• Episode 12.14 : Odd Man Out

    Titre français : Perdre ses repères

    Scénariste : Meg Marinis

    Réalisateur : Kevin McKidd

    Diffusion Etats-Unis : 17 mars 2016 sur ABC

    Diffusion France : 22 février 2017 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par Mitchel Musso

     

    Voix off : Quand les bébés naissent, ils sortent généralement en pleurant comme s’ils allaient mourir demain. C’est fort, c’est bouleversant et c’est complètement injuste. Cet adorable minuscule bébé a été obligé de sortir du ventre de sa mère et obligé de respirer l’air du dehors dans ses tout nouveaux petits poumons. C’est la nature humaine. Personne ne veut rester dehors dans le froid, rejeté et solitaire. Affection, reconnaissance et amour inconditionnel. C’est ce que nous voulons tous. C’est ce que nous recherchons tous. Mais quand on le trouve, c’est absolument terrifiant. Parce que, aussi vite que nous l’ayons trouvé, ça peut disparaitre. Et nous nous retrouvons dehors, dans le froid, solitaires.

     


  • Commentaires

    1
    kate
    Vendredi 18 Mars 2016 à 13:42

    j'aie bien aimée cet épisode ça bouge tout le temps on ne s'ennuie pas. Certaines choses sont mise à plat et c'est le beau docteur qui fait le premier pas, les autres poussent Mer à sortir ils ne le font que pour son bien, cool.

    2
    Loubia
    Vendredi 18 Mars 2016 à 15:01
    Amelia qui veut pas travailler avec Blake pendant la moitié de l'épisode j'ai trouvé ça très bien, mais alors que Blake soit faite pour devenir un neurochirurgien et qu'elle commence à être appréciée et formée par Amelia, c'est nuuuul!!
      • Vendredi 18 Mars 2016 à 18:03

        L'abnégation et l'altruisme des personnages de Grey's est risible ! Dans la vraie vie, qui accepterait de travailler quotidiennement aux côtés d'une personne qu'il tient pour responsable de la mort d'un de ses proches ? Amelia qui dit qu'il lui appartient de former Penny, parce que cette dernière est une neurochirurgienne naturelle, c'est ridicule ! mais cela fait sans doute partie de la préparation pour nous faire accepter que ce personnage va être intégrer au cast (à la place de Jerrika Hinton ?) Il faut bien une compagne à Callie !

      • wondystl
        Vendredi 18 Mars 2016 à 18:41

        je me demande si le personnage de Penny n'est pas une manière supplémentaire de se venger de Patrick Dempsey pour Shonda; le série arrive à continuer sans Déreck mais si en plus elle arrive à faire accepter celle qui l'a plus ou moins tué. Une manière d'essayer de minimiser l'importance de son personnage et de sa mort

         

      • Vendredi 18 Mars 2016 à 19:16

        Je le pense aussi.

        En arriver au point où la femme et la soeur de Derek acceptent Penny et reconnaissent ses mérites en tant que médecin, c'est une façon de montrer que sa mort est derrière elles, qu'elles l'ont surmontée. Pour moi, c'est une nouvelle façon de dire qu'il est temps d'oublier Derek. C'est le tuer une seconde fois aussi.

        Et par conséquence, c'est insuffler l'idée que Derek n'est au final pas un personnage si important que ça, tu as raison

      • fanfaniche
        Vendredi 18 Mars 2016 à 22:34

        wondystl : ton analyse est très pertinente :   Le temps passe, Penny s'incruste et on commence à oublier d'où elle vient 

    3
    kate
    Vendredi 18 Mars 2016 à 15:42

    C'est pas parce qu'elle apprécie le boulot qu'elle à fait qu'elle va en faire sa copine pour la vie. Je trouve que une fois encore Richard à su recadrer tout le monde en agissant de la sorte comme il l'avait fait dans la saison 4 je crois. Les bon profs font de bon élèves. Pour moi Richard sera toujours le boss et l'homme sage de Grey's.

    4
    wondystl
    Vendredi 18 Mars 2016 à 18:05

    Episode plaisant à regarder,... un peu plus de médecine... 5 dernière minute les plus intéressantes ... me fait penser à l'épisode 8 avec deux cliffhanger.

     

    .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :