• Episode 10.19 : I’m Winning

    Photobucket

    Titre français : La nomination

    Scénariste : Joan Rater

    Réalisateur : Kevin McKidd

    Diffusion Etats-Unis : 10 avril 2014 sur ABC

    Diffusion France : 27 mai 2015 sur TF1

     

    Voix off : Le Harper Avery est un des plus grands prix qu'un chirurgien puisse gagner. Ils appellent toujours les nommés le même vendredi du même mois à 8 h du matin, heure de la côte est, 5 h du matin à Seattle. Ma mère a été nominée cinq fois. J'ai déjà vécu ça avant. Si le téléphone sonne, tout change. Tout à coup, vous êtes une superstar. Sinon... Je ne sais pas. Ma mère était une superstar. On l’a toujours appelée.

     

    Meredith et Cristina dorment dans le lit de cette dernière. A 5h précises, le réveil sonne. Les deux femmes se réveillent en sursaut. Meredith se dépêche de retirer le bandeau qu’elle avait sur les yeux tandis que Cristina réclame son téléphone portable, parce qu’elle a peur qu’il ne fonctionne pas. Meredith la rassure, la batterie du téléphone est chargée et la sonnerie est activée. Fébrile, Meredith prend un tube de rouge à lèvres et le passe à son amie, en lui recommandant d’en mettre. Cristina sous-entend que tous ces efforts pourraient être inutiles. Meredith lui dit que c’est impossible. Elle sait par Catherine Avery que le nom de Cristina est repris sur la liste des nominés, en raison du caractère innovant de son projet. Enthousiaste, Meredith ajoute que grâce à ce dernier, on va pouvoir imprimer des cœurs et sauver des vies. Cristina lui demande l’heure. Les yeux fixés sur le téléphone, Meredith répond qu’il est 5h01. Alex et Jo apparaissent dans l’embrasure de la porte. Ils veulent savoir si Cristina a déjà reçu l’appel tant attendu. Pas encore, grommelle l’intéressée avant de gémir. Alex et Jo viennent s’asseoir sur le lit tandis que Meredith fait le point de la situation. Il y a cinq nominés qui sont classés par ordre alphabétique, ce qui fait que Cristina est la dernière. La sonnerie d’un téléphone résonne. Cristina enrage quand elle réalise que c’est celui de Jo. Celle-ci répond brièvement à Shane qui vient aux nouvelles. Les secondes s’écoulent. Meredith regarde avec inquiétude Cristina qui ne quitte pas son téléphone des yeux. Tout à coup, Cristina se tourne avec un air désespéré vers son amie et lui demande ce qui va se passer si on ne l’appelle pas. Meredith ne sait que lui dire. Mais le téléphone sonne enfin, ce qui est accueilli par les cris de joie et d’excitation des trois femmes, à tel point qu’Alex place ses mains sur ses oreilles. Cristina est tellement fébrile qu’elle ne sait pas trop bien ce qu’elle doit faire. Alex lui dit de répondre à l’appel. Cristina précise que ce dernier vient de Boston, ce qui prouve bien que c’est la Fondation Avery qui l’appelle. Meredith lui donne ses dernières recommandations, il faut qu’elle soit courtoise et humble, qu’elle dise merci mais sans se mettre à plat ventre. Elle est Cristina Yang et elle va changer la face de la médecine. Alex, qui en a plus qu’assez de ces atermoiements, conjure Cristina de répondre à l’appel. Celle-ci exige le silence avant de se mettre debout sur le lit et de décrocher. Elle répond à son interlocuteur d’une voix calme et posée.  

    Stephanie, Leah et Jo commentent l’évènement, et plus particulièrement le fait que Shane a déclaré que Cristina et lui avaient été nominés pour le plus grand prix médical du pays. Stephanie pense que leur camarade va devenir insupportable. Leah lui rappelle qu’elle peut mater le jeune homme puisqu’elle a encore le droit de lui prendre toutes les tâches qu’elle trouve intéressantes. Stephanie refuse de gâcher la joie de son camarade, elle n’est pas aussi méchante que ça. Au passage, Jo salue Francesca, la jeune adolescente que Cristina a soignée il y a peu.

    En arrivant à l’hôpital avec ses enfants, Derek a croisé Callie et Arizona a qui il montre la photo que Meredith lui a envoyée, celle de Cristina au moment où elle a reçu l’appel lui annonçant qu’elle était nominée pour le Harper Avery. Callie remarque immédiatement que leur camarade porte du rouge à lèvres à 5h du matin, elle trouve ça mignon. Arizona salue Francesca qui passe à côté d’eux et lui rappelle qu’elle ne doit pas tarder à retourner dans sa chambre, pour être disponible quand les médecins feront leur tour. Derek avertit Callie qu’une fois qu’il aura conduit ses enfants à la crèche, il la retrouvera en MEG (magnétoencéphalographie : technique de mesure des champs magnétiquesinduits par l'activité électrique des neurones du cerveau). Une fois Derek parti, Arizona questionne sa compagne sur la MEG. Callie lui apprend que cette technique va leur permettre de mieux sélectionner les candidats de leur essai. Arizona croit savoir que cette technologie coûte assez cher. Callie le confirme, en ajoutant que le fait que Derek travaille pour le gouvernement est un avantage. Arizona comprend que Callie fait tout ça parce qu’elle veut avoir le Harper Avery. Callie rétorque qu’elle veut permettre aux personnes amputées d’utiliser la robotique mais si elle peut gagner un Harper Avery grâce à ça, elle ne dira pas non. Arizona pense que l’heure de gloire de sa compagne est arrivée. L’époque où elles devaient consacrer le plus clair de leur temps à un bébé est terminée puisque maintenant, Sofia reste à l’école presque toute la journée. Callie n’en est pas aussi sûre. Comprenant que cela signifie qu’elle envisage peut-être d’avoir un autre enfant, Arizona lui fait remarquer qu’elles devraient y renoncer tant qu’elles ont l’avantage. Callie ne lui donne pas tort. Elles ont déjà une fille relativement parfaite. Pourquoi tenter le diable ? Arizona est tout à fait d’accord. Ne pas avoir d’autre enfant va lui permettre de se consacrer à son objectif. Callie lui demande si elle veut, elle aussi, décrocher un Harper Avery. Peut-être, répond Arizona. Les deux femmes partent chacune de leur côté.

    En sortant d’un ascenseur, Jackson croise Francesca qui lui demande si son nom de famille a un rapport avec le prix Harper Avery. Il lui apprend qu’effectivement, le prix porte le nom de sa famille. Il s’apprête à lui demander où elle a entendu parler de ce prix lorsque les portes de l’ascenseur se referment sur l’adolescente. April sort de la cabine voisine. Elle apprend à son mari qu’elle est rentrée chez eux parce qu’elle voulait se changer après avoir soigné une blessée par balles qui avait beaucoup saigné. Jackson évoque la nomination de Cristina. April a du mal à croire que son mari n’était vraiment pas au courant. Jackson lui promet qu’il ne lui a pas menti. Il n’était au courant de rien car le comité de nomination est totalement indépendant de la Fondation. Il est donc comme tout le monde. Mais en beaucoup plus canon, précise April. Il l’accompagne dans les vestiaires. Il est surpris de voir que sa femme porte un maillot de bain sous ses vêtements. Elle lui explique qu’elle n’a pas eu le choix, parce qu’elle n’a plus de sous-vêtements propres et qu’elle n’a pas eu le temps de faire la lessive. Jackson ne comprend pas pourquoi elle n’a pas fait appel aux services d’une blanchisserie. April réplique qu’ils ont une très bonne machine à laver chez eux. De plus, elle estime que payer quelqu’un pour laver son linge, c’est une dépense inconsidérée, tout comme le café que boit son mari. A raison de 6 cafés par semaine, à 4$ la tasse, cela fait environ mille dollars par an que Jackson jette par la fenêtre. Ce dernier rétorque que ce n’est pas comme s’il dépensait cet argent avec des prostituées ou en jet privé. Ce n’est qu’un café latte. April lui annonce qu’elle va lui acheter un appareil avec lequel elle lui apprendra à faire lui-même des cafés latte. Coquin, il lui demande si elle le fera en maillot de bain. Elle se met à rire.   

    Francesca entre dans la chambre de Braden pour lui apprendre que c’est la folie aux urgences, à cause d’une fusillade qui a eu lieu la veille. En néonat, il y a aussi un bébé prématuré qui a pris 60g en une semaine et que les infirmières semblent trouver trop gros. Francesca leur a d’ailleurs dit que le bébé ressemblait à un rat ou à une taupe. Et enfin, il y a Cristina qui a été nominée pour un prix, ce qui fait que tout le monde la jalouse. Braden, qui est toujours en isolement, répond d’un ton peu enthousiaste que ça a l’air cool. Francesca trouve que ça ne l’est pas autant que les jouets qu’il a reçus de ses parents. Mais Braden ne manifeste aucune joie. Il est évident qu’il souffre de devoir rester enfermé dans sa bulle. Francesca lui rappelle qu’il va peut-être pouvoir sortir de sa bulle, si les résultats de ses derniers examens sont bons. Voilà justement les médecins qui arrivent. Francesca sort de la chambre, après avoir invité l’adolescent à venir lui rendre visite dans la chambre de son frère.

    Miranda et Alex entrent dans la chambre de Braden, en compagnie des parents de ce dernier. Braden remarque immédiatement que sa mère pleure et lui en demande la raison. Incapable de lui répondre, elle préfère s’en aller. Miranda apprend à l’enfant que malheureusement, le taux de ses lymphocytes T est toujours nul. Alex ajoute que l’infection a presque disparu mais que le fait que le taux de lymphocytes n’ait pas bougé est un problème. Braden ne comprend toujours pas pourquoi sa mère pleurait. Il est certain que les médecins vont trouver une solution. De toute façon, il ne peut pas vivre toute sa vie dans une bulle. Son père lui dit que ce n’est pas aussi simple. Etant donné que son corps n’est pas capable de combattre les infections et que les enzymes ne fonctionnent plus, il n’y a pas d’autre moyen de le préserver. Alex précise qu’ils cherchent toujours un donneur compatible en vue d’une greffe de moelle osseuse. Braden n’y croit pas trop. On lui cherche un donneur depuis qu’il est bébé, sans succès. Il veut savoir ce qui se passera si la transplantation n’est pas possible. Miranda est obligée de lui avouer qu’aucun autre traitement n’existe pour le soigner. Les médecins y travaillent mais pour l’instant, le seul endroit où Braden soit en sécurité, c’est cette bulle.

    Owen croise Francesca dans un couloir et lui fait remarquer qu’elle est en retard. Elle réplique qu’il est le seul à être en retard, puisqu’elle n’est plus une patiente et que donc elle n’est plus obligée d’être présente lorsque les médecins font leur tournée. Owen le reconnait. Elle lui propose de faire la course. Ils se mettent à courir. Owen laisse gagner la jeune fille même s’il feint d’être déçu. Ils entrent dans la chambre où toute la famille de Francesca est réunie tandis que Cristina et Arizona sont en train d’examiner le jeune Link, qui est dans le coma. Cristina demande à l’adolescente comment elle se sent. Tandis que la jeune fille lève ses deux pouces en l’air, Owen explique qu’elle vient de le battre à la course, preuve que tout va bien. Cristina est contente, parce que cela signifie que le pacemaker qu’elle a posé sur l’adolescente fonctionne bien. Par contre, elle est fort contrariée de voir que l’autre sœur, Ivy, mange des chips pour le petit-déjeuner. Ivy lui rappelle qu’elle lui a demandé de grossir. Cristina ne lui rend pas ses chips pour autant. Arizona mentionne que deux semaines après avoir été opérée, la jeune fille se porte bien. En ce qui concerne Link, dont le cas est résumé par sa sœur Francesca, il attend une transplantation. Suite à la cardiomyopathie, dont on ne connait toujours pas l’origine, son état de santé s’est rapidement détérioré. On a tenté de lui mettre un cœur artificiel mais cela a échoué à cause de la coagulation. Link est maintenant placé sous oxygénation extracorporelle. Cristina félicite Francesca pour son compte-rendu, assurant qu’elle n’aurait pas fait mieux. Jon, le père, aimerait savoir où les médecins en sont avec le centre de transplantation. Owen assure que l’enfant est en tête de liste. La mère, Sabine, veut connaitre l’espérance de vie de son fils dans de telles conditions. Au moins une semaine, répond Cristina. Jon a l’impression qu’ils vont devoir prier pour un miracle. Sa femme lui rappelle qu’ils en ont déjà eu un, avec Ivy. Pourquoi pas un autre alors ? Cristina tente de rassurer les parents. Les médecins ne comptent pas rester sans rien faire, ils sont en train de chercher d’autres solutions. Après avoir rappelé à Ivy qu’elle devait avoir une nourriture saine, elle sort de la chambre en compagnie de ses collègues, en emportant le paquet de chips.    

    Elle explique à Owen et Arizona qu’elle a pris contact avec des médecins de Stanford pour obtenir des renseignements sur une expérience de cœur artificiel implanté sur des animaux, en vue d’empêcher la coagulation. Cela n’a jamais été tenté sur un être humain mais étant donné que Link est un enfant, cela pourrait marcher. Elle promet de les tenir au courant dès qu’elle aura eu de plus amples informations. Owen lui demande si elle compte agir comme si cette journée n’avait rien d’exceptionnel. Elle répond que oui, parce que cette journée est effectivement on ne peut plus normale. Cette réponse ne convient pas à Arizona qui veut tout savoir dans le moindre détail, à commencer par ce que les gens du comité de nomination ont dit et ce que Cristina a répondu. Ça tient en deux mots, "Félicitations" et "Merci". Cristina insiste sur le fait que cela n’est qu’une nomination. Bien sûr, elle en est très heureuse mais elle a encore beaucoup de travail qui l’attend et elle veut se concentrer là-dessus. Elle ne veut surtout pas qu’on en fasse toute une histoire. Owen et Arizona échangent un regard inquiet avant d’essayer de la retenir sous prétexte d’aller prendre un petit déjeuner. Cristina refuse, les chips lui suffisent. Elle ouvre une porte et est accueillie par des cris et des applaudissements. Tout le personnel du service chirurgie s’est réuni dans le grand hall pour fêter sa nomination. Ils lèvent tous une flute de champagne pour la saluer. Cristina demande discrètement à Owen qui a l’idée de cette réception. Il lui apprend que c’est Meredith. Cristina est touchée. Les deux femmes se sourient.

    Richard, qui est plus que ravi par la nomination de Cristina, suggère aux jeunes résidents de s’imprégner de l’innovation, de l’imagination et de l’excellence qui flottent autour d’eux. Stephanie réplique que tout ça flotte surtout autour de Cristina, laquelle est monopolisée par Shane. Richard rétorque qu’il ne parlait pas que de Cristina, mais aussi de Derek qui teste une nouvelle machine qui pourrait être capable de lire les émotions, ce qui pourrait avoir un impact sur le travail qu’il mène avec Callie. Jo mentionne que c’est elle qui travaille avec Callie maintenant. Richard ajoute qu’il y a aussi Meredith qui va procéder à une transplantation de rein entre deux séropositifs, ce qui est une première dans l’Etat de Washington depuis le vote récent d’une loi. Leah rappelle à ses camarades qu’elle va assister Meredith sur cette intervention. Richard poursuit en évoquant les recherches que fait Miranda en vue de soigner Braden. Il s’étonne de voir que Stephanie ne réagit pas à ce qu’il vient de dire. La jeune femme lui apprend avec dépit que Miranda ne fait rien. Elle passe ses journées à faire des recherches sur Internet. Richard estime qu’il est injuste de dire que Miranda ne fait rien. En effectuant ces recherches, elle fait travailler son cerveau et elle développe son inspiration. Pour le moment, ça ne ressemble peut-être à rien mais un jour, ce sera un feu d’artifice, comme celui du 4 juillet. Il conseille aux résidents de ne pas cligner des yeux pour le pas le manquer. Après son départ, Shane compare la situation de Miranda avec ce qui s’est passé pour Cristina et lui, au début beaucoup de recherches sur un ordinateur et maintenant, voilà où ils en sont. Agacée par son arrogance, Stephanie lui apprend qu’elle avait l’intention de le laisser tranquille ce jour là mais qu’elle vient de changer d’avis au vu de son comportement. Shane comprend alors qu’il va être obligé d’échanger son activité avec celle de la jeune femme. Il argumente qu’elle a tort, parce qu’il n’est pas censé faire quelque chose de très intéressant, il doit juste imprimer des conduits en 3D. Malheureusement, Stephanie reste inflexible. Elle s’en va après lui avoir souhaité un bon 4 juillet avec Miranda.  

    Meredith et Leah sont dans la chambre de leurs patients afin d’avoir la confirmation qu’ils sont toujours d’accord pour la transplantation de rein et qu’ils sont conscients de ce que cela implique. Leah demande donc à celui qui va subir la greffe, Keith, s’il a bien compris que le rein qui va lui être donné provient d’un donneur infecté par le virus HIV. Il répond que oui, puisque le rein vient de son ami Marty et qu’il était là le jour où ce dernier a appris qu’il était séropositif. Après avoir précisé que le fait de mélanger deux souches du virus n’entraine pas forcément un risque de surinfection, Leah demande à Keith s’il est toujours d’accord pour subir l’intervention. Il répond très solennellement qu’il le veut, ce qui donne l’impression à Marty qu’ils sont en train de se marier. Keith plaisante sur le fait que Marty n’y connait rien en mariage puisqu’il a toujours collectionné les petits amis par peur de s’engager. Leah demande ensuite à Marty s’il comprend que les risques d’un don d’organe sont relativement les mêmes que ceux courus lors de toute intervention chirurgicale, à savoir l’infection et l’hémorragie. Elle précise que mourir après avoir donné un rein est extrêmement rare. Marty la prie de définir "extrêmement". Meredith précise que le taux de mortalité est de 0,06%. Marty semble embarrassé. Il se tourne vers Keith qui lui rappelle qu’ils ont vécu des situations pires que celle-là. Marty a un petit rire emprunté avant de donner son accord d’un simple signe de tête.   

    C’est Jo qui va servir de cobaye pour tester la nouvelle machine que Derek et Callie comptent utiliser pour leur essai. Derek explique à la jeune femme qu’ils ont besoin d’être sûrs que les patients de l’essai sont des personnes motivées, stables et en bonne santé mentale et que la machine est là pour les aider à les trouver. Callie ajoute que Jo va leur servir de repère. Ils vont lui montrer quelques images et examiner ses réactions. La première image est celle d’un requin. Sur leur écran, Derek et Callie constate que certaines zones du cerveau se teintent de bleu, tandis que les amygdales deviennent rouges. Derek explique à Callie que les amygdales sont stimulées par les émotions négatives, telles que la peur, la colère ou la haine. Il annonce qu’il va maintenant examiner la réaction du noyau acumbens, à savoir le centre du plaisir. Les deux médecins sont étonnés de constater que les réactions cérébrales de Jo n’ont pas changé à la vue d’un mignon petit chat. Derek demande à la jeune femme si elle n’aime pas les chats. Elle répond qu’elle les déteste. La photo d’une belle plage de sable blanc ne change rien. Jo reconnait que la plage est pour elle synonyme de sable dans les yeux et de cancer de la peau, et ça lui rappelle aussi le fait qu’elle n’a jamais pu partir en vacances quand elle était enfant. Le bipeur de Callie sonne. Après avoir lu le message, Callie annonce à Derek qu’elle va devoir partir pour d’occuper d’une fracture ouverte d’un radius. Sur l’écran, un gros point vert apparait au milieu du cerveau de Jo. Derek comprend qu’il vient de trouver quelque chose qui rend la jeune femme heureuse. Callie est ravie de voir à quel point Jo a apprécié son bref passage en ortho. Elle demande à la jeune femme si elle veut s’occuper de cette fracture. Jo opine vivement de la tête tandis que le point vert sur l’écran scintille de plus belle. Callie apprécie beaucoup le nouveau jouet qu’est la MEG.

    C’est sans chaleur que Miranda accueille Shane. Elle lui demande si Cristina est devenue trop fantaisiste pour lui pour qu’il ait daigné rejoindre l’équipe B. le jeune homme répond qu’il est intéressé par le travail qu’elle mène. Sans doute pas dupe, Miranda ajoute que le séquençage du génome humain représente l’avenir de la médecine. Même s’il ne s’agit pas d’une intervention captivante, cela sauvera des vies un jour. Elle demande à Shane s’il veut sauver des vies ou s’il préfère aller à une cérémonie de remise des prix. Shane répond bien évidemment qu’il préfère sauver des vies. Miranda assure qu’il ne faut pas se méprendre. Elle est heureuse pour Cristina, elle a d’ailleurs toutes les raisons de l’être puisque c’est elle qui l’a formée. D’une certaine façon, c’est comme si c’était elle qui avait été nominée. Meredith apparait tout sourire à la porte du laboratoire pour avertir sa consœur que Marty et Keith ont donné leur accord pour la transplantation. Miranda manifeste un certain dédain pour cette intervention prestigieuse. Meredith lui rappelle que c’est elle qui doit prélever le rein du donneur. Amère, Bailey lui dit qu’elle sait qu’elle va devoir se charger des basses besognes tandis que Meredith pratiquera une intervention susceptible de lui rapporter des récompenses. Elle lui demande de la biper quand elle sera prête. Une fois que Meredith est partie, Miranda rappelle à Shane que c’est elle aussi qui l’a formée.     

    Cristina téléphone à un des médecins de Stanford pour avoir des renseignements sur les recherches qu’ils ont menées sur la coagulation des animaux. A l’énoncé de son nom, l’autre médecin sait immédiatement qu’il a affaire à une des nominées du Harper Avery. Cristina lui rappelle que rien n’est gagné, car quatre autres excellents médecins sont en lice. Elle en revient ensuite au sujet qui la préoccupe, à savoir si les expériences menées sur les moutons pourraient être mises à profit dans le cas de Link. Pendant qu’elle converse avec son interlocuteur lequel semble plus intéressé par le travail qu’elle mène que par le cas du patient, Link fait un arrêt cardiaque. Le personnel se précipite à son secours. Il faut quelques secondes pour que Cristina ait son attention attirée et réalise ce qui se passe. Elle laisse aussitôt retomber le combiné du téléphone pour se précipiter au secours du garçonnet. Elle demande à une infirmière de biper Owen et Arizona. Francesca, qui jouait dans le couloir, assiste à la scène. Même si elle est apeurée, elle a la présence d’esprit de prendre le combiné du téléphone et de prévenir le correspondant que le Dr Yang n’est plus disponible.  

    Les examens ont révélé que, malgré le traitement médical, Link coagule. Cristina en informe Owen et Arizona, en leur précisant qu’elle ne peut pas donner plus d’anticoagulants car cela provoquerait une hémorragie. Owen ne voit pas d’autre solution que d’obtenir le cœur artificiel mis au point à Stanford. Cristina lui révèle que cela ne va pas être possible, car l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux ne veut pas que ce cœur soit utilisé pour un être humain sans que d’autres essais soient faits sur les animaux. Cela prendra encore au moins six mois. Owen ne voit plus rien d’autre à faire que d’espérer un appel du Centre des greffes. Arizona précise que ça doit arriver le jour même.

    Marty est dans sa chambre, comme tétanisé. Meredith et Leah entrent dans la pièce pour préparer le patient avant son intervention. Il leur apprend qu’il a changé d’avis et qu’il ne veut plus donner son rein. Il a réfléchi à ce que Keith avait dit, à savoir qu’ils avaient surmonté des choses bien plus graves que celle-là. C’est tout à fait vrai. Bon nombre de leurs amis sont morts alors qu’eux, ils sont toujours vivants. Et lui, cela fait longtemps qu’il est en bonne santé. Ça l’a rendu en quelque sorte arrogant, au point d’oublier à quel point il avait de la chance. Alors, même si ça fait de lui un très mauvais ami, il ne veut plus donner son rein, parce qu’il a peur de faire partie des 0,06% de décès. Meredith lui demande s’il a fait part de son revirement à son ami. Marty avoue que non. Il sait que Keith, qui souffre depuis longtemps de problèmes rénaux, a été très heureux quand la loi autorisant les greffes entre séropositifs a été votée et aussi d’apprendre que son ami était compatible avec lui. Marty ne voit pas comment il pourrait le regarder dans les yeux et lui dire qu’il ne lui sauvera pas la vie.

    Peu après, Meredith informe Keith que la transplantation ne va pas pouvoir se faire. Pour couvrir Marty, elle prétend qu’ils ont fait une erreur et que ce dernier n’est pas un bon donneur. Si Keith ne comprend pas ce qui lui arrive, Marty feint d’être indigné par ce qu’il qualifie de scandaleux et choquant. Ulcérée par son hypocrisie, Leah réplique qu’elle et Meredith sont tout aussi choquées que lui, sans parler de leur déception. Il se calme instantanément. Keith veut savoir ce qui va se passer pour lui maintenant. Meredith lui répond qu’il va devoir continuer les dialyses jusqu’à ce qu’on lui trouve un autre rein. Keith trouve la situation ironique. Il a passé des années à se battre contre le virus HIV et les traitements ont fait que le virus a quasiment disparu de son corps. Il a survécu à tout ça et maintenant, il va mourir d’une maladie rénale. Marty se met à pleurer en disant qu’il est désolé. Son ami le console en lui rappelant qu’il lui a proposé son aide. Il ne sait pas ce qu’il aurait fait sans lui. Meredith et Leah échangent un regard entendu.

    Callie remplace Jo en tant que cobaye pour la MEG. Derek lui pose quelques questions préliminaires, comme ce qu’elle fait dans la vie, si elle aime son métier, si elle est mariée et si elle a des enfants. A la question de savoir si elle se considère comme une personne heureuse et si elle veut participer à l’étude, elle répond qu’elle est extrêmement heureuse et qu’elle a très envie de participer au test. Derek lui assène que c’est faux. Selon les résultats de l’analyse faite par la MEG, elle est dépressive et il devrait l’écarter de cette étude. Cela amuse beaucoup Callie. Derek lui dit que ce n’est pas grave qu’elle soit dépressive, il peut très bien prendre quelqu’un d’autre comme cobaye. Callie insiste. Pour lui prouver qu’il se trompe, elle le prie de lui montrer l’image du chaton. Il s’exécute aussitôt. Le sourire de Callie s’élargit et elle clame qu’elle est heureuse. Derek se voit obligé de la détromper. Il met fin à l’expérience bien qu’elle répète plusieurs fois qu’elle adore vraiment les chats.

    Jackson, qui a appris par Callie que Jo s’était découverte une passion subite pour l’ortho, propose à la jeune femme de participer à une opération qu’il doit pratiquer pour réparer une fracture de la mâchoire. Evidemment, Jo accepte avec joie. April, qui était à côté d’eux, remarque que son mari ne boit plus de café et lui en fait la remarque. Il répond qu’il a pris un thé glacé et lui demande si elle en veut. Elle réplique qu’elle préfère son eau plate. Comme elle tend le bras pour prendre sa bouteille, sa blouse se relève, laissant apparaitre son maillot de bain. Jo s’en étonne. April répond qu’elle a mis un maillot parce qu’elle n’avait plus de sous-vêtements propres. Elle demande à Jo si cela ne lui arrive jamais. Jo assure que non. April ne voit pas comment c’est possible pour une résidente d’avoir le temps de faire des lessives. Jo lui rappelle qu’elle est médecin, et que donc elle a les moyens de porter son linge sale à la blanchisserie. April semble contrariée par cette réponse qui donne raison à son mari. 

    Pendant qu’Alex l’examine, Braden s’amuse à envoyer sa voiture téléguidée dans la paroi en plastique de sa bulle, toujours au même endroit. L’enfant demande au médecin où sont ses parents. Alex lui apprend qu’ils assistent à une réunion d’un groupe de soutien pour apprendre à gérer les coups durs. Braden est perplexe, parce que le coup dur, c’est qui l’a reçu quand il a appris qu’il devait rester dans sa bulle. Alex lui demande s’il veut en parler. L’adolescent n’est pas intéressé, pas plus qu’il n’a envie de jouer aux dames ou aux échecs avec le médecin. Il préférerait jouer avec une personne de son âge. Il recommence à jouer avec sa voiture. Alex le prie de faire attention car la voiture pourrait déchirer le plastique. Braden avoue que c’est son but.

    Miranda travaille sur son PC, sous les yeux désespérés de Shane qui est en train de périr d’ennui, lorsque Meredith vient avertir sa consœur que la transplantation de rein a été annulée, suite au désistement du donneur. Miranda ne réagit pas à la nouvelle. Par contre, elle charge Meredith de dire à Cristina qu’elle est ravie qu’elle ait été nominée. Meredith lui fait remarquer que Cristina préférerait l’entendre de sa bouche. Miranda réplique qu’elle aimerait parler de ça avec Cristina, mais elle n’a pas le temps, vu qu’elle est occupée à essayer de trouver un moyen pour empêcher des gènes de proliférer dans le corps d’un jeune garçon. Voilà pourquoi, elle serait très reconnaissante à Meredith de féliciter Cristina pour elle. Les yeux étonnés de Meredith vont de Shane à Miranda. Meredith finit par marquer son accord. Elle quitte la pièce tandis que Shane regarde Miranda avec un air bizarre.

    Jon s’en prend aux médecins de son fils. Il ne comprend pas pourquoi son fils a failli mourir alors qu’on lui a dit que son état était stable et qu’il tiendrait encore une semaine sous oxygénation. Arizona répond qu’ils n’avaient pas prévu que Link coagulerait. Sabine rétorque qu’elle n’avait pas prévu, six mois plus tôt, qu’elle vivrait une telle situation. Elle faisait partie d’un groupe de covoiturage et tous les jours, elle ramenait de l’école ses trois enfants heureux et en parfaite santé. Maintenant, elle a deux enfants en stade terminal d’une insuffisance cardiaque et un troisième qui ne vit que grâce à un pacemaker. Les médecins ne sont même pas capables de lui dire pourquoi ses enfants sont malades. Pire encore, ils sont en train de lui dire qu’ils ne peuvent rien faire pour son fils, à part attendre. Francesca, qui était à la porte de la chambre, a tout entendu de la conversation. Dépitée, elle dit aux médecins qu’ils sont peut-être du genre à gagner des prix et que, selon ses parents, ils font tout leur possible, mais elle considère que leur possible n’est pas terrible. Elle s’en va, suivie par ses parents qui veulent la calmer. Les médecins sont ébranlés par ce qu’ils ont entendu.

    Cristina, Meredith et Callie déjeunent à la cafétéria. Elles semblent découragées. Un jeune interne vient féliciter Cristina pour sa nomination et lui dire qu’il est certain qu’elle va gagner. Elle lui demande s’il vient du futur. Un peu surpris, le jeune homme répond que non. Cristina le prie alors de la fermer. Avec un grand sourire, Meredith assure l’interne que cela veut dire merci. April rejoint ses camarades et leur demande si elles veulent un peu du pian de viande qu’elle a apporté. Meredith lui demande si c’est encore le même pain de viande qu’elle avait la veille. April, le confirme, elle l’avait le jour d’avant aussi et elle en aura probablement le lendemain, parce qu’il en reste chez elle. Comme Jackson ne mange jamais les restes, elle est bien obligée de se dévouer. Elle précise que son époux est déprimé à l’idée de manger de la nourriture dans un Tupperware. Elle, elle trouve déprimant le fait de payer sept dollars pour un hamburger. Cristina lui demande d’arrêter, ainsi que Callie qui fait beaucoup de bruit en buvant avec une paille. Richard et Derek arrivent à la table avec leur plateau. Callie dit à Derek de la suivre. Elle est certaine que son échec avec la MEG est dû à un manque de sucre. Elle veut refaire un test maintenant qu’elle a mangé. Derek obtempère non sans avoir échangé un regard entendu avec son épouse. Richard s’installe à la place de Callie. Il demande à Cristina, qu’il surnomme l’avenir de la médecine, l’effet que cela lui fait d’avoir été nominée. Elle répond sèchement qu’elle ne veut pas en parler et quitte aussitôt la table. Au lieu de s’en offusquer, Richard comprend très bien cette réaction. Il confie à Meredith que sa mère réagissait comme Cristina. Il remarque ensuite qu’April mange du pain de viande et lui demande si elle n’avait pas déjà le même plat la veille. Elle le confirme et ajoute, comme elle l’a fait un peu avant, qu’elle en avait déjà le jour d’avant et qu’elle en aura le lendemain. La conversation est interrompue par l’arrivée de Marty. Celui-ci annonce à Meredith qu’elle va certainement vouloir le tuer.

    Les jeunes résidents discutent du discours qu’ils feraient s’ils gagnaient le Harper Avery. Jo ne voit pas pourquoi Stephanie remercierait ses parents puisque ces derniers ne l’auraient pas aidée à remporter le prix. Stephanie lui rappelle que ce sont ses parents qui lui ont donné la vie. Elle aimerait les en remercier en public. Jo réplique qu’étant donné qu’elle n’a pas de parents, elle ne voudrait pas leur consacrer une seconde de son discours. Elle ne parlerait donc que d’elle, de façon humble maos totalement égocentrique. Shane leur demande d’arrêter de parler de ça. Jo se moque gentiment de lui, parce qu’elle devine qu’il a envie de reprendre son travail habituel. Il ne le cache pas et supplie même Stephanie de reprendre sa place auprès de Bailey. Selon lui, celle-ci est sur le point de trouver ce qu’elle cherche. Stephanie rétorque que Bailey est sur le point de trouver tous les jours, alors elle préfère rester avec Cristina. Jo remarque que Leah tourne les pages d’une revue et lui demande ce qu’elle cherche. Leah répond qu’elle cherche une photo du Harper Avery. Jo lui tend son téléphone portable car le prix est en fond d’écran. Un peu dédaigneuse, Leah réplique qu’elle sait comment est le prix. Elle, elle veut trouver la photo d’Ellis Grey avec sa récompense. Elle explique à ses camarades que, quand elle était à la faculté de médecine, elle a vu dans une vieille revue de médecine une photo d’Ellis Grey lorsque celle-ci a remporté le prix pour la première fois. Elle devait avoir environ 35 ans. Leah pense qu’elle a presque le même âge – en fait, elle n’a que 27 ans – et qu’elle a une vie stupide et ordinaire. Elle ne sait même pas ce qu’elle fait dans cet hôpital. Par contre, elle est certaine qu’elle ne gagnera jamais un Harper Avery. Alors autant aller dans une ferme et faire pousser des légumes ! Au moins, elle serait utile. Jo comprend que les réflexions pessimistes de sa camarade résultent du fait que l’intervention qu’elle devait faire a été annulée. Shane propose aussitôt à Leah de le remplacer auprès de Bailey. Le bipeur de la jeune femme sonne. Elle se lève précipitamment et montre son bipeur à Shane. Ils partent en courant. Jo en profite pour piquer les frites que Shane a abandonnées.   

    Les deux jeunes gens ont rejoint Meredith qui annonce à Miranda que Marty est revenu sur sa décision et que donc la transplantation de rein va finalement avoir lieu. Il y a tout de même un problème parce que Meredith ne sait pas comment expliquer à Keith que Marty, dont elle a prétendu qu’il n’était pas compatible, est le donneur. Elle a voulu aider les deux amis et maintenant, elle est dans le pétrin. Miranda lui reproche d’avoir commis une erreur de débutant en s’impliquant émotionnellement dans ce cas. Vexée, Meredith réplique qu’elle n’est pas une débutante mais elle avoue aussi qu’elle ne sait pas comment résoudre son problème. Miranda clame qu’elle, elle sait. Elle sort de la pièce, suivie par les trois autres médecins

    On les retrouve tous, peu après, dans la chambre de Keith, à qui Miranda annonce que Meredith a mal interprété les résultats des analyses. Sous le regard clairement désapprobateur de l’intéressée, Miranda ajoute que le manque d’expérience de la jeune femme l’a conduite à poser un mauvais diagnostic mais qu’en réalité, Marty est parfaitement compatible. Keith se réjouit de la bonne nouvelle. Stoïque, Meredith joue le jeu en lui présentant ses excuses. Keith répond qu’il veut oublier tout ça pour aller de l’avant. Meredith sourit mais a beaucoup de mal de garder son calme lorsque Miranda dit au patient que les jeunes médecins bâclent les choses parce qu’ils ne s’intéressent qu’aux relations publiques et aux récompenses. Meredith rappelle à Miranda que Keith a dit qu’il voulait aller de l’avant. Miranda l’ignore et annonce qu’elle va procéder à la transplantation, ajoutant qu’elle préfère le réel au bling bling. Interloqué, Keith lui rappelle qu’elle devait normalement se charger du prélèvement du rein. Comprenant que son ami s’inquiète pour lui, Marty assure que ça ne le dérange pas d’être opéré par Meredith, car après tout, il ne s’agit que de prélever un rein. Keith tente de le raisonner, il ne devrait pas accepter de se laisser opérer par un médecin qui sait à peine lire des résultats d’analyse. On ne peut pas savoir si elle ne va pas confondre la vessie avec le rein. Meredith regarde fixement Miranda, dans l’attente d’une réaction de sa part, mais comme cela ne vient pas, elle intervient pour dire aux patients qu’elle est une excellente chirurgienne. Miranda enfonce alors le clou en proposant aux deux hommes de trouver un autre chirurgien pour opérer Marty. Leah, qui fulminait depuis un moment, ne se retient plus pour faire part de sa stupéfaction. Mais le regard de Miranda lui fait comprendre qu’elle vient de franchir une limite et elle fait marche arrière en approuvant l’idée de sa supérieure. Keith fait de même à la grande satisfaction de Miranda. Meredith, quant à elle, est atterrée tandis que Marty est mal à l’aise.

    Owen est au téléphone avec un des représentants de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, afin d’avoir leur accord pour utiliser le cœur artificiel mis au point par l’équipe de Stanford. Il insiste sur le fait que cela permettra à Link d’attendre qu’un cœur soit disponible. Comme il essuie un refus, il s’emporte. Il rappelle à son interlocuteur que c’est l’Agence qui fixe les règles et que donc, ils peuvent les changer.

    Jo explique à Alex qu’après avoir aidé Callie à réparer un radius, elle a assisté Jackson sur l’opération d’une mâchoire fracturée. La journée ne pourrait pas être meilleure. Alex n’est pas du même avis, compte tenu que son jeune patient risque d’être coincé dans une bulle pour le reste de ses jours. Jo est persuadée que lui et Miranda vont finir par trouver une solution. C’est ce qui rend cette journée si géniale. L’innovation et l’imagination sont partout. Pour Alex, il y a surtout beaucoup de misère et d’échecs. Il demande à la jeune femme si elle pense qu’il devrait accepter le travail qui lui a été proposé par le Dr Lebackes. Jo est étonnée, elle croyait qu’il avait déjà décidé de l’accepter. Alex avoue qu’il hésite. A l’heure où Cristina va gagner un prix prestigieux, il ne voudrait pas donner l’impression de se vendre. Jo estime que ce n’est pas le cas, puisqu’il veut prendre un travail qu’il aime. Alex lui confie qu’il n’avait jamais prévu de travailler dans un cabinet privé. En optant pour la chirurgie, il n’a jamais pensé en termes d’argent. Jo trouve qu’il n’y a rien de mal à vouloir gagner de l’argent. Alex ne voit pas ce qu’il pourrait faire avec l’argent qu’il gagnerait. Acheter un chalet à Aspen alors qu’il ne skie pas ? L’image fait rire Jo. Elle fait remarquer à son compagnon que tous les riches ne sont pas des cons. Lui, il pourrait devenir riche sans être un con. En arrivant devant la chambre de Braden, Alex aperçoit la voiture téléguidée de l’enfant dans le couloir. Il se rue dans la chambre et constate qu’elle est vide. Braden est sorti de sa bulle. Les parents arrivent en courant et demandent à Alex où se trouve leur fils. Alex part immédiatement à la recherche de ce dernier. Il le repère en train de courir dans les couloirs de l’hôpital en compagnie de Francesca. Les deux enfants s’arrêtent dans un petit hall plein de gens. Alex et les parents de Braden les y retrouvent. Le premier réflexe de la mère, Teresa, est de se lancer sur son fils mais Alex la retient, en lui rappelant que tout contact avec une autre personne expose son Braden à un risque d’infection. Il crie ensuite à toutes les personnes présentes de s’écarter du jeune garçon. .

    Tandis que Braden est ramené dans sa bulle, Francesca dit à sa mère qu’elle n’a pas compris la gravité de la situation, parce que l’adolescent lui avait certifié qu’il allait bien. Elle lui demande ensuite si son frère va mourir. Très émue, Sabine prend sur elle pour pouvoir répondre à sa fille, en lui disant qu’elle espère que non, mais que Link est très malade, plus encore que ne l’était Ivy. Arizona surgit pour leur annoncer qu’elle a une bonne nouvelle à leur apprendre. 

    Dans une salle, Owen annonce à Cristina que l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a d’abord opposé un veto pour le cœur artificiel. Mais au cours de la discussion, il a pensé à ce que Francesca avait dit à propos de Cristina et il a lancé que cette dernière allait gagner le Harper Avery. Il a alors été mis en attente et quelques minutes plus tars, son interlocuteur lui apprenait qu’ils pouvaient utiliser le cœur artificiel. Cela veut dire que subitement, Cristina est devenue quelqu’un de puissant et qu’elle peut faire bouger les choses. Comme si elle n’avait rien écouté de ce qu’Owen lui a dit, Cristina lui fait part de ses conclusions concernant la lecture de l’étude faite par les médecins de Stanford. Neuf cœurs sur les dix qui ont été implantés à des moutons fonctionnent parfaitement. Elle trouve brillant le fait d’avoir utilisé des moutons parce que leur cœur a la même dimension que celui d’un garçon de l’âge de Link. Arizona vient les informer que les parents du garçonnet ont donné leur autorisation. Owen apprend à ses consœurs que les gens de Stanford vont leur envoyer le cœur par le prochain avion et que c’est Jo qui est chargée de s’arranger avec les compagnies d’aviation. Arizona aimerait savoir ce qu’il a fait pour convaincre l’Agence. Il s’apprête à le lui raconter lorsque Cristina lui intime l’ordre de se taire. Elle ne dispose que de quatre heures pour parcourir sa documentation. Elle prie ses collègues de s’en aller. Jo surgit pour les prévenir qu’en raison du brouillard qu’il y a à San Francisco, tous les avions sont cloués au sol pour au moins quelques heures. Arizona dit qu’elle ne pense pas que Link va tenir encore si longtemps. Elle et Owen s’en vont en compagnie de Jo.

    Miranda, Richard et Shane se préparent pour la transplantation. C’est Miranda qui va se charger de prélever le rein que Shane apportera à Richard, et Miranda rejoindra celui-ci pour effectuer la greffe. Pendant ce temps là, Shane ne cesse de surveiller la porte. Il aperçoit Stephanie qui arrive en courant. La jeune femme entre dans la salle de bains en criant au jeune homme qu’il doit échanger son intervention avec elle. Il refuse. Elle lui rappelle qu’il n’a pas le choix, compte tenu de l’accord qu’ils ont passé. Il réplique que c’est trop tard et entre dans la salle d’opération. Stephanie peste avant de s’apercevoir de la présence de Richard et Miranda qui la regardent avec un air perplexe. Elle leur fait un grand sourire et sort de la salle en assurant qu’il n’y a rien de grave. Richard demande à Miranda ce que c’est que cette histoire de troc. Elle lui répond que Stephanie voulait avoir ce que Shane avait.

    Leah cherche sur le net un moyen d’acheminer rapidement le cœur artificiel de Stanford. Le plus rapide serait de faire partir le cœur de l’aéroport de San José d’où il y a un vol direct pour Portland. Mais il faudrait six heures pour que le cœur arrive, ce qui risque d’être trop long pour Link. Jackson émet l’hypothèse de faire venir l’organe par un avion privé. Alex grommelle que c’est une solution de gosse de riche. Jo informe ses collègues qu’elle vient de trouver un avion privé prêt à décoller mais cela reviendrait à 25.000$. Tous les médecins sont découragés. Arizona demande à Jackson s’ils peuvent faire une telle dépense. Il lui répond qu’ils ont besoin de l’accord préalable de la direction de l’hôpital. Owen lui fait remarquer qu’il est la direction. Arizona ajoute qu’il suffit de convoquer le Conseil d’Administration. Jackson préfère donner sa carte de crédit pour faire le paiement. Il précise à ses collègues un peu surpris qu’il s’arrangera par après avec le Conseil d’administration. Touchés, Arizona et Owen le remercient avec émotion tandis qu’Alex le regarde avec un air mauvais tant il est jaloux. 

    Dans le cadre du test avec la MEG, Callie raconte une intervention qu’elle a faite alors qu’elle était résidente et qui a marqué le début de sa passion pour l’ortho. Derek l’interrompt pour lui dire que le résultat est toujours le même, elle est considérée comme une personne dépressive. Callie proteste, elle est très heureuse. Derek propose de lui donner le numéro de téléphone du psy qui l’a aidé à remonter la pente quand il a eu une passe difficile. Callie n’en veut pas. Elle sait que sa vie est parfaite. Elle a épousé une femme incroyable, elles ont une petite fille adorable. Elle est en train de développer une technologie médicale révolutionnaire en robotique et en plus, elle est la propriétaire d’une maison. Comment pourrait-elle être déprimée ? Selon elle, c’est plutôt la machine de Derek qui ne fonctionne pas. Meredith entre dans la salle, avec son fils dans ses bras. Elle explique à Derek que, comme elle a été virée de son intervention, elle a décidé de venir lui rendre visite avec Bailey. Derek remarque alors sur son écran qu’il y a une grosse tache verte en plein milieu du cerveau de Callie. Il informe cette dernière qu’elle a vraisemblablement un gros béguin pour Meredith parce qu’au moment où celle-ci est arrivée, le centre cérébral des plaisirs a été stimulé. Meredith est surprise. Callie, qui fixe Bailey des yeux, répond que cela n’a rien à voir avec Meredith.

    Alors qu’ils sont en train de réaliser la transplantation du rein, Richard fait remarquer à Miranda qu’elle n’était pas présente lors de la petite réception qui a eu lieu en l’honneur de la nomination de Cristina. Elle répond qu’elle devait faire le tour de ses patients à ce moment là. Richard n’est pas dupe et lui demande si elle est jalouse. Elle réplique en ricanant qu’elle ne pourrait pas être jalouse de Cristina. Richard, qui ne la croit pas, lui conseille de ne pas se laisser ronger par ce genre de choses. Il lui confie qu’il a éprouvé la même chose lorsqu’Ellis Grey a remporté le prix. Ça n’a pas fait de lui un meilleur chirurgien, mais un chirurgien jaloux. Bailey rétorque sèchement qu’elle n’est pas jalouse avant de l’avouer quelques secondes plus tard. Elle demande à Richard s’il est heureux maintenant qu’elle a dit la vérité. Il lui rappelle qu’elle est en train de travailler sur le séquençage du génome humain. Les vraies récompenses qu’elle va avoir, ce sont les choses qu’elle va pouvoir faire, les vies qu’elle va sauver. Elle aimerait savoir si l’on donne des prix aux gens qui sont coincés, comme ce pauvre Braden qui va devoir passer le reste de sa vie dans une bulle si elle n’arrive pas à trouver une solution. Cela fait des semaines qu’elle étudie les recherches qui ont été faites à ce sujet, en vain. 

    Dans une salle d’opération, Cristina prépare son intervention. Les yeux fermés, la chirurgienne répète les gestes qu’elle va devoir faire. Le mouvement délicat de ses mains fait penser à un ballet. Stephanie entre dans la galerie où se trouvent déjà entre autres Meredith, Jo et Leah, et leur annonce que le cœur artificiel vient d’atterrir sur le toit de l’hôpital. Leah lui dit que Cristina est en train de répéter l’intervention dans sa tête. Les jeunes résidentes la trouvent épatante et Jo est certaine qu’elle va remporter le Harper Avery. Elles sont fières de la connaitre et de travailler avec elle. L’interphone, qui est branché, permet à Cristina d’entendre toutes les louanges qui lui sont adressées –et qui agacent prodigieusement Meredith. Elle demande à cette dernière d’éteindre l’appareil. Meredith s’exécute. Une infirmière entre dans la salle en tirant la civière sur laquelle se trouve Link.

    Richard se réjouit parce que le rein qui vient d’être greffé à Keith fonctionne. Il trouve ça magnifique. Miranda lui répond par un borborygme dédaigneux. Richard est choqué par cette réaction. Comment peut-elle faire la tronche quand ils viennent de transplanter un organe séropositif ? Il se souvient de l’époque où les médecins ne savaient pas grand-chose du virus parfaitement structuré qu’est le HIV. Bailey réplique qu’elle sait comment ce virus fonctionne. Richard ne relève pas et poursuit en disant qu’à cette époque, les médecins ne pensaient pas pouvoir trouver quelque chose qui ressemblerait à un remède. Et maintenant, il y a des cas comme celui de Keith, un homme contaminé par le virus qui est vivant, qui a plein de lymphocytes T et qui vient de recevoir un rein. Richard ajoute qu’il essaie d’apprécier ce grand moment mais que Miranda ne fait que le démoraliser. Elle répète qu’elle sait comment le virus fonctionne. Il lui fait remarquer qu’elle l’a déjà dit. Il annonce ensuite qu’il va refermer le patient parce qu’il a hâte d’être dans un environnement plus agréable. Miranda lui explique que si elle s’est répétée, c’est parce qu’elle pense avoir trouvé une piste pour ses recherches. En réfléchissant au virus HIV, qui est un virus parfaitement structuré avec un très bon système de propagation, elle a compris qu’elle devait trouver le moyen de désactiver ce système. Pour cela, elle va devoir lire tout ce qui concerne la thérapie génétique et les vecteurs de virus. Elle va avoir besoin de cellules souches et donc de retourner à son labo. Ravi de voir qu’elle a retrouvé son enthousiasme, Richard la presse de retourner à son travail, il se chargera de refermer Keith. Shane entre en courant sans la salle et demande à Richard ce qu’il a manqué. Un éclair de génie, répond Richard.

    Pendant qu’elles opèrent Link, Arizona demande à Cristina si elle a fait des recherches sur les autres nominés au Harper Avery. Cristina assure que non. Arizona lui apprend qu’elle, elle l’a fait. Lorsqu’elle demande à Cristina si elle veut connaitre son avis, Cristina répond sèchement que non.

    Derek arrive dans la galerie et rejoint sa femme. Un bref regard et il comprend ce qu’elle ressent. Il lui murmure à l’oreille que personne ne saura qu’elle est en train de bouillonner de jalousie. Meredith prétend que ce n’est pas le cas, qu’au contraire, elle est heureuse pour Cristina. Derek n’en croit rien. Il sait que s’il devait tester sa femme avec la MEG, celle-ci confirmerait ce qu’il a dit. Meredith reconnait alors qu’il a raison. Elle a même mis du mascara waterproof parce qu’elle avait peur de pleurer au moins une fois dans la journée. Au cas où quelqu’un l’aurait surprise, elle avait prévu de dire qu’elle pleurait de bonheur et elle sait que tout le monde l’aurait cru car qui pourrait croire qu’une amie jalouse organise une réception. Derek est surpris autant qu’amusé d’apprendre que cette réception n’a servi qu’à masquer la jalousie de sa femme. Il trouve que cette dernière est géniale. Il l’embrasse dans le cou. Meredith lui suggère avec un petit sourire d’appeler les gens du Harper Avery pour le leur dire. Peut-être qu’elle recevra un prix.

    Alex a fixé une petite caméra sur la voiture téléguidée de Braden afin que ce dernier puisse se promener dans l’hôpital et discuter avec d’autres personnes tout en restant à l’abri dans sa bulle. L’enfant est ravi, surtout quand il apprend que la portée de la voiture lui permet de visiter tout l’étage. Alex lui fait remarquer qu’il pourra rendre visite à sa petite amie. Braden réplique que Francesca n’est pas sa petite amie. En sortant de la chambre de l’enfant, Alex croise Jo qui lui apprend que l’intervention de Cristina a été un succès. Elle demande ensuite à son compagnon si c’est lui qui a eu l’idée de mettre une caméra sur la voiture téléguidée. Il le confirme, très fier d’avoir eu cette idée qui n’a coûté que dix dollars. Elle trouve ça génial. Il ajoute avec un petit sourire que l’argent permet de faire le bien autour de soi. Elle comprend que cela signifie qu’il a appelé le Dr Lebackes. Alex confirme qu’il a appelé ce dernier pour lui dire qu’il était intéressé par son offre. Jo l’embrasse.

    Miranda avance d’un pas décidé quand elle aperçoit Cristina qui attend devant un ascenseur. Elle hésite un instant avant de l’interpeler pour la féliciter pour le Harper Avery. Cristina lui fait remarquer qu’il ne s’agit que d’une nomination. Miranda est choquée. Elle lui rappelle que quand une personne vous félicite, il faut la regarder, lui sourire et lui dire merci. Cristina obéit. Les portes de l’ascenseur se referment. Il est évident que cela a coûté à Miranda de féliciter son ancienne élève. 

    A la sortie de la chambre de Keith et de Marty, Shane et Richard échangent leurs impressions sur les suites de l’intervention lorsque Shane se fait héler par Stephanie. Celle-ci informe son camarade qu’elle veut récupérer sa place auprès du Dr Bailey. Richard comprend que la jeune femme veut retourner auprès de Miranda parce que celle-ci a un projet intéressant. Shane refuse. Stephanie lui dit qu’il doit lui obéir. Les deux jeunes gens partent en courant. Leah dit à Richard qu’elle aimerait trouver une photo d’Ellis Grey avec son premier Harper Avery. Elle aimerait savoir en quelle année ça a eu lieu. Il lui apprend que c’était en 1988 et lui demande si elle veut voir la photo. Il sort celle-ci de son portefeuille. On l’aperçoit qui serre contre lui, Ellis tenant son prix. Leah trouve qu’Ellis avait l’air heureuse. Richard répond que c’était le cas. C’était une soirée parfaite. Leah remarque qu’il est ému.

    En présence d’Owen et d’Arizona, Cristina informe Sabine et Jon que Link a bien supporté l’opération et que le cœur artificiel semble fonctionner convenablement. Ils vont le garder sous sédatifs pendant 24 heures et ensuite, ils le sortiront doucement de son coma artificiel. Jon remercie les médecins avant que Sabine ne leur présente ses excuses pour avoir douté d’eux. Cristina répond que c’est normal de douter. Après leur avoir conseillé de se reposer un peu, elle quitte la chambre en compagnie d’Owen. Arizona reste dans la chambre, les yeux fixés sur les trois enfants de la famille qui dorment. Elle finit enfin par s’en aller.

    En rentrant chez elle, April découvre son mari en train de plier les sous-vêtements qu’il a lessivés pour elle. Elle est émue par cette charmante attention. Il la prévient qu’elle ne devra pas avoir peur quand elle verra qu’il y a eu un débit de 25.000$ sur leur compte. April est surprise. Il lui demande si elle se souvient qu’il lui a dit qu’il ne dépensait pas son argent en prostituées et en jet privé. D’une certaine façon, c’était un mensonge. April commence à s’énerver. Il l’interrompt pour lui dire qu’il a dépensé cette somme pour affréter un avion afin de faire venir un cœur dont Cristina avait besoin. Il ajoute immédiatement que le Conseil d’administration va le rembourser. April ne comprend pas comment c’est possible d’avoir une carte de crédit qui autorise une telle dépense. Quand elle pense à ça et aussi au fait que Jackson peut acheter des cafés à 4$, ça la rend malade. Jackson va jusqu’au frigo et sort un Tupperware. Ce sont les lasagnes d’il y a trois jours. Il pense qu’April se sentira mieux quand elle en aura mangé. La jeune femme se met à rire.

    Callie attend Arizona devant l’hôpital. Quand celle-ci arrive, elle lui annonce d’emblée qu’elle va avoir envie de la tuer. Arizona en déduit que Callie a couché avec quelqu’un d’autre. Callie assure que non. Arizona est soulagée. Callie lui avoue alors qu’elle veut avoir un autre enfant. Elle commence à justifier son désir lorsqu’elle réalise ce qu’Arizona lui a dit. Elle ne comprend pas comment celle-ci a pu penser qu’elle l’avait trompée. Arizona réplique qu’elle y a pensé quand Callie lui a dit qu’elle allait la tuer. Callie est en colère. Elle ne voit pas comment Arizona peut penser une telle chose après tout ce qu’elles ont vécu. Pour la calmer, Arizona lance qu’elle aussi veut un enfant. Callie est sidérée. Arizona lui explique qu’elle ne veut pas que Sofia soit seule à leur enterrement ou quand il faudra s’occuper d’elles pendant leur vieillesse. Callie trouve cela morbide et horrible. Arizona préfère dire qu’elle a l’esprit pratique. Callie persiste à trouver cela horrible. Arizona estime que le plus important, c’est qu’elles veulent toutes les deux un autre enfant. Callie réplique qu’elle, elle en veut parce qu’elle adore les bébés, qu’elle les trouve adorables et délicieux. Arizona a du mal à croire que cette envie ait surgi aussi subitement. Callie lui explique qu’elle n’y pensait pas mais qu’elle a compris quand elle a vu Meredith et son fils. Elle ne comprend pas pourquoi elle et Arizona en sont arrivées à se disputer puisqu’au fond, elles sont d’accord. Arizona réalise que sa compagne a raison et que donc, elles vont avoir un autre enfant. Après s’être dit mutuellement qu’elles s’aimaient, les deux femmes se jettent dans les bras l’une de l’autre.

    Derrière elles, on aperçoit Cristina qui s’apprête à quitter l’hôpital. Tout à coup, elle se retourne. Owen la rejoint, une bouteille d’alcool à la main. On les retrouve assis par terre, dans la salle de chaufferie. Owen dit à Cristina qu’il a consulté les recherches des autres nominés au Harper Avery. Elle lui a avoue qu’elle l’a fait aussi. Elle a lu les résumés de leurs recherches et les articles qu’ils ont publiés. Elle a même appelé quelqu’un qui travaille à l’Hôpital des Enfants de Chicago afin d’en savoir plus sur les recherches d’un des nominés qui travaille sur l’étanchéité des ligatures et elle a appris que les patients de ce médecin ne se portaient pas si bien que ça, ce qui est moche pour eux mais très bien pour elle. Owen lui dit qu’il croit qu’elle va gagner le prix. Elle est émue. Ils se sourient. Owen répète qu’il croit vraiment qu’elle va gagner. Elle le croit aussi. Tout à coup, le souffle de la ventilation se propage dans la pièce. Cristina éclate de rire sous le regard attendri d’Owen. Les deux médecins lèvent leurs gobelets en plastique et trinquent.

     

    Voix off : Ma mère ne pensait pas qu'elle gagnerait. Elle pensait que c'était un concours de popularité  et elle n'était pas populaire. Elle était une femme et une résidente, et son arrogance pouvait irriter les gens. Elle ne s'était pas permis d'imaginer une possible victoire parce qu'elle le voulait tellement. Et lorsqu'ils ont appelé ma mère, elle a été sincèrement choquée. C’était la reconnaissance de son travail acharné et de ses sacrifices. Elle est rentrée à la maison et m'a dit qu'elle n'avait pas gagné le Harper Avery. Elle l'avait acquis.


  • Commentaires

    1
    Vanessa
    Mardi 16 Juin 2015 à 00:23

    Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :