• Episode 8.18 : The Lion Sleeps Tonight

    Photobucket

    Titre français : Rencontre avec un lion

    Scénariste : Stacy McKee

    Réalisateur : Mark Jackson

    Diffusion Etats-Unis : 5 avril 2012 sur ABC

    Diffusion France : 19 juin 2013 sur TF1

     

    Voix off : Nous avons une expression en salle d’opération. Ne caressez pas un lion. Cela signifie, peu importe comment est une tumeur, à quel point elle est petite, à quel point ses bords peuvent être parfaits, c'est toujours une tumeur. C'est toujours dangereux et ça peut mordre.

     

    La famille Shepherd est en voiture. Derek interroge Meredith pour connaitre ses impressions sur leur future maison. A-t-elle aimé le carrelage ? Et la chambre principale ? Et que pense-t-elle de la porte-fenêtre qui s’ouvre sur la terrasse ? Meredith est ravie, surtout qu’elle n’a eu à s’occuper de rien. A l’arrière du véhicule, Zola pousse un petit cri qui ressemble à un miaulement. Sa maman profite de l’occasion pour lui donner une petite leçon : c’est comme ça que font les chats. Elle en revient ensuite à sa conversation avec Derek. Quand la maison sera terminée, elle veut qu’il ne la prévienne que pour la grande révélation. Cette déclaration est ponctuée d’un grognement de Zola. Meredith félicite sa fille. C’est le bruit que fait le lion. Les deux parents regardent fièrement leur bébé. Quand ils se retournent, ils voient passer un lion devant leur voiture. Ils n’en croient pas leurs yeux. Est-ce que c’est vraiment… un lion ? Derrière, Zola sourit.   

    Cristina et Owen sont dans leur cuisine. Owen veut prendre le carton de lait au moment où sa femme va mettre la main dessus. Cristina arrête net son mouvement et s’éloigne. Owen soupire. Cela fait une semaine maintenant qu’il lui a avoué son infidélité. Ils vont bien devoir en parler à un moment où à un autre. Elle entre dans la salle de bains et referme la porte derrière elle.

    Une thérapeute explique à son groupe qu’elle est consciente à quel point l’expérience qu’ils vont vivre peut leur sembler bizarre. Au début, on se sent comme une idiote. Mais parler, mettre des mots sur ce que l’on ressent peut donner de la force et vous amener à faire face à la réalité : elles sont veuves. Elle leur suggère donc de trouver un moment où elles pourront se dire, dans l’intimité et à voix haute, qu’elles sont veuves. Teddy, qui fait partie du groupe, semble peu touchée par le discours, car elle lève les yeux au ciel avec un sourire moqueur, tout en retirant quelques peluches de son pull. Une des participantes, Gretchen, toussote. La thérapeute lui donne la parole. Gretchen explique donc que le décès de son époux a été soudain. Jason allait bien jusqu’au jour où les médecins lui ont annoncé qu’il avait des obstructions et une insuffisance cardiaque mineure et après, il est mort. Teddy éclate d’un rire nerveux, au grand dam de ses compagnes. Après s’être excusée, Teddy demande à Gretchen si elle veut savoir ce que signifiait réellement le diagnostic des médecins. Sans attendre de réponse, elle lui apprend que les artères de Jason étaient bouchées. Il a eu de la chance de vivre aussi longtemps, parce que son cœur travaillait trop dur pour irriguer le cerveau, aux dépens du reste du corps. Elle explique avec des détails très médicaux comment le cœur a fini par s’user. Elle conclut son exposé en disant qu’avec de tels problèmes de santé, Jason n’était qu’un cadavre ambulant. Gretchen est choquée.

    Meredith a relaté à Cristina sa rencontre avec le lion. Elle a eu l’impression qu’il la regardait comme si elle était son petit-déjeuner. Cristina ne cache pas qu’elle doute de la véracité du récit de son amie. Ne s’agissait-il pas plutôt d’un puma ou d’un chat bien nourri ? Meredith insiste. Elle s’est retrouvée face à Simba (le roi lion). Owen vient à la rencontre des deux femmes et annonce à Meredith qu’elle travaillera avec lui ce jour là. Il salue sa femme qui prend la poudre d’escampette sans dire un mot. Meredith, qui n’a rien remarqué, veut lui parler du fauve mais Owen l’interrompt pour lui dire que Cristina refuse de lui parler. Meredith soupire tout en pianotant sur les touches de son téléphone portable. Pourquoi est-ce que personne ne semble s’intéresser au fait qu’un lion se promène en toute liberté dans les rues de Seattle ? Elle répond ensuite à Owen qu’il ne peut pas obliger Cristina à s’ouvrir si elle n’en a pas envie. Il doit attendre qu’elle vienne d’elle-même. Elle exhibe alors son téléphone et montre fièrement à Owen la photo du lion couché sur le sol, après que la SPA l’ait endormi.

    Dans l’ascenseur, Derek raconte la même histoire à Mark. Mais le sujet intéresse peu celui-ci qui est plus préoccupé de l’évolution de sa relation avec Julia. Il a l’impression qu’ils sont à un carrefour. Cela fait cinq mois qu’ils sortent ensemble. Peut-être qu’il est temps de passer à l’étape supérieure et de demander à Julia de venir vivre avec lui. Derek est stupéfait. Il a l’impression que Mark n’a pas écouté ce qu’il lui a dit. Il y avait un lion dans la rue ! Les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Mark en sort, en demandant à Derek s’il apprécie Julia. Une fois que tout le monde est sorti, on aperçoit Lexie au fond de la cabine. Evidemment, elle a entendu Mark dire qu’il allait sans doute demander à Julie d’emménager chez lui.

    Jackson arrive en courant dans la cour des urgences. Il est un peu étonné d’y trouver Richard qu’il croyait occupé à opérer une vésicule biliaire. Richard répond qu’un autre chirurgien s’en charge. Jackson comprend que Richard a entendu parler des victimes du lion et qu’il est venu pour les prendre en charge avant que les autres médecins aient eu le temps de mettre leurs mains dessus. Très digne, Richard rétorque qu’il n’est là que pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Il n’a d’autre but que de servir le genre humain. Jackson ironise sur le fait qu’il pourrait servir le genre humain en opérant la vésicule biliaire. Essaie de me défier, gamin, réplique Richard en le regardant à travers ses yeux plissés. L’ambulance arrive et les deux hommes se poussent du coude pour être le premier à accueillir le patient. Il s’agit d’un homme dont le corps est couvert de griffures et dont le bras peut être comparé aux jouets que l’on donne à mâcher aux animaux de compagnie. Le patient panique. Il a peur pour son bras, bien sûr, mais aussi pour sa petite amie, Naomi, dont il craint qu’elle ait été dévorée par le lion. En raison de la gravité de ses blessures, Richard demande à Jackson de biper Callie et Mark. Comme Jackson lui dit de le faire lui-même, Richard crie à la cantonade en demandant que l’on fasse venir directement les deux chirurgiens.

    Naomi, qui était dans une seconde ambulance, souffre de morsures dans le cou et son abdomen a été éviscéré. C’est Bailey qui la prend en charge. La jeune femme demande des nouvelles d’un certain Kirby. Après avoir examiné ses plaies, Bailey recommande qu’on réserve une salle d’opération et qu’on prévienne Owen. Comme Naomi insiste pour avoir des nouvelles de Kirby, Bailey invite une des infirmières à se renseigner sur l’état de santé de l’homme qui est arrivé en même temps que la patiente. Naomi la corrige immédiatement. Cet homme, c’est Paul. Elle, ce qu’elle veut, c’est des nouvelles de Kirby, son lion. 

    L’histoire du fauve a fait le tour de l’hôpital. Arizona en parle avec Callie. Elle suppose que l’animal s’est échappé d’un zoo. Callie lui apprend que le lion était un animal de compagnie et qu’il s’est échappé de la maison de ses maitres. Les deux femmes croisent Teddy qui leur confie qu’elle a participé à un groupe de soutien pour veuves. Si Callie ne semble pas adhérer au principe, Arizona se montre bien plus enthousiaste. Teddy la refroidit immédiatement. Ça n’était pas bien. Cristina surgit pour lui annoncer qu’elle veut travailler avec elle sur son projet des cellules souches. La nouvelle réjouit Teddy. Avec ça, pourquoi aurait-elle besoin d’aller dans un groupe de soutien ? Avec sa recherche avant-gardiste, elle se tourne résolument vers l’avenir. Elle ne s’attarde pas sur le passé. Colleen, une jeune et jolie infirmière, les rejoint en s’excusant d’interrompre leur conversation, mais elle voudrait leur faire ses adieux, étant donné qu’il s’agit de son dernier jour de travail au Seattle Grace. Callie la serre dans ses bras. Cela a été un plaisir de travailler avec elle. Teddy fait de même. La jolie brunette se tourne vers Arizona avec un sourire un peu gêné et lui dit un timide au revoir, avant de lui demander, avec un regard en direction de Callie, si elle peut lui faire un câlin. Callie se met à rire. Pourquoi elle ne pourrait pas ? Arizona ouvre grand ses bras à Colleen qui s’y précipite. Elle serre la pédiatre dans ses bras en fermant les yeux. L’accolade se prolongeant anormalement, Callie commence à se poser des questions.   

    Morgan et Alex sont penchés au-dessus de la couveuse de Tommy. Morgan a l’impression que son fils a un peu grandi. Elle supplie Alex de le mesurer pour vérifier. Alex prétexte qu’il doit aller chercher un nouveau ruban de mesure pour sortir de la nursery. Il avise Arizona qu’il veut être déchargé de ce cas. Arizona croit comprendre qu’il est intéressé par les victimes du lion. Elle donne son accord pour qu’il aille les voir en vitesse et lui suggère même de prendre des photos. Il l’informe que le lion n’a rien à voir avec sa décision. Le problème, c’est Morgan qui s’est amourachée de lui. Arizona lui rappelle que leur métier consiste à travailler avec des enfants malades, ce qui implique également qu’ils en viennent à nouer de fortes relations avec les parents. C’est une situation normale. Il doit apprendre à faire avec et mettre des limites. Alex assure que c’est ce qu’il essaie de faire mais Morgan n’en tient pas compte. Elle fait comme s’ils avaient une relation plus intime. C’est pour cela qu’il ne veut plus être le médecin de Tommy. A ce moment, Morgan l’appelle pour qu’il vienne voir Tommy qui a souri, selon elle. Arizona donne son accord pour qu’Alex quitte son service, puisque c’est ce qu’il veut, mais elle espère qu’il a bien réfléchi. Il assure que oui.   

    Meredith et Owen rejoignent Bailey qui s’apprête à opérer Naomi, dont la rate et les intestins ont explosé. Owen demande ce qui s’est passé. Bailey lui apprend que Naomi a été attaquée par son animal domestique, un lion. Ce dernier a voulu manger sa maitresse et puis, il s’est enfui. Il a sans doute essayé de manger d’autres personnes parce que c’est ce que fait un lion. Mais qui donc peut vouloir qu’un lion vive dans sa maison ? Une folle ! Mais ce n’est pas parce que Naomi est folle qu’ils ne vont pas la soigner. Au contraire, ils vont la remettre sur pied pour après avoir le plaisir de lui dire qu’elle est folle. Bailey entre dans la salle, laissant ses collègues se préparer. Meredith fait remarquer à Owen qu’elle n’avait pas menti quand elle lui a dit qu’il y avait un lion en ville. Owen ne relève pas. Mais quelques secondes plus tard, il lui dit qu’il sait qu’elle sait. Meredith devine qu’il veut encore lui parler de Cristina. Effectivement, il lui confie qu’il n’y a plus aucun dialogue au sein de son couple. Cristina prend la fuite à chaque fois qu’il veut lui parler. Il voudrait simplement lui dire à quel point il est désolé. Il aimerait tellement pouvoir revenir en arrière, lui faire comprendre que ce n’était que du sexe. Meredith tique. Elle lui demande de se taire. Mais il n’en fait rien. Il aimerait ne pas être obligé de lui parler, parce qu’il n’a pas vraiment envie de lui dévoiler ses problèmes personnels, mais… Meredith lui coupe la parole. Ils vont faire comme si cette conversation n’avait jamais eu lieu. Comme Owen fait mine d’insister, elle le repousse avec la main, en lui répétant sèchement qu’elle ne veut plus rien entendre. Après cela, elle enrage parce qu’elle va devoir se laver les mains à nouveau. Elle fusille Owen du regard alors qu’il entre en salle d’opération.

    Callie demande à Mark s’il est au courant d’une éventuelle relation qu’Arizona aurait eu avec Colleen, avant de la rencontrer. Elle explique à son ami qu’elle soupçonne quelque chose du genre depuis qu’elle a assisté au câlin trop prolongé qu’a fait l’infirmière pour dire au revoir à la pédiatre. Mark n’en sait rien. Mais cela expliquerait pourquoi il n’a jamais réussi à déshabiller Colleen pendant trois ans. Callie est agacée. Arizona ne lui raconte jamais ce genre d’histoires. C’est d’autant plus embarrassant que Callie a travaillé tous les jours avec Colleen. Elle se demande s’il y a d’autres ex d’Arizona au sein de l’hôpital. Probablement, d’après Mark qui conseille à son amie de cesser de penser à l’infirmière sexy. Callie fait la grimace. Quoi ? Il trouve que Colleen est sexy ?

    Paul raconte à ses médecins qu’il a su que le lion allait l’attaquer. Il a eu l’impression que l’animal le regardait comme s’il était un morceau de viande. Quand Kirby a grogné, Paul a eu le réflexe malheureux de mettre son bras dans la gueule du fauve. Mark et Callie entrent dans la salle d’examen. Richard décrit brièvement l’étendue des dégâts. Lorsque Jackson dévoile le bras du patient, Callie fait un commentaire sur le fait que c’est le genre de blessures auxquelles on doit s’attendre quand il s’agit d’un lion. Paul se plaint qu’il ne savait justement pas à quoi s’attendre puisque c’était la première fois qu’il allait chez Naomi. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’il allait être accueilli par le roi de la jungle. Callie s’étonne que Naomi n’ait jamais mentionné qu’elle avait un lion comme animal de compagnie. Mark renchérit en disant que c’est le genre de choses qu’on doit balancer au premier rendez-vous. Paul est bien d’accord avec lui. Mais Naomi s’était contentée de parler d’un gros chat. Comme il est allergique aux chats, il avait pris un antihistaminique. Il aurait plutôt dû prendre un lasso, ironise Callie.

    Cristina et Teddy discutent de leur essai sur les cliniques souches lorsqu’Alex vient annoncer à la titulaire qu’il a échangé sa place avec April. C’est donc lui qui travaillera dans le service cardio ce jour là. Teddy lui demande s’il s’est informé sur les patients dont il va devoir s’occuper. Il va lui répondre lorsque l’alarme de son bip résonne. C’est Morgan qui l’appelle. Teddy lui demande de se concentrer. Il lui présente ses excuses. C’est au tour du bip de Teddy de sonner. Elle est demandée aux urgences. Elle part avec Alex, laissant Cristina s’occuper des cellules souches.

    Lexie et Derek sont dans la salle de visionnage des clichés de scanner. Derek interroge Lexie sur la procédure à appliquer en cas d’anévrisme. Elle répond correctement à chacune de ses questions. Malgré cela, elle lui dit qu’elle comprendra s’il refuse de la laisser opérer. Elle sait qu’elle a foiré la semaine dernière. Il le reconnait mais il sait aussi que c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Est-ce qu’elle a d’autres questions ? Comme elle se tait, il s’apprête à quitter la salle. Elle le rappelle au moment où il va sortir. Est-ce qu’il va conseiller à Mark de vivre avec Julia ? Elle se demande si Mark en a déjà au moins parlé à sa petite amie. Cette fille coud des globes oculaires pour vivre. C’est dégoûtant. En plus, elle a des cheveux très fins, ce qui peut être un signe de ménopause précoce. Derek secoue légèrement la tête. Lexie comprend que cela signifie qu’il ne veut pas parler de ce genre de choses avec elle. Il le confirme avant de sortir.

    Morgan fait remarquer à April qu’elle ne s’occupe pas de Tommy comme Alex le fait. Quand le bébé est en détresse respiratoire, Alex utilise de l’huile pour l’empêcher de désaturer. April objecte que les constantes vitales de Tommy sont vraiment basses. Elle doute que les huiles soient d’une grande utilité. Comme Morgan insiste, April demande qu’on prévienne Arizona. Morgan réplique qu’il faut faire venir Alex. Comme l’infirmière ne sait à qui obéir, April lui ordonne de biper Arizona.

    Teddy et Alex sont au chevet d’un vieux monsieur, Martin, qui est accompagné par son épouse, Emma. Teddy demande à Martin de décrire ses douleurs. Pendant que l’homme tente d’expliquer ce qu’il ressent, le bipeur d’Alex sonne plusieurs fois. C’est Morgan évidemment, mais il l’ignore. Il remet à Teddy les résultats de l’électroencéphalogramme tandis qu’Emma confie aux médecins qu’ils ont hésité à venir, car ils n’habitent pas à Seattle. Ils ne sont là que pour la journée, dans le cadre d’une croisière vers l’Alaska. Teddy annonce à Martin qu’il est en train de faire un infarctus. Il va devoir subir une angioplastie. Elle lui demande ensuite ce qu’il était en train de faire quand il a éprouvé les douleurs pour la première fois. Il répond qu’il venait sortir de l’auberge en compagnie de sa femme pour faire une promenade. Il a eu l’impression qu’un piano tombait sur sa poitrine. Teddy insiste pour savoir s’il ne courait pas ou s’il ne faisait rien qui aurait pu déclencher la douleur. Le couple échange un regard avant qu’Emma avoue en riant qu’ils ont vu un lion.

    Callie fait part à Arizona de l’impression étrange que lui a laissé la réaction de Colleen, quand elle lui a fait ses adieux. Cette fille est vraiment trop émotive. On aurait dit qu’il s’était passé quelque chose entre elles. Arizona ne semble pas avoir envie de s’étendre sur le sujet mais, devant l’insistance de sa compagne, elle se voit obligée d’avouer qu’effectivement, elle a eu une aventure avec Colleen. C’était sans importance et c’était il y a très longtemps. Callie lui reproche à demi-mots de ne pas avoir été mise au courant. Arizona assure n’y avoir jamais pensé. Callie est plus qu’agacée qu’Arizona n’ait pas jugé utile de lui parler des personnes travaillant au Seattle Grace, avec lesquelles elle a couché. Elle, elle l’a fait ! Elle a juste omis de lui parler d’Alex. Arizona répond qu’elle est déjà au courant. Callie lui demander de chiffrer le nombre de ses conquêtes au sein de l’hôpital. Cinq ? Dix ? Cent ? Le bipeur d’Arizona sonne. Elle doit se rendre immédiatement dans le service néonat. Callie insiste. Elle veut juste un nombre. Pour avoir la paix, Arizona répond qu’il n’y a eu qu’une ou deux personnes. Voila qui rassure Callie.

    Sans remarquer les regards assassins que Meredith lance à Owen, Bailey philosophe sur le fait d’avoir un lion comme animal de compagnie. Peut-être que Naomi aurait dû prendre un chien. Un chien, ça ramène les balles et ça mange les chaussures, mais ça ne touche pas à votre rate ! Et surtout qu’on ne vienne pas prétendre que Naomi adore les lions ! Si c’était le cas, elle ne voudrait pas en garder un dans sa maison. Elle préférerait qu’il gambade librement en compagnie d’autres lions dans la jungle où ils pourraient s’attaquer aux rates des gazelles. Parce que c’est ce que font les lions ! Ils chassent la gazelle. Bailey l’a vu dans un documentaire à la télévision. Tout à coup, elle s’étonne du silence de ses collègues. Est-ce qu’elle a dit quelque chose qui les a blessés ? Est-ce que par hasard ils auraient eux aussi un animal domestique exotique dont elle ignorerait l’existence ? Elle interroge Meredith pour savoir si elle vit avec un singe. Meredith la rassure. Pas de singe. Bailey pose la même question à Owen qui répond que Cristina ne croit pas aux animaux de compagnie. Meredith réplique avec sécheresse que Cristina ne croit pas en beaucoup de choses. Bailey comprend alors que c’est Cristina qui est la cause du malaise.

    Alex et Teddy informent Emma que Martin a fait un second infarctus pendant l’angioplastie. Il va falloir l’opérer. Emma veut savoir si son mari ira mieux après l’intervention. Teddy assure que si elle peut pratiquer un pontage assez rapidement, il y aura de grandes chances pour que l’état de santé de Martin s’améliore. Le patient présente ses excuses à son épouse. Il sait que cela fait cinquante ans qu’elle attendait de pouvoir faire ce voyage en Alaska. Il explique ensuite aux médecins que leurs enfants leur ont offert cette croisière pour leur anniversaire de mariage. Il vient de tout gâcher. Emma voulait tellement voit les baleines à bosse. Elle le rassure. Au diable, les baleines ! Ils ont vu un lion. C’est déjà pas mal. Elle se penche vers lui et lui souhaite un joyeux anniversaire. Il lui demande de le redire le lendemain. Teddy est émue par la scène.

    En donnant ses dernières recommandations à Lexie concernant leur patient, Derek remarque la nervosité de la jeune femme. Il lui demande ce qui ne va pas. Elle lui avoue qu’il s’agit de Mark. Elle sait que Derek ne veut pas parler de ça avec elle mais, elle, elle a besoin d’en parler. Elle ne veut pas avoir à se dire un jour qu’elle a manqué sa chance parce qu’elle n’a pas osé se confier à Derek qu’elle considère un peu comme son grand frère. Et si Mark était son âme sœur ? Derek l’interrompt sèchement. Pour le moment, il n’est ni son meilleur ami ni son grand frère. Il est son titulaire et il besoin qu’elle soit sa résidente. Elle admet qu’il a raison et lui présente ses excuses. Il l’invite à aller préparer le patient. Elle va devoir opérer son anévrisme. Il la regarde s’éloigner, songeur.

    Alex et Jackson entrent dans la salle où Cristina est en train de travailler. Alex se montre envieux de sa camarade qui fait grandir des cœurs alors que lui n’a qu’à rafistoler un grand-père. Son bipeur s’étonne. Jackson suppose qu’il s’agit encore de Morgan. Il se demande pourquoi Alex ne lui répond pas. Son ami confie qu’il en a assez au point d’envisager de devenir une souris morte. Morgan le laissera tranquille alors. Il essaie de mettre des distances mais elle ne comprend pas. Jackson l’encourage. Il peut y arriver. Il est très fort quand il s’agit de se comporter comme un crétin. Jackson demande l’avis de Cristina qui ne répond pas. Il la cite en exemple à Alex. Voila comment il faut faire ! Lexie les rejoint. Est-ce qu’ils ont entendu parler de la femme au lion ? Jackson répond que le petit ami a servi d’entrée et que la femme a failli être le plat de résistance. Lexie compatit avec elle. Elle est persuadée que, si Naomi a choisi un lion comme animal domestique, c’est parce qu’un jour elle a été abandonnée par ses amis, son petit ami aussi peut-être. Celui-ci s’est sûrement installé avec une autre fille. Quant à Naomi, sa famille lui a tourné le dos, la laissant seule dans son grenier avec son chat, son gros chat de la jungle. Agacée par les conversations autant que par le bipeur d’Alex qui ne cesse de sonner, Cristina fait remarquer à ses camarades qu’ils sont dans un laboratoire, pas dans un restaurant. Elle leur demande de sortir immédiatement. Ils obtempèrent sans discuter.

    April explique à Arizona et Morgan que les résultats des examens ont montré que Tommy souffrait d’une grave infection généralisée, résultant d’une fistule au niveau de l’intestin. Comme Morgan demande qu’on opère son fils, Arizona lui annonce que ce dernier souffre également d’une hémorragie au niveau du cerveau et que cela se développe en une hydrocéphalie. Cela pourrait avoir pour conséquence que l’enfant devienne handicapé moteur, aveugle, sourd, qu’il soit incapable de marcher ou de se nourrir seul. Morgan réplique que l’opération de la fistule n’aura aucun impact sur ces problèmes potentiels. April lui fait remarquer qu’il s’agit d’une intervention lourde qui pourrait ne pas réussir. Cela signifiera alors que Tommy devra être encore opéré par la suite. Morgan répond sèchement qu’elle en est bien consciente. Elle a disposé de suffisamment de temps pour penser à tout ça. Elle en sait même plus qu’April à ce sujet. Lorsqu’elle réclame la présence d’Alex, Arizona lui apprend qu’il travaille sur un autre cas. Elle l’invite ensuite à réfléchir à l’autre option qui lui reste, la PMN. Morgan ne sachant pas ce que c’est, Arizona lui expliquer qu’il s’agit de permettre la mort naturelle. Morgan est interloquée. On n’en est par encore là. Arizona n’est pas tout à fait de cet avis. L’état de santé de Tommy se dégrade rapidement et de façon significative. Elle pense qu’il est temps pour Morgan de se demander quel genre de vie elle veut pour son fils. Veut-elle qu’il souffre au quotidien, qu’il soit nourri par un tube jusqu’à la fin de ses jours ? Est-ce qu’elle a envie d’un enfant qui ne puisse jamais courir, grimper ou nager ? Si elle veut que Tommy soit opéré, il le sera. Mais si elle décide qu’il a assez souffert, ils la soutiendront aussi.

    Alex marche dans les couloirs quand il aperçoit Morgan pleurer devant la nursery. Il veut faire demi-tour mais elle le voit avant qu’il ait eu le temps de s’en aller. Bien qu’il reste à distance, elle lui dit qu’Arizona vient juste de lui expliquer ce qu’était la PMN. Elle suppose qu’elle a donc encore des choses à apprendre en matière de médecine. Alex reste muet. En guise de réponse, il fait un rictus qui pourrait s’apparenter à un sourire avant de prendre la fuite. Morgan, qui ne comprend pas son attitude, se tourne à nouveau vers les bébés bien portants qui sont dans la nursery. Elle recommence à pleurer.

    Pendant l’opération de Paul, Richard réfléchit à voix haute sur la force qu’il faut pour abîmer un bras tel que le lion l’a fait. Un simple mouvement et hop… Jackson estime pour sa part que les blessures de Paul ne sont que le résultat de la sélection naturelle. Ce gars est un crétin qui a fait n’importe quoi par manque de sexe. Quand une fille vous dit qu’elle veut vous présenter son chat, il faut partir en courant. Selon Callie, Paul est seulement un homme qui a été pris au dépourvu par une personne en qui il avait confiance. Nul ne peut pas prévoir sa réaction en pareil cas. Mark lui demande alors quel a été le résultat de sa conversation avec Arizona. Callie lui explique que sa compagne lui a avoué avoir seulement une ou deux ex dans l’hôpital, ce qu’elle trouve parfaitement acceptable. Mais lorsque Richard toussote, elle comprend qu’il remet en doute la version d’Arizona. Bien que Mark lui conseille de ne pas y faire attention, elle somme Richard de se justifier. Richard compare donc Arizona à un patient qui dit qu’il ne boit qu’un à deux verres par semaine. Les médecins savent qu’il faut revoir ces déclarations à la hausse parce que les patients on tendance à dire ce que l’on a envie d’entendre. Quand ils disent deux verres, il faut comprendre… qu’ils en ont bu beaucoup plus, conclut Callie qui réalise qu’Arizona l’a quelque peu dupée. Jackson signale qu’il sent quelque chose d’aiguisé dans la chair de Paul. Il retire une dent de lion, à la grande satisfaction de Richard qui demande à l’infirmière de prendre grand soin de la relique.  

    Teddy informe Emma qu’elle va se rendre au bloc pour opérer son mari. La vieille dame, qui manipule son téléphone portable, lui confie qu’elle essaie d’envoyer les photos du lion à ses enfants qui les ont réclamées mais elle n’y arrive guère, à cause des boutons qu’elle a du mal à distinguer. Teddy lui propose son aide et envoie le message. En apercevant la photo du fauve, elle réalise que le couple s’est vraiment approché très près de l’animal. Emma lui dit que Martin a fait face au lion et qu’il n’a pas été dévoré. Cela signifie pour elle que l’heure de mourir n’est pas venue pour son mari. Elle supplie la chirurgienne de ne pas faire d’elle une veuve. Teddy lui demande de ne pas s’inquiéter. Elle est douée dans son travail.

    Dans une autre salle, Derek guide Lexie qui est en train d’opérer l’anévrisme. Tout à coup, il l’arrête. Il est désolé mais il va devoir continuer l’intervention lui-même. Elle bafouille quelques regrets. Ce sera pour la prochaine fois. Derek lève les yeux au ciel en secouant la tête, avant de lui annoncer qu’il ne va pas dire à Mark ce qu’il doit faire. Cela n’empêchera pas son ami d’emménager avec Julia. Il est tellement prévisible. La seule chose qui pourrait l’empêcher de vivre avec Julia, c’est d’apprendre qu’il a encore une chance avec Lexie. Mais il est heureux avec Julia. Alors, avant de détruire ça, Lexie doit être sûre qu’elle veut le récupérer parce qu’elle veut vraiment être avec lui, pas parce qu’elle ne supporte pas de le voir avec une autre.

    Teddy et Alex sont en train de pratiquer le pontage sur Martin. Un bipeur sonne. Une infirmière informe Alex que c’est Morgan qui l’appelle. Celle-ci veut savoir si le résident a reçu son dernier texto et où il se trouve. Elle veut lui parler. Teddy demande à Alex si Morgan est bien l’interne qui a eu un grand prématuré. Il confirme. Les sonneries du bipeur se succèdent à un rythme effréné et l’infirmière a beaucoup de mal à lire les messages, qui ne sont plus que des insultes. Teddy suggère à Alex de cesser l’intervention pour régler le problème. Il refuse. Elle le félicite. Elle estime que Morgan doit comprendre comment s’occuper d’elle et de son bébé, en tant que femme seule. Le bruit du bipeur énerve Alex qui demande à l’infirmière de l’éteindre. Au moment où Teddy annonce qu’il faut retirer le clamp de l’aorte, Alex aperçoit une petite hémorragie. Teddy comprend qu’il y a un problème au ventricule.

    A la sortie de la salle d’opération, Owen tente une fois encore de parler à Meredith mais elle refuse. Elle ne veut rien savoir. Si Cristina ne lui a rien dit, c’est parce qu’elle savait que son amie détesterait son mari une fois qu’elle aurait appris ce qu’il avait fait. Et ce silence signifie que non seulement Cristina ne veut pas que Meredith déteste Owen, mais aussi qu’elle va lui pardonner, ou du moins qu’elle essaie désespérément de trouver quelque chose qui lui permette de lui pardonner. Peu importe que cette aventure n’ait été que du sexe. Cristina ne voulait pas que Meredith soit au courant. Mais maintenant, elle l’est. Elle sort de la pièce. Owen retire son masque et se retourne. Il découvre alors Bailey qui n’a pu faire autrement que d’entendre la conversation. 

    Cristina continue d’injecter les cellules souches dans les morceaux de cœur, tout en réfléchissant à sa situation personnelle.

    Teddy et Alex sont toujours à pied d’œuvre pour sauver Martin. Alex suggère de revenir en arrière et de rectifier le pontage. Si l’un d’eux deux fait un geste malheureux, ce gars est mort. Teddy réplique qu’alors il ne faut pas qu’elle ait un geste malheureux. Elle demande à tout le monde de retenir son souffle puis commence à réparer le cœur. Elle réussit en quelques secondes, ce qui épate Alex.

    Arizona est à la cafétéria en train de choisir son déjeuner lorsque Mark la prévient que Callie est en train de péter les plombs à cause de Colleen et de toutes les autres. Il a bien essayé de la calmer mais ça pourrait dégénérer de façon horrible. Callie pourrait bien se mettre à faire des victimes, tout comme le lion. Arizona rejoint son amie à sa table. Callie se voit immédiatement reprocher d’avoir parlé à son ex des ex de sa compagne. Elle se défend en prétendant n’avoir voulu obtenir que quelques informations. Arizona estime que leur vie privée ne regarde pas Mark. Callie prend la mouche. Colleen était infirmière dans son service. Elle a travaillé avec elle tous les jours pendant deux ans, sans se douter que l’infirmière aussi avait vue Arizona dans le plus simple appareil. Arizona accepte de répondre aux interrogations de sa compagne mais ricane quand celle-ci exige de connaitre le nom de toutes ses conquêtes. Elle regarde autour d’elle et commence à désigner certaines jeunes femmes. A la troisième, Callie sourit. Ce n’est pas possible, Noëlle n’est pas lesbienne. Elle l’était cette nuit là, assure Arizona, tout comme diverses autres personnes dont elle cite le nom. Au total, cela fait sept femmes avec Arizona prétend avoir eu des relations au sein du Seattle Grace.

    Après s’être vu refuser plus d’antidouleurs par Jackson, Paul recommence à geindre sur son sort. Il a l’impression qu’il n’est qu’une chochotte et, même si Richard l’assure du contraire, il est persuadé que c’est comme ça que Naomi le voit. C’est sûrement pour ça qu’elle ne lui a pas dit que Kirby était un lion. Elle a deviné qu’il paniquerait. Il explique aux médecins qu’il a fait la connaissance de la jeune femme sur un site de rencontres. Quand il a vu son profil, elle lui a semblé adepte de l’aventure et du grand air. Alors, pour susciter son intérêt, il a donné une fausse image de lui-même en prétendant avoir les mêmes traits de caractère qu’elle. Quand ils se sont rencontrés, il a pu voir à quel point elle était déçue. Mais elle ne l’a pas repoussé, sans doute parce qu’elle voulait vérifier qu’il y avait en lui un peu de l’homme qu’il avait décrit. Mais il doit avouer qu’à sa grande honte qu’il a hurlé quand le lion l’a mordu. Et maintenant Naomi sait avec certitude qu’il est une chochotte. Richard tique. Donc le lion a attaqué sa maitresse et Paul a mis son bras dans la gueule du fauve. Pour Richard, c’est clair, Paul est un héros. Il le compare à un chevalier sur un cheval blanc qui combat un dragon. Paul prend conscience qu’en fait il a sauvé la vie de Naomi. Richard se montre admiratif. Jamais il n’aurait pu faire une telle chose. Il échange un regard discret avec Jackson à qui il faut quelques secondes pour comprendre ce qu’on attend de lui, à savoir confirmer les dires de son collègue pour redonner confiance à Paul.

    Teddy demande à Alex s’il veut l’accompagner pour rassurer Emma sur l’état de santé de son mari. Alex plaisante sur le fait que Teddy ne veut rien d’autre qu’un public pour assister à son triomphe. Ils tombent nez à nez avec Morgan au détour d’un couloir. Teddy continue son chemin tandis qu’Alex affronte son interne. Celle-ci s’étonne qu’il n’ait pas éprouvé le besoin de savoir pourquoi elle lui avait parlé de la PMN. C’est aujourd’hui qu’elle va devoir prendre la décision de faire opérer son fils ou de le laisser mourir. Alex répond qu’il ne savait pas que la situation était grave à ce point. Morgan rétorque que c’est parce qu’il avait disparu. Il s’en excuse mais il était en salle d’opération. Un peu calmée, Morgan lui explique que la veille, elle a cru que son fils allait s’en sortir. C’est pour cela qu’elle a fait des recherches sur Internet pour lui trouver un beau berceau et aujourd’hui, tout cela est réduit à néant. Elle ne sait pas ce qu’elle doit faire. Elle demande conseil à Alex. Il lui dit presque mot pour mot ce qu’Arizona a dit un peu plus tôt, à savoir qu’elle devait réfléchir au genre de vie qu’elle voulait pour son fils. Morgan lui demande d’arrêter. Elle n’attend pas de lui qu’il lui récite des phrases toutes faites dictées par la politique de l’hôpital. Elle veut qu’il lui dise ce qu’elle doit faire. Alex refuse. Ce n’est pas à lui de prendre une telle décision. Comme il fait mine de partir, Morgan s’en prend à lui. Il n’a pas le droit de la laisser prendre toutes les décisions toute seule. Ce n’est pas le moment. Au contraire, réplique Alex qui lui rappelle qu’il n’est ni son père, ni son petit ami. Elle ne peut pas compter sur lui pour prendre ce genre de décision. Elle est choquée qu’il choisisse le pire moment de sa vie pour lui expliquer qu’ils ne forment pas un couple. Cette remarque énerve Alex qui répond qu’elle n’est pas en train de vivre le pire moment de sa vie. Ça, ce sera quand Tommy mourra, ou bien quand il ne mourra pas mais qu’il souffrira, ou parce qu’il sera différent des autres enfants et qu’elle passera la majeure partie de sa vie chez les médecins. Morgan est révoltée. Pourquoi les médecins pensent-ils que parce que Tommy sera aveugle ou handicapé, il ne vaudra rien ? Alex abonde dans son sens. Voila pourquoi elle ne doit pas se soucier de ce qu’ils pensent. Elle doit prendre sa décision seule, en son âme et conscience. Mais au lieu de cela, elle passe son temps dans le service pédiatrie, à regarder les bébés en bonne santé et à s’apitoyer sur son sort. Il sait qu’elle a une saleté de décision à prendre mais elle va devoir faire avec. Elle ! Pas eux ni lui. Juste elle !

    Meredith rejoint Cristina au laboratoire. Elle lui a apporté une gâterie. Cristina la remercie et fait une pause pour déguster la crème glacée, tout en expliquant à son amie en quoi consiste son nouveau travail. Meredith en déduit que son amie crée des cœurs à partir de rien. C’est cool.

    Teddy arrive dans la salle d’attente où se trouve Emma. Celle-ci s’est endormie sur une banquette. Teddy la secoue doucement pour la réveiller. Etonnée de n’obtenir aucune réaction, elle pose ses doigts dans le cou de la vieille dame pour trouver une pulsation. Elle comprend qu’Emma ne dort pas mais qu’elle a fait un arrêt cardiaque. Teddy crie qu’on lui amène un brancard.

    Alex aperçoit Morgan au chevet de son bébé. Arizona rejoint son assistant pour l’informer que la jeune femme a décidé de faire opérer son bébé mais elle a refusé qu’Alex soit impliqué dans l’intervention. Le jeune homme lui demande de le tenir au courant du déroulement de cette dernière. Arizona le rassure. Il a été un très bon médecin aujourd’hui. Tommy va avoir besoin d’une maman qui soit très forte. Si détester Alex fait de Morgan une femme forte, alors tant mieux !  

    Richard et Jackson amènent le lit de Paul à côté de celui de Naomi. Alors que Paul lui conseille de ne pas trop bouger pour ne pas arracher ses sutures, la jeune femme se désole parce que son lion est parti. Cela faisait 15 ans qu’il était son meilleur ami. Et maintenant on va les séparer, tout ça à cause de Paul ! Celui-ci est indigné par la réaction de Naomi. Il lui a sauvé la vie tout de même ! Naomi prétend que Kirby a eu peur parce que Paul criait comme une petite salope. Paul réplique qu’il criait parce que le lion avait saisi sa maitresse à la gorge. Richard et Jackson, comprenant que la discussion va tourner à l’aigre, s’empressent de quitter la chambre, tandis que Naomi accuse Paul de s’être mépris sur les intentions de Kirby. Quand il la prend à la gorge, c’est pour jouer. Non, c’est pour chasser, rétorque Paul. Kirby est un lion qui vit dans un deux chambres en ville, alors qu’il devrait courir dans la savane. Il estime que Naomi n’est qu’une ingrate. Lui, il est le chevalier sur un cheval blanc qui a tué un dragon. Il est un héros et tout est fini entre eux. De l’autre côté de la vitre, Richard fait part de sa déception à Jackson. Celui-ci n’est pas étonné par la réaction des deux patients. Voila ce que ça donne quand un idiot donne rendez-vous à une idiote. Richard sort la dent de lion de sa poche et la regarde. Il demande ensuite à Jackson de le suivre. Il doit lui montrer quelque chose.  

    Mark trouve Callie devant le tableau où est repris le nom de tous les membres du service dermatologie. Elle lui dit qu’elle essaie de découvrir combien de consœurs Arizona s’est tapé. Elle commence à pointer le doigt vers le tableau. Sûrement celle-là, et celle-là… Mark lui demande d’arrêter. Il faut qu’elle tourne la page. Tout le monde a un passé. Callie réplique qu’elle n’a rien contre le fait qu’Arizona ait un passé. Ce qui la dérange, c’est qu’elle-même doive travailler avec ce passé, le retrouver en salle d’opération, le croiser à la cafétéria. Mark lui fait remarquer que tous les matins, Arizona le retrouve dans sa cuisine, en train de porter son enfant, l’enfant que Callie et lui ont fait. Callie admet que cela ne doit pas être facile à vivre. Exactement, insiste Mark, en insistant sur le fait que ce qui doit être le plus difficile pour Arizona, c’est de savoir que sa compagne était avec le golden boy de l’hôpital.

    Teddy entre dans la chambre de Martin. Celui-ci sait déjà par l’infirmière que son opération s’est très bien déroulée. Il parait que maintenant, il a le cœur d’un homme de 50 ans. Après avoir remercié la chirurgienne, il demande où se trouve Emma. Est-ce qu’elle est déjà au courant de la réussite de l’opération ? Teddy prend son courage à deux mains pour lui annoncer qu’à la fin de l’intervention, elle       a retrouvé sa femme dans la salle d’attente. Elle a d’abord cru qu’elle était endormie mais quand elle a essayé de la réveiller… Martin comprend la révélation qui va suivre. Teddy lui apprend qu’ils ont tout tenté pour réanimer Emma, en vain. Son décès a été prononcé il y a quelques minutes aux urgences. Elle en est désolée. Martin est dévasté. Pas Emma ! Elle est vraiment morte ? Bouleversée, Teddy ne peut que le confirmer. Martin éclate en sanglots et Teddy doit faire des efforts surhumains pour ne pas l’imiter.

    Bailey entre dans une salle mais veut en sortir quand elle voit qu’Owen l’occupe déjà. Il la retient afin de lui présenter ses excuses pour la scène à laquelle elle a assisté. Cela n’aurait pas dû arriver. Elle jure ses grands dieux qu’elle n’a rien vu. Il réplique qu’ils savent tous deux que ce n’est pas vrai. Demain, ils doivent pratiquer une opération ensemble mais, étant donné qu’il connait les liens qui lient Cristina et Bailey, il comprendrait que cette dernière ne veuille pas travailler avec lui. Bailey répond qu’elle ne prétend pas comprendre ce que lui et sa femme sont en train de vivre mais elle sait que les aventures extra conjugales n’arrivent pas pour rien. Owen est un être humain et il a fait une erreur. Ce qu’il a fait était horrible, ça ne veut pas dire que lui est horrible.

    Teddy a trouvé refuge dans les toilettes. En pleurant à chaudes larmes, elle se regarde dans un miroir. Soudain elle dit à voix haute, "je suis une veuve". Elle le répète plusieurs fois. Son bipeur sonne, l’obligeant à mettre fin à cette séance de thérapie improvisée.

    C’est la fin de la journée. Lexie entre dans l’ascenseur où se trouve déjà Mark. Il lui demande si elle se rend aussi dans le hall. Elle répond par l’affirmative. Lorsque les portes s’ouvrent, il lui demande si elle va au parking, tout comme lui. Elle répond à nouveau par l’affirmative, en souriant. Mais après avoir fait quelques pas, elle se ravise, prétextant avoir oublié de remplir quelques dossiers. Elle lui souhaite une bonne soirée avant de rentrer dans l’ascenseur. Mark semble quelque peu contrarié. 

    Richard fait entrer Jackson dans une pièce où est conservée toute une série d’objets insolites qu’il a retirés du corps de ses patients. En apercevant une guirlande électrique, Jackson se demande dans quelle partie du corps cela se trouvait. Richard refuse de répondre. Il dit seulement qu’il a dû faire très attention en l’enlevant. Parfois, il y a des génies sur leur table d’opération. Parfois il y a des idiots. Aujourd’hui, pour une fois, il a été du côté de l’idiot. On n’obtient jamais une dent de lion d’un génie.  

    Callie a à peine refermé la porte de son appartement qu’elle se fait apostropher par Arizona. Celle-ci lui fait remarquer qu’elle est au courant pour ses ex, et parfois ça craint. Parfois ça la rend dingue et elle aurait autant aimé ne pas savoir. Callie – qui entretemps a commencé à se déshabiller - s’est-elle dit qu’il y avait peut-être une bonne raison pour qu’Arizona ne lui parle pas de ses ex ? C’était pour l’épargner. Callie, qui est maintenant en soutien-gorge, assure qu’elle comprend. Arizona est étonnée. Elle pensait qu’elles étaient en train de se disputer. Mais c’est bien ce qu’elles sont en train de faire, affirme Callie qui commence maintenant à retirer les vêtements de sa compagne. Elles disparaissent dans la chambre.

    Derek est dans la chambre de Zola à qui il a acheté un lion en peluche. Il la met dans son lit au moment où Meredith, encore en manteau, entre dans la chambre de sa fille. Derek l’accueille par un rugissement. Elle lui jette un regard noir en lui demandant de ne pas faire ça. Derek est surpris. Pourtant, elle trouve ça mignon quand c’est Zola qui le fait. Comme elle lui lance un autre regard sombre, il lui demande ce qui se passe. Elle répond que si un jour il la trompe, elle le tuera, et elle le pense sérieusement. Interloqué, Derek ne peut que dire okay plusieurs fois de suite. Elle exige qu’il lui réponde de façon plus claire. Après lui avoir promis de ne jamais la tromper, il lui demande si elle veut en parler. Elle refuse. Il la prend dans ses bras et rugit à nouveau. Elle éclate de rire. Zola joue avec le lion dans son lit.

    En rentrant chez lui, Owen trouve Cristina en train de manger une assiette de céréales. Il s’installe devant elle et sort un plat chinois. Il commence à manger dans le silence le plus complet. Il regarde à la dérobée Cristina qui, elle, s’est arrêtée de manger. Elle a une immense expression de douleur sur le visage. Et soudain, sans que rien le laisser prévoir, elle lui lance son assiette de céréales à la figure, avec une terrible expression de haine. Ensuite, elle regarde son mari dont la figure ruisselle de lait. Elle semble prendre conscience de ce qu’elle a fait et en être la première étonnée.

     

    Voix off : On a tous entendus les avertissements et on les a ignorés. On tente le diable. On fait rouler les dés. On joue avec le feu. C’est la nature humaine. Quand on nous dit qu’il ne faut toucher à rien, on le fait généralement, même si on se méfie. Peut-être parce que, au fond, on cherche juste les ennuis.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :