• Episode 2.17 : As We Know It

    Photobucket

    Titre français : La Peur Au Ventre

    Scénariste : Shonda Rhimes

    Réalisateur : Peter Horton

    Diffusion États-Unis : 12 février 2006 sur ABC

    Diffusion France : 18 septembre 2006 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par R.E.M.

    Voix off : Dans les hôpitaux, on le sait. On sait quand on va mourir. Certains docteurs disent que c’est une lueur dans le regard des patients. D’autres disent que c’est une odeur. L’odeur de la mort. D’autres croient que c’est une sorte de sixième sens. Quand l’au-delà se dirige vers vous, on le sent venir. Quoi que ce soit, ça fait peur. Parce que si on sait, que faut-il faire ? Oublier cette terrible peur ? Si vous saviez que c’était votre dernier jour sur terre, comment voudriez-vous le passer ?

    Bailey est toujours dans une chambre de l’hôpital. Elle essaie de maîtriser les douleurs des contractions.

    Derek continue d’opérer son mari.

    Addison est dans un bureau, elle a peur.

    Izzie et Alex reprennent leurs souffles après avoir fait l’amour.

    Meredith a toujours sa main dans le thorax de James Carlson.

    Izzie et Alex demandent à George s’il y a du nouveau. Il leur dit qu’il s’est passé quelque chose dans le bloc mais il ne sait pas vraiment quoi, si ce n’est que Hannah a disparu.

    Burke vient dans la salle d’opération où se trouve Derek. Il lui dit qu’il a été idiot de ne pas évacuer. Derek lui retourne le compliment et lui demande s’il va pouvoir opérer le gars à la bombe. Burke va essayer, une fois que les démineurs lui auront donné plus de renseignements. Derek lui dit qu’il ne veut pas être celui qui a tué le mari de Bailey. Burke rétorque qu’il ne veut pas être celui qui va les tuer tous. Ils se saluent respectueusement.

    En lui mettant un gilet de protection, Dylan dit à Meredith qu’elle a été stupide de mettre sa main dans le thorax du blessé. Elle leur demande de ne pas l’énerver. Elle rappelle à Cristina qu’elle avait un pressentiment. Burke revient et ordonne à Cristina de s’en aller. Comme elle refuse, il insiste : il ne pourra pas être efficace si elle reste, il ne parviendra pas à se concentrer. Les deux filles se regardent. Meredith rassure son amie : tout ira bien. En sortant, Cris dit à Burke qu’elle ne veut pas qu’il joue au héros. Au bord des larmes, Meredith demande au chirurgien et au démineur s’ils ont un plan pour la sortir de là. Ils ne répondent pas.

    Izzie, Alex et George sont dans les vestiaires. Les garçons ont l’impression de sentir l’odeur de la mort. Izzie leur ordonne de se taire. Meredith pourrait mourir à tout instant. Elle sort, suivie d’Alex.

    Cristina entre en tenue dans le bloc de Derek. Il lui ordonne de s’en aller. Elle refuse malgré son insistance. Il lui demande si la secouriste tient toujours le coup. Elle lui ment et l’assure que oui.

    George entend Addison et Richard parler de la situation de Bailey : elle a des contractions toutes les 40 secondes mais elle refuse qu’on l’examine, et même de pousser pour mettre son enfant au monde. Addison veut avoir un bloc pour pratiquer une césarienne. Richard ne peut pas lui donner satisfaction. Elle doit arriver à convaincre Bailey.

    Alex retrouve Izzie dans une petite salle. Elle l’embrasse, il la repousse gentiment. Elle lui explique qu’elle était jalouse de Meredith parce qu’elle était au cœur de l’action, maintenant elle s’en veut. Ils s’embrassent encore.

    George apprend à Bailey qu’Addison va contacter Mercy West pour disposer d’un bloc. Elle maintient sa décision malgré tout : elle veut rentrer chez elle, elle n’accouchera pas sans son mari. L’interne essaie de lui faire comprendre qu’elle met la vie de son fils en danger mais elle ne l’écoute pas et le met dehors.

    Dylan vient avertir Richard qu’ils sont prêts. S’ils ne rencontrent pas de problèmes, ils sortiront la bombe dans 10 minutes. Le chef lui apprend que le conduit principal d’oxygène passe en dessous du bloc où se trouve la bombe, ce qui augmente les risques d’explosion.

    Izzie et Alex se rhabillent après avoir fait l’amour encore une fois.

    Dylan répète à Burke ce que Richard lui a appris. Meredith les voit parler et exige d’être mise au courant. Elle comprend que si la bombe explose dans le bloc, c’est tout l’hôpital qui sautera.

    Alex et Izzie viennent proposer leurs services à Richard qui fait un malaise. Ils pensent qu’il fait une crise cardiaque.

    Dylan essaie de rassurer Meredith. Il lui annonce qu’ils vont devoir déplacer la civière dans un endroit plus sûr.

    Richard se sent mieux et veut se lever, avant d’avoir le résultat de tous ses examens. Sa femme qui a été prévenue l’en empêche.

    George aimerait pouvoir aider Bailey mieux qu’il ne le fait. Addison lui avoue ne pas savoir comment agir. Elle s’énerve et demande à George de faire de son mieux. L’interne va se réfugier dans la cage d’escaliers et entend des pleurs. C’est Hannah. Elle est tombée en s’enfuyant.

    Alors qu’elle aide Derek, Cristina perçoit des mouvements dans le couloir. Intriguée, elle sort.

    Tout en déplaçant la civière, Dylan explique à Meredith ce qu’il attend d’elle : elle va devoir sortir le projectile bien à plat.

    Cristina surgit devant eux et veut savoir ce qui se passe. Dylan lui ordonne de dégager. Meredith lui demande de lui dire quelque chose qui l’empêcherait de paniquer. Cristina lui apprend que Burke lui a dit qu’il l’aimait, alors qu’il pensait qu’elle dormait. Evidemment, elle n’a pas répondu.

    George soigne Hannah qui lui demande si Meredith est toujours en vie. Elle est soulagée d’apprendre que oui. L’interne lui dit qu’elle ne doit pas se sentir coupable, le Dr Milton n’aurait pas dû la laisser seule. Elle estime cependant qu’en tant que secouriste, elle était censée rester à sa place et aider.

    Alex découvre que Richard n’a eu qu’une crise d’anxiété.

    Addison essaie de persuader Bailey d’accoucher. La résidente refuse en pleurant. La gynécologue va sortir pour demander un bloc à Richard quand George se met à parler : il est déçu. Il pensait que le Dr Bailey n’abandonnait jamais. Il est persuadé qu’elle peut y arriver, avec leur aide. Bailey se met en position pour accoucher.

    La civière est maintenant dans un autre bloc. Burke va agrandir la plaie pour que Meredith puisse sortir la bombe. Il faudra aller très vite. Le chirurgien commence l’incision. Meredith a peur.

    Derek demande une fois encore à Cristina comment ça se passe dans l’autre bloc. Elle lui dit que tout va bien. Quand il l’interroge sur Hannah, elle essaie de changer de conversation mais, comme il insiste, elle ne peut plus se taire et lui apprend que Meredith a remplacé la secouriste. Il la regarde, épouvanté. A ce moment-là, Tucker fait un arrêt

    C’est le moment pour Meredith de retirer le projectile. Dylan lui explique à nouveau la marche à suivre mais elle ne l’écoute plus.

    Derek essaie de ranimer Tucker.

    Meredith dicte ses dernières volontés : elle veut que tout soit fait pour permettre à Izzie et George de rester dans sa maison. Dylan comprend qu’elle panique. Elle ne veut plus tirer la bombe et conseille aux deux hommes de s’en aller. Burke essaie de la raisonner, en vain. Le démineur lui demande de le regarder et de l’écouter, en imaginant qu’il est la personne qu’elle aime. Elle baisse les yeux. Quand elle les relève, c’est Derek qu’elle voit. Il lui sourit. Elle lui avoue sa peur. Il en est conscient mais elle peut le faire. On revoit alors la 1e scène de l’épisode précédent. Meredith revient à la réalité et retire doucement la bombe.

    Cristina fait un massage cardiaque au mari de Bailey.

    Bailey est en train d’accoucher.

    Tucker ne revient pas à la vie. Derek a remplacé Cristina pour le massage. Il abandonne avant de revenir au corps et de lui donner un grand coup de poing sur le torse.

    Meredith sort la bombe.

    Le cœur de Tucker repart.

    Meredith donne la bombe à Dylan avec précaution. Il la félicite et s’en va tout doucement. Burke s’active sur le patient. Après quelques secondes, Meredith sort à son tour et suit Dylan. Tout à coup, la bombe explose, réduisant le démineur et son assistant en miettes. Meredith est projetée au sol, éclaboussée par les restes des deux hommes.

    Dans le hall, Richard annonce l’arrivée des rescapés. Tout le monde se met dans le couloir pour assister à l’ouverture des portes de l’ascenseur d’où sortent Derek et Burke. Immédiatement Derek cherche quelqu’un des yeux. Burke l’appelle par son prénom, il sourit et fait de même.

    Mme Carlson demande des nouvelles de son mari. Burke lui dit qu’il est sauvé, grâce à la présence d’esprit d’Hannah. La femme va serrer la secouriste dans ses bras pour la remercier.

    Fébrile, Derek arpente le hall. Adèle et Richard le regardent faire. Il revient vers son chef et demande : où est-elle ? Richard le sermonne pour être resté au bloc malgré les ordres. Derek ne l’écoute pas et répète sa question. Richard lui indique une direction d’où surgit Addison qui se précipite dans les bras de son mari. Il la serre aussi et regarde Richard avec un air de reproche. Adèle dit à son mari qu’Addison n’est pas la femme que Derek cherchait.

    George arrive dans les vestiaires. Il trouve Cristina et Izzie qui déshabillent Meredith pour la mettre sous la douche. Il les laisse seules.

    Le soir, Cristina est avec Burke, il a les yeux fermés. Après s’être assuré qu’il dort vraiment, elle lui dit qu’elle l’aime aussi.

    Bailey présente son fils à son mari. Elle l’a prénommé William George.

    Meredith est dans son lit. Izzie vient lui annoncer qu’il y a quelqu’un qui l’attend dans le hall d’entrée. C’est Derek, à bout de souffle. Il lui dit qu’elle a failli mourir aujourd’hui. Il va parler mais se ravise et va sortir quand elle lui avoue ne pas à se rappeler leur dernier baiser. Pendant qu’elle avait la main sur la bombe, elle pensait qu’elle allait mourir sans se souvenir de ça. Elle aimerait se rappeler du dernier moment où ils ont été heureux. Il la regarde, dit qu’il est heureux qu’elle ne soit pas morte et sort.

    Tout à coup, il revient. Attendri, il lui décrit la façon dont elle était habillée, ce jeudi matin, l’odeur qu’avaient ses cheveux. Lui était en retard pour une opération. Elle s’est penchée sur lui, a mis la main sur son torse et l’a embrassé tendrement, rapidement, comme si c’était une habitude, comme s’ils allaient le faire chaque jour pour le reste de leur vie. Puis il est parti. C’était la dernière fois. Il va sortir quand elle lui dit que ses cheveux sentaient la lavande. Il part en souriant. Elle remonte dans sa chambre.

     Voix off : Si vous saviez que c’était votre dernier jour sur Terre, comment voudriez-vous le passer ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Philippe
    Lundi 28 Septembre 2015 à 00:17

    "réduisant le démineur et son assistant en miettes" ->> J'ai visionné trois fois la séquence mais nulle part on ne voit qu'ils sont morts. On le suppose, certes, mais plus bizarre encore, personne ensuite n'a un mot à leur sujet, comme s'il ne s'était rien passé.

    Qu'en pensez-vous ?

    Philippe, un nouveau fan ;)

    2
    Lundi 28 Septembre 2015 à 18:12

    Bonjour

    Tout d'abord je vous souhaite la bienvenue sur ce blog

    Pour répondre à votre question, je crois que le sort des deux démineurs ne fait malheureusement aucun doute. Le fait qu'on ne nous montre pas qu'ils sont morts s'explique, à mon avis, par le fait qu'il n'y a plus rien à montrer. Mais pour moi, cela ne fait aucun doute, Meredith a été "arrosée" par leurs restes (scène sous la douche) et par la suite (saison 3 - épisode de la noyade) Meredith revoit Dylan le démineur lors de son EMI

    Quant au fait qu'on n'ait pas parlé de lui dans les scènes qui ont suivi son décès, cela ne m'étonne pas vraiment. C'était un personnage très secondaire et sa mort n'était qu'un "détail" de la SL. Grey's n'est pas vraiment une série qui s'appesantit longtemps sur les morts, et encore moins quand il ne s'agit pas d'un personnage principal. A noter toutefois que quelques années plus tard, Shonda Rhimes a déclaré qu'elle regrettait d'avoir tué Dylan (et aussi Denny Duquette) biggrin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :