce genre de conduit étant synthétique, il arrive que le corps le rejette et ils pensent que Nathan en est aux premiers stades de ce rejet. Shane ajoute qu’ils sont en train de faire plusieurs analyses pour en être certain. Paniquée, Ashley demande ce qui va se passer si le rejet est confirmé. Cristina répond que dans un premier temps, ils tenteront de stopper le rejet avec des médicaments mais dans le pire des scénarios, ils devront retirer le conduit et en mettre un nouveau. Don suppose que ce nouveau conduit pourrait être lui aussi rejeté par le corps de son fils. Cristina lui suggère de ne pas trop réfléchir à tout ça. Elle promet de les tenir au courant sitôt qu’elle aura de nouvelles informations. Don lui rappelle qu’elle leur a dit qu’elle avait la solution à leurs problèmes mais il doute que ce soit vraiment le cas. Cristina ne sait que répondre.

    Callie est en train de lire le curriculum vitae d’Emma. Ainsi donc, après l’Université de Washington, celle-ci a travaillé à la Clinique de Cleveland. Callie trouve ça impressionnant. Emma précise qu’elle a travaillé sur les problèmes cardiaques congénitaux. Callie est surprise de voir qu’elle a quitté Cleveland après seulement une année. Emma répond qu’elle est partie parce qu’elle a eu de nombreuses opportunités très intéressantes à Seattle. Voyant que Callie est perplexe, elle avoue qu’il y avait aussi un facteur d’ordre personnel qui est entré en ligne de compte. Callie reste silencieuse mais son regard fait comprendre à son interlocutrice qu’elle veut en savoir plus. Emma lui confie alors qu’elle travaillait avec son mari à Cleveland. Quand ils ont divorcé, la situation est devenue intenable et cela a affecté son travail. Alors, elle a décidé de s’en aller et elle a accepté un travail au Seattle Pres, où elle a été titulaire pendant une année avant d’obtenir la direction du département de chirurgie maternelle et fœtale. Elle s’apprête à parler de ses recherches lorsque Callie lui coupe la parole pour lui demander si cela a été dur d’abandonner son travail à Cleveland, sa ville, à cause de son ex mari. Emma est un peu interloquée par la curiosité de Callie.   

    Meredith et Alex entrent dans la chambre de Will. La mère de ce dernier, Courtney, leur apprend qu’elle est en train d’essayer de réveiller son fils. Alex dit d’une voix forte à Will qu’il a assez dormi et il retire l’oreiller qui recouvre le visage de l’adolescent. Ce dernier s’éveille en maugréant que sa grande journée a commencé comme un cauchemar quand un clown est venu à l’aube lui demander s’il voulait un animal fait avec un ballon. En souriant, Meredith répond que les clowns sont un risque quand on se trouve en pédiatrie. Courtney demande à la chirurgienne si elle compte toujours retirer toutes les tumeurs durant l’opération. Elle a l’impression que c’est tellement de choses à faire en une seule fois. Meredith répond que le cancer de Will est très agressif. Voilà pourquoi ils vont tenter le tout ou rien. Alex précise que certaines des tumeurs seront retirées en un clin d’œil mais que d’autres seront plus délicates comme celle qui est profondément ancrée dans le foie. Néanmoins, ils feront tout leur possible pour en venir à bout. Meredith ajoute qu’ils y arriveront. Alex préfère se montrer plus prudent et dire qu’ils vont essayer. Pour que Will comprenne mieux ce dont il est question, il lui dit que c’est comme essayer de passer au-delà du niveau 6 de son jeu vidéo. Il y a des combattants et il faut s’attaquer à eux avec précision. Meredith se montre à nouveau très optimiste en affirmant qu’ils vont avaler tous les points et tuer les fantômes. Alex fait remarquer à Will que sa consœur ne joue pas aux jeux vidéos.  

    En entrant dans la salle d’opération, Miranda est contrariée d’y trouver son mari. Elle lui demande ce qu’il fait là. Il répond qu’il a échangé sa place avec l’anesthésiste qui était prévu. Miranda ne réagit pas. Ben se présente à Jo qui va assister Miranda. Il ne pense pas qu’ils ont déjà eu l’occasion de se rencontrer. Jo lui rappelle qu’elle a assisté à son mariage avec Miranda. C’est elle qui leur a offert la pierre à pizza. Ben ne savait même pas qu’ils en avaient reçu une. Jo lui décrit la pierre en précisant que c’est le cadeau qu’elle a l’habitude de faire. Ben répond qu’il a l’habitude d’employer la plaque du four sur laquelle il met une feuille alimentaire dans laquelle il perce des trous. Jo lui promet que la pierre à pizza va bouleverser sa vie. Avec ça, la croute ne brule jamais. Miranda ne fait aucunement attention à leur conversation, qui lui parvient comme une sorte de murmure lointain. Elle regarde la façon dont les instruments chirurgicaux sont disposés sur le plateau, en déplaçant parfois quelques-uns. De temps en temps, sa vision se trouble et les sons qu’elle perçoit sont déformés. Tout à coup, elle accuse Jo d’avoir compromis la stérilité des instruments. Jo est abasourdie, d’autant plus qu’elle n’a touché à rien. Miranda affirme pourtant que la main gauche de la jeune femme est sortie du champ stérile. Elle lui ordonne d’aller se relaver les mains. Jo assure qu’elle n’a pas bougé. Miranda prétend qu’elle l’a vu faire et lui demande si elle la traite de menteuse. Jo ne peut alors qu’obtempérer. De plus en plus inquiet, Ben demande à son épouse si elle a besoin de prendre une pause. Elle répond sèchement qu’elle a seulement besoin d’une salle d’opération calme afin de pouvoir commencer son intervention.  

    Jackson informe Harvey que l’électroencéphalogramme a confirmé la présomption de spasme facial. Il faut maintenant faire d’autres examens en prévision de l’intervention. Harvey aimerait savoir si cette dernière va réussir. Il a déjà tenté d’autres options, comme le botox ou la relaxation musculaire, pour mettre fin à son problème, sans qu’il y ait jamais d’amélioration. Etrangement, Derek mentionne le fait qu’Harvey ne fait pas que vendre des imprimantes. Harvey approuve, il vend aussi des cartouches d’encre. Ce n’est pas à cela que Derek faisait allusion. Selon lui, en vendant des imprimantes 3D, Harvey vend de l’inspiration. Il est le visage de l’avenir de la médecine. Il ne voudrait tout de même pas que ce visage ait un tic ? Comme le trio s’est arrêté devant la chambre de Richard, celui-ci a entendu la fin de la conversation. Il crie à Harvey que l’opération va réussir. Harvey ne voit pas pourquoi il devrait prêter de l’attention aux dires d’un homme en peignoir. Richard se présente, en mentionnant que c’est lui qui a formé Derek et Jackson. Alors, il peut garantir à Harvey qu’il est entre de bonnes mains. Derek entraine son patient vers le bloc opératoire.

    Jackson s’apprête à les suivre lorsque Leah s’adresse à lui pour lui faire part de ses inquiétudes concernant la patiente à qui il a retiré le drain. Elle soupçonne la présence d’un sérome (accumulation de liquide dans un tissu qui peut se produire après la chirurgie) et elle propose de s’en occuper. Jackson refuse une fois encore. Il s’en chargera après l’opération d’Harvey. Il part rejoindre Derek et leur patient. Richard siffle Leah pour attirer son attention. Il l’invite à entrer dans sa chambre afin qu’il puisse lui raconter la fin de son histoire.

    April raconte à Arizona ce qui se passe avec Matthew, à chaque fois qu’elle va chez lui. Ils dinent, ils discutent, ils regardent la télévision, ils discutent encore, ils s’embrassent, ils font d’autres trucs (sous-entendu des caresses) et puis, ils en restent là et elle rentre chez elle. C’est dur à vivre pour elle, car elle sait ce que c’est que faire l’amour et donc, elle sait ce qu’elle rate. Elle aimerait qu’Arizona lui dise comment résister à la tentation. Après tout, c’est Arizona qui a flirté avec Leah et qui a décidé qu’elle ne recommencerait pas. Arizona lui révèle sur un ton très désinvolte que finalement, elle a été plus loin et qu’elle a couché avec Leah. April lui demande comment c’était. Génial, assure Arizona. April est très contrariée. Il vaut mieux qu’elle reste loin d’Arizona maintenant.  

    Meredith et Alex retirent la première des tumeurs de Will. Meredith fait remarquer à son ami que tout se passe bien. Il lui rappelle qu’il leur reste encore quatorze tumeurs à enlever. Il regrette que Will ne soit pas venu les voir plus tôt. Son cancer en est déjà au stade 4. Il déplore que, comme tous les adolescents, Will ait été négligent en ignorant ses symptômes et ne demandant pas de l’aide. Résultat, son abdomen est rempli de tumeurs. Meredith l’enjoint à voir les choses du bon côté. Will est un adolescent et en tant que tel, il est fort, plein de ressources, et donc il peut vaincre sa maladie. Encore mieux, c’est elle qui l’opère, elle qui est à l’avant-garde de la médecine ! Moqueur, Alex lui suggère d’utiliser son imprimante 3D pour créer une cuillère la prochaine fois. Comme ça, ils pourront retirer la tumeur n°2. Meredith lui jette un regard plein de dédain.  

    Tout en consultant une brochure, Shane assiste à une conversation entre Leah et Stephanie, concernant justement l’imprimante. Stephanie a beau dire que l’imprimante est en train de créer un modèle de foie avec une veine porte, pour Leah, ce n’est qu’une masse informe en plastique. Comme elle meurt de faim, elle se demande si cette machine ne pourrait pas créer de la nourriture ou même des ustensiles. Moins sceptique qu’elle, Shane interroge Stephanie pour savoir dans combien de temps le modèle de foie sera disponible. Dans dix à douze heures. Shane trouve que le délai est trop long. Stephanie réplique que cette technologie va changer des vies. S’il veut quelque chose de plus rapide, il n’a qu’à biper Dieu. Leah se moque d’elle. Là, il ne s’agit que d’un faux organe. Combien de temps ça va durer quand il s’agira d’un organe fonctionnel ? Comme une vraie greffe vasculaire, demande Shane. Comme un bretzel, ironise Leah. Tout à coup, Shane pousse un petit cri de victoire. Il a trouvé ce qu’il cherchait. Stephanie lui demande de quoi il s’agit. Il répond que ce n‘est rien, il a juste lu quelque chose d’intéressant.  

    Callie demande à Emma à quoi ressemble un samedi ordinaire pour elle. Emma répond qu’elle sait que ce sont les nouveaux titulaires qui sont souvent de garde mais que ça ne la dérange pas de travailler le week-end. Callie la rassure, ce n’est pas ce qu’elle voulait dire. Elle aimerait juste savoir ce qu’Emma fait pour s’amuser, avec quoi elle nourrit son âme. Emma répond qu’elle aime la lecture, cuisiner, regarder des films. Elle a aussi un berger allemand qui s’appelle Lila. Callie lui demande si elle a des enfants d’un précédent mariage. L’expression fait rire Emma. Comprenant qu’elle a été maladroite, Callie précise qu’elle aimerait simplement savoir si Emma envisage d’avoir des enfants un jour. Emma lui fait remarquer que, d’un point de vue légal, elle n’a pas le droit de lui poser ce genre de questions dans le cadre d’un entretien d’embauche. Callie reconnait ses torts et lui suggère d’oublier ce qu’elle vient de dire. Emma lui confie que jusqu’alors elle n’a pas vraiment pensé à avoir des enfants mais que quand elle le fait, elle imagine qu’elle aura deux filles. Elle sait déjà qu’elles seront difficiles quand elles seront adolescentes mais ça ne lui fait pas peur, elle a grandi avec des sœurs. Cette réponse ravit Callie. Elle s’apprête à poser d’autres questions lorsqu’Owen entre dans la pièce. Il vient juste voir comment ça se passe. En levant le pouce, Emma lui répond que tout se passe super bien. Callie imite le geste de sa consœur et, en mimant le mot avec ses lèvres, sans émettre un son, fait comprendre à Owen qu’Emma est parfaite. Il comprend évidemment qu’elle ne parle pas de la place à pourvoir et il lui jette un regard sombre avant de refermer la porte de la salle.   

    Shane fait part à Cristina de ce qu’il a lu dans la brochure. Au Japon, on crée des conduits en 3D à partir des cellules du patient, ce qui supprime le phénomène de rejet. Il pense qu’il pourrait utiliser l’imprimante en 3D pour faire la même chose en faveur de Nathan. Cela éviterait au bébé de subir plusieurs interventions pour remplacer un conduit synthétique qui ne fonctionne pas. Cristina trouve son idée brillante mais ce n’est basé que sur une seule recherche. Il avait prévu qu’elle ferait cette objection, aussi a-t-il préparé plusieurs études japonaises traitant du sujet. Il a également prévu de réaliser certains examens pour vérifier que Nathan est un bon candidat pour ce genre d’expérience. Cristina continue de s’opposer au projet qu’elle trouve trop expérimental. Il faudrait monter un dossier à remettre à l’Agence des produits médicamenteux, laquelle devrait donner son approbation. Toutes ces choses prennent beaucoup de temps et Nathan n’en a peut-être pas autant. Shane lui demande si elle acceptera d’envisager le projet s’il entame les démarches avec l’Agence. Après avoir jeté un regard en direction des parents de Nathan, elle assure que oui. Shane est aux anges. 

    April rejoint Matthew dans la cour des urgences afin de discuter avec lui. Elle commence par lui dire qu’elle veut que leur nuit de noces soit incroyable et que leur première fois soit… Matthew lui coupe la parole. C’est justement ça qui lui pose problème, ce sera la première fois pour lui mais pas pour elle. April répond qu’elle veut juste faire les choses correctement. Elle veut qu’avant de faire l’amour, ils se soient engagés devant Dieu. Matthew la plaque contre l’ambulance et se colle à elle. Il l’aime, il est sûr qu’il va l’aimer pour le reste de sa vie et il croit que Dieu le sait, que Dieu sait ce qu’ils ressentent. Elle se rappelle ce que le révérend leur a dit, à savoir qu’ils devraient se soutenir mutuellement. Donc, si c’est aussi important pour lui… Matthew le confirme. Elle lui dit qu’elle est d’accord.  

    Miranda fait remarquer à Jo que les adhérences sont collées dans l’intestin de Duncan. Il faut donc les découper du bon côté. Jo est certaine de savoir comment faire. Mais elle a à peine saisi l’instrument que Miranda lui crie de faire attention. Si on coupe dans l’intestin, il y aura une fuite dans la cavité abdominale. Finalement, elle retire l’instrument des mains de Jo pour le faire elle-même. Inquiet, Ben se lève pour mieux observer sa femme qui semble à nouveau perdue dans ses pensées. Elle entend à peine Jo lui signaler qu’il y a une fuite. Lorsqu’elle le réalise, elle perd pied, avec à nouveau sa vue qui se brouille et les sons qui lui parviennent comme étouffés. Il faut que Ben prononce son prénom d’une voix forte pour qu’elle réagisse. Un peu après, elle dit à Jo qu’elles vont devoir laver complètement l’abdomen. Jo répond qu’elle l’a déjà fait plusieurs fois. Elle n’a trouvé aucune selle ou autre contamination. Miranda précise qu’il faut refermer le trou dans l’intestin le plus rapidement possible, car il pourrait être une cause de septicémie, laquelle pourrait entrainer la chute de la pression sanguine. Ben mentionne que les constantes vitales sont stables, ce qui prouve que l’opération se déroule bien. Cela ne rassure pas Miranda qui pense à toutes les anastomoses qu’elle doit faire avant de terminer l’intervention. Ben lui suggère de se concentrer sur un problème à la fois. Maintenant, il faut refermer le trou de l’intestin avant de poursuivre. Il insiste sur le fait qu’il ne s’agit que d’une procédure routinière. Ce sont des choses qui arrivent parfois. Tout va bien. Tout est sous contrôle. Mais une fois de plus, Miranda semble ne pas l’entendre. Le regard dans le vague, elle touche le bout de ses doigts. Après quelques secondes, elle demande du fil à suturer. 

    Cristina entre dans la salle où se trouve l’imprimante 3D, dont le travail est surveillé par Stephanie. Elle demande à celle-ci si tout le matériel est bio compatible. Stephanie répond que ça dépend de la cartouche. Cristina aimerait savoir ce qui se passerait si elle mettait la machine en pause pour commencer une autre impression. Selon Stephanie, ce que Meredith est en train de faire ne serait plus qu’un gros morceau de plastique inutile. Meredith devrait recommencer à zéro, ce qui l’obligerait à refaire des recherches pendant toute une journée et ce qui lui donnerait sans doute envie de tuer son assistante. Cristina est pensive. Elle sort de la salle en disant que c’est super.  

    Derek et Jackson sont en train d’opérer Harvey. Derek propose à Jackson de décompresser le nerf facial. Jackson accepte avec joie. Leah entre dans la salle pour le prévenir qu’il doit se rendre dans l’unité des soins intensifs afin d’examiner les profondes lacérations qu’un patient a sur le visage. Comme il est occupé, elle propose de se charger des sutures. Une fois encore, Jackson refuse, ajoutant qu’il sera disponible dans une heure pour les faire lui-même. Derek fronce légèrement les sourcils. Une fois que Leah est sortie de la salle, Derek fait remarquer à Jackson qu’elle n’est pas un mauvais élément. Jackson en est conscient. C’est juste qu’il est meilleur qu’elle. Après l’avoir regardé un peu bizarrement, Derek commence à lui donner des consignes en ponctuant chacune de ses phrases par une insulte, crétin, imbécile, idiot. Evidemment, Jackson ne comprend pas ce changement d’attitude de la part de Derek. Celui-ci lui rappelle que c’était le genre de choses que Mark disait aux gens quand il pensait qu’il était meilleur qu’eux. Sur un ton légèrement ironique, Jackson lui demande s’il a l’intention de revisiter le passé. Derek réplique que c’est lui qui a convaincu Mark de prendre Jackson comme élève. Il considère le jeune homme comme quelqu’un qui est plein d’esprit mais il faut que maintenant il apprenne à enseigner. Il doit accepter de remettre les clés de son savoir aux plus jeunes. Jackson ne veut pas en entendre parler. Il est hors de question qu’il laisse les résidents faire n’importe quoi. C’est comme s’il leur remettait la clé de la maison à des adolescents et qu’il les laissait partir en virée. Derek lui rappelle que ces adolescents auront bientôt 18 ans et qu’ils vont avoir leur propre a-voiture. Il vaut mieux s’assurer qu’ils sachent la conduire. Derek lui donne une autre consigne en le traitant d’ignorant. Jackson sourit derrière son masque. C’est bon, il a compris la leçon. Derek sourit aussi. Il sait que Jackson a compris, mais c’est tellement amusant de parler comme Mark.   

    Meredith et Alex ont déjà retiré sept tumeurs. Il faudrait maintenant s’attaquer à la n°8, celle qui se trouve en plein dans le foie. Meredith suggère à son ami de s’occuper d’abord des autres tumeurs et de revenir à celle-ci ensuite. Alex ne voit pas pourquoi ils procéderaient de cette façon. Ce n’est pas comme ça qu’ils ont planifié l’intervention. Il estime qu’ils doivent respecter l’ordre chronologique qu’ils ont mis au point. Meredith objecte que s’ils enlèvent d’abord les autres tumeurs, ils auront une meilleure visibilité. Alex s’entête. Cette huitième tumeur est la plus dure à enlever. Si ça se trouve, ils ne vont pas réussir à la retirer et si c’est le cas, ça n’aura servi à rien de retirer les autres d’abord. Ils devraient essayer… Meredith l’interrompt sèchement. Elle comprend ses arguments mais c’est elle la chirurgienne en chef sur cette intervention et donc, elle décide d’ignorer cette tumeur pour le moment et de passer directement à la neuvième. Alex n’insiste plus.

    Cristina informe Shane que les soins intensifs viennent de lui confirmer que Nathan rejetait le conduit. Plein d’enthousiasme, Shane lui apprend qu’il a pris contact avec l’Agence des produits médicamenteux et qu’il a complété le dossier. Cristina n’a plus qu’à le signer. Elle lui dit qu’elle a décidé de ne pas tenter l’expérience et qu’il doit rappeler l’Agence pour annuler son projet. Le jeune homme ne comprend pas ce revirement. Elle lui avait promis d’envisager cette option s’il arrangeait les choses avec l’Agence. Elle réplique qu’ils ont bien d’autres options plus sûres que celle-là pour soigner Nathan. Shane n’est pas d’accord. Aucune option n’est aussi bonne qu’une méthode biologique. Ils ont une imprimante pour le faire. Elle lui rappelle que l’imprimante n’est pas à eux, c’est celle de Meredith et celle-ci l’utilise pour le moment. Leur option n’est pas donc pas envisageable, elle en est désolée.

    Tout en se promenant dans le couloir avec un déambulateur, C.J explique à Richard comment elle cuisine des boulettes. Il lui fait remarquer qu’elle ne vient pas de lui raconter une histoire mais de lui décrire sa recette. Elle réplique qu’au moins, il s’est tu pendant une minute. En plus, sa recette est utile. C’est mieux que lui qui parle de… Elle s’interrompt soudain. Richard entend un bruit de ferraille. Il appelle C.J. qui ne lui répond plus. Inquiet, il se lève de son lit et, bien qu’un peu vacillant sur ses pieds, il avance jusqu’au couloir. Il aperçoit alors sa voisine de chambre, gisant inconsciente sur le sol. Il se précipite vers elle tout en appelant à l’aide. April arrive en courant. Elle se jette à genoux par terre pour réanimer la patiente mais Richard la repousse. Il va se charger du massage cardiaque. Elle, elle n’a qu’à aller chercher une civière. Pendant qu’elle part en courant, il crie des ordres aux infirmières avant de commencer le massage.

    L’entretien d’Emma est terminé. Arizona la rassure. Il est évident que Callie l’a beaucoup appréciée. Emma retourne le compliment. Callie est vraiment très gentille, très minutieuse mais très sympathique. Elle demande à Arizona depuis combien de temps elle et Callie ont divorcé. Arizona répond qu’elle ne pense pas qu’elles le sont. Elle suppose qu’elles sont seulement séparées. Emma remarque alors qu’Arizona porte toujours son alliance. Elle lui dit qu’apparemment ça ne l’empêche pas de sortir avec d’autres personnes. Mal à l’aise, Arizona confirme l’information. Emma s’excuse d’évoquer des sujets aussi personnels. C’est parce qu’elle sort d’un entretien qui était plus intime qu’un examen rectal. C’est le genre de choses qu’on ne fait pas au Seattle Pres. Arizona réplique en souriant que si elle vient travailler avec eux, elle verra qu’ils font ça tous les jours.

    Meredith et Alex ont retiré toutes les tumeurs de l’abdomen de Wil, à l’exception de la n°8. Maintenant, Meredith est prête à s’y attaquer. Mais Alex hésite. Il pense qu’ils feraient mieux de laisser la tumeur là où elle est et de refermer le patient. Meredith lui rappelle que s’ils ne retirent pas cette dernière tumeur, le cancer va se propager et ça enlèvera toutes les chances de Will de vaincre la maladie. Alex ne voit pas comment ils pourraient retirer la tumeur sans retirer l’entièreté du foie. Stephanie entre dans la salle pour informer Meredith de l’état d’avancement du travail de l’imprimante. Alex lui dit sèchement que ce n’est pas le moment. Meredith invite la jeune femme à se préparer pour l’opération. Ils vont avoir besoin d’elle pour extraire la dernière tumeur. Alex comprend qu’une fois encore elle a pris la décision de façon unilatérale. Elle lui rappelle que Will n’a que quinze ans. Elle pense qu’ils doivent être le plus agressifs possible. Il est évident qu’Alex la désapprouve mais il ne dit plus rien.

    Miranda a entamé la dernière phase de la reconstruction de l’œsophage. Elle demande à Ben de procéder au test du bleu de méthylène. Si du bleu apparait dans le corps du patient, c’est qu’il y a une fuite. Ben procède à l’injection. Aucune trace de bleu. Ben félicite les deux chirurgiennes pour le travail qu’elles ont fait. Mais Miranda a besoin d’une autre garantie. Elle demande de réaliser le test des bulles. Jo est surprise. Elle pensait qu’il fallait faire un test ou l’autre mais pas les deux. Miranda insiste. Il faut être vraiment sûr qu’il n’y a pas de fuite. S’il y a une rupture dans l’anastomose, les bactéries pourront s’infiltrer et aller dieu sait où, ce qui pourrait provoquer une infection mortelle. Même si Jo trouve cette prudence excessive, elle n’ose pas s’y opposer. Bien qu’il pense comme elle, Ben ne veut pas contrarier son épouse et lui donne raison, sous prétexte que le test des bulles ne dure que quelques secondes. Il demande à Jo de répandre de la solution saline dans la poitrine du patient tandis qu’il injectera de l’air. Jo constate qu’il n’y a pas de bulles. Elle propose donc de commencer à refermer le corps du patient. Mais Miranda est à nouveau en proie à une crise de panique. Elle refuse de fermer le patient parce qu’elle est convaincue qu’il y a encore une fuite quelque part. Elle a vue une bulle, alors ça signifie qu’il y a une fuite. Jo est étonnée. Elle, elle n’a rien vu. Miranda insiste. Il y a une fuite là. Il vaut mieux mettre un pansement. Elle sollicite l’avis de Ben. Ne sachant trop comment réagir, sans humilier sa femme devant le personnel, il déclare que son angle de vision n’est pas très bon et que donc il ne peut rien affirmer mais qu’il a une confiance absolue en Miranda et que, si elle affirme avoir vu une bulle, c’est qu’il y en a une. Alors autant mettre un pansement pour être sûr. 

    Harvey est dans sa chambre. Il observe attentivement son visage dans un miroir. Inquiet par son manque de réaction, Derek lui demande s’il va bien. Harvey répond qu’il attend que son œil cligne comme il l’a fait pendant vingt ans. Jackson lui dit qu’il peut attendre aussi longtemps qu’il le veut, cela ne se reproduira plus. En souriant Derek ajoute qu’ils ont résolu le problème. Harvey les remercie. Leah surgit pour demander à Jackson ce dont il veut s’occuper en premier, les lacérations faciales ou la patiente à qui il a enlevé un drain. Il répond qu’il va s’occuper des deux. Derek lui jette un regard réprobateur tout en l’insultant, juste en remuant les lèvres, sans émettre de son. Jackson signale alors à Leah qu’elle va pouvoir s’occuper les lacérations faciales tandis qu’il soignera sa patiente. Mais sous le poids du regard de Derek, il lui propose de s’occuper des deux cas. Ravie, Leah promet de ne pas le décevoir. Ils quittent la chambre ensemble, tandis que Derek affiche un petit sourire nostalgique. Sans doute pense-t-il à Mark. 

    Le sauvetage de CJ a épuisé Richard. April estime qu’il aurait dû la laisser faire le massage cardiaque. Il la rasure. C’est une bonne fatigue. Jusqu’à ce jour, il était coincé dans ce lit, à remuer les souvenirs de son passé en essayant de se sentir comme il était avant. Voilà ce qu’il veut, redevenir lui-même. Il est prêt à se remettre debout et à redevenir le médecin qu’il a été. Il reconnait s’être perdu lui-même pendant un moment mais maintenant, il est prêt à redevenir celui qu’il était avant. Son discours interpelle April.

    Cristina informe Shane que le petit Nathan est en insuffisance cardiaque. Les pulsations de son ventricule gauche ne cessent de chuter. Shane lui rappelle que l’imprimante 3D n’appartient pas à Meredith, mais à l’hôpital. Il sait s’en servir et maintenant, il en a besoin pour son patient. Cristina répète qu’ils ne peuvent pas faire ça, pas cette fois. Il insiste. En examinant le projet de Meredith, il a constaté que celle-ci disposait encore d’un mois pour faire des essais avant de créer une vraie veine et la placer dans un être humain. Ce qu’eux veulent faire, à savoir construire un conduit avec des cellules, peut sauver la vie d’un bébé aujourd’hui même. Agacée, Cristina réplique qu’elle en est parfaitement consciente. Elle lui demande de se préparer pour une péricardiocentèse dans une heure.

    Alex enjoint énergiquement Meredith d’arrêter d’essayer de retirer la tumeur n°8. Elle refuse, argumentant qu’elle est sur le point de pratiquer la trisegmentectomie hépatique (ablation de trois parties contigües du foie). Alex réplique qu’après ça, il ne restera pas assez de foie pour que Will puisse vivre. Meredith est sûre du contraire. Elle s’arrêtera avant d’aller trop profondément dans le foie. Alex lui reproche son arrogance. Parce qu’elle a créé une fourchette, elle pense qu’elle est Moïse ou quelque chose du même genre. Elle lui demande d’arrêter de discuter. Elle est sur le point de retirer une partie du foie d’un gamin, alors elle a besoin de se concentrer. Il lui demande si elle compte abuser encore une fois de son rang. C’est comme ça qu’elle prend les décisions ? Stéphanie leur conseille alors d’invoquer la règle des deux défis. Ce matin, Richard leur a expliqué que deux chirurgiens ayant le même avis pouvaient obliger un troisième confrère à arrêter ce qu’il est en train de faire. Persuadée que la jeune femme est de son côté, Meredith annonce à Alex qu’il va devoir se calmer et la laisser terminer. Alex refuse. C’est lui qui veut que Meredith mette fin à son intervention. Il demande alors l’arbitrage de Stephanie. Mal à l’aise mais néanmoins déterminée, la jeune femme clame son admiration pour Meredith. Elle trouve que celle-ci fait un travail épatant et elle lui est reconnaissante de pouvoir y participer. Mais dans le cas présent, elle ne peut approuver sa façon de faire. Selon elle, Meredith pousse les choses trop loin. Elle soutient donc l’avis d’Alex. Vexée, Meredith annonce à Alex qu’il peut refermer le patient. Elle sort après avoir jeté son scalpel sur le plateau. Stephanie ne sait vraiment plus où se mettre.  

    C’est la fin de la journée. Owen rejoint Emma à l’extérieur de l’hôpital et lui dit que, selon Arizona, elle est appréciée de tous. La mine sombre, Emma lui annonce qu’elle ne va pas accepter le poste. Tous les gens qu’elle a rencontrés sont formidables. Ils sont incroyablement sympathiques et excessivement gentils, même s’ils se sont montrés parfois un peu trop curieux. Masi elle a compris que toutes ces personnes aimaient Owen et qu’ils le soutiendraient toujours. Elle lui explique que dans le passé, elle a travaillé avec son mari avant que leur mariage ne sombre. Si quelque chose de similaire devait leur arriver, elle sait que les gens de l’hôpital prendraient le parti d’Owen et qu’ils voudraient sa mort à elle. Ils la considéreraient comme la garce qui a brisé le cœur de leur ami. Il lui demande si c’est ce qu’elle a prévu de faire. Elle répond que non. Il ne voit pas pourquoi, alors, elle ne pourrait pas accepter l’emploi qui lui est proposé. Elle répète qu’elle ne s’en sent pas capable. Elle s’éloigne avant de se retourner pour lui demander si lui aussi fera attention de ne pas lui briser le cœur. Il se contente d’esquisser un petit sourire. Cela suffit à rassurer Emma qui s’en va en souriant.

    Alex a informé Will et sa mère que la tumeur n°8 n’a pu être retirée. Courtney veut savoir ce que cela signifie exactement. Est-ce que son fils va devoir subir une autre intervention ? Ou alors plus de chimio et de radiothérapie ? Will grommelle que cela signifie qu’il va passer plus de temps en pédiatrie. Alex reconnait que cette perspective n’est pas géniale mais il promet à l’adolescent que durant temps qu’il passera dans le service, il va lui aménager quelques commodités. Pour commencer, il augmentera les heures de visite et les amis de Will pourront accrocher des trucs au mur. Tout en parlant, Alex retire les peintures de la grenouille et du singe. Il promet aussi de faire en sorte que personne ne viendra déranger Will avant 11h. Plus de trucs lui rappelant qu’il est en pédiatrie. Wil accepte le marché en souriant.

    Meredith attend Alex à la sortie de la chambre. Il lui présente ses excuses pour ce qui s’est passé au bloc. Elle réplique qu’elle aurait pu retirer la tumeur. Alex répond que personne n’aurait pu réussir. Moi si, soutient Meredith. Cristina surgit derrière eux. Elle veut parler à Meredith. Celle-ci lui demande de lui accorder un instant. Cristina insiste, il s’agit d’un de ses patients. Meredith réplique qu’elle est aussi est en train de parler d’un de ses patients, donc elle a besoin d’un moment. Cristina riposte qu’elle, elle a besoin de l’imprimante 3D. Meredith lui rappelle que cette imprimante lui appartient. Cristina n’est pas d’accord, c’est celle de l’hôpital. Agacée, Meredith lui fait remarquer que c’est justement pour l’hôpital qu’elle fait ses recherches, pour lesquelles elle a d’ailleurs reçu une subvention. Cristina ne conteste pas l’importance de ces recherches mais en même temps ce ne sont que des recherches et elle, elle a besoin de l’imprimante pour sauver une vie. Meredith répond qu’il ne lui est pas possible d’arrêter le travail de l’imprimante en plein milieu. Ça détruirait complètement le modèle qui est en cours de fabrication. Elle ajoute avec amertume que ce n’est pas parce qu’elle a imprimé une fourchette que sa recherche n’est pas sérieuse. Cristina proteste. Ce n’est pas ce qu’elle a voulu dire. Elle tente d’expliquer à Meredith que l’imprimante lui permettrait de créer un conduit biologique pour le cœur d’un bébé. Meredith objecte que ce genre d’expérience n’a encore jamais été tenté. Cristina lui apprend que ça l’a été, au Japon. Si elle pouvait obtenir l’autorisation des autorités…Meredith l’interrompt avec sécheresse, prétextant n’avoir pas de temps à perdre en discussion. Si Cristina veut l’imprimante, elle n’a qu’à déposer une requête auprès du Conseil d’Administration. Cristina objecte que cela demandera trop de temps et que son patient n’en a pas. Meredith lui coupe à nouveau la parole pour l’enjoindre alors à retourner travailler. Cristina s’en va. Alex qui a assisté à toute la scène sans jamais intervenir, lance un regard sévère à Meredith. Alors c’est de ça qu’il était question ? Sa dispute avec Cristina ? Parce que Cristina lui a dit qu’elle était nulle comme médecin, elle a soudain quelque chose à prouver ? Meredith hausse le ton et répond durement que ce qui s’est passé n’a rien à voir avec Cristina. Il l’accuse d’avoir utilisé son patient pour se faire valoir. Elle nie. Il lui demande si elle a vraiment autant besoin de s’entendre dire qu’elle est douée parce que si ce n’est que ça, alors, il le lui dit, elle est douée. Mais aujourd’hui, elle a été nulle et Cristina avait raison. Il s’en va, laissant Meredith seule au milieu du couloir.  

    Après s’être reposé, Richard regarde C.J. à travers la vitre de sa chambre. En se retournant, il aperçoit Callie qu’il invite à l’accompagner pendant sa petite promenade dans les couloirs. Elle trouve qu’il a l’air en forme. Après avoir reconnu qu’il se sent bien, il lu demande si elle a entendu dire qu’il avait sauvé sa voisine de chambre. Callie répond qu’elle a entendu parler d’une patiente qui avait perdu connaissance, mais elle ne savait pas qu’il était impliqué dans l’histoire. C’est avec une immense fierté qu’il lui propose de tout lui raconter dans les moindres détails.

    Matthew est en train de mettre de l’ordre dans son appartement lorsqu’April frappe à sa porte. Il la fait entrer. Elle s’est à peine débarrassée de son manteau qu’elle lui dit qu’elle l’aime. Il répond qu’il l’aime aussi. Elle lui avoue ensuite que l’année précédente, elle s’était égarée et qu’elle a dû faire beaucoup d’efforts pour redevenir celle qu’elle était avant. Le fait est que sa foi avait été ébranlée. Or sa foi est très importante pour elle. Ça lui fait beaucoup de bien d’être redevenue elle-même et d’avoir trouvé une personne qui partage les mêmes idées qu’elle. Elle l’aime et elle le respecte trop pour lui faire perdre tout ça. Elle considère que ça sera la première fois pour elle aussi puisque ça sera la première fois avec lui. Elle est sûre que cette première fois sera géniale. Elle pense que s’ils font l’amour maintenant, la seule chose qui changera, c’est qu’il n’aura pas respecté la promesse qu’il a faite de rester vierge jusqu’au mariage et elle sait l’effet que ça fait de ne pas respecter ses promesses. En souriant, Matthew lui demande si ça veut dire qu’ils vont encore attendre. Elle répond que oui, mais qu’ils vont pouvoir compter l’un sur l’autre pour se soutenir. Ils s’embrassent. Leur baiser devient de plus en plus passionné, au point qu’April se sent obligée de repousser son fiancé. Peut-être qu’ils ne devraient pas vraiment se soutenir. Leur second baiser est plus chaste. Ils se serrent l’un contre l’autre.

    Arizona est dans sa salle de bains. Leah l’invite à la rejoindre dans la douche. Arizona promet de le faire dans une minute. Après s’être regardée un instant dans le miroir, elle retire le collier qu’elle a autour du cou et que Callie lui avait offert pour une de leur Saint Valentin. Après avoir placé le bijou dans sa boite, elle enlève son peignoir pour rejoindre Leah.

    Miranda est assise, légèrement hébétée, sur le lit de son fils. Ben vient s’asseoir à ses côtés. Il lui dit qu’il a changé ses projets pour elle et que ça va prendre du temps pour qu’il en trouve un nouveau. Mais en attendant, il est heureux d’être là parce que de tout évidence, il y a quelque chose qui ne va pas avec elle. Il y a d’abord le fait qu’elle vérifie sans cesse les tiroirs de Tuck, et puis il y a aussi ce truc qu’elle fait avec ses doigts. Il estime qu’elle a besoin d’aide. Ce qui s’est passé au bloc, ce n’était pas normal. Ils savent tous les deux qu’il n’y avait aucune bulle. Elle réplique qu’il y avait bien une odeur dans la chambre de Tuck. Pour le prouver, elle exhibe un sachet en plastique contenant des morceaux de pomme qui ont probablement été à un moment donné en contact avec du beurre de cacahuètes. Elle les a trouvées dans le sac de foot de son fils. Comme cela fait des semaines que Tuck n’a plus été au football, on peut se demander depuis combien de temps ces pommes pourrissent dans ce sac. Elle prétend qu’elle va bien. Mais son expression dément ses propos. Elle tourne la tète et Ben n’ose plus insister.    

    Prête à quitter l’hôpital, Meredith attend l’ascenseur en contemplant sa fourchette. Les portes de l’ascenseur s’ouvrent et elle découvre son mari dans la cabine. Il lui demande comment s’est passée son intervention. Elle lui dit qu’elle aurait pu retirer la tumeur n°8. Elle veut savoir si lui, il l’aurait crue si elle lui avait dit pouvoir retirer cette tumeur. Il assure que oui, parce qu’il sait qu’elle n’aurait pas dit qu’elle en était capable si ce n’était pas le cas. Il veut savoir si ça la dériderait d’apprendre qu’il a changé le visage du technicien de l’imprimante 3D. Avec un petit sourire, elle répond que non parce que le tic du technicien va lui manquer. Il lui prend la fourchette des mains. Est-ce qu’elle sait ce que c’est ? Elle répond que c’est une fourchette. Il n’est pas d’accord. C’est l’avenir. Il lui suggère d’aller surveiller son modèle de foie. Lui, il va s’occuper des enfants. Ils s’embrassent sur la joue. Meredith sourit en regardant son mari sortir de l’ascenseur.

    En entrant dans son laboratoire, elle a la désagréable surprise de trouver Cristina et Shane en train d’utiliser son imprimante. Pour ce faire, ils ont retiré son modèle inachevé de foie. Interloquée, elle leur demande ce qu’ils sont en train de faire.

    Toujours assise sur le lit de son fils, Miranda marmonne des mots inintelligibles en touchant ses doigts. Elle semble complètement perdue et ses gestes s’accélèrent. 

     

    Voix off : Alors, comment vaincre la difficulté quand vos chances sont de un contre un milliard ? Vous êtes dépassé. Vous restez fort, vous continuez à vous pousser au-delà des limites du raisonnable et vous ne vous laissez jamais abandonnez. Mais la vérité c’est que, quelle que soit la force avec laquelle vous essayez de lutter pour garder le contrôle, en fin de compte, parfois vous êtes simplement dépassé.


  • Commentaires

    1
    grils fan grey's
    Samedi 9 Novembre 2013 à 11:17

    A mes yeux cet épisode est l'un des meilleurs depuis le debut de la saison 10  au niveau de la story et de la réalisation  ( kevin MK a était trés bon pour le coup ) ; les internes sont enfin repartis au second plan et on commence à nous mettre en halaine sur les drames à venir ...

    Je pense que la fin de premiere partie de saison va être top 

     

    2
    Samedi 9 Novembre 2013 à 15:35

    Bon....j'ai bien aimé l'épisode...j'ai pu avoir des confirmations (Arizona), des révélations (April et son benêt), des satisfactions (RIRI, l'essai de Meredith,le soutient de Derek, Callie, Emma qui me plait bien au final), de la surprise (Bailey et son inutile mari)...Je viens de regarder très sérieusement l'épisode et je vais déjà présenter mes excuses à Cristina, hier matin, j'ai dit qu'elle était une garce..ce n'était pas sympathique de ma part même si, après l'épisode, je lui en veux toujours autant mais pas pour la même raison que hier matin !!!

    Alors Arizona qui est, selon moi, dans la phase Déni-illusion-croyance bisounouresque !! la pauvre fille, j'ai l'impression qu'elle vit dans un monde // à un point inimaginable, elle pense qu'elle ne va pas divorcer mais pourtant elle a l'air d'être passée à autre chose, ma devise "douche avec l'amant, relation au firmament" donc elle pense que tout va s'arranger ? mais quelles sont ses actions concrètes auprès de cAllie pour que ça s'arrange ?
    Elle a l'air de bien vivre sa séparation, elle tartine du boursin sur un bagel, elle nous fait son sourire satisfait de niaiserie pour annoncer à April qu'elle a fait l'étoile de mer avec Léah..donc il n'y a pas de problème selon elle..elle est passée à autre chose, elle vit sa vie de son côté.....moi ça m'espante les filles, je vous jure sans déconner !!!!  
    et ce qui m'espante le plus, c'est la quasi non réaction de Callie car elle ne peut pas ignorer que "sa femme" se tape l'interne Léah..
    Compte tenu que nous voyons rien de tangible, on en conclut que Callie s'en tape, Arizona poursuit sa vie (euuh je ne veux pas dire mais elle ne peut pas rester seule Arizona, elle se vautre plus vite que l'éclair, si j'osais, je dirais qu'elle a la jambe légère et le triangle en feu)..Alors Le Calzona, c'est pas le retour immédiat, sur ces mots, ma copine je râle, va faire un malaise !!!!!!!!!!!

    RIRI et sa copine de chambre vosine C.J = j'ai eu peur quand j'ai remarqué que RIRI nous la jouait "mes mémoires en 5 tonnes" mais Le retour de RIRI m'émeut parce qu'il est, vraiment, l'âme et le "père" de tous les médecins de cet hôpital !! on remarque encore ce respect quand Callie s'adresse à lui en disant "Monsieur".
    Merci à C.J d'avoir permis le retour à la vie de RIRI...hâte de le revoir à l'hôpital !!

    APril et son benêt... Alors là, faut qu'on m'explique...j'ai râté un truc ou j'étais absente ????  Comment Matthew peut encore avoir l'illusion qu'April a oublié Jackson après sa déclaration fracassante à Jackson ?????? Matthew aime April OK  April aime Matthew pas OK, elle a de la tendresse, de l'estime, un énorme affection pour lui mais l'amour, je ne crois pas..alors pourquoi continuer cette mascarade ?
    Comment ce mec peut occulter le fait qu'April aime Jackson ?
    Suis allée sur le blog et j'ai pris un extrait du résumé de Boa sur cette fameuse scène où Matthew était au première loge pour assister ce festival :

    "April entre dans la salle où Jackson se repose. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne semble pas heureux de la voir. Quoi que ce soit qui lui ait fait péter les plombs, il ne veut pas le savoir. Elle passe outre et lui avoue que c’est lui qu’elle veut. Elle sait qu’elle a été injuste avec lui et qu’elle l’a blessé. Il l’interrompt pour lui rappeler qu’elle va se marier. Elle poursuit comme si elle ne l’avait pas entendu. Quand le bus a explosé, elle a cru qu’il était mort. Elle se met à sangloter. Il répète qu’elle va se marier. Pas s’il peut lui donner une raison de ne pas le faire, lui dit-elle. Il reste coi."

    Je ne sais pas vous mais ce mariage ne peut pas avoir lieu ou du moins, il aura lieu mais au moment fatidique, ce sera non...(il semblerait qu'un salle de mariage aurait été louée à Santa Barbara pour l'épisode 12)

    <table class="spoiler" border="0" cellspacing="1" cellpadding="0" width="90%" align="center"> <tbody> <tr> <td style="cursor: pointer;"> </td> </tr> <tr> <td class="spoiler_closed"> </td> </tr> </tbody> </table>


    Bailey et Ben.... J'avoue Ben est un putain de mec patient...il s'est pris un méchant vent la semaine dernière quand il a annoncé à sa femme qu'il revenait définitivement à Seattle..OK Bailey est une femme de principe mais quand même...il n'a pas l'air malheureux de son choix, il n'a pas pris la décision sous la pression ou contrainte donc où est le problème ?

    Le problème est que Bailey est sous un choc, un effet post-traumatique qui la rend vulnérable, qui modifie son tempérament, ses jugements et son discernement (d'ailleurs, elle est dangereuse pour son opération). Comme je l'ai dit, je pense qu'elle subit les effets d'une accumulation de 'traumatismes" le dernier étant l'accident de RIRI qu'elle pensait perdre et surtout, le fait que celui-ci ait décidé de la "renvoyer" de son cas...je pense que Bailey a pris les paroles de RIRI comme un agression, c'est un peu la goutte qui fait déborder le vase et elle débloque complétement : rituels, lavage des mains avec une solution hydroalcooliques, des tocs, esprits brouillés, perte de la perception, des obsessions = Grosse anxiété généralisée suite à un choc traumatique.

    MERDER...ils s'aiment, Derek est un homme parfait que je n'ai pas la chance d'avoir   il soutient sa femme, l'encourage..le mec parfait qui n'existe pas mais qui embellit mes vendredis surtout quand je dois dresser, juste après, quelques élèves peu exaltés ou carrément chiants  
    et puis, moi, Derek jr me manque, ses joues de hamster me manquent... 

    J'en viens à Mer/Cris

    Je me mouille, Mer, je t'adore, tu as été blessée par ta meilleure amie, tu penses avoir des choses à prouver alors que c'est le contraire, tu es douée (MErci Alex), tu n'es pas ta mère, tu as un super mari, tu as deux beaux enfants...mais la blessure infligée par Cristina a fait des dégats  hier soir  
    tu as voulu prouver ce qui n'était pas nécessaire pour nous mais nécessaire pour toi, pour ton moral et ton image...et tu as frôle à la catastrophe et tu as été minable quand tu as refusé l'utilisation de ton imprimante pour sauver ce petit bébé  
    tu as agi par bêtise, tu as mal réagi mais la faute à qui ?? Ta meilleure amie suppute depuis quelques épisodes que tu n'es plus celle qu'elle pensait parce que tu es mère...

    Alors elle n'avait pas le droit Meredith de te dire cela, tu es son amie, sa grande amie qu'elle a blessée pourtant...ta blessure ne doit pas te faire réagir comme une égoiste surtout que le début de tes recherches (le foie) n'était destiné à aucune patient pour le moment...

    je t'adore Meredith mais je ne suis pas, comme d'autres fans de l'une ou de l'autre, dans un vision manichéenne des choses, tu as le droit et je comprends ta blessure mais ça ne te donne pas le droit d'être une garce...Oublie Cristina et son Assistant Sharky les dents longues...tu aurais dû accepter pour ce petit bébé qui n'est pour rien dans votre guerre !!!!

    Owen et Emma...
    elle me plait bien cette nana, Owen a l'air d'y être attachée et très sensible, elle veut des enfants..déjà ça colle mieux, sur ce point là, avec Owen. Après l'amour, ça ne se commande pas...je ne sais pas si Owen est déjà amoureux mais il est en bonne voie (surtout depuis la semaine dernière et son message téléphonique version ado gauche)

    Callie
    peu présente mais j'ai bien aimé sa façon de mener l'entretien, c'était à la fois son histoire en // et la défenses des intérêts d'Owen, je le répète, j'aime bien la nouvelle Callie...si elle pouvait rester comme ça...et mettre Arizona Out de GA, je serais ravie !!!!!

    j'ai hâte de voir la suite des SL : MER/CRIS et Bailey...notamment

     

    3
    Filibo
    Samedi 9 Novembre 2013 à 21:02


     


    Bonsoir à tous, merci pour le résumé j’ai trouvé que c’était un bon épisode.

    Commençons par Meredith et Christina : Alors je n’ai pas du tout aimé.
    Meredith est désagréable tout au long de l’épisode et elle n’est pas du tout professionnelle.
    Oui Christina a été injuste et blessante mais là de par son attitude Meredith n’a pas su faire la part des choses parce que voulant prouver à tout prix qu’elle est un bon médecin résultat elle est butée elle n’écoute personne ni Alex, ni Christina.
    Conséquence face à une Meredith hermétique Christina (poussée par Shane ) se retrouve à faire ce qu’elle n’aurait jamais fait en temps normal réduire à néant le travail de Meredith.
    Je n’aime pas parce que voilà cette dernière action va encore accentuer le malaise qui s’est installé entre les deux amies tout ça parce que Meredith n’a pas su faire la part des choses en faisant abstraction de son différend avec Christina.

    Miranda comme l’a dit Mme Roudoudou je pense que c’est l’accumulation de tout ce qu’elle a vécu récemment (chocs et déceptions) qui fait qu’elle débloque et qu’elle replonge à nouveau.
    Déjà comme je l’ai dit hier soir je trouve étonnant voire anormal que suite à cette histoire d’infection, qu’elle n’ait pas eu droit à un suivi sur le plan psychologique, surtout quand on voit comment elle s’est comportée à la suite de cela (les cultures alors qu’elle avait été soignée, son refus d’aller au bloc etc).
    Ils l’ont soignée physiquement mais pas moralement pour moi c’est une faute surtout qu’ils ont tous été témoins de ses réactions suite à ce drame.
    Quelques mois plus tard d’autres drames et déceptions viennent se rajouter et du coup elle replonge.
    En tout cas ça fait peur de la voir comme ça !!! affraid 

    Richard est de retour   CJ

    Meredith//Derek peu de temps ensemble mais comme toujours il est super avec son épouse, il l’a soutient, l’encourage.  

    Emma/Owen/Callie :J’apprécie avant toute chose la discrétion d’Emma, et son choix s’explique par son vécu bref j’aime bien.

    Arizona/Leah alors là je comprends pas Arizona elle pense qu’elle n’est pas divorcée mais elle ne fait rien pour arranger les choses entre elle et Callie bien au contraire elle s’installe dans sa relation avec Leah allant jusqu’à en parler autour d’elle.

    Enfin April et Matthew : j’ai aimé sa sincérité envers lui.
    Bon samedi soir à tous.


     



     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :