• Episode 2.09 : Thanks for the Memories

    Photobucket

    Titre français: Une nouvelle famille

    Scénariste: Shonda Rhimes

    Réalisateur: Michael Dinner

    Diffusion États-Unis: 20 novembre 2005 sur ABC

    Diffusion France: 21 août 2006 sur TF1


    Voix off: Gratitude, reconnaissance, remerciements, peu importe les mots que l’on emploie, ils signifient tous la même chose : bonheur ! On est censé être heureux, reconnaissant pour les amis, la famille, heureux simplement d’être en vie, que ça nous plaise ou non.

     

    Izzie est dans la cuisine, elle sort tous ses livres de recettes. Meredith tente de sortir en catimini de la maison. Izzie l’arrête et lui demande où elle va. Meredith dit qu’elle va ouvrir la porte. Justement, on sonne. Izzie comprend que son amie veut aller travailler. Elle la sermonne : c’est Thanksgiving, ils sont une famille, ils doivent préparer le dîner ensemble. Meredith ouvre la porte à trois hommes qui recherchent George. Ils entrent en poussant des cris. Meredith en profite pour partir. Izzie la somme de rentrer pour 18h.

    Addison et Derek sont sur un ferry. Elle lui propose de faire l’amour pour fêter Thanksgiving. Il ricane. Elle sait que ça va leur sembler étrange parce que ce sera la première fois depuis Mark et Meredith. Ils sont en congé tous les deux, elle a réservé une table dans un restaurant, elle aimerait qu’ils en profitent pour crever l’abcès. Il ne dit rien.

    Bailey apprend à Meredith qu’en raison du jour férié, elles seront sous la responsabilité d’un médecin de Mercy West, le Dr Kent. Elle remercie l’interne de s’être proposée pour travailler en ce jour de fête. Meredith rétorque qu’il n’y a pas grand-chose qui lui donne envie de dire merci. La résidente lui dit qu’elle va être très occupée, il y a toujours beaucoup de patients les jours fériés.

    Derek, Richard et Burke se retrouvent devant le tableau du planning. Ils sont tous les 3 en congé et affirment qu’ils ne font que passer.

    Le Dr Kent se présente à Meredith et Bailey. Il se montre assez méprisant avec cette dernière. Il lui dit ne vouloir travailler qu’avec un seul résident, celui que tout le monde surnomme le "Nazi". Meredith sourit. Bailey assure ne pas connaître cette personne, elle va la rechercher.

    Les trois hommes qui ont débarqué chez Meredith sont en fait le père et les deux frères de George. Dans la famille O’Malley, la tradition veut que, le jour de Thanksgiving, les hommes chassent la dinde. Ils veulent que George les accompagne et tue sa première volaille. Izzie est désespérée, elle se retrouve seule pour préparer le repas.

    Meredith doit examiner Holden McKee, qui est plongé dans un coma végétatif depuis 16 ans. Il est placé en maison de repos et est tombé de son lit. L’assurance veut qu’il soit examiné. Pendant les soins, Meredith lui parle, elle envie sa sérénité. Elle sursaute quand le patient ouvre les yeux, il semble la regarder. Elle en avise aussitôt Bailey qui lui dit qu’elle se fait des illusions. Néanmoins, elle lui conseille de demander l’avis d’un neurologue.

    Le Dr Kent arrive et demande à Bailey quel travail il peut faire. Elle lui suggère d’effectuer des sutures pour 13 patients. Il estime que c’est un travail en dessous de ses compétences et demande à ce que Meredith s’en occupe. Bailey réplique que la jeune femme doit accompagner son patient au scanner, c’est un ordre du Nazi. Le Dr Kent s’incline.

    Cristina arrive chez Meredith avec Burke. Elle lui fait ses dernières recommandations : interdiction de mentionner le nom de Derek et d’Addison ou de faire la moindre allusion à la syphilis. Izzie est étonnée de voir que le cardiochirurgien est présent. Cristina lui explique qu’elle a essayé de s’en débarrasser mais il s’est accroché. Elle panique dès qu’elle réalise qu’ils ne seront que trois. Izzie laisse un message sur la boite vocale d’Alex pour lui rappeler qu’elle l’attend pour dîner.

    Derek prévient Richard qu’il a terminé ses visites, il va retrouver Addison. Meredith arrive. Il lui dit qu’il ne pensait pas la voir là, ce jour-là. Elle lui parle de son patient. Il pense qu’il ne s’agit que de réflexes. Elle insiste et ils se chamaillent. Il faut le geste de s’en aller mais se ravise.

    George est dans la forêt avec ses frères et son père, il traîne derrière, il n’est pas passionné par la chasse à la dinde.

    Izzie a raté sa marinade. Burke se rend compte qu’elle n’a jamais cuisiné pour Thanksgiving et prend les choses en mains, au grand dam de Cristina qui ressent soudain un grand besoin de boire de l’alcool. Izzie ne cesse d’appeler Alex qui ne lui répond jamais.

    Derek ausculte Holden, qui ne réagit à aucun stimulus. Tout à coup Meredith parle et Holden la suit du regard. Le scanner révèle que le patient n’était pas en coma végétatif mais au minimum de sa conscience.

    Alex écoute les messages sur son répondeur mais ne rappelle pas Izzie.

    Cristina ne trouve aucune bouteille d’alcool chez Meredith. George a de plus en plus de mal à supporter sa famille. Ils se téléphonent et le jeune homme supplie son amie de venir le chercher. Elle lui raccroche au nez.

    Addison est assise sur un banc. Elle appelle la messagerie de son mari.

    Meredith et Derek arrivent dans la salle d’attente qui est bondée. Meredith repère immédiatement la femme de Holden. Le neurochirurgien lui apprend, ainsi qu’à son fils, que son mari ne va pas tarder à reprendre conscience, ce qui ne l’enchante pas car elle vient de se remarier et elle attend un enfant. Lorsqu’elle réalise que son ex-mari n’aura pas conscience du temps qui s’est écoulé, elle préfère s’en aller, elle ne veut pas qu’il sache qu’elle ne l’a pas attendu.

    Le Dr Kent s’emporte sur Bailey, il travaille aux urgences et il est débordé. Il exige qu’elle vienne l’aider. Elle ne peut pas, elle est obligée d’aller au bloc, sur l’ordre du Nazi.

    Richard ne se résout pas à rentrer chez lui.

    Joe arrive chez Meredith. Il présente son petit ami, Walter, à Cristina qui n’en a cure : elle veut boire !

    George tente de faire partager sa passion de la chirurgie à ses frères qui ne comprennent rien. Au contraire ils se moquent de lui parce qu’il n’a pas encore opéré quelqu’un tout seul, il se contente de regarder les vrais chirurgiens. George se sent incompris, il n’a qu’une envie, rentrer.

    Alex retrouve Meredith, elle lui avoue qu’elle l’impression d’infecter les gens normaux avec son malheur. Alex lui confie à son tour qu’il a raté ses examens, il ne veut pas le dire Izzie. La jeune femme lui conseille d’assister au dîner.

    Holden sort de son coma. Lorsque Derek lui explique ce qui est arrivé, il demande combien de temps il a été dans cet état. Il semble effaré à la pensée que cela ait pu durer un an. Il veut que Meredith lui dise la vérité. Elle hésite, en tant qu’interne, elle n’a jamais fait ce genre de choses. Il insiste et elle lui avoue tout. Il pleure.

    Burke et Izzie sont toujours en cuisine pour préparer la dinde. Joe, Walter et Cristina les observent. Cristina n’en peut plus et décide d’aller acheter de l’alcool. Preston ne comprend pas sa réaction. Elle a du mal à le voir opérer une dinde et sympathiser avec ses amis. Elle promet qu’elle va revenir.

    George réussit enfin à tuer sa dinde. Il va pouvoir rentrer.

    L’IRM montre qu’Holden à un hématome extradural au cerveau. Il faut opérer de toute urgence mais l’opération est très risquée. Le patient demande à Meredith ce qu’elle ferait. Elle ne veut pas répondre.

    Izzie et Burke apprennent à se connaître. Il se plaint que Cristina ne cherche pas à mieux le connaître. Elle est fâchée parce qu’Alex n’est pas là. Tout à coup, ils remarquent que Cristina est partie depuis 1h déjà. En fait elle est à l’hôpital, elle cherche un malade à opérer.

    Pour fêter la victoire de George, ses frères tirent une salve et envoient des plombs dans les fesses de leur père. Tout le monde se retrouve à l’hôpital. George s’énerve contre ses frères parce qu’ils jouent avec les instruments médicaux et parce qu’ils n’ont jamais d’autre conversation que les voitures. Il s’en va en claquant la porte.

    Derek et Meredith regardent Holden qui discute avec son fils de 16 ans. Celui-ci s’en va après avoir promis de revenir. Holden apprend à Meredith qu’il est décidé à subir l’intervention : sa femme et son fils ont été de l’avant, il va faire la même chose. Il lui demande si elle pense que son fils reviendra, elle répond qu’elle l’espère.

    Bailey et Cristina sont au bloc. L’interne est étonnée que la résidente travaille un jour de fête. Miranda veut travailler le plus possible avant la naissance de son bébé. Cristina est sidérée par la nouvelle. Bailey lui dit que Burke aurait fait un bon père pour son bébé.

    Derek va entrer en salle d’opération avec Holden. Meredith lui demande ce qu’il aurait décidé à sa place. Elle, elle aurait choisi l’opération, c’est-à-dire avoir un avenir, ou retomber dans le coma, mais pas être entre les deux. Lui ne sait pas. Elle n’est pas étonnée de le voir hésitant. Il lui propose de le rejoindre au bloc dès qu’elle en aura la possibilité.

    George revient s’occuper de son père qui lui reproche d’afficher un peu trop sa supériorité. Il doit prendre conscience que s’il est différent des siens, il fait tout de même partie de la famille. Ses frères font l’impossible pour l’intégrer mais lui les méprise. George lui relate ses exploits de l’ascenseur. Mr O’Malley ne cache pas sa fierté.

    Meredith se préparer à rejoindre Derek lorsqu’elle le voit qui fait un massage cardiaque à Holden. A travers la vitre, il lui fait signe que tout est terminé. Ils vont avertir le fils.

    Joe et Walter prennent congé. Il est plus de 20h, ils doivent aller tenir le bar. Izzie et Burke se préparent à manger en tête-à-tête lorsque George et Cristina les rejoignent.

    Meredith et Derek sont assis sur un banc, devant le Seattle Grace. Il aimerait savoir comment elle a pu reconnaître la femme d’Holden parmi tous les occupants de la salle d’attente. Elle lui répond que les salles d’attente sont toujours pleines de gens remplis d’espoir. Cette femme était la seule qui semblait avoir renoncé. Il se lève et s’apprête à partir lorsqu’elle lui demande s’il aime toujours Addison. Il répond qu’il n’en sait rien. Elle trouve que c’est bien qu’il essaie de sauver son mariage. Il ne serait pas lui si ce n’était pas le cas. Ça prouve qu’elle ne s’est pas trompée sur lui. Elle a les larmes aux yeux. Il est ému aussi et la remercie. Elle se lève et lui dit "au revoir, Derek". Il lui répond "au revoir, Meredith" et la regarde partir.

    Meredith et Alex se retrouvent devant la maison. Il entre, elle pas. Izzie est heureuse de voir son ami.

    Bailey gronde Richard parce qu’il est toujours là. Le Dr Kent comprend enfin qui est le Nazi.

    Dans la voiture, Burke reproche à Cristina son manque de curiosité à son égard. Il lui révèle que sa mère tient un restaurant en Alabama. Elle lui avoue qu’elle été au bloc pendant l’après-midi.

    Derek arrive à la caravane et aperçoit Addison qui l’attend sous la pluie. Elle lui dit qu’elle l’a attendu et veut savoir s’il compte lui faire payer longtemps son erreur. Il s’assied à ses côtés et l’embrasse.

    Meredith est assise au comptoir, chez Joe. Un jeune homme lui demande s’il peut s’asseoir à ses côtés. Après s’être assurée qu’il n’est ni neurochirurgien, ni docteur, elle l’invite à lui payer un verre.

     

    Voix off: Peut-être qu’on n’est pas censé être heureux. Peut-être que la gratitude n’a rien à voir avec la joie. Peut-être qu’être reconnaissant veut dire être lucide sur ce qu’on a. Savourer les victoires. Admirer simplement les efforts nécessaires pour être humain. Peut-être qu’on est reconnaissant pour les choses qui nous sont familières et peut-être qu’on est reconnaissant pour les choses qu’on ne saura jamais. A la fin de la journée, le fait d’être encore capable de pouvoir tenir debout est une raison suffisante pour faire la fête !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :