• Episode 3.03 : Sometimes a Fantasy

    Photobucket

    Titre français : Réel fantasme

    Scénariste : Debora Cahn

    Réalisateur : Adam Arkin

    Diffusion États-Unis : 5 octobre 2006 sur ABC

    Diffusion France : 22 mai 2007 sur TF1


    Voix off : Les chirurgiens fantasment habituellement sur des interventions sauvages et improbables. Quelqu'un s'évanouit dans un restaurant, on incise avec un couteau à beurre, on remplace une valve avec un bout de carotte creusé. Mais parfois des fantasmes se glissent furtivement dans nos rêves. La plupart de nos fantasmes s'évanouissent au réveil, enfouis dans notre subconscient. Mais parfois, nous sommes sûrs que si on essaie suffisamment nous pouvons vivre nos rêves.

     

    Meredith est allongée dans son lit. A côté d’elle, Derek la regarde, ils se disent bonjour et s’embrassent. Meredith se tourne vers l’autre côté du lit. Finn est là aussi. Ils s’embrassent. Les deux hommes de sa vie se saluent. Meredith semble être aux anges. Mais un bruit la tire fort malencontreusement de ce qui n'était qu'un rêve. Elle sort dans le couloir pour voir se qui se passe, c’est George qui a laissé tombé des cartons. Il se plaint auprès de sa colocataire. Cela ne fait déjà une semaine que Callie s’est installée avec lui, alors qu’à l’origine elle n’était censée rester que deux nuits. George compte sur Meredith pour mettre Callie à la porte. La jeune femme s’apprête à lui donner satisfaction quand Izzie lui annonce qu’elle a l’intention de retourner à l’hôpital. Elle va demander un entretien au chef pour tenter d’obtenir son accord. Callie passe devant eux, seulement vêtue d’une serviette de bain. George lui fait remarquer que cette serviette lui appartient. Callie la lui rend directement et se trouve nue devant les internes sans qu’apparemment cela lui pose un problème.

    Mark est nu dans un lit. Il vient de passer la nuit avec Addison. Il lui propose de rester encore un peu à Seattle, avec elle. Il n’a aucune obligation de rentrer directement à New York. Elle le remercie pour les bons moments qu’ils viennent de vivre mais elle n'est plus ivre, il n’a aucune raison de rester. Elle lui propose d'appeler un taxi. Il ne dit rien. Il se contente de l’attirer à lui. Ils roulent sur le lit.

    Cristina se prépare pour aller travailler, Burke est couché sur le canapé, il lance une petite balle contre le mur. Elle lui conseille de continuer l’exercice avec sa main blessée. Il s’exécute aussitôt et renverse une tasse de café.

    Meredith, George, Callie et Izzie arrivent devant l’entrée de l’hôpital. Izzie s’arrête, elle préfère attendre quelques instants avant d’entrer. Meredith tente de la rassurer : tout va bien se passer avec le chef. Qu’elle n’oublie pas que Bailey la soutient !

    Justement, Bailey tente de persuader Richard de réintégrer l’interne dans le programme. Il n’est pas très enthousiaste à cette idée. Il n’a pas demandé à Bailey de la convaincre de revenir. Si c’est ce qu’elle veut, Izzie devra accepter d’être mise à l’épreuve. Il accepte de la rencontrer.

    Cristina se plaint auprès de Meredith : elle a l’impression d’être devenue la servante de Burke, elle lui apporte sa nourriture, son journal et même ses pantoufles. A ce moment-là, Derek sort de l’ascenseur avec deux cafés. Il en propose un à Meredith. Celle-ci lui confie avoir rêvé de lui. Il demande si, dans son rêve, il lui apportait un café. Puis il l'invite à dîner le soir même. La jeune femme accepte.

    Derek la laisse devant l’ascenseur d’où sort maintenant Finn, des gâteaux à la main. Meredith dit qu'elle a rêvé de lui. Finn veut savoir ce qu'ils faisaient, elle élude la question. Il l'invite à dîner en disant qu'elle est obligée d’accepter. Cristina se moque de son amie en lui demandant si elle est libre ce soir-là. Meredith informe Finn qu’elle sera occupée. Il lui propose alors de se voir pour le déjeuner. Elle peut lui accorder une heure à midi, à la cafétéria de l'hôpital, à condition qu’il ne craigne pas d’être empoisonné. Il promet d’être là.

    Alex discute avec Addison quand celle-ci reçoit un appel téléphonique apparemment privé qui l'embarrasse fortement. Elle promet cinq minutes de son temps à son mystérieux interlocuteur.

    Alex s’occupe d’une fillette, Megan, admise aux urgences. Elle a une entaille à la jambe qu’elle s’est faite en jouant. Soupçonnant ses parents adoptifs de maltraitance, Alex leur demande d’aller remplir les documents d’admission pendant qu’il examine l’enfant. Il se rend compte que la blessure a été fermée par des agrafes. Megan avoue être à l’origine de cette réparation de fortune parce qu’elle voulait éviter d’aller chez le médecin. Elle demande à l’interne de la recoudre pour qu’elle puisse rentrer chez elle. Mais Alex ne peut envisager de la laisser repartir avec des parents qui sont susceptibles de la frapper encore. L’enfant affirme que ses parents ne l’ont pas blessée. D’ailleurs nul ne le peut, elle ne connaît pas la douleur. Elle refuse l’anesthésie qu’Alex veut lui faire au moment de la suture. Elle n’en a pas besoin, elle a des super pouvoirs. Pour le prouver, elle arrache les agrafes avec ses doigts.

    Derek et Cristina s’occupent d’un homme sui souffre d’épilepsie.

    Alex évoque le cas de Megan avec Bailey. Il lui annonce qu’il a prévenu les services sociaux. Bailey lui conseille de tester la tolérance de la fillette à la douleur, afin tout de même de vérifier ses dires.

    Callie a réquisitionné George pour la journée. Elle retrouve un habitué de Seattle Grace, un marathonien qui a subi déjà 4 opérations cette année. Il est là maintenant pour se faire greffer une cheville. George ne comprend pas pourquoi il s’obstine à endommager son organisme par un excès de sport. En outre, il est choqué parce que le patient montre peu de considération pour son donneur.

    Alex explique à Megan en quoi consiste le test de douleur : elle doit tremper ses mains dans de l’eau glacée et les retirer dès qu’elle aura mal. Il fera le test en même temps qu’elle. Megan ne voit pas où il veut en venir. Il va très certainement perdre puisqu’elle est un super héros.

    Addison arrive chez Joe. En fait, son mystérieux correspondant téléphonique, c'est Mark. Elle veut savoir pourquoi il n’a pas pris l’avion pour New York. Il promet de lui expliquer si elle accepte de prendre un café avec lui.

    Il ne faut pas attendre longtemps pour qu’Alex soit forcé de sortir ses mains de l’eau glacée. Megan est triomphante. Elle lui explique que ça se passe toujours de la même manière. Un de ses camarades d’école l’a frappée au ventre 25 fois avec ses poings et une fois avec une batte de base-ball. Elle n’a rien senti. Alex se rend compte que la petite fille dit la vérité.

    Cristina explique à l’épouse du patient épileptique que la convalescence d’un malade représente un enfer pour le conjoint. Elle fait évidement référence à elle et Burke. Le patient commence une crise et Cristina a juste le temps de rattraper le bébé qu’il tenait dans les bras.

    Meredith et Cristina rejoignent Izzie qui ne s’est toujours pas décidée à entrer. Elle promet qu’elle va le faire très bientôt.

    Addison et Mark sont toujours chez Joe. Elle essaie de le persuader qu’il n’a aucune raison de rester à Seattle. Eux deux, ce n’est pas une vraie relation, ce n’est qu’une attirance sexuelle. Mark ne la quitte pas des yeux, il ne dit pas un mot. De sa main, il caresse ses cheveux, son épaule, son cou. Elle frissonne. Elle lui demande d'arrêter, il l'empêche de penser. Elle le supplie de rentrer chez lui. Il refuse : entre eux, il n'y a pas que le sexe ! Il s’approche d’elle pour l’embrasser. Elle est prête à céder quand, dans un dernier sursaut, elle le gifle. Elle se lève précipitamment, lui dit au revoir et s’en va. Il reste assis, le sourire aux lèvres. Il a pu mesurer l’impact qu’il a encore sur elle.

    Richard avertit Bailey qu’Izzie ne s’est toujours pas présentée à leur entretien.

    George rejoint Cristina et Alex qui déjeunent. Il est choqué parce que Callie considère déjà la maison de Meredith comme leur foyer. Cristina n’a pas envie d’écouter ses jérémiades. Elle est trop occupée à observer Meredith et Finn qui sont attablés à une table voisine. Elle a parié avec Alex que Derek allait provoquer Finn pendant ce déjeuner. Justement le neurochirurgien arrive. Il est contrarié de voir le couple. Il va se servir une boisson et repart, à la grande déception de Cristina qui donne son argent à Alex. Mais elle le reprend aussitôt car Derek a fait demi-tour. Il se présente à la table de Meredith et lui propose d’assister à l’opération très particulière du cerveau qu’il s’apprête à faire sur son patient épileptique. Malheureusement, elle va devoir interrompre son déjeuner. Finn l’accuse de saboter leur rendez-vous. Derek ironise : un déjeuner à la cafétéria de l'hôpital n'est pas un vrai rendez-vous. Trop tentée par l’opération, Meredith s’excuse auprès de Finn et suit Derek. Cristina a gagné son pari !

    Izzie est toujours devant l’hôpital. Burke arrive, il lui demande si elle arrive ou si elle part. Elle répond qu’elle ne sait pas. Il est dans le même cas. Ils restent là tous les deux. Plus tard, Cristina passe devant le bureau du chef et y aperçoit Burke. Elle s’éloigne en souriant.

    Meredith dit à Derek qu'à cause de lui, elle doit un déjeuner à Finn. Il lui répond que, de toute façon, le vétérinaire ne fait pas le poids. Arrivé devant la chambre du patient, il lui demande de le préparer pour l'opération. Elle est étonnée, elle pensait que l'intervention allait se faire maintenant. Derek lui apprend qu'elle n’aura lieu qu’à 16h.

    Lorsque Preston quitte le bureau de Richard il croise George qui lui dit combien il manque à tout le monde. Le chirurgien lui signale qu’Izzie est encore à l’entrée.

    Pendant l’opération du patient épileptique, Derek apprend à Cristina que Burke est venu voir Richard pour se faire mettre en disponibilité. Cristina est surprise.

    George rejoint Izzie, il tente de la convaincre d’entrer. Elle promet de le faire mais avant, elle veut être certaine que, lorsqu’elle sera dans le bureau directorial, elle ne pensera plus à sa robe de mariée. Elle demande encore un peu de temps.

    George retourne auprès du patient de Callie. Celui-ci a déjà prévu de subir une nouvelle opération d’ici quelque mois, après un énième périple. George lui propose d’aller voir le donneur de la cheville qui va lui être greffée.

    Bailey annonce aux parents adoptifs de Megan que le scanner a révélé qu’elle avait une hémorragie interne. Elle doit être opérée immédiatement. La résidente s’excuse auprès d’eux pour les soupçons qui ont pesé sur eux. Alex réalise que la fillette a disparu.

    Cristina retrouve Burke dans les couloirs de l’hôpital. Elle veut savoir pendant combien de temps il compte être en congé. Il répond que la rééducation peut durer des mois, voire même des années. Il estime avoir peu de chance de retrouver toute sa dextérité. Elle rétorque qu'il n'est pas un patient comme les autres.

    George arrive avec son patient à la morgue. L'air de rien, il lui montre des cadavres de patients ayant subi des opérations relativement anodines. L’homme trouve que son donneur est vieux. George lui fait remarquer qu’il n’a que 2 ans de plus que lui.

    Addison aperçoit Meredith et Derek au détour d’un couloir. Elle fait demi-tour.

    Alex demande à Meredith de l'aider à rechercher Megan.

    Callie apprend que son patient a annulé sa greffe et est rentré chez lui. Elle comprend que George est à l’origine de ce départ et se dispute avec lui. Dans le feu de la conversation, le jeune homme avoue qu’il n’est pas prêt à vivre avec elle. Callie lui reproche de ne pas le lui avoir dit en face lorsqu'elle lui a posé la question. Elle s’engage à avoir quitté la maison une heure plus tard.

    A la recherche de Megan, Meredith ouvre les portes de tous les cabinets. Dans un d’entre eux, elle trouve Addison en train de pleurer. Sa rivale lui demande de s’en aller, elle a retrouvé sa petite culotte dans le pantalon de son mari. Maintenant elle a besoin d’être seule un moment sans la voir partout.

    Alex retrouve Megan. Elle s’était cachée parce qu’elle a peur que ses parents adoptifs ne veulent plus d’elle, à cause du coût élevé de l’opération. Alex lui fait comprendre que ce n’est pas le cas, ses parents l’aiment.

    Le patient de Derek se réveille. Il n’arrive plus à nommer les objets usuels qui lui sont présentés. Son épouse panique et le met sous pression. Derek la rassure, la connexion entre les deux hémisphères du cerveau a été endommagée, mais avec de la rééducation, son mari réussira de nouveau à s’exprimer. La jeune femme insiste pour qu'il donne le prénom de son fils. Mais il ne peut répondre. Derek explique à l’épouse qu’elle va devoir être patiente, l’aider, le soutenir. Cristina comprend qu’elle devra faire de même avec Burke.

    Après l’opération de Megan qui s’est bien déroulée, Bailey fait remarquer à Alex qu’Izzie a passé la journée devant l’hôpital.

    Le soir, après leur dîner, Derek raccompagne Meredith chez elle. Ils se tiennent par la main. Elle lui propose d’entrer pour prendre un café. Mais Finn fait irruption, un pot de glace à la fraise dans la main. Meredith est touchée qu’il se souvienne de son parfum préféré. Derek accuse son rival de s'incruster dans leur tête-à-tête. Finn se défend : il use des mêmes armes que lui. Les deux hommes commencent à se disputer mais Meredith les interrompt. Ce n’est pas ce qu’elle veut. Elle veut un clair de lune, des fleurs, des bonbons et des garçons qui essaient de la peloter. Personne n'a essayé de la peloter, ils ne l’ont même pas regardée ! Derek veut protester mais elle l’en empêche. Est-ce qu’ils savent les efforts que ça lui a coûtés pour être présentable ? Elle veut de la chaleur, de la romance, elle veut être traitée comme une lady. Elle ne leur parlera pas tant qu’ils n’auront pas organisé un rendez-vous digne de ce nom. Elle rentre chez elle, laissant les deux hommes pantois, devant sa porte. Elle ressort pour prendre de la crème glacée et referme sa porte.

    Addison arrive à son hôtel, prend ses clés et demande à n’être dérangée par personne. Callie arrive au même hôtel et prend une chambre également. Ensuite, c’est au tour de Richard et de Mark, lequel demande à avoir une chambre au même étage qu’Addison. Richard aperçoit Mark et lui demande ce qu’il fait à Seattle. Mark répond qu’il aime bien les ferries.

    A l’appartement, Cristina retrouve Burke en train de lire un magazine. Elle sort de son sac trois poulets, s’empare d’un couteau et coupe les volailles en deux. Elle sort un nécessaire de couture et invite Burke à les recoudre. Il va devoir travailler dur pour retrouver toute sa dextérité.

    Alex rejoint Izzie devant l’hôpital. Il lui met sa veste sur les épaules. Il lui demande où elle a mal. Selon lui, elle en sortira plus forte si ça fait mal, ça doit avoir un sens. Il la raccompagne chez elle.

    Meredith est dans sa chambre, occupée à manger sa glace. Izzie la rejoint et lui annonce qu’elle n'a pas eu le courage d’affronter Richard. Meredith répond qu’elle le fera peut-être le lendemain. George vient s’asseoir près d’elle, sur le lit. Il est soulagé par le départ de Callie. Ils se partagent la glace à la fraise. Izzie sourit.

     

    Voix off : Le fantasme est simple : le plaisir, c'est bien, et deux fois plus de plaisir, c'est mieux. La douleur est mauvaise. Rien ne vaut une vie sans douleur. Mais la réalité est bien différente. La réalité, c'est que la douleur est là pour nous dire quelque chose. Et il y a peu de grands plaisirs qui ne provoquent pas de maux d'estomac. Et c'est mieux comme ça. Peut-être que certains rêves doivent rester des rêves, tout simplement.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :