• Episode 3.09 : From a Whisper to a Scream

    Photobucket

    Titre français : Trahisons

    Scénariste : Kip Koenig

    Réalisateur : Julie Ann Robinson

    Diffusion États-Unis : 23 novembre 2006 sur ABC

    Diffusion France : 5 juin 2007 sur TF1


    Voix off (Cristina) : En tant que docteurs, nous connaissons les secrets de tout le monde. Le passé médical, le passé sexuel, des informations confidentielles qui sont aussi importantes pour un chirurgien qu'une lame de 10. Et aussi dangereuses. Nous gardons ces secrets, il le faut. Mais nous ne pouvons pas garder tous les secrets.

     

    L’épisode commence par une succession de flashes qui alternent: gros plan sur Cristina, hagarde, en blouse de chirurgien, … puis en train de faire l’amour avec Burke. Tout à coup, le champ de la caméra s’élargit et nous fait découvrir Cristina qui marche dans le couloir, telle une automate. La blouse pleine de sang, elle se met à courir. Les images repartent alors en arrière, comme si on rembobinait une casette vidéo.

    Sur leur lit, Meredith et Derek s'en tiennent toujours à leur politique de "no sex". Elle mange des céréales tandis qu’il fait des mots croisés. Il ironise sur leurs activités pépères et lui dit qu’il a envie de faire l’amour. Elle lui demande d’être patient. Ils sont interrompus dans leurs câlins par Cristina qui veut parler à son amie. Meredith demande à Derek de les laisser quelques minutes. Il s’exécute à contrecœur. Quand il reviendra, il voudra du sexe !

    Cristina questionne Meredith : si Derek braquait une banque, que Meredith conduise la voiture et que lui se fasse prendre, est-ce qu’elle se dénoncerait ? Ou est-ce qu’elle se tairait et laisserait tomber son compagnon ? Meredith demande à Cristina d’arrêter de faire des métaphores et de lui expliquer clairement la situation. Cristina préfère s’en aller. Dans le hall, elle croise George qui lui annonce que son père se fait opérer dans la journée. Elle lui conseille de ne pas être inquiet. Il rétorque que maintenant, il ne s’inquiète plus.

    Derek est heureux d’enfin récupérer sa petite amie ! On entend des rires dès la porte de la chambre refermée.

    Burke ne comprend pas pourquoi son amie réagit comme si c’était la fin du monde. Elle trouve que la situation est encore plus grave, George est au courant. Il essaie de la rassurer : voilà une semaine que sa main n’a pas tremblé. Tout va aller bien maintenant. Ils forment une équipe, une bonne équipe.

    Izzie est chargée de s’occuper de M. O’Malley tandis que tous les médecins sont appelés aux urgences : un vieux monsieur a perdu le contrôle de sa voiture et a fauché une douzaine de personnes sur le marché au poisson.

    Derek prend en charge le chauffard. L’épouse de ce dernier fait tout pour éviter de faire sa déposition devant les policiers. Cristina est soucieuse de constater que George n’est pas là. De loin, elle surveille Burke qui s’occupe d’un autre patient.

    Le Dr Erica Hahn arrive au Seattle Grace. Burke n’est pas ravi de la voir dans les parages.

    Addison, Alex et Marc s’occupent de Janelle. La jeune femme, qui est passée au travers d’une vitre, a des éclats de verre sur tout le corps. Elle leur apprend qu’elle est enceinte de 10 semaines. Elle refuse que l’on prévienne le père. Soudain, elle crache du sang. Addison ordonne qu’on lui fasse passer une radio. Mark adore quand elle agit en leader, elle devrait le faire plus souvent.

    Mme O’Malley interroge Izzie sur les amours de son fils. Elle imagine mal qu’il puisse vivre entouré de jolies filles sans qu’il y ait rien de sexuel entre eux. George est choqué par le tour que prend la conversation. Izzie doit préparer Mr O’Malley pour l’opération qui va être menée par le Dr Burke. Le patient est serein : son fils lui a toujours dit que Burke était le meilleur. George est bipé.

    Burke interroge de Dr Hahn sur les raisons qui l’ont conduite à Seattle Grace. Elle lui apprend qu’elle vient pour une consultation. Cristina est horrifiée lorsqu’elle comprend que c’est George qui l’a appelée.

    Pendant que Richard essaie de convaincre le Dr Hahn de rejoindre son équipe, Callie interroge George sur son moral. Il ne comprend pas pourquoi elle s’en soucie puisqu’ils ont rompu. Elle répond que l’un n’empêche pas l’autre. Le jeune homme lui révèle qu’il a appris qu’elle avait couché avec Marc Sloan. Callie est interloquée.

    Addison rassure Janelle sur l’état de son bébé. Mark refuse qu’Alex se charge des sutures, il doit continuer à retirer le verre et à nettoyer les plaies. Bailey leur annonce que la patiente a un bout de verre enfoncé dans le cœur.

    Derek vérifie les résultats du scanner du chauffard. Il invite Meredith à examiner ce cas avec lui. Ils constatent que son âge avancé est à l’origine d’un rétrécissement de la colonne vertébrale, ce qui provoque des engourdissements dans les jambes et les pieds. Son état est tel qu’il y a longtemps qu’il ne devrait plus conduire de voiture. Burke les rejoint et en arrive aux mêmes conclusions. Derek en profite pour l’interroger sur Cristina : il a l’impression que quelque chose ne va pas. Malgré les regards désespérés que lui lancent la jeune femme, il poursuit : d’abord, Cristina le sort du lit à 5h du matin pour parler à Meredith, ensuite, elle est censée être son interne pour la journée mais elle est introuvable. Il doit réaliser ses scanners lui-même. Meredith excuse son amie : elle travaille beaucoup. Burke confirme et s’en va. L’interne demande à son amoureux de ne plus parler de ça avec son collègue. Il veut savoir quel a été l’objet de la conversation du matin. Elle ne répond pas vraiment et lui demande d’être cool jusqu’à ce qu’elle sache si Cristina va bien, même si elle ne veut pas trop s’en mêler. En souriant, elle le supplie. Il lui suggère de le remercier en lui accordant ce dont il a tellement envie : du sexe ! Elle part en riant.

    Elle court prévenir son amie de faire attention à son comportement qui a éveillé les soupçons de Derek. Mais Cristina ne l’écoute pas, trop occupée à essayer d’entendre ce qui se dit dans la chambre de Mr O’Malley, où se trouvent réunis le Dr Hahn et Richard. L’apercevant, ce dernier vient lui demander d’envoyer Burke dans son bureau. Il lui annonce aussi que c’est le Dr Hahn qui va opérer M. O’Malley, à la demande de la famille.

    Cristina prévient son compagnon que le chef veut lui parler. Elle est persuadée que George les a dénoncés. Elle aimerait qu’ils mettent au point leurs versions mais Burke refuse, il ne mentira pas à son supérieur.

    Izzie demande aux O’Malley pourquoi ils ont renoncé aux services de Burke au profit de Hahn. Ils n’en savent rien, ils ont fait ce que George a décidé. Mme O’Malley émet l’hypothèse que peut-être son fils a une aventure avec le Dr Hahn. Elle essaie encore de tirer les vers du nez d’Izzie. Celle-ci se laisse aller et lui révèles quelques détails croustillants sur ses aventures avec Callie et Meredith. Mais elle dément que George ait pu privilégier le Dr Han pour la séduire. Elle ne comprend pas son attitude, il a toujours dit que Burke était le meilleur !

    Elle retrouve Meredith dans les vestiaires, elles évoquent les comportements bizarres de Cristina et George. Callie les rejoint et plaque Meredith contre les vestiaires. Elle lui reproche d’avoir dénoncé sa nuit avec Sloan alors qu’elle, elle avait gardé le secret sur ce qui s’était passé au bal de promo. Izzie s’interpose. Meredith rappelle à Callie que jamais elle ne lui avait dit que Sloan était son amant d’un soir. Callie se demande alors comment George le sait.

    Izzie demande à George pourquoi il a voulu changer de chirurgien pour son père. Comme Cristina passe à côté d’eux, il lui propose d’expliquer à Izzie ce qui l’a motivé. Elle ne répond pas et continue son chemin. Izzie insiste auprès de son ami, elle ne sait quoi dire à ses parents. Il lui rappelle sèchement qu’elle est là seulement pour observer.

    Janelle se confie à ses docteurs. Elle pense que le fait d’être toujours en vie est le signe qu’elle doit garder son bébé. Malgré les avertissements de Mark, Alex s’implique dans la conversation et lui dit que, quoique le père ait fait, il est important qu’il participe à la vie de son enfant, pour le bien de ce dernier. Addison est touchée par ce discours. Janelle fait un malaise, elle doit être opérée sur le champ.

    Derek annonce à l’épouse du chauffard qu’il a une sténose rachidienne et que cela est vraisemblablement à l’origine de l’accident. La femme est sceptique, son mari allait très bien avant cet accident.

    Cristina attend avec impatience que Burke sorte du bureau de Richard. Il lui apprend que le Dr Hahn a été engagé en tant que chef du département de chirurgie cardiaque et que Richard veut le recommander pour le remplacer comme chef du service chirurgie, car il va prendre sa retraite. Mais Burke estime qu’il ne peut pas accepter cette proposition. C’est contraire à son éthique. Cristina tente de le convaincre du contraire. Ils se disputent, l’un accusant l’autre d’être le responsable de ce qui se passe.

    Les O’Malley annoncent à leur fils qu’ils veulent maintenir la participation du Dr Burke à l’opération. George s’énerve et accuse Izzie de s’en être mêlée. Il révèle à ses parents que la dernière fois qu’elle s’est occupée d’un patient, il est mort. Blessée, Izzie part.

    Derek vient proposer à Burke d’opérer ensemble le chauffard. Il le trouve songeur et sombre. Il s’inquiète : est-ce qu’il y a quelque chose qui ne va pas ? Burke est tenté, l’espace de quelques secondes, de tout révéler à son collègue mais il est interrompu par Alex qui vient lui annoncer qu’on a besoin de lui pour Janelle. Il hésite encore à accepter cette responsabilité et propose à Derek de se faire assister par le Dr Hahn. Il demande à Alex de s'assurer que Cristina fasse partie de son équipe.

    George est assis dans la cage d’escalier, Callie le rejoint, elle veut lui expliquer qu’elle a couché avec Sloan après leur rupture. Elle ne l’a donc pas trahi. George répond froidement qu’il a d’autres soucis pour le moment. Il refuse de poursuivre la conversation.

    Quand elle se rend compte des dégâts causés par l’accident, la femme du chauffard avoue à Bailey qu’elle savait que son mari avait des problèmes. Leur fille lui avait confisqué les clés de voiture, afin de l’empêcher d’encore conduire. Mais elle, son épouse, les lui avait rendues. Bailey la convainc de parler à la police.

    Burke retire l’éclat de verre du cœur de Janelle. Cristina veut effectuer les sutures mais il refuse, il va le faire lui-même. Il exige qu’elle se place en face de lui, de l’autre côté de la table d’opération.

    Le Dr Hahn est enchantée de travailler avec Derek qu’elle considère être un génie. Derek attire l’attention de Meredith sur ce qui vient d’être dit. Ils en plaisantent. Le patient fait une hémorragie. Derek envoie Meredith demander à Burke de venir leur donner un coup de main. Cristina veut suivre son compagnon mais celui-ci exige qu’elle reste auprès de leur patiente. Meredith a l’impression que son amie pense que Burke n’est pas capable d’opérer sans elle. Au regard que lui lance Cristina, Meredith comprend tout : Burke est effectivement incapable d’opérer sans elle ! Cristina lui demande de garder le silence, par amitié.

    Meredith passe le reste de l’opération à surveiller les faits et gestes de Burke.Derek s’en aperçoit.Il ne cesse de lui faire des remarques : elle doit se concentrer. Mais cela le rend soupçonneux et il remarque rapidement que l’attitude de son collègue est anormale.

    Burke revient auprès de sa patiente et entreprend de la suturer. Mais la jeune femme fait une hémorragie. Le sang éclabousse Cristina. Elle propose son aide mais Burke refuse, il n’a pas besoin d’elle. Il demande que l’on bipe un autre docteur. Bailey arrive. Après un dernier regard à son amant, Cristina quitte la salle d’op. Dans le couloir, elle se met à courir.

    Burke pénètre dans le bureau de Richard, il veut lui parler. Mais il comprend qu’il est déjà au courant. Il se retourne et voit Cristina assise dans le fond du bureau.

    Pendant que les deux hommes s’expliquent, Cristina est assise par terre, dans le couloir. Le Dr Hahn vient lui dire qu’elle a énormément de chances d’être l’interne de Burke. Alex vient prendre des nouvelles de Janelle auprès d’Addison. Celle-ci admet qu’elle a apprécié son attitude. Il est quelqu’un de bien, tant pis si Sloan ne s’en rend pas compte. Ils se regardent avec intensité puis, gênés par la situation, partent chacun de leur côté.

    A la fin de la journée, Derek retrouve Burke dans l’ascenseur. Il lui dit qu’il l’aurait aidé s’il avait parlé. Preston ne peut pas en parler. La journée a été pénible ! Derek pensait qu’il était son ami. Burke rétorque que lui pensait qu’il était son chirurgien.

    A la sortie de l’hôpital, Meredith et George aperçoivent Cristina, seule sur un banc. George continue son chemin mais Meredith s’arrête. Son amie explique qu’elle et Burke ont tout manigancé ensemble. Elle lui annonce qu’elle a tout avoué. Meredith estime qu’elle a eu raison. Cristina confie ne pas avoir envie de rentrer chez Burke mais elle n’a pas d’autre endroit où aller.

    Izzie rentre et trouve George assis sur le canapé. Il lui avoue qu’il a agi sous le coup de la peur. Il veut faire un parallèle avec ce qu’elle a vécu avec Denny mais elle le décourage. Il n’a pas le droit de lui parler de ça. Il lui présente ses excuses mais elle ne veut pas les entendre tout de suite. Peut-être le fera-t-elle le lendemain.

    Derek et Meredith sont au lit. Il a compris qu’elle était au courant pour Burke. Il lui reproche de ne lui avoir rien dit. Meredith se justifie : Cristina est sa meilleure amie, elle ne pouvait pas dévoiler ses confidences. Derek n’est pas d’accord, il ne conçoit pas qu’elle ait pu lui cacher un fait aussi important. Elle trouve qu’en tant que chirurgien de Burke, il aurait dû se rendre compte que ça n’allait pas. Il ne peut pas lui en vouloir d’avoir voulu protéger Cristina. Peu importe qu’elle ait eu raison ou tort d’agir comme elle l’a fait. Elle ne pouvait pas la trahir, elle était là quand lui ne l’était pas. Derek pousse un gros soupir. Il se retourne vers elle. Ils se sourient, se rapprochent et s’embrassent… Derek obtient finalement ce qu’il désirait tant !

    Cristina entre dans l’appartement de Burke. Il est dans la chambre. Ils se regardent pendant quelques instants avant qu’il ne lui claque la porte au nez.

     

    Voix off : En un sens, la trahison est inévitable. Quand nos corps nous trahissent, la chirurgie est souvent un bon moyen de se rétablir. Quand nous nous trahissons, le chemin de la guérison est moins évident. On fait tout ce qu'il faut pour regagner la confiance perdue. Et puis, il y a des blessures, des trahisons, qui sont si profondes, si lourdes qu'il est impossible de regagner ce qui a été gâché. Et quand ça se produit, il n'y a rien à faire, à part attendre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :