• Episode 3.08 : Staring At The Sun

    Photobucket

    Titre français : Epanouis Et Rayonnants

    Scénaristes : Gabrielle Stanton & Harry Werksman

    Réalisateur : Jeff Melman

    Diffusion États-Unis : 16 novembre 2006 sur ABC

    Diffusion France : 5 juin 2007 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par U2

    Voix off : La plupart des gens ignorent qu'il y a un angle mort dans notre champ de vision. Il y a une partie du monde qui nous est invisible. Le problème avec les angles morts, c'est qu'ils nous cachent les choses qu'on ne devrait pas ignorer. Parfois, grâce à ces angles morts, nos vies restent radieuses et rayonnantes.

    Quelques bougies, de la mousse …… et voilà nos deux amoureux dans un bain. Derek, tout émoustillé, tient Meredith dans ses bras et tente de la pousser dans ses derniers retranchements, en la caressant et en l’embrassant dans le cou. Mais elle préfère y aller doucement. Leur relation a commencé par une nuit d’amour et ça ne leur a pas réussi. Elle veut essayer autre chose. Elle veut devenir lumineuse et rayonnante. Ils éclatent de rire.

    Meredith va voir sa mère dans sa maison de repos. Ellis vit toujours dans sa bulle : elle se croit encore chirurgien et prend des notes pour préparer une opération. Elle n’a pas de temps à consacrer à sa fille. Meredith l’encourage à manger un peu. Ellis refuse et se montre même désagréable. Mais lorsque Richard apparaît, elle lui saute au cou. Elle se jette sur les friandises qu’il lui a apportées. Se sentant de trop, Meredith les laisse en tête-à-tête.

    Elle entre en trombe dans les vestiaires des internes. Elle annonce qu’à partir d’aujourd’hui, la sombre et tordue Meredith laisse la place à la lumineuse et rayonnante Meredith. Ses amis vont sûrement la détester parce que son bonheur va les éclabousser mais ce n’est pas grave. La vie est belle ! Son optimisme débordant rencontre peu d’échos auprès de ses camarades, tout occupés à réconforter George, attristé par l’hospitalisation de son père.

    M. O’Malley a été admis après s’être cassé la clavicule en s’évanouissant. Bailey arrive. Avant qu’elle ait eu le temps de dire quoi que ce soit, Cristina lui annonce qu’elle participe à une opération avec Burke. Izzie, quant à elle, devra suivre Alex tout au long de la journée. George, lui, est affecté à la paperasse.

    Derek fait son entrée, tout guilleret, dans la salle des docteurs, où Addison est déjà en train de travailler. Il la salue avec bonne humeur, ce qui ne manque pas d’étonner la jeune femme. Elle lui demande ce que cela signifie. Il lui dit que c’est un simple bonjour, en usage entre gens civilisés. Elle lui fait remarquer qu’il est très souriant. Il lui répond que c’est le bonheur, elle ne sait pas ce que c’est. Il insiste sur le fait qu’ils vont devoir coexister pacifiquement à l’hôpital, à moins qu’elle ne reconsidère la possibilité de retourner vivre à New York. Addison est amusée. Pour preuve de sa bonne volonté, il lui serre la main…et s’aperçoit qu’elle porte toujours son alliance. Elle se justifie en disant que la bague est coincée. Il lui conseille alors d’utiliser du savon et part dans un grand éclat de rire, en faisant des sous-entendus concernant son bain avec Meredith, sous-entendus qu’Addison ne saisit pas bien évidemment. Elle le trouve bizarre. Il répond en riant qu’il est simplement lumineux et rayonnant.

    George trouve Callie au chevet de son père, elle plaisante avec ses deux frères. Il apprécie peu la situation.

    Alex et Izzie se renseignent auprès de Mark pour savoir les cas qu’ils vont devoir traiter. Mark leur a préparé tout un programme pour eux : aller chercher ses vêtements au pressing et lui rapporter un sandwich.

    Mr O’Malley doit subir une endoscopie. George veut la pratiquer mais Bailey refuse car c’est un membre de sa famille. Elle lui propose alors de choisir un interne qui s’en chargera. Il désigne Cristina. Il est stupéfait de la trouver en train de décanuler un cœur, sous la tutelle de Burke.

    Une petite fille arrive aux urgences avec un traumatisme crânien. Elle a été renversée par sa nounou qui sortait la voiture du garage. Derek, Meredith et Miranda la prennent en charge. Ils assistent aux disputes des parents qui se rejettent la responsabilité des faits, trop occupés qu’ils sont à faire une carrière pour bien s’occuper de leur fille.

    George demande à Burke son accord pour que Cristina se charge de l’endoscopie de son père. Burke accepte mais Cristina refuse, elle doit l’assister dans une autre opération. Burke promet à George de reporter son intervention afin de libérer son interne.

    Izzie ne comprend pas pourquoi Alex se plie à tous les caprices de Sloan. Il explique qu’il espère qu’un jour le chirurgien lui confiera un cas. Addison se rend compte que Mark utilise ses internes pour ses besoins personnels. Elle lui rappelle qu’ils sont dans un hôpital universitaire et que les internes ne sont pas là pour faire ses courses. Mark n’en a que faire et continue à dévorer son sandwich. Addison essaie d’attirer l’attention de Richard sur les agissements de son ex, mais le chef reste imperméable à ses doléances.

    Mark présente à Izzie et Alex le patient dont ils vont devoir s’occuper. Franck, qui parle de lui à la troisième personne, s’est fait poser des implants pectoraux.

    George essaie de parler à Cristina de ce qu’il a vu le matin en salle d’opération. Mais elle fait semblant de ne pas comprendre. Il lui révèle alors qu’il a remarqué à la pêche que la main de Burke était agitée de tremblements. Elle fait celle qui ne comprend pas.

    Callie plaisante avec les frères de George. Ce dernier lui demande d’arrêter de s’occuper de sa famille. Il lui rappelle qu’elle a rompu avec lui.

    Bailey et Meredith opèrent la petite fille. Elles font des commentaires sur l’attitude de ses parents. Meredith ne comprend pas : c’est bien beau de vouloir faire une carrière mais il faut aussi s’occuper de ses enfants. Bailey se sent visée et le prend mal

    George parle avec Burke de l’opération que Cristina a pratiquée le matin même. Il l’interroge sur sa santé. Burke certifie que tout va bien. Le jeune homme lui fait comprendre qu’il pourra se confier à lui le jour où il en aura envie.

    Addison dit à Derek qu’elle a l’impression que Richard souffre de dépression. Il répond que toute personne qui vient de se séparer de sa femme serait dans cet état. Il ajoute perfidement qu’il est l’exception. Elle pense qu’ils devraient aller parler à Richard, parce que c’est leur ami et qu’il a toujours été là pour eux. Il répond qu’il croyait que, puisqu’ils sont divorcés, elle cesserait de le harceler. Mais il est prêt à l’accompagner si elle retire son alliance. Elle promet d’essayer.

    Alex enlève les pansements du patient de Mark. Ce dernier explique aux internes qu’il s’est fait poser des implants pectoraux pour plaire à sa petite amie. Il veut qu’elle le trouve parfait et qu’elle n’ait pas envie de le quitter pour son prof de sport. Il propose à Izzie de toucher ses nouveaux pectoraux et de les comparer au toucher à ceux d’Alex. Au moment où elle s’exécute, Mark entre et fait une remarque désobligeante aux internes.

    Après l’opération, la mère de l’enfant apprend à Meredith que la nounou a été renvoyée. Elle explique qu’elle aime sa fille mais elle est aussi passionnée par son métier. Elle reconnaît être plus douée pour ça que pour la maternité.

    Les internes sont étonnés de constater que Cristina refuse de se vanter de l’opération du cœur qu’elle a accomplie toute seule.

    Addison et Derek entrent chez Richard en lui avouant qu’ils craignent qu’il ne soit dépressif. Il leur dit que sa femme lui a demandé de prendre sa retraite. Derek trouve cette idée idiote, il ne voit pas comment le chef va occuper son temps libre. Addison rappelle que Richard a une épouse qui a besoin de sa présence. Ils commencent à échanger leurs points de vue et très rapidement évoquent leurs différents. Pendant ce temps, Richard explique qu’il prend le temps de voir Ellis, mais pas sa femme. Celle-ci lui manque énormément. Mais il parle dans le vide, les deux autres sont trop occupés à se disputer pour l’écouter. Enervé, il les interrompt : il ne veut pas de leur aide. Il veut retrouver sa femme. Il ne veut pas que son mariage se termine. Addison lui fait remarquer qu’un mariage n'est pas terminé jusqu'à ce qu’on décide qu'il le soit, parce que le sacrifice à payer est trop élevé. Derek lui donne raison. 

    Richard annonce à George qu’il a les résultats de l’examen médical de son père. Le jeune homme tente de les expliquer à sa famille mais il n’y arrive pas. Cristina vient à son aide et annonce la nouvelle : Mr O’Malley est atteint d’un cancer de l’œsophage qui s’est déjà propagé dans l’estomac. Il va devoir être opéré. Ensuite, il subira la chimiothérapie et les rayons.

    Peu après, George est assis dans les escaliers avec Izzie et Meredith. Il leur confie qu’il ne parvient plus à gérer ce qui lui arrive : la maladie de son père, l’aventure de Callie et Mark, ses soupçons sur Burke. Les filles tentent tant bien que mal de lui remonter le moral.

    Alex avoue à son patient qu’il ne comprend pas comment il a pu se faire opérer pour sa petite amie. Franck lui demande s’il a une petite amie, Izzie Stevens par exemple, car il a senti qu’il y avait des vibrations entre eux. L’interne refuse d’en parler. Frank devine qu’il a été quitté pour un autre homme. Alex dit que c’est plus compliqué. Franck lui conseille de trouver ce qu’Izzie veut et de tout faire pour que cela se produise.

    Derek et Meredith examinent le résultat des examens passés par leur petite patiente. Il faut pratiquer une seconde intervention pour que son cerveau ne reste pas endommagé. Meredith s’inquiète : deux opérations le même jour pour une enfant ! Mais ils n’ont pas le choix.

    Cristina fait passer une échographie du cœur à Mr O’Malley. Elle constate une défaillance de la valve aortique. Celle-ci va devoir être remplacée sinon le malade ne pourra pas supporter l’opération de sa tumeur. Lorsqu’il apprend la nouvelle, George fait savoir qu’il veut que ce soit Burke qui opère. Devant la réaction de Cristina, il comprend que quelque chose ne va pas. Il l’accuse de couvrir les actes de son compagnon. Bailey est témoin de la scène.

    Richard convoque Meredith dans son bureau, pour lui parler de sa mère. Il sait qu’elle est au courant de leur ancienne liaison. La jeune femme le rassure : ça n’a pas d’importance du moment que ça rend sa mère heureuse. Elle est consciente que ni son père ni elle n’ont pu réussir à lui donner ce bonheur. Richard annonce qu’il a décidé de ne plus rendre visite à Ellis. Il doit essayer de sauver son mariage. Il lui demande de veiller sur elle pour lui.

    Malgré les règles qui lui sont imposées, Alex propose à Izzie d’enlever les drains de Franck. Elle est ravie.

    Bailey, Addison et Callie observent Derek qui opère la petite fille. Addison joue avec ses bagues qu’elle arrive à enlever sans souci. Bailey demande à ses consœurs si elles ont pensé avoir des enfants. Addison avoue que Derek et elle en avaient parlé mais qu’elle ne se sentait pas prête à leur sacrifier sa carrière. Callie en veut une douzaine. Bailey a peur d’être trop peu présente pour son fils. Addison ne sait que faire de ses alliances. Callie lui conseille de les brûler ou de les enterrer.

    Dans les escaliers, Izzie remercie Alex de l’avoir laissé s’occuper de son patient. Ils se moquent de sa manie de parler de lui à la troisième personne. Tout à coup, Alex embrasse la jeune femme. Mais elle l’arrête : elle est désolée, elle ne peut pas.

    George tente d’expliquer avec précision à ses frères de quoi souffre leur père mais ils ne comprennent pas les termes qu’il utilise. Callie vient à leur secours : elle compare la maladie aux problèmes techniques d’une vieille voiture. Les frères O’Malley réalisent enfin que leur père est gravement atteint

    Meredith et Bailey constatent que, suite aux supplications de la petite fille, sa mère a rappelé la nounou auprès d’elle

    Meredith rend visite à sa mère. Celle-ci lui dit qu’elle est contente de la voir, mais qu’elle ne peut pas rester. Elle attend quelqu’un. Mais quand elle apprend que Richard ne viendra plus la voir, elle comprend qu’il a choisi de rester avec sa femme. Elle se met à pleurer. Maintenant, elle va devoir élever sa fille toute seule. Meredith la rassure : elle a fait du mieux qu’elle pouvait.

    Cristina est dans la chambre de M. O’Malley pour compléter son dossier. Il ne sait pas comment annoncer sa maladie à sa femme. Cristina lui dit que George est le meilleur des internes. Il peut être très fier de son fils.

    Izzie retrouve Alex chez Joe. Elle ne savait pas qu’il avait toujours des sentiments pour elle. Il avoue qu’il ne le savait pas non plus. Elle s’excuse à nouveau, elle ne peut pas. Il répond qu’il comprend. Elle se propose de lui offrir un verre, il accepte.

    Bailey appelle chez elle et demande à parler à son fils. Elle lui chante une comptine.

    Sur le ferry-boat, Addison réfléchit à son mariage perdu. Elle se décide enfin à jeter ses bagues par-dessus bord. Manifestement, le geste lui coûte.

    Cristina est au lit avec Burke, elle lui annonce que George est au courant de tout.

    George est couché dans son lit, il est pensif.

    L’épisode se termine comme il a commencé : Derek et Meredith dans un bain. Meredith dit qu’elle croit qu’elle n’est pas faite pour être radieuse et rayonnante. Derek sourit et dit que lui non plus. Mais ce n’est pas un problème : ils seront ternes et mornes ensemble. Elle répond qu’elle est heureuse qu’il soit là, dans le bain. Il l’est aussi. Ils se sourient.

    Voix off : Concernant nos angles morts, peut-être que nos cerveaux ne compensent pas, peut-être qu'ils nous protègent.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :