• Episode 9.08 : Love Turns You Upside Down

    Photobucket

    Titre français : Crise de nerfs

    Scénariste : Stacy McKee

    Réalisateur : Mark Jackson

    Diffusion Etats-Unis : 6 décembre 2012 sur ABC

    Diffusion France : 7 mai 2014 sur TF1

     

    Voix off : La plupart des gens détestent les hôpitaux mais pas les internes. Pour eux, l’hôpital est un endroit magique. C’est poétique. Le rythme des machines, le craquement des blouses de trauma… C’est un endroit plein de promesses, d’excitation, de surprises. C’est un endroit où les rêves peuvent devenir réalité. 

     

    Meredith et Cristina observent les internes en train de discuter dans les vestiaires. Meredith les trouve tellement jeunes et lumineux. Par contre, à les voir ainsi rire et papoter, Cristina les trouve pathétiques mais on sent une pointe d’envie dans sa voix. Meredith a du mal à croire qu’elles ont été un jour comme ces internes. Cristina fait discrètement signe à son amie de la suivre tandis que les internes, qui ont remarqué la présence des deux femmes, se demandent la raison pour laquelle elles les observent. Shane suggère à ses camarades de s’occuper et de rester cool. Stephanie lui donne raison. Ils doivent rester concentrés sur ce pourquoi ils sont là. Le fait qu’elle retire son haut déclenche une conversation sur les seins. Pour Jo, les faire examiner est la première étape pour les conserver en bonne santé. Heather explique que sa cousine a cru avoir un cancer du sein mais au final, il est apparu que ce n’était qu’un gros bouton. Shane se porte volontaire pour examiner les seins de Stephanie qui refuse. Cristina et Meredith surgissent tout à coup, faisant sursauter les jeunes gens. Cristina annonce qu’il ne leur reste plus que cinq minutes avant le début de la tournée des patients. Les titulaires disparaissent à nouveau. Leah propose à Jo, qui doit travailler en pédiatrie, d’échanger sa place contre la cardio avec Cristina. Jo refuse sous prétexte qu’elle ne veut pas encourager l’obsession que Leah nourrit pour Alex. Stephanie ironise sur le fait que Leah va devoir se contenter de la regarder travailler avec Cristina car – et il ne faut pas le prendre à titre personnel – celle-ci l’adore. Shane, quant à lui, se réjouit de travailler toute la journée avec April, en chirurgie ambulatoire (chirurgie d’un jour). Comme Stephanie se moque d’April, qu’elle surnomme la plus nulle des titulaires, ajoutant qu’il y a peu de chance de faire quelque chose de sympa avec elle, Shane prend sa défense. April est la seule à être sympa avec eux. C’est justement ce qui prouve qu’elle est nulle, selon Jo. Heather essaie, elle aussi, de troquer sa place aux urgences, avec Medusa, mais aucun de ses camarades n’accepte.

    Stephanie et Leah arrivent dans le service de cardio. Elles ont quelques minutes de retard, ce qui déplait à Cristina. Celle-ci invite les internes à lui résumer le cas dont elles vont s’occuper. Stephanie se tourne vers Leah avec un petit sourire. Les trois femmes s’avancent vers un lit de bébé au chevet duquel se trouve une jeune femme, Laura, la mère de l’enfant. Ravie de pouvoir se mettre en avant, Leah explique que Samantha, âgée de trois mois, est née avec une cardiomyopathie idiopathique ce qui lui a permis d’être en tête de la liste d’attente des greffes. Un homme vient se placer à côté de Laura et demande si on a des nouvelles du cœur dont Samantha a besoin. Cristina répond qu’elle est consciente que ce n’est pas facile pour eux de rester là, à attendre, mais parfois il n’y a pas d’autre solution tant qu’un cœur n’est pas disponible. Laura rappelle à Cristina que cela fait déjà 77 jours que son bébé est sur la liste d’attente des greffes. Mais qui d’autre qu’elle décompte les jours ? Son compagnon, Noah, tente de la rassurer. Il est certain que Samantha recevra bientôt un cœur. Pour leur remonter le moral, Leah déclare que ce qui est positif, c’est que leur fille est dans un état stable pour le moment. Comprenant que les médecins les prennent pour un couple, Laura et Noah expliquent qu’ils se sont rencontrés à l’hôpital. Leurs enfants y sont nés à une semaine d’intervalle. Laura ajoute qu’ils sont tous les deux des parents célibataires. Ils se soutiennent et c’est toujours sympa d’avoir quelqu’un qui peut aider à comprendre le jargon médical. Le groupe se dirige ensuite vers le lit où se trouve le fils de Noah, Rhys. Cette fois, c’est Stephanie qui décrit le cas. Le bébé, qui est né avec un ventricule défectueux, est lui aussi en attente d’un nouveau cœur. Il est le deuxième sur la liste. On lui a placé un shunt central et il semble se remettre très bien de l’intervention, à tel point que Cristina estime qu’il pourra sortir de l’hôpital dans le courant de la semaine d’après. Il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas attendre un nouveau cœur chez lui. Tandis que Laura se réjouit pour lui, Noah est désarçonné. Il ne sait pas s’il est déjà prêt à s’occuper de son fils sans les médecins, les infirmières et Laura. Celle-ci le rassure. Il va y arriver. Les médecins laissent les amis seuls. Leah demande à Cristina si elle a déjà lu le dernier article sur les shunts centraux, qui est paru dans un magazine spécialisé, avec des statistiques très convaincantes. Cristina répond que non. Leah s’en va aussitôt en promettant de lui ramener une copie de l’article. Cette initiative semble plaire à Cristina. Elle envisageait de donner à Leah le surnom de Droopy (triste), mais peut-être qu’il vaudrait mieux maintenant l’appeler Perky (joyeux) ou encore Doc. Voila qui ne fait pas du tout plaisir à Stephanie.

    Jo joue avec sa montre lorsqu’Alex la rejoint. Il remarque le bijou et ne peut s’empêcher d’ironiser sur son prix qu’il estime assez élevé. Jo répond qu’il s’agit d’un cadeau qu’on lui a fait. Alex suppose que le cadeau a été offert par papa. Comme Jo se montre sur la défensive, Alex – qui la surnomme "Princesse" – objecte qu’il ne faisait que poser une question. Il lui apprend ensuite qu’il doit pratiquer une intervention et qu’il compte donc sur elle pour s’occuper d’un enfant qui a avalé des crayons de couleur. Jo lui fait remarquer que les crayons ne sont pas toxiques. N’est-il pas préférable d’attendre qu’ils sortent par voie naturelle ? Alex réplique que c’est justement ce que les parents ont fait pendant huit jours, avec pour conséquence que maintenant les intestins sont atteints et que l’enfant a fort mal. Jo comprend qu’elle va devoir retirer les crayons manuellement, ce qui ne l’enchante guère. Alex lui conseille de retirer sa montre avant de commencer.

    C’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que Shane se présente devant April, en clamant qu’il est prêt et excité à l’idée de travailler avec elle. Elle l’interrompt sèchement. Elle voit clair dans son jeu, avec ce faux enthousiasme qu’il manifeste, et elle veut qu’il sache qu’elle n’apprécie pas l’insubordination. Elle lui demande ensuite de classer les patients par heure de rendez-vous. Shane est déçu. Il pensait pouvoir réaliser quelques interventions. April le rassure. Il va pouvoir inciser mais qu’il ne se fasse pas trop d’illusions, aujourd’hui, ils ne vont s’occuper que de protubérances et de bosses. L’hôpital aime regrouper ce genre d’interventions le même jour. Ainsi donc, un chirurgien va avoir la chance de passer douze heures de suite à retirer des boutons. C’est ce qu’on appeler tailler. Un montagnard avec un canif pourrait s’en charger. Elle entraine ensuite Shane dans une salle d’attente où une bonne douzaine de personnes attendent leur tour. Shane semble soudain inquiet à l’idée qu’ils vont devoir s’occuper de tous ces patients en une journée. Il est catastrophé lorsqu’April lui apprend que ces personnes vont devoir être soignées durant la matinée. 

    Cristina et ses internes s’occupent maintenant d’une autre patiente, Mme Crossley, qui doit être opérée le jour même pour recevoir un pacemaker. S’il n’y a pas de complications, elle pourra rentrer chez elle dans le courant de l’après-midi. Mr Crossley demande à son épouse ce que les chirurgiens ont dit. Après lui avoir répondu, la patiente explique à ses médecins que son mari est sourd d’une oreille. Cristina lui annonce qu’on va bientôt la préparer pour l’intervention, laquelle sera plutôt simple. Mr Crossley, qui n’a pas bien compris ce que sa femme lui a dit, exprime son mécontentement d’une voix forte. Il n’avait pas prévu de passer la nuit à l’hôpital. Sans se démonter, Mme Crossley répond que personne ne dit le contraire. Une fois hors de la chambre de la patiente, Stephanie informe Cristina qu’elle a pris la liberté de réserver le bloc n°3 pour elle, son préféré. Leah contre-attaque aussitôt, en annonçant qu’elle a envoyé un email à Cristina qui reprend toutes les informations concernant Mme Crossley. Cristina sourit. Elle se tourne vers ses internes et les dévisage pendant quelques secondes avant de demander à Leah de se charger des soins post-op de ses patients. Quant à Stephanie, elle va l’assister sur l’intervention de Mme Crossley. Stephanie n’a pas le triomphe modeste. Elle exécute une petite danse devant une Leah désappointée.

    Heather observe rêveusement l’animation qui règne aux urgences lorsque Meredith s’en prend vivement à elle, refusant d’écouter ses explications et lui demandant de se mettre immédiatement au travail. Deux hommes font irruption dans la salle en réclamant de l’aide. Heather va à leur rencontre et leur demande de se calmer. Un des deux hommes déclare qu’ils viennent de tuer Bigfoot. L’autre explique qu’ils étaient en train de chasser des oies lorsqu’ils ont entendu un cri. Il n’avait vu personne. Tout est allé si vite. Et puis ce monstre est apparu. Alors il a tiré une deuxième fois, un coup de semonce en fait. Ensuite, ils sont remontés en voiture pour rentrer en ville quand cette chose à sauté sur la route. Il a essayé de l’éviter mais il n’y est pas arrivé et l’a renversé. Tout en racontant leur histoire, les deux hommes ressortent de l’hôpital, suivis d’une escouade de médecins qu’ils conduisent jusqu’à une camionnette. Richard leur demande où est Bigfoot maintenant. A ce moment là, l’intéressé, qui était allongé dans la remorque de la camionnette, se relève en poussant un cri. Les médecins reculent d’un pas en voyant cette forme humaine recouverte de branchages.

    Au même moment, Jo procède à l’accouchement d’une très jeune fille. Une infirmière lui annonce que l’échographie a révélé que le bébé présentait une H.D.C. Comme Jo ne sait pas ce que c’est, l’infirmière précise qu’il s’agit d’une hernie diaphragmatique congénitale. Il se peut que l’enfant ne puisse pas respirer une fois qu’il sera né. Jo ne comprend pas pourquoi l’infirmière n’a pas encore fait prévenir Karev. L’infirmière rétorque que c’est lui qui a demandé que Jo s’en occupe, puisqu’il est toujours au bloc. L’interne commence à paniquer, d’autant plus lorsqu’elle apprend que la mère du bébé n’a que 15 ans. Elle ordonne qu’on bipe Alex à nouveau. L’adolescente, Kimmy, hurle de douleur. Sa mère reproche à Jo de ne rien faire pour soulager son bébé. Kimmy panique. Elle ne pense pas être capable d’aller au bout de son accouchement. Un infirmier l’encourage. L’enfant nait enfin et on le remet à Jo qui se montre fort impressionnée. Ce bébé est si petit. Paniquée, elle demande aux infirmières ce qu’il faut faire. L’une d’entre elle lui fait remarquer que c’est elle, la chirurgienne, et que donc, c’est à elle de leur dire ce qu’il y a à faire pour sauver cet enfant. Après quelques secondes, Jo reprend ses esprits et demande qu’on lui donne de quoi intuber le bébé. Pendant ce temps là, la mère de Kimmy réconforte sa fille avant de demander avec beaucoup de sécheresse à l’équipe médicale si quelqu’un va enfin se décider à tenir son bébé au courant de ce qui se passe. Personne ne lui répond, trop occupés qu’ils sont tous à permettre au nouveau-né de respirer. Guidée par l’infirmière en chef, Jo arrive à intuber le bébé et lui place ensuite un cathéter ombilical. Elle insiste cependant pour qu’on bipe à nouveau Alex.

    Bigfoot est dans une salle d’examen. L’homme qui lui a tiré dessus tente de se justifier auprès des médecins. Quelle idée de porter un tel accoutrement ! Pas étonnant que Bigfoot se fasse tirer dessus ! Meredith remarque une fois encore qu’Heather est pensive et lui demande de donner un coup de main pour découper les branchages qui recouvrent la victime. Celle-ci pousse un cri, ce qui fait penser à Meredith que l’interne l’a blessée avec des ciseaux. En fait, si Bigfoot a crié, c’est parce qu’il ne veut pas qu’on découpe sa tenue de camouflage. L’homme qui l’a agressé lui fait remarquer que ça s’utilise en temps de guerre, pas pour aller à la chasse. Ce n’est pas pour rien qu’eux, ils portent des tenues oranges. Les médecins arrivent enfin à ouvrir la tenue de camouflage et à accéder au torse de Bigfoot. Bailey ne comprend pas quel plaisir on peut trouver à chasser. Pour se détendre, elle préfère collectionner les timbres ou faire du crochet, enfin toute chose qui n’implique pas l’usage des armes. Elle remarque une plaie purulente au bas du ventre de la victime et demande à Heather de faire sortir les chasseurs de la salle. Jackson arrive pour informer Callie que le plus long nerf de cadavre dont ils peuvent disposer mesure sept centimètres. Ce n’est pas suffisant, selon Callie. il faut encore chercher. Jackson repart aussitôt. Heather revient et Meredith lui demande de prendre son téléphone portable qui est dans la poche de son pantalon. Dans la liste des contacts, Heather trouvera les numéros de téléphone des sœurs de Derek, Nancy, Amy, Liz et Kate. Il faut les appeler pour savoir laquelle est prête à donner un nerf à son frère. Callie rappelle à Meredith que Derek a été très clair à ce sujet. Il ne veut recevoir qu’un nerf de cadavre. Meredith confirme cependant sa mission à Heather qui aurait nettement préféré participer au sauvetage de Bigfoot.

    Alex est enfin disponible et Jo lui donne tous les renseignements nécessaires sur le bébé de Kimmy. Alex lui explique en quelques mots ce qu’ils vont faire pour le sauver.

    April retire une masse d’un patient tout en expliquant à Shane la nécessité d’avoir des bords nets pour pouvoir envoyer la masse en pathologie. Les commentaires de Shane, qui se limitent d’ailleurs à des onomatopées, inquiètent le patient. April se penche sur ce dernier pour le rassurer. Elle sait à quel point il est effrayé par ce qui se passe mais il doit savoir qu’il est entre de bonnes mains. Ensuite, elle fait sortir Shane de la salle pour le sermonner. Il avoue qu’il a trouvé ça dégoutant. La masse qu’elle a retirée du patient lui a fait penser à un mouchoir sale. April lui rappelle que cette masse est attachée à une personne, une personne qui a peur. En tant que médecin, il doit reconnaitre cette peur et l’apaiser. Elle lui conseille de regarder les patients dans les yeux et de leur parler comme s’il était soucieux de ce qui leur arrive. Et si c’était lui qui était sur la table et qu’elle lui retirait ce mouchoir sale de sa chair? Elle suppose que Shane estime que ce genre d’intervention est indigne de lui. Elle sait aussi que les internes la traitent de nulle. Mais ça ne veut pas dire que Shane ne doit pas respecter les patients et leur accorder de l’attention, même s’il se sent merdique en les soignant. Shane n’ose pas broncher, ce qui énerve encore plus April. Elle rentre dans la salle parce que son patient l’appelle.

    En sortant de la chambre de Mme Crossley, Stephanie croise Shane et lui annonce qu’elle est une rock star. Elle vient juste de prescrire toute seule les soins post opératoires après la pose d’un pacemaker, ce qui prouve la confiance que lui témoigne Cristina. Shane, quant à lui, essaie de se faire valoir en exhibant le pot dans lequel April a placé la masse qu’elle vient de retirer et qui doit être examinée. Stephanie trouve ça dégoutant. Elle demande à son camarade s’il sait où se trouve Leah. Elle se met à courir lorsque le jeune homme lui apprend que Leah s’occupe d’une urgence en néonat.

    Stephanie trouve Cristina et Leah en train d’examiner le petit Rhys, qui fait une tamponnade. Noah est dans tous ses états. Il ne comprend pas ce qui se passe. Son fils allait bien et subitement, il a fait un malaise. Cristina annonce qu’il faut l’emmener en salle d’opération. Lorsque Stephanie lui propose son aide, Cristina lui demande de s’occuper de ses autres patients et de prévenir le bloc de leur arrivée. Leah jubile. Cette fois, c’est elle qui va opérer.

    Meredith et Richard opèrent Bigfoot dont le colon a été perforé par une balle. Il va falloir en enlever un morceau. Heather entre dans la salle pour informer Meredith qu’elle a laissé des messages à Kathleen et Amelia. Nancy lui a raccroché au nez deux fois de suite, ce qui veut sans doute dire qu’elle refuse d’aider Derek. Mais Heather a pu parler à Lizzie qui, en plus d’être susceptible d’accepter, a demandé la taille des vêtements de Zola. Heather a répondu, sans en être certaine, que la petite faisait un petit deux ans. Derek entre dans la salle à son tour pour faire part à sa femme du coup de téléphonique qu’il vient de recevoir de sa sœur. Il a eu l’impression qu’elle allait lui donner un nerf. Il pensait avoir été clair pourtant. Il ne veut pas qu’un membre de sa famille soit impliqué dans son intervention. Callie intervient pour lui rappeler qu’il vaut mieux recevoir un nerf d’un être vivant que d’un cadavre. C’est surtout plus facile à trouver. Derek se montre catégorique. Il s’agit de sa main, de ses sœurs et donc de sa décision. Meredith tente de le convaincre. Plus ils attendront pour trouver un nerf, moins de chances il aura de guérir. Bailey ne comprend pas pourquoi Derek fait tant de manières, mais il est vrai qu’elle n’a pas de sœurs. Rien n’y fait. Derek se montre inflexible. Il veut savoir qui Meredith a chargé de contacter ses sœurs. Le regard de sa femme lui indique qu’il s’agit de Heather. Il se tourne vers celle-ci et lui intime l’ordre de rappeler immédiatement ses sœurs pour tout annuler. Il jette un regard noir à son épouse avant de sortir de la salle. Il a à peine passé la porte que Meredith recommande à l’interne de ne rien annuler du tout.  

    Alex et Jo opèrent le bébé de Kimmy. Alex félicite l’interne pour la façon dont elle a isolé la jugulaire et la carotide de l’enfant sans toucher le nerf vagal. A ce moment là, l’alarme du moniteur retentit. Le bébé fait un arrêt cardiaque. Le chirurgien explique à son assistante que, pour le réanimer, elle va devoir pratiquer une réanimation cardiaque pulmonaire tandis que lui se chargera de placer le bébé sous assistance respiratoire. Vingt minutes plus tard, ils n’ont pas encore réussi à stabiliser l’enfant. Arizona, qui a entendu parler de ce qui est arrivé, vient proposer son aide à Alex. Il n’en a pas besoin. Il ne lui fait plus que quelques secondes pour faire fonctionner le pontage. Effectivement, l’alarme se tait. Arizona a l’impression que c’était hier qu’elle a appris à Alex comment pratiquer ce genre d’intervention. Elle suggère à Jo de prendre des notes. Alex fait partie des bons. Une fois qu’Arizona est partie, Alex informe Jo qu’à partir de maintenant, le bébé va devoir rester sous surveillance 24 heures sur 24. La journée va être longue et la nuit plus encore. Il suggère à la jeune femme, qu’il appelle à nouveau Princesse, d’en profiter pour faire une sieste. Agacée autant qu’intriguée, Jo lui demande pourquoi il l’affuble de ce surnom. Il répond par une question. Est-ce qu’elle s’est déjà vue ?

    Shane examine le dos d’une vieille dame. Tout à coup, il pousse un cri d’effroi en soulevant le drap qui recouvrait les fesses de la patiente. Celle-ci s’inquiète. Shane parvient à garder son sang-froid et la rassure à peu près dans les mêmes termes qu’April a employés quelques heures plus tôt. La patiente ne doit pas avoir peur, elle a juste une grosseur sur les fesses. Mais le dégoût qu’il éprouve l’oblige à quitter la salle. Il s’adresse à April pour savoir ce qu’il faut faire afin que le labo examine au plus vite un spécimen. Ses grimaces intriguent April. Il lui confie que la patiente a sur les fesses la croute la plus dégoutante qu’il ait jamais vue. April pense qu’il joue les délicats mais elle sort de la salle d’examen à peine après y être entrée. Elle semble lutter contre la nausée tandis qu’elle confirme que ce cas doit être examiné en urgence. Elle prend la fuite, laissant Shane se débrouiller avec sa patiente.

    Jo, Stephanie et Heather se sont retrouvées dans une cour, juste à coté des cuisines. Stephanie se plaint de Leah, qu’elle compare à un requin et elle s’étonne que Cristina ne s’en rende pas compte. Jo qui lève son visage vers le ciel, implore le soleil de lui donner un peu de vitamine D. Heather, quant à elle, est perturbée par l’odeur des cakes au crabe. Non, il s’agit plutôt de pain de viande. Elle aime ça autant qu’elle déteste. Shane rejoint les filles. Il a l’impression d’être à Las Vegas où l’on confond le jour et la nuit. Le jeune homme est heureux de se retrouver à la lumière après avoir passé une demi-heure à regarder le trou noir de l’infection. Il aurait aimé que ses camarades puissent voir, elles aussi, cette chose qui grossit sur le derrière de sa patiente. C’est tellement écœurant. Cela ne fait pas peur à Jo. Les trucs dégueu, ça la connait. Elle ne comprend d’ailleurs pas pourquoi Alex passe son temps à la traiter de princesse. Ce n’est pas comme si elle était précieuse. Le petit sourire de ses amis lui fait comprendre qu’elle en donne toutefois l’impression. Pour prouver qu’ils ont tort, elle crache par terre. Stephanie trouve qu’elle reste précieuse malgré tout. La sonnerie du téléphone portable de Meredith, que Heather a pris avec elle, retentit. Shane s’empare de l’appareil. Heather lui demande de le laisser sonner. Elle n’a plus la force de faire face à une autre des sœurs enragées de Shepherd. Shane lui indique que le téléphone mentionne qu’il s’agit d’un appel d’urgence concernant Bigfoot. Heather part en courant.

    Elle arrive dans la chambre du patient, tout heureuse à l’idée qu’elle va enfin pouvoir pratiquer son métier. Mais elle déchante lorsque Callie lui explique qu’elle voulait seulement joindre Meredith. Elle avait oublié que celle-ci avait confié son téléphone à l’interne. Celle-ci propose tout de même ses services, puisqu’elle est là, mais malheureusement pour elle, le téléphone portable de Meredith se remet à sonner. C’est Lizzie Shepherd. Après quelques secondes de conversation, Heather raccroche. Elle informe Meredith que Lizzie trouve que Zola est la petite fille la plus mignonne du monde. Elle aimerait aussi savoir s’ils ont l’intention de lui rendre visite à Noël, parce qu’il y aura sûrement de la neige. Peu concernée par ces projets familiaux, Callie aimerait savoir si Lizzie est d’accord pour donner un de ses nerfs à Derek. Heather n’en sait rien. Lizzie doit la rappeler pour le lui confirmer. Le téléphone sonne à nouveau. C’est justement Lizzie et elle semble hésiter pour le nerf, ce que Heather prétend comprendre. C’est effectivement beaucoup lui demander. Au même moment, le téléphone personnel de Heather sonne. C’est Kathleen Shepherd qui l’appelle. Heather se partage entre les deux sœurs, annonçant à Lizzie qu’elle ne sait pas si Kate a déjà réservé son vol pour Seattle. Heather, qui a déjà du mal de s’en sortir, doit prendre un deuxième appel sur le téléphone de Meredith. C’est le gynécologue de cette dernière qui veut confirmer le rendez-vous pour l’échographie. Evitant de croiser le regard intrigué de Callie, Meredith exige de Heather qu’elle raccroche immédiatement. Heather met fin à toutes les conversations téléphoniques.

    Stephanie arrive dans l’unité néonat où Noah et Laura attendent que Rhys revienne de la salle d’opération. Noah a préféré rester auprès de son amie plutôt que dans la salle d’attente. C’est là qu’on lui a appris que sa femme était décédée. Ce n’est donc pas l’endroit qu’il préfère. On lui a promis de l’informer dès que l’intervention serait terminée. En attendant, il regarde Laura jouer au solitaire sur son téléphone. Alors qu’ils échangent quelques plaisanteries, le téléphone sonne. Une infirmière prévient Stephanie qu’il s’agit du centre des greffes qui veut parler avec Cristina. Pendant que l’interne prend la communication, Laura ne cache pas à Noah qu’elle espère qu’on va lui annoncer qu’il y a un cœur pour sa fille. Noah tempère un peu son enthousiasme. Il s’agit peut-être aussi d’un appel sans importance. Il ne veut pas que son amie s’emballe trop, qu’elle laisse ses émotions prendre le dessus. Il finit par lui dire cependant, qu’il est possible que le centre ait trouvé un cœur pour Samantha, ce qui signifierait que la petite pourrait d’ici la fin de la journée avoir enfin la chance de vivre une vie normale. Et quand son fils sortira du bloc, tout ira bien  pour eux. Leurs enfants seront comme tous les autres. Quant à eux, ils resteront des amis qui s’épaulent. Noah ne peut pas imaginer traverser tout ce qui l’attend encore sans le soutien de Laura. En fait, il ne peut plus imaginer sa vie sans elle. Stephanie raccroche et part en courant. Laura la rappelle pour savoir s’il y a un cœur de disponible. Stephanie élude la question, en annonçant qu’elle doit aller chercher Cristina.

    Stephanie entre dans la salle au moment où Cristina tente de réanimer le petit Rhys. Elle lui annonce que le centre des greffes leur propose un cœur. Ils disposent d’une heure pour donner leur réponse. Cristina lui demande de rappeler le centre. L’interne compose le numéro et place le téléphone sur l’oreille de la chirurgienne.

    C’est avec le pas lourd et la mine sombre que Stephanie revient auprès de Laura et de Noah. En la voyant arriver, les deux parents se lèvent en se prenant la main. Laura ne perd pas un instant pour interroger l’interne. Est-ce que Samantha va recevoir un cœur ? Embarrassée, Stephanie demande à parler à Noah en privé. Il s’inquiète alors pour son fils. Elle lui avoue que Rhys est toujours en salle d’opération, il traverse une phase critique. Comme elle insiste à nouveau pour lui parler en privé, Noah refuse. Il veut que Laura soir là. Stephanie se résout donc à lui révéler que l’état de Rhys a empiré de telle façon qu’il est devenu prioritaire pour une greffe. Un cœur est disponible et une équipe est en train de le recueillir. Si ce cœur est en bon état, il sera pour Rhys. Anéantie, Laura lâche instantanément la main de Noah.

    Leah rejoint Stephanie et n’hésite pas à se montrer quelque peu menaçante, en lui conseillant de ne pas chercher à s’incruster dans l’équipe qui se chargera de la greffe du cœur. Cette intervention est la sienne. Stephanie ne voit pas la nécessité de se montrer aussi compétitive. Leah le prend de haut. Stephanie aurait-elle peur que Cristina commence à l’apprécier ? Cristina arrive justement pour avoir des nouvelles du cœur. Stephanie lui annonce qu’il sera là d’ici une demi-heure. Cristina remarque que la jeune femme n’a pas l’air dans son assiette. Elle lui en demande la raison. Stephanie lui explique qu’elle a été bouleversée de devoir annoncer à Noah, devant Laura, que son fils allait recevoir un cœur. Elle a eu l’impression de voler le cœur de Samantha. Cristina lui rappelle que la décision ne dépend pas d’elle, mais d’une règle établie par le centre des greffes. Pour lui remonter le moral, elle l’invite à participer à la transplantation. Si Stephanie est abasourdie, Leah est écœurée. Elle accuse sa camarade d’avoir joué la carte de la sensibilité pour prendre sa place.

    Alex et Jo informent Kimmy et sa mère que le bébé a besoin d’une machine pour respirer, du moins pour le moment. Cela permet également au cœur de l’enfant de se reposer. Kimmy veut savoir combien de temps son fils va devoir rester à l’hôpital parce qu’une de ses amies a organisé une fête en son honneur quelques jours plus tard et elle est censée y aller avec son enfant. Jo répond que ce dernier va rester à l’hôpital bien plus longtemps. La grand-mère veut des précisions. Plus longtemps, ça veut dire des semaines ou des mois ? A ce stade, les médecins n’en savent rien. Kimmy est embêtée. Ça veut dire qu’elle va devoir contacter sa copine, car celle-ci a acheté des gâteaux et d’autres choses à manger. L’adolescente demande d’un ton autoritaire que sa mère lui donne son téléphone. Sa mère s’exécute sans broncher. Jo propose à l’adolescente d’aller voir son fils. Kimmy refuse catégoriquement, tout en fouillant le sac de sa mère. Jo insiste. Kimmy ne doit pas avoir peur de faire du mal à son bébé. Toutes les précautions seront prises. Kimmy la regarde froidement pour lui dire qu’elle ne voit pas l’utilité de rendre visite au bébé qui, de toute façon, ignore qui elle est. Elle se tourne vers sa mère pour lui faire part de son envie de retourner dans sa chambre pour se reposer. Elle obtient aussitôt satisfaction.  

    April est dépitée. Comme elle et Shane n’ont pas réussi à voir tous leurs patients en un jour, cela veut dire qu’ils devront encore soigner des grosseurs et des masses le lendemain. Elle a un bon conseil pour l’interne. S’il veut éviter de devoir faire ce genre de corvées plus tard, il doit tout faire pour réussir ses examens, en fin de résidence, sinon il sera coincé. Comme le jeune homme lui propose son aide pour le lendemain, elle croit qu’il se moque d’elle. Elle lui suggère de rentrer chez lui. La journée a été longue et éprouvante.

    Heather a posé devant elle son téléphone et celui de Meredith. Celle-ci arrive et l’interne lui présente aussitôt des félicitations enthousiastes. Meredith la somme de se taire, tout en regardant autour d’elle pour vérifier que personne ne l’a entendue. Elle lui demande ensuite si le gynécologue a rappelé. Heather répond par l’affirmative. Le rendez-vous pour l’échographie de huit semaines est confirmé. Meredith comprend que cela signifie que l’interne est au courant de sa grossesse. Elle lui ordonne de garder le secret le plus absolu. Heather devra faire comme si elle ne savait rien. Meredith lui permet toutefois de faire un dernier commentaire. Heather se risque à un second "félicitations" bien plus timide que le premier, ce qui lui vaut quand même un regard noir de la part de la titulaire.

    Cristina procède à la transplantation du cœur de Rhys, avec l’aide de Stephanie. Leah, désespérée, et Shane les observent depuis la galerie. Shane envie leur camarade. Il a hâte de pouvoir participer à une intervention du même genre. Leah enrage. Ça devrait être elle en bas. Shane ne relève pas, trop occupé à admirer le travail de Cristina qu’il trouve incroyable. Owen, qui vient d’entrer dans la galerie, lui donne raison.

    Alex et Jo veillent sur le bébé de Kimmy. Jo fait part à Alex de son dégoût face à la réaction de l’adolescente. Comment peut-on accorder plus d’importance à une soirée pizza qu’à un bébé ? Alex n’est pas si étonné. Kimmy n’a que 15 ans. Il estime que Jo ne devrait pas être si prompte à la juger. Après tout, ils ne connaissent pas son histoire. Tout le monde ne vit pas dans un monde parfait comme celui de l’interne. Jo est amusée. Elle n’a jamais prétendu vivre dans un monde parfait. Pour Alex, cela semble évident. Elle a fait ses études à Princeton et Harvard, des facultés de l’Ivy League. Tout le monde n’a pas cette chance, pas plus que de conduire des voitures luxueuses ou d’avoir un père fortuné. Certains ont dû surmonter plus de choses que d’autres. Selon lui, Jo n’est pas en position de juger Kimmy. Comme il l’appelle une fois encore princesse, l’interne se moque de lui. Est-ce qu’il sait qu’elle se mouche dans des billets de 100$ et que pour son premier anniversaire, elle a eu un gâteau de caviar? Dans une des pièces de sa maison qui est scandaleusement énorme, elle a mis du vison plutôt que du papier-peint. Alex ne sait pas trop si elle plaisante ou si elle est sérieuse. Lorsqu’elle lui demande de deviner le nombre de cheminées qu’il y a chez elle, il répond quatre. Non, en réalité, il y en a vingt-sept, ou plutôt vingt-huit avec celle du majordome. Mais bon, lui, ce n’est que du petit personnel. Alex sourit. Ceci explique beaucoup de choses. Jo pouffe.

    L’opération de Rhys est terminée. Cristina informe Noah que les 24 prochaines heures seront critiques mais pour le moment, Rhys est la figure emblématique de la greffe. Cristina s’en va après avoir donné quelques recommandations à Stephanie. Noah rejoint Laura qui est au chevet de sa fille. Elle lui fait part de sa déception. Cela fait des mois qu’elle attend un cœur pour son bébé mourant. Si elle passe des heures à jouer au solitaire sur son téléphone, c’est parce qu’elle ne supporte pas de regarder mourir son enfant. Ce cœur qu’on a donné à Rhys, il était à Samantha. Laura voudrait pouvoir être heureuse pour Noah et son fils mais, pour le moment, elle n’y arrive pas.

    Jo s’accorde une pause. Elle passe dans le couloir avec une tasse de café que lui pique Heather. Celle-ci se plaint de la fatigue. Elle pourrait dormir debout. Elle l’a déjà fait, à la fac, dans la chambre d’un de ses camarades et quand elle s’est réveillée, ils étaient en train de faire l’amour. Jo est un peu choquée. Heather ne voit pas pourquoi. Le gars était plutôt sexy. L’anecdote amuse Leah. Stephanie rejoint ses camarades. Elle aimerait savoir où Jo a trouvé son café, car le distributeur est fermé. Jo avoue qu’elle a piqué le sien à une infirmière qui regardait ailleurs. Leah persifle que Stephanie est aussi une voleuse. Mais elle, elle vole des cœurs de bébé. Shane se joint au groupe et s’étonne de voir Jo qu’il pensait avec Karev, en train de veiller sur un bébé. Jo explique que comme elle tombait sans cesse endormie, Alex lui a conseillé d’aller faire un tour pour se réveiller. Shane fait remarquer à ses amies à quel point ce qu’ils sont en train de vivre est étonnant. A l’heure qu’il est, tous les titulaires dorment et eux, ils ont la responsabilité du service. Ils sauvent des vies. Heather ramène les choses à leur triste dimension. Elle, elle ne fait que passer des coups de téléphone. Qui sauvent des vies, selon Shane. Leah se moque de lui qui a passé la journée à enlever des verrues. Ce qui sauve des vies, insiste-t-il. Comme elle revient sur le fait que Stephanie lui a volé son intervention, Shane lui suggère d’arrêter de se plaindre. Ils sont chirurgiens, plus des étudiants en médecine. Leur conversation est interrompue par un cri. Ils se retournent et découvrent Mr Crossley qui appelle à l’aide. L’homme tient sa femme en l’air par les chevilles. Les internes se précipitent, le conjurant de déposer son épouse par terre. Il refuse. S’il le fait, elle va encore s’évanouir. Comme les internes insistent, Mme Crossley demande à son mari de leur obéir, pour qu’ils voient ce qui se passe. Mr Crossley dépose sa femme sur le sol et elle s’évanouit aussitôt. Jo constate qu’il n’y a plus de pouls. Shane se précipite pour prendre un chariot de réanimation mais tout rentre dans l’ordre lorsque Mr Crossley pend à nouveau sa femme dans les airs. Il hurle qu’on fasse venir un vrai médecin.

    Après avoir examiné Mme Crossley, Cristina résume la situation. La patiente est rentrée chez elle. Elle se sentait bien mais elle s’est évanouie après avoir eu une quinte de toux. En voulant l’empêcher de tomber par terre, son époux l’a prise par les chevilles. Elle a alors repris conscience. En regardant les radios, Cristina constate que la quinte de toux a sans doute déplacé la sonde ventriculaire du pacemaker, ce qui a déréglé celui-ci. Il faut juste remettre la sonde en place. Les bipeurs des internes sonnent tous en même temps.

    C’est Callie et Jackson qui les ont convoqués afin de choisir celui qui va participer à l’intervention la plus géniale et la plus innovante de leur vie. Epuisée, Heather ne peut réprimer un bâillement. Les chirurgiens la menacent de l’exclure. Si elle n’est pas capable de survivre à une nuit de garde, elle ne sera pas capable de mener à bien cette intervention. La remarque s’applique d’ailleurs à tous les autres aussi. Tous les internes se redressent sur leur chaise. Callie leur annonce qu’ils vont avoir la chance d’examiner leur patient avant de participer à un test destiné à évaluer leurs compétences. Jackson fait entrer le patient qui n’est autre que Derek. Callie et Jackson précisent qu’ils ont besoin d’une personne de confiance pour les aider à transplanter un nerf dans la main de Derek, mais le problème, c’est que pour le moment, ils n’ont confiance en aucun d’entre eux. C’est Jo qui, la première, est invitée à examiner la main de Derek. Elle l’a à peine touchée que Derek grimace. Jo est éliminée. C’est ensuite au tour de Stephanie qui ; après avoir jeté un vague coup d’œil à la main du neurochirurgien, demande à Callie si une réparation des ruptures distales et proximales a été faite lors de la première intervention. Callie réplique que cela se voit aux cicatrices. Stephanie est hors jeu aussi. Shane est le troisième à être appelé. Il commence par se présenter à Derek qui lui rappelle qu’il sait déjà qui il est. Shane demande ensuite au chirurgien s’il a mal lorsqu’il prend quelque chose en main ou qu’il met sa paume vers le haut. Derek confirme, précisant même qu’il a plus mal qu’avant. Shane prend la main de Derek dans la sienne et la ferme, tout en l’observant attentivement. La douleur fait grimacer Derek. Shane lui dit qu’il comprend à quel point cela doit être effrayant pour lui. En tout cas, lui, il aurait peur. Mais les Dr Torres et Avery sont très talentueux. Ils vont bien prendre soin de lui. Derek semble touché. Callie annonce qu’ils ont trouvé leur interne. Ce sera Shane parce qu’il est le seul à avoir traité Derek comme un patient. Comme Shane la remercie chaleureusement, elle lui suggère d’attendre encore pour ça. Sa tâche ne sera pas facile car Derek peut se montrer ronchon. Elle congédie ensuite les internes.

    Dans le couloir, Leah rejoint Stephanie pour lui dire qu’elle compte bien participer à l’intervention de Mme Crossley. Il n’en est pas question pour Stephanie qui compte bien être la première sur ce cas là aussi. Les deux internes se mettent à courir dans le couloir. Elles croisent Richard qui les gronde. Obligées de ralentir le pas, elles fulminent. Leah pousse sa collègue sur un infirmier et en profite pour monter dans l’ascenseur au moment où les portes se referment. Stephanie décide de prendre les escaliers. Les deux femmes se retrouvent dans la chambre de Mme Crossley et commencent à se chamailler pour savoir qui va préparer la patiente pour son opération. Leah s’apprête à pousser la civière hors de la chambre lorsque Stephanie lui fait remarquer qu’elle a injecté de l’oxygène par intraveineuse. Cela peut déclencher une embolie gazeuse qui, si elle arrive au cœur, sera fatale. La patiente panique bien évidemment. Cristina entre à ce moment là et comprend qu’il se passe quelque chose d’anormal. Mme Crossley crie que les internes essaient de la tuer. Cristina prend les choses en main, sous les regards coupables de ses internes.

    Jo rencontre Kimmy et sa mère qui attendent un ascenseur. Pensant qu’elles veulent rendre visite au bébé, elle leur signale qu’elles se sont trompées d’ascenseur. Comme elle se propose de les guider jusqu’à l’unité néonatale, elle se fait rabrouer sèchement par la mère. Réalisant que Kimmy est habillée normalement, Jo en déduit qu’elle a obtenu l’autorisation de rentrer chez elle et lui demande quand elle a l’intention de revenir. La mère de Kimmy enjoint sa fille de ne pas lui répondre. Mais l’adolescente finit par avouer qu’elle ne reviendra pas. Il faut quelques secondes pour que Jo comprenne que Kimmy est en train de lui dire qu’elle abandonne son fils. Cela la met en rage. Elle tente de faire comprendre à l’adolescente et à sa mère qu’elles ont des responsabilités envers ce bébé qui n’a qu’un jour. Mais l’argument n’émeut ni l’une ni l’autre, et surtout pas Kimmy qui ne veut pas d’un enfant complètement foutu. Elle entre dans l’ascenseur. Sa mère veut la suivre mais Jo s’interpose. Les deux femmes en viennent aux mains, Jo hurlant qu’elles ne peuvent pas abandonner l’enfant. C’est Alex qui les sépare. Il ordonne à Jo de laisser partir Kimmy et sa mère. Les portes de l’ascenseur se referment sur ces dernières. Jo se dégage de l’étreinte d’Alex et s’en va.

    Il la suit jusque dans la cour, près des cuisines. Il se demande ce qu’elle vient faire là. Normalement, les internes trainent dans les sous-sols. En plus, cet endroit pue le poisson. Trop énervée, elle ne lui répond pas. Il décide donc de crever l’abcès. Il ne sait pas ce qui est à l’origine de la scène avec la mère de Kimmy mais quoi que ce soit, Jo ne peut pas agresser les patients. Elle lui crie que Kimmy a abandonné son enfant. Il lui conseille alors de laisser la police se charger de ça. Ce n’est pas son métier de faire respecter la loi. Comme il l’appelle encore princesse, elle lui hurle de cesser, avant de lui expliquer plus posément qu’elle avait deux semaines quand sa mère l’a abandonnée dans une caserne de pompiers. Elle a été placée dans de nombreuses familles d’accueil jusqu’à l’âge de 16 ans. C’est à cette époque qu’elle a décidé de prendre sa vie en main. Elle a commencé à vivre dans une voiture qu’elle garait derrière le gymnase de son lycée. Elle s’y faufilait avant le début des cours pour y prendre une douche. Son professeur d’éducation ménagère, Mme Schmidt, la laissait y faire ses lessives. Oui, elle est allée dans de bonnes écoles mais pas parce qu’elle était riche, mais parce qu’elle a beaucoup travaillé pour ça. Quand elle a traversé la scène pour recevoir son diplôme, personne n’était pas là pour l’encourager, si ce n’est Mme Schmidt. C’est elle qui lui a offert sa montre, lorsqu’elle a décroché un travail dans la compagnie de son fils. Un peu gêné, Alex vient s’asseoir à côté d’elle. Il ne trouve rien d’autre à lui dire que sa montre est belle. Elle le remercie.  

    Face à Cristina, Leah nie être la seule responsable de ce qui est arrivé à Mme Crossley. Stephanie proteste. Elle n’y est pour rien. Cristina fait remarquer à Leah qu’elle a failli tuer la patiente. Elle comprend que l’on ait un certain esprit de compétition et de la motivation mais il faut aussi savoir travailler ensemble. C’est urgent dans leur cas. En attendant, elle a décidé de les exclure de son service. Owen surgit et leur inflige une punition supplémentaire. Elles sont bannies des salles d’opération jusqu’à nouvel ordre. Cristina le remercie. Stephanie est abattue tandis que Leah semble outrée. D’ailleurs, elle s’en va lorsque sa camarade se tourne vers elle.

    Shane informe April que leur patiente a été examinée par un oncologiste, car la masse qu’ils ont retirée était une tumeur maligne. Sur la défensive, April lui demande ce qu’il fait là. Il lui rappelle qu’il lui a promis de l’aider à recevoir le reste des patients de la veille. Elle continue de se méfier. S’il est là, c’est parce qu’on lui a dit d’y être, car personne ne fait ce travail sans y être obligé. Il réplique qu’il est là parce qu’il l’a décidé. Il a toujours voulu être chirurgien. Aujourd’hui, Callie l’a choisi pour participer à l’intervention la plus géniale qu’il ait jamais vue. Et ça, c’est grâce à April. Grâce à elle, il a pu faire 27 interventions en solo et l’une d’elles a sauvé la vie d’une femme. Il est reconnaissant d’avoir ce travail et il est reconnaissant aussi à April. C’est pour cela qu’il veut l’aider. April est touchée. Mais elle ne le montre pas vraiment et annonce à Shane qu’il va devoir s’occuper d’un écologiste dégoutant qui sent mauvais.

    Stephanie est venue dans l’unité néonatale pour faire ses adieux à Laura mais celle-ci l’interrompt pour rejoindre Noah qui est au chevet de son fils. Noah lui confie qu’il est inquiet parce que les médecins lui ont dit qu’il y avait toujours le risque d’un rejet. Laura pose sa main sur celle de son amie en souriant. Elle est sûre que Rhys ne rejettera pas son nouveau cœur.

    Derek, qui discute avec Meredith, interpelle Heather alors qu’elle passe devant eux. Il lui demande si elle a, oui ou non, mis fin à ses contacts avec ses sœurs. Meredith prie son mari de ne pas mêler Heather à leurs affaires. Il lui fait remarquer que c’est elle qui a commencé. Meredith réplique que ses sœurs ont envie de l’aider. Elle se tourne vers l’interne pour avoir son approbation. Heather n’ose pas la contredire. Derek s’énerve un peu. Bien sûr que ses sœurs veulent l’aider ! Il les a pratiquement élevées. Mais si elles découvrent qu’il a besoin d’aide… Derek n’en dit pas plus et demande à Heather quelles sœurs elle a contactées, afin qu’il puisse les rappeler et mettre fin à cette histoire. Meredith conjure l’interne de se taire. Derek reproche à sa femme d’empêcher Heather de lui répondre. Cela suffit à faire craquer l’interne qui s’emporte à son tour. Elle estime que Derek gâche ses chances en préférant utiliser un nerf de cadavre plutôt qu’un nerf vivant. Tout le monde, même elle, une interne, sait que c’est mieux. Elle s’en prend ensuite à Meredith qu’elle accuse de l’’avoir mise dans une situation bizarre. En lui demandant de téléphoner aux sœurs Shepherd, c’est comme si Meredith l’avait jetée aux loups. Non pas qu’Heather les compare à des loups mais bon sang, elles sont à l’affut de sang ! Elle a dû subir colère parce qu’elles en veulent à Derek de ne pas les avoir contactées en personne. Elle a été obligée d’écouter les choses pas très sympas qu’elles ont dites sur lui. Maintenant, elle sait certaines choses sur lui, et sur Meredith aussi, des histoires sur eux qu’elle aurait préféré ne pas connaitre. Elle ne veut pas être au courant de leurs secrets ou de leurs disputes. Tout ça la met vraiment mal à l’aise. Une grande femme aux cheveux bruns s’avance vers elle et lui dit qu’elle suppose qu’elle a été impliquée dans le divorce difficile de ses parents. En découvrant la femme, Derek ferme les yeux en poussant un soupir excédé. Heather ne comprend pas comment l’inconnue peut être au courant de ce qu’elle a vécu dans son enfance. Après avoir dit qu’elle a de la chance, la femme se présente comme Lizzie, une des louves. Elle se tourne ensuite vers Meredith qu’elle salue froidement d’un "ça me fait plaisir de te voir", avant d’ajouter qu’elle espère voir des photos de Zola parce qu’elle n’a pas pris le vol de nuit uniquement pour que son frère puisse découper ses nerfs en viande pour hamburger. Elle regarde alors Derek qui l’observe avec un petit sourire où se mêlent de l’amusement et de la tendresse. Quant à Meredith, elle exhibe un grand sourire crispé.

    Les internes sont dans leur vestiaire. Ils sont éreintés et n’ont qu’une hâte, rentrer chez eux. Shane demande à Leah et Stephanie s’il est vrai qu’Owen les a mises en probation. Leah ne répond pas et essuie discrètement ses larmes. Stephanie se lève et pose une main sur l’épaule de sa camarade.

    Le groupe avance d’un pas lent et fatigué dans le couloir lorsqu’ils croisent les titulaires. Alex escorte une civière sur laquelle est allongé un patient auquel Cristina fait un massage cardiaque. Derrière eux, April et Jackson s’occupent d’une femme qui vomit dans un sac. Tout derrière, il y a Meredith et un vieil homme qui porte un masque à oxygène sur le visage. Les internes les regardent passer avec une certaine envie dans le regard. Jo a du mal à croire qu’un jour ces titulaires ont été comme eux.

     

    Voix off : Il ne doit pas y avoir des harpes qui jouent ni des oiseaux qui chantent ni des pétales de roses qui tombent du ciel. Et il y a sans doute des jours où la romance est morte. Mais si vous regardez autour de vous, les choses sont plutôt super. Alors arrêtez-vous une seconde. Appréciez la beauté. Ressentez la magie. Imprégnez-vous-en. Parce que ça ne durera pas toujours. La romance va s'estomper. Des choses vont arriver. Les gens vont changer. L'amour va mourir. Mais peut-être pas aujourd'hui.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :