• Episode 11.01 : I Must Have Lost It on the Wind

    Photobucket

    Titre français : Tempête de sentiments

    Scénariste : Stacy McKee

    Réalisateur : Kevin McKidd

    Diffusion Etats-Unis : 25 septembre 2014 sur ABC

    Diffusion France : 2 mars 2016 sur TF1

     

    Voix off : Quand j'avais 5 ans, ma mère m'a perdue dans un parc. Je ne me souviens pas de grand-chose, si ce n'est qu’à un moment, je tournais sur le carrousel et l’instant d’après, ma mère avait disparu. Je ne me rappelle pas comment je l'ai retrouvée. Je ne me rappelle pas comment je suis rentrée à la maison. Tout ce dont je me souviens, c'est ce qui s'est passé par après. Elle m'a dit de ne pas s'inquiéter. Elle m'a dit que tout irait bien. Elle m'a dit qu'il était temps de jouer au roi du silence, donc j’ai su que je ne devais pas poser de questions... ou alors, j'aurais pu lui dire que j’avais oublié ma poupée. J'aimais tellement cette poupée. Ça m'a tuée de la laisser. C'est drôle, n'est-ce pas, la façon dont la mémoire fonctionne. Les choses dont vous vous souvenez à peine et celles que vous ne pouvez jamais oublier.

     

    L’épisode commence avec un flashback. Un jour de grand vent, la petite Meredith qui a cinq ans est sur un carrousel dans un parc. Comme elle le raconte en voix off, elle réalise soudain que sa mère n’est plus là et elle part à sa recherche. Elle retrouve Ellis qui pleure à chaudes larmes. L’enfant tire timidement sur le manteau de sa mère et lui demande si elle va bien. Plus tard, la petite Meredith est à sa fenêtre. Elle regarde les ambulanciers emmener sa mère. A l’hôpital, la petite fille attend dans le couloir, en serrant sa poupée contre elle. Ellis est derrière un rideau, on voit son sang couler par terre. Un médecin vient dire à Meredith qu’elle a sauvé la vie de sa mère. Celle-ci refuse que les médecins la soignent mais elle s’endort sous l’effet des calmants. En fait, Ellis est en train d’accoucher de Maggie. On entend un médecin lui demander si elle veut voir le bébé. Elle refuse catégoriquement. On la voit ensuite quitter précipitamment sa maison, en compagnie de Meredith, une valise à la main. La petite fille reste devant la porte de sa maison.

    On retrouve la Meredith actuelle au même endroit.

    Dans leur chambre, Jo et Alex dorment, tendrement enlacés. Ils se réveillent en sursaut et Jo se met à hurler lorsque la voix de Meredith résonne dans la pièce pour leur conseiller de changer de serrure. Interloqué, Alex demande à son amie ce qu’elle fait là. Meredith s’adresse à Jo pour lui dire qu’elle veut parler à Alex. Elle exige de la jeune femme qu’elle lui laisse sa place dans le lit. Jo estime que Meredith n’a pas le droit de la jeter hors de son lit. Meredith objecte qu’elle est chez elle. Alex réplique que la maison est à lui maintenant. Meredith lui demande de mettre Jo dehors. Celle-ci proteste. En plus, elle est toute nue. Meredith la rassure, elle n’en a rien à faire de ses seins. Comprenant qu’elle n’aura pas gain de cause et qu’Alex ne la soutiendra pas, Jo se lève et annonce sur un ton ironique qu’elle va aller faire du café maintenant qu’elle est debout. Meredith, qui s’est allongée auprès d’Alex, trouve l’idée géniale. Une fois que Jo est sortie, Alex explique à Meredith qu’il est hors de question que ça devienne une habitude. Elle ne peut pas commencer à débarquer à n’importe quelle heure. Ce n’est pas comme cela qu’ils fonctionnent. Elle lui confie qu’elle a annoncé à Derek qu’elle ne le suivrait pas à Washington et qu’elle resterait à Seattle avec les enfants. Alex en déduit que le miracle est fini. Meredith lui dit de la fermer. Elle et Derek ne sont pas un miracle. Alex s’insurge. Elle ne peut pas rentrer par effraction dans sa maison et le réveiller sous prétexte qu’elle veut parler et ensuite, lui dire de se taire. Meredith reconnait qu’il a raison. Elle commence à lui raconter ce qui s’est passé avec Derek.

    Pour commencer sa journée, Richard s’est rendu à une réunion des Alcooliques Anonymes. Il confie à l’assemblée qu’il vient d’apprendre qu’il avait une fille. Du moins, il pense que c’est sa fille. Il n’était pas au courant et maintenant, elle est là. Mais elle, elle ne sait pas qui il est et il ne peut parler de ça à personne. Il s’est dit qu’il pouvait aller dans deux endroits, dans un bar ou à une réunion. Il a choisi la deuxième option. Soudain, il aperçoit Amelia Shepherd au fond de la salle. L’un comme l’autre sont mal à l’aise.

    A l’hôpital, April s’étonne qu’Owen soit déjà en train de travailler à une heure aussi matinale. Il lui apprend que la veille, après qu’elle soit rentrée chez elle, il a dû s’occuper d’une victime d’un accident de voiture. Le cas étant sérieux, il est resté pour le surveiller. April comprend qu’il a passé la nuit à l’hôpital. Une infirmière informe Owen qu’un patient qui souffre de blessures multiples va leur être amené par hélicoptère. Owen demande à l’infirmière de biper Cristina. April est attristée. Owen se reprend aussitôt et invite l’infirmière à prévenir Maggie Pierce et Meredith qu’elles doivent le rejoindre sur le toit de l’hôpital. Il part en courant vers les ascenseurs.

    April confie à son mari qu’Owen est en train de mourir de l’intérieur. Jackson trouve au contraire qu’il a l’air d’aller plutôt bien. April lui rappelle qu’Owen est un soldat. Il enfouit tout à l’intérieur. Pour elle, il faut qu’Owen se trouve un ami. Ça pourrait être Jackson. Mais celui-ci n’est pas intéressé. April lui demande comment il se sentirait si elle le quittait. Elle sait qu’il resterait éveillé toute la nuit, dans son lit vide. Jackson aimerait savoir quel genre d’ami elle lui demande d’être.

    Lorsque Meredith arrive sur le toit de l’hôpital, Owen et Maggie y sont déjà. Le vent souffle avec tant de force que l’hélicoptère a du mal à se poser. Meredith rejoint ses collègues qui maintiennent du mieux qu’ils peuvent la civière. Elle se demande s’il est prudent de voler en hélicoptère dans de telles conditions. Owen lui fait remarquer qu’ils n’ont pas d’autres choix. Tandis que l’appareil tangue dangereusement au-dessus de leurs têtes, Maggie se présente à Meredith. Pas chaleureuse pour un sou, celle-ci lui dit qu’elle sait déjà qui elle est. Maggie lui fait remarquer qu’elles ne se sont pas encore rencontrées de façon officielle. Meredith la salue enfin, du bout des lèvres, mais le vent est tellement fort que les deux femmes s’entendent à peine. L’hélicoptère virevolte dangereusement, ce qui amène Maggie à s’interroger sur leur sécurité. Les médecins doivent quasiment se jeter au sol pour éviter l’hélice de l’hélicoptère. Voilà qui répond à la question de Maggie. L’appareil parvient enfin à se poser. Les médecins se précipitent pour aller chercher le patient. Les sauveteurs qui accompagnent ce dernier expliquent aux chirurgiens qu’il s’agit d’un campeur qui s’est perdu dans le désert. Les randonneurs qui l’ont trouvé croyaient qu’il était mort. Les médecins essaient de le sortir de l’hélicoptère mais le vent ne leur facilite la tâche. Meredith doute qu’ils y arrivent. Tout à coup, le frein qui maintenait la civière lâche et cette dernière roule jusqu’au bord du toit avant de tomber dans le vide, sans que les médecins puissent rien faire pour la retenir. On entend un impact et tout de suite après, une sirène d’alarme.

    Callie et Arizona discutent de la possibilité d’avoir un autre enfant via la maternité de substitution. Callie a beaucoup de réserves à ce sujet. Que feront-elles si la mère porteuse s’enfuit avec le bébé ? Ou si elle se drogue, si elle ne s’alimente pas correctement, si elle oublie de prendre ses vitamines ? Arizona est perplexe. Cette nuit, elles étaient toutes les deux enthousiasmées à l’idée d’avoir un enfant de cette façon. Qu’est-ce qui a changé depuis ? Callie lui confie qu’en se brossant les dents au matin, elle a vu sa cicatrice dans le miroir, ce qui lui a rappelé qu’elle était enceinte de Sofia quand elles ont eu leur accident de voiture. Elle n’a pas pu protéger leur enfant alors qu’il n’était même pas encore né. Comment pourrait-elle faire confiance pour ce genre de choses à une personne qu’elle ne connait même pas ? Arizona tente de la rassurer. Sofia va bien et il n’y a aucune raison pour qu’un tel accident se reproduise. Owen surgit en criant qu’il a besoin d’aide pour s’occuper de patients qui sont à l’extérieur. Les deux femmes le suivent en courant.

    Jo et Stephanie courent aussi. C’est à celle qui arrivera la première aux urgences. Elles n’hésitent d’ailleurs pas à se pousser. Stephanie part du principe que les meilleurs cas vont aux résidents les plus rapides et elle veut être la plus rapide. Jo objecte qu’elle est dopée à la caféine et qu’elle a été debout toute la nuit. Plus question de copinage et de bons sentiments ! C’est chacun pour soi maintenant ! Elles arrivent dans le service juste au moment où Meredith et Maggie déboulent avec leur patient. Meredith demande qu’on lui pose une voie centrale. Prem’s, répond Jo, au grand dam de Stephanie. Maggie ajoute qu’une civière est tombée du toit et qu’il faut aller aider Owen. Prem’s, répondent en chœur les deux résidentes. Les deux filles commencent à se chamailler mais Meredith les interrompt en les priant de décider qui va l’aider. Stephanie bouscule Jo et court vers Meredith. Dépitée, Jo n’a d’autre choix que d’aller aider Owen.

    A l’extérieur de l’hôpital, on entend un couple appeler à l’aide. Owen, Callie et Arizona qui accourent s’arrêtent brusquement en découvrant le sinistre. La civière s’est encastrée dans le toit d’une voiture, empêchant ses occupants d’en sortir.

    Meredith, Maggie et Stephanie commencent à examiner le patient. Maggie n‘en revient pas qu’il se soit perdu dans un désert. Elle ne savait même pas qu’il y avait un désert dans l’Etat de Washington. Elle vient de Boston. Elle croit savoir que Meredith y a vécu aussi. Meredith le confirme en précisant que sa mère l’y a emmenée quand elle était enfant. Maggie lui demande si sa mère est bien Ellis Grey. Un peu surprise, Meredith la regarde bizarrement avant de dire que oui. Le patient revient soudain à lui et retire le tube qui était dans sa gorge. Très agité, il dit qu’il faut retrouver sa famille qui est toujours dans le désert. Meredith demande à Stephanie d’augmenter la dose de calmants. Tout à coup, la pression sanguine du patient s’effondre. Maggie semble captivée par Meredith.

    Les médecins tentent d’ouvrir la portière de la voiture accidentée pour libérer ses passagers mais ils n’y arrivent pas. Le jeune homme qui est à l’intérieur se plaint qu’il a vraiment mal et il demande si c’est normal. Sa compagne crie que rien n’est normal dans leur situation. Callie et Arizona reconnaissent la voix du jeune homme. Il s’agit de Dave, un patient qui a un ostéosarcome de stade deux. Il doit subir une chimiothérapie dans environ une heure. Arizona lui demande ce qu’il fait dans cette voiture et s’il se sent bien. Il répond qu’il a mal à la tête quand il la bouge. Les médecins le conjurent de ne plus bouger. Callie décide de passer la tête à l’intérieur de la voiture pour voir de plus près l’étendue des dégâts. Les deux passagers du véhicule lui crient de ne pas le faire. mais Callie fait ce qui lui semble bon. Lorsqu’elle ressort la tête du véhicule, elle annonce avec un air choqué à ses collègues que la jeune fille est assise sur les genoux de son compagnon et qu’aucun des deux ne porte de pantalon. Elle leur demande sur un ton sévère pourquoi. Moqueuse, Arizona se propose de le lui expliquer. Owen prend les choses en main. Il est urgent d’immobiliser la nuque de ces deux personnes. Il demande un volontaire pour entrer dans la voiture. Callie et Arizona déclinent l’invitation. Jo, qui est arrivée entretemps, est donc la victime toute désignée.

    Stephanie informe Meredith qu’elle a prévenu les autorités que le patient voyageait dans le désert avec sa famille. Meredith a du mal à imaginer ce que cet homme a vécu. Il était perdu et il a erré en recherchant sa famille, pendant des jours, tout seul. Stephanie suggère de biper un chirurgien esthétique pour examiner le pied du patient. Meredith donne son accord. Stephanie soulève le drap et pousse un cri de surprise en découvrant que les orteils de l’homme sont noirs. Meredith lui annonce que les pieds vont devoir attendre. Elle vient de constater que l’homme souffrait d’un abcès périnéphrique. Il faut qu’il passe au scanner. Maggie débarque et annonce qu’elle aimerait que le patient subisse une échographie. Comme si elle ne l’avait pas entendue, Meredith ordonne à Stephanie de réserver une salle d’opération et d’administrer des médicaments au patient. Maggie insiste, elle aimerait être sûre que l’homme ne souffre d’aucune pathologie cardiaque. Comme Meredith et même Stephanie persistent à l’ignorer, elle prie Meredith de lui dire quand elle pourra faire l’échographie. Meredith répond qu’elle va devoir attendre. Elle sort de la salle en poussant la civière avec Stephanie.

    Miranda et Alex attendent dans une salle de réunion. Jackson vient informer Miranda que la séance du Conseil d’administration est reportée. Miranda aimerait savoir quand elle aura lieu. Elle ajoute avec fierté que Richard l’a recommandée pour prendre la place de Cristina au sein du conseil. Alex est surpris. Jackson assure Miranda qu’ils aborderont le sujet lorsque la réunion aura lieu. Il demande ensuite à Alex pourquoi il est là. Alex sort alors l’enveloppe qui contient les parts de Cristina et annonce à ses collègues que cette dernière les lui a laissées avec une lettre attestant qu’elle désire qu’il prenne sa place au Conseil.

    Evidemment, la nouvelle n’a pas fait plaisir à Miranda. Dans le couloir, elle demande à Jackson s’il n’a pas le droit de rejeter qui il veut du conseil. Elle estime qu’il faut avoir plus de considération pour le personnel de l’hôpital. Agacé, Jackson lui rappelle qu’il a promis d’en référer aux juristes car c’est une situation qu’ils n’ont encore jamais vécue. Alex estime qu’il n’y a rien à discuter. Les parts que Cristina lui a laissées sont légales. Ils croisent Richard dans le couloir et Miranda exige aussitôt de ce dernier qu’il prenne position. Il doit dire qu’elle a sa place au Conseil d’administration et pas Alex. Richard ne comprend pas ce dont il est question. Jackson commence à le lui expliquer mais Richard, distrait par le passage d’Amelia dans le couloir, ne l’écoute pas. Il coupe court même à la conversation pour suivre la jeune femme dans l’ascenseur. Miranda est scandalisée par son indifférence.

    Richard prie Amelia de ne révéler à personne ce qu’elle a entendu lors de la réunion des AA. Elle lui rappelle que ces réunions sont anonymes, alors il est évident qu’elle gardera son secret. Elle ajoute que s’il veut en parler à quelqu’un, elle est à sa disposition. Elle a une bonne écoute et ce n’est pas comme s’il n’y avait pas des choses qu’elle préfère que tout le monde ignore à son sujet. Elle n’a même pas encore parlé à son frère de… Richard lui coupe la parole. Il ne veut pas parler. Il sort de l’ascenseur. Amelia est bipée.

    Une jeune femme, Madame Peterson, accompagnée de son petit garçon, se présente à April. Elle aimerait savoir ce qui est arrivé à son mari qui est tombé du toit pour avoir voulu y reprendre le frisbee de son fils. April lui suggère de se renseigner à l’accueil. Le petit garçon intervient pour dire à la chirurgienne que son père ne s’est pas réveillé après être tombé du toit. Amelia surgit et demande à April pourquoi on l’a bipée. Cette dernière demande à Madame Peterson de s’éloigner un moment. Elle emmène ensuite Amelia jusqu’à une salle d’examen où se trouve déjà Derek. Celui-ci est heureux de voir sa sœur car il a besoin d’aide pour soigner le patient, lequel se trouve être Monsieur Peterson. Derek signale que le cœur est en train de ralentir dangereusement. April aimerait savoir quelles informations elle peut donner à la famille. Rien de bien, répond Derek.

    Les pompiers sont arrivés pour désincarcérer les deux occupants de la voiture accidentée. Les médecins sont prêts à porter secours à ces derniers. Dave remarque que Callie est en train de téléphoner. Il comprend qu’elle va prévenir sa mère mais il espère qu’elle ne va rien dire sur la situation dans laquelle elle l’a trouvé. Sa petite amie, Monica, est inquiète elle aussi. Ses parents ne savent même pas qu’elle a pris leur voiture. Ils vont sûrement la tuer. Dave remarque qu’elle est blessée à la tête. Elle est certaine que ce n’est pas grave. Jo est plus circonspecte, compte tenu du fait que Monica a été heurtée par la civière quand celle-ci est tombée. Elle demande à Dave s’il voit d’autres blessures. Dave palpe son amie quelques secondes et relève sa main pleine de sang. Il y a bien une autre blessure. Les pompiers retirent les portières. Jo attire l’attention de ses collègues sur le fait que Monica est blessée à la tête et que l’hémorragie est importante. Monica est la première à être extirpée du véhicule. C’est ensuite au tour de Dave. On l’allonge sur une civière. Pour le jeune homme, c’est sûr, les choses ne peuvent pas être pires. C’est alors que le vent fait envoler la couverture qui le recouvrait, dévoilant ainsi sa nudité. Gênée, Arizona détourne le regard tandis que Callie tente de recouvrir le patient en évitant de poser le regard sur son sexe.

    Bien que l’effervescence règne aux urgences, April estime que c’est le bon moment pour Jackson de se rapprocher d’Owen. Contraint et forcé, Jackson demande donc à Owen s’il est libre le soir même pour aller boire quelques bières entre hommes chez Joe. La perspective semble intéresser Owen qui se renseigne sur les autres participants. Il est un peu étonné et nettement moins enthousiaste lorsque Jackson lui dit qu’ils ne seront que deux. Owen objecte qu’il ne sait pas encore quand sa journée se terminera, donc il va tenir Jackson au courant. Une fois qu’Owen est parti, April demande à son mari si c’était si dur que ça. Il répond que oui.

    Jo demande à Monica pourquoi elle et Dave ont décidé de faire l’amour dans une voiture, alors qu’ils sont dans un hôpital plein de lits et de locaux. Monica lui explique qu’elle et Dave ne s’étaient plus revus depuis des semaines. Elle a suivi sa famille à Portland, suite au transfert de son père. Dave ajoute qu’en plus, c’est compliqué d’avoir de l’intimité dans le service pédiatrie. Sa mère qui vient d’arriver et qui l’a entendu, lui fait remarquer que c’est parce que la pédiatrie est destinée à de jeunes enfants pour qu’ils guérissent, et non pour qu’ils fassent l’amour. Dave est scandalisé que Callie ait tout raconté à sa mère. La mère de Dave réplique qu’elle l’a compris d’elle-même. Que feraient deux adolescents dans une voiture ? Callie informe Dave que sa clavicule est fracturée et que son genou est sérieusement endommagé. La mère gronde son fils. Il était censé se tenir tranquille et ne pas sortir de son lit, et certainement pas recevoir des visites. Dave lui fait remarqué qu’il n’avait pas prévu qu’une civière allait lui tomber dessus. Jo constate que des débris du pare-brise se sont incrustés profondément dans le cuir chevelu de Monica. Il se peut qu’elle doive lui raser une partie de la tête. Voilà qui ravit Monica. Elle exige même qu’on la rase totalement. Elle a toujours voulu le faire, par solidarité avec Dave. Mais celui-ci la désapprouve totalement. Il ne voit pas pourquoi une personne choisirait volontairement d’être chauve. Monica lui promet qu’il va aimer. Une tête rasée est si douce ! Les deux amoureux se caressent des yeux mais la mère de Dave refroidit l’ambiance en leur rappelant qu’ils vont être mis dans des chambres séparées. Callie intervient pour dire que l’important, c’est que tout le monde aille bien.

    Une fois qu’elles sont seules, Arizona fait part de ses impressions à sa compagne. Elle a trouvé que la mère de Dave était sévère et prompte à critiquer. Callie n’est pas d’accord, elle est tout à fait du même avis que la mère. Leur conversation est interrompue par l’arrivée d’une autre chirurgienne, le Dr Herman, qui est venue rendre visite à un patient qu’elle a opéré quelques mois plus tôt. Elle a vu les parents qui n’ont pas tari d’éloges sur Arizona. Celle-ci explique à Callie que le Dr Herman a opéré le bébé in utero. C’était magistral. Le Dr Herman lui fait remarquer que pourtant, c’est elle à qui les parents attribuent tout le mérite d’avoir sauvé leur enfant, même si elle s’est contentée de faire quelques sutures. Elle ajoute sur le ton de la plaisanterie que c’est injuste. Elle ajoute ensuite qu’elle cherche encore une personne pour participer à son cours de chirurgie fœtale et qu’Arizona serait une bonne candidate. De cette façon, elle pourrait apprendre des choses vraiment difficlles. Arizona réplique qu’elle fait déjà des choses très difficiles en pédiatrie. Comme s’occuper des adolescents sur le parking, ironise le Dr Herman. Elle demande de leurs nouvelles. Arizona répond qu’ils vont bien. Callie les trouve stupides.

    Alors qu’ils sont en train d’opérer Monsieur Peterson en compagnie de Ben, Amelia demande à son frère quand il va déménager pour Washington. Elle aimerait utiliser la partie du placard qu’il va libérer, pour entreposer quelques affaires. Derek lui demande si c’est Meredith qui lui a dit qu’il allait partir. Amelia lui fait remarquer qu’elle l’a entendu le dire, pendant qu’il se disputait avec sa femme, vers quatre heures du matin. Elle ne voit vraiment pas comment leur ménage va fonctionner de cette manière. Ils ne seront ni séparés, ni ensemble. Ben croit comprendre que Meredith a l’intention de rester à Seattle. Derek le confirme. Ben lui demande si ça lui convient. Derek ne répond pas. Amelia continue de s’interroger à voix haute. Derek et Meredith vont être ensemble mais en vivant séparément. Des partenaires vivant séparément, voilà ce qu’ils seront. Ben sait ce que ça implique, il l’a vécu avec Miranda. Derek aimerait savoir si ça a marché pour eux. Ben pense que le fait qu’il ne vive plus à Los Angeles prouve que non. Derek trouve ça dingue. Il a toujours espéré avoir une telle opportunité professionnelle et il estime qu’il n’est pas le méchant parce qu’il a envie que ça se réalise. Amelia réplique que Meredith n’est pas la mauvaise non plus. C’est normal qu’elle ait envie de rester dans sa maison, qui est aussi celle de ses enfants. Elle trouve que Derek ne peut pas blâmer son épouse pour ça. Tout à coup, comme si elle venait d’y penser, elle lui demande comment il va faire pour coucher avec Meredith quand elle sera à Seattle et qu’il sera à Washington. Derek lui lance un regard noir. Elle lui suggère de grandir. Sa question est on ne peut plus légitime.

    Meredith est dans la salle du scanner en compagnie de son patient qui est toujours très agité. Il veut s’en aller pour partir à la recherche de sa famille. Meredith tente de le calmer en lui disant que les autorités ont été prévenues et qu’on va les tenir au courant. Le patient lui explique que lorsqu’il était dans le désert, il a trouvé des empreintes de pas. Vu leur petite taille, il est certain que ce sont celles de sa fille de six ans, Lily. Ils se dirigeaient vers la localité de Nine Mile Falls lorsque leur véhicule a rendu l’âme. Il a décidé de laisser sa femme et sa fille pour aller chercher de l’aide. Cela fait déjà trois jours. Lily ne survivra pas plus longtemps sans eau. Voilà pourquoi il veut la retrouver. Il n’y a pas une minute à perdre. C’est avec ménagement que Meredith lui apprend qu’il est resté dans le désert bien plus de trois jours. Compte tenu de son état de déshydratation et de son degré de malnutrition, il est vraisemblable qu’il ait disparu depuis un ou deux mois. L’homme comprend que cela signifie que sa femme et sa fille n’ont pas survécu. Dévasté, il se met à pleurer. Owen et Meredith échangent un regard à travers la vitre. Owen dit à sa collègue qu’il faut absolument que le patient passe au scanner.  

    Tandis qu’ils emmènent l’homme au bloc, Meredith demande à Stephanie de prévenir les autorités que la fille de l’inconnu s’appelle Lily et qu’il faut mener des recherches du côté de Nine Mile Falls. Maggie intercepte le groupe alors qu’il monte dans l’ascenseur. Elle aimerait savoir quand elle va pouvoir effectuer son échographie. Meredith lui répète qu’elle va devoir attendre. Owen explique à Maggie que le rein du patient est gravement endommagé. Une intervention immédiate est nécessaire. Maggie insiste, elle doit faire cette échographie. Pas maintenant, réplique sèchement Meredith.

    Durant l’intervention, Owen confie à Meredith que lorsqu’il bipe la cardio, il s’attend à voir Cristina arriver. Meredith trouve que Maggie n’a rien à voir avec Cristina. Elle est joyeuse et bavarde, et elle aime sûrement les chats. Richard surgit dans la salle pour informer Owen qu’il va utiliser le bloc n°1 pour opérer un patient. Owen marque son accord. Comme Richard reste là, Owen lui demande ce qui se passe. Légèrement emprunté, Richard le complimente sur ses mains, qui semblent très sûres. Il lui demande ensuite s’il a déjà joué au Jenga, ce jeu où il faut empiler des petites briques en essayant de ne pas les faire tomber. Un peu surpris, Owen répond que oui. Richard l’invite alors à venir chez lui un de ces jours pour y jouer, il préparera des encas. Abasourdi, Owen promet qu’il viendra. Richard ajoute que s’il n’aime pas le Jenga, ils pourront jouer aux dames.

    Jo finit de raser la tête de Monica qui est aux anges. Elle imagine la réaction de ses parents quand ils vont la voir. Ça va être la panique ! Dave les comprend, il ressent la même chose. Mais le résultat final semble lui plaire. Monica est ravie, parce que maintenant, ils ressemblent à des extraterrestres amoureux. Callie et Jo discutent des soins à donner à la jeune fille, lorsque Dave attire leur attention sur le fait que son amie ne réagit plus. Elle est comme absente, bien qu’elle soit consciente. Callie se précipite sur la jeune fille et demande à Jo de biper le Dr Shepherd.

    Une infirmière entre dans la salle d’opération où se trouvent les deux Shepherd et les informe que l’un d’entre eux est attendu pour examiner une jeune fille de 17 ans avec un trauma à la tête. Amelia suggère à son frère de s’en occuper. Elle peut gérer seule l’intervention de Monsieur Peterson. Derek demande à Ben s’il veut l’accompagner. Ben préfère rester avec Amelia qui va devenir le nouveau chef du service neuro, une fois que Derek sera parti. Amer, ce dernier répond que c’est très tendance, ces derniers jours, de ne pas vouloir le suivre.

    Meredith vient de retirer le rein de son patient. Elle est en train de donner ses instructions à Stephanie lorsque la sonnerie du moniteur les informe que la pression sanguine du patient est en train de s’effondrer. Meredith ordonne à Stephanie d’éloigner le rein tandis qu’elle va tenter de réanimer le patient. Elle demande ensuite qu’on bipe Maggie. Stephanie dépose le bassin qui contient le rein sur un chariot. .

    Callie et Arizona sont dans la galerie pour observer Derek qui est en train d’opérer Monica. Arizona demande à sa compagne à quel point la situation est grave. Callie lui apprend que la jeune fille souffre d’une hémorragie épidurale. Elle n’arrive toujours pas à croire que les deux adolescents se soient faufilés en douce dans une voiture. Si elle était la mère de Monica et que celle-ci survive à l’opération, elle la tuerait. Elle réalise alors ce qu’elle vient de dire. Elle a l’impression d’entendre parler son père quand elle était elle-même adolescente. Qu’est-ce qui lui arrive ? Elle adore son père mais elle ne veut pas que sa fille ait une mère comme Carlos Torres. Arizona n’est pas certaine d’avoir tout compris mais elle trouve ça bien d’avoir vu ce qui attend leurs enfants, ou leur enfant unique. Callie ne réagit pas à l’allusion. Arizona aimerait qu’elle accepte de reconsidérer l’histoire de la mère porteuse. Le moniteur résonne dans la salle d’opération. Callie en profite pour prendre la fuite, sous prétexte qu’elle ne supporte plus de rester là et qu’elle veut voir comment va Dave. Elle compte sur Arizona pour lui dire quand l’opération de Monica sera terminée. Les deux femmes se quittent sur un bisou.

    Maggie entre en salle d’opération. Owen lui apprend qu’ils étaient sur le point de faire l’auto-transplantation du rein de l’inconnu lorsque la pression sanguine de ce dernier a chuté. Meredith ajoute qu’elle pense qu’il souffre d’un choc cardiogénique. Un simple coup d’œil permet à Maggie de diagnostiquer un problème de valve mitrale. Elle demande qu’on lui apporte une pompe-ballon. Elle ordonne qu’on recouvre la cavité abdominale béante du patient et qu’on fasse venir une équipe de cardio. Lorsqu’elle demande à Stephanie de se préparer à l’aider, Meredith intervient pour dire que la résidente est déjà occupée à surveiller le rein du patient. Maggie l’ignore et réitère son ordre à Stephanie avant d’ajouter que tous ceux qui ne sont pas nécessaires doivent quitter la salle. Meredith lui fait remarquer que dès qu’elle aura fini, ils reprendront la transplantation du rein. Maggie restant silencieuse, Meredith lui fait remarquer qu’elle est en train de lui parler. Maggie réplique alors qu’elle, elle l’ignore. Si le cœur du patient est en détresse, c’est parce que Meredith l’a empêchée de faire une échographie. Elle lui promet qu’elle ne la laissera plus jamais prendre le pas sur elle. Elle se moque bien de l’importance de sa consœur dans la hiérarchie de l’hôpital. Son devoir, c’est de venir au secours du patient, pas de se bagarrer avec Meredith. Elle invite ensuite Owen à l’assister. Mal à l’aise, celui-ci ne dit rien. Meredith prie Stephanie de continuer à veiller à ce que le rein soit prêt à être réimplanté, aussitôt que Maggie aura terminé. Stephanie se retourne pour vérifier l’état du rein et constate qu’il a disparu. D’abord interloquée, puis énervée, Meredith crie à la résidente de partir à sa recherche.

    Pendant que les trois chirurgiens opèrent le patient, le reste de l’équipe fouille le moindre recoin de la salle d’opération pour retrouver le rein perdu. Stephanie se confond en excuses. Elle ne comprend pas comment cela a pu se produire. Elle a tourné la tête pendant deux minutes seulement. Meredith rejette toute la faute sur Maggie. Quand celle-ci est arrivée, elle a commencé à donner des ordres. Maggie lui fait remarquer qu’il lui est permis de donner des ordres à une résidente. Meredith lui reproche de ne pas avoir tenu compte de ce que Stephanie était déjà en train de faire. Maggie n’accepte pas que Meredith la tienne pour responsable de l’incompétence de Stephanie. Celle-ci proteste. Elle estime que rien ne serait arrivé si Maggie n’avait pas déboulé comme elle l’a fait. Owen se décide enfin à intervenir. Il exige que Meredith et Maggie se calment. Il leur rappelle qu’il y a un patient sur la table d’opération et que celui-ci a besoin de toute leur attention. Comme les deux chirurgiennes vont à nouveau se relancer la faute, Owen hausse le ton pour leur répéter de se calmer. Elles obéissent enfin. Stephanie leur annonce qu’elle a retrouvé le rein. Quelqu’un l’avait jeté avec son bassin dans l’évier. Meredith demande à la jeune femme de vérifier que l’organe peut être sauvé. Elle échange ensuite un regard assassin avec Maggie.

    Les choses se passent mal pour Monsieur Peterson. Ben informe Amelia que les pupilles du patient ne sont plus réactives. Il reprend le massage cardiaque. April entre dans la salle pour demander des nouvelles du patient, afin de pouvoir rassurer la famille. Amelia lui apprend que le traumatisme cérébral est très sérieux et qu’ils essaient juste de limiter les dégâts. April demande depuis combien de temps ils essaient de le réanimer. 37 minutes, lui apprend Ben. Cela permet à Amelia de réaliser qu’il n’y a plus rien à faire. Elle prononce l’heure du décès. April s’assied sur une chaise en se tenant le ventre. Amelia lui demande si tout va bien. April la rassure. C’est juste qu’elle trouve absurde que cet homme soit mort pour avoir voulu récupérer le frisbee de son fils.

    Callie et la mère de Dave discutent à l’extérieur de la chambre de ce dernier. Callie assure que Derek va faire tout ce qu’il peut pour sauver Monica. La mère de Dave ne comprend pas. L’adolescente semblait aller si bien. Elle était même insolente. La mère s’inquiète pour les parents de Monica. Callie lui apprend qu’ils ont pris un avion pour Seattle. Ils ne devraient pas tarder à arriver. La mère de Dave se confie à elle. Quand les enfants sont petits, on passe ses nuits à les regarder dans leur berceau, pour être sûr qu’ils respirent. Quand ils commencent à marcher, on sécurise le moindre espace de la maison. Quand ils commencent à grimper aux arbres, on prie pour qu’ils n’en tombent pas en se brisant le crâne. Ensuite, ils ont seize ans et ils attrapent le cancer. Et quand ils sont sur le point de vaincre la maladie, ils se faufilent en douce dans une voiture pour faire l’amour et une civière tombe du ciel. Comment peut-on les garder sains et saufs ? Dave sort de sa chambre. Le fait que sa mère et Callie aient discuté si longtemps lui a fait penser que Monica était décédée et qu’elles ne savent pas comment le lui annoncer. Sa mère lui certifie que Monica n’est pas morte. Pas encore, dit-il en pleurant. Il ne sait pas comment il va pouvoir dire aux parents de sa petite amie que leur fille est morte à cause de lui. Sa mère insiste sur le fait que Monica est toujours vivante. Il faut qu’ils gardent des pensées positives. Dave s’écroule en pleurs dans les bras de sa mère.

    Owen a appelé Derek en consultation pour examiner l’inconnu. Ce dernier n’a plus aucune réaction depuis qu’il s’est réveillé de son intervention. C’est comme s’il avait renoncé à vivre. Il est apathique, désorienté. Derek rassure son camarade. Les pupilles du patient sont réactives. Il demande à ce dernier de suivre des yeux la lumière de sa lampe de poche. L’homme murmure qu’il veut seulement dormir. Derek insiste sur l’importance de l’examen. L’inconnu lui suggère de lui donner plutôt quelque chose pour dormir, parce que quand il ferme les yeux, il revoit sa femme et sa fille et alors tout va bien. Il n’aurait jamais dû quitter sa famille. Il prie les médecins de le laisser tranquille. Il veut juste dormir.

    Richard surprend Alex, l’oreille collée à la porte d’une salle. Il lui demande ce qu’il est en train de faire. Rien, prétend Alex avant de lui conseiller de ne pas entrer dans la salle. Une fois Alex parti, Richard le remplace contre la porte. Il perçoit les éclats de voix de Meredith et de Maggie qui règlent leurs comptes. Maggie estime que Meredith n’a pas le droit de la rendre responsable de ce qui s’est passé avec le rein du patient. Meredith réplique qu’elle a tous les droits. Maggie n’en revient pas. Personne n’a jamais fait preuve envers elle d’un tel manque de respect et de professionnalisme. Meredith lui rappelle que le respect, ça se gagne et en parlant de manque de professionnalisme, elle reproche à sa consœur de l’avoir ignorée en salle d’opération. Maggie objecte qu’elle n’a fait que lui rendre la monnaie de sa pièce. C’est Meredith qui a commencé par ignorer sa demande d’échographie. Meredith se justifie par le fait que son patient était en danger et qu’elle ne faisait que son travail. Maggie riposte qu’elle était dans la même situation. Elle a passé toute la matinée à montrer du respect envers Meredith, en essayant de ne pas marcher sur ses platebandes, tout cela parce qu’elle voulait se faire apprécier. Mais elle a dépassé ce stade maintenant. Meredith lui donne raison. Il ne faut pas espérer qu’elle l’apprécie. De l’autre côté de la porte, Richard comprend que les deux sœurs ne sont pas près de s’entendre.

    Il retrouve Maggie devant le distributeur de friandises, sur lequel elle passe ses nerfs, soi-disant parce qu’elle y a inséré ses deux derniers dollars sans rien recevoir en échange. Richard lui demande si tout va bien. Elle lui avoue qu’elle a des problèmes avec Meredith. Richard mentionne que celle-ci est sa sœur. Maggie lui confie qu’elle avait espéré autre chose de la rencontre. Elle avait d’ailleurs l’intention de dire la vérité à Meredith. Elle était persuadée qu’elle allait la séduire par son talent et son charme. Maintenant elle a trouvé sa sœur, et elle se rend compte qu’elle la déteste. Meredith est tellement horrible. Richard assure que non. Mais Maggie ne le laisse pas parler. Elle se reproche de s’être lancée dans la quête de ses racines, ce dont elle n’a nul besoin au fond, étant donné qu’elle a eu de merveilleux parents. Que Meredith aille se faire foutre ! Maggie n’a pas besoin d’une personne à qui elle n’est liée que par le sang et qui ne veut pas d’elle. Folle de rage, elle donne de grands coups dans le distributeur. Richard sort de la poche de son pantalon un billet qu’il tend à la jeune femme. Elle le remercie et lui promet de le rembourser dès le lendemain. Il assure que ce n’est pas la peine. Il fait demi-tour et s’éloigne, l’esprit manifestement tourmenté.

    Owen demande à Derek s’il pense que l’inconnu va tenir le coup. Derek n’en sait rien. Il demande ensuite à son camarade s’il a regardé le match, la veille au soir. Owen ne voit pas de quel match il s’agit. Derek est perplexe. Quoi, il n’y avait pas de match ? Owen n’en sait rien, c’est pourquoi il posait la question. Derek comprend qu’il va devoir jouer franc jeu. Il explique à Owen qu’April s’inquiète pour lui et qu’elle a suggéré que les deux hommes sortent ensemble. Owen est interloqué. Quoi, un rendez-vous ? Derek le rassure, il s’agit plutôt d’une sortie entre hommes. Owen assure qu’il va bien. Selon lui, c’est Derek qui va mal, puisqu’il est en train de se séparer de sa femme. Derek réplique sèchement qu’il ne se sépare pas, il a simplement décroché un nouveau travail. À l’autre bout du pays, lui fait remarquer Owen. Derek lui rappelle que Cristina est partie à l’autre bout du monde. Owen objecte qu’il n’est pas marié avec Cristina. Ils ont rompu, ce qui n’est pas le cas de Meredith et Derek. Celui-ci lui demande de se mêler de ses affaires. Owen le prie de ne plus l’inviter à sortir.

    Monica reprend conscience et elle semble n’avoir rien perdu de son insolence, au grand soulagement de Dave, de la mère de ce dernier et de Callie et Arizona. Callie prend la main de sa compagne dans la sienne lorsque les adolescents s’embrassent. A l’extérieur de la chambre, Callie confie à Arizona que la mère de Dave a raison. Quoi qu’on fasse, on ne peut jamais garantir une totale sécurité à ses enfants. Elle en a conclu qu’elle et Arizona devraient prendre certains risques. Arizona est ravie parce que justement, elle a quelque chose à dire à propos de la discussion qu’elles ont eue au matin. Callie aussi. Elle admet avoir exagéré. C’est impossible de tout contrôler. Et donc, elle est d’accord pour tenter l’aventure de la maternité par substitution. Le sourire d’Arizona s’efface. Ce n’est pas de cela dont elle voulait parler. En fait, elle a décidé d’accepter la proposition que le Dr Herman lui a faite au sujet de son cours sur la chirurgie fœtale. Callie comprend qu’Arizona va se contenter de recommander une personne. Aussi est-elle abasourdie lorsque sa compagne lui apprend qu’elle a décidé de suivre le cours. Cela ne semble pas enthousiasmer Callie. Arizona est consciente que cela ne sera pas facile, car cela implique qu’elle aura plus de travail et que ses journées seront plus longues. Sans parler du nouveau bébé, ajoute Callie. Mais Arizona ne semble plus avoir autant envie d’un autre enfant.

    Derek surgit et informe les deux femmes qu’ils sont attendus pour une réunion extraordinaire du Conseil d’administration, afin de décider qui va remplacer Cristina. Callie ne voit pas pourquoi il faut se torturer l’esprit avec ce problème. Pour elle, il n’y a pas de doute, la place doit revenir à Bailey. Arizona n’est pas d’accord. C’est Alex qui mérite de siéger au Conseil.

    Dans la salle de réunion, Jackson résume la situation à ses collègues. Alex est en possession d’une lettre rédigée par l’avocat de Cristina attestant que cette dernière lui a cédé ses parts de l’hôpital et son siège au sein du Conseil d’administration. Pour Arizona, il n’y a plus matière à discuter. C’est Alex qui doit siéger au Conseil. Richard trouve qu’elle va trop vite en besogne. Jackson informe ses camarades que, selon les statuts de la Fondation Avery, tout nouveau membre du Conseil doit être désigné par un vote à la majorité des autres membres. Il est donc d’avis qu’il faut laisser les deux candidats se battre pour pouvoir les départager. Derek se faufile auprès de sa femme et demande à lui parler après la réunion. Elle accepte. Stephanie entre dans la salle et informe Meredith qu’elle vient d’avoir des nouvelles de la famille de l’inconnu.

    Miranda quitte l’hôpital avec Ben quand elle croise Alex. Ils s’ignorent. Mais Alex se ravise et dit à Miranda que si Cristina lui a cédé ses parts, c’est qu’il y a une bonne raison. Il sait que Miranda pense qu’il ne mérite pas de siéger au Conseil, mais il lui promet qu’il ne va pas tout foutre en l’air. En souriant, Miranda répond qu’elle est certaine qu’il ferait un excellent membre du Conseil. Que le meilleur chirurgien l’emporte ! Elle lui tend la main. Alex la lui serre avant de partir. Ben est fier de l’attitude de sa femme. Lorsqu’il lui demande si elle croit qu’Alex a ses chances, elle ricane. Allons donc, c’est d’Alex Karev dont ils parlent !

    Derek demande à sa sœur comment va Monsieur Peterson. Elle lui apprend qu’elle doit informer la famille de son décès. Ça va être super amusant d’aller dire au gamin que son père ne rentrera plus à la maison. Derek propose de l’accompagner. Elle accepte avec soulagement. Il réplique qu’il vaut mieux qu’il soit là pour s’assurer qu’elle ne dise pas des choses comme "super amusant". Ils arrivent dans la salle d’attente où se trouvent Luca et sa mère. Amelia demande à l’enfant de patienter pendant qu’elle et l’autre médecin parleront à sa maman. Elle et Derek se tournent vers madame Peterson qui comprend immédiatement que son mari est décédé. Elle se met à pleurer. Luca se précipite vers sa mère pour lui demander ce qu’elle a. Derek décide de rester avec l’enfant pendant qu’Amelia va discuter avec Madame Petersen. Mais Luca insiste pour suivre sa mère. Derek tente de le distraire en s’intéressant au jouet qu’il a amené. L’enfant lui dit qu’il a compris que son père était mort. Derek lui propose d’attendre le retour de sa mère pour en parler. Luca veut savoir si le fait que son père soit mort veut dire qu’il est parti et qu’il ne reviendra jamais. Derek comprend qu’il est inutile de continuer à lui cacher la vérité. Il répond que oui. Le petit garçon lui confie que son père lui manque déjà. Cela fait réfléchir Derek.

    Owen est au chevet de l’inconnu qui refuse de prendre ses médicaments. Il tente de le convaincre d’accepter le traitement pour récupérer des forces. L’homme ne répond pas. Owen tente de lui faire comprendre que s’il a survécu si longtemps, c’est pour une bonne raison. Il fronce les sourcils lorsque le patient, qui a les yeux ouverts, murmure qu’il est heureux d’avoir pu s’endormir, parce que ça lui permet de voir sa femme et sa fille. En réalité, il ne s’agit pas d’une hallucination. Elles sont effectivement là. Sous le regard ému d’Owen et de Meredith, l’épouse de l’inconnu lui explique qu’elles ont été retrouvées dès le lendemain. Comme lui n’avait pas été retrouvé, elles ont cru qu’il était mort. Lily dit à son père qu’elle l’aime.

    Alex et Meredith se retrouvent dans le vestiaire. Alex invite son amie à prendre ses affaires et à l’accompagner pour boire un verre. Elle répond qu’elle ne peut pas, parce qu’elle doit rentrer chez elle. Alex pense, qu’avant d’aller chez elle pour se disputer avec son mari, elle ferait mieux de venir avec lui pour se plaindre au sujet de son couple et de boire un coup. Etonnée par cette insistance à aller boire avec elle, elle lui demande de quoi il a peur. Il réplique qu’il a peur de la voir débarquer dans son lit en pleine nuit. Il ajoute en soupirant que Cristina ne lui a pas laissé que ses parts de l’hôpital et son siège au Conseil d’administration. Elle lui a laissé Meredith aussi. Il n’y a plus qu’eux deux maintenant. Alors, si Meredith a envie de dire du mal de quelqu’un ou plus simplement d’avoir… Une personne, dit Meredith en souriant. Alex prétend ne pas comprendre ce que cela veut dire. Elle est sûre du contraire. Ils se sourient avant de se prendre dans les bras l’un de l’autre. Elle lui avoue qu’elle ne sait pas si son couple va survivre.

    Jackson dépose un écrin devant Richard. C’est sa mère qui l’a chargé de rendre sa bague de fiançailles. Richard lui demande des nouvelles de Catherine. Jackson répond qu’elle ne va pas très bien mais il pense que la perspective d’être bientôt grand-mère va l’aider à surmonter sa tristesse. Richard le félicite chaleureusement pour le bébé. Il est vraiment heureux pour le jeune homme. Ce dernier lui confie que sa future paternité le fait un peu paniquer. Il a lui-même grandi pratiquement sans père, alors il a l’impression de s’aventurer en monde inconnu. Richard est certain qu’il s’en sortira très bien, mieux que ça même. Il le remercie ensuite de s’être chargé de lui rendre la bague. Avant de sortir de la pièce, Jackson tient à lui dire que, pour ce que ça vaut, il aurait vraiment aimé que Richard fasse partie de la famille.

    Alex et Meredith sont chez Joe. Assise à une autre table avec Stephanie, Jo se morfond. Elle a l’impression d’être une veuve. Meredith a fait d’elle une veuve. A cause d’elle, Jo n’aura plus jamais l’occasion d’avoir Alex rien qu’à elle. Stephanie lui conseille d’être patiente. Cela ne fait qu’un jour que Meredith a perdu sa meilleure amie. Elle a juste besoin d’une personne à qui parler. Il ne faut pas que Jo dramatise les choses. Sa camarade proteste. Meredith l’a jetée toute nue, hors de son lit en plein milieu de la nuit, et le pire, c’est qu’Alex l’a laissée faire. T’es foutue, conclut Stephanie.

    Meredith est persuadée qu’une relation longue distance est possible. Certes, ce n’est pas conventionnel, ce n’est facile mais ça existe. Si on peut cartographier des cerveaux, on peut réussir ce genre de relation. Alex lui demande qui elle essaie de convaincre, lui ou elle-même ? Meredith soupire. Elle ne veut pas faire éclater sa famille, mais elle ne veut pas non plus accompagner Derek à Washington et après, lui en vouloir le reste de sa vie pour ça. Or, c’est ce qui se passerait et elle sait que ce n’est pas ce que Derek veut non plus. Elle est consciente qu’elle doit en discuter avec son mari. Alex lui fait signe qu’elle va pouvoir le faire directement, car Derek vient d’entrer dans le bar. Derek les rejoint avec un petit sourire. Meredith lui demande ce qu’il fait là. Il lui apprend qu’il vient juste de téléphoner à la Maison Blanche pour les informer qu’il se retirait du projet de cartographie cérébrale. Meredith est interloquée. Derek ajoute que par conséquent, il ne va pas déménager pour Washington. Meredith ne comprend pas pourquoi il a fait ça. Il répond qu’il ne veut pas vivre dans un endroit où ses enfants ne grandiront pas. Il ne veut pas vivre loin d’eux ou loin de Meredith. Il considère qu’aucun travail ne vaut la peine de faire un tel sacrifice. Il veut vivre à Seattle avec sa femme et ses enfants. Meredith reste bouche bée. Elle finit par dire qu’elle n’est pas d’accord. Ce n’est pas ce qu’ils ont décidé. Il devrait rappeler la Maison Blanche et leur dire qu’il plaisantait. Craignant que les choses ne s’enveniment, Alex annonce qu’il va aller aux toilettes. Restée seul avec son mari, Meredith lui rappelle qu’elle ne lui a pas demandé de faire une telle chose. Elle n’a jamais voulu qu’il renonce à son projet. Derek le sait. C’est lui qui a fait son choix. Il a choisi sa femme et ses enfants. Il lui sourit. Meredith ferme les yeux. Quand elle les rouvre, elle semble désolée. Elle annonce qu’elle a besoin d’un verre. Derek ne sait comment réagir et préfère s’en aller

    Meredith s’installe au bar, juste à coté de Maggie. Celle-ci se tourne brièvement vers elle sans un mot. Les deux femmes commandent en même temps et avec la même intonation une tequila.

     

    Voix off : Il peut y avoir de la beauté dans le fait d’être perdu. Parfois, nous devons être perdus pour retrouver l’autre. Et parfois, nous retrouvons l'autre pour être perdu à nouveau. On ne peut pas toujours contrôler la chose qui va nous laisser à la dérive. Et alors que vous êtes là sur votre porche, à regarder la vie que vous êtes sur le point de laisser derrière vous, vous devez accepter qu'elle est partie, qu’elle est perdue, tout comme vous. Tout ce que vous pouvez faire maintenant, c’est de rester très calme, de respirer dans l'instant présent, et d’essayer d'être réceptif à l'endroit où le vent va vous emporter par la suite.


  • Commentaires

    1
    ttg
    Samedi 27 Septembre 2014 à 09:23

    c'était un bon épisode... Cristina, que j'aimais beaucoup, ne manque pas du tout pour le moment. On va voir sur la longueur !

    2
    Lundi 29 Septembre 2014 à 08:00

    Plus de 10 millions pour l'épisode de reprise, la réponse est dans ma phrase..ouais c'était la reprise, les téléspectateurs étaient curieux de connaitre la décision de Derek (partira ? partira pas ?) et curieux, aussi, de savoir comment RIRI allait prendre la nouvelle de sa paternité.... parce que pour le reste, j'ai trouvé l'épisode terne et poussif ! 10 millions c'est bien, c'est flatteur mais ça ne les valait pas !

    Je ne nie pas qu'il y a matière (Maggie, Derek, départ de Cris....) mais faudrait-il écrire et  mettre en musique les histoires de façon plus percutantes ! or au visionnage (deux fois pour ma part), je n'ai pas trop accroché à l'épisode alors que les sujets "chauds" m’alléchaient...
    Petite précision, je me suis endormie pendant l'épisode, signe en ce qui me concerne, que je m'ennuie !

    Je ne vais pas reprendre avec le costume de la réboussière jamais contente alors je laisse le bénéfice du doute aux scénaristes...pour le moment

    1) Je commence par ce qui me fâche, l'incohérence de la SL (qui va remplacer Cristina au sein du Board)

    Si je ne me trompe pas, les membres actuels du conseil d'Administration sont tous là parce qu'ils ont racheté l'hôpital (indemnités de l'accident pour certains, fondation pour AVERY et RIRI qui a cassé le cochon-Tirelire..)
    le dénominateur commun est : ARGENT...et donc chacun a des parts...

    Si Cristina fait don officiellement de ses parts à Alex, il est logique qu'ils deviennent membres car il devient propriétaire de l'hosto au même titre que les autres..
    Mais alors Bailey, comment entre-t-elle dans le conseil d'administration puisque, si je suis la logique des autres membres, il faut en être propriétaire et donc y mettre de l'argent ?  Même OWen qui est chef de la chirurgie n'a pas son mot à dire !!!

    2) Calzona anatomy

    Suis pas fan et je ne m’en cache pas, je le suis encore moins de CAllie donneuse de leçons, mère fouettarde...
    Nous ne frisons pas le ridicule, nous y sommes !! avec la scène où elles détournent la tête du sexe de Dave...mes pauvres chéries…chochottes et pudibondes en carton ! enfin surtout CAllie parce qu’elle ne faisait pas tant de manières quand elle voyait de très près celui de George ou celui de Mark...
    Quant à Arizona, la vue d'un sexe masculin la fait pâlir et sa peur panique qu'on lui reluque les seins (Mark Sloan dans un épisode) me fait penser que tel un vampire qui a la phobie du crucifix et de l'ail, elle a la phobie de tout ce qui se rapporte à l'homme....Sacrée caricature de la lesbienne punaise !

    En résumé, ce couple de lesbiennes est une caricature "rance" :  callie oublie qu'elle est BIsexuelle (enfin les scénaristes l'oublient) et pour Arizona, la petite chatte oublie qu'elle ne serait pas sur terre si sa maman n'avait pas vu et jouer avec le Zizi de son papa !

    Pour finir, Geena Davis qui passe dans le couloir, prononce deux mots et s'en va...bien la peine de nous faire chier avec la star oscarisée hein ! Autant prendre une actrice inconnue qui aurait pu faire autant voire mieux, la voix de stentor en moins (punaise la voix de Geena Davis, un excès d'hormones mâles ??) et Shonda Rhimes aurait pu investir, avec l'économie réalisée, sur les effets spéciaux qui ne foutent pas la honte lol
    Le gros pataquès arrive…Arizona retourne à l’école, Callie re-veut un bébé et là, ça va pas le faire… « tu fais les choses sans me consulter, je n’existe pas pour toi, tu prends tes décisions seules..bla bla bla….mais si on pourra Callie chérie, non tu es encore qu’une sale égoïste Arizona » voilà ce qui nous attend pitain !!!

    « et ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord » mais là c’est Shera qui parle lol


    3) Maggie/Meredith

    J'ai la confirmation que Kelly McCreary n'avait pas tout compris de la SL Maggie, elle avait dit dans un article ""Elle est venue pour le travail. Le truc de la famille est en quelque sorte un a-côté. Elle a eu un travail fait pour elle au Grey Sloan. Donc ça lui prendra autant de temps qu’il le faudra pour qu’elle y soit à son aise."

    L'hosto s'appelle GREY SLOAN (euh GREY et la médecine, doit pas y avoir trop de monde quand même au US), et elle vient seulement parce qu'il y a un travail fait pour elle et elle ne percute pas que l’hosto porte le nom de sa mère ??? et à l'entretien elle rencontre Meredith GREY pourtant....
    "Le truc de la famille est en quelque sorte un a-côté" ouais....c'est pour ça qu'elle se confie dès le premier soir à RIRI dans le 10.24 sur le nom de sa mère...
    non mais sans déconner !!!
    En fait, elle sait que l'hosto porte le nom de sa mère et qu'elle va y rencontrer sa soeur...(dont elle a surement entendu parler avec les travaux de recherche avec Derek..)

    Dans tous les cas, Maggie est clairement dépeinte comme la petite fille qui à la recherche de ses racines et sa famille...contrairement à Meredith, elle n'est pas DArk & Twisty et ça,  ca va peser dans les futurs développements.

    Le personnage me plait...l'actrice moins mais tant pis….pas le choix...
    La découverte va être double : Meredith va se découvrir une soeur qu'elle déteste déjà...RIRI une fille qui va le "détester" au départ...bref, des drames à venir..

    je dirais que la froideur et la méchanceté de Meredith sont liés au départ de Cristina, à sa vie compliquée avec Derek. Maggie est le sac de boxe sur lequel MEredith se défoule...L'annonce du lien de parenté ne devrait pas calmer les esprits certes mais la "bagarre" prendra un autre aspect..pour ensuite s'apaiser...un peu à la façon LEXIE !!

    4) RIRI/MAGGIE

    Richard abasourdi, perdu..mais sage, c'est tout ce que j'attendais de lui..je pense que le moment le plus difficile sera l'annonce qu'il est le père de Maggie (d'ailleurs j'espère qu'il lui annoncera et qu'elle ne le découvrira pas autrement...)

    je pense que la relation, quand elle sera découverte, apportera de belles scènes entre RIRI ET MAGGIE, parce qu'il faut bien le dire, le courant passe déjà bien, comme s'ils étaient naturellement attirés !!

    5) Un saint bernard pour Owen

    c'était gentil et sympathique mais bon, il s'est fait jeter par Cristina depuis un moment, il s'est fait à l'idée depuis...pas la peine de le traiter comme un mec qui s'est fait jeter la veille....

    On sait qu'il y a un potentiel

    <dl class="codebox spoiler"> <dt style="cursor: pointer;">Spoiler:</dt> <dd class="spoiler_closed"> </dd> <dd></dd> </dl>

    donc il va vite se consoler.....

    6) ALex et Meredith

    Super, j'adore et je trouve cette relation tout à fait logique et en respect total avec l'esprit de GA !

    7) Derek/Meredith

    Derek, c'est un ange, un chou, un mec parfait dont on rêve toutes...  



    une belle réponse à la demande de MEredith en saison 2  



    bon après ce moment d'extase, faut bien se dire que rien n'est réglé...Derek se "sacrifie" pour sa femme et ses enfants...(en échos à la SL du petit garçon qui perd son papa) et MEredith refuse se sacrifice car il renonce à son projet qui lui tient à coeur

    J'aurais pensé qu'il partirait quitte à revenir plus tard d'ici 3 épisodes en disant qu'il ne pouvait pas vivre loin d'eux...finalement il ne part plus, Meredith va refuser qu'il renonce et l'enjeu sera de savoir comme ce couple va survivre de manière à ne pas laisser Derek se sacrifier (ce qui fait culpabiliser Meredith)et permettre à MEredith de rester à Seattle !!!

    je ne sais pas vous mais c'est mission impossible !! l’un ou l’autre va bouffer son chapeau, son parapluie parce l’équation n’a pas de solution…Derek souffre, la réflexion « c’est très tendance, ces derniers jours, de ne pas vouloir me suivre » et son renoncement au nom de la raison et de l’amour qu’il porte à sa femme et ses enfants est beau mais les regrets seront là et finiront pas sortir sous la forme de reproche !
    et Puis Meredith a le cul entre deux chaises, faire ses recherches, ses enfants, ne pas castrer Derek dans sa vie professionnel, un dilemme pour elle.

    8) Amélia et son secret

    Qu'est ce qu'elle doit dire à son frère de si secret ?

    9) Le reste ?

    Pour une fois, les SL supports des états d’âme des médecins, c’était assez convaincant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :