• Episode 4.12 : Where The Wild Things Are

    Photobucket

    Titre français : Lâchez les fauves

    Scénariste : Zoanne Clack

    Réalisateur : Rob Corn

    Diffusion Etats-Unis : 24 avril 2008 sur ABC

    Diffusion France : 5 novembre 2008 sur TF1


    Voix off : On aime penser que nous sommes des êtres rationnels, humains, consciencieux, civilisés, réfléchis. Mais quand tout s’écroule, même juste un peu, il devient clair que nous ne valons pas mieux que les animaux. Nous avons des pouces opposables, nous pensons, nous respectons des règles, nous parlons, nous rêvons, mais au fond, nous pataugeons toujours dans la boue, mordant, pinçant, griffant une existence dans ce monde froid et sombre comme le reste des reinettes et des paresseux.

     

    Les résidents prennent du repos là où ils peuvent. Cristina dort dans la galerie, au dessus du bloc, à même le sol, entourée de déchets et divers emballages. Izzie dort sur un brancard, dans les sous-sols. Alex est dans une salle de repos.

    Meredith, elle ne dort pas ! Elle est dans le bureau de la psychologue de Seattle Grace. Elle a les larmes aux yeux et est manifestement stressée. La thérapeute lui fait remarquer qu’il s’agit de sa troisième séance et elle n’a encore rien dit. Elle lui demande si elle pense que venir ici et simplement s’asseoir va résoudre ses problèmes. Meredith proteste, elle n’a aucun problème. Pourquoi est-elle ici alors, s’interroge la psychologue.

    George est dans son nouvel appartement, assez miteux par ailleurs. Il fait la guerre aux cafards avec un oreiller. Il rugit comme un lion en cage. Lexie sort de la salle de bains où elle était occupée à se laver les dents et regarde la scène avec dégoût. Elle essaie de tempérer son ami, c’est leur appartement, ils vont simplement devoir mettre tout à neuf. Il lui fait remarquer que ça va demander beaucoup d’argent. Elle en est consciente mais elle aime leur nouveau logement. George lui répond par un hurlement. Il vient de tuer une blatte qui se promenait sur le frigo.

    Meredith s’explique. Elle va bien. Son seul problème est qu’elle n’arrive plus à dormir depuis cinq semaines. La psy l’interroge sur la cause de son insomnie devenue chronique. Meredith ne répond pas. La psy lui fait remarquer qu’elle travaille dans l’hôpital. Bien qu’elle essaie de ne pas prêter attention aux commérages, elle a entendu certaines rumeurs. Meredith rétorque que Derek n’est pas la cause de son mal-être. La psy insiste. Si ce n’est pas lui, qu’est-ce qui amène Meredith dans son cabinet ? Elle n’en saura rien puisque la jeune femme est bipée. Elle doit participer à un concours médical.

    Tous les résidents sont bipés. Les filles se rejoignent dans un couloir et commencent à marcher rapidement, un peu à la façon des marathoniens. Cristina donne un coup de hanche à Izzie qui s’écroule par terre.

    Richard croise Bailey avec son fils dans les bras. Il lui rappelle que le concours dure depuis 14 jours et que les résidents vivent dans l’hôpital 24h/24. Il lui demande de les garder sous contrôle. Ils aperçoivent les trois filles qui courent toujours. Bailey dit à son chef que c’est un signe de leur profonde implication. Richard dit à Bailey qu’il craint que le concours ne ressemble à un combat de lions. Elle réplique qu’elle a un enfant dont s’occuper, cinquante résidents à surveiller, et des cas médicaux à résoudre. Elle n’est pas gardienne de zoo. Il insiste qu’elle garde la situation sous contrôle.

    Meredith, Cristina et Izzie arrivent à proximité de la passerelle lorsqu’elles voient arriver Derek et Rose qui devisent gaiement. Meredith stoppe net, obligeant ses amies à faire de même. Cristina lui dit que Rose est lamentable et méchante. Meredith n’est pas d’accord avec elle. Izzie leur apprend que la rumeur dit qu’ils ont eu cinq rendez-vous. Cristina insiste. Derek a compris que Rose était vraiment lamentable. George arrive et demande à Izzie ce qu’elle a fait à ses cheveux. Meredith dit à ses amies qu’elle est consciente qu’elles font tout pour lui remonter le moral. Mais cette pause pour parler de Rose et de Derek ne signifie qu’une chose : elle va gagner le concours. Elle se remet à courir, prenant les deux autres au dépourvu. Mais elles se reprennent bien vite et la suivent, George sur les talons. Izzie en profite pour lui expliquer que ses longs cheveux demandaient trop d’entretien, elle les a coupés cette nuit. Le groupe ralentit la cadence un peu plus loin, à cause des gens, et parle du concours. George ne comprend pas qu’on se mette dans un état pareil pour un stupide concours. Izzie n’est pas d’accord avec lui, c’est une épreuve réservée aux meilleurs.

    Derek et Rose continuent à parler jusqu’à ce qu’ils croisent Mark. Derek s’arrête près de son ami qui jette un regard critique sur l’infirmière. Il demande à Derek pourquoi il perd son temps à sortir avec cette fille. Il ne voit pas ce qu’il lui trouve, elle n’est pas particulièrement sexy. Derek prononce son prénom comme pour le mettre en garde. Il n’est pas d’accord. Rose est étonnante, très sexy et très douce. Mark comprend qu’ils n’ont pas encore couché ensemble. Derek réplique qu’elle préfère attendre que leur relation soit vraiment sérieuse, idée qui amuse beaucoup son ami. Derek insiste : Rose a de la classe, une vraie dame ! D’ailleurs, il estime qu’il y a quelque chose de bien plus excitant que le sexe en lui-même, c’est penser au moment où cela va se produire. Mark n’est guère convaincu.

    Alex déboule en reprochant à ses amies de ne pas l’avoir réveillé. Ils revêtent tous des blouses de médecins. Cristina aperçoit Callie et Erica qui entrent, encore en grande tenue. Elle appelle sa colocataire et n’apprécie pas particulièrement d’apprendre qu’elle a passé la soirée en compagnie de la chirurgienne, elles ont été danser et boire un verre. Elle veut savoir si elles sont amies maintenant. Callie confirme. Cristina râle. Elle passe la majeure partie de son temps dans cet hôpital et c’est sa colocataire qui profite de leur appartement. Et maintenant, elle copine avec Hahn. Izzie lui suggère de se concentrer à fond que le concours.

    Ils attendent tous à l’entrée des urgences. Ils parlent encore et toujours de ce concours. Izzie est catastrophée d’apprendre que, pour le moment, c’est Cristina qui est en tête. Les points sont accordés en fonction des tâches qu’ils remplissent. Une ambulance arrive. Izzie prend en charge le patient, il a fait une chute et s'est fait mal à la cheville. Ses amies se moquent d’elle, ce n’est pas ça qui va lui apporter des points. Bailey les voit qui restent là à ne rien faire. Elle se demande s’il n’y a qu’Izzie qui est sensée travailler. Cristina lui fait remarquer qu’ils ont été bipés. Bailey rétorque qu’ils l’ont été pour le blessé qui vient de partir, maintenant ils doivent faire autre chose. Meredith explique qu’ils sont prévoyants. Alex l’appuie, ils veulent aider des gens. Bailey pense plutôt qu’ils glandent et s’apprête à les envoyer en soins pré-op’ lorsqu’une voiture arrive. A bord, 4 personnes complètement paniquées dont deux hommes gravement blessés. Ils ont été attaqués par un ours pendant qu’ils faisaient du camping. Cristina aide le plus sérieusement atteint à sortir du véhicule et est stupéfaite de se retrouver avec ses intestins en main.

    Les médecins s’empressent de s’occuper de ce cas extrême. Le patient, Scott Robinson, raconte comment cela s’est passé. Son frère, Philippe, a voulu caresser un ourson et sa mère les a attaqués. Richard les rejoint. Bailey lui apprend qu’il s’agit d’une totale éviscération. Il donne ses instructions. Le patient demande à Erica si elle va le sortir de là. Elle promet de faire de son mieux.

    Dans une autre salle, Philippe, qui a été pris en charge par Meredith, George et Callie, demande qu’on le rassure sur le sort de son frère. Il se sent responsable de ce qui s’est passé. Meredith lui dit que son frère est dans les mains de l’équipe chirurgicale. L’homme et sa femme, Jennifer, sont complètement paniqués.

    Izzie procède à l’examen de son patient qui semble aller assez bien. Mais la résidente est très motivée par le concours. Elle essaie de trouver à son bonhomme maintes affections qui pourraient lui faire gagner des points. Elle arrive à lui faire peur.

    Richard va opérer le patient blessé par l’ours, avec l’aide de Bailey, Cristina et Alex. Erica demande à être tenue, heure par heure, de la situation. Cristina se propose pour lui faire rapport.

    Lexie est dans une salle et examine tout le matériel médical qui y est entreposé. Elle imagine ce qu’elle pourrait en faire pour embellir son appartement. George la rejoint et lui confie combien il déteste ce concours dont il entend parler partout. Izzie surgit et leur annonce qu’elle vient de remporter 26 points pour avoir soigné la cheville de son patient. George se moque d’elle. Izzie n’en a que faire. Elle est certaine que la cheville cache un sombre mystère médical qu’elle va résoudre et qui fera d’elle la gagnante du concours. George sous-entend qu’elle voit des mystères là où il n’y en a pas. Une cheville n’est parfois qu’une cheville

    Meredith annonce à Philippe Robinson, que George va s’occuper de lui tandis qu’elle va accompagner sa femme en salle d’attente. Jennifer est troublée d’avoir été désignée comme l’épouse, elle n’a pas encore l’habitude. Le patient explique à Meredith qu’ils viennent de se marier. La jeune femme les félicite. Elle est désarçonnée quand il lui dit que sa femme est sa "Rebound Girl", la fille "d’après-rupture" qu'il a épousée seulement 10 jours après l’avoir rencontrée. Mais quand on sait qu’on a rencontré la personne de sa vie, on le sait. Pourquoi attendre ? A peine dans le couloir, la jeune mariée s’effondre. Elle a peur de perdre son mari. Elle n’en revient pas qu’un type comme lui l’aime et l’ait épousée. Il est beau, fortuné, il pourrait avoir toutes les filles qu’il veut mais c’est elle qui a choisie. Meredith est émue. Elle se propose de soigner l’égratignure que la jeune femme a au front. Lorsque celle-ci retire son bonnet, Meredith est épouvantée de voir qu’elle a un morceau du cuir chevelu arraché.

    Mark et Derek examinent Mme Robinson, en présence de Meredith. Derek annonce que le scanner est bon. Il procède à un bref examen neurologique. La jeune femme lui confie qu’elle est jeune mariée et très heureuse. Elle ne veut pas qu’un dommage cérébral vienne gâcher son bonheur tout neuf. Derek la rassure. Cela ne semble pas être le cas. Très froidement, sans la regarder, il demande à Meredith de le biper lorsque les résultats des autres examens seront disponibles. Mark le regarde d’un air critique mais ne dit rien. Il assure à la patiente qu’elle n’est pas gravement blessée. Il va recoudre son scalp, tout ira bien. Il la confie aux bons soins de Meredith, à laquelle il murmure, avant de sortir, de ne pas s’inquiéter. L’histoire avec Rose ne va pas durer. Elle ne répond pas mais est tendue.

    Pendant l’opération du patient éviscéré, Alex et Cristina sont nettement en compétition. Ils se battent pour pratiquer et gagner des points. La jeune femme râle lorsque Bailey confie une tâche à Alex, alors qu’elle-même doit aller informer Erica du déroulement de l’intervention. Alex pavoise mais déchante lorsque, après une remarque de Cristina, Bailey lui apprend qu’ils feront les sutures à deux. Il trouve ça injuste.

    En se promenant dans les couloirs, Lexie remarque un cadre qui lui plait assez. Elle le décroche du mur et l’emporte.

    Callie examine les radios du patient d’Izzie, Mr Sharon, et confirme qu’il a une fracture. L’homme est en totale panique, surtout après que Callie lui souhaite bonne chance. Il ne pensait pas en avoir besoin. Il commence à crier qu’il veut rentrer à la maison. Il sait qu’il a fait des excès durant toute sa vie et il aimerait revenir en arrière pour tout recommencer. Il réalise que son attitude infâme a poussé sa femme à le quitter. Il ne veut pas mourir et que la jolie doctoresse lui tienne la main pendant son agonie. Il veut repartir.

    Cristina et Alex courent encore dans les couloirs lorsque Cristina aperçoit Callie. Tout en surveillant du coin de l’œil Alex qui attend l’ascenseur, elle demande à sa colocataire depuis combien de temps elle est amie avec son mentor. Callie rectifie. Erica n’est pas le mentor de Cristina, elle ne l’aime pas, et elles sont amies depuis un certain moment déjà. Cristina aimerait savoir si elle a dit du bien d’elle à son amie. Callie affirme qu’elles ont d’autres sujets de discussion. Cristina n’a que le temps d’entrer dans l’ascenseur.

    George et Meredith examinent les clichés du scanner de Mr Robinson. Meredith trouve que le comportement du patient est suspect. Il a provoqué l’ours. Il a conduit malgré une blessure assez grave. Il s’est marié dix jours après avoir rencontré sa femme qu’il appelle sa "Rebound Girl". Elle soupçonne que cet homme a une tumeur au cerveau. George objecte qu’il s’est marié sur un coup de tête, pourtant il n’a pas de tumeur. Pas qu’il sache, du moins. Meredith s’insurge lorsque George l’accuse de vouloir engranger le maximum de points pour le concours. Il insiste, si ce n’est pas pour ça, c’est donc qu’elle cherche un moyen de se rapprocher de Shepherd. Il sort, elle le suit en criant qu’elle n’a pas besoin de prétexte pour parler à Shepherd. Si elle voulait le faire, elle n’aurait qu’à… Elle s’interrompt lorsqu’elle voit la psy.

    Lexie s’arrête près d’un comptoir sur lequel est déposé un mignon petit bouquet de fleurs bleues. Elle assiste malgré elle à une discussion entre Derek et Rose qui porte une plante dans les bras. Il veut savoir si c’est un signal qu’elle lui lance pour qu’il lui envoie plus de cadeaux. Il est conscient qu’il ne lui en fait pas beaucoup. Elle lui avoue que c’est le cadeau d’un patient mais, bon, s’il insiste, il peut lui offrir du chocolat. Il ne lui offrira pas du chocolat, il a peur que ça la rende malade. Il s’en va. Rose le suit des yeux avant d’aller poser ses fleurs sur le comptoir près duquel Lexie se trouve. Tout de go, Rose lui demande si elle a déjà bien regardé Derek. Est-ce qu’elle a déjà fait attention à ses yeux ? Elle fait tout pour ne pas s’enflammer mais elle doit bien avouer qu’elle est folle amoureuse. Lexie est interloquée. Rose réalise qu’elle vient de confier ses sentiments à une quasi inconnue. Meredith a tout entendu de l’aveu de sa rivale. Elle est mal à l’aise.

    Rose s’en va en oubliant ses fleurs. Toute heureuse, Lexie s’en empare. C’est à ce moment-là qu’elle se rend compte de la présence de sa demi-sœur. Elle lui demande si elle est là en tant que sœur ou résidente. Comme Meredith est là en tant que sœur, elle lui avoue qu’elle pique des trucs. Mais quand elle lui demande comment elle se sent, faisant ainsi allusion à ce que Rose vient de dire, Meredith endosse aussitôt le rôle de la résidente et lui demande d’arrêter de voler des objets qui appartiennent à cet hôpital de merde.

    L’équipe chirurgicale s’occupe des soins post op’ de Scott. Alex s’emporte suite à une remarque que lui fait Richard. Bien qu’il s’excuse, Bailey s’en prend à lui et lui dit que le concours est terminé pour lui. Richard intervient, ce n’est rien de grave. Ils sont en train de fournir du bon boulot. Il compte les points que viennent de remporter Cristina et Alex. Celui-ci demande à sa camarade si elle ne devrait pas aller informer Erica de ce qui se passe. Elle renâcle mais Bailey l’envoie, à la grande satisfaction du résident.

    Cristina entre dans le bloc où Erica se trouve et l’informe que l’état de Mr Robinson frère est critique mais stable. Erica lui demande de revenir une heure plus tard, pour lui faire un nouveau topo.

    Mark et Derek évoquent eux aussi le concours. Mark dit à son ami qu’ils devraient se livrer à un concours de performances sexuelles. Après tout, lui et Rose n’ont pas une relation exclusive. Une femme dix points, deux femmes en même temps, vingt points, quitter le lit avant que la fille se réveille, cinq points de bonus. Derek demande s’il est sérieux. Mark estime qu’il devrait mettre un peu de piment dans son existence, il ne cherche qu’à l’aider. Derek est amusé. Connaître Mark fait de lui un homme moins bien.

    Izzie pratique une ponction lombaire sur son patient qui crie de douleur. Il pense qu’il est train de mourir. Izzie en a assez. Elle insiste sur la chance qu’il a eu d’atterrir dans cet excellent hôpital, avec elle comme docteur qui fait tout ce qu’elle peut pour savoir ce dont il souffre. Elle va le soigner et il aura une seconde chance de bien vivre sa vie. Cette belle perspective n’empêche pas le patient de hurler à nouveau.

    Meredith amène Philippe Robinson dans la chambre de son frère, que Cristina et Alex sont occupés à suturer, sous l’œil attentif de Richard toujours occupé à établir leurs scores. Philippe souhaite parler à Scott. Il ne peut que s’excuser lorsque celui-ci lui demande ce qui lui a pris de provoquer l’ours. Meredith interroge Scott qui estime également que son frère n’a parfois pas un comportement normal. Cristina leur demande de partir, son patient a besoin de repos et de tranquillité. Alex se fait un plaisir de lui rappeler qu’elle doit retourner auprès d’Erica.

    George recoud le scalp de la toute nouvelle Mme Robinson lorsque Bailey s’en prend à Izzie. Elle ne voit pas pourquoi elle doit faire une ponction lombaire à un patient qui ne présente qu’une banale fracture de la cheville. Elle demande à la jeune femme de lui jurer, les yeux dans les yeux, qu’elle ne fait pas tout ça uniquement pour récolter des ponts pour le concours. Izzie insiste sur sa bonne foi. Elle a fait ça parce que son patient présente certains symptômes particuliers. Elle a peur de se trouver en présence d’une maladie auto immune. Bien sûr, elle pense au concours mais elle veut d’abord s’assurer que son patient ne court aucun risque. Elle ne veut pas qu’il meut parce qu’elle n’aura pas vu à temps qu’il avait autre chose qu’une fracture de la hanche. Bailey la laisse faire, mais est-elle convaincue ?

    Meredith continue à faire passer divers examens à Mr Robinson. Elle met deux doigts de part et d’autre de son visage, dans un premier temps, et les ramène tout doucement vers l’avant. Il doit lui dire quand il les voit. Il les voit relativement tard. Meredith saute de joie en criant "tumeur". Les jeunes mariés sont stupéfaits. Peu après, Philippe demande à la résidente si elle pense vraiment que savoir qu’il a une tumeur cérébrale lui semble moins grave que d’être attaqué par un ours. Elle lui dit qu’une tumeur cérébrale peut amener des comportements impulsifs étranges. L’épouse comprend qu’elle fait allusion à leur mariage. Meredith est ennuyée. Elle demande au patient d’accepter de passer un IRM, juste pour qu’ils puissent avoir des certitudes. Il refuse par égard pour sa femme. Mais celle-ci insiste. Meredith a tort, il l’a épousée parce qu’il est réellement amoureux d’elle.

    Cristina arrive au bloc où se trouve Erica et lui débite à toute vitesse les dernières informations concernant le patient. Elle annonce d’elle-même qu’elle sera de retour dans une heure. Erica la retient. Elle a l’impression qu’elle court un peu partout dans le but de gagner ce concours. Cristina proteste. Elle reconnaît portant être la meilleure placée pour remporter la palme, à condition que la titulaire la laisse repartir pour finir ses sutures. Erica regrette qu’elle ne puisse pas rester pour l’assister sur l’intervention qu’elle est en train de pratiquer mais elle comprend que le concours soit plus attirant. Après quelques secondes d’hésitation, Cristina fixe son masque et vient se placer à côté du chirurgien. Elle sera heureuse de l’observer.

    Izzie examine les résultats des analyses de Mr Sharon. Tout est normal, ce qui la met en rage. Elle est certaine de passer à côté de quelque chose d’important. George s’approche d’elle et se moque à nouveau. Elle rétorque que les grands médecins ont de l’instinct. Ils sentent quand quelque chose ne tourne pas rond. Il répond que les grands médecins savent surtout quand ne pas aller trop loin. Elle en a assez qu’on ne la prenne pas au sérieux. Elle veut faire ses preuves.

    Meredith bipe George pour lui montrer les résultats de l’IRM de Mr Robinson. Il a bien une énorme tumeur au cerveau. George veut savoir pourquoi elle lui parle de ça. Elle attend de lui une faveur. Elle lui tend une farde avec les clichés.

    Alex termine les sutures sur son patient lorsque celui-ci fait un arrêt. Richard et lui tentent de le réanimer.

    George montre les clichés de l’IRM de Mr Robinson à Derek qui devine qu’il s’agit du patient de Meredith. George le reconnaît. Derek lui demande sèchement si elle ne savait pas venir lui en parler en personne. George se réfugie derrière le fait qu’il est seulement l’interne chargé de porter le message. Derek soupire. Meredith regarde la scène un peu plus loin, à travers la vitre de la salle.

    Richard et Alex ne parviennent pas à sauver leur patient. Le chef en informe le frère qui est effondré. Mais ses pleurs se transforment en rires. Meredith informe Mme Robinson que le neurochirurgien doit leur parler. Elle a vu juste, il y a bien une tumeur. La nouvelle plonge le patient dans l’hilarité la plus complète. Meredith continue son exposé. La tumeur explique les comportements inappropriés que Mr Robinson a parfois. Le souci, c’est que le stade est trop avancé, elle est inopérable. Mr Robinson reprend ses esprits pour dire qu’il trouve ça bien. Il mérite ce qui lui arrive, il ne doit pas vivre après ce qu’il a fait à son frère.

    Mme Robinson demande à Meredith si elle pense vraiment que c’est la tumeur qui a poussé son mari à vouloir l’épouser. Meredith ne peut répondre à cela. Elle seule peut savoir si son mari l’aime vraiment.

    Izzie est bien obligée d’avouer à Mr Sharon qu’il ne souffre de rien, rien de plus qu’une grippe. Il ne comprend pas alors pourquoi elle lui a fait subir cette batterie de tests éprouvants. Elle se défend comme elle peut. Elle a vraiment pensé qu’il avait quelque chose de sérieux. Il hurle sur elle et exige qu’elle le fasse quitter cet hôpital de fou. Elle part en s’excusant.

    Les résidents regardent à travers la vitre Bailey qui établit les scores du concours. Ils trépignent sauf Meredith qui semble sereine. Bailey sort du bureau et la félicite, c’est elle la grande gagnante. Elle lui remet son prix, un bipeur tout neuf, scintillant dans un étui à paillettes. Cela lui donne droit à un privilège tout particulier, pendant 3 mois. Pour chaque cas, elle sera la première appelée. Elle sera prioritaire sur chaque cas. Cela signifie qu’elle pourra choisir ses interventions et les voler aux autres, si elle le désire. Les autres en crèvent de jalousie.

    Mark et Derek sont dans l’ascenseur lorsque Mark avoue tout de go à son ami qu’il n’aime pas Rose. Il s’en excuse mais son statut de meilleur ami l’oblige à être sincère, il ne l’apprécie pas du tout. Derek lui en demande la raison. Mark lui fait remarquer qu’il ne comprend pas pourquoi il passe tout son temps avec elle alors qu’il ne couche pas avec elle. Derek veut savoir si c’est pour ça qu’il n’aime pas la jeune femme. Si c’est le cas, c’est bizarre. Mark dit que ça n’a rien à voir avec ça. Ça a à voir avec eux deux. Il pensait qu’ils pourraient se retrouver. Derek lui demande s’il pensait qu’ils allaient coucher ensemble. Mark s’emporte. Il croyait que, après Addison, après Meredith, ils allaient enfin se retrouver pour avoir des activités de mec. Derek se moque de lui. Mark lui ordonne de la fermer. Il ne peut pas croire que ce soit sérieux avec Rose. Derek n’en sait trop rien. Ça pourrait l’être. Mark accepte de donner une chance à la jeune femme.

    Richard reproche gentiment à Izzie d’avoir pratiqué inutilement une série de tests très onéreux. Ça a coûté 120 000 $ à l’hôpital. Elle avoue avoir fait ça pour remporter des points pour le concours. Elle ne sait pas ce qui lui a pris. Elle comprendrait si le chef se mettait à hurler mais il n’a pas besoin de le faire, elle a compris son erreur. Avant de partir, il lui apprend que lui-même l’a perdu de deux points quand il était en 1e année de résidence. Le concours est un combat de fauves. Ça permet de tester l’esprit de compétitivité. Mais le perdre ne fait pas de vous un mauvais médecin.

    En rentrant chez elle, Cristina découvre Callie et Erica en train de discuter et de boire du vin dans son living. Callie lui demande si ça la dérange. Cristina proteste, au contraire c’est un honneur. Erica se met à rire, suivie aussitôt par Callie. Cristina essaie de nouer conversation mais elle se sent de trop et part dans la pièce d’à côté.

    George entre dans son appartement et voit aussitôt les petits changements que Lexie y a apportés. Les fleurs de Rose sont là, ainsi que divers petits objets que Lexie a volés à Seattle Grace. La jeune femme lui dit qu’elle sait que ce n’est pas grand-chose, en plus ce sont des objets volés. Elle s’en veut pour ça. Mais elle a fait ça pour lui, pour qu’il se sente mieux dans cet endroit qu’il déteste. Elle est consciente qu’il était mieux dans la grande maison de Meredith, avec Alex et Izzie. Mais elle va faire son possible pour agrémenter la demeure et surtout, elle sera une amie pour lui. Elle est seule, il est le seul ami qu’elle ait. Elle n’a plus, non plus, de maison où aller, excepté cet appartement minable. Pendant qu’elle a parlé, George n’a cessé de remarquer tout ce qu’elle avait fait pour embellir l’endroit. Il réalise qu’il se  plaint énormément et promet d’arrêter tout de suite. Il va dorénavant se concentrer sur le positif, comme par exemple cet appartement. Ils s’asseyent tous deux sur le canapé qui grince sous leur poids. Ils regardent autour d’eux. George suggère à Lexie de voler une télévision. Elle a déjà essayé et se promet de recommencer dès que possible.

    Meredith fait des recherches sur le PC lorsque son joli bipeur sonne. Elle ne bouge pas.

    Le lendemain matin, elle est encore là lorsqu’elle voit Derek sortir de l’ascenseur avec Rose. Le couple s’embrasse avant de se séparer. Il s’aperçoit de sa présence. Elle détourne rapidement la tête. Il va la rejoindre et la salue. Elle lui dit qu’elle pense avoir trouvé un moyen de sauver des vies. Mais elle a besoin d’un neurochirurgien et elle sait qu’il est le meilleur. Cette histoire n’a rien à voir avec eux, elle s’adresserait à quelqu’un d’autre si elle le pouvait. Il est peiné par ce qu’elle lui dit et ne parvient même pas à lui répondre. Elle lui tend le dossier. Il le prend en la regardant intensément. Rose les voit ensemble mais n’y prête guère attention.

    Meredith est chez la psychologue. Maintenant, elle pense qu’il est temps pour elle de parler !

     

    Voix off : Il y a un peu d’animal en chacun de nous et c'est peut-être quelque chose que nous devrions célébrer. Notre instinct animal est ce qui nous fait rechercher le confort, la chaleur, une bande avec qui courir. On peut se sentir en cage, emprisonné, piégé, mais en tant qu’êtres humains, on peut trouver une façon de se sentir libre. On est le gardien des autres. Nous sommes gardiens de notre propre humanité. Et même s’il y a une bête en chacun de nous, ce qui nous différencie des animaux; c'est que l'on peut penser, ressentir, rêver et aimer. Contre toute attente, contre tout instinct, nous évoluons.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :