• Episode 3.06 : Let The Angels Commit

    Photobucket

    Titre français : Sous Surveillance

    Scénariste : Stacy McKee

    Réalisateur : Jessica Yu

    Diffusion États-Unis : 2 novembre 2006 sur ABC

    Diffusion France : 29 mai 2007 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par Howle & the Tantrums

    Voix off : Y arriver. Y arriver vraiment. Pour un chirurgien, cela demande beaucoup d’implication. Nous devons être prêts à prendre ce scalpel et à faire une incision qui peut faire plus de mal que de bien. Tout dépend de notre implication car si elle était insuffisante, on n’aurait pas dû prendre ce scalpel au départ.

    Cristina est désormais de toutes les opérations menées par Burke. C’est elle qui les organise et même qui choisit qui y participe ou pas. C’est elle qui écrit toutes les informations sur le tableau du planning. Alex, George et Meredith sont témoins de la scène. Les garçons sont jaloux car son rôle est devenu prépondérant. Comme d’habitude, Meredith prend la défense de son amie qui, selon elle, ne cherche qu’à aider son amoureux.

    Dans les vestiaires, elle cherche du réconfort auprès de Cristina : Derek ne l'a toujours pas appelée alors que ça fait une semaine qu'elle lui a annoncé qu’elle avait rompu avec Finn. Mais visiblement Cristina n’est pas d’humeur à écouter ses confidences. Meredith lui propose d’aller boire un verre. Mais Cristina décline l’invitation, elle doit étudier pour participer aux opérations de Burke qui auront lieu le lendemain. Elle s’en va. A nouveau, face à l’hostilité des internes, Meredith excuse le comportement de sa camarade.

    George tente de parler à Callie mais elle ne l’écoute pas et continue sa route.

    Derek sort de sa douche et trouve sa sœur, Nancy, couchée sur son lit ! La surprise le fait sursauter. Il aurait préféré qu’elle le prévienne de son arrivée. A peine remis de ses émotions, il entend frapper à la porte de la caravane. C’est Meredith. Elle voit Derek nu, une serviette autour de la taille et une femme assise sur le lit. Elle en tire les conclusions qui s’imposent et, sans lui laisser le temps de s’expliquer, elle repart. Derek veut la suivre pour se justifier mais comme il est nu, il s’abstient. Toutefois, il est embêté. La situation amuse beaucoup Nancy. Elle dit à Derek qu’elle suppose que Meredith est la salope d’interne avec qui il a trompé sa femme. Il répond que Meredith n’est pas une salope. Il veut savoir ce que sa sœur est venue faire à Seattle.

    Meredith, George et Izzie sont dans l’ascenseur. Izzie reprend le travail et elle est vraiment nerveuse. Elle sort de l’ascenseur pour aller au service des ressources humaines signer quelques papiers. George et Meredith se retrouvent seuls. Il bloque l’ascenseur. Il veut parler à son amie, il lui propose de jouer le rôle d’Izzie pour lui et il jouera le rôle de Cristina pour elle. Elle lui raconte alors que la veille, elle a surpris Derek avec une horrible femme, excepté que cette horrible femme était grande et belle et que lui était nu ! George répond : "Dr Mamour fait des cochonneries avec Miss Chaudasse ? Quel salaud !" Ensuite il explique que Callie ne veut plus lui parler, plus le voir. Elle l’a plaqué. Meredith lui répond de façon optimiste comme le ferait Izzie : il mérite beaucoup mieux ! Ils se trouvent pathétiques et décident de faire un pacte. Ils vont oublier leurs amours et se concentrer exclusivement sur leurs carrières.

    Burke et Cristina rencontrent un patient qui a une tumeur sur le cœur. Il doit subir une autogreffe, c’est l’opération de la dernière chance. Cristina est très enthousiaste à la perspective de cette intervention très compliquée, qu’elle a programmée pour l’après-midi même. Burke est plus réservé.

    Richard annonce à Bailey le retour d’Izzie dans son équipe. Miranda pense qu’il serait plus judicieux de placer l’interne sous la responsabilité d’un autre résident. Richard lui explique que, suite à la conférence sur Denny, certains médecins ont exprimé leurs doutes quant à sa capacité de jugement. Elle demande à Richard si lui aussi s’en inquiète. Il lui retourne la question, il estime qu’elle ne pourra pas faire taire les rumeurs en tournant le dos à ses responsabilités.

    George et Addison s’occupent d’une femme enceinte de jumeaux. Il semble que l’un des fœtus se développe plus lentement que l’autre. La jeune femme est accompagnée de son fiancé, le père des enfants. De la lecture du dossier médical, George apprend que Noëlle a deux utérus.

    Izzie retrouve Bailey. Elle se dit heureuse d’être de retour. Bailey lui fait le topo de ce qu’elle exige d’elle : pendant sa période de mise à l’épreuve, elle ne pourra pas avoir de relation avec les patients, ni être seule avec eux. Elle ne pourra pas participer aux opérations ni donner des soins. Elle devra se contenter d’observer et regagner la confiance de tous. Chaque jour, elle travaillera avec un médecin différent. Aujourd’hui, elle sera assignée à Meredith. Cette décision prend les deux amies au dépourvu.

    Meredith s’excuse de la situation auprès d’Izzie qui propose ses services : devra-t-elle chercher du café ou masser les pieds de son nouveau patron ? Les deux jeunes femmes rient lorsqu’Izzie bouscule un homme qui discutait avec Derek. Celui-ci aimerait parler à Meredith mais la présence d’Izzie l’en empêche. Sur ces entrefaites, Nancy arrive. Derek s’empresse de la présenter aux deux internes. Manifestement Meredith est soulagée d’apprendre qu’il s’agit de sa sœur. Nancy ne peut s’empêcher de lui lancer une vacherie. Celui-ci n’apprécie que peu l’attitude de sa sœur et annonce qu’elle va très rapidement retourner dans le Connecticut. Mais rien ne pourrait entamer la bonne humeur de Meredith qui prend congé de la famille Shepherd. Un peu plus loin, Izzie lui fait, remarquer que Nancy est une vraie garce. Les deux jeunes femmes pouffent.

    Burke explique à Cristina qu’il n’a pas l’intention de pratiquer l’autogreffe du cœur, il ne s’en sent pas capable. Il lui reproche aussi d’avoir programmé l’intervention sans l’avoir concerté. Son amie le rassure : elle a fait des recherches toute la semaine, elle sera en mesure de l’aider si besoin est.

    Bailey demande à Burke s’il la croit toujours apte à pratiquer la médecine après l’affaire Duquette. Sans avoir vraiment compris le sens de sa question, parce que trop préoccupé par son propre cas, le chirurgien l’assure que oui.

    Meredith et Izzie reçoivent une jeune femme avec une grave brûlure à la main. La jeune femme explique qu’elle fait des études de droit, elle a déjà échoué à l’examen du barreau mais maintenant elle est prête. D’ailleurs, c’est en étant concentrée sur ses études qu’elle a provoqué l’accident qui l’a amenée à l’hôpital.

    Derek cherche à comprendre pourquoi sa sœur a débarqué dans sa vie. Elle explique que c’est leur sœur aînée, Kathleen, qui lui a demandé de découvrir pourquoi le slip de la salope d’interne avait été accroché au tableau d’affichage, dans une salle d’hôpital. Derek ne veut pas en parler, il a du travail, il lui conseille de rentrer chez elle. Nancy rétorque qu’elle ne partira pas avant d’en savoir plus sur la caravane et l’interne.

    En discutant avec le fiancé de sa patiente, George apprend que les êtres humains sont répartis en deux groupes : jambon ou œuf. Selon le jeune homme, devant chaque situation, il faut se demander si l’on est porc ou poulet. Est-on impliqué ou est-on dévoué ? Même s’il n’y comprend pas grand-chose, l’interne est séduit par cette étonnante théorie. 

    Mark demande à Alex s’il accepterait de lui rendre service. Alex est ravi : depuis le temps qu’il souhaite travailler avec le chirurgien plastique ! Il est fort déçu quand il réalise qu’il n’a été sollicité que pour régler des problèmes d’immatriculation de voiture. Il est d’autant plus outré lorsque George le nargue en parlant de sa patiente aux deux utérus.

    Nancy s’adresse à Alex, elle aimerait en savoir plus sur cette curiosité médicale. Mark la remarque et l’appelle. Ils sont ravis de se revoir et s’embrassent chaleureusement. Mark dit qu’il aurait aimé que Derek le prévienne de son arrivée. Elle rétorque qu’elle aimerait que Derek accepte déjà de lui parler. Elle lui demande s’il est venu à Seattle pour torturer son frère un peu plus. Il lui répond que Derek est sa famille. Il avait aussi besoin de changer d’air… d’autant plus que son partenaire de tennis voulait le tuer après avoir appris qu’il avait couché avec sa femme. Nancy rit en réalisant que Mark reste fidèle à sa réputation. Addison arrive et saute dans les bras de sa belle-sœur. Sous l’œil intéressé de Mark, elles évoquent la nouvelle vie de Derek quand celui-ci les aperçoit, en sortant de l’ascenseur. Nancy l’invite à se joindre à leur trio mais il rebrousse aussitôt chemin. Sa sœur se précipite à sa suite. Mark et Addison réalisent combien elle leur a manqué.

    Addison annonce aux futurs parents que les deux jumeaux sont en bonne santé. La raison pour laquelle ils ne se développent pas au même rythme est simple : le garçon a été conçu six semaines avant la fille. Le jeune homme ne comprend pas comment c’est possible, ils avaient rompu pendant cette période. Sa compagne est alors contrainte d’avouer qu’elle a eu une relation d’une nuit avec un autre garçon. Il sort de la chambre, hors de lui.

    Richard demande à Bailey et Addison si l’une d’elles ne voudrait pas recoudre le bouton qui manque à sa chemise. Jusqu’à présent, c’était Adèle qui s’en chargeait. Outrées, les deux médecins refusent.

    Mark examine les brûlures de la patiente de Meredith. La jeune fille explique à nouveau les circonstances de l’accident. Mais son récit ne cadre pas vraiment avec l’étendue de ses blessures. Cependant, seule Izzie semble s’en rendre compte. Mark annonce que la blessure sera bientôt guérie et qu’elle n’empêchera pas l’étudiante de passer son examen 5 jours plus tard. En sortant de la chambre, Izzie signale à Meredith qu’elle a l’impression que la patiente ment. Son amie lui reproche de ne pas respecter les règles, elle ne peut pas porter de jugement sur les malades, elle doit juste observer les procédures.

    En regardant le tableau du planning, Bailey voit que Burke va réaliser une autogreffe. Très intéressée, elle veut y participer et ajoute son nom à ceux des autres docteurs, sous l’œil inquiet de Cristina.

    George s’excuse auprès de Callie pour ne pas s’être impliqué autant qu’elle dans leur relation. Il lui expose très maladroitement la théorie du cochon et du poulet, que lui a expliquée le mari de sa patiente. Il lui dit qu’il est prêt à s’engager maintenant. Mais de ce beau discours, Callie ne retient qu’une chose : il l’a traitée de cochon. George veut lui expliquer qu’il s’agit d’une métaphore mais Callie ne l’écoute plus.

    Son plateau-repas dans les mains, Izzie cherche à retrouver ses amis qu’elle a attendus à la cafétéria. Elle les découvre enfin, en train de manger, dans la chambre d’un vieux monsieur qui est dans le coma. Ils aiment se réunir là, personne ne les dérange. Izzie leur fait part de ses difficultés à se réadapter à l’hôpital, elle trouve que tout à changé, même eux. Cristina, qui appréciait le silence, préfère s’en aller. Elle en profite pour effacer le nom de Bailey sur le planning des interventions.

    La patiente d’Addison ne va pas bien, ses contractions se précipitent. De plus, elle est tourmentée par l’absence de son compagnon.

    Derek et Nancy déjeunent ensemble. Elle aimerait qu’il lui parle de la salope. Devant son regard outragé, elle rectifie : la salope d’interne. Il précise que c’est le vocable "salope" qui lui pose problème. Nancy explique que leur sœur Kathleen lui a dit que Meredith avait un autre homme dans sa vie. C’est faux, s’insurge Derek. Meredith n’a personne. De plus, elle est merveilleuse et intelligente, et de toute façon ce qu’elle fait ne regarde Nancy. Cette dernière est surprise. Jamais elle n’a vu son frère dans un tel état pour une fille, même pour Addison. Il la reprend : il n’a jamais été comme ça pour aucune fille, Addison en particulier. Sa sœur le trouve amer. Certes, Addison a commis une faute. Mais c’était juste avec Mark. Tout le monde couche avec Marc, c’est quasiment un passage obligé. Ce n’était qu’une regrettable erreur. Derek lui apprend que ce n’était pas le cas. Addison et Mark ont eu une relation pendant des mois. Nancy admet qu’elle l’ignorait.

    Meredith veut parler de l’arrivée de Nancy à Cristina mais celle-ci ne l’écoute absolument pas. Meredith veut savoir si son amie est fâchée contre elle. Froidement, Cristina la repousse, elle a des choses bien plus importantes à gérer.

    Bailey s’aperçoit que son nom n’est plus sur le planning pour l’opération de Burke.

    Le compagnon de la patiente d’Addison demande à George ce qui se passe. Il avoue avoir du mal à accepter le fait que l’un des bébés n’est pas de lui. L’interne lui apprend qu’une césarienne va devoir être pratiquée en urgence pour faire naître un des enfants. Mais il refuse de préciser duquel il s’agit. Il lui suggère de décider si, dans la situation présente, il va être jambon ou œuf.

    Mark surprend Alex en train de refaire des recherches sur des cas de double utérus. Il émet des doutes sur sa réelle envie de travailler en chirurgie esthétique. Alex réplique avec insolence que résoudre ses problèmes de véhicule n’a que peu de rapport avec l’esthétique. Mark lui fait remarquer que, s’il veut travailler avec lui, il va devoir faire ce qu’il lui demande. Alex se résigne à téléphoner au service d’immatriculation lorsqu’il entend dire qu’Addison a grand besoin de sang pour sa patiente. Il se précipite.

    Meredith refait le pansement de la main de sa patiente. Elle la rassure, elle n’aura pas besoin de greffe de peau. Lorsque la jeune femme lui demande combien la convalescence durerait dans ce cas, elle comprend qu’Izzie avait raison. Même si c’est contraire au règlement qui lui a été imposé, Izzie interroge l’étudiante pour savoir si elle s’est brûlée intentionnellement. La patiente avoue qu’elle a raté son examen cinq fois déjà, elle ne veut pas être humiliée une fois de plus. Elle est prête à tout pour éviter de passer l’épreuve. 

    L’autogreffe se déroule sans encombre. C’est Cristina qui réalise les sutures sur le cœur.

    Addison et George sont en salle d’opération. Alex s’est faufilé pour assister à l’intervention. George va devoir écarter un des utérus pour qu’Addison puisse accéder à l’autre. Mais le bébé qui se trouve dans l’utérus dont s’occupe George, s’agite énormément et complique les choses. Alex suggère à son camarade de parler au bébé pour le calmer. Mais George n’a pas d’inspiration et il se tait. Alex commence à faire le récit du combat de boxe entre Mohammed Ali et George Foreman. Le bébé s’apaise.

    Richard essaie de recoudre le bouton de sa chemise avec du fil chirurgical. Derek le rejoint. Le chef lui propose un marché : il recoud son bouton et en échange, il le débarrasse d’Addison et de Mark. Derek veut savoir s’il parle sérieusement. Bien évidemment, Richard dément. Le neurochirurgien accepte néanmoins de terminer le travail. Pendant ce temps-là, Richard veut savoir si Nancy projette, elle aussi, de venir travailler à Seattle. Derek préfère ne pas y penser. Il confie qu’il s’entendait peu avec ses quatre sœurs. Mark était comme un frère pour lui. C’est pour cette raison que sa trahison a été si dure à vivre. Il aimerait que tout ça soit derrière lui.

    Au sortir de la salle d’opération, Alex rencontre Mark. Celui-ci lui demande s’il s’est rendu compte qu’en assistant à cette intervention, il a renoncé à son avenir en tant que chirurgien plasticien. Il refuse d’écouter les explications et l’interne et exige de récupérer son portable.

    L’autogreffe est couronnée de succès. Burke remercie Cristina, il sait qu’il n’aurait pas pu réussir sans elle. Bailey demande à lui parler en privé. Elle est déçue d’avoir constaté qu’il doute de ses capacités. Il dit que ce n’est pas le cas. Elle lui demande pourquoi alors il a retiré son nom du planning. Burke échange un coup d’œil avec Cristina et comprend que c’est son œuvre. Il la couvre en répondant à Bailey qu’il a effacé son nom parce qu’il ne savait pas à quelle tâche il aurait pu l’utiliser. Miranda n’est pas convaincue mais n’insiste pas.

    Nancy rassure son frère : son avion décolle dans deux heures. Il aimerait savoir ce qu’elle compte raconter à sa mère. Elle lui dira qu’il est fidèle à lui-même, il tourne en rond, entouré de femmes. Elle lui suggère de prendre du recul. Il n’a jamais été célibataire. Il a besoin d’espace, il faut qu’il s’éloigne de Meredith et d’Addison afin de comprendre ce qu’il veut réellement. Derek comprend qu’elle a raison. Avec humour, il la remercie de s’en aller.

    Meredith et Izzie conduisent leur patiente au service psychiatrie. La jeune femme refuse, elle n’est pas folle. Izzie lui explique que, si elle ne se fait pas soigner, elle recommencera à se faire du mal. Elle a besoin d’aide pour comprendre ses problèmes et les affronter. Elle le sait parce qu’elle aussi est passée par là.

    La patiente d’Addison se réveille. Elle demande à sa gynécologue ce qui s’est passé. Le petit garçon est né, il va bien. Quant à la petite fille, elle restera dans le ventre de sa mère jusqu’au moment de la délivrance. La jeune femme veut savoir si son compagnon est revenu auprès d’elle. Elle se rendort pendant qu’Addison lui dit que non. Elle se réveille et pose à nouveau les mêmes questions. Addison ne peut que faire les mêmes réponses. Cela se reproduit 3 fois. C’est alors que le jeune homme entre dans la chambre. Il rassure son amie, il a vu leur fils, il est magnifique. Il demande comment se porte leur fille. La jeune femme comprend qu’il lui a pardonné, elle pleure.

    Marc retrouve Callie, il trouve qu’elle semble avoir besoin d’un petit remontant. Elle refuse que ça vienne de lui. Le chirurgien insiste, s’il a bon souvenir, il n’a pas été si mauvais que ça. Trois fois de suite, même. C’était très gai. Callie rectifie, ce n’était pas gai, c’était sale. Mark est mortifié. Alex a tout entendu.

    Derek grimpe les escaliers 4 à 4 quand il rencontre Meredith. En riant, elle lui dit qu’elle a compris que sa sœur ne l’appréciait pas. Il s’en excuse. Il s’excuse aussi de ne pas l’avoir appelée. Il veut que ça marche entre eux, mais pour le moment c’est compliqué. Il a besoin d’un peu de temps pour… Meredith termine sa phrase : pour prendre du recul. Il confirme, il a besoin de se vider la tête. Elle est d’accord.

    Richard croise Izzie à la sortie de l’hôpital. Il lui apprend que, dans son rapport, Meredith a mentionné qu’elle avait fait du bon travail sur un cas difficile. Il lui souhaite un bon retour.

    Callie attend George dans le hall. Elle s’excuse d’avoir été un peu dure avec lui. Elle a compris ce qu’il avait essayé de lui dire. Mais elle aurait aimé entendre tout ça avant leur rupture. Maintenant il est trop tard. Elle lui demande de ne plus lui courir après, à moins qu’il ne soit certain de vouloir la rattraper.

    Cristina est assise dans les vestiaires. Elle est soucieuse et perdue dans ses pensées. Meredith arrive et lui dit qu’elle est là pour elle, quel que soit le problème. Quand elle sera prête à se confier, elle sera là. Cristina la remercie.

    Peu après, elle inscrit des noms sur le tableau du planning. De loin, Burke la regarde faire. Bailey aussi.

    Voix off : Il y a des moments où même les meilleurs d'entre nous ont des problèmes d’engagement. Et nous pouvons être étonnés par les engagements que nous sommes prêts à laisser filer. Les engagements sont compliqués. Nous pouvons être surpris par les responsabilités que nous sommes disposés à prendre. Les vrais engagements prennent du temps et des sacrifices. C’est pourquoi parfois nous devons affronter des difficultés pour choisir nos engagements avec beaucoup de soin.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :