• Episode 5.22: What A Difference A Day Makes

    Titre français :Le Plus Beau Jour

    Scénariste : Shonda Rhimes

    Réalisateur : Rob Corn

    Diffusion États-Unis : 7 mai 2009 sur ABC

    Diffusion France :17 décembre 2009 sur TF1

    Référence titre : chanson "What A Diff'rence A Day Made", interprétée par Dinah Washington

     

    Izzie, un bandana sur la tête, est dans son lit, épuisée et à bout de souffle. Elle pense au mariage qu’elle a organisé, qui doit être le plus grand jour de la vie de Meredith.

    Voix off (Izzie) : Vous ne savez jamais que le plus grand jour de votre vie va être le plus grand. Les jours dont vous pensez qu’ils vont être grands, ils ne le sont jamais autant que vous l’aviez cru. Les jours normaux, ceux qui commencent de façon banale, ceux-là sont ceux qui finissent par être les plus beaux. Et aujourd’hui, il y a eu le mariage. C’était beau. Parfait.

    On revient au début de cette journée. Meredith et Derek sont dans la chapelle où doit être célébrée leur union. Ils regardent les lieux d’un air dubitatif et cherchent à se persuader qu’il ne s’agit que d’un jour parmi tant d’autres. Mais comme le fait remarquer Meredith, cette journée normale va se terminer par une cérémonie dans une église très église ! Derek la rassure, cela n’a rien à avoir avec eux. Ils ne sont que les futurs mariés. Il lui sourit. Elle répète que ce soir, ils seront mari et femme. Leurs sourires sont éblouissants.

    Cristina aperçoit Callie qui dort sur un canapé, dans une salle de l’hôpital et s’offusque en comprenant qu’elles ont dormi toutes les deux à l’hôpital. Elle avait décidé de ne pas rentrer chez elle pour laisser le champ libre à sa colocataire et à sa petite amie. Et finalement elle a dormi là pour rien. Maintenant elle est crevée alors qu’aujourd’hui, elle va devoir être l’heureuse demoiselle d’honneur qui accompagne Meredith jusqu’à l’autel. Callie lui explique que la veille, elle a eu un rendez-vous romantique avec Arizona mais que les choses se sont déroulées de telle façon qu’elle n’était pas d’humeur à prolonger la soirée. Et puis elle devait être là de bonne heure pour travailler aux urgences. Cristina lui demande si le fait qu’elle fasse des heures sup’ aux urgences signifie qu’Owen n’y est pas. Callie dément avant de rejoindre le service.

    Meredith arrive et s’étonne de l’accueil que lui réserve Cristina. C’est le grand jour ! s’exclame celle-ci, avec un grand sourire peu naturel. Le plus grand jour de sa vie ! Meredith lui ordonne d’arrêter ça tout de suite. Ça donne la chair de poule. Cristina est soulagée de ne plus devoir jouer la comédie. Comme elle croit comprendre que son amie panique, celle-ci la rassure. Elle va bien. C’est seulement que ce jour n’est pas le sien, mais plutôt celui de Izzie. Elle, ce n’est pas la cérémonie qui l’excite, mais ce qui va suivre, l’aventure du mariage en elle-même. Mais elle ne veut rien faire qui contrarie Bridezilla. Voilà le surnom qu’elle a donné à Izzie.

    Pendant que Bailey l’examine, en présence d’Alex, Izzie s’extasie encore sur le mariage. Ah s’ils pouvaient voir les robes des demoiselles d’honneur ! Et les compositions florales ! Elle n’a pas regardé à la dépense puisque Derek lui a donné sa carte de crédit, en lui disant de faire tout ce qu’il fallait. Tout va être parfait ! Tout cela intéresse peu Alex qui préfère s’inquiéter de sa pression sanguine. Il est un peu inquiet de toute cette effervescence si peu de temps après l’intervention. Izzie le rassure. Les métastases ont été enlevées par les bons soins de Bailey. Elle va bien et rien ne l’empêchera d’aller à ce mariage. Elle est une des demoiselles d’honneur. Elle doit y être. Bailey a donné son accord. Restée seule, Izzie remarque qu’elle commence à perdre ses cheveux. Une voix la rassure, elle a bonne mine malgré tout. La jeune femme lève les yeux et aperçoit Denny au pied de son lit. Elle sait ce que sa présence signifie. Il s’en excuse. Elle le prévient, elle ira tout de même au mariage.

    George demande des nouvelles de son amie à Alex. Mais celui-ci n’a visiblement pas envie de s’étendre sur le sujet. Ils arrivent aux urgences où Callie, qui lit tranquillement un journal, leur dit qu’il n’y a rien à faire. La journée est calme, aussi étonnant que cela puisse être. Le téléphone sonne et la tête que la jeune femme fait en écoutant son interlocuteur fait comprendre aux deux hommes que des cas graves vont se présenter à eux.

    Owen rejoint Cristina sur la passerelle. Après un moment de gêne, elle lui demande comment cela se passe aveclapsychologue. Il lui répond qu’il avance pas à pas, progressivement, lentement. Il a compris pourquoi il l’avait agressée. Il a pris les pales de son ventilateur pour celles d’un hélicoptère. Selon sa psy, l’étrangler représentait la seule façon de repousser cette vision. Cristina ne sait que répondre et, lorsque le jeune homme effleure sa main, elle préfère s’en aller.

    Aux urgences, les victimes arrivent. Leur véhicule a été heurté par un semi-remorque. Le premier arrivé, David, qui était le conducteur de la voiture, signale aux médecins qu’ils ne peuvent être en retard. Ils doivent assister à la remise de leur diplôme. Sont amenés ensuite une jeune fille, Becca, et un autre garçon, Jordan. Celui-ci demande immédiatement des nouvelles de sa petite amie et de deux autres de leurs camarades. Mais nul ne sait leur en donner. Callie se retrouve rapidement débordée et demande où est Owen. David fait un arrêt. Becca et Jordan se mettent à paniquer. La jeune fille conjure les médecins de ne pas le laisser mourir, surtout ce jour-là, qui devait être le plus beau de leur vie. Callie hurle qu’on appelle Owen.

    Il arrive enfin et se rend auprès de Becca qui demande des nouvelles de David. Ce jour est tellement important pour lui, il est le premier de famille à faire des études. Alex lui répond qu’elle n’a pas à s’inquiéter, on s’en occupe. Quant à elle, elle va devoir subir une série d’examens pour voir ce dont elle souffre. La jeune fille, qui ne semble pas réaliser la gravité de son état, leur explique qu’en tant que major de sa promotion, elle doit prononcer un discours pour la remise des diplômes. Elle n’a jamais fait rien d’autre dans sa vie qu’étudier. Ce jour était supposé être celui où sa vie commencerait vraiment. Owen demande qu’on la conduise au scanner. Il se rend dans une autre salle où se trouve Jordan qui s’inquiète pour sa petite amie, Dana. Il l’entendait chanter avec la radio et soudain plus rien, elle n’était plus dans la voiture. Cristina lui demande de se calmer mais rien n’y fait. Lorsqu’elle lui promet de se renseigner, il lui dit que Dana était habillée en rose. Owen passe dans la troisième salle, où George a réussi à stabiliser David. Voyant qu’il gère la situation, Owen le laisse en compagnie de Lexie. David aimerait savoir, lui aussi, ce que sont devenus ses amis. Il les décrit sommairement : Pete a des baskets rouges et Michelle a teint ses cheveux en bleu. Lexie part à leur recherche tandis que le jeune homme explique à George que toute sa famille est venue assister à sa réussite qui est aussi la leur. Il fait à nouveau un arrêt.

    Izzie a bipé Derek. Elle lui fait part de quelques observations pour le mariage et lui demande s’il a déjà écrit ses vœux. Lorsqu’il dit que non, pas encore, elle lui fait des remontrances. Il doit le faire. Ce qu’il va dire à Meredith, à ce moment-là, est important. Elle s’en souviendra pour le reste de ses jours. Il rétorque qu’il a des patients dont s’occuper alors si elle l’a bipé pour parler du mariage… Elle l’interrompt. Non, il y a autre chose. Denny est revenu. Derek comprend aussitôt ce que cela signifie. Il va demander à Bailey de lui faire passer un autre IRM.

    Richard a bipé Meredith. Il lui explique maladroitement que Derek voulait lui faire un cadeau pour leur mariage mais que trop occupé, il a chargé leur patron de le lui annoncer. La jeune femme commence par dire qu’elle trouve cette tradition des cadeaux totalement stupide. Passer sa vie ensemble, voilà le véritable cadeau. Elle annoncera à Derek qu’elle ne veut pas du sien. Richard la retient et lui apprend que Derek lui offre un colon enflammé. La jeune femme comprend qu’elle va pouvoir opérer en solo, elle est enchantée.

    Mark demande à Callie si elle pense que le mariage de Derek et Meredith va durer dans le temps, 50 ans par exemple. Mais son amie a d’autres soucis en tête, les étudiants blessés, ses heures sup’ aux urgences. Elle demande au jeune homme de rester dans les parages, elle pourrait avoir besoin de ses bons offices. Elle n’est pas au bout de ses peines puisque Arizona vient lui demander ce qui n’a pas été la veille. Pour la première fois, elles sont sorties dans un restaurant 4 étoiles, le meilleur de la ville, ce qui promettait d’être romantique et spécial. En plus, Callie n’a commandé qu’une salade, alors qu’il y avait les meilleurs plats de cuisine française, et elle lui a peine adressé la parole. Arizona pense avoir commis une bévue et voudrait savoir laquelle. Callie la rassure, elle était éreintée tout simplement. Elle profite du chaos qui règne aux urgences pour se soustraire à la conversation.

    Cela fait 20 minutes que George tente de ranimer David. Il demande à Owen la permission de lui ouvrir la poitrine pour effectuer un massage cardiaque. Owen refuse. Le jeune homme est mort, il faut le laisser partir. Mais George insiste. David doit recevoir son diplôme aujourd’hui. Owen objecte qu’il ne peut plus être sauvé mais que d’autres le peuvent. George cesse à contrecœur. Il demande à Lexie de déclarer l’heure du décès et suit son mentor.

    Dans la salle du scanner, Bailey tente de rassurer Izzie. Ses hallucinations ne sont pas un mauvais signe, cela ne veut pas dire que la tumeur cérébrale est revenue. Izzie est convaincue du contraire, la meilleure preuve est qu’elle voit Denny Duquette dans la pièce, juste derrière sa chef. La tumeur est revenue. N’est-ce pas, Denny ? Celui-ci confirme et salue Bailey, c’est bon de la revoir. Izzie le répète à l’intéressée dont la réponse ne tarde pas : Denny Duquette est prié de rentrer chez lui. Comme Izzie insiste, elle lui conseille d’attendre les résultats avant de s’en faire.

    Becca a appris le décès de David. Elle se confie à Alex. Elle aurait dû coucher avec le jeune homme, il était tellement gentil et elle aurait pu en tomber amoureuse. Mais elle ne voulait pas d’une relation. Elle était tellement investie dans ses études qu’elle pensait que ce n’était pas une bonne idée de se disperser. Elle croyait avoir le temps de vivre sa vie plus tard. Mais maintenant David est mort. Lorsqu’Owen vient lui annoncer qu’elle va bientôt aller au bloc, elle réitère ses regrets. Elle aurait dû coucher avec David quand elle en avait l’occasion.

    Jordan est toujours sans nouvelles de sa petite amie. Il explique à Cristina qu’il devait rentrer en Argentine le lendemain. Ses parents n’ayant pas assez d’argent pour lui permettre de rester aux Etats-Unis, il devait repartir. Avec Dana, ils savaient que ce jour-là allait arriver. Il avait essayé de rompre avec elle, pour tenter de rendre son départ plus facile. Mais il n’y était pas parvenu. Quand on aime quelqu’un… l’amour reste l’amour, et peu importe qu’il s’agisse d’une personne avec qui on n’est pas sensé être. Owen rentre et demande des nouvelles. Il va lui faire passer de nouveaux examens. Le jeune homme s’effondre en pleurs. Il pense que Dana a peut-être pu s’en sortir, qu’elle n’est pas gravement blessée parce que, après l’accident, lorsqu’il s’est retourné vers elle, elle n’était plus là.

    Lexie rejoint George qui s’occupe d’un jeune Afro-Américain qui saigne abondamment. Aux baskets, elle reconnaît Pete, l’ami dont David lui avait parlé. Rien ne peut le sauver. Pourtant George tente le massage cardiaque, contre l’avis de Lexie. Il refuse de perdre ce patient-là aussi.

    Meredith se prépare pour son intervention en solo lorsqu’elle voit Richard entrer dans la salle. Elle lui en fait la remarque. Est-ce qu’il pense qu’elle va tuer un patient le jour de son mariage ? Il est certain du contraire, il sait même qu’elle va se débrouiller parfaitement. Elle n’a qu’à fait comme s’il n’était pas là. Il vient se camper à côté d’elle et commente chacun de ses gestes, même les plus anodins, par de grandes exclamations admiratives. Bien qu’elle lui suggère de prendre du recul, il ne peut s’empêcher de se pencher au-dessus de son épaule lorsqu’elle commence l’incision.

    Mark, qui prépare son discours de témoin du marié, demande conseil à Callie. Il pense évoquer le fait que Meredith et Derek se soient trouvés, cela lui évitera d’évoquer leur avenir. Son amie n’a pas le temps de donner son avis parce qu’elle se fait agresser par Arizona qui lui reproche de prétexter une intense fatigue alors qu’elle passe son jour de congés aux urgences. Callie lui affirme qu’elle est là parce qu’elle adore ce service. Arizona la traite de menteuse et s’en va. Mark fait également part de ses doutes avant de conseiller à son amie de dire la vérité.

    George annonce à Owen qu’il a perdu son second patient et qu’il souhaite être déchargé des urgences. Le titulaire refuse et l’envoie prendre en charge le blessé qu’une autre ambulance amène. Lexie arrive et remarque que la patiente dont Owen s’occupe a les cheveux bleus. Elle devine qu’il s’agit de Michelle, l’autre camarade de David.

    Derek montre les résultats de l’IRM à Izzie. Il n’y a aucune trace de tumeur. Bailey est victorieuse. Izzie aimerait savoir alors pourquoi Denny est de retour. Puisqu’elle a encore des hallucinations, cela signifie qu’il y a quelque chose dans son cerveau. Comme Bailey tente encore de la convaincre du contraire, elle réplique qu’elle veut assister au mariage. Elle veut voir Meredith remonter la nef, entendre les vœux, attraper le bouquet. Elle a tout planifié jusqu’au moindre détail. Ce mariage sera parfait. Mais le retour de Denny entache tout ça. Derek émet alors l’idée de placer son cerveau sous monitoring. Ainsi, lorsqu’elle aura une autre hallucination, ils pourront voir quelle partie de son cerveau entre en action.

    Une autre jeune fille, vêtue de rose, est amenée aux urgences. Ses blessures sont effrayantes et elle a perdu énormément de sang. On ne peut plus rien pour elle. Jordan sort de sa chambre et reconnaît Dana. Il tombe à terre en criant et fait un malaise. Cristina doit le réanimer. Dépité, George ne peut que prononcer l’heure du décès de la jeune fille.

    Alors qu’elle se débat avec des soucis administratifs, Callie doit faire face, une fois de plus, à Arizona qui aimerait savoir si leur relation n’était en fait qu’une aventure à ses yeux. Est-ce que c’est fini entre elles ? Excédée et fatiguée, Callie réplique que ça l’est peut-être. Arizona ne sait plus que dire et part.

    Dans la salle d’intervention, Richard continue de ponctuer chacun des gestes ou des mots de Meredith par des grognements approbateurs. Mark les rejoint et demande à la jeune femme comment ça se passe pour elle. Elle l’encourage à demander plutôt l’avis du chef. Celui-ci est élogieux et assure que tout sera terminé à temps pour assister au mariage. Mark murmure à Meredith qu’ainsi elle n’aura aucune excuse pour se défiler. C’est la seconde fois qu’il va être le témoin de Derek. Il va devoir porter une fois encore un toast après la cérémonie et il a travaillé dur pour préparer son discours. Il est hors de question qu’il soit son témoin une troisième fois, si elle voit ce qu’il veut dire. Elle lui demande s’il la menace. Il répond qu’il ne fait que son boulot de témoin. Pendant ce temps, Richard continue de grogner d’admiration et de contentement.

    Derek et Bailey ont préparé Izzie pour son examen. Il ne reste plus qu’à attendre qu’elle ait une hallucination. Bailey s’étonne quelque peu qu’il n’y ait que Denny qui lui apparaisse, et jamais personne d’autre, quoique cela puisse sembler normal. Après tout, Denny est celui qu’elle aime. Izzie la reprend. Elle n’aime pas Denny, enfin oui, d’une certaine manière. Elle l’aimera toujours, il représente beaucoup pour elle. Mais elle suppose qu’il lui apparaît parce qu’elle l’associe à la mort. Quand elle pense à son avenir, à qui elle est maintenant, à la façon dont elle veut passer le reste de sa vie, elle pense à Alex. Voilà l’homme qu’elle aime. Alors ils doivent trouver cette tumeur et la lui retirer pour qu’elle puisse apprécier ce mariage parfait qu’elle a organisé pour deux personnes qui ne sont même pas capables de l’apprécier. Bailey rit. Derek rappelle qu’il est là et qu’il peut entendre ce qui se dit. Izzie réplique que c’est pour cette raison qu’elle l’a dit. Tout à coup, elle se rappelle qu’ils doivent être à l’église dans deux heures, il faudra peut-être plus que cela pour que Denny lui apparaisse. Cela n’inquiète pas Derek, il sera en retard à la noce s’il le faut. Izzie pousse les hauts cris. Hors de question ! Elle va tout faire pour que Denny arrive le plus vite possible.

    Au bloc, Becca demande à Alex des nouvelles de ses amis. Quelqu’un d’autre est-il mort ? Pour éviter de lui répondre, il lui demande de lui réciter son discours. Elle a travaillé tellement dur pour le rédiger. Il faut qu’elle le prononce. La jeune fille s’exécute. "Aujourd’hui ma vie commence… Aujourd’hui, je deviens une adulte..." Pendant qu’elle parle, on voit diverses images.

    Le corps de David est emporté à la morgue. Michelle, Pete et Dana le suivent l’un après l’autre.

    Meredith termine son intervention. Richard la félicite.

    Derek ne quitte pas l’écran de son moniteur tandis qu’Izzie appelle Denny. Elle le conjure de venir la retrouver. Elle a besoin qu’il se montre.

    Cristina tente toujours de réanimer Jordan. Il décède. Owen veut prendre la main de la jeune femme. D’un regard, elle le dissuade d’insister et sort de la salle.

    Enfin Denny se montre. Aussitôt le tracé des activités cérébrales d’Izzie s’intensifie sur le moniteur. Derek les examine avec attention. Izzie et Bailey échangent un regard. Izzie pleure. Peu après Derek explique à Miranda que la tumeur se situe dans le lobe temporal et qu’elle était trop petite pour être décelée par un IRM normal. Il a du mal à lui avouer qu’il n’y aucun moyen de l’enlever. Il aimerait pouvoir dire le contraire parce qu’il apprécie beaucoup Izzie mais il ne peut plus rien faire pour elle. Après quelques secondes nécessaires pour reprendre son self control, Bailey lui dit qu’elle sait qu’il y a encore une chose qu’il peut faire pour leur amie.

    Callie tente de se reposer lorsqu’Arizona éprouve le besoin de lui dire à quel point elle est blessée par son attitude. Et en colère aussi, parce qu’elle pensait qu’il y avait quelque chose de sérieux entre elles. Callie l’interrompt pour lui avouer quelerestaurant où elles ont été était trop chic. Bien sûr, c’est le meilleur restaurant de Seattle mais les prix pratiqués sont prohibitifs. Sa salade coûtait 26,95$. La bouteille de vin était à 125$. Elle a volontairement ignoré les entrées parce qu’elle en était déjà à 75$. Evidemment, c’est Arizona qui a réglé l’addition, mais avant cela, quand on l’a apportée, Callie s’est demandée avec quel argent elle achèterait de la nourriture pour le reste de la semaine, si sa part s’élevait à 75$, parce qu’elle n’a même plus cette somme. Elle n’a plus d’argent depuis que son père lui a retiré son compte. Elle est fatiguée. Si elle travaille aux urgences, c’est parce qu’elle a besoin d’argent. Elle aurait aimé rester avec elle la veille, elle pensait que ce serait leur nuit. Arizona la rassure et lui promet que dorénavant, elles resteront chez elles et ne mangeront plus que des sandwiches, même si elle n’aime pas ça. Callie objecte qu’elle n’aime pas ça non plus, elles mangeront des pizzas. Pas de problèmes pour Arizona, elle aime les pizzas aussi.

    Après l’intervention en solo, Richard confie à Meredith qu’il a lu les journaux d’Ellis. Il espère qu’elle était là aujourd’hui. La jeune femme doute que son mariage aurait satisfait Ellis. Richard rit ; en fait, il voulait parler de l’intervention en solo. Meredith rétorque que sa mère aurait surtout mis en évidence toutes les erreurs qu’elle a commises. Richard lui donne raison mais il insiste. Ellis aurait été incapable de le lui dire mais elle aurait été fière d’elle. Meredith le remercie.

    Elle est dans les vestiaires, déjà prête à partir, lorsque Derek entre. Elle se lève pour l’embrasser et le remercier pour son cadeau, le plus beau qu’elle ait jamais eu. Cela va compenser le fait qu’elle doit rentrer chez elle pour se préparer et tenter de ressembler à l’idiote qui trône au-dessus des gâteaux de mariage, avant de remonter la nef avec tous les regards fixés sur elle. Mais cela n’a aucune importance parce qu’elle a eu une bonne journée, elle a sauvé une vie. Derek lui annonce qu’il sait comment rendre sa journée meilleure encore.

    George est dépité. Il n’apprécie pas lorsqu’Owen le félicite pour son travail. Tous les jeunes gens dont il s’est occupé sont morts. La seule qui ait survécu est celle qu’il n’a pas touchée. Owen objecte que par son travail, George l’a soulagé et lui a permis de se concentrer sur Becca dont il a sauvé la vie. C’est autant le mérite de son collaborateur que le sien. La traumatologie est un travail d’équipe.Iln’a pas besoin d’être un héros. Il doit seulement aller là où on a besoin de lui.

    Alex est assis dehors, sur un banc. Il est éploré. Meredith le rejoint et s’assied à côté de lui. Il lui apprend que Derek a trouvé une autre tumeur dans le cerveau d’Izzie mais il suppose qu’elle est déjà au courant. Elle confirme. Il ajoute que Derek doute de pouvoir la retirer cette fois. Il est conscient que son amie va mourir. Il commence à pleurer puis se reprend. Pourquoi est-elle là ? Elle devrait se préparer pour son mariage. Justement c’est de ça dont elle est venue lui parler.

    Lexie s’occupe de Becca après son intervention. Elle a des larmes dans les yeux. Becca le lui fait remarquer. Lexie lui répond qu’elle est vivante. Elles se sourient.

    Vêtue de sa robe de cérémonie, Bailey est à la porte de la chambre d’Izzie. Elle semble guetter quelqu’un et répond à peine aux demandes de la jeune femme qui lui rappelle qu’elle est supposée l’aider à s’habiller pour le mariage. Elle ne veut pas être en retard. Elle est épouvantée en voyant Meredith entrer dans sa chambre, des rouleaux sur la tête et sa robe de mariée sur le bras, encore dans la housse. Que fait-elle là ? Elle devrait déjà être dans l’église. Meredith assure qu’elle y va. Elle est juste venue lui dire que cette robe n’est pas la sienne. Izzie croit comprendre qu’elle est à nouveau dans une phase de panique. Elle tente de la rassurer. Derek l’aime. Le mariage a du bon. Prise à témoin, Bailey explique que ce que Meredith veut dire, c’est que cette robe n’est pas faite pour elle. Izzie voit alors Alex entrer en costume de marié. Lui aussi lui dit que la robe n’est pas pour Meredith. Izzie comprend alors que la mariée, c’est elle.

    Cristina et Meredith l’ont aidée à se coiffer et à s’habiller. Elle remercie Meredith du cadeau qu’elle lui fait. De l’émotion dans les yeux, Meredith lui demande qui elle choisit comme témoin, elle ou Cristina. Izzie n’hésite pas, elle choisit Cristina. Déjà parce que Alex veut Meredith comme témoin et aussi parce que Cristina a tenté de sauver sa vie. Cela fait d’elle quelqu’un d’honorable.

    Tout Seattle Grace est réuni dans l’église pour voir Izzie s’avancer dans la nef jusqu’à l’autel où Alex l’attend. Elle s’arrête à mi-chemin, prise d’un étourdissement. Derek est déjà prêt à s’avancer lorsque George vient prendre le bras de son amie. Il la soutient et la conduit à son futur époux. L’émotion est à son comble, surtout pour Bailey. Lorsque le pasteur demande que les époux prononcent les vœux qu’ils ont rédigés, Izzie répond qu’ils n’ont rien préparé. Néanmoins Alex veut s’adresser à elle. Aujourd’hui sa vie commence. Jusqu’à présent il n’a jamais été qu’un sale gamin. Mais aujourd’hui il devient un homme, un mari. Aujourd’hui il devient responsable de quelqu’un d’autre que lui. Il devient responsable d’elle, de leur avenir, de toutes les possibilités que la vie va leur offrir. Peu importe ce qui va arriver, il est prêt. Pour prendre la vie, prendre l’amour, prendre les possibilités et les responsabilités. Aujourd’hui, leur vie commence et il ne peut plus attendre. Elle l’embrasse. Le pasteur les déclare mari et femme. Toute l’assistance applaudit. Bailey est au bord des larmes. Richard est recueilli. Après l’avoir regardée, Mark prend Lexie par les épaules. Callie et Arizona échangent un regard tendre avant de s’embrasser. George est ému. Cristina aungrand sourire jusqu’à ce qu’elle remarque que Owen la regarde avec tendresse. Meredith et Derek se sourient amoureusement, ils sont heureux d’avoir fait le bonheur de leurs amis qui n’en finissent pas de s’embrasser.

    Alex raccompagne Izzie à l’hôpital et l’aide à s’allonger sur son lit. Lorsqu’il lui retire la fleur qu’elle a dans les cheveux, il tire toute une mèche. La jeune femme passe la main dans sa chevelure et regarde avec désolation l’autre mèche qui vient. Alex la rassure. Ce ne sont que des cheveux. Elle n’en a pas besoin. Elle devrait même se raser. Il est certain que, même chauve, elle sera très belle. Mais elle se met à pleurer en en retirant une autre. Il l’embrasse en lui assurant qu’elle est belle.

    Callie et Arizona, nues sous les draps, mangent une pizza.

    Chez elle, Cristina essaie de retirer, à coups de marteau, le ventilateur qui pend à son plafond.

    Quelque part, dans uns pièce décorée de ballons, Derek et Meredith sont nus, couchés par terre sous des draps rouges, devant un feu ouvert. Elle lui avoue que c’est le meilleur jour de non-mariage qu’elle ait pu imaginer. Il propose aussitôt de remettre ça. Ils rient et s’embrassent avant de recommencer à faire l’amour.

    On revient à la première image. Izzie parle de ce qui s’est passé, de ce jour parfait qu’elle vient de vivre. On s’aperçoit alors qu’elle d’adresse à Denny. Il la complimente. Elle est vraiment une très belle mariée. Alex revient, une bouteille de champagne à la main, et lui demande d’enlever son foulard. Elle n’en a pas besoin. Elle est magnifique même sans ça. Denny lui donne raison. Izzie lui demande de s’en aller pour la laisser avec son mari. L’image de Denny s’évanouit immédiatement. Alex s’assied au bord du lit et retirelebandana. Il embrasse son crâne rasé. Ma femme est sexy, conclut-il.

    Voix off (Izzie) : Vous ne savez jamais quand c'est le plus beau jour de votre vie, pas avant qu’il ne se soit produit. Vous ne reconnaissez pas le plus beau jour de votre vie, pas tant que vous n’y êtes pas. Le jour où vous vous engagez envers quelque chose ou quelqu’un, le vous où votre cœur est ébranlé, le jour où vous rencontrez l’âme sœur, le jour où vous réalisez qu’il n’y a pas suffisamment de temps parce que vous voulez vivre pour toujours… Voilà les plus grands jours… les jours parfaits…


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :