• Episode 2.12 : Grandma Got Run Over By A Reindeer

    Photobucket

    Titre français : L'Esprit de Noël

    Scénariste : Krista Vernoff

    Réalisateur : Peter Horton

    Diffusion États-Unis : 11 décembre 2005 sur ABC

    Diffusion France : 4 septembre 2006 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par The Irish Rovers

    Voix off : Un mythe urbain dit que le taux de suicide augmente pendant les fêtes. En fait, il baisse. Les experts pensent que les gens sont moins enclins à se supprimer quand ils sont entourés de leurs proches. Ironiquement ces mêmes réunions de famille sont invoquées comme raison de la hausse des dépressions pendant des fêtes … D’accord, Izzie ne compte pas.

    Meredith promène le chien. Elle rentre chez elle.

    Un superbe sapin de Noël trône dans le salon, Izzie est en train de le décorer. Il y a des guirlandes partout. Meredith et George la regardent faire. Ils trouvent cela excessif mais Meredith dit à son ami qu’ils doivent être compréhensifs.

    Chez Burke, Cristina remarque un tout petit sapin sur la table de salon. Burke lui propose de le décorer avec lui, le soir même, pour marquer leur premier Noël ensemble. Elle lui dit qu’elle est juive. Comme il a du mal à la croire, elle précise qu’elle est juive par son beau-père. Elle s’en va.

    Les internes suivent Bailey pour la tournée des patients. Izzie se demande comment ils feront quand elle sera en congé de maternité et qui la remplacera.

    Derek salue Meredith. Elle lui fait remarquer qu’il n’a pas l’air bien. Il lui répond que c’est à cause des fêtes. Il la regarde partir avec un sourire tendre.

    La jeune femme présente le cas de Tim Epstein, un jeune père de famille qui est tombé du toit en accrochant des guirlandes lumineuses sur sa maison. Il est accompagné de sa femme et de ses 3 enfants qui sont très exubérants. Bailey suggère que tout ce petit monde aille à la cafétéria mais le père refuse, il veut profiter de ses enfants pendant les fêtes. Il ne souffre de rien d’autre que d’une gêne aux bras et d’un mal de tête quand il rit. Derek demande à Izzie de lui faire passer un scanner.

    Une autre patiente, Nadia, doit subir l’excision d’un ulcère gastrique. Elle est accompagnée de toute sa famille : le père est couché sur le lit voisin pour regarder la télévision, le fils joue avec son Gameboy, le mari et la mère ne cessent d’émettre des critiques sur tout. Ils veulent que l’opération soit faite le plus rapidement possible car ils ont programmé un dîner au restaurant pour Noël. Excédé, Richard accepte de programmer l’opération pour le matin même.

    Bailey envoie Meredith et Alex aux urgences. Ils sont déçus parce qu’ils ne vont pouvoir assister à la transplantation cardiaque que Burke a prévue de faire. C’est Cristina qui sera son interne.

    Alex avoue à Meredith qu’il repasse son examen le lendemain, il a peur d’échouer.

    Burke propose à son amie de célébrer les fêtes religieuses juives si elle le désire. Elle se moque de lui : elle n’a plus observé les rites depuis très longtemps. Ils entrent dans la chambre d’un gamin, Justin qui est là avec sa mère, Marion. C’est lui qui doit subir la transplantation. Si la mère est soulagée, le garçon, par contre, refuse de recevoir encore un nouveau cœur. Le chirurgien explique à son interne que Justin a déjà été transplanté quand il était bébé mais ce cœur-là est usé, il faut le remplacer. Le gosse maintient son refus mais ne veut pas expliquer sa motivation.

    Aux urgences, Meredith et Alex prennent en charge un homme de 44 ans qui a eu un pontage gastrique, 3 semaines auparavant. Il se plaint de douleurs. C’est une perforation.

    Addison explique à Derek les cadeaux qu’elle compte faire à sa mère pour se faire pardonner. Il se montre très peu intéressé et avoue ne pas être d’humeur à célébrer la Noël. Elle lui propose pour le soir même un dîner romantique au cours duquel ils pourront choisir leurs cadeaux sur catalogue. Il est toujours aussi peu enthousiaste. Izzie vient le chercher pour examiner les résultats de Tim, il en profite pour s’éclipser.

    George s’occupe de Nadia dont la famille fait toujours autant de bruit, sans se soucier aucunement d’elle. La jeune femme confie à l’interne qu’elle a fait 3 ulcères en 5 ans.

    Alex révise se matière dans les sous-sols. Il est stressé.

    Meredith vient prévenir Bailey qu’il y a un cas urgent : la perforation de l’estomac. L’opération de Nadia est reportée à l’après-midi. George panique à l’idée de devoir l’annoncer à la famille.

    Meredith demande à Bailey de pouvoir rester avec Alex pour l’aider à revoir sa matière. Pour cela, elle renonce à aller au bloc. Bailey accepte et prend George pour la remplacer.

    Cristina s’occupe de Justin qui se montre insupportable. En salle d’op’, il demande à Burke si le cœur ira à un autre enfant si lui-même meurt. Burke le rassure : il ne mourra pas.

    Derek annonce à Tim qu’il souffre d’un hématome sous dural. Il doit être opéré.

    Pendant l’opération, Cristina et Burke discutent de la réaction de Justin. Le chirurgien espère que l’enfant aura envie de vivre, sinon il rejettera la greffe. Il croit à une connexion entre le cœur et l’âme. Devant toute l’équipe, elle se moque de lui. Il n’apprécie pas et la met dehors en la chargeant de prendre un rendez-vous pour Justin avec le psychologue.

    Meredith fait semblant de souffrir de différents symptômes pour qu’Alex l’examine et diagnostique sa pseudo-maladie.

    Bailey et George opèrent la perforation gastrique. Le jeune homme fait une remarque déplacée sur l’erreur d’Alex qui a provoqué le décès d’un patient. Bailey le réprimande. Ce genre d’erreur lui arrivera aussi. Il n’est pas obligé d’aimer Alex mais il doit rester solidaire.

    Derek et Izzie pratiquent leur intervention sur Tim. Elle s’extasie sur ce père qui aime tant fêter Noël avec ses enfants. Derek se montre désabusé. Pour lui, les fêtes sont synonymes d’accident et donnent du travail aux chirurgiens.

    Alex fait semblant d’examiner Meredith. Cristina les surprend et propose à Meredith d’acheter un vibromasseur pour assouvir ses envies. Son amie lui explique qu’elle aide le jeune homme à réviser. Elle est bipée et demande à Cristina de la remplacer.

    Meredith apporte un nouveau dossier à Bailey : une hernie étranglée. Il faut opérer le patient directement, ce qui oblige une nouvelle fois la résidente à reporter l’opération de Nadia au lendemain. George va prévenir la famille qui crie au scandale. Ce contretemps gâche leurs projets pour Noël. George remarque que leurs cris contrarient fortement la patiente.

    Alex palpe la poitrine de Cristina, elle lui montre comment procéder efficacement. George les voit et pense qu’ils se font des papouilles. Il est choqué. Cris le ramène à la réalité. Il rit quand il comprend qu’Alex a raté ses examens. Mais il accepte de prendre la relève quand son amie est bipée.

    Burke reproche à Cristina de ne pas avoir programmé de consultation psychologique pour Justin. Il lui fait remarquer qu’elle lui a manqué de respect au bloc, elle a mis en doute sa spiritualité. Elle promet que ça n’arrivera plus mais elle estime que cela prouve une fois de plus qu’ils n’ont rien d’autre en commun que la médecine. Elle se demande ce qu’ils font ensemble.

    La famille de Tim entre dans sa chambre après l’intervention. Les enfants font beaucoup de bruit. Leur père hurle et exige qu’ils s’en aillent. Il ne les supporte plus. Derek explique à Izzie que le scanner n’a peut-être pas tout montré ou que ce changement d’humeur est un effet secondaire de l’anesthésie. Elle se demande s’il n’est pas responsable de cet état : quand le cerveau du patient était entièrement découvert, il a critiqué l’esprit de Noël. Peut-être le cerveau a-t-il été touché inconsciemment.

    Cristina trouve Marion en train de décorer la chambre de Justin avec des guirlandes. Elle apprend qu’elle a fait appel à un prêtre pour convaincre son fils. Cristina lui reproche de ne pas être assez attentive aux désirs de son fils : il ne croit pas au Père Noël. Marion insiste : elle veut célébrer la fête d’autant plus que ce sera peut-être la dernière fois pour son fils. Celui-ci l’entend et lui fait remarquer qu’elle dit ça chaque année.

    Pendant l’opération, Bailey a des nausées. Meredith lui propose de se faire remplacer. Elle refuse.

    Izzie trouve Alex qui révise avec George. Elle est fâchée. Alex lui avoue avoir raté son examen. Rien n’y change, elle part en criant. George la suit. Meredith les voit et s’énerve. Elle veut bien montrer de la compréhension mais refuse de négliger Alex. Il fait partie de la famille aussi. Elle trouve qu’Izzie ferait bien de respecter un peu plus l’esprit de Noël qu’elle dit tant aimer.

    Nadia crache du sang. Sa famille hurle encore plus. George l’amène au bloc. Malgré son épuisement, Bailey doit l’opérer immédiatement. Elle demande l’aide de ses internes.

    Derek décèle un saignement cérébral chez Tim, il doit le réopérer. Addison arrive. Izzie s’en va en l’ignorant. Addison parle à Derek qui l’ignore également. Elle pense qu’elle est devenue transparente. Elle s’inquiète pour leur dîner. Il l’annule pour cause d’opération. Elle remarque qu’il semble soulagé. Elle lui rappelle qu’avant il aimait préparer les fêtes de Noël. Il répond qu’il la retrouvera plus tard.

    Il avertit Tim et son épouse de la nécessité de pratiquer une seconde intervention. Le patient se montre plus qu’agressif. Sa femme ne le reconnaît plus, elle a peur de ne plus retrouver l’amour de sa vie. Derek lui promet de faire tout son possible.

    Justine avoue au prêtre qu’il ne veut pas d’un autre cœur parce qu’il a compris que ce n’était pas le père Noël qui le fabrique comme le lui dit sa maman. Il sait maintenant qu’un autre enfant a dû mourir pour qu’il reçoive son cœur. Il n’accepte plus que sa mère prie depuis 2 ans pour la mort d’un enfant. Il fait un arrêt cardiaque. Cristina parvient à le réanimer.

    Derek et Izzie réopèrent Tim. Le neurochirurgien demande à une infirmière de mettre des chants de Noël.

    Bailey, Meredith et George opèrent le double ulcère de Nadia. Bailey ressent de plus en plus de difficultés à rester debout.

    Izzie trouve Alex en train de dormir au lieu d’étudier. Elle le frappe pour le réveiller. Elle est là pour l’aider. Il veut savoir pourquoi elle fait cela après ce qu’il lui a fait. Elle répond que c’est ce que Jésus ferait.

    Cristina est au chevet de Justin. Elle avoue ne pas croire en Dieu, elle a seulement foi en la médecine. Elle lui demande de décider de vivre pour devenir un médecin qui trouvera le moyen de réaliser dans transplantations sans que personne ne doive mourir.

    Bailey et George viennent prévenir la famille de Nadia que tout s’est bien passé. La mère les menace d’un procès parce que l’opération a été reportée plusieurs fois. George se met à crier : ils ne doivent pas oublier qu’ils sont dans un hôpital. Ils feraient bien de respecter un peu le Dr Bailey. Il leur interdit de voir Nadia pour le moment.

    Alex essaie de trouver la maladie qu’Izzie feint d’avoir. Tout à coup elle éclate en sanglots. Embêté, il dit ne jamais avoir voulu lui faire du mal.

    Meredith s’apprête à quitter le Seattle Grace. Derek la hèle dans le hall. Elle ferme les yeux mais elle l’attend. Ils ont la même conversation mais en sens inverse : elle ne se sent pas très bien parce que ce sont les fêtes de Noël. Ils sortent de l’hôpital en ne se quittant pas des yeux. Ils se séparent en se souhaitant un joyeux Noël.

    Derek entre chez Joe et va au comptoir pour commander sa boisson favorite. Il est interpellé par Addison qui l’attend à une table avec des catalogues. Il la rejoint à contrecœur. Elle lui rappelle que Noël est leur fête. Il répond que Noël donne envie d’être avec ceux qu’on aime. Il ne dit pas ça pour la blesser ni parce qu’il va la quitter, mais elle doit savoir que Meredith n,’était pas une passade ni une vengeance. Il était vraiment amoureux d’elle et ce sentiment ne disparaît pas parce qu’il a décidé de sauver son mariage.

    Cristina arrive chez Burke et constate qu’il a décoré le petit sapin. Il a aussi mis une menora près de la fenêtre. Elle le rejoint en courant dans le lit et lui annonce que Justin va beaucoup mieux.

    Izzie est couchée sous le sapin. Meredith et George viennent s’allonger près d’elle. Ils regardent les lumières.

    Voix off : Il y a un vieux proverbe qui dit qu’on ne choisit pas sa famille. Et qu’on les aime ou pas, qu’on les apprécie ou pas, qu’on les comprenne ou pas, on fait avec. Il y a une autre école de pensées pour qui la famille dans laquelle on naît n’est qu’un point de départ. Ils vous nourrissent, vous habillent et s’occupent de vous jusqu’à ce que vous soyez prêts à entrer dans le monde et à trouver votre tribu.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :