• Episode 7.09 : Slow Night, So Long

    Titre français : Garde de nuit

    Scénariste : Zoanne Clack

    Réalisateur : Rob Bailey

    Diffusion États-Unis : 18 novembre 2010 sur ABC

    Diffusion France : 18 janvier 2012 sur TF1

     

    Voix off : Nous, les médecins, sommes fiers du fait que nous pouvons pratiquement dormir débout, n’importe quand, n’importe où. Mais c’est une fierté mal placée parce qu’en vérité, après environ vingt heures sans dormir, on pourrait tout aussi bien aller travailler en état d’ébriété, docteurs ou pas. Donc ce n'est pas étonnant que les erreurs médicales graves augmentent la nuit, quand nous, les médecins, sommes fièrement en train de dormir debout. Récemment, notre fierté collective a été dévastée et nos egos ont été blessés par de nouvelles règles qui nécessitent que nous dormions le jour avant de travailler toute la nuit. Ça ne nous emballe pas. Mais comme toute personne qui un jour aura besoin de soins médicaux, vous devriez vraiment l’être.

     

    Jackson dort. Tout à coup, il s’agite et commence à hurler. Lexie entre dans sa chambre pour le réveiller. Elle lui conseille de prendre quelque chose pour se calmer. Mal réveillé et hagard, Jackson appelle son ami Charles. Où est-il ? Lexie le secoue légèrement. Il prend enfin conscience de sa présence. Un peu gêné, il se lève en disant qu’il est temps d’aller travailler. 

    Derek rentre chez lui. Il semble éreinté. Il se débarrasse de son manteau dans l’entrée et s’apprête à monter à l’étage quand il voit Jackson qui dévale l’escalier, torse nu. Les deux hommes se croisent sans se saluer. A l’étage, Derek passe devant la chambre d’Alex dont la porte est ouverte. Le réveil se met à sonner et Alex s’assied sur son lit, le visage encore marqué des coups qu’il a échangés avec Jackson. Ensuite, Derek croise Lexie qui baille en marchant vers la salle de bains. Il la salue mais elle ne répond pas, au contraire d’April qui sort de sa chambre toute souriante, et lui annonce que, s’il veut prendre le petit-déjeuner, le café et le pain perdu sont prêts. Il lui fait remarquer qu’il est 18h. Elle rectifie, du bacon pour le diner alors. Il refuse mais la remercie. Il arrive enfin dans sa chambre. Meredith a caché son visage sous l’oreiller. Il lui dit que la maison ressemble à la nuit des morts vivants. Elle rétorque qu’elle dort encore. Il lui fait remarquer qu’elle a dormi toute la journée. Il s’allonge à côté d’elle et lui apprend que pendant ce temps là, il a opéré trois anévrismes et une tumeur de la moelle, qu’il a obtenu la bourse Phillips et que le potage du jour à la cafétéria était fait avec des pommes de terre et des poireaux. Meredith émerge de dessous son oreiller, avec un petit sourire. Il a obtenu la bourse ? Il confirme. Elle l’embrasse pour le féliciter. Il précise que Mark voulait organiser une soirée en son honneur chez Joe mais qu’il préfère fêter l’évènement avec elle. Malheureusement, elle doit partir pour assurer la garde de nuit et elle est déjà en retard. Ils s’embrassent. Elle se lève après lui avoir dit qu’elle est fière de lui. Derek est déçu.

    Meredith conduit la voiture qui emmène les résidents au Seattle Grace. Lexie est assise à côté d’elle tandis que l’arrière est occupé par April, Alex et Jackson. Ce dernier se tourne vers son voisin et lui dit avec ironie qu’il a un beau visage. Alex réplique qu’au moins cela ne l’empêchera pas d’opérer. Il demande à Jackson comment vont ses mains. Jackson reconnait qu’elles iraient mieux si elles ne l’avaient pas frappé. Les deux hommes rigolent. Meredith s’étonne de l’attitude d’Alex. Jackson lui a mis une raclée et il en rit ? Alex dit qu’il a tourné la page. April lui signale d’un ton aigre qu’il est assis sur son manteau. Il grommelle que d’autres personnes ne savent pas tourner la page.

    Ils sortent de l’ascenseur. April baille à s’en décrocher la mâchoire. Marc lui en fait la remarque. Teddy ne comprend pas comment l’on peut être fatigué après avoir dormi toute la nuit. April tente de se défendre. Ce n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Bailey cite son exemple. Quand elle était résidente, elle a travaillé pour vivre et elle a fait toutes les garde de nuit pendant 5 ans. Stark l’appuie. Il lui est arrivé de ne pas rentrer chez lui pendant 72 heures d’affilée. Il adorait ça. Alex se moque de lui ce qui amuse beaucoup ses camarades, à l’exception d’April. Pour éviter que ça ne s’envenime avec Stark, Bailey se dépêche de donner ses instructions au jeune homme. Il va devoir s’occuper de ses patients en post-op’ et trier tous les cas de fistules pancréatiques. Teddy demande à Jackson et Lexie de rejoindre Owen aux urgences. Calie et Mark se dirigent vers les ascenseurs. Mark précise qu’ils seront chez Joe mais qu’il faut tout faire pour ne pas les déranger. Stark annonce à Meredith qu’elle va travailler pour lui. Il sait qu’elle est la femme de Derek et a entendu dire beaucoup de bien d’elle. Il la charge de surveiller ses patients, qui sont tous stables. Lui est attendu dehors pour diner. Elle lui demande comment elle pourra le joindre en cas de besoin. Il répond que ce ne sera pas nécessaire. Elle est un bon élément. Il disparait dans l’ascenseur. Meredith apprécie peu la façon de faire.

    Avant de partir, lui aussi, Owen donne ses instructions à Lexie et Jackson. Ils devront l’appeler s’ils ont des patients gravement blessés. Ensuite, il demande à parler à ce dernier en particulier. Il veut savoir comment il se sent. Le jeune homme le rassure. Ses mains vont bien, juste un peu meurtries. Owen ne parlait pas de ses mains, mais de lui. Il le trouve nerveux et, quand on doit travailler en traumatologie, il faut avoir du sang-froid. A nouveau Jackson réaffirme que tout va bien. Lui et Alex ont résolu leurs problèmes. Owen insiste, l’assurant qu’il n’a rien à prouver et qu’il a besoin de faire une pause… Jackson l’interrompt. Tout va bien. Owen abandonne, non sans lui avoir dit qu’il n’essaie pas de l’obliger à se confier à lui. Cependant, il pense qu’il a besoin de parler à quelqu’un. Jackson ne réagit pas. Lexie n’a pas perdu une miette de la conversation.

    Derek arrive chez Joe. Mark, Callie et Bailey le suivent de près. Mark lui donne l’accolade pour le féliciter. Callie l’embrasse et Bailey annonce que la première tournée est pour elle. C’est à ce moment-là qu’ils remarquent la présence de Cristina derrière le comptoir. Elle s’entraine à servir des verres de bière et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas douée. Il n’y a que de la mousse. Joe tente de la conseiller mais elle ne l’écoute pas. Les titulaires s’approchent du bar. Derek lui demande ce qu’elle fait là. Elle répond qu’Owen lui a suggéré de se trouver un travail, ce qu’elle a fait. Avec un grand sourire, elle leur demande ce qu’ils désirent boire en jetant des cartons sur le comptoir.

    Un peu après, Owen, qui a rejoint ses collègues, leur confirme qu’après avoir vu, durant trois jours, sa femme affalée devant la télévision à ne regarder que des publicités et à manger des céréales, il lui a conseillé de trouver un emploi. Callie pense qu’il aurait dû spécifier quel genre de boulot il envisageait. Owen avoue qu’il ne s’attendait pas à cela. il espérait qu’elle chercherait du travail dans un laboratoire ou une morgue. Derek lui suggère de prétendre à son épouse qu’il la préférerait femme au foyer. Cette idée amuse tout le monde. Callie croit que le seul domaine où Cristina pourrait être plus mauvaise, c’est l’entretien d’une maison. Mark ne voit pas le mal qu’il y a à être barmaid, tant que Cristina ne danse pas autour d’une barre. Owen les rassure. Cela ne va durer qu’une soirée. Cristina Yang, qui a vécu à Beverly Hills, ne va pas apprécier être au service des autres. Derek semble sceptique. Cristina arrive à leur table avec un plateau sur lequel elle a disposé des petits verres emplis d’un alcool bleu, un cocktail de sa composition qu’elle a baptisé"Alzheimer avant l’heure", parce qu’ils ne se souviendront de rien une fois qu’ils l’auront bu. Elle porte un toast à Derek et à son cerveau de génie. Ils entrechoquent leurs verres. Cristina vide le sien son verre cul sec, tandis que ses amis se contentent d’une gorgée. Les yeux de Bailey s’écarquillent. Callie toussote. Derek fait la grimace. La boisson est manifestement trop corsée. Mark et Derek préfèrent la remplacer par un scotch. Cristina les traite de bébés. Derek lui demande si elle ne trouve pas que le nom qu’elle a donné à son cocktail est douteux. Bailey clame qu’elle trouve ça délicieux. Un groupe d’hommes, tout vêtus avec un tee-shirt vert, entre dans le bar en faisant beaucoup de bruit. Owen tente d’obtenir de sa femme qu’elle lui accorde un moment, pour discuter. Elle élude. Elle doit s’occuper des nouveaux clients qui viennent fêter l’enterrement de la vie de garçon d’un des leurs. Elle les rejoint d’ailleurs immédiatement et se met à crier avec eux. Derek et Owen échangent un regard préoccupé.

    Lexie et Jackson ont revêtu leurs blouses pour aller aux urgences. La jeune femme rappelle à son camarade qu’Owen leur a demandé de ne pas s’occuper de cas trop sérieux. Jackson pense qu’il est trop tôt pour s’alarmer et pour appeler le titulaire à la rescousse. Il interdit d’ailleurs à une infirmière de le faire, comme Lexie l’a demandé. Ils arrivent dans une salle où les attendent deux patients, très sévèrement blessés. Un des deux, Reiley, moins gravement atteint que l’autre, en apparence, ne cesse de s’adresser à l’autre, Lucas, en lui criant que tout va bien se passer pour eux. Par contre Lucas se plaint qu’il a fort mal. L’ambulancière explique à Jackson qu’il s’agit de deux frères, 15 et 17 ans, qui ont eu un accident de voiture. Ils essayaient de faire la course avec un train et ce dernier à gagné. Lucas avoue que c’était stupide et promet qu’ils ne recommenceront plus. Un infirmier apporte un pied enveloppé dans un sac plastique. L’ambulancière part après avoir dit à Jackson que les deux adolescents ne portaient pas leur ceinture de sécurité et que le passager, Reiley, a été éjecté. Lexie soulève le drap qui recouvre ce dernier. Elle découvre que sa jambe a été arrachée et que le reste du corps est dans un état pitoyable. Elle demande à Jackson de venir jeter un coup d’œil. En voyant l’étendue et la gravité des blessures, le jeune homme préfère que l’on fasse revenir Owen. 

    Meredith arrive dans la chambre d’un garçonnet, Drew, et informe sa mère qu’elle assiste le Dr Stark. La dame lui signale que son fils souffre énormément. Meredith répond que c’est relativement normal après l’intervention qu’il a subie au thorax. La mère, qui est infirmière au Seattle Pres, en doute. Avoir aussi mal à l’abdomen n’est pas normal, surtout quand cela dure depuis deux heures. Elle connait son fils, il n’est pas du genre à se plaindre pour rien. Elle est persuadée que quelque chose ne pas va pas et aimerait que le Dr Stark en soit avisé. Après avoir constaté que l’abdomen de l’enfant est tendu, Meredith promet de le faire immédiatement.

    Cela fait une heure que Derek et ses amis chez Joe lorsque Teddy arrive. Callie s’étonne qu’elle soit déjà là. Quel rendez-vous galant ne dure qu’une heure ? Teddy semble énervée et annonce d’emblée qu’elle a besoin d’un verre. Elle prend le cocktail de Cristina et le vide d’un trait, avant que ses collègues aient pu l’avertir. Bailey proteste. Elle vient de boire son verre. Teddy frissonne et grimace. Ce cocktail est dégoutant. D’après les explications qu’elle donne à ses collègues, on comprend qu’elle s’est rendue à un rendez-vous avec un homme qu’elle a connu sur Internet. Elle est énervée parce que la première question qu’il lui a posée concernait ce qu’elle aimait manger. Mark lui demande ce qu’elle a répondu. La cuisine française mais là n’est pas la question ! Elle est dépitée. Est-ce que ce gars a lu quelque part que c’était le genre de questions qu’il fallait posé pour briser la glace lors d’un premier rendez-vous ? Elle se tape la tête contre la table. Derek se moque gentiment d’elle. C’est comme ça que ça se passe quand on rencontre des gens sur Internet. Elle lui demande de se taire. Il est marié et il n’a pas le droit del donner son avis sur les rencontres qu’elle fait sur Internet. Il sourit. Mark donne son whisky à Teddy, elle en a bien besoin. Elle le vide d’un trait avant de dire à Callie qu’elle doit partir pour l’Afrique. Arizona est une idiote et une folle. Elle devrait la rejoindre pour lui dire que rencontrer des gens, c’est l’enfer, et à quel point c’est rare d’avoir une relation comme la leur. Il faut qu’elle prenne l’avion pour l’Afrique et qu’elle remercie le seigneur de ne plus jamais avoir de premier rendez-vous. Callie réplique qu’elle n’ira pas en Afrique. Comme Teddy la traite d’idiote elle aussi, Derek lui fait remarquer que Callie est une adulte. On ne peut pas lui dire ce qu’elle doit faire. Teddy lui demande encore une fois de se taire. Lui, le gars si parfaitement marié, n’a pas à ouvrir sa bouche pour… Soudain, elle s’arrête de parler. Elle a été distraite par le bruit que font Cristina et ses clients. En effet, la toute nouvelle serveuse de Joe est en train de siffler pour donner le signal du départ d’un concours, celui qui videra son verre le plus rapidement. Elle les encourage en poussant de grands cris. Teddy est abasourdie. Qu’est-ce qu’elle a manqué ? Derek soupire avant de boire une gorgée de whisky.

    April doit s’occuper d’un jeune homme ? Warren, et de sa petite amie, Lauren, qui ont eu la malencontreuse idée de coller leurs bras et leurs mains avec de la super glu. Sa tâche est compliquée par le fait qu’ils n’arrêtent pas de s’embrasser. Elle aimerait savoir s’ils ont fait cela exprès. Trop occupés à s’embrasser, ils ne répondent pas. Le père de Warren commence à expliquer que lui et sa famille déménagent pour le Wisconsin dès le lendemain. L’adolescent met enfin à ses baisers pour dire qu’il ne partira pas. Il veut rester avec sa copine. Evidemment, le père persiste. Les deux adolescents se désolent de ne pas pouvoir coller leurs lèvres à jamais et recommencent à s’embrasser. April les regarde bizarrement. Elle assure au père qu’elle va tenter de trouver un moyen de les séparer. 

    Phil Stark a ausculté Drew. Il sort de la chambre sans un mot pour la mère et retrouve Meredith en dehors pour lui reprocher de l’avoir dérangé pour rien. A cause d’elle, il n’a pas pu goûter au délicieux tiramisu du restaurant où il se trouvait. Elle l’a arraché à son diner pour venir examiner un gamin qui n’a que des gaz. Meredith insiste sur le fait qu’elle l’a appelé parce que Drew souffrait beaucoup et que ses constantes étaient limites. Alors qu’elle se lance dans une explication médicale, Stark l’interrompt sèchement. Après ce type d’intervention, il est fréquent que les patients présentent des gaz ou soient constipés. Il suffit de leur donner des médicaments adéquats. Il lui remet le dossier et s’en va, sans lui répondre quand elle lui demande ce qu’elle doit faire pour calmer les douleurs. Il va retourner à son tiramisu.

    Owen a rejoint ses résidents pour s’occuper de Reiley, tandis que Jackson lui décrit les blessures dont souffre Lucas. L’abdomen semble avoir été tranché et il y a des débris dans la blessure. Il faut opérer. Owen lui dit de réserver une salle d’opération. Lorsque Lucas tente de parler à son frère, Jackson lui dit que celui-ci ne peut lui répondre. Il a été intubé pour mieux respirer. Lucas raconte au médecin les circonstances de l’accident. Il avait été chercher son frère à l’école et ils étaient sur le chemin du retour quand Reiley a constaté qu’il avait oublié son saxo. Le moniteur sonne, signalant que Reiley fait un arrêt. Lexie entame le massage cardiaque. Owen applique les électrochocs. C’est à voix basse qu’il donne ses instructions, pour ne pas alarmer Lucas. Il envoie une autre décharge, en vain. De l’autre côté du rideau, Jackson et Lucas comprennent ce qui est en train de se passer. Lucas, qui panique, poursuit son récit en pleurant. Ils étaient en retard et ils ne voulaient pas s’attirer les foudres de leur mère. Alors quand la barrière du passage à niveau s’est abaissée, il a accéléré. Il a cru qu’il y arriverait. Il supplie les médecins de sauver son petit frère. Jackson tente de le calmer alors qu’Owen cesse toute tentative de réanimation. Il n’y a plus rien à faire pour Reiley. Owen prononce l’heure du décès dans un murmure avant de passer de l’autre coté pour rejoindre Jackson, qui s’apprête à emmener Lucas au bloc.

    Derek s’assied au comptoir, devant Cristina qui est en train de remplir d’autres verres. Elle lui sert un scotch en annonçant qu’il est offert par la maison. Joe intervient. Si toutes les boissons qu’elle sert sont à charge de la maison, il n’y aura bientôt plus de maison. Très juste, reconnait-elle avant de réclamer 6$ à Derek. Joe la corrige. Ça fera 8$, en réalité. Derek tend un billet à Cristina et lui demande si elle s’amuse. Elle répond que oui. Lorsqu’elle veut lui rendre la monnaie, il lui dit de la garder. Elle le remercie puis, sous l’œil inquiet de Joe et de Derek – mais pas pour les mêmes raisons – elle prend son plateau qu’elle apporte à la table des joyeux lurons.

    La mère de Drew se plaint auprès de Meredith parce que les douleurs de son fils empirent. En effet, le gamin se tord dans son lit en faisant des grimaces. La mère a déjà vu des cas de gaz, elle sait que ce n’est pas en un. Lorsque Meredith lui dit qu’il faut donner le temps aux médicaments de faire leur effet, elle réplique que cela fait assez longtemps. Elle travaille dans l’équipe de nuit. Elle sait comment ça se passe. Elle a déjà vu des patients rester sur le carreau parce que les résidents étaient fatigués et que les titulaires étaient introuvables. Elle ne veut pas que cela arrive à son fils. Meredith lui donne raison. Il ne s’agit pas de gaz. Elle va donc faire passer quelques examens à l’enfant pour trouver ce qui ne va pas.

    Derek continue d’observer Cristina qui fait la fête avec ses clients. Mark le rejoint au comptoir. C’est un peu grossier de déserter sa fête. Derek reconnait qu’il ne peut pas accepter l’idée que Cristina soit devenue serveuse. Mark sait que c’est déroutant mais ce n’est qu’une mauvaise passe. Il pense que son ami devrait plutôt se concentrer sur lui-même et sur le fait qu’il a remporté la prestigieuse bourse Phillips. La fête qu’il a organisée est en son honneur, pas en celui de Yang. Derek ne bouge pas. Mark comprend que ce n’est pas la peine d’insister et le laisse seul.

    A la table, Callie, Teddy et Bailey, qui ont manifestement trop bu, dissertent également du cas de Cristina. Teddy ne voit pas comment elles pourraient approuver son comportement. Callie dit ne pas l’approuver, mais en être jalouse. Cristina va profiter de la vie comme elles n’ont pas pu le faire, à cause de leurs études. Et dans dix ans, elles seront déjà des quadragénaires toujours accaparées par la médecine. Mark les rejoint et fait une remarque à Bailey qui enchaine cocktail après cocktail. Combien de verres a-t-elle déjà bu ? Elle proteste. Son fils passe la nuit chez son père. Elle est libre pendant 24 heures. Si Cristina a le droit d’être barmaid, parce qu’elle en a envie, elle aussi peut faire ce qu’elle veut ! Le portable de Teddy sonne. Elle le prend mais n’a pas le temps de le consulter car Callie lui demande si, dans les courriers qu’elle lui envoie, Arizona mentionne parfois son nom. Bailey pouffe et fait les gros yeux à Teddy, tentant de lui faire comprendre qu’elle doit faire attention à ce qu’elle va dire. Sous l’œil attentif de Mark, Teddy répond qu’Arizona est très occupée. Elle ne se consacre qu’à la médecine. Callie n’arrive pas à y croire. Une fois encore, elle se retrouve célibataire. Elle doit repartir de zéro mais elle ne sait même pas comment faire. Mark lui suggère de faire un trou normand sexuel. L’image fait éclater de rire Bailey qui imagine un sorbet sexuel. Tout le monde rit avec elle. Pour appuyer sa thèse, Mark signale à Callie la présence d’une rouquine qui ne l’a pas quittée des yeux de toute la soirée. Callie s’empresse d’aller la rejoindre.

    Owen, assisté de Lexie et Jackson, est en train d’opérer Lucas. Lexie retire des morceaux de la voiture, hors de l’abdomen du jeune homme. Jackson est très nerveux. Il veut brûler les étapes de la procédure et Owen lui demande de se calmer. Une infirmière signale que les parents du jeune homme sont arrivés. Ils attendent des nouvelles de leur enfant. Jackson décrète d’un ton sec qu’il reste, avant de se corriger. Il aimerait rester. C’est donc Lexie qui sort de la salle.

    April rejoint Alex et Meredith qui se partagent une pizza dans la salle des titulaires. Elle leur fait remarquer qu’ils risquent des ennuis. Ils n’ont pas le droit d’être là. Alex lui propose une part de pizza. Elle l’ignore. Elle explique à Meredith qu’elle doit s’occuper de deux stupides adolescents qui ont collé leurs bras avec de la super glu. Les parents comptent sur elle pour les séparer. Elle ne sait pas comment faire sans arracher leur peau. Lorsqu’Alex lui conseille d’utiliser de l’acétone, elle lui demande d’aller voir ailleurs. Elle préfère avoir l’avis de Meredith qui, évidemment, lui donne la même solution qu’Alex. April la remercie et quitte la pièce. Alex lève les yeux au ciel en secouant la tête. Meredith lui demande de lui parler de Stark. Il le considère comme un sournois qui donne des coups de poignards dans le dos. Pourquoi l’interroge-t-elle à ce sujet ? Elle lui explique qu’elle veut le rappeler pour qu’il examine à nouveau un patient. Alex ricane. Il voudrait bien voir ça. Comme elle lui explique la gravité du cas de Drew, il persiste. Ils sont en train de jouer un jeu qui n’a qu’une seule règle : on n’appelle pas Stark à la rescousse. Meredith réplique que normalement, elle aurait géré le problème à sa façon mais elle n’a plus fait de pédiatrie depuis un moment et elle a peur des complications que l’enfant pourrait avoir. Alex lui suggère de faire passer d’autres examens à son patient. Si elle veut appeler Stark, il vaut mieux qu’elle couvre ses arrières et qu’elle fasse en sorte qu’il n’ait aucune excuse pour ne pas revenir. 

    Après avoir remis un petit papier à la rouquine, Callie rejoint ses amis. En fait, la jolie femme ne s’intéressait pas à elle proprement dit, mais à sa coupe de cheveux. Elle voulait avoir l’adresse de son coiffeur. Mark la félicite. Elle a fait un effort et c’est tout ce qui compte. Teddy n’est pas d’accord. Elle fait des efforts tous les jours en s’inscrivant sur des sites de rencontre et en remplissant des cases pour se présenter. Bailey l’interrompt. Est-ce qu’il y a des cases pour les fistules ? Parce que c’est ce qu’elle cherche, un gars qui s’intéresse aux fistules, qui lui ferait comprendre pourquoi une personne qui est en bonne santé meure dans la minute qui suit. Quand Teddy trouvera un homme qui s’intéresse aux fistules et aux pancréatites, elle aura trouvé un homme qui ne drague pas sur Internet. Bailey quitte la table.

    Meredith confirme à Alex qu’elle attend les résultats du scanner pour rappeler Stark. Il n’y a qu’un technicien au scanner et il est déjà débordé. Elle déteste les gardes de nuit, et le pédiatre aussi. Richard surgit, très énervé. Une femme l’a appelé chez lui pour lui signaler que les résidents de son hôpital étaient en train de tuer son fils. Meredith jure qu’elle n’a pas donné son numéro. Ce n’est pas ça le problème, dit-il en criant. Ce qu’il aimerait savoir, c’est la raison pour laquelle cette femme a éprouvé le besoin de l’appeler. Meredith lui résume la situation et lui apprend qu’elle attend les résultats du scanner depuis deux heures, parce que le technicien est débordé. Ils se rendent ensemble dans la salle. Richard interroge sèchement le technicien qui confirme qu’il n’a pas une minute à lui. Quant au technicien de garde, il ne se sentait pas bien alors il ne l’a pas appelé. Richard lui fait remarquer qu’ils sont dans un hôpital où des vies sont en jeu. Il se moque bien de l’état de santé de son copain. Tout ce qu’il veut, c’est qu’il rapplique à toute vitesse. Le jeune homme compose le numéro de téléphone. Richard lui arrache le combiné des mains. Il ordonne à son interlocuteur d’arriver dans les cinq minutes qui suivent, ou bien lui et son copain, pourront dire adieu à leur boulot. Il raccroche violemment le téléphone et se tourne vers ses résidents. Voila comment ça se passe durant la nuit !

    Lexie informe les parents des deux frères de la situation. Lucas est dans un état critique mais ils continuent de se battre pour le sauver. Elle s’apprête à partir lorsqu’ils la retiennent. Ils aimeraient savoir comment va leur autre fils, Reiley. Lexie comprend qu’ils ne sont pas au courant de sa mort. Elle se voit donc obligée de leur annoncer la terrible nouvelle. Dès les premiers mots, ils devinent ce qu’elle va leur dire et commencent à pleurer et à crier, en la suppliant de ne pas continuer. Elle le fait pourtant avant de leur présenter tous ses regrets.

    Elle revient au bloc et demande à Owen de lui dire que Lucas va vivre. Elle a déjà dû annoncer à ses parents que leur autre fils était mort. Elle ne peut imaginer quelle sera la réaction de Lucas quand il saura que son frère est mort. Comment va-t-il faire pour vivre après ça ? Jackson lui crie de la fermer. Il s’excuse aussitôt, arguant qu’il est en train de mener une action très délicate. Owen le seconde pour retirer un morceau du clignotant qui s’est logé près de l’aorte.. Tout à coup, un jet de sang jaillit. Jackson réclame un clamp, empêchant même Owen de s’en occuper. Il est anormalement énervé mais il réussit néanmoins à stopper l’hémorragie. Owen le félicite.

    April applique l’acétone sur le bras de ses patients, en les prévenant qu’ils risquent d’avoir mal lorsque leur peau va commencer à se détacher. Warren réplique que de toute façon il souffre déjà. Le téléphone du père sonne. C’est la mère de Lauren qui appelle. L’homme demande à April si son intervention va encore durer un moment. Elle répond qu’avec un peu de chance, ça ne devrait plus durer longtemps. Une fois que l’homme est parti, les deux adolescents supplient April de retarder son intervention d’un jour. Dépitée, elle leur dit que dans tous les cas, ils bénéficieront déjà d’une heure en plus car l’acétone ne fonctionne pas. Voila qui réjouit les adolescents qui recommencent à s’embrasser. April voit Bailey passer dans le couloir et se lance à sa poursuite pour lui demander conseil. Bailey, qui tient à peine debout, réplique qu’il faut faire comme si elle n’était pas là. Elle n’est venue que faire une sieste avant de rentrer chez elle, mais avant elle veut manger quelque chose. Elle s’arrête devant le distributeur. Il en faut plus pour décourager April qui commence à lui expliquer le cas des deux adolescents. Bailey ne comprend pas pourquoi elle s’acharne à les séparer. Les jeunes aussi ont besoin d’amour. Tout le monde en a besoin. S’il y avait plus d’amour dans le monde, on arriverait à bout des guerres et des fistules. Elle tente d’insérer un billet dans la fente prévue à cet effet et ne comprend pas pourquoi la machine ne veut pas le prendre. April commence à comprendre que sa supérieure n’est pas dans son état normal. Elle lui demande si elle est ivre. Seulement un peu pompette, réplique mollement Bailey. April prend le billet et l’insère dans le distributeur. 

    Meredith et Alex sont en train de faire passer Drew au scanner lorsque Meredith aperçoit Teddy. Elle se précipite pour lui demander si elle veut bien interpréter les résultats. Teddy refuse. Joe lui a pris ses clefs de voiture, ce qui doit sûrement dire qu’elle n’est pas capable non plus de pratiquer son métier. Elle est venue à l’hôpital pour tuer le temps jusqu’à ce que Joe lui rende ses clefs. Meredith se demande pourquoi, dans ce cas, elle n’est pas restée au bar. Teddy lui apprend que Cristina y joue la serveuse. C’était trop déprimant à voir. Meredith croit d’abord qu’elle plaisante. Teddy lui garantit que c’est la vérité. Et si elle se sent mal ce n’est pas seulement à cause de Cristina, mais aussi parce que le couple qu’elle admire tant a rompu et parce qu’elle sort avec des types qui vivent encore chez leur mère, sans qu’ils l’aient mentionné dans leur profil. Ils ne lui révèlent ce petit détail qu’après qu’elle ait passé une heure à se maquiller et traversé la ville pour aller au rendez-vous. Et là-dessus, est venu se greffer le cas de Cristina, l’étudiante la plus brillante qu’elle ait jamais vue, qui maintenant mixe des cocktails pour des hommes venus enterrer leur vie de garçon. Elle ne veut même pas parler du fait qu’elle se fait peloter par ces gars. Teddy est vraiment très déçue. Elle finit par avouer à Meredith qu’elle est complètement saoule, ce qui était inutile de préciser. Le technicien vient alors annoncer que les clichés du scanner sont disponibles.

    Mark a ramené Callie chez lui. Elle est affalée sur le canapé pendant qu’il lui retire ses bottes. Il plaisante sur la rouquine qui, selon lui, a manqué une bonne occasion. Si le bar de Joe était réservé aux lesbiennes, son amie ne saurait pas où donner de la tête. Elle lui demande de se taire avant de déclarer qu’elle déteste être ivre. On croit que ça rend extraordinaire et heureux, mais en fait on se sent fatigué et vulgaire. Mark lui fait remarquer que Cristina avait l’air de s’amuser. Ce ne sont que des conneries pour Callie. Une fille qui monte sur les tables pour danser pense qu’elle est la plus sexy de la salle. Mais en réalité, elle danse seule. Mark lui demande si elle va bien. Oui, mais elle a besoin de dormir. Il l’aide à s’allonger sur le canapé et la recouvre d’une couverture. 

    Meredith remet à Alex les résultats du scanner qui ont révélé que Drew avait un ulcère perforé. Et en plus, Cristina travaille chez Joe. Peu importe. Drew a une hémorragie, sûrement un effet des anti-inflammatoires. Mais Alex veut en savoir plus sur Cristina. Meredith confirme donc que leur amie est désormais serveuse. Elle ajoute qu’elle a appelé Stark mais qu’il ne répond pas. Alex n’est pas surpris. Les images du scanner montrent que l’intervention est inévitable. Les deux médecins se regardent avec appréhension.

    Dans la chambre du patient, ils annoncent à la mère que Drew a un ulcère perforé et qu’il va devoir être opéré à nouveau. Lorsque Meredith déclare que le Dr Stark va arriver, Alex ajoute qu’ils vont déjà préparer l’enfant pour l’intervention. La mère les remercie chaleureusement. En dehors de la chambre, Meredith demande à son camarde s’il est prudent de réunir une équipe chirurgicale sans l’accord de Stark. Que se passera-il s’il ne répond pas au bipeur ? Ou s’il n’arrive pas à temps ? Alex réplique que l’enfant va mourir s’ils attendent plus longtemps. Il ne veut pas courir le risque. Ils vont l’emmener et l’opérer avec ou sans Stark. Comme l’a dit le chef, c’est comme cela que les choses se déroulent la nuit. Meredith a peur. Que feront-ils s’ils se trouvent face à un problème qui requiert une procédure qu’ils ne sont pas capables de mener ? Alex a réponse à tout. Non seulement il saura faire face mais en plus, il le fera mieux que Stark. Alors Meredith est-elle partante ou pas ? Elle ne peut qu’accepter. Il est hors de question de le laisser faire ça tout seul.

    Drew a été anesthésié. L’opération peut commencer. Meredith demande si on a eu des nouvelles de Stark. La réponse est évidemment négative. Meredith invite l’infirmière à appeler le chirurgien toutes les cinq minutes jusqu’à ce qu’elle obtienne une réponse. Alex préfère qu’on bipe Bailey mais l’infirmière lui rappelle que celle-ci n’est pas de garde aujourd’hui. Alex insiste pour qu’on la prévienne. Après avoir échangé un regard avec Meredith, il incise l’abdomen du garçonnet.

    Bailey est avec April qui lui administre une perfusion pour la faire dessouler, lorsque son portable sonne. Elle ouvre des grands yeux avant de glousser. L’appel vient du bloc ! Elle passe son téléphone à April, laquelle répond que le Dr Bailey est indisposée et qu’il vaut mieux appeler quelqu’un d’autre. Elle raccroche. Bailey éclate de rire. Elle réclame son téléphone. Elle veut appeler à Ben. Elle explique à April qu’il s’agit de son ex petit ami, celui qu’elle a largué. Elle réalise maintenant qu’elle a commis une énorme erreur. Donc elle veut l’appeler pour lui dire qu’elle a des besoins, parce qu’il sait comment les satisfaire, comme son mari n’a jamais su le faire. April est embarrassée par la confidence. Compte tenu de l’état de sa chef, elle hésite à lui rendre son téléphone. Ce n’est peut-être pas le bon moment pour se rappeler au bon souvenir du jeune homme. Bailey lui arrache le portable des mains en la traitant de vierge. April est quelque peu blessée. Les nouvelles circulent décidément vite dans cet hôpital. Bailey lui rappelle qui elle est et qu’elle est au courant de tout. Elle lui demande de s’approcher. April se penche sur elle pour s’entendre dire qu’Alex Karev n’est pas l’homme avec qui elle a envie de faire son voyage inaugural (comprenez perdre sa virginité). April assure en être consciente. Ce n’était pas la peine de le lui dire. Rien ne peut empêcher pourtant Bailey de continuer. April devra faire son voyage inaugural avec un gentil garçon attentionné qui l’aimera vraiment et tellement qu’elle voudra s’attacher à lui avec de la super glu. Elle doit attendre et garder les genoux serrés. Un jour elle rencontrera Ben, enfin son Ben, pas celui de Bailey, et il ne s’appellera peut-être pas Ben. Bailey ajoute tout à coup qu’April doit utiliser de l’eau et du savon. April aimerait savoir s’il s’agit d’un autre conseil pour perdre sa virginité. Non, c’est le remède qu’elle va devoir utiliser pour séparer les adolescents : utiliser de l’eau chaude, du savon et un peu d’acétone pour dissoudre la colle. Son discours pour le moins décousu fait sourire April qui la remercie, tout en relevant les parois du lit, pour éviter qu’elle ne tombe. Bailey s’endort.

    Chez Joe, Cristina fait toujours la fête avec ses clients. Elle participe à un concours qui consiste à boire le plus de tequila possible en un temps record. Derek et Joe ne la quittent pas des yeux. Le propriétaire du bar est catastrophé. Derek lui suggère de la licencier, sous le prétexte qu’elle boit durant ses heures de travail. Joe lui apprend qu’il l’a fait, il y a déjà trois heures. Il aimerait que Derek ramène la jeune femme chez elle. Derek répond qu’il le fera si elle en exprime le désir. Comme Joe s’étonne de sa réaction, il lui explique que beaucoup de gens disent à Cristina ce qu’elle doit faire et ce n’est pas ce qu’elle veut entendre de sa part. Il va donc rester là, au comptoir, à boire de l’eau, en s’assurant qu’elle ne part pas avec quelqu’un. Joe est désarçonné. C’est là, son seul plan ? Derek ajoute que si elle se met à se conduire en stripteaseuse, il se comportera comme un videur de salle. Pendant ce temps, Cristina boit, hurle, rit et se jette dans les bras de ses nouveaux camarades.

    Owen et ses résidents sortent de la salle d’opération où ils ont réussi à sauver la vie de Riley. Jackson dit au chirurgien qu’il peut partir. Il s’occupera du patient. Owen le félicite pour son travail. Il s’en va après avoir chargé Lexie d’informer les parents du jeune homme. Lexie, qui sait que son camarade ne va pas bien, lui dit que s’il le désire, il peut se confier à elle. Comme Jackson fait celui qui ne comprend pas, elle lui avoue qu’elle l’entend crier toutes les nuits. Elle aussi a connu des troubles du sommeil et cela s’est transformé en véritable problème. Jackson rétorque sèchement qu’il n’a aucun problème. Lucas était pratiquement mort à son arrivée. Jackson a retiré la moitié d’une voiture de son corps et maintenant l’adolescent va vivre. Il pourra commettre d’autres bêtises, grâce à lui. Les parents n’auront pas tout perdu, grâce à lui. C’est ce qu’il appellerait une nuit plutôt géniale. Alors quel est le problème de Lexie ? Il s’en va.

    Au bloc, toujours pas de nouvelles de Stark. Meredith et Alex poursuivent l’intervention sans lui. Meredith demande à son camarade s’il se rend compte qu’ils ont convoqué une équipe médicale et que tous les médecins sont venus. Il en est conscient. C’est parce qu’ils ont des couilles. Elle lui fait remarquer qu’il est le seul à en avoir. Elle, elle a des cojones (le même mot en espagnol). Il lui demande si elle sait que ça veut dire la même chose.

    La soif a réveillé Mark. Il est torse nu dans sa cuisine, en train de se servir un verre d’eau. Callie le rejoint. Il craint de l’avoir réveillée mais elle le rassure. Elle était déjà réveillée. Il lui tend son verre qu’elle refuse. Elle préférait un sorbet. Il croit comprendre qu’elle a envie de sucreries et s’excuse de n’avoir que des cookies à lui offrir. La façon dont Callie prononce son prénom et dont elle le regarde lui font ouvrir les yeux. Le sorbet est un rappel de la métaphore utilisée par Bailey chez Joe. Mark regarde son amie avec étonnement. Vraiment ? Elle opine de la tête. Vraiment. Après quelques secondes d’hésitation, il la prend dans ses bras et l’embrasse, tout en la déshabillant.

    Lexie a informé les parents de ce qui s’était passé durant l’opération de Lucas, ainsi que du processus de convalescence. Elle demande à Jackson si elle aurait dû mentionner les risques d’infection. Elle ne veut pas les effrayer. Jackson lui conseille de leur dire qu’il va se sentit mal à son réveil, parce qu’il a survécu à son frère. Dorénavant, à chaque fois qu’il se sentira heureux de vivre, il se haïra pour ça. Voila à quoi les parents doivent s’attendre. Lucas ne voudra pas en parler mais il sera content de savoir qu’ils sont au courant de ce qu’il ressent. Lexie comprend qu’à sa façon, il lui dit ce qu’il éprouve vis-à-vis de Charles.

    Chez Joe, la situation dégénère. Cristina exécute une lap dance pour un de ses clients, sous l’œil atterré de Derek qui semble maintenant pressé de rentrer chez lui. Owen entre dans le bar et voit sa femme se frotter contre un inconnu. Il rejoint Derek au comptoir. Derek lui dit que ce n’est pas si terrible qu’il y parait. Owen le remercie de l’avoir prévenu. Il apprécie le fait qu’il soit resté pour veiller sur sa femme. Derek quitte le bar. Owen va se planter devant Cristina et lui signale sa présence. Elle ne semble pas enchantée de voir celui qu’elle appelle son petit ami. Owen la corrige. Il est son mari. Le client est tout à coup très embêté et repousse la jeune femme qu’Owen emporte sur son épaule, au grand soulagement de Joe.

    Bailey se réveille enfin, pour le plus grand plaisir d’April. Comme elle la salue, Bailey lui demande de parler plus bas. Elle devient tout à coup inquiète lorsque la jeune résidente la remercie de s’être ouverte à elle. Jusqu’à présent, la sévérité de Bailey lui avait croire qu’elle ne l’appréciait pas, mais maintenant elle a l’impression d’être un peu son amie. Bailey met immédiatement les choses au point. Cette nuit n’a jamais existé. Elle oblige April à le répéter.

    Mark dort à poings fermés, au contraire de Callie qui semble éprouver des regrets.

    Meredith et Alex sont dans un bureau. Ils attendent. Alex se demande ce que Stark va pouvoir leur faire. Ils étaient obligés de pratiquer l’intervention. Meredith suppose qu’il va crier. Alex s’en moque. L’enfant se porte bien. Sa mère est heureuse. Et eux, ils ont fait ce qu’on leur a appris à faire. Meredith lui rappelle leur premier jour d’internat lorsque Richard leur avait annoncé qu’il n’y en aurait que deux d’entre eux qui réussiraient. Ils parlent en même temps. Chacun pensait qu’il serait un des deux, avec Cristina. Ils se regardent et se sourient. Alex n’en revient pas qu’ils soient les deux qui ont survécu. Stark entre dans la pièce. Comme prévu, il est en colère. Il leur promet de faire de leur vie un enfer parce que, selon lui, ils ont menti à son patient. Ils ont détourné une salle d’opération pour effectuer une intervention qu’ils n’étaient pas à même de pratiquer. Meredith remarque la présence de Richard dans le couloir. Il écoute Stark leur demander à quoi ils pensaient. Si le corps médical a une hiérarchie, c’est pour une bonne raison. S’il y avait eu une complication, c’est lui qui aurait été dans le pétrin. Tandis qu’il crie de plus en plus fort, Alex a également remarqué la présence de Richard. Celui-ci sourit. Il semble fier d’eux. Meredith se tourne vers Alex en souriant. Stark s’époumone de plus en plus.

    Comme au matin, Meredith conduit la voiture, pour ramener tout le monde chez elle. April ouvre le carton de pizza qu’Alex tient sur ses genoux et prend un quartier, avant de dire qu’elle a simplement utilisé de l’eau et du savon pour séparer les deux adolescents. Jackson pense qu’il aurait bien besoin d’eau et de savon. Il sent mauvais. Meredith confirme. April clame qu’elle veut être la première à prendre une douche. Alex clame qu’il a envie d’une bière. Qui est partant ? Lexie ne voit pas où ils pourraient trouver de la bière à 6h du matin. A la maison, répond Meredith en souriant.

    Owen tient les cheveux de sa femme qui vomit dans les toilettes de leur appartement. Il lui propose un verre d’eau qu’elle refuse avant de recommencer à vomir.

    Meredith entre dans sa chambre et vient s’allonger près de son mari. Elle est à peine couchée que le réveil sonne. Il est 7 heures du matin. Derek se lève après avoir dit bonjour à sa femme qui lui souhaite une bonne nuit. Il va fermer complètement les stores. Il regarde ensuite Meredith avec un sourire attendri et sort de la pièce.

     

    Voix off : Sous couvert des ténèbres, les gens font des choses qu'ils ne feraient jamais à la dure lueur du jour. Les décisions semblent plus sages. Les gens ont plus d'audace. Mais, quand le soleil se lève, il faut assumer ce qu'on a fait dans le noir et se faire face sous la lumière froide et dure du jour.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :