• Episode 10.12 : Get Up Stand Up

     photo 10x12_zps221a781d.gif

    Titre français : Lève-toi et parle

    Scénariste : William Harper

    Réalisateur : Tony Phelan

    Diffusion Etats-Unis : 12 décembre 2013 sur ABC

    Diffusion France : 29 avril 2015 sur TF1

     

    Voix off : L’échec est inévitable. Tous les scientifiques se sont vu dire non encore et encore. Ceux dont on se souvient, ceux qui ont changé nos vies, les Curie, les Salk, les Barnard, ce sont ceux qui n’ont pas accepté non comme réponse.

     

    Une salle de l’hôpital a été transformée en salle de conférence de presse. Encadrée par Owen et Shane, Cristina semble presque intimidée par les flashes des appareils photographiques. En tout cas, elle n’est pas à son aise. Après avoir été présentée par Owen, elle commence à expliquer d’une voix hésitante que la procédure qu’elle a effectuée sur Nathan n’avait pas encore été tentée, ce qui a rendu les risques inhabituellement élevés. Cependant elle a considéré que ce n’était pas une raison de ne pas tenter sa chance. Elle remarque, dans le fond de la salle, la présence de Meredith, laquelle lui lance un regard noir. Troublée, Cristina arrête de parler. Owen lui demande si elle va bien. Elle le rassure et reprend son exposé en indiquant que son patient réagit bien pour le moment et que ses constantes vitales sont stables. Toute l’équipe espère que cela va continuer et si c’est le cas, elle est prudemment optimiste quant au succès de l’opération. Shane, à qui ce discours trop tiède ne plait manifestement pas, s’empare du micro et emploie un terme de baseball pour qualifier l’intervention de réussite certaine et totale. Grâce à Cristina, Nathan est vigoureux ce matin. Bien qu’interloqués par l’intervention malvenue du jeune homme, Cristina et Owen ne réagissent pas. Toute la salle applaudit Cristina. Meredith aussi, mais l’expression de son visage en dit long sur ce qu’elle pense. Elle sort de la salle quelques secondes après.

    Tandis qu’elles emballent leur brebis dans un sac mortuaire, Meredith promet à Stephanie qu’elles créeront une autre veine porte, qu’elles la soumettront à des tests et qu’elles chercheront du matériel plus performant. Stephanie lui demande si cela signifie qu’elles vont revenir à la case départ. Meredith répond que oui.    

    Miranda et Ben sont devant le planning des interventions lorsque Richard les rejoint. Miranda lui fait part de son étonnement. Elle a vu son nom sur le planning, concernant une intervention qui doit avoir lieu dans l’après-midi. Richard confirme. Il s’agit d’une simple ablation de la vésicule biliaire, de quoi retrouver ses marques. Ben fait remarquer que l’heure de l’intervention empêchera Richard de se rendre au mariage d’April. Richard répond qu’il a sciemment programmé sa première intervention à un moment où tout le monde serait absent. Il n’a pas envie que l’on fasse tout un foin à ce sujet. Ben note également que le planning de son épouse mentionne qu’elle doit opérer une tumeur. Il lui demande si elle aura terminé à temps pour la noce. Elle lui promet que oui. Après le départ de Ben, Richard évoque l’état de santé de Miranda. Il suppose que si elle aussi se prépare à faire son grand retour en salle d’opération, cela signifie que les médicaments agissent positivement sur ses TOC. Elle fait signe que oui. Il ajoute qu’il est fier d’elle. Avec un petit sourire, elle répond qu’elle ne veut pas en faire tout un foin. 

    Shane est très content de la façon dont la conférence de presse s’est déroulée. Nettement moins enthousiaste que lui, Cristina lui annonce qu’elle n’a plus besoin de lui. De plus, comme elle devine qu’il a dépassé son quota d’heures de travail, elle lui conseille de rentrer chez lui et de prendre un jour de congé. Shane ne comprend pas pourquoi elle réagit comme ça. Elle réplique qu’il devrait apprendre à se taire quand il le faut. Shane estime qu’il a fait ce qu’il fallait. Ces gens devaient savoir à quel point elle a été extraordinaire. Cristina lui coupe la parole pour lui dire qu’elle n’apprécie pas qu’il ait parlé à sa place, et surtout concernant ce cas là. Etonnamment, Owen donne raison à Shane. Selon lui, ce jeune homme a effectivement dit ce qu’il fallait. S’il est intervenu, c’est parce qu’il était évident que Cristina n’était pas à son aise. Elle était même en train de perdre pied. Pendant qu’il parle à son ex, Shane tapote frénétiquement sur sa tablette. Soudain, il brandit celle-ci pour prouver à Cristina qu’il n’a déjà presté que 68 heures cette semaine. Après avoir informé Cristina que le J.A.M.A (Journal de l’Association Médicale Américaine) veut l’interviewer, Owen s’en va. Cristina fait alors part de son inquiétude à Shane. Elle trouve que ces derniers temps, il va trop loin et elle précise qu’elle n’est pas la seule à l’avoir remarqué. Evidemment, Shane veut savoir qui a médit de lui. Cristina refuse de lui répondre, argumentant que cela n’a aucune importance. Nerveux, Shane lui demande s’il a démérité dans son travail. Cristina assure que non, au contraire. C’est plutôt son comportement qui est en cause. Elle pense que Shane est en train de s’épuiser. Le regard conquérant et le sourire plein d’assurance, Shane pose la main sur l’épaule de Cristina en lui disant qu’elle a besoin d’évacuer la tension. L’allusion est claire. Cristina le repousse en assurant qu’ils ne coucheront plus ensemble. Il réplique que si elle pense qu’il se fait des illusions sur leur relation, ce n’est pas le cas. Il sait qu’elle ne couche avec lui que pour se détendre. Cristina lui fait remarquer que c’est lui qui a besoin de se détendre. Shane la supplie de ne pas l’exclure. Il lui jure qu’il va très bien. Mais Cristina reste ferme et lui ordonne de rentrer chez lui.

    Derek et Callie sont en train de discuter de leur essai lorsqu’Owen surgit pour informer Derek que les représentants de la société Kleiss Neuroscience seront là dans 20 minutes. Derek répond qu’il ne pourra pas être présent. Une fois qu’il aura terminé avec Callie, il devra aller chercher son fils au cours de musique. Callie aimerait savoir de quoi les deux hommes sont en train de parler. Derek lui apprend que la société Kleiss Neuroscience veut le rencontrer pour lui parler d’un truc de recherche. Owen proteste, il ne s’agit pas d’un truc. Il s’agit du programme du Président Obama sur la cartographie cérébrale. C’est énorme. Callie objecte avec un petit rire qu’il est hors de question qu’elle laisse partir Derek. Ils viennent seulement de commencer la seconde phase de leur essai. Elle considère que le cerveau de Derek lui appartient maintenant. Elle laisse le reste à Meredith. Derek lui promet qu’il va se débarrasser des gens de Kleiss. Mais Owen n’est pas du tout d’accord. Il attend de son confrère qu’il accepte l’offre que veut lui faire la société. De plus, il compte sur sa présence ainsi que celle de Callie au mariage d’April. Les deux médecins répondent par l’affirmative.

    Leah annonce à Jo et Stephanie qu’elle n’assistera pas au mariage d’April. Elle préfère aider Miranda dans son intervention plutôt que de se retrouver face à une superbe Arizona alors qu’elle-même sera pathétique, ratatinée, en reste, un peu comme si elle n’était qu’une saleté qu’Arizona a décollée de sa chaussure. Ses camarades lui font comprendre qu’elle exagère. Owen passe par là et leur dit qu’il veut les voir au mariage. Alors que Jo et Stephanie promettent simplement qu’elles y seront, Leah demande sèchement si c’est obligatoire. Un peu surpris, Owen ne répond pas. Une fois qu’il s’est éloigné, Jo et Stephanie tentent de raisonner Leah. Mais rien à faire. Leah leur dit avec des trémolos dans la voix qu’Arizona était importante pour elle et qu’il s’est vraiment passé quelque chose entre elles. Après qu’elle soit partie, Jo dit à Stephanie qu’après tout, Leah a peut-être raison. Peut-être que sa relation avec Arizona était plus sérieuse qu’il n’y paraissait. Stephanie n’en croit rien.      

    Arizona demande à Alex comment se porte son père. Il semble un peu surpris, et aussi agacé, qu’elle soit au courant. Elle lui confie que Jimmy a dit à toutes les infirmières qu’Alex était son fils. Il semble fier de lui. Alex répond qu’il ne sait pas comment va son père, et qu’en fait il s’en moque. Leur attention est attirée par des bruits de klaxon et des crissements de pneus. Ils se précipitent à l’extérieur tandis qu’un homme crie qu’on vienne en aide à son fils qui a été écrasé. Alex arrive dans la cour des urgences alors que l’homme en question est en train de sortir un jeune garçon de son véhicule. Alex lui demande de ne pas bouger. Arizona hurle qu’on leur amène une civière tandis qu’Alex supplie l’homme de garder son fils dans les bras. L’homme leur explique que son fils, Cody, était en train de conduire le tracteur quand celui-ci a heurté un obstacle, ce qui a fait tomber l’enfant. Celui-ci est passé sous la roue du tracteur mais aussi sous celles de la remorque. Arizona demande au père si Cody a bougé depuis l’accident. L’homme répond que oui, Cody a essayé de se relever. Alex s’étonne qu’il n’ait pas appelé une ambulance. Le père réplique qu’il a appelé les services d’urgences mais il a paniqué quand Cody s’est évanoui et il a décidé de l’amener lui-même à l’hôpital. Arizona teste les réflexes de l’adolescent mais n’obtient aucune réaction. Elle et Alex se renfrognent, ils savent que ce n’est pas bon signe. Arizona demande au père si Cody a pu bouger avant son arrivée à l’hôpital. L’homme le confirme. Il trouve cela plutôt rassurant. Arizona ne répond pas. Elle lui demande de sortir de la salle, promettant qu’ils vont faire tout leur possible pour venir en aide à son fils.

    Meredith et Stephanie sont en train de travailler lorsqu’Owen vient avertir Meredith que la presse est là pour prendre quelques photos de l’imprimante 3D. Meredith est ravie. Elle demande à Owen où Stephanie et elle doivent prendre la pose. Un peu embarrassé, Owen lui apprend que la presse est là pour le cas de Nathan et que donc, elle n’est pas concernée. A ce moment, Cristina entre dans la pièce en compagnie d’une photographe. Meredith fait remarquer à Owen que l’imprimante est en train de fonctionner pour ses propres recherches. Owen répond que cela n’a aucune importance, personne ne le saura. Cristina intervient pour dire qu’ils peuvent remettre la séance photo à plus tard. Sans un mot, Meredith s’éloigne de l’imprimante, Stephanie sur ses talons. A l’invitation de la photographe, Cristina pose devant l’imprimante. Elle semble vraiment mal à l’aise. Agacée, Meredith sort de la pièce.

    Le scanner a révélé que Cody avait une vertèbre fracturée et une hémorragie au niveau de l’abdomen. Arizona demande que l’on fasse venir Callie. Il faut absolument qu’on opère l’enfant au plus vite. Alex ne comprend pas pourquoi le père n’a pas attendu l’arrivée de l’ambulance. Ce type est responsable de la paralysie de son fils. Arizona lui conseille de ne pas porter de conclusions hâtives. Rien ne leur permet de dire que Cody sera paralysé. Elle suggère à Alex d’aller rejoindre son père. Il a sûrement des questions à lui poser. Si elle était à sa place, elle aurait des milliards de choses à lui demander. Elle insiste pour qu’il le fasse, une fois qu’il l’aura aidée à amener Cody en salle d’opération, et elle lui promet de faire appel à lui si cela s’avère nécessaire. En sortant de la salle d’examen, elle informe le père que Cody souffre de plusieurs hémorragies internes, ce qui nécessite une intervention immédiate, et aussi que l’enfant a la nuque brisée. Le père est catastrophé. Il veut savoir si son fils peut encore bouger, comme il l’a fait juste après son accident. Arizona coupe rapidement la parole à Alex, lequel s’apprêtait à dire que Cody bougeait avant que son père ne s’en mêle. Elle se contente de dire qu’ils en sauront plus bientôt et qu’ils vont faire tout leur possible.

    C’est une April très énervée, et avec de gros bigoudis sur la tête, qui sort de l’ascenseur. Après avoir regardé autour d’elle, elle avance d’un pas décidé et heurte Jackson qui consultait sa tablette tout en marchant. Il se moque aussitôt de son apparence, la traitant de catastrophe ambulante, mais assurant qu’il peut voir ce que cela va donner une fois qu’elle sera coiffée. Il lui demande ensuite ce qu’elle fait là. Elle lui apprend qu’elle pourchasse ses demoiselles d’honneur. Il plaisante sur le fait qu’il s’agit sans doute d’une tradition à la ferme. Elle ignore cette nouvelle moquerie et lui demande s’il assistera à son mariage, ajoutant immédiatement qu’elle comprendrait qu’il ne veuille pas être là. Jackson lui demande si c’est vraiment ce qu’elle veut. Elle assure que oui. Il lui promet alors de venir. Elle semble soulagée.

    En présence de Miranda, Leah résume le cas du patient de cette dernière, Elliot, un jeune homme de 21 ans à qui on doit enlever une tumeur au niveau des bronches. Tout à coup, Leah s’interrompt. Elle vient de lire quelque chose dans le dossier du patient qui lui semble impossible. Cela doit être une erreur. Elliot assure que ça n’en est pas une. Il a bien été opéré 312 fois déjà. Il a commencé les traitements à l’âge de quatre ans. Miranda ajoute à l’intention de son assistante que les tumeurs réapparaissent sans cesse, en s’accumulant, menaçant ainsi le larynx et les poumons. Il faut les enlever au laser. Tous les sept à dix jours, précise Elliot. Leah n’en revient toujours pas que le jeune homme ait pu subir autant d’opérations. Elliot lui dit qu’il a l’habitude. Sa famille a même acheté une maison à quelques pas de l’hôpital, pour plus de facilités. Tout à coup, Miranda lui dit qu’elle ne va pas l’opérer. Elle veut tenter autre chose, à savoir prélever des cellules de la tumeur, les cultiver en laboratoire et essayer d’en tirer un médicament qui pourrait stopper la tumeur, et ainsi rendre les opérations inutiles à tout jamais. Si la proposition séduit Elliot, il n’en va pas de même pour Leah qui ne cache pas sa déception. Miranda lui fait la leçon à l’extérieur de la chambre. Est-ce qu’elle ne trouve pas que ce jeune homme a subi suffisamment d’interventions chirurgicales ? Leah lui présente ses excuses mais aussitôt après, elle refuse de participer à son entreprise. Elle estime ne pas avoir assez pratiqué d’interventions. Cela fait si longtemps qu’elle attend que Miranda reprenne le travail et maintenant, elle en a assez. Elle est là pour apprendre la chirurgie mais on la met toujours de côté, alors qu’elle mérite mieux que ça. En voyant l’expression de Miranda, elle comprend qu’elle a dépassé les limites et elle prétend que sa réaction est due à un excès de fatigue. Elle fera ce que Miranda décidera. Celle-ci lui dit sèchement qu’elles vont devoir opérer Elliot encore une fois afin de prélever les cellules dont elle a besoin. C’est Leah qui pratiquera l’intervention, du début à la fin.  

    Stephanie examine la gorge d’un patient, Dalton, tandis que l’épouse de celui-ci, Karen, se plaint de la mauvaise haleine de son mari, prétendant pouvoir dire ce qu’il a mangé quelques jours plus tôt. Jackson, qui consulte un ordinateur, lui apprend que Dalton présente un diverticule de Zenker. A l’aide d’images, il explique au couple que des muscles situés dans l’œsophage devraient fonctionner ensemble pour pousser la nourriture dans l’œsophage. Dans le cas de Dalton, les muscles s’opposent et les parois de l’œsophage ont formé une sorte de sac dans laquelle la nourriture s’amasse. Dalton confirme qu’il a toujours l’impression d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge. Karen ajoute qu’il a eu une pneumonie causée par la présence d’aliments dans ses poumons. Jackson leur indique qu’il va couper dans un muscle pour permettre à la nourriture de passer. Karen aimerait savoir s’il y a des risques. Jackson ne le nie pas, il y en a dans toute intervention chirurgicale, dans le pire des cas on peut mourir ou être paralysé. Mais dans le cas de Dalton, ce risque est vraiment minime. Par contre, il y a un léger risque que les cordes vocales soient endommagées. Dalton est un peu effrayé à l’idée qu’il ne pourrait plus parler. Jackson dit que ce serait le pire des scénarios. Stephanie ajoute que c’est peu probable que cela se produise. Dalton regarde sa femme et lui dit qu’elle a de belles fesses. Elle est un peu gênée qu’il lui dise cela en public. Dalton plaisante sur le fait qu’il sera peut-être bientôt muet, alors il veut dire tout ce qu’il pense, à savoir qu’elle a un beau cul et qu’il déteste son beau-frère. Sous le regard amusé des chirurgiens, il reconnait qu’il aurait pu garder ça pour lui mais ça fait tellement du bien de le dire. Karen demande aux médecins quand est-ce qu’ils vont anesthésier son mari.

    April débouche dans un couloir où Cristina est mitraillée par la photographe. April n’hésite pas à interrompre la séance photo pour emmener sa camarade. Celle-ci est étonnée de la voir. Elle lui demande si elle ne compte plus se marier. Enervée, April répond qu’elle va se marier mais qu’elle a besoin de Cristina pour ça.

    Owen et Derek, qui a son fils dans les bras, sont en salle de réunion avec les représentants de la société Kleiss Neuroscience. Ceux-ci prennent la parole à tour de rôle pour expliquer que le Président Obama leur a donné mandat pour créer la cartographie complète du cerveau humain. Ils ont reçu un budget énorme pour ce faire. Leur première étape sera de développer la technologie. Un des hommes dit à Derek que les capteurs qu’il a mis au point pour son essai sont les plus sensibles qu’ils aient jamais vus. Derek les remercie pour ce compliment très flatteur mais il tient à leur faire savoir d’ores et déjà que son travail avec Callie ne lui laisse pas le temps de faire autre chose. Un homme, dont le sourire est plein d’assurance, fait glisser sur la table un bout de papier en précisant que ce dernier mentionne ce qui sera la rémunération de Derek, uniquement pour des consultations à distance. Derek refuse de regarder le montant qu’on lui propose, parce que pour lui, il ne s’agit pas d’une question d’argent. L’homme insiste pour qu’il prenne tout de même connaissance de l’offre qui lui est faite. Derek persiste dans son refus, au grand dam d’Owen. Celui-ci ne peut s’empêcher d’intervenir lorsqu’un autre des représentants de Kleiss demande à Derek s’il accepte au moins de regarder leur film de présentation. Bien sûr qu’il va le regarder ! Il se lève pour éteindre les lumières et, en passant à coté de son camarade, le supplie à voix basse d’écouter ce que ces gens ont à lui dire. Derek s’incline enfin, même si c’est sans enthousiasme. Il s’installe à la table, avec son fils, encourageant celui-ci à regarder le film avec lui.

    Alex entre dans la chambre de son père alors que Jo est en train de faire faire des exercices à ce dernier. Alex demande à son amie de le laisser seul avec Jimmy. Une fois Jo sortie de la chambre, Alex dit à son père qu’il l’a reconnu dès qu’il l’a revu. Il ne comprend pas comment Jimmy a pu oublier sa femme et ses trois enfants. Jimmy reconnait qu’il a tout foutu en l’air. Plus le temps passait, plus il se droguait, parce qu’il voulait oublier l’homme qu’il était devenu et qu’il détestait. Cependant, il se souvient d’Alex enfant et que, par exemple, celui-ci riait dans son sommeil. Alex précise qu’il avait quatre ans à l’époque. Jimmy lui dit qu’il était un enfant joyeux. Mais il est conscient que son attitude a tué l’insouciance de son fils. Alex lui confie qu’il se souvient d’un jour où ils ont été à la foire ensemble. Les attractions étaient nulles mais ils les ont faites chacune deux fois. C’était une bonne soirée. Jimmy s’en souvient aussi, comme du fait que ce jour là, la mère d’Alex a fait une crise. Elle arrachait le papier-peint des murs parce qu’elle croyait que quelqu’un s’était caché derrière. Cette femme était complètement dérangée. Alex lui coupe la parole pour lui demander comment ça se passait avec l’autre famille. Jimmy avoue que c’était bien mieux. D’ailleurs il se demande si une fois qu’il sera rétabli, il ne pourrait pas y retourner. Sa femme est pénible mais pas autant que ne l’était la mère d’Alex. Ce n’est pas une foldingue. Agacé, Alex lui demande d’arrêter. Ce n’était pas sa mère qui posait problème. Jimmy se défend de vouloir accabler son ex femme mais selon lui, Alex ne peut pas savoir à quel point c’était contraignant de vivre avec une femme comme ça. Alex explose. Après que Jimmy soit parti, qui s’est occupé d’elle, qui a veillé sur elle, qui l’a fait interner pour éviter qu’elle se fasse du mal ? Et qui s’est occupé des autres enfants ? Jimmy murmure qu’il a fait du mieux qu’il a pu. Alex se met à crier que dans ce cas, il ferait mieux de laisser tomber, parce que son mieux était nul. Lui, il n’était qu’un enfant, mais il a dû remplir le rôle du père, parce que le vrai était parti. Il hurle que Jimmy ne vaut rien. Alertée par les cris, Jo arrive en courant et le fait sortir de la chambre.

    Callie est en salle d’opération avec Arizona. Après avoir examiné les clichés du scanner de Cody, elle dit qu’elle pense pouvoir fusionner deux vertèbres mais elle va devoir agir vite pour éviter la paralysie. Arizona la remercie et la compare à un génie. Callie lui donne raison, parce qu’elle et Derek vont commencer la phase deux de leur essai. Arizona est contente pour elle. Callie lui dit qu’elle peut être contente pour elle-même aussi car l’objectif de l’essai est d’arriver à créer une jambe prothétique, aussi sensible et réactive que celle qu’elle a perdue. Arizona lève les yeux au ciel. Callie ajoute que de cette façon, Arizona redeviendra celle qu’elle était avant. Agacée, Arizona se tait. Callie demande qu’on prépare la nuque du patient afin qu’elle puise l’opérer. Elle sort par une porte tandis qu’Alex entre par une autre. Arizona lui demande comment se porte son père. Alex élude la question en lui demandant sur un ton sec en quoi il peut lui être utile. Arizona comprend que ça s’est mal passé et n’insiste pas. Elle l’invite à chercher avec elle les sources des hémorragies.

    April entre comme une furie dans la salle où Meredith est en train de travailler. Meredith est étonnée de voir sa consœur à l’hôpital. Elle en déduit qu’April ne veut plus se marier et qu’elle cherche à s’enfuir. Si c’est le cas, elle peut l’aider. April ne comprend pas pourquoi tout le monde pense qu’elle cherche à fuir son mariage. Si elle est venue, c’est parce que Meredith n’a participé à aucun des essayages des robes des demoiselles d’honneur, en vue d’ajuster la sienne. April a donc trouvé la solution, faire venir la couturière à l’hôpital. Elle prend Meredith par la main et l’entraine jusqu’à une pièce où se trouve déjà Cristina, vêtue d’une robe rose. La couturière invite Meredith à enlever sa blouse pour essayer sa tenue. Après leur avoir promis qu’elles seront jolies et leur avoir rappelé qu’elles sont censées faire ça pour elle, April repart en claquant la porte. Tout en se déshabillant, Meredith dit à Cristina qu’elle a remarqué son attitude durant la conférence de presse. Elle s’est demandé ce qui se passait. Cristina lui répond qu’elle était censée parler à la presse de son opération alors qu’elle ne sait pas exactement ce qu’elle a fait. Meredith ne comprend pas. Cristina lui confie qu’elle ne sait pas pourquoi Nathan est toujours en vie. Meredith est un peu surprise. Est-ce que Cristina pensait que le conduit n’allait pas fonctionner ? Cristina avoue que le conduit n’était pas bon, elle a dû le rectifier mais elle ne sait pas comment elle a fait. C’est un peu comme quand on tape sur une télévision pour qu’elle fonctionne. Et ça lui donne l’impression d’être un imposteur. Meredith est une fois encore étonnée. Ainsi donc, Cristina a procédé à une intervention sans faire part de ses doutes à personne ? Cristina réplique qu’elle n’avait personne à qui en faire part, puisque Meredith ne lui parlait plus et qu’Alex aussi était contre elle. Elle n’avait personne de son côté. Et elle n’avait pas le choix non plus, c’était la seule chance de sauver Nathan. Meredith donne raison à Cristina quand elle lui a dit qu’elles étaient à des stades différents maintenant. Elle admet qu’elle a sans doute exagéré, parce qu’elle avait quelque chose à prouver, mais jamais elle ne sera aussi arrogante que Cristina. Celle-ci lui dit d’aller se faire foutre. Ça fait des semaines qu’elle l’écoute dire des conneries mais il est hors de question qu’elle en supporte davantage. La couturière la rappelle à l’ordre. Pas question de s’en aller !

    Les gens de Kleiss Neuroscience demandent à Derek ce qu’il pense de leur spot de présentation. Très impressionnant, répond Owen à la place de son camarade. Celui-ci se contente de répéter ce qu’il a dit précédemment, à savoir qu’il est débordé. Owen lui rappelle que Kleiss Neuroscience n’attend de lui que de simples consultations. Il n’est pas question d’un déménagement. Les gens de la société le confirment. Derek ne devra leur rendre que quelques visites tous les deux mois. L’intéressé s’entête. Tout flatté qu’il soit par la proposition, il n’a pas le temps. Un des représentants le prie d’accepter au moins de les guider dans ce qu’ils sont en train de faire. Derek riposte qu’il ne le fera pas s’ils font ce qu’il vient de voir. Interloqué, un homme lui demande ce qu’il reproche à leur méthode, laquelle est innovante. Derek lui coupe la parole pour lui dire franchement que leur méthode ne permettrait pas de cartographier un sphincter humain. Owen le rappelle à l’ordre. Derek rétorque qu’on l’a poussé à dire ce qu’il pensait. Ensuite il utilise une allégorie pour faire comprendre ce qu’il veut dire. Selon lui, les gens de Kleiss sont en train de regarder une planète mais ils devraient prendre du recul pour regarder l’univers. Comme ses interlocuteurs ne comprennent pas le sens de ses paroles, il leur dit que quand on embrasse une personne, on ne le fait pas en plissant les lèvres. Quand on voit une personne, on se rappelle pourquoi on la désire. Avec des yeux brillants d’excitation, il leur explique que dans cette situation, le système nerveux sympathique fait accélérer le pouls, le lobe frontal diminue les inhibitions et alors, on a besoin d’embrasser la personne. Tout se passe en même temps. On est impulsif et compulsif. C’est comme ça que le cerveau fonctionne. Un des hommes comprend enfin ce qu’il veut dire. Il faut cesser de regarder ce qu’on fait mais voir pourquoi on le fait. Son collègue lui demande si ça veut dire qu’ils vont devoir changer l’emplacement des capteurs. Il répond que non. Ce que Derek a voulu dire, c’est qu’il faut tout changer. Pendant qu’ils discutent, Derek se lève. Owen lui demande où il va. Derek répond que les représentants de Kleiss commencent à comprendre. Il sort de la salle, son fils toujours dans les bras.

    Jackson et Stephanie emmènent Dalton en salle d’opération. Karen les escorte. Dalton avoue à sa femme qu’il trouve qu’une de ses robes la grossit. Elle lui reproche de lui avoir toujours dit que cette robe était jolie. Dalton reconnait avoir menti. Puisqu’il risque de ne plus pouvoir parler, il veut que ses derniers mots soient empreints de franchise. Il trouve que sa femme est splendide mais quand elle porte cette robe, elle ressemble à un ballon. Elle lui rappelle qu’elle a porté cette robe à trois mariages. Il entonne alors leur chanson fétiche. Amusé par l’échange auquel il vient d’assister, Jackson rassure le couple. Les risques que les cordes vocales soient endommagées sont vraiment minimes. Karen le supplie de les couper. En riant, Stephanie lui indique qu’ils sont arrivés à la porte du bloc opératoire et qu’elle ne peut pas les suivre plus loin. Dalton demande à sa femme de se rapprocher. Elle se penche vers lui et les larmes lui montent aux yeux tandis qu’il lui parle à l’oreille. Ils s’embrassent. Emus par la scène, Jackson et Stephanie échangent un regard tendre.

    Pendant qu’elle prélève des cellules de la tumeur d’Elliot sous la férule de Miranda, Leah présente ses excuses à cette dernière. Elle n’aurait pas dû lui parler comme elle l’a fait. Miranda ne voit pas pourquoi elle est désolée. Après tout, son comportement lui a apporté tout ce qu’elle voulait. De plus, elle pense que Leah avait raison d’une certaine façon en lui reprochant ses manquements en matière d’enseignement. Leah avoue qu’elle ne savait pas si elle allait être punie ou récompensée pour ce qu’elle a dit. Miranda lui conseille de ne pas avoir peur de se battre pour elle-même. Il faut juste être sûr d’avoir raison quand on le fait. Leah est totalement d’accord avec elle. Il faut se battre pour obtenir ce qu’on mérite.

    La discussion entre Meredith et Cristina s’envenime. Cristina aimerait que Meredith lui dise comment faire pour être à 100% dans son travail et à 100% avec sa famille. C’est tout à fait impossible. Meredith riposte que c’est impossible simplement parce que Cristina continue à saboter son travail. Cristina s’insurge. Avoir emprunté l’imprimante n’a rien à voir avec la mort du mouton. Est-ce que Meredith s’est déjà dit que sa recherche avait échoué d’elle-même ? Evidemment, ironise Meredith, puisqu’elle est un mauvais médecin, tout le monde le sait maintenant. Cristina se défend d’avoir jamais dit une telle chose. Par contre, Meredith n’a pas cessé de lui dire qu’elle était horrible, uniquement parce qu’elles n’étaient pas du même avis, parce que Cristina est totalement dévouée à son travail, et sans doute aussi parce qu’elle ne veut pas d’enfant. Elle aimerait savoir quand Meredith a commencé à la considérer comme un monstre. Shane entre dans la pièce sans frapper et demande à parler à Cristina. Elle le prie de s’en aller. Il insiste. Lors de la conférence de presse, il a voulu faire savoir à tout le monde ce qu’elle avait fait mais elle n’était pas d’accord. Cristina l’interrompt en lui répétant de rentrer chez lui. Il ne l’écoute pas – ce qui comble Meredith de satisfaction - et il lui dit qu’il a eu raison d’agir comme il l’a fait, parce qu’elle a reçu un email de la Fondation Harper Avery demandant une étude sur le cas de Nathan. Elle est en lice pour obtenir le prix. La nouvelle fait disparaitre le sourire ironique du visage de Meredith. Il est évident qu’elle enrage. Shane sort de la pièce. La couturière demande à Cristina d’enlever sa robe. Meredith continue à lui tourner le dos.

    Callie demande à Arizona si elle compte porter sa prothèse à talons au mariage. Elle trouve que sa compagne est ravissante avec des hauts talons mais elle sait qu’après un moment, ça la fait souffrir. Et puis, ce n’est sans doute pas très indiqué dans une ferme, car il doit y avoir de la boue. Toujours aussi agacée, Arizona la fait taire. Alex leur demande si Cody va être paralysé. Callie répond qu’il est trop tôt pour le dire. Alex aimerait savoir si elle va le dire au père de Cody. Comme Callie ne comprend pas à quoi il fait allusion, Arizona lui explique que la lésion de la moelle épinière est sans doute due au fait que le père a transporté son fils à l’hôpital. Callie déplore que cet homme n’ait pas attendu l’ambulance. Arizona prend la défense du père. Il ne savait pas ce qui pouvait se passer. Callie lui fait remarquer que Cody ne va peut-être plus jamais marcher. Il aurait mieux valu que le père ne fasse rien. Exaspérée, Arizona lui demande d’arrêter. Cet homme a fait ce qu’il a pu pour secourir son enfant blessé. Parfois, on essaie d’améliorer les choses sans se rendre compte qu’on cause plus de peine. Elle se tourne vers Alex et le prévient qu’il est hors de question de dire au père qu’il est responsable de ce qui arrive à son fils.

    L’exploration de l’œsophage de Dalton via une caméra permet à Jackson de constater qu’il va devoir passer par le cou pour atteindre les muscles à inciser. Pendant que les infirmières préparent le patient, Stephanie demande à Jackson ce que Dalton a dit à sa femme, selon lui. Il n’en sait rien. Il pense que de toute façon, il n’y a pas grand-chose que le couple ne se soit déjà dit. Stephanie se demande comment on fait pour en arriver à ce stade d’intimité. Il estime qu’ils sont dans le même cas. Elle en doute. Elle trouve même qu’ils en sont très loin. Il lui dit alors qu’elle mue, elle perd ses cheveux et ses soutiens-gorge. Elle proteste. Ce qu’il dit est faux et méchant. Il lui rappelle qu’elle passe tous les week-ends chez lui et qu’alors, il retrouve ses cheveux sur les oreillers et des soutiens-gorge sur toutes les portes. Elle a même mis un soutien-gorge dans le tiroir à couverts. Il se demande d’ailleurs pourquoi elle a autant de soutien-gorge. Jouant le jeu de la franchise, elle aussi, elle lui fait remarquer qu’il a souvent l’air fâché, notamment quand il résout un problème, quand il réfléchit ou même quand il compte sa monnaie. Les gens pensent toujours qu’il est fâché. Il assure que ce n’est pas le cas. Elle le sait mais c’est l’impression qu’il donne. Elle lui conseille de sourire plus souvent, parce qu’il a un très beau sourire. Elle ajoute ensuite qu’elle croit que Dalton a dit à sa femme qu’il l’aimait. Peut-être, dit Jackson avant de murmurer, "Dis-le à voix haute et va-t-en". Stephanie lui demande ce que ça veut dire. Il lui apprend que c’est quelque chose que Mark Sloan lui a dit un jour. Mark lui a dit que quand on aimait une personne, il fallait le lui dire, même si ça faisait peur, même si ça pouvait causer des problèmes ou ruiner sa vie. Le dire à voix haute et puis partir.

    April et Matthew manquent de se trouver face à face au détour d’un couloir. Heureusement, ils s’évitent de justesse, trouvant chacun refuge de chaque coté d’un mur. April lui demande ce qu’il fait là et est scandalisée d’apprendre qu’il est venu travailler le jour de leur mariage. Il lui explique qu’il veut gagner assez d’argent pour pouvoir prendre congé après leur mariage. Elle est inquiète à l’idée qu’il ait pu la voir. Il la rassure. Il l’a à peine entrevue. Il n’a vu ni sa robe, ni sa coiffure. Il lui demande quand même si elle porte un grand chapeau. April est dépitée. C’est vraiment pas de chance qu’ils se soient croisés. Il trouve ça très bien au contraire, parce que s’il l’avait vue immédiatement en robe de mariée et avec sa belle coiffure, ça lui aurait rappelé qu’il ne la mérite pas et il se serait probablement évanoui. Alors on aurait dû l’amener à l’hôpital, ce qui aurait empêché leur mariage. Les médecins auraient découpé son costume qui n’est même pas encore payé. April se met à rire. Matthew ajoute qu’il est heureux de l’avoir vue comme ça parce que c’est comme ça qu’il va la voir le plus souvent quand ils seront mariés. C’est comme ça qu’il l’aime. April lui dit qu’elle l’aime aussi et qu’elle est impatiente de l’épouser. Elle lui recommande ensuite de ne pas oublier de porter des chaussettes noires. Mais Matthew est déjà parti.

    Alex informe le père de Cody qu’il est possible que l’absence de réaction de ce dernier soit due au traumatisme et au gonflement de la moelle épinière. Ça pourrait se remettre avec le temps. Le père aimerait savoir ce qui se passera si ce n’est pas le cas. Alex est bien obligé de lui dire que Cody sera probablement tétraplégique. Il faut attendre de voir. Le père s’effondre en larmes. Il réalise qu’il est fautif. Son fils bougeait après l’accident. En l’amenant à l’hôpital, il a aggravé sa situation. C’est de sa faute si Cody est paralysé. Alex tente de le réconforter en insistant sur le fait qu’il voulait seulement secourir son enfant. Quoiqu’il se passe, il n’est pas fautif. Il a simplement fait du mieux qu’il a pu. Cela ne console pas le père qui sanglote.

    Jackson informe Karen qu’il n’a pas pu atteindre le diverticule directement par l’œsophage et qu’il a donc dû pratiquer une intervention, mais tout s’est très bien passé. Maintenant, Dalton aura une bonne haleine. Karen est soulagée. Elle remercie Jackson. Stephanie lui signale que son mari est en train de se réveiller. Karen se précipite vers Dalton et remarque immédiatement que les yeux de ce dernier sont révulsés, tandis que ses mains se contractent sur le drap et que son corps est secoué de convulsions. Jackson prie Stephanie de faire venir Derek immédiatement.  

    La discussion fait toujours rage entre Meredith et Cristina. Meredith estime qu’elle peut être compétitive en tant que mère et en tant que chirurgienne. Par contre, elle pense que Cristina la considère comme n’étant pas à la hauteur par rapport à elle. Cristina estime que le fait qu’elle ait choisi de consacrer toute sa vie à la médecine explique que Meredith ne soit pas au même niveau qu’elle. Elles ont chacune fait un choix. Alors il ne faut pas que Meredith vienne se plaindre parce qu’elle a pris une décision qu’elle regrette. Meredith est ulcérée que Cristina sous-entende qu’elle regrette d’avoir fondé une famille. Cristina réplique qu’elle pense que Meredith a l’impression d’être distancée et ça craint, mais personne ne l’a forcée à se mettre hors jeu. Meredith crie qu’elle n’est pas hors jeu. Elle ne veut tout simplement pas saboter ses amis pour réussir. Cristina lui demande si c’est ce qu’elle pense d’elle. Meredith rétorque que les requins agissent de cette façon et c’est comme ça que Cristina se fait appeler depuis le premier jour. Cristina rétorque qu’elle a utilisé le terme pour qualifier Meredith. Celle-ci lui demande alors froidement depuis combien de temps elle couche avec Shane. Cristina reste coite, ce qui est une sorte d’aveu. Comprenant qu’elle se demande comment elle l’a su, Meredith lui explique qu’elle a remarqué que Shane, qui d’habitude pique un fard en voyant une cheville, n’a pas sourcillé en voyant Cristina en sous-vêtements. Ulcérée, Cristina lui dit que ce ne sont pas ses affaires. Meredith estime que Cristina n’a pas à se justifier. Après tout, Shane couche avec le meilleur professeur pour être sûr d’obtenir tout ce qu’il veut. C’est ce que Cristina a fait quand elle était à l’école de médecine et ensuite durant son internat. Meredith la félicite parce qu’elle est devenue la chose qu’elle vénérait. Elle s’apprête à quitter la pièce lorsque Cristina contre-attaque en lui disant qu’elle, elle est devenue la chose dont on se moque. Meredith ne réagit pas et sort.

    Alex entre dans la chambre de son père. Celui-ci lui présente immédiatement ses excuses. Alex l’interrompt. Les excuses ne sont pas nécessaires. Jimmy avait raison quand il a dit qu’il avait fait de son mieux. Et lui, il a bien tourné, alors… Son père le remercie, avant d’ajouter qu’il veut seulement retrouver sa famille. Alex estime qu’ils ne forment pas une famille. S’il a bien tourné et si sa mère, son frère et sa sœur vont bien, c’est parce que justement Jimmy est parti. Il pense que, si son père était resté, il serait probablement devenu patron de bistro ou quelque chose du même genre. Ou peut-être qu’il aurait suivi ses traces et qu’il serait en train de faire d’une overdose. Mais grâce à Dieu, Jimmy est parti, alors il doit arrêter de culpabiliser. Par contre, il devrait essayer d’arranger les choses avec son autre fils, celui qui vit en Floride. Alex lui souhaite bonne chance et lui tend la main pour lui dire au revoir, en l’appelant par son prénom. Emu, les yeux pleins de larmes, Jimmy se lève et lui serre la main. Comme il la garde, Alex la lui retire prestement et s’en va.

    Derek informe Karen que son mari a fait grave AVC, suite sans doute au déplacement d’un caillot de sang dans la carotide, durant l’opération. C’est une complication très rare mais cela arrive. Ils vont bien sûr essayer la rééducation mais il craint que cela n’ait pas beaucoup d’effet. En larmes, Karen lui demande s’il n’y a pas moyen de guérir son mari. Derek secoue la tête. Il lui présente ses regrets avant de quitter la chambre. Cherchant à comprendre ce qui se passe, Karen interroge Jackson. Donc son mari est réveillé mais il ne peut pas parler ? Jackson le confirme, du moins pas pour le moment. Il promet de faire tout ce qui est possible pour soigner Dalton. Il présente à son tour ses regrets à l’épouse éplorée. Celle-ci demande aux médecins si son mari peut l’entendre. Ils n’en savent rien. Karen entonne alors la chanson que lui avait chantée Dalton, juste avant d’entrer au bloc. Bouleversés, Jackson et Stephanie sortent de la chambre. Stephanie se demande s’ils ont commis une faute. Jackson la rassure. Ce qui est arrivé à Dalton était imprévisible. Le voyant tourmenté, elle le prend par la taille et s’apprête à lui dire quelque chose, vraisemblablement qu’elle l’aime, avant de se raviser.

    Jo demande à Leah de bien vouloir s’occuper de ses patients pendant qu’elle assistera au mariage d’April. Leah lui apprend qu’elle a changé d’avis et qu’elle a décidé d’aller au mariage, parce que quand on se bat pour quelque chose qu’on mérite, on finit par l’obtenir. Et elle estime qu’elle mérite d’avoir Arizona. Elle refuse d’être laissée pour compte. Elle va aller au mariage, elle va se lever devant tout le monde pour dire à Arizona ce qu’elle ressent et Arizona sera obligée de faire avec. Elle réalise soudain qu’elle ressemble à une folle. C’est toujours comme ça qu’elle réagit dans ce genre de situation. Elle prend Jo dans ses bras et la remercie de ne pas la laisser aller au mariage. Jo s’en va. Shane arrive, une canette de boisson énergisante à la main. Leah pousse un cri de contrariété. Shane lui demande ce qu’elle a. Elle lui explique qu’elle vient de réaliser qu’elle avait atteint son quota d’heures de travail et que donc, elle ne pourra pas s’occuper des patients de Jo, comme elle le lui a promis. Shane a la solution à son problème. Il la fait mettre son mot de passe pour entrer dans le programme et lui montre comment modifier ses données. Il transforme ainsi les 80 heures de travail en 60. Leah lui demande s’il pratique de la même manière pour lui. Il réplique qu’il est étonné qu’elle ne le fasse pas. Il s’en va. Elle aimerait savoir quand il dort.

    Derek, qui a déjà revêtu son costume, informe Owen qu’un patient de Jackson qui a fait un AVC a été admis dans son service. Il lui demande ensuite s’il compte assister au mariage d’April puisqu’il a crié sur tout le monde aujourd’hui pour qu’ils y aillent. Owen répond qu’il participera à la noce une fois qu’il se sera changé et qu’il aura été chercher Emma. Il revient ensuite sur l’attitude que Derek a eue envers les représentants de Kleiss. Il estime qu’après avoir refusé leur offre, Derek n’aurait pas dû en plus ridiculiser leur travail. Derek assure qu’il ne refuse pas d’aider les gens de Kleiss, c’est juste que le timing n’est pas bon. De plus, il sait qu’on a besoin de lui à temps plein à l’hôpital. Owen le reconnait. Néanmoins, il ne comprend pas comment Derek a pu ainsi refuser de servir son pays, parce que c’est bien de ça qu’il s’agissait. Quand le Président vous appelle, on fait ce qu’il demande. Ebranlé par la conviction avec laquelle Owen lui a parlé, Derek objecte que lorsque ce dernier est allé à la guerre, il a fait un sacrifice. Ici, il ne s’agit que de gens qui désirent obtenir de l’argent du gouvernement en se servant de son nom. Il aime vraiment la façon de penser d’Owen mais avec Kleiss, il ne s’agit pas du tout de ça.

    Nous voilà dans l’établissement où le mariage d’April va être célébré. Arizona et Calie apprécient la beauté de l’endroit. Callie annonce à sa compagne qu’à la fin du mariage, elle portera un toast pour célébrer le moment. Arizona est certaine qu’elle ne sera pas la seule. Callie lui dit que ça n’a rien à avoir avec le mariage. Elle veut porter un toast en l’honneur de la seconde phase de son essai. Elle considère que cet essai est aussi celui d’Arizona, parce que c’est cette dernière qui le lui a inspiré. Elle ne l’aurait pas fait sans elle. Arizona la remercie. Ses yeux s’emplissent de larmes. Callie remarque son émotion. Arizona prétend qu’elle est toujours comme ça aux mariages.

    Jackson et Stephanie arrivent à leur tour. Ils passent devant la table où sont disposés les cadeaux à l’intention des invités. Stephanie prend une petite boite sur laquelle il est écrit "faits l’un pour l’autre". Elle trouve ça mignon. Jackson en prend une autre, un peu plus grande, qu’il ouvre. Un papillon s’en échappe. Stephanie lui apprend que ces boites ne peuvent être ouvertes qu’après le consentement des mariés, quand ils s’embrassent. En plaisantant, elle l’accuse d’avoir gâché le mariage d’April. Ils entrent dans la salle. 

    Miranda et Ben les suivent à quelques pas. Miranda explique à son mari qu’elle a passé toute sa journée au laboratoire. Cela va prendre sans doute quelques semaines mais elle pense réussir à trouver le moyen de guérir les tumeurs d’Elliot, une bonne fois pour toutes, uniquement avec des médicaments. Ben est perplexe. Il a constaté qu’elle donnait ses interventions aux internes. De plus, elle est retournée dans son laboratoire, là où elle avait trouvé refuge après l’affaire de l’infection. Il craint qu’elle ne finisse par abandonner la chirurgie. Sur un ton légèrement caustique, elle lui fait remarquer qu’en parlant de ça, il est temps qu’il lui dise pourquoi lui, il a décidé d’abandonner la chirurgie. Il lui rappelle ce qu’il lui a déjà dit, à savoir qu’il a voulu revenir à Seattle pour être auprès de sa famille. D’ailleurs est-ce qu’elle pense qu’elle aurait pu gérer sa crise s’il n’avait pas été là ? Elle lui demande s’il a déjà pensé que ses symptômes s’étaient aggravés quand il est revenu, après avoir quitté son travail. Ben le prend mal. Elle met fin à la discussion en lui disant que la cérémonie va commencer.

     

    A l’hôpital, le père d’Alex fait un infarctus. Leah s’en occupe.

    April est maintenant coiffée et vêtue de sa robe de mariée. Arizona est émue de la voir aussi belle. April la remercie mais lui conseille d’arrêter de pleurer si elle ne veut pas avoir les yeux tout gonflés. Arizona confie à son amie qu’elle est terriblement agacée par les efforts que Callie fait pour lui pardonner et aussi pour la façon dont elle se préoccupe d’elle. Pourtant, elle aime Callie et elle veut la récupérer. Elle est aussi conscience du fait qu’elle a gâché leur couple et elle veut réparer le mal qu’elle a fait. Mais le problème, c’est que Callie veut la réparer, elle ! Arizona explique à April qu’elle a trompé Callie simplement parce qu’elle a rencontré une personne qui était attirée par elle, telle qu’elle était à ce moment là. Cette personne ne l’avait pas connue avant l’accident d’avion et elle se contentait de ce qu’Arizona était devenue. Par contre, Callie a connu sa compagne avant l’accident, elle l’a aimée avant. Arizona s’effondre en larmes en s’écriant que ce n’est pas juste. Elle sait que ce n’est pas de la faute de Callie mais elle déteste ce que celle-ci lui fait ressentir. Callie veut qu’elle redevienne celle qu’elle était avant, alors qu’en fait, elle, elle a enfin accepté la personne qu’elle était devenue. Mais elle craint que la façon d’agir de Callie ne remette ça en question. Elle sanglote tellement qu’April la prend dans ses bras. Elle est désolée qu’Arizona ait à vivre ce genre de choses, surtout aujourd’hui, ajoute-t-elle avec une pointe d’amertume. Meredith entre dans la pièce. April semble soulagée de la voir.

    Shane a examiné Jimmy. Il décrète qu’ils ne seront sûrs de rien tant qu’ils n’auront pas ouvert le patient. Leah lui fait remarquer qu’elle l’a appelé uniquement pour qu’il trouve Cristina, laquelle est le médecin de Jimmy. Shane lui rappelle que Cristina va participer au mariage d’April. Mais lui, il est là. De plus, il s’est déjà occupé de Jimmy et il sait ce qu’il fait. Leah estime néanmoins qu’ils devraient faire venir le chef du service cardio, le Dr Russell, ou au moins le médecin de garde. L’ignorant complètement, Shane ordonne à une infirmière de réserver une salle et de préparer le patient pour l’opération. L’infirmière commence par refuser, elle pense aussi qu’ils devraient faire appel à un titulaire. Ross s’énerve. Est-ce qu’elle sera d’accord d’expliquer au titulaire que Jimmy est mort parce qu’elle l’a empêché d’intervenir ? C’est ça qu’elle veut faire ?

    Meredith et Arizona ont aidé April à revêtir son voile. La jeune femme est amère parce que Cristina n’est pas là. Elle savait qu’une de ses demoiselles d’honneur oublierait de venir. Cristina entre dans la pièce. April pousse un cri de joie. Elle savait que Cristina viendrait ! Elle commence à expliquer comment va se dérouler le début de la cérémonie. Quand elles quitteront cette pièce, Arizona devra prendre le bouquet de la mariée tandis que Meredith et Cristina se mettront de chaque côté de la traine. Cristina lui coupe la parole pour s’adresser à Meredith. Comment Meredith ose-t-elle dire que Cristina n’a pas changé ? Meredith réplique qu’elle n’a pas à justifier ses choix. Cristina insiste. Comment Meredith ose-t-elle dire que Cristina est la même personne que quand elle est arrivée à Seattle, avant qu’elle connaisse Burke, Owen et elle ? Elle sait que la vie de Meredith semble différente parce qu’il y a des enfants, une maison, un mari, alors que la sienne semble être la même mais c’est faux. Cristina estime avoir changé, et elle l’a fait toute seule et ça, c’est aussi dur que ce que Meredith fait. Elle pensait qu’au moins son amie la soutiendrait. Meredith lui avoue enfin qu’elle est jalouse d’elle. Elle aussi, elle veut réaliser de grandes choses. Cristina réussit à faire tout ce que, elle, elle voulait faire mais qu’elle n’a pu réaliser. Et en plus, Cristina lui dit qu’elle ne sait pas comment elle a réussi ! Elle a pourtant tout le temps et la liberté dont elle a besoin. Meredith ajoute qu’elles ne sont plus celles qu’elles étaient quand elles sont arrivées à l’hôpital. Cristina est devenue celle qu’elles voulaient toutes les deux devenir. Cristina lui fait remarquer avec douceur qu’elle, elle est devenue quelqu’un à laquelle on ne s’attendait pas. Elle est une aussi bonne mère qu’une bonne chirurgienne. Cristina en est heureuse pour elle mais elles doivent admettre qu’elles évoluent différemment. Meredith en est consciente. Elle assure qu’elle ne veut pas être en compétition avec Cristina mais elle le fait parce qu’elles sont censées se pousser l’une l’autre pour devenir meilleures, et ça depuis le jour de leur rencontre. Cristina lui donne raison. Elle est si contente parce que… April pousse un cri de rage avant de leur demander de la fermer. Cette journée n’est pas faite pour régler ses comptes. April est très contente de voir que les deux amies travaillent sur leurs problèmes mais il est hors de question qu’elles le fassent ce jour là. Elle se tourne vers Arizona et lui intime l’ordre d’arrêter de parler d’adultère le jour de son mariage. Parce que cette journée est la sienne et normalement, elle devrait se sentir exceptionnelle. Elle devrait s’agiter, se stresser, tout vérifier, tenir un mouchoir et se dire qu’elle ne doit pas pleurer de joie. Alors il faut qu’elles, elles cessent de penser à elles et qu’elles s’arrangent pour qu’elle se sente exceptionnelle. Meredith fait un signe discret à Cristina laquelle se jette sur une boite de mouchoirs pour en proposer un à April, tandis qu’Arizona assure celle-ci qu’elle est sublime. Les trois demoiselles d’honneur l’inondent de compliments.   

    Shane opère Jimmy. Tout un coup, un jet de sang gicle. Shane crie que le péricarde est ouvert. Leah commence à paniquer. Shane aussi, il ne voit pas d’où peut venir tout ce sang. Leah suggère de procéder à un pontage. Shane préfère suturer le péricarde. Il a déjà vu Cristina le faire. Il demande à l’infirmière de bloc de lui donner du fil de suture. L’infirmière donne raison à Leah, le pontage est préférable. Shane hurle qu’il veut suturer. Mais l’instant d’après, il se met à trembler parce que l’hémorragie s’aggrave et que le péricarde se déchire. Il crie qu’il peut tout arranger. Comprenant qu’il est en train de péter les plombs, Leah se tourne vers une infirmière et lui demande à voix basse de trouver quelqu’un qui pourra les aider, peu importe qui. L’infirmière part en courant.

    La blouse et les mains de Shane sont rouges du sang de Jimmy. Au comble de l’angoisse, Leah fait remarquer à son camarade que les parois du cœur sont en train de se désintégrer. Elle pense qu’il faut stabiliser la situation et appeler quelqu’un à l’aide. Fébrile, Shane répète plusieurs fois de suite qu’il va réussir, qu’il peut le faire. Il crie à sa camarade de la fermer. Elle lui ordonne d’enlever ses mains de la poitrine du patient et de reculer. Alors qu’elle tente de retirer ses mains du corps de Jimmy, il la repousse et crie une fois encore qu’il va réussir. Il rugit tel un lion en cage. Comprenant qu’il est en train de perdre l’esprit et qu’elle n’arrivera pas à le raisonner, Leah quitte la salle d’opération en courant.

    April est prête. Meredith ouvre la porte pour lui permettre de sortir et se retrouve nez à nez avec son mari. Elle est heureuse de voir qu’il a pu venir. Elle sort avec lui. Owen, qui était derrière Derek, entre dans la pièce. April est ravie de qu’il soit présent. Il lui apprend que quasiment tout l’hôpital est là, parce que tout le monde l’apprécie. Elle est émue. Elle lui demande de partir, sinon elle va se mettre à pleurer. Elle sait que c’est grâce à lui que ce mariage va avoir lieu. Owen lui assure qu’elle mérite tout ce qui lui arrive. De plus, il la trouve magnifique. Après l’avoir embrassée sur la joue et l’avoir félicitée, il quitte la pièce. Arizona est en larmes.

    Dans le couloir, Derek apprend à son épouse que Zola a pleuré quand elle a appris qu’elle ne pouvait pas accompagner son papa au mariage, mais qu’après elle s’est calmée. Meredith estime que leur petite fille a beaucoup de chances de pouvoir passer autant de temps avec lui. Il lui dit qu’il la trouve superbe. Elle le remercie pour ça et aussi pour lui permettre de se consacrer à ses recherches qui vont prendre plus de temps que prévu. Elle ne pourrait pas le faire s’il ne lui avait pas donné le temps dont elle a besoin. Elle sait que pour ça, il refuse beaucoup de choses, alors elle lui en est vraiment reconnaissante. Tout le plaisir est pour moi, répond-t-il. Ils s’embrassent.

    Jo attend à l’extérieur de la salle. Elle est heureuse de voir arriver Alex. Elle craignait qu’il ne puisse pas venir. Sans dire un mot, il la prend dans ses bras et l’embrasse avec fougue. Il lui dit ensuite qu’ils sont tous les deux la seule famille dont ils ont besoin. Ils resteront ensemble pour toujours. S’ils ont des enfants un jour, ils seront d’excellents parents. Il sera un très bon père et elle, elle sera une mère géniale. Il n’y aura qu’eux. Ils n’ont besoin de personne d’autre. Il lui demande ensuite si elle est d’accord. Elle répond par l’affirmative. Ils s’embrassent à nouveau.

    Leah aperçoit Richard sur un banc. Elle se précipite sur lui en criant qu’elle a besoin de son aide. Il doit venir avec elle. Il la suit sans poser de questions.

    La cérémonie de mariage va commencer. Arizona est la première à entrer dans la salle, un bouquet à la main. Elle échange un regard ému avec Callie. Meredith la suit. Elle sourit à son mari qui semble bouleversé par sa beauté, et elle lui fait un clin d’œil. Cristina ferme la marche. Elle remarque le regard désapprobateur, dégouté même, que lui lancent les sœurs d’April. C’est au tour de la mariée de faire son entrée, au bras de son père. Toute l’assemblée se lève pour l’accueillir. April est émue. De loin, elle sourit à son fiancé.

    Richard entre dans la salle d’opération. En un coup d’œil, il se rend compte que la situation est dramatique. Shane semble tétanisé, les deux mains sur la poitrine de Jimmy. Richard ordonne à voix basse à Leah d’aller se changer. Ensuite, sur un ton détaché, comme si de rien n’était, il demande à Shane ce qui se passe. Le jeune homme marmonne que c’est de sa faute. Richard lui dit qu’il va d’abord regarder ce qu’il y a. Il a entendu parler d’une déchirure dans le ventricule droit. Shane répète que c’est de sa faute. Il se revoit le jour de la tempête, lorsqu’il a envoyé Heather à la recherche de Richard. Celui-ci tente de le rassurer. Il a fait ce qu’il fallait. Tout va bien. Shane gémit qu’il est responsable. Il revit le moment où il a trouvé le corps d’Heather dans la cave de l’hôpital. Richard annonce qu’il pense qu’il va falloir procéder à un pontage. Essayant de sortir Shane de son inertie et de lui faire reprendre ses esprits, il lui demande son avis.

    April remonte l’allée vers l’autel, au bras de son père. Au passage, elle sourit à ses invités. Elle rejoint son fiancé.

    Richard assure Shane qu’il a fait ce qu’il fallait. Maintenant, pourquoi n’irait-il pas se reposer ? Il tente de retirer les mains du jeune homme du corps du patient mais Shane résiste. Il dit que quand il reviendra, elle (Heather) sera morte. Il est fautif. C’est lui qui l’a envoyée à la cave. Richard le supplie de le regarder. Enfin, Shane lève les yeux. Richard lui assure qu’il va s’occuper de tout, qu’elle va s’en sortir. Il conseille au jeune homme d’aller se reposer. Shane obéit enfin. Dès qu’il est sorti de la salle d’opération, Richard s’active. Il crie à Leah de revenir pour l’aider. Il demande aussi qu’on fasse venir quelqu’un du service de cardiologie.

    Le pasteur a entamé son discours. Selon lui, l’amour que se portent April et Matthew est le plus bel exemple de la puissance de Dieu. Il invite l’assemblée à prier. Le téléphone portable de Derek sonne. Tout le monde se tourne vers le chirurgien qui, embarrassé, se lève et s’éloigne, sous le regard curieux de son épouse et de Callie. Derek décroche et entend une voix lui dire que l’appel est urgent et lui demander de patienter. Quelques secondes plus tard, une autre voix l’invite à rester en ligne le temps qu’on lui passe le Président des Etats-Unis. Derek croit avoir mal compris et demande ce qui se passe. L’homme répète qu’il va le mettre en communication avec le Président des Etats-Unis. Derek reste bouche bée.

    De son côté, le pasteur continue son prêche. Il demande à Dieu de donner aux jeunes mariés la force de conserver leur amour inébranlable à travers les tempêtes qu’ils affronteront - émue, Arizona se tourne vers Callie qui lui sourit – et incassable face aux tensions – Miranda et Ben, le visage sombre, s’évitent du regard. Lorsque le pasteur évoque le mariage comme une promesse qu’on refuse de rompre, Cristina regarde en direction d’Owen. Derek vient se rasseoir, il semble bouleversé. Meredith lui sourit, il lui sourit aussi mais il reste tourmenté.

    Recouvert du sang de Jimmy, Shane est comme tétanisé, dans un ascenseur.

    Richard commence un massage cardiaque sur son patient.

    Le pasteur s’adresse à l’assemblée pour lui rappeler qu’ils sont tous là, famille et amis intimes des futurs mariés, pour assister à leur union. Il leur demande de promettre de les aimer et de les soutenir en tant que couple dans le futur. Si c’est le cas, ils doivent tous dire "oui". Tout le monde le fait sauf Jackson. Il se tourne vers Stephanie et lui présente ses excuses. Ensuite, il se lève et se met au milieu de l’année. Surpris, le pasteur s’arrête de parler. Tout le monde, y compris les mariés, se retourne vers Jackson qui se rassied aussitôt. Meredith échange un regard avec Cristina qui hoche la tête. Stephanie ne sait comment réagir. April et Matthew sont mal à l’aise. Le pasteur reprend son discours là où il en était resté. Après avoir hésité quelques secondes, Jackson se remet debout et lance à April qu’il l’aime. Stupéfaite, la jeune femme entend son ami lui dire qu’il l’a toujours aimée, qu’il aime tout chez elle, même les choses qu’il déteste. Matthew se retourne vers l’importun mais reste muet. Sous le regard halluciné des invités, Jackson dit à April qu’il veut être avec elle. Il l’aime et il pense qu’elle l’aime aussi. Gênée, April ne sait comment se comporter, elle n’ose même plus regarder son fiancé. Jackson lui demande s’il a raison. Stephanie est effondrée. Alex semble dégouté. Matthew regarde sa fiancée dans l’attente d’une réaction quelconque. April est tétanisée, elle semble manquer d’air.

     

    Voix off : L’échec est inévitable, inéluctable. Mais l’échec ne devrait jamais avoir le dernier mot. Vous devez vous accrochez à ce que vous voulez. Vous ne devez pas accepter non comme réponse et prendre ce qui vient à vous. Ne jamais renoncer. Ne jamais abandonner. Levez-vous. Levez-vous et prenez ce que vous voulez.


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Décembre 2013 à 20:00

    Bon épisode mais je suis déçue par le final, suis désolée mais on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'un final digne d'une série comme GA !!!

    Bien la peine de faire une saison en deux parties pour que le cliffhanger soit si convenu et plat..A un point que nous avons toutes pris le parti de chercher un truc extraordinaire alors que c'était aussi simpliste.
    Alors OK, c'était touchant, les réactions d'April, matthew étaient dans le ton mais bon sang, faut un peu plus pour me choquer !!!

    En conséquences, je ne dirais que ceci :

    L'avantage c'est que ce mariage n'aura pas lieu car Sarah Drew a dit que les Cliffs allaient étre résolus à la reprise pour le 10.13. Jackson et April, la réunion, je dis Finally parce que c'était un peu long (depuis le 9.07)

    Matthew va enfin disparaitre et on va pouvoir construire une SL autour de JAPRIL

    Le fait que Derek ait cette proposition de la part d'Obama, cela permettra d'ouvrir une SL pour MERDER où Derek acceptera ou pas la proposition (qui pourrait refuser franchement?) et au final, il a revenir sur sa proposition de rester en retrait pour mettre Meredith en lumière avec son essai et sa carrière. Il y aura des tensions, des discussions et au moins, nous aurons du MERDER...je me contente de peu mais c'est comme ça !!

    Entre deux hurlement et autres "insultes" Mer et Cris semblent être sur la bonne voie de cordialité..il était temps, tout ça pour ça, c'est vraiment à chier, les vies changent, les orientations professionnelles et privées divergent certes, c'est la vie mais il n'y a pas de quoi forcément se mettre dans la gueule depuis des mois !!!

    J'ai adoré la partie Alex/Jimmy, Jimmy va surement mourir mais pas tout de suite à cause de la "boucherie" made in Shane !!! J'espère que RIRI a sauvé Jimmy pour l'instant parce que je vois mal Shane rester à l'hosto et j'imagine la réaction d'Alex si c'est Jimmy est mort par la faute de Shane, vas y avoir du sport !!!
    Belle scène JOLEX, le "together Forever" était parfait et le baiser waoouhhhh (Justin chambers est viril mais plus délicat que KMK qui a, maintes fois, fracassé les lévres et les épaules de Sandra Oh)

    La SL Shane va me plaire même si je le déteste celui-ci mais là encore, on va nous dire qu'il a été odieux parce qu'il souffre d'un choc post-traumatique et hop, il sera réhabilité d'ici quelques épisodes...après quelques soins et un psy (si c'est la même que Bailey, elle me fait peur, moi j'ai une psy comme ça, je lui obéis au doigt et à l'oeil lool)

    Le mariage était très beau, j'ai beaucoup Aimé le jeu d'actrice de Sarah Drew, elle est capable de passer du comique à l'émotionnel larmoyant, on aurait dit qu'elle vivait son propre mariage !!!

    Que dire des regards des demoiselles....Arizona/Callie MER/DER et Cris m'a fait rire parce qu'elle a pu hériter des soeurs Kepner !!!

    les larmes sur commande d'Arizona, ses grimaces, j'y suis insensible...parce qu'elle passe de l'arrogance, de l'égoisme à une espèce de compassion/victimisation larmoyante mais quand elle veut. ça veut dire que, même dans une relation à deux, c'est elle qui décide le moment où il faut lui pardonner et accepter ses actes...si vous me trouvez insensible, j'assume complétement !!

    Si le but comme l'a dit Boa, c'est de fermer la SL Calzona de cette façon, aussi rapidement alors que CAllie a tapé le scandale, mis l'hosto sans dessus dessous, raconté sa vie à tout le monde pour arriver à cela...Ben c'est King-Kong qui plie devant Candy !!!

    Alors fermons le livre et passons parce que franchement, ça m'a saoulée !!!!!!!!
    De plus, je suis ravie de constater qu'Arizona s'est trouvée une copine qui la comprenne en la personne d'April...depuis son arrivée dans GA, elle se complait dans son monde où elle ne voit qu'elle, alors elle vient juste de se rendre compte qu'une vie sans amis, c'est une vie fade et morne !!!

    mes +

    JAckson le grand timide qui se lâche enfin
    MERDER sourires et regards, c'était trop beau !! surtout le clin d'oeil de Mer....
    Shane va enfin "payer" son comportement (même si nous allons devoir lui pardonner)
    Derek et son fils
    Jo et Alex

    mes -


    Calzona résolution rapide (pas que je suis inquiète mais j'ai toujours ce souci d'égalité entre les personnes et les couples et là, c'est pas le cas !!)
    Ben & Bailey = j'accroche pas, j'aime Bailey en maman célibataire et battante, depuis qu'il est revenu, j'ai l'impression qu'elle se bride et qu'elle n'est pas elle-même

    RDV le 27/02

    2
    Grey's Japril
    Samedi 14 Décembre 2013 à 20:13

    En tant que grande Fan de Japril c'est un épisode que j'ai adoré surtout les dernière minute. Cela fait un ans qu'on attend un éventuel retour du couple et même si interrompre la cérémonie est vraiment cliché cela reste troooop beau.

    On retrouve plein de clin d'oeil d'ancien moment de Japril et j'ai juste adoré

    Plus particulièrement la reférence à Mark Slone,

    Juste Magnifique .....

    J' attend avec  IMPATIENCE la réponse et je croise les doigts pour que Japril reste. Car il reste à met yeux l'un des plus beau couple (cela reste mon avis bien sur)

     

     

     

     

     

     

     

    3
    Samedi 14 Décembre 2013 à 20:56

    @grey's April

    je dois dire que je suis et je resterais une MERDER fan parce alchimie, histoire et des tas d'autres raisons mais j'ai toujours beaucoup aimé Jackson et je commence à apprécier April..alors oui j'aimerais voir April et Jackson ensemble.

    Auparavant, je trouvais que ce couple, c'était la carpe et le lapin, un couple mal assorti qui ne me faisait pas rêver et puis je dois avouer que j'ai changé d'avis sur April. Je trouve que son personnage a pris une autre dimension et surtout, je trouve que Sarah DREW est une excellent actrice, capable de passer du rire aux larmes, très expressive, très pro et à fort potentiel, comme je l'ai dit dans mon com, j'ai eu le sentiment que j'assistais à son vrai mariage pendant cet épisode !!

    je suis très sensible au jeu des acteurs parce que même si l 'histoire est merdique et/ou bancale, un acteur/une actrice peut la sublimer et la rendre plus "acceptable".

    On va dire que je m'acharne mais selon moi, Jessica Capshaw n'a pas cette capacité à m'émouvoir ou me faire accrocher, c'est fou mais je trouve qu'elle surjoue, qu'elle ne coordonne pas le geste et la parole...j'ai énormément de mal avec elle et forcément, tout ce qu'elle peut jouer ou essayer de faire, ça tombe à plat....c'est d'autant plus flagrant quand on la compare à Sarah Drew, Ellen Pompeo et SAndra Oh !!! la scène où Meredith et Cris se disputent, APril qui engueule ses deux collègues, c'était d'anthologie !!!

    4
    Filibo
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 04:21

    Bonsoir à tous, merci pour le résumé  c’était un bon épisode mais le cliffhanger est plus que décevant.
    Déjà faire un final de mi-saison et un cliffhanger sur le mariage d’April il faut oser ceci alors que son personnage n’a jamais été vraiment apprécié (le sondage paru récemment l’illustre parfaitement) ajoutons à cela un cliffhanger plat, décevant et des plus classiques ce n’est pas de cette manière que le public sera au rendez-vous bien au contraire !!!
    Qu’est-ce qu’il leur faut de plus pour comprendre et agir en conséquence ?

    Ceci dit je le répète cet épisode était bon.
    Pourquoi Jackson a t-il  attendu tout ce temps pour faire sa déclaration à April ?
    Enfin à présent qu’il l’a faite que va-t-elle répondre ?

    Puisqu’on parle de mariage c’est à se demander pourquoi Miranda s’est-elle remariée ?   
    Ben lui dit à nouveau que c’est parce qu’il veut être auprès de sa famille ? Et lui quand il répond qu’heureusement qu’il est là étant donné ce qu’elle traverse en ce moment elle ne trouve rien d’autre qu’à répondre que si son état s’est aggravé c’est parce qu’il abandonné le programme et qu’il est revenu s’installer définitivement à Seattle.
    Elle n’est pas que déçue qu’il ait abandonné le programme parce que si ce n’est que ça il peut très bien reprendre en intégrant le programme du G+SMH, c’est plus que ça son comportement laisse à penser que son mari la gêne et là  ça craint parce que ça veut dire bien qu’étant mariée  elle préfère son statut de mère célibataire, eh bien si tel est le cas  je le répète pour quelle raison  s’est-elle remariée ?
    Le malaise qui semble s’être installé entre eux est-ce que ça signifie qu’on se dirige inéluctablement vers un divorce ?
    Nous verrons bien, en tout cas j’ai bien aimé la scène entre Richard et Miranda au début de l’épisode.

    Richard justement que ça fait du bien de le voir opérationnel   , il a très bien agi avec Shane même s’il est clair qu’il n’a pas bien compris de qui et de quoi Shane était en train de parler.
    Alors lui il est clair qu’il a pété les plombs et pas qu’un peu, mais il aurait dû réagir beaucoup plus tôt  face à son insubordination parce qu’un changement de comportement aussi brutal s’est dû à quelque chose.
    Il crie après ses supérieurs Derek a été le premier à en faire les frais lorsqu’il lui crie dessus ; en lui disant qu’il ne veut plus travailler avec lui, ensuite il s’en prend à Meredith par deux fois la première fois au sujet de l’imprimante , la seconde fois dans l’ascenseur et personne ne réagit à part Meredith qui dit qu’elle trouve que le résident a changé, qu’il n’est plus le même qu’à son arrivée et cela seulement la semaine dernière. Elle en informe Christina mais ce n’est pas seulement sa consœur qu’il faut informer, en premier lieu elle aurait dû en parler au chef et ensuite celui-ci ensuite en informer tous les membres du Conseil afin qu’ils se réunissent et convoquer ce jeune homme afin de lui demander ce qui se passe, pourquoi il agit ainsi ?

    En faisant cela on aurait pu éviter certaines choses, enfin heureusement que Christina finit par ouvrir les yeux sur son comportement dans cet épisode, mais là elle fait part de ses inquiétudes mais elle aurait dû en faire part à Owen également surtout qu’elle a remarqué qu’il faisait des heures supplémentaires elle aurait dû prendre des mesures plus coercitives que de simplement lui demander de rentrer chez lui et de prendre un jour de repos et ce en dépit du fait qu’il dise qu’il aille bien et que soi-disant il n’aurait pas atteint le nombre d’heures obligatoires qu’il est censé effectuer.

    Suite à son comportement au bloc nul doute qu’ils prendront des mesures en l’éloignant des salles d’op, et en l’envoyant se soigner sur le plan psychique mais encore une fois on aurait pu éviter cela s’il avait réagi dès le départ parce que là à cause de tous ces manquements il a dépassé les limites et qui en a fait les frais c’est Jimmy quoi !!
    Vu l’état critique dans lequel il se trouve il y a de fortes chances qu’il ne s’en tire pas mais j’espère qu’il ne va pas mourir tout de suite parce qu’Alex  vient juste de faire la paix avec son père et qu’il risque de le perdre dans de telles circonstances tout ça à cause de l’entêtement et de la folie d’un résident.
    En tout cas j’espère qu’ils vont tirer des leçons de tout ça ce n’est pas normal par exemple qu’on puisse trafiquer aussi facilement  les  heures de boulot.
    Il s’agit de vies humaines !!!

    Beau moment entre Alex et Jo, tout comme Derek et Meredith (avant    et pendant le mariage le regard de Derek    )et comme Docteur Roudoudou je n’ai vu que les bisous, le regard admiratif de Derek, les remerciements ce n’est qu’après que j’ai compris pourquoi cette scène parce qu’à mon avis il a dû accepter la proposition faite par le Président OBAMA  (    au Docteur Boa- Choko  qui avait été la toute première à deviner que cet appel viendrait du Président des Etats-Unis en personne )en même temps qui pourrait refuser une telle opportunité qui se présente une seule fois dans la vie, et comment refuser de servir son pays ?
    En tout cas moi je suis impatiente de voir comment cette storyline sera menée ?
    Je sais que je radote mais c’est toujours un bonheur de voir baby Bailey et son papa     , par conte ma Zola    me manque même si on parle d’elle à chaque épisode ou presque.

    Meredith/ Christina je suis d’accord avec vous toutes tout ça pour ça enfin heureusement semble prendre fin il était temps parce que c’est du gâchis selon moi !!!

    Enfin Christina est candidate au Prix Harper AVERY il y a un conflit d’intérêt elle ne devrait même pas être candidate étant l’importance de la Fondation au sein de l’hôpital, c’est étrange tout de même.   

    Enfin Calzona que je déteste ces femmes     déjà la semaine dernière je n’avais pas du tout apprécié que Callie ramène la situation à elle lorsqu’avec Derek ils s’occupaient de Becca !!!
    Ce n’est pas elle qui disait à Arizona la semaine dernière qu’elle ne voit pas pourquoi elle sourirait parce que l’essai était un échec ?
    Et là dans cet épisode elle s’attribue l’essai de Derek comme étant le sien associant Arizona parce que c’est elle qui le lui a inspiré, là elle est ravie l’essai évolue bien ( c’est bien  je suis contente pour eux   ) mais l’attitude de Callie  montre qu’il faut que tout aille dans son sens, que tout tourne autour d’elle et qu’elle n’est là que pour la gloire.   
    Enfin Arizona ce n’est pas mieux pleurer sur son sort le jour du mariage de sa collègue, qui s’aime s’assemble elle est comme sa compagne tout doit tourner autour d’elle comme d’habitude j’ai envie de dire.   
    Ce n’est pas April qu’il faut dire tout cela mais c’est à sa compagne la seule chose positive dans tout ça c’est le fait qu’elle semble accepter la personne qu’elle est devenue et donc son handicap.

    En tout cas bravo à April d’avoir  fait taire ses demoiselles d’honneur !!!
    Cette première partie de saison est passée bien vite rendez-vous l'année prochaine pour la suite.
    Bonne nuit à tous.

     PS: UN GRAND    à SARAH DREW qui a été SUPER dans cet épisode!!!

    5
    Béné@
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 10:20

    Mon comm’ avec un peu de retard. Et bien, j’ai vraiment bien cet épisode. Je trouve qu’il y avait du rythme, de jolis moments, des moments de tension… en bref, une belle remontée comparé aux derniers épisodes.


    Je commence par Merder (ben oui, on ne se refait pas !). Une seule scène, mais un bel échange entre eux. Et tous ces regards à « l’église ». Je suis vraiment une fan irrécupérable. En quelques regards, ils arrivent à me faire fondre. L’alchimie entre les deux acteurs est vraiment parfaite.


    Après, je me doute que cette scène et l’appel du Président ne seront pas compatibles, et que ça va nous amener sur un terrain glissant. On verra quel sera l’engagement que prendra Derek et le temps qu’il y consacrera, mais je ne le vois pas refuser une demande du Président himself. Compromis en vue, et peut-être une nounou ?


    Je suis contente qu’on semble être arrivé au bout de la guerre MerCris. Elles s’expliquent, s’excusent chacune à leur manière pour finalement se complimenter l’une et l’autre et en arriver à la conclusion que leurs chemins se séparent, simplement. Je vais préférer la fin de saison au début quant à leur « relation », c’est sûr. Je suis contente qu’on sorte de cette SL qui nous a amené quelques incohérences au niveau de leur personnalité.


    Cris/Shane : Je suis contente que Cris l’ait enfin remis à sa place (trop gentiment ceci dit !) et qu’elle stoppe sa stupide relation basée sur le sexe pour la détente. Une misère en moins. Shane m’a carrément fait halluciné pendant l’épisode. En plus d’être arrogant, de prendre le lead sur tout et n’importe quoi, il est aussi surexcité, en manque de sommeil et complètement à l’ouest. Il est limite schizo dans cet épisode. On verra comment ce qu’il a fait l’affectera et comment la mort d’Heather reviendra sur le tapis. Mais pour l’instant, je n’arrive pas à avoir d’empathie pour lui.


    Jo/Alex/Jimmy : J’ai adoré Alex dans cet épisode. Il prend ses responsabilités et explique le fond de sa pensée à son père. Puis, il arrive à lui pardonner, bien que très froidement.  Grande joie : on a eu une belle scène de couple Jo/Alex : Superbe déclaration et superbe baiser ! Juste parfait.


    Callie/Arizona : Pas grand-chose à dire. Trop proches, trop de sourires de Callie et trop de pleurs d’Arizona. JCap n’a d’ailleurs pas réussi à m’émouvoir. Les pleurs étaient trop surjoués.


     


    Et enfin… April, son mariage et ses 2 amoureux : A ma grande surprise, j’ai aimé tout ce qui se rapportait au mariage ! A commencer par April. Comme la majorité d’entre vous l’a souligné, le jeu de Sarah Drew était top. J’ai beaucoup aimé ses interactions avec ses demoiselles d’honneur. C’était marrant, léger et ça passait vraiment bien. Et puis sa réaction lors de l’intervention de Jackson était très juste.


    Jackson qui interrompt la cérémonie, je suis d’accord, c’était convenu. Mais sa déclaration à April était juste magnifique. J’ai aussi adoré le fait qu’il y aille une première fois, se ravise et retrouve le courage d’y aller. C’était une très belle scène.


    J’ai beaucoup aimé April dans cet épisode (grâce à SD sans doute !). Et je deviendrais une supportrice  de Japril grâce à cette scène. Je les avais déjà bien aimé en début de saison 9, avant que ça parte en cacahuète et qu’April redevienne trop « April ». J’espère que ça va évoluer dans le bons sens et qu’on ne va pas avoir un 48ème retour en arrière.


    Voilà, un très chouette épisode, avec une fin un peu trop convenue, mais néanmoins très sympa. Et puis, je préfère ça à un énième accident où Matthew meurt tragiquement. April en veuve éplorée remplie de culpabilité… bof !


     


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :