• Episode 2.21 : Superstition

    Photobucket

    Titre français: Superstition

    Scénariste: James D. Parriott

    Réalisateur: Tricia Brock

    Diffusion États-Unis: 26 mars 2006 sur ABC

    Diffusion France: 2 octobre 2006 sur TF1


    Voix off: Sur le campus de ma fac, il y a une statue magique. La tradition veut que les étudiants lui frottent le nez pour que ça leur porte chance. Ma camarade de chambre en première année croyait aux pouvoirs de la statue et tenait absolument à aller lui frotter le nez avant chaque examen. Elle aurait mieux fait d’étudier. Elle n’est pas passée en seconde. Mais le fait est que nous avons tous nos petites superstitions. Si on ne croit pas aux statues magiques, on évite de marcher sur les fissures du trottoir ou on met toujours sa chaussure gauche en premier. On touche du bois, on ne passe pas sous une échelle. La dernière chose qu’on veut, c’est offenser les dieux.

     

    Meredith et Addison se préparent pour une intervention. L’interne ne peut pas s’empêcher de regarder à la dérobée les alliances de la gynécologue.

    Toutes les salles d’opération sont occupées. C’est une mauvaise journée : quatre interventions, quatre décès. La légende veut que, dans un bloc opératoire, les décès aillent par trois ou par sept. L’équipe s’attend donc à ce qu’il y en ait encore trois.

    Dans les vestiaires, les internes font le bilan. Meredith, que George continue d’ignorer, explique qu’elle a suivi à la lettre les conseils que Derek lui a donnés. Devant l’étonnement d’Izzie et Cristina, elle leur apprend qu’ils sont devenus de grands amis. Les jeunes femmes se montrent sceptiques.

    Un peu plus tard, Addison explique à Meredith qu’à New York ils avaient une coutume : s’offrir du café pour conjurer le mauvais sort. C’est une sorte de grigri. Elle lui donne une tasse. Meredith la remercie et s’en va. Derek a assisté à la scène et dit à sa femme qu’elle n’est pas obligée d’avoir de bonnes relations avec Meredith, c’est lui qui est son ami. Addison estime que par extension, elle l’est aussi. On voit Meredith qui jette son café à la poubelle sans l’avoir touché.

    Burke râle parce que la blanchisserie du Seattle Grace a perdu ses calots. Quand il ne les a pas, il se sent diminué pour opérer.

    Jesse est amené aux urgences. Il a eu un accident de voiture alors qu’il ne portait pas de ceinture de sécurité et sa tête a heurté le pare-brise. De plus il souffre de TOC : il dénombre les répétitions jusqu'à atteindre un nombre précis ayant une valeur magique selon lui. Il est pris en charge par Cristina.

    Meredith s’occupe de Nikki, une jeune femme qui dit avoir été foudroyée par un éclair. Sa version des faits ne convainc pas les médecins. Elle est alors obligée d’expliquer que ce n’est pas elle qui a été foudroyée mais un arbre ; c’est une grosse branche qui est tombée sur elle. Elle pense qu’elle aurait mieux fait de rester chez elle, son horoscope du jour était mauvais.

    George informe Richard qu’une certaine Ollie l’attend aux admissions, elle dit le connaître depuis 20 ans. Elle souffre de varices à l’œsophage.

    En auscultant Denny, Izzie croit déceler une embolie pulmonaire. Alex est énervé par la sollicitude qu’elle manifeste au patient.

    Cristina et Meredith se retrouvent dans l’ascenseur avec leurs patients. Meredith raconte à son amie qu’Addison lui a offert un café qu’elle a jeté parce qu’elle n’a pas envie d’être amie avec elle.

    George entre dans la salle où Callie remet en place la jambe de Nikki. Il propose son aide mais le docteur la refuse. Il a laissé passer sa chance : quand une fille donne son numéro de téléphone, on la rappelle. Nikki s’incruste dans la conversation et conseille au jeune homme de ne pas abandonner. En voyant les blessures dont elle souffre, Callie pense qu’elle est victime de violences conjugales. Nikki donne alors une nouvelle version de ce qui lui est arrivé : elle a grimpé dans un arbre pour espionner son petit ami et c’est alors que l’arbre a été foudroyé, ce qui l’a fait tomber.

    Cristina rencontre Burke qui cherche toujours ses calots. Elle lui dit qu’elle aimerait que George quitte leur appartement. Pour l’influencer, elle lui apprend qu’elle a un de ses calots en sa possession et qu’il ne le récupèrera que lorsqu’il aura jeté George dehors. Burke n’aime pas les ultimatums, il refuse l’offre. Il préfère charger George de récupérer son calot dans le vestiaire de Cristina.

    Ollie était la marraine de Richard aux Alcooliques Anonymes. Elle a une cirrhose et est en attente d’une greffe de foie depuis deux ans. Richard ne lui cache pas que son état est plus que préoccupant. Il lui apprend que la fille d’Ellis Grey travaille sous ses ordres et qu’il va rendre fréquemment visite à Ellis dans sa maison de repos. Ollie est choquée qu’il puisse avoir une aventure avec la femme qui l’a fait sombrer dans l’alcool. Richard s’insurge : ce n’est pas une aventure, Ellis est malade. Ollie trouve qu’il joue sur les mots. Richard reconnaît que c’est grâce à elle qu’il a arrêté de boire depuis dix-sept ans. C’est à son tour de s’occuper d’elle.

    George fouille le casier de Cristina qui le surprend. Il essaie de la convaincre de lui donner le calot de Burke de son plein gré. Elle rétorque qu’elle le lui donnera s’il quitte l’appartement. Il refuse, seul Burke a le droit de lui demander ça.

    Bailey et Meredith examinent les résultats de l’IRM de Nikki et constatent qu’il faut lui enlever la rate de toute urgence. Meredith demande à sa supérieure si elle croit à la légende des sept morts d’affilée.

    Burke essaie d’enlever, avec un cathéter, le caillot qui obstrue l’artère pulmonaire de Denny. Celui-ci est sous anesthésie locale et n’arrête pas de draguer Izzie. Alex essaie de s’immiscer dans leur conversation mais il tombe à plat. Burke ne réussit pas à retirer le caillot et doit inciser.

    Le patient de Cristina, Jesse, explique qu’il a eu son accident parce qu’il était en train de compter les cliquetis de son clignotant. Il ne pouvait pas bouger avant d’être arrivé au nombre de 333 ; il s’est donc fait emboutir. Il est conscient du ridicule de la situation. Il a toujours souffert d’obsessions mais elles sont devenues incontrôlables depuis trois ans.

    Meredith et Derek se rencontrent dans un couloir. Ils se sourient et vont se parler quand Addison déboule. Derek est mal à l’aise et lance de petits regards à Meredith qui s’en va sous un faux prétexte. Derek fait de même, laissant là son épouse.

    Richard informe Ollie que l’opération qu’elle va devoir subir a un taux de réussite de seulement 50%. Lui-même en a réalisé neuf, dont seulement quatre avec succès. Ollie confirme tout de même son accord et veut que ce soit lui qui l’opère.

    Nikki refuse de se laisser opérer ce jour-là, à cause des mauvaises prédictions de son horoscope. Elle ne se laissera opérer qu’après minuit. Elle demande à Meredith de téléphoner à son petit ami pour le prévenir.

    Alex dit à Denny qu’Izzie lui présente les faits sous un bel angle parce qu’elle l’aime bien et qu’elle refuse d’envisager qu’il va mourir. Denny lui demande de lui dire la vérité. L’interne explique que le caillot qui est dans l’artère pulmonaire va empêcher l’oxygénation. De toute façon, si ce n’est pas ça qui le tue, ce sera son cœur. Quant à l’opération, elle n’est pas dénuée de risques car ill. y a un important risque d’hémorragie à cause des anticoagulants. Denny comprend qu’il est condamné quoiqu’il décide.

    Pendant leur déjeuner, Meredith et Cristina parlent de leurs patients respectifs. Elles en concluent qu’ils sont dingues. Cristina apprend à son amie qu’elle détient un calot de Burke en otage pour l’obliger à chasser George. Izzie essaie de se persuader que les séries de décès ne sont qu’une légende. Meredith comprend qu’elle s’inquiète pour Denny. Izzie se justifie : elle s’inquiète pour le patient, pas pour l’homme dont elle n’a rien à faire, puisqu’elle couche avec Alex.

    Derek annonce à Jesse qu’il va devoir l’opérer. Cristina est énervée par les rituels du jeune homme qui trouve pourtant qu’ils ont beaucoup de points communs.

    Dans sa chambre, Ollie tient une réunion des AA à laquelle Richard participe après s’être fait un peu prier.

    Denny informe Izzie que son testament est dans sa table de chevet. Il est persuadé qu’il va mourir sur la table. Il doit être réaliste pour eux deux. Elle lui dit qu’il ne peut pas entrer au bloc en étant persuadé qu’il est fini.

    George suit Cristina partout. Il est persuadé qu’elle a le calot sur elle. Il essaie de la fouiller, la jeune femme se débat. Ils sont interrompus dans leur lutte par Callie. Le jeune homme apprend à Izzie ce que Burke lui a demandé. Elle va elle-même trouver son amie et exige qu’elle rende le calot au chirurgien, il en a besoin pour opérer Denny. Elle la menace de lui faire du mal physiquement si elle n’obtempère pas. Cristina décide alors de restituer son bien à Burke, non sans lui avoir dit qu’il n’en a pas besoin. Elle lui avoue qu’elle a son calot depuis longtemps dans son casier : il lui rappelle ce qu’elle fait là et ce qu’elle veut devenir, un grand chirurgien.

    Meredith essaie encore de persuader Nikki d’accepter l’opération. Elle lui dit aussi qu’elle a appelé son petit ami qui lui a appris qu’ils avaient rompu il y a bien longtemps.

    Izzie interroge Alex pour savoir ce qu’il a dit à Denny. Alex répond qu’il n’a dit que la vérité : Denny a de grandes chances d’y rester. Izzie voit rouge et lui annonce que tout est fini entre eux. Il n’en revient pas qu’elle le quitte pour un cadavre ambulant. Izzie rétorque que le cadavre ambulant a plus de qualités qu’il n’en aura jamais. Lui n’est pas assez bien pour elle, il n’est bien pour personne. Burke les surprend en pleine dispute et leur interdit de participer à l’opération de Denny, il ne veut pas de leur énergie négative dans sa salle d’opération. C’est George qui l’assistera.

    Derek commence l’opération de Jesse, Richard celle d’Ollie.

    Meredith vient avertir Bailey que Nikki va de plus en plus mal. Il faut l’opérer immédiatement mais elle refuse toujours. Pour la décider, Meredith lui invente que son petit ami a appelé et qu’il veut qu’elle vive. Mais au moment où elle va parler, Nikki fait un malaise. Bailey lui fait des électrochocs pour la réanimer.

    Dans chaque salle, les chirurgiens commencent à avoir des problèmes avec leurs patients.

    Izzie attend avec anxiété dans le hall. Elle entend dire qu’il y a déjà eu plusieurs décès au bloc mais personne ne sait de qui il s’agit. Les paris sont ouverts. Alex mise sur le cadavre ambulant.

    Meredith arrive et efface le nom de Nikki sur le tableau du planning. Voilà le 5e décès. Meredith dit à Izzie qu’il y en a un 6e.

    Richard vient prévenir les filleuls AA d’Ollie qu’elle a supporté l’opération.

    Jesse, le patient de Derek, décède à son tour.

    Quand Denny se réveille, il voit Izzie en pleurs. Il est étonné de ne pas faire partie des sept morts. Elle lui apprend qu’il n’y en a eu que six. Il lui demande pourquoi elle pleure. Elle répond qu’elle n’a pas le droit de tomber amoureuse d’un patient et elle l’embrasse.

    George entre dans les vestiaires et a un mouvement de recul quand il voit Meredith. Alex se moque cruellement de lui, il va jusqu’à l’humilier malgré l’intervention de Meredith. Il trouve que son camarade est pitoyable de ne pas assumer son ratage sexuel avec Meredith. Alex estime qu’il ne se conduit pas comme un homme, il trimballe son amour déçu et son malheur partout où il va et ça le dégoûte. S’il ne craignait pas d’être viré, il lui mettrait une raclée. Il s’en va.

    Burke annonce à Cris qu’il va demander à George de s’en aller. Elle lui demande de remettre ça à plus tard. Il lui redonne son calot.

    George vient s’excuser auprès de Callie mais elle l’ignore et s’éloigne. Il l’appelle sur son portable et lui propose un rendez-vous.

    Addison apporte un café à Meredith et Derek qui se trouvent dans le grand hall. En partant avec sa femme, Derek lance un regard malheureux à Meredith. Celle-ci boit une gorgée du café avant de le jeter à la poubelle.

     

    Voix off: La superstition se situe entre ce qu’on peut contrôler et ce qu’on ne peut pas. "Ramasse un penny que tu auras trouvé et tu auras de la chance toute la journée." Personne ne veut laisser passer sa chance. Mais est-ce que le répéter 33 fois est vraiment utile ? Est-ce que quelqu’un écoute ? Et si personne n’écoute, pourquoi prendre la peine de faire des trucs bizarres ? On s’appuie sur les superstitions car on est assez malin pour savoir qu’on n’a pas toutes les réponses et que la vie fonctionne de manière mystérieuse. Ne méprisez pas un grigri d’où qu’il vienne.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :