• Episode 2.22 : The Name of the Game

    Photobucket

    Titre français: Les deux sœurs

    Scénariste: Blythe Robe

    Réalisateur: Seith Mann

    Diffusion États-Unis: 2 avril 2006 sur ABC

    Diffusion France: 9 octobre 2006 sur TF1


    Voix off: Un bon match de basket peut tous nous mettre en transe. On joue pour la gloire, pour se défouler, pour dépasser ses limites. Il y a aussi des jeux plus solitaires, des jeux auxquels on joue tout seul. Les jeux de société, les jeux de réflexion nous servent à passer le temps, à rendre la vie plus intéressante, à échapper à la réalité des choses. Certains d’entre nous aiment jouer quel que soit le jeu et certains d’entre nous aiment jouer un petit peu trop.

     

    Chez Joe, les habitués regardent un match de basket à la télévision. Derek est assis à une table. Il observe Meredith, qui est assise au comptoir en train de tricoter. Il vient lui dire qu’il la trouve bizarre avec son tricot. Joe l’approuve : elle fait peur aux clients. Derek lui propose un verre. Elle refuse : elle est célibataire, compte bien le rester, et comme la boisson lui fait perdre tout contrôle, elle ne boit plus, mais elle tricote. Derek ne croit pas qu’elle restera célibataire. Au moment où Addison les rejoint, Meredith confirme sa position : à chaque fois qu’elle est attirée par un homme, elle découvre qu’il est marié ou bien il s’agit de Mark ou de George. Derek fait la grimace et préfère s’éloigner avec Addison.

    Au Seattle Grace, Izzie joue au scrabble avec Denny, tout en tricotant un pull-over et en critiquant Callie. Elle explique à son ami qu’elle tricote un pull, comme Meredith, parce qu’elle aussi a fait vœu de célibat. Et comme Meredith n’est pas douée, elle échange, à son insu, les pièces de son tricot pour lui faire croire qu’elle est douée. Denny lui demande comment ils vont pouvoir faire l’amour si elle a fait vœu de célibat.

    Burke et Cristina reçoivent George et Callie. Ils ont organisé un jeu qui consiste à faire deviner un personnage célèbre à son partenaire. Callie et George sont très forts à ce jeu. Lorsque c’est au tour de Cristina de faire deviner à Burke sa célébrité, Madonna, cela devient beaucoup moins évident et la jeune femme montre combien elle est une mauvaise perdante.

    Le lendemain, elle raconte sa soirée à Meredith et Izzie. Elle ne supporte pas d’être à la deuxième place, elle veut être la meilleure. Elle annonce également qu’elle va tout faire pour que George quitte l’appartement. Meredith lui conseille de coucher avec lui. Izzie, quant à elle, lui demande de le jeter dehors, ainsi il reviendra à la maison. Cristina pense qu’il est préférable qu’elle obtienne de Burke qu’il renvoie lui-même son nouvel ami.

    Burke et Alex opèrent une patiente, Beatrice, d’une tumeur. Alex fait une remarque déplacée sur le peu de chances que la patiente a de s’en sortir. Burke est choqué et lui demande de respecter les malades. Etudier la matière ne suffit pas pour être un bon chirurgien.

    Derek arrive au Seattle Grace. Il prévient Addison qu’il a dû aller chez le vétérinaire : Doc est malade.

    Cristina assiste à un cours sur les procédures de chirurgie laparoscopique. Elle est très motivée. Richard assiste également au cours pour se maintenir à niveau.

    George explique à Addison le cas de Molly Thomson, enceinte de 32 semaines. Une échographie a révélé que le bébé avait un problème au niveau de la croissance de ses poumons. La mère de la future maman, Susan, se montre très inquiète et très protectrice. A l’extérieur de la chambre, George remarque un homme sui semble très préoccupé et qui lui demande si le Dr Meredith Grey est de service ce jour-là. George réalise qu’il parle au père de Meredith, Thatcher Grey, et que ce dernier est également le père de Molly.

    Derek demande à Bailey de lu envoyer un interne pour l’assister sur une intervention. Elle se propose. Richard ne lui donne plus d’opération à faire depuis qu’elle a accouché. Il faut qu’elle aille au bloc sous peine de devenir folle.

    Izzie apprend à Meredith que Callie passe de plus en plus de temps avec George. Justement la chirurgienne vient les chercher pour s’occuper d’un patient en orthopédie.

    Alex annonce à Beatrice qu’ils n’ont pas été en mesure de retirer toute la tumeur. La patiente veut retourner au bloc, les médecins doivent absolument enlever le maximum de tumeur afin de lui donner plus de temps. Burke s’apprête à lui répondre lorsqu’elle lui fait signe de se taire. Sa jeune fille, Amelia, entre dans la pièce.

    Cristina et Richard font des exercices dans le cadre de leur cours. Cristina réussit le test avec brio. Elle n’a pas la victoire discrète.

    Izzie interroge Callie pour en savoir plus sur elle mais elle rencontre peu de coopération. L’orthopédiste fait beaucoup de remarques acerbes sur les deux internes. Juste après, Izzie retrouve George qui lui avoue que, quoiqu’il fasse, il en revient toujours à Meredith. Il lui apprend ce qu’il sait sur Thatcher et Molly Grey. Comme il refuse toujours de parler à Meredith, il demande à Izzie de l’avertir.

    Derek et Bailey vont opérer, pendant qu’il est conscient, un jeune adolescent, Andrew, qui a une énorme tumeur au cerveau, laquelle est située près de l’aire du langage. Il faut la retirer sans créer de troubles de la parole. Donc, le garçon doit parler pendant l’intervention. Comme il est champion d’orthographe, Bailey lui fait épeler des mots difficiles.

    Addison est contrariée que George n’ait pas encore fait passer les examens qu’elle a demandés pour Molly. Elle menace de lui retirer le dossier. Mais elle n’insiste pas lorsque l’interne lui apprend de façon décousue que Molly est la demi-sœur de Meredith.

    Beatrice veut quitter l’hôpital pour fêter décemment l’anniversaire de sa fille, d’autant plus que ce sera le dernier qu’elles vivront ensemble. Elle essaie d’enlever les sondes et fils qui la relient aux appareils. Burke tente en vain de la calmer. Alex intervient alors en faisant peur à la malade et en lui parlant rudement. Elle s’incline. Burke fait part de sa désapprobation à Alex lequel ne comprend pas que la patiente puisse mentir à sa fille. Il n’apprécie pas non plus les remarques dont il est l’objet.

    A la cafétéria, Izzie et Cristina interrogent George sur la famille de Meredith. Richard vient les rejoindre pour féliciter Cristina à propos de sa dextérité mais il croit bon de lui rappeler que la rapidité et la précision ne sont pas les compétences les plus importantes en chirurgie. Cristina accueille ses conseils avec dédain. Après le départ de Richard, c’est Meredith qui se joint au groupe, ce qui fait fuir George. Elle dit à ses amies qu’elle croit avoir vu son père dans l’hôpital. Cristina lui demande alors si elle a vu sa sœur.

    Derek continue son intervention sur Andrew. Il doit faire marche arrière lorsque le jeune garçon n’arrive plus à parler. Quand tout rentre dans l’ordre, Bailey en pleure de soulagement mais cherche à le cacher. Derek lui lance un regard ironique. Elle rétorque qu’il ne s’agit que de ses hormones, elle n’a pas changé. Derek demande alors à Andrew d’épeler le mot "baratin".

    Cristina et Richard se retrouvent pour la dernière partie du cours.

    Meredith rôde autour de la chambre de Molly. Addison l’aperçoit et lui demande de surveiller les constantes de la patiente. Mine de rien, Meredith interroge sa demi-sœur. Elle apprend ainsi que Molly a 22 ans, qu’elle s’est mariée avant le départ en mission de son mari, Eric, qui est militaire de carrière. La future maman parle aussi de son père qui est très protecteur et aimant, au point de pleurer pendant sa cérémonie de mariage. Au cours de la conversation, Meredith apprend qu’elle a une autre demi-sœur, Lexie, le cerveau de la famille, qui fait des études de médecine à Harvard. Thatcher en est très fier.

    Toutes ces révélations font beaucoup de mal à Meredith qui se précipite chez Callie. Elle veut tordre des bras pour se défouler. Callie lui donne un plâtre à détruire et l’interne s’en donne à cœur joie. Pendant ce temps-là, Izzie essaie à nouveau d’en savoir plus sur l’orthopédiste qui lui avoue être totalement subjuguée par George qu’elle trouve gentil, fort et intelligent. Elle s’en va après avoir demandé à Meredith de tout nettoyer, une fois que sa crise sera terminée.

    Richard réussit le dernier test les yeux fermés, au sens propre du terme. Cristina est vexée d’avoir échoué. Richard lui dit que c’est pour cette raison qu’il est le chef. Il part en fanfaronnant.

    Amelia, la fille de Beatrice, fait des remarques désagréables à sa mère à qui elle reproche de rester à l’hôpital pour son anniversaire. Beatrice lui promet que l’année prochaine elles feront quelque chose de spécial pour l’occasion. Alex est choqué. Resté seul avec sa patiente, il lui reproche de mentir à sa fille. Elle ne la protège pas en faisant ainsi, au contraire, elle va lui donner une occasion de la détester. Burke est témoin de la scène et veut réprimander son interne. Mais Alex ne le laisse pas parler. Il n’est peut-être pas un brave type mais au moins, il dit toujours la vérité. Il ne promet pas de l’espoir quand il n’y en a plus. Ça ne fait pas de lui un mauvais médecin.

    Meredith croise, sans la connaître, la mère de Molly, Susan. Celle-ci l’arrête. Elle l’a reconnue parce qu’elle ressemble très fort à une ancienne photo d’Ellis. Elle a remarqué que c’était elle qui s’occupait de Molly. Meredith la rassure, elle n’a rien dit. Susan lui apprend que Molly est au courant du premier mariage de son père et de l’existence d’une demi-sœur, mais le sujet est tabou parce que Thatcher a beaucoup souffert de la situation, ce qui ne l’empêche pas de penser beaucoup à sa première fille. Meredith coupe court à la conversation. 

    Thatcher regarde le tableau du planning. Richard vient à côté de lui et sursaute quand il le reconnaît. Il veut partir quand Thatcher se met à lui parler. Il se souvient avoir passé des années devant ce tableau, avec Meredith dans les bras, à se demander quand Ellis serait disponible. Richard lui demande s’il est au courant de ce qui arrive à son ex-femme. Thatcher estime qu’il n’a pas le droit de lui parler d’elle. Richard insiste : Ellis souffre d’un Alzheimer précoce et sa situation s’est aggravée dernièrement, ce qui est très difficile à vivre pour Meredith.

    Bailey est au chevet d’Andrew pour lui apprendre que toute la tumeur a pu être enlevée et qu’il ne subira aucune conséquence, une fois qu’il sera remis.

    George marche dans un couloir lorsqu’il aperçoit Meredith qui se cache précipitamment derrière un mur pour éviter son père. Celui-ci demande à George s’il est un ami de sa fille. Il lui avoue que, lorsqu’elle est venue le voir 15 jours plus tôt, il n’a pas su quoi lui dire. Elle ressemble tellement à sa mère. Il reconnaît avoir été lâche face à Ellis lorsqu’elle ne lui a plus permis de voir sa fille. Et maintenant il ne sait pas comment rattraper le temps perdu. George, sachant que Meredith va entendre tout ce qu’il dit, parle d’elle : elle n’est pas froide comme sa mère mais elle a beaucoup souffert. Elle est gentille quoiqu’un peu égoïste parfois, mais elle s’intéresse aux autres. Elle sera un brillant chirurgien. Elle tient sans doute ce talent de sa mère, mais pour le reste, il pense qu’elle tient de son père. Thatcher est ému. Il demande où il peut la trouver. George répond qu’elle est déjà partie mais il lui dira que son père est passé. Thatcher s’en va et Meredith remercie George qui part sans un regard pour elle.

    Meredith tricote dans la galerie. Derek la rejoint et lui dit qu’il a effectué une craniotomie sur un enfant éveillé. Elle lui apprend qu’elle a parlé à une sœur dont elle ignorait l’existence et qu’elle a vu son père. Il lui demande si elle va bien. Elle ricane : elle a son tricot.

    Beatrice fait part à Amelia de ses recommandations pour l’avenir. L’adolescente ne voit pas où sa mère veut en venir, elle trouve leur conversation morbide. Tout à coup, elle comprend que sa mère est en train de lui annoncer sa mort prochaine. Alex assiste à la scène de loin.

    Izzie remet à Denny le pull qu’elle a tricoté pour lui. Il veut savoir si ce cadeau remplace le sexe. Elle répond qu’elle a porté le vêtement pendant trois jours pour qu’il ait son odeur.

    Cristina attend Richard à la sortie de l’ascenseur. Elle veut savoir comment il a pu faire son exercice les yeux fermés. Il lui recommande, si elle veut gagner, d’en revenir aux principes de base. Elle semble ne pas vraiment comprendre ce que cela veut dire.

    Burke et George jouent aux échecs dans le salon lorsque Cristina fait irruption, totalement nue. George se cache les yeux avec les mains et jure ses grands dieux qu’il n’a rien vu. Burke demande à son amie ce qu’elle fait. Elle répond qu’elle essaie d’être à l’aise dans son appartement. Burke ordonne à George de partir. Cristina jubile : elle a appliqué les principes de base.

    George est dans les sous-sols du Seattle Grace. Il appelle Callie. Il entend une sonnerie de téléphone près de lui et se dirige vers l’endroit d’où elle émane. Il découvre une pièce où Callie s’est installée pour vivre. Elle trouve que c’est plus pratique, compte tenu du temps qu’elle passe à son travail. Il lui demande de lui couper les cheveux. Ils s’embrassent.

    Meredith est dans la salle d’attente du vétérinaire, elle tricote. La secrétaire lui demande si elle en a terminé avec les hommes. Meredith répond en souriant : oui… non. Elle est là parce qu’elle veut passer du temps avec son chien. Le vétérinaire arrive et se présente : Finn Dandridge. Meredith semble soudainement très intéressée puis se remet à tricoter avec ardeur.

     

    Voix off: La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, faire match nul, qu'on le veuille ou non. Alors allez-y. Discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos blessures. Mais jouez. Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme s'il n'y avait pas de lendemain. D’accord, l’important, ce n’est pas de gagner ou de perdre. L’important, c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :