• Episode 3.21 : Desire

    Photobucket

    Titre français : Désirs et Frustrations

    Scénariste : Mark Wilding

    Réalisateur : Tom Verica

    Diffusion États-Unis : 26 avril 2007 sur ABC

    Diffusion France : 3 juillet 2007 sur TF1

    Référence titre : chanson interprétée par Andy Gibb

    Voix off : En tant qu'interne, on sait ce qu’on veut, devenir chirurgien. Et on ferait n'importe quoi pour y arriver. Souffrir pendant des examens éreintants, travailler 100 heures par semaine, passer des heures dans des salles d’opération. Vous en rêvez, on le fait. La partie la plus dure est de concilier l’énorme envie d’être chirurgien avec tout le reste.

    La nuit est tombée sur Seattle. Les étudiants sont réunis chez Burke pour réviser leur matière, en prévision de leur examen de fin de première année d’internat. Pendant ce temps, Burke prépare une assiette avec plusieurs petits morceaux de gâteaux de mariage. Il s’obstine à vouloir les faire goûter à Cristina, bien qu’elle n’ait manifestement pas la tête à ça. Elle soupçonne George d’être très calé sur la matière parce qu’il aurait reçu les fiches de sa femme. Celle-ci a été classée première à l’examen. Depuis, ses fiches sont devenues légendaires. Izzie prend la défense de son ami, il connaît sa matière parce qu’il est brillant, tout comme elle. George conclut : ils forment une "dream team".

    Le lendemain, Meredith arrive à Seattle Grace en même temps que Derek. Elle lui fait remarquer qu'elle ne le voit plus beaucoup ces temps-ci, bien qu’elle lui ait laissé des messages. Il veut s’expliquer mais elle l’interrompt. Elle sait qu'elle lui a demandé d'arrêter de tourner autour d’elle, il l’a fait et elle apprécie. Mais maintenant elle aimerait qu’il cesse d’arrêter. Il répond que non, elle avait raison, c'était ridicule d'être inquiet tout le temps. Elle insiste : c’est mignon quand il s’inquiète. Elle se rend compte qu'elle doit plus communiquer avec lui. Il approuve. Elle sait qu’il doute de sa capacité à le faire, mais elle va le convaincre. Il se moque d’elle. Elle lui explique son planning immédiat : elle va prendre l'ascenseur, puis elle fera sa tournée. Elle communique !

    Mark et Addison pénètrent dans un autre ascenseur. Il lui fait remarquer qu’il ne reste plus que 28 jours avant d’arriver au terme de leur défi. Ensuite, il y aura elle et lui, enfermés dans une pièce pour battre un record, prendre son pied, un truc hallucinant… Addison, visiblement de fort mauvaise humeur, l’interrompt, c’est bon, elle a compris. Il constate qu’elle manque d’enthousiasme. Elle répond qu’elle sera plus enthousiaste lorsqu’ils auront franchi la ligne d’arrivée. Il lui conseille de ne pas perdre sa motivation pour leur projet. Elle le rassure : pas de danger. Restée seule, Addison se renfrogne.

    Burke est dans une des salles de l’hôpital. Il a disposé sur une table tout un choix de gâteaux de mariage. Cristina arrive et lui demande ce qu’il fait. Il lui explique qu’ils doivent faire part de leur décision au pâtissier le lendemain et qu’il doit avoir impérativement son avis.

    Les internes se ruent sur les gâteaux pour les dévorer. Meredith annonce à ses amis qu’elle va en apporter un morceau à Derek et communiquer avec lui. Bailey arrive et leur dit qu’ils sont dispensés d’opération ce jour-là. Leur examen est dans deux semaines et ils vont avoir besoin de tout leur temps pour étudier. Ils se chargeront donc des tâches routinières. Alex tente d’être dispensé de s’occuper d’Ava mais Bailey refuse. Tout en indiquant à chacun son travail du jour, elle examine les gâteaux, en choisit un et l’emporte.

    Restés seuls, Izzie et George parlent de leur situation laquelle est on ne peut plus claire : ils ont fait une bêtise mais ils sont passés à autre chose. Cette histoire les a mêmes rapprochés. Ils se trouvent épatants.

    Webber annonce à Bailey que Larry Jennings, le président de la Commission de Seattle Grace, vient de se faire hospitaliser. Il attend de sa collaboratrice qu’elle n’aille pas au dispensaire. Il a besoin d’elle pour s’occuper de Larry et elle doit apprendre à déléguer son travail. Elle est mécontente quand elle voit arriver sa nouvelle assistante, Sidney.

    Alex entre dans la chambre d’Ava. A mots couverts, la jeune femme s’excuse pour son attitude. Devant la froideur du docteur, elle lui demande s’ils ne sont plus amis. Tant pis. Elle ne lui dira rien au sujet du pacte qu’Addison a fait avec le sexy Dr Sloan. Mais elle ne sait pas tenir sa langue : 60 jours sans sexe et ils se remettront ensemble. Le jeune homme lui demande comment elle le sait. Elle explique que sa chambre est très proche de la salle des infirmières. Elle est au courant de tout. Elle a l’impression de suivre une série. Elle lui conseille de passer à l’attaque avec Addison. Il rétorque que si elle veut être avec Sloan, tant pis. Ava s’énerve : si c’était le cas, ce serait déjà fait.

    Richard explique à Bailey que Larry est le vrai décisionnaire pour le choix de son remplaçant. Les titulaires ne doivent pas savoir qu’il est là. Mais arrivé devant la chambre du patient, il les trouve tous qui se précipitent à sa rencontre. Il ne fait nul doute que le secret a été déjà éventé. Ils se disputent le droit de soigner l’illustre malade. Résigné, Richard les fait tous entrer. Larry comprend dès qu’il voit la troupe. Richard le rassure, ils ne sont là que dans un seul but, le soigner. L’homme abaisse son pantalon. Les docteurs sont stupéfaits à la vue du spectacle qui s’offre à eux. Embarrassée, Addison préfère s’en aller. Bailey examine Larry qui raconte que cela fait trois jours qu’il n’urine plus. Il faisait du rafting sur l’Amazone quand il a commencé à avoir des problèmes. Chacun donne son avis. Enervé par ce jeu de devinettes, Larry demande à Richard de prendre l’affaire en main. Il exprime aussi le souhait que sa femme ne soit pas mise au courant. Mark met les pieds dans le plat : elle n’était donc pas en week-end avec lui ? Cette question a le don d’irriter Larry encore plus.

    Addison est en train de regarder les gâteaux de mariage quand elle est rejointe par Alex. Il vient lui parler du cas d’Ava. Il a constaté une anomalie dans ses analyses de sang. Il aimerait faire des examens complémentaires. Tout en dégustant un morceau de gâteau, Addison ironise : elle aimerait avoir quelqu’un qui se préoccupe autant de sa pression sanguine. Alex rétorque sèchement que, d’après ce qu’il a entendu dire, c’est ce qui se passera dans 28 jours. Il sort de la pièce.

    Izzie et George sont au dispensaire et écoutent un jeune homme qui souffre d’un rhume qui n’en finit pas. Il est venu plusieurs fois à l’hôpital mais on ne le soigne pas, on lui conseille d’attendre la guérison. Dernièrement, la situation s’est aggravée et ce qui sort de son nez est dégoûtant. Izzie lui dit qu’ils ne peuvent rien faire, c’est un rhume, parfois ça dure longtemps. Le jeune homme ne veut pas attendre, il sort avec une fille et il doit conclure. Mais il n’ose plus l’approcher. Est-ce qu’ils savent seulement ce que ça fait d’être attiré si intensément par une personne qu’on a l’impression qu’on pourrait en mourir ? Il veut continuer sa description mais Izzie, à qui cela rappelle trop sa propre situation, l’interrompt. Ils vont s’occuper de lui.

    Cristina et Meredith étudient dans le couloir. Cristina, qui aperçoit Callie, émet l’idée que George s’est marié pour pouvoir tirer profit des fameuses fiches de son épouse. Elle les veut. Elle se lève et rejoint la résidente. Elle la flatte en lui disant combien elle aimerait avoir son opinion quant aux gâteaux de mariage, car tout le monde connaît son bon goût. Callie n’est pas dupe, elle lui dit qu’elle ne lui donnera pas ses fiches.

    Bailey confie à George qu’elle est soucieuse parce que c’est Sidney qui est en charge du dispensaire ce jour-là. Ils sont interrompus par Céleste, l’assistante de Larry, qui veut être examinée. Quoique son patron ait, elle doit l’avoir aussi. Peu après, elle se justifie auprès d’Addison et de George : elle n’a pas une simple liaison avec son patron, ils sont amoureux. Et le fait qu’il soit marié est un petit prix à payer pour être heureux, du moins la plupart du temps. Mais cela fait 5 ans et il n’a toujours pas quitté sa femme. Elle craint qu’ils la trouvent méprisable. Embarrassés, George et Addison l’assurent du contraire, ils ne portent aucun jugement. La jeune femme insiste : elle sait qu’elle devrait le quitter mais c’est dur de trouver la personne qui vous convient vraiment. Son discours passionné laisse Addison et George bien songeurs.

    Larry demande à Richard ce qu’il compte faire : il a toujours aussi mal et ses symptômes n’ont pas encore disparu. Il refuse que ce soit quelqu’un d’autre qui l’opère. Le chef objecte que ses titulaires sont parmi les meilleurs praticiens du pays. Mais Larry insiste : il veut Richard parce qu’il est le meilleur chirurgien de Seattle Grace, du moins il l’était. Il se demande ce qui peut l’inciter à vouloir prendre sa retraite à 54 ans : Adèle l’a quitté, c’est une raison supplémentaire de vouloir garder son travail. Richard n’apprécie pas et veut sortir. Larry continue : quand il l’a engagé, il était l’homme de la situation. Maintenant il n’est plus qu’un politicien qui donne des excuses. Dans ce cas, peut-être est-il effectivement préférable qu’il s’en aille.

    Bailey vient demander à Meredith et Cristina de cesser d’étudier, on les réquisitionne sur le cas de Larry. Les deux filles sont enchantées.

    Burke trouve Derek en train de faire des recherches sur son ordinateur. A nouveau, ils émettent des hypothèses concernant Larry. Mark vient se pencher sur leurs épaules. Il se moque de savoir ce qu’a ce dernier. Au final, il sera là pour le réparer et ainsi marquer des points. Juste avant de sortir, il informe Derek que Meredith veut qu’il sache qu’elle s’occupe de Larry et qu’il pourra la trouver dans la salle de visionnage. Resté seul avec Preston, Derek dit à Burke que Meredith a décidé de communiquer juste au moment où il a besoin de temps pour réfléchir. Burke demande à quoi il veut réfléchir. Le neurochirurgien répond : leur relation, le poste de chef, comment jongler avec les deux sans être déstabilisé. En souriant, Burke dit que Cristina a été très claire à ce sujet, il n'y aura pas de mariage s’il n'est pas capable de gérer le tout.

    Callie confie à Addison que George lui a menti : il dit avoir passé sa journée au dispensaire alors qu’il était avec Izzie. Mais elle est sûre que c’est un mensonge sans conséquences. Puis elle demande des nouvelles de Mark. Addison sait qu’il n’est pas celui dont elle a besoin. Elle veut quelqu’un de stable, qui fait des barbecues et qui apprend aux enfants à faire du catch, bref quelqu’un aux antipodes de Mark Sloan. Elle admet qu’elle est intéressée par Alex. Callie lui demande pourquoi, dans ces conditions, elle ne fonce pas. Addison répond qu’Alex n’est pas adepte des barbecues et qu’il donne parfois l’impression d’avoir 12 ans. Callie lui répond que les mecs comme Alex font les cons à 20 ans mais après ils se rangent et deviennent fiables. Addison est sceptique et conclut qu’elle doit cesser de penser à ces deux hommes. Callie estime, pour sa part, qu’elle doit cesser d’être obsédée par Izzie. Addison lui fait remarquer qu’on ne se met pas de telles idées en tête sans raison. Toute la conversation s’est déroulée, à leur insu, sous l’oreille attentive d’Ava.

    Bailey trouve Izzie en train de pratiquer un lavement nasal sur le jeune homme enrhumé et lui intime l’ordre de cesser. Elle explique au patient qu’on ne peut rien faire pour lui, ce n’est qu’un rhume, il doit attendre que ça guérisse. Mais elle s’aperçoit alors que du liquide sanguinolent s’écoule de son nez. Elle demande à Izzie de pratiquer des examens, ce garçon souffre de quelque chose de bien plus grave qu’un rhume.

    Derek entre dans une pièce d’examen. Burke et Mark examinent la radio de Larry. Meredith vient se placer derrière son amoureux et lui dit qu’elle sera toujours là où il est. Chacun dit ce qu’il croit voir sur la radio. Meredith a l’impression qu’il s’agit d’un minuscule poisson-chat. Richard annonce que c’est presque ça, c’est un candiru, autrement appelé le poisson-pénis.

    Ava est fâchée d’avoir été immobilisée dans une chambre d’examen pour subir les examens qu’Alex a demandés. A cause de ça, elle a manqué le Seattle Grace show. Elle lui demande où il en est avec Addison. Elle s’apprête à lui rapporter la conversation qu’elle a entendue quand elle commence à convulser.

    Richard explique à Larry qu’un poisson parasite rare, originaire d’Amazonie, s'est introduit par son urètre dans son pénis et que maintenant il est coincé dans les environs de la vessie, ce qui cause les troubles dont il souffre. Il faut opérer rapidement avant que la septicémie ne se déclare. Emportée par son enthousiasme, Cristina décrit avec force détails, peu agréables au demeurant, des cas similaires. Richard doit la rappeler au calme. Derek et Meredith se lancent des regards complices et tendres.

    Alex et Addison conduisent Ava en salle d’op’. Le moment de la délivrance est venu pour elle. Ava panique, elle n’est pas arrivée au terme de sa grossesse. Addison la rassure, tout se passera bien. La future mère demande une confirmation d’Alex qui la tranquillise et lui prend la main, sous l’œil attentif de sa titulaire.

    A la demande de Bailey, Derek vient examiner les résultats du scanner du gars enrhumé. Il constate que du liquide céphalo-rachidien s’écoule par son nez. Il doit opérer.

    Ava accouche par césarienne d’une petite fille. Elle a peur et demande à Alex si elle va mourir. Le jeune homme la rassure : elle n’est pas en train de mourir, elle va bien et son bébé aussi. Le fait qu’il soit si prévenant intrigue Addison.

    George informe Céleste que tout va bien pour elle. Son amant doit être opéré, mais aucun risque qu’elle souffre du même mal. La jeune femme ne cache pas sa tristesse, ce qui étonne le jeune interne. Elle dit qu’elle en a assez de s’en faire pour son amant. Sur ces entrefaites, l’épouse arrive. Georges la met au courant. Avant d’aller retrouver son mari, elle demande à l’assistante d’aller garer sa voiture au parking. George demande à Céleste ce qu’elle va faire maintenant. Elle répond qu’elle va aller bouger la voiture.

    Les internes, sauf Alex, ont repris leurs révisons. Meredith se moque de Larry qui a commis l’adultère avec son assistante et qui se voit puni par un poisson carnivore qui s’est installé dans son pénis. C’est ce qu’on appelle le châtiment divin. Cristina lui fait remarquer que ni elle, ni Derek n’ont été frappés par la foudre. Meredith rappelle qu’elle a connu des mois de chagrin et de dégoût d’elle-même, qu’elle a supporté une mère folle, qu’elle a failli se noyer. Elle n’a pas de poisson dans son "ho-ho" mais elle a été plus que punie. Cristina avoue qu’elle a trompé tous ses amoureux et qu’elle ne s’en porte pas plus mal. Cette conversation met à nouveau Izzie et George mal à l’aise. Le jeune homme essaie de détourner la conversation en demandant à Cristina sur quel gâteau se porte son choix. La jeune femme répond qu’elle n’a aucun favori et qu’elle s’en moque. Meredith se lève, elle leur demande de raconter à Derek qu’elle a mangé et qu’elle va en salle d’op’. Cristina la suit.

    Callie espionne George et Izzie en train de se goinfrer de gâteaux.

    Enervée, Addison rattrape Alex dans le couloir, Elle veut savoir si elle doit craindre un autre cas Denny Duquette. Il lui demande si elle est sérieuse. Elle dit qu’elle ne l’a jamais vu aussi attentif avec un patient. Il est tout le temps auprès d’Ava, examinant ses résultats, demandant des examens complémentaires. Il répond que c’est son job. Il estime qu’il ne peut pas l’assister efficacement au bloc, s’il n’est pas convenablement préparé. Il n’est pas possible de travailler avec un chirurgien comme elle sans être au maximum. Après avoir regardé autour d’eux, elle se jette sur lui pour l’embrasser. Elle le pousse dans un cabinet tout proche, ils se déshabillent à toute vitesse.

    Cristina demande à Callie d’être solidaire avec elle, en tant que femme, et de lui donner les fiches. Callie refuse, elle les donnera à son mari, il les partagera avec qui il veut. Cristina s’en va en marmonnant qu’il les partagera avec Izzie. Callie la rappelle et lui dit qu’elle trouvera les cartes dans son vestiaire. Cristina n’en demandait pas tant.

    Addison sort du cabinet, toute échevelée, rajustant sa jupe et son tablier. Lorsqu’il sort à son tour, Alex la heurte. Ils font maladroitement semblant de rien et chacun va de son côté, après avoir échangé quelques mots anodins. Un peu plus loin, Mark n’a rien perdu de la scène. Il semble désorienté.

    Callie bloque Izzie dans l’ascenseur et lui intime l’ordre de ne rien dire. Elle sait qu’elle n’a pas une liaison avec George, mais il y a quelque chose de spécial entre eux. Elle est sa meilleure amie, il l’adore, il la comprend, il a besoin d’elle. Elle, elle est son épouse, bien sûr, ils ont des engagements l’un envers l’autre, il y a le sexe. Mais elle voudrait qu’il l’aime, qu’il la comprenne, qu’il ait besoin d’elle. Elle est consciente qu’elle ne peut pas rivaliser avec Izzie, alors elle lui demande d’arrêter, de se trouver un autre ami et de lui rendre son mari. Elle sort de l’ascenseur. Izzie reste figée.

    Richard est en train d’opérer Larry, sous le regard de ses titulaires. Mark reste en retrait. Il est absorbé dans ses pensées. Cristina et Meredith font leur entrée. Meredith interroge Mark pour savoir ce qu’elle a manqué. Il ne répond pas, il ne l’a pas entendue. Elle lui demande si tout va bien. Il lui dit avec ironie qu’il a connu des jours meilleurs.

    Derek et Bailey pratiquent l’intervention sur le jeune homme enrhumé. George rejoint Izzie qui est dans la galerie. Elle est énervée et refuse de répondre à ses questions. Elle lui demande de se taire pour qu’elle puisse se concentrer sur ses manuels. Il veut savoir quel est son problème. Elle rétorque que son problème, c’est lui ! Elle a l’impression qu’il monopolise toutes ses pensées. Elle le laisse seul et perplexe.

    Richard retire de la vessie de Larry, un petit poisson long d’une dizaine de centimètres. Ils sont tous stupéfaits.

    Mark sort de la salle. Meredith le rejoint. Elle lui demande de lui rappeler de ne jamais faire pipi dans l’Amazone. Il la regarde avec intensité et lui demande de lui consacrer 20 minutes. Une seule fois, 20 minutes, dans la salle de garde, pour que le club des vilaines maîtresses puisse avoir une relation coupable. Elle le rappelle à l’ordre. Il lui demande si elle va oser prétendre que tout va pour le mieux avec Derek. Elle lui retourne la question : qu’est-ce qui lui fait penser que quelque chose ne va pas avec Derek ? Selon lui, il y a toujours quelque chose qui cloche entre eux. Elle lui demande ce qui se passe. Il pousse un gros soupir et s’explique : il a réalisé que lui et Addison n’auraient pas une autre chance. Meredith comprend qu’il a voulu se venger avec elle. Elle lui dit que coucher avec une autre n’est pas une solution. Il doit agir en adulte et laisser partir Addison !

    Ava remercie Alex de ne pas l’avoir laissé mourir, ainsi que son bébé. Elle lui dit qu’Addison et lui forment une superbe équipe. Il lui conseille d’aller répéter cela à Sloan. Elle répond que ça ne se fera pas avec Mark. C’est lui qu’Addison veut ! Il lui demande comment elle le sait. Elle lui résume la conversation qu’Addison a eue avec Callie. Alex estime ne pas être l’homme qu’Addison attend. Ava le contredit : quoiqu’il dise, il est un brave type !

    George vient informer la femme de Larry que l’opération s’est bien déroulée. Elle lui demande une faveur : veut-il bien aller en aviser Céleste, la petite amie de son mari. Devant son étonnement, elle lui apprend qu’elle a toujours été au courant ; de toute façon les épouses savent toujours ce genre de choses. Cette phrase fait réfléchir George.

    Céleste entre dans la chambre de Larry, son épouse se trouve là aussi. Elle lui apprend qu’elle abandonne son poste et sort. Larry demande à son épouse ce qui se passe. Elle répond qu’elle suppose que Céleste vient de le plaquer. Elle décide d’en faire autant. C’est au tour de George de partir précipitamment.

    Izzie continue de s’empiffrer avec les gâteaux. Burke la rejoint. Elle lui confie qu’elle a couché avec un homme marié… George. Embarrassé, Burke parle de son gâteau favori.

    Meredith arrive à la caravane. Derek lui demande ce qu’elle vient faire là. Elle voulait qu’il sache où elle était. Il pense qu’elle se moque de lui. Elle se met derrière lui, prend sa tête dans les mains et l’embrasse dans le cou. Elle lui dit qu’elle est en train de s’excuser. Elle abandonne assez vite, elle ressent le malaise évident. Il évite de la regarder. Elle lui fait remarquer qu’elle est là, dans sa chambre, et elle commence à déboutonner son chemisier. Bien entendu, Derek ne détourne plus le regard. Elle s’installe, nue, dans le lit, et l’invite à venir la retrouver. Il hoche la tête avec tendresse et sourit.

    Mark erre comme une âme en peine quand il croise Addison dans les escaliers. Elle lui propose d’aller boire un verre. Ils doivent discuter. Il la regarde fixement. Il est triste. Il prend la parole : elle n’a pas envie d’aller boire un verre avec lui, il n’est pas celui qu’elle espère. Elle lui demande de quoi il parle. Il lui ment : il a couché avec quelqu’un, il n’a pas pu s’en empêcher. Après tout, salaud un jour, salaud toujours. Il la laisse seule, sous l’effet de la plus totale stupéfaction.

    Richard trouve Bailey en train de remplir le tableau du planning. Il lui intime l’ordre de rentrer chez elle, pour voir sa famille. Il hausse le ton : elle doit apprendre à déléguer. Elle estime qu’elle le fait déjà. Il n’est pas d’accord, il a l’impression qu’elle s’occupe de tout. Il lui dit que si elle ne ralentit pas le rythme, elle se retrouvera aussi sans famille auprès de laquelle rentrer.

    Meredith fait remarquer à Derek que c’est la première fois qu’il n’a pas l’air heureux après qu’ils aient fait l’amour. Il répond qu’il va bien. Elle reconnaît qu’elle n’a pas été gentille de le repousser quand il voulait l’aider mais maintenant, elle est là, elle est nue et elle fait tout ce qu’il aime. A cran, Derek dit enfin ce qu’il a sur le cœur. Quand elle s’est noyée, il a vécu les pires heures de sa vie. Ce jour-là, il a essayé de respirer pour elle. Il l'aime et c’est elle qu’il veut, mais il a des doutes. Elle est une bonne nageuse et portant elle n'a pas nagé. Il n’est pas sûr d’avoir encore envie de respirer pour elle. Il est au bord des larmes, il n’a pas le courage de la regarder. Elle est interdite et dit qu’elle ferait mieux de partir. Il ne répond pas. Elle comprend et s’en va. Derek soupire et reste allongé, les yeux rivés au plafond. Il étend le bras à la place qu’elle vient de quitter.

    Cristina continue de réviser à l’aide des fiches de Callie. Burke veut connaître sa préférence pour le gâteau. Elle lui dit, un peu au hasard, celui qu’elle a choisi. Le hasard faisant bien les choses, elle a opté sans le savoir pour le favori de son fiancé. Il est content. Il commence à la distraire. Elle résiste un peu mais ils finissent par faire l’amour.

    Izzie et George regardent, à travers les vitres, le jeune homme enrhumé et son amie. Izzie ne sait pas comment elle va pouvoir faire face : travailler avec George, être son amie et faire comme si rien ne s’était passé. Il lui annonce qu’il a demandé son transfert pour l’hôpital de Mercy West ! Elle est étonnée. Il répond qu’il n’a pas le choix.

    Addison retrouve Alex en train d’étudier dans le grand hall. Elle l’invite à venir boire un verre chez Joe. Il refuse, il doit réviser pour son examen. Elle lui rappelle qu’il y a bien longtemps elle a passé ce même examen, Ils pourraient aller à son hôtel. Elle l’interrogerait. Il répond qu’elle ne doit pas le prendre mal, ce qui s’est passé aujourd’hui entre eux était génial, mais il est très occupé. Il n’a pas le temps de… Addison sauve la face, elle lui souhaite de bien travailler et s’en va, seule.

    Voix off : Trop souvent, ce que nous désirons le plus est ce que nous ne pouvons pas avoir. Le désir nous laisse le cœur brisé, il nous épuise. Le désir peut ruiner nos vies. Même s’il est dur de vouloir vraiment quelque chose… les personnes qui souffrent le plus sont celles qui ne savent pas ce qu’elles veulent.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :