• Episode 2.11 : Owner of a Lonely Heart

    Photobucket

    Titre français: Cœurs esseulés

    Scénariste: Mark Wilding

    Réalisateur: Daniel Minahan

    Diffusion États-Unis: 4 décembre 2005 sur ABC

    Diffusion France: 28 août 2006 sur TF1


    Voix off: Il y a 40 ans, les Beatles ont posé une simple question : ils voulaient savoir d’où venaient tous les gens qui sont seuls. Ma dernière hypothèse est qu’une très grande partie de ces gens viennent des hôpitaux. Plus précisément du service de chirurgie. Les chirurgiens occultent leurs propres besoins pour être à l’écoute de ceux de leurs patients. Nous ignorons nos amis, nos familles afin de pouvoir sauver les amis et les familles des autres. Ce qui fait qu’’au final, il ne reste plus que nous-mêmes et rien au monde ne peut nous faire sentir plus seuls que ça.

     

    Chaque interne surveille une des quintuplées. Alex tente de parler à Izzie mais elle refuse sous prétexte qu’il est trop occupé à sauter les infirmières pour parler. Une fois qu’il est parti, elle dit à ses amis qu’elle est contente de ne pas avoir couché avec lui. C’est lui qui est perdant parce qu’elle est une vraie bombe. Elle ne comprend pas comment il a pu lui préférer Olivia. Meredith lui dit qu’elle est mieux sans lui.

    Bailey leur conseille d’aller se coucher sauf Izzie qui est de garde.

    Meredith est dans son lit, elle n’arrive pas à dormir. Il en est de même pour George.

    Le lendemain matin, Burke propose à Cristina de prendre le petit-déjeuner qu’il a préparé pour elle. Elle refuse : elle veut être la première à l’hôpital pour avoir un cas intéressant.

    George propose à Meredith de se retrouver après le travail, pour aller boire un coup et discuter. Elle accepte. Elle aperçoit Derek et Addison qui se disputent. Elle comprend qu’il exige de sa femme qu’elle vienne habiter dans la caravane.

    Dans les vestiaires, elle annonce à ses amis qu’elle a renoncé aux hommes.

    George présente le cas de Karl Murphy, qui souffre de multiples mélanomes malins sur le nez, les doigts, l’oreille… L’interne préconise d’y mettre des sangsues afin de pomper l’excès de sang.

    En présence de Derek, Meredith présente le cas de Mr. Martin. Alex admet lui avoir fait administrer une posologie inadéquate de soluté, ce qui a déshydraté son cerveau. Il demande à Derek de s’en occuper. Le chirurgien accepte.

    Dorie est auprès de ses filles, les internes arrivent et l’informent de leur état. Julie va devoir subir une seconde intervention afin de remettre tous ses organes à l’intérieur de son corps. Lucy a une dérivation cérébrale. Emily va être opérée du cœur par Burke et Izzie. Charlotte doit porter un masque pour respirer car ses poumons sont peu développés. Seule Kate va bien. Après voir écouté tout cela, leur mère est déprimée et demande à retourner dans sa chambre. Meredith est chargée de la surveiller.

    Cristina et Bailey admettent Constance, une femme de 40 ans emprisonnée pour le meurtre de 3 personnes. Elle a avalé une lame de rasoir. Elle a trouvé ce moyen pour sortir du cachot où elle était isolée.

    Olivia n’arrive pas à mettre les sangsues sur Karl. Ça la dégoûte. George lui dit qu’il est étonné (allusion à Alex). La jeune femme n’apprécie par la remarque et s’en va. L’interne se charge des sangsues. Son patient croit qu’il est le petit ami d’Olivia.

    Meredith et Derek sont au chevet de Charlotte. Elle lui demande s’il est vrai qu’il va abandonner la caravane. Il demande si c’est Addison qui fait courir ce bruit. Elle le nargue en disant qu’elle ne l’imagine pas dans un apparemment luxueux. Soudain le bébé fait un malaise. Derek indique à Meredith la procédure à suivre. Il lui confirme qu’il n’a pas l’intention de quitter la caravane. Elle rit. George qui les voit est jaloux de leur complicité.

    Meredith informe les parents que Charlotte a dû être intubée. Dorie lui avoue qu’elle se sent coupable. Elle aurait dû suivre l’avis des médecins et ne garder que trois embryons.

    Cristina fait passer une radio à Constance et constate qu’en réalité elle a avalé 4 lames de rasoir. Il faut opérer d’urgence.

    Meredith emmène Dorie près de ses bébés. Charlotte fait un arrêt respiratoire.

    Au bloc, Burke constate que l’aorte d’Emily est trop petite. Il la referme sans rien tenter. Izzie est en colère et demande à partir.

    Addison et Meredith entreprennent de réanimer Charlotte et y parviennent. Meredith constate que Dorie n’est pas restée près de sa fille.

    Karl va mieux. Il a donné des noms aux sangsues. Il aimerait les ramener chez lui.

    Olivia vient trouver George pour lui dire qu’il n’avait pas le droit de lui parler de cette façon. Il lui dit qu’elle a trahi son amie. Elle rétorque qu’elle ne savait pas qu’elle était avec Alex. Il ne comprend pas pourquoi elle est ressortie avec lui. Elle répond qu’elle se sentait seule.

    Meredith demande à Tom d’amener ses fils à l’hôpital pour distraire Dorie. Il ne peut pas, les garçons ont la grippe.

    La jeune femme retrouve Alex et lui dit qu’elle le trouve superficiel. Quand il lui dit vouloir trouver un remède pour sauver Mr Martin, elle décide de l’aider. Izzie les surprend et pique une colère. Elle ne comprend pas que son amie puisse fraterniser avec l’ennemi. Meredith se défend : Alex aussi est son ami. Izzie lui réplique qu’elle peut coucher avec lui si elle en a envie, puisque de toute façon, elle couche avec n’importe qui.

    Constance demande à Cristina de discuter un peu avec elle. En prison, elle est en isolement et ne parle jamais avec personne. Cristina lui demande pourquoi elle a tué 3 personnes, Constance explique qu’elle était droguée et que, par peur de la solitude, elle a accepté d’aider son ami à commettre un braquage. Cristina estime qu’être seul a des avantages et s’en va.

    Olivia et George se disputent en présence de Karl, qui est persuadé d’assister à une querelle d’amoureux. Il leur suggère de se réconcilier. Olivia lui explique que George l’a laissée tomber parce qu’il est amoureux de Meredith alors que celle-ci s’en moque.

    Addison est dans le bureau de Richard pour parler d’Izzie. Il trouve que l’interne s’implique trop dans le cas de ses patients, comme Addison quand elle était interne. Elle l’avertit, elle va agir avec la jeune femme comme lui l’a fait avec elle à l’époque. Elle espère qu’elle prendra ainsi conscience de certaines choses mais a peur de sa réaction. Richard lui fait remarquer qu’enseigner est une tâche difficile qui ne sert pas à se faire des amis. Il lui demande si Izzie en vaut la peine. Elle répond qu’elle est la meilleure interne qu’elle ait eue.

    Izzie se plaint auprès George et de Cristina du comportement de Meredith. Elle sous-entend qu’elle aurait couché avec Alex si elle n’était pas arrivée à temps. Cristina se moque d’elle. George lui dit qu’elle n’était pas la petite amie d’Alex et qu’elle ne doit pas faire de crise de jalousie. Elle fait mine de vouloir parler de lui et de Meredith. Il arrête.

    L’état de Charlotte empire. Meredith ne sait que faire.

    Addison demande à Izzie de rester de garde la nuit pour surveiller Emily afin que Burke et elle puissent l’opérer le lendemain.

    Alex pense avoir trouvé une solution pour Mr Martin mais Derek le décourage. Il n’y a plus rien à faire. Il doit admettre qu’il a fait une bêtise. Soit le patient se réveille et il sera en fauteuil toute sa vie. Soit il meurt et c’est Alex qui l’aura tué.

    Meredith veut faire des excuses à Izzie qui ne les accepte pas. Quand Derek l’a quittée, elle ne lui a pas dit qu’elle serait mieux sans lui. Elle a toujours été là pour elle mais elle voit que le contraire n’est pas vrai. Elle lui demande de partir.

    Constance a avalé une ampoule électrique qui est en train de l’étouffer. Cristina tente de la sauver. Burke arrive et décide de l’opérer.

    Meredith trouve Dorie en train de préparer son sac. Elle ne peut pas rester là à regarder ses filles mourir. L’interne lui dit qu’elle ne peut pas partir. Elle doit rassurer et soutenir ses bébés. En parlant, elle a une idée et décide de placer Charlotte dans la même couveuse que Kate, pour qu’elle sente une présence familière.

    Karl va quitter l’hôpital. Il questionne George sur Meredith. L’interne avoue qu’il est amoureux. Karl lui dit qu’être avec une femme qui ne vous aime pas, c’est pire qu’être seul.

    Emilie est en arrêt. Izzie ne sait pas trop quoi faire pour la soigner.

    Le lendemain matin, Derek retrouve Meredith. Elle lui dit qu’elle ne peut pas croire qu’il va abandonner la caravane. Il lui répète qu’il ne déménagera pas. Elle lui demande s’il est toujours lui. Il dit que oui. George les observe de loin.

    Izzie se réveille devant la couveuse d’Emily et voit qu’elle est vide. Une infirmière lui apprend que le bébé est décédé une demi-heure plus tôt et qu’Addison a interdit qu’on la réveille pour le lui dire. L’interne va trouver la gynécologue pour s’excuser. Elle a failli à sa tâche. Addison lui dit qu’elle n’est pas fautive. Depuis la première intervention, ils savaient que l’enfant ne s’en sortirait pas. Izzie ne comprend pas pourquoi elle a perdu son temps à la surveiller. Addison lui répond qu’elle lui a menti pour lui apprendre à avoir plus de recul. Izzie est furieuse.

    Charlotte va s’en sortir. Bailey félicite Meredith pour son initiative et lui permet de rentrer chez elle.

    Izzie est dans les vestiaires. Elle apprend à ses amis qu’Emily est morte, elle déprime. Meredith dit qu’elle a une idée, elle lui tend la main. Elles s’en vont.

    Alex est assis près de Mr Martin. Derek le voit et lui confie que lui aussi a tué un patient, durant sa deuxième année en tant que résident. Il lui dit que ça ne sert à rien de rester là. Alex répond que personne ne devrait mourir seul. Il ne bouge pas.

    Constance se réveille. Cristina lui annonce qu’elle va avoir 10 jours de convalescence. Quand elle se retourne et voit les gardes devant la porte, elle revient vers sa patiente et lui dit que finalement elle pourra rester 2 semaines. Constance est contente.

    Meredith et Izzie sont dans un chenil pour choisir un chien.

    Addison s’assied à côté de Derek et lui dit qu’elle se sent seule.

    Burke prend son petit-déjeuner. Cristina arrive et lui prend un toast dans son assiette. Elle le mange.

    Izzie et Meredith jouent avec leur nouvel ami, un chien qui court après George.

     

    Voix off: Il y 400 ans, un autre Anglais célèbre avait une opinion sur la solitude : John Donne. Il pensait qu’on n’était jamais seul. Bien sûr, dit par lui, ça sonnait mieux. "Nul homme n’est une île". L’homme n’est pas une île, chacun de nous a besoin que quelqu’un nous rappelle qu’on n’est pas seul. Même si ce quelqu’un a quatre pattes, un ami avec qui jouer et courir ou juste passer du temps.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :