• Episode 9.09 : Run Baby Run

    Photobucket

    Titre français : Y croire encore

    Scénariste : Debra Cahn

    Réalisateur : Rob Corn

    Diffusion Etats-Unis : 13 décembre 2012 sur ABC

    Diffusion France : 7 mai 2014 sur TF1

     

    Voix off : Le système surrénal réagit au stress en libérant des hormones qui nous rendent alertes et réactifs. Le problème, c’est que le système surrénal ne peut pas différencier un cas normal de nervosité d'un vrai désastre imminent.

     

    Bailey donne des consignes à April concernant ses patients. Elle s’énerve en constatant que la jeune femme compte sur Leah pour s’occuper de ces derniers. Elle ne comprend pas qu’April puisse confier une tâche aussi importante à une interne encore inexpérimentée. April prétend avoir pensé que Bailey profiterait mieux de sa lune de miel en sachant que ses patients étaient doublement surveillés. Pour Bailey, c’est tout le contraire. April tente de changer de sujet de conversation en questionnant Bailey sur l’endroit où elle va passer sa lune de miel. Mal lui en prend. Bailey ironise sur le fait qu’elle a vraiment envie de parler de ça avec April, parler de l’hôtel, de la vue, de ce qu’elle portera comme vêtements dans l’avion ou à la plage. Et pour le mariage, doit-elle faire ses ongles aujourd’hui, ou le lendemain, en se rendant à la cérémonie ? Elle ne s’arrête que lorsqu’April congédie Leah et lui promet d’être la seule à s’occuper des patients.

    Alex et Jo entrent dans la chambre d’un jeune patient, Lefkowitz. Alex explique à Jo que le garçonnet a une gastroparésie ce qui l’empêche de digérer la nourriture. Jusqu’à présent, la maladie se manifestait par des vomissements mais maintenant, elle a atteint un stade supérieur, puisque l’enfant ne peut plus manger. Il faut donc lui placer un neurostimulateur gastrique, lequel va booster l’estomac afin qu’il se rappelle comment faire passer la nourriture dans le corps. Cela permettra à Lefkowitz de manger à nouveau des hamburgers et des frites. Les parents sont ravis. Alex plaisante sur le fait que l’appareil va déclencher les alarmes dans les aéroports. Il annonce ensuite que Jo l’assistera durant l’opération. L’enfant va bénéficier des services d’une équipe hors pair.

    Les bras chargés de dossiers, Bailey rejoint Callie qui entonne la marche nuptiale, avec un petit sourire en coin. Exaspérée, Bailey tourne les talons. Callie arrête de chanter et la rappelle. Bailey lui annonce que le lendemain, lors du mariage, elle et Arizona ne devront pas s’asseoir mais trouver un endroit et y rester debout. Callie croit comprendre que Bailey veut qu’elles restent à l’arrière, ce qui ne l’enchante guère car alors, elles n’entendront rien de la cérémonie. Bailey réplique qu’elle veut que Callie et Arizona s’installent devant. Callie est perplexe. Si elles se mettent devant, elles vont gêner la vue des autres invités. Bailey s’emporte. Est-ce que c’est si compliqué de trouver un endroit devant ? Les gens autorisent Callie à les ouvrir avec un scalpel. Ils s’enfuiraient s’ils savaient qu’elle n’est même pas capable de suivre une instruction simple. Callie réalise alors qu’à sa manière particulière, Bailey est en train de lui demander, ainsi qu’à Arizona, d’être ses demoiselles d’honneur. Bailey proteste. Tout ne tourne pas toujours autour de la petite personne de Callie. Il faut juste qu’elle et Arizona mettent une robe et qu’elles ne s’asseyent pas ! Ravie, Callie prend Bailey dans ses bras. C’est justement ce genre d’effusion que Bailey voulait éviter.   

    En présence de Meredith et Derek, Jackson explique à Lizzie en quoi va consister la procédure que Callie et lui ont mis au point pour guérir la main de Derek. Il va retirer le nerf sural de la jambe de Lizzie et Callie le greffera sur le nerf médian de Derek. Il est probable que Lizzie ressente une certaine gêne dans la jambe pendant quelques semaines. Derek intervient. Il s’agit plutôt de mois et par gêne, il faut entendre une douleur très forte. Lizzie se moque de son pessimisme en le traitant de rayon de soleil. Derek réplique qu’il ne veut pas entendre dire dans six mois qu’elle ne peut plus bouger et qu’elle a des douleurs d’estomac dues à l’ibuprofène. Lizzie se tourne vers Jackson pour lui faire remarquer que son frère la fait passer pour une femme de 90 ans. Derek lui rappelle que cela fait des années qu’elle lui reproche d’avoir ruiné sa vie – elle confirme – et qu’elle se plaint que leur mère ne l’aime pas. Lizzie affirme que c’est vrai. Derek refuse qu’elle dise cela. Lizzie ironise sur le fait que tout ce qu’il dit est sa façon de la remercier de bien vouloir couper sa jambe et de la lui donner. Nous y voila ! persifle Derek. Voila comment l’évènement va entrer dans l’histoire de la famille. Il tient à rectifier les choses. Lizzie ne va pas lui donner une jambe mais un nerf  Meredith met fin à la chamaillerie en redonnant la parole à Jackson. Celui-ci donne raison à Derek. Si Lizzie n’est pas sûre… L’intéressée lui coupe la parole. Elle voulait juste énerver son frère. C’est tellement facile de le mettre en colère. Derek regarde sa sœur avec un petit sourire tandis qu’elle signe le document par lequel elle accepte l’intervention. Elle demande ensuite si elle peut aller jouer avec Zola. Meredith refuse sous prétexte que c’est interdit par le règlement de la crèche, parce que les enfants sont plus difficiles lorsque les adultes vont et viennent. Lizzie ne peut cacher qu’elle est blessée par ce refus. Derek le remarque et promet à sa sœur qu’il lui amènera Zola plus tard dans la journée. Il l’embrasse sur le front et sort de la salle.

    Meredith lui emboite le pas. Bailey la voit passer dans le couloir et l’apostrophe. Comme à Callie, elle lui demande de ne pas s’asseoir lors de la cérémonie de mariage. Meredith ne comprend évidemment pas ce que cela signifie.

    Owen informe Cristina que l’avocat a préparé les papiers et qu’il les enverra le lendemain. Cristina répond qu’elle a déjà signé de nombreux documents la semaine précédente. Owen précise qu’il ne parlait pas de l’accident d’avion mais de leur divorce. Bien qu’ébranlée, Cristina tente de sauver les apparences. Avec un petit sourire, elle lui fait remarquer que cela va vite. Owen lui explique qu’il a dit à l’avocat qu’ils voulaient tous deux que les choses se fassent rapidement. Apparemment, ironise Cristina avec un sourire crispé. Owen mentionne encore que tout est prêt et qu’elle n’aura plus qu’à signer. Elle ne réagit pas. Il lui demande si elle a un problème. Elle répond que non. Elle sera là, le lendemain, avec un stylo.

    Meredith et Derek sont dans le cabinet d’une obstétricienne. Celle-ci invite Meredith à se déshabiller en-dessous de la taille et lui tend un drap en papier pour se recouvrir. Elle sort ensuite de la pièce. Derek profite du fait qu’ils sont seuls pour annoncer à sa femme que, si elle est d’accord, il aimerait annoncer à Lizzie qu’ils vont avoir un enfant. Meredith trouve que c’est encore un peu tôt pour ça. Derek en est conscient mais il voit dans cette confidence une façon de remercier sa sœur pour ce qu’elle va faire pour lui. Meredith n’est pas enthousiaste parce qu’elle sait que Lizzie va répéter la nouvelle à toute la famille. Derek fait remarquer à sa femme qu’elle en a déjà parlé à Cristina. Il est stupéfait lorsque Meredith assure le contraire. Elle ne veut pas en parler parce que de toute façon, elle va plus que certainement faire une fausse-couche. Si l’on considère froidement les faits, son utérus est instable et ce bébé va devoir réaliser une ascension difficile. Elle veut être réaliste. Derek va répondre lorsque l’obstétricienne revient dans la pièce pour procéder à l’examen. Tandis que Derek replie le jean de sa femme, celle-ci s’allonge sur la table et écarte les jambes. Avec un regard appuyé vers Meredith, Derek dit à l’obstétricienne qu’il pense que, malgré les problèmes de sa femme, il y a beaucoup de choses à faire pour que la grossesse se passe bien. L’obstétricienne confirme. Certes, il y a certains facteurs de risques mais Meredith va être surveillée de près. Derek prend la main de son épouse tandis que l’obstétricienne place la sonde sur le ventre de cette dernière. Derek regarde avec inquiétude sa femme qui elle-même regarde l’écran avec une certaine froideur. Derek arbore un sourire de fierté lorsque l’image de son enfant apparait sur l’écran mais il s’assombrit en voyant que Meredith ne manifeste aucune émotion. Que du contraire, elle tourne la tête pour ne plus voir l’écran, bien que l’on entende les battements de cœur du bébé.

    Callie annonce à Bailey qu’elle et Arizona ont trouvé leurs robes de demoiselles d’honneur. Elles seront en rouge toutes les deux. Leurs robes ne sont pas les mêmes mais elles se ressemblent. Ce sera super mignon. Bailey ne voit pas ce qui a pu faire penser à Callie qu’elle voulait du super mignon à son mariage. Agacée par ses jérémiades, Callie lui suggère d’adopter une autre attitude. C’est un mariage et personne, à part Bailey, ne pense qu’il s’agit de secondes noces. De toute façon, ce sera terminé dans quelques heures. Cette perspective ne rassure pas Bailey qui se lance à nouveau dans une tirade de récriminations, notamment à propos du fait que son mari sera à Los Angeles tandis qu’elle vivra à Seattle avec son fil, et un boulot super accaparant. En plus, Ben est interne en chirurgie, car l’anesthésie ne lui suffisait pas. Tout le monde agit comme si elle était une mariée stressée mais est-ce qu’on s’est demandé si elle n’avait pas des raisons de l’être ? Callie croit comprendre que ce n’est pas la cérémonie qui inquiète son amie, mais le mariage en lui-même. Si c’est vraiment cela, alors Bailey peut décider de prendre la fuite. Pourquoi ne pas lâcher Ben devant l’autel ? La rupture sera nette. Ben sera tellement énervé qu’elle l’ait abandonné devant tous leurs invités qu’il ne voudra plus entendre parler d’elle. Quant à Bailey, elle ne sera plus aux prises avec une relation condamnée d’avance. Elle ne sera pas liée à une personne jusqu’à la fin de ses jours. Bien sûr, pour le moment, ils sont amoureux. Mais bientôt, elle se retrouvera en train de nettoyer l’urine de Ben sur le sol et elle ira se coucher avec une zone démilitarisée au milieu du lit. Callie réalise l’énormité de ce qu’elle vient de dire en croisant le regard choqué de Bailey et elle prétend qu’elle n’a fait que plaisanter. Tout ira bien. Ben est le meilleur. Elle s’éloigne sous le regard toujours aussi effrayé de sa collègue.

    Alex explique à Jo qu’ils vont devoir opérer Lefkowitz à cause des adhérences qu’il a dans l’estomac, conséquence d’une opération pratiquée deux ans auparavant. La jeune femme n’en revient pas lorsqu’Alex lui annonce qu’elle pourra retirer les adhérences elle-même. Elle lui fait remarquer qu’elle n’a jamais fait ça avant. Il lui conseille de passer les prochaines heures à s’entrainer. Elle lui demande s’il lui fait une telle faveur parce qu’elle lui a parlé de son enfance. Il répond avec ironie que oui. Il se sent tellement mal qu’elle soit orpheline et obligée de faire les poubelles qu’il va la laisser massacrer un enfant de 10 ans. Réalisant qu’elle a été stupide de poser une telle question, elle lui présente ses excuses.

    April, Meredith et Cristina déjeunent ensemble à la cafétéria. April fait part à ses camarades de son peu d’enthousiasme à l’idée de devoir assister au mariage de Bailey. Fleurs, musique, tout indique qu’il va y avoir un désastre. Meredith tente de rassurer April en lui disant que tout va bien se passer. Cristina la trouve trop optimiste. Sous le regard amusé de Meredith, elle imagine ce qui va se passer durant la cérémonie. April sera toute jolie, avec du gloss sur ses lèvres prudes. Jackson va la voir depuis l’autre côté de la pièce. Il va vouloir regarder ailleurs mais il n’y arrivera pas, car elle sera irrésistible dans sa robe. Un verre, et ils feront crac crac dans les vestiaires. Le mot robe fait bondir April qui part en courant. Meredith reproche en souriant à Cristina d’être cruelle. Elle semble sur le point de lui parler mais se ravise.

    En apprenant qu’Alex va laisser Jo retirer les adhérences d’un patient, Leah en déduit qu’il est intéressé par elle. Heather semble du même avis. Alex n’a encore laissé personne retirer des adhérences. Arizona entre dans la salle et demande à Jo où est le compte-rendu postopératoire d’un patient. L’interne reconnait ne pas avoir pris le temps de le terminer afin de pouvoir s’entrainer pour l’intervention qu’elle doit pratiquer avec Alex. Leah ajoute avec un grand sourire perfide que c’est Jo qui va retirer les adhérences. Arizona est un peu surprise. Elle sait que cela signifie qu’Alex doit vraiment avoir confiance en Jo. Après avoir observé celle-ci pendant quelques secondes, elle lui fait remarquer que sa méthode n’est pas la bonne. Les gestes ne sont pas assez nets et précis. Elle doute que l’interne soit déjà prête pour faire une telle intervention. Jo lui demande si elle veut son rapport immédiatement. Arizona répond que non, ça peut attendre. Il vaut mieux que Jo s’entraine encore. Leah jubile. Une fois qu’Arizona est partie, elle fait remarquer à Heather que l’attitude de la pédiatre prouve que Jo ne devrait pas faire cette opération. Si elle le fait, c’est parce qu’Alex craque pour elle.    

    April tente d’échapper à la corvée mariage en essayant de convaincre Bailey que sa présence sera bien plus utile à l’hôpital, auprès des patients, plutôt qu’à la cérémonie. Elle prétend que le fait de savoir qu’elle veille sur les patients permettra à Bailey de profiter pleinement de sa fête. Bailey n’est pas dupe. Elle sait qu’April et Jackson ont rompu et qu’April a peur de pleurer en voyant la mariée dans sa robe de soie sauvage couleur crème. Comme Cristina quelques temps auparavant, Bailey imagine la scène. Elle regarde son père qui l’embrasse sur la joue. Ensuite elle marche vers Ben. Les regards d’April et Jackson se croisent et April fond comme neige au soleil. Effectivement au bord des larmes, April a l’impression que Bailey l’a comprise et qu’elle va l’exempter de corvée. Que du contraire ! Bailey lui ordonne d’assister à son mariage. Si elle doit y être, alors April aussi ! Richard qui se trouvait à quelques mètres des deux femmes, entend cette dernière phrase et se moque de Bailey qui préfère s’en aller.

    En présence de Callie, Jackson informe Meredith et Derek que le mollet de Lizzie est plus court que ce qu’ils avaient prévu mais cela n’est pas un réel problème, car ils peuvent compléter le nerf d’une jambe avec celui de l’autre jambe. Derek oppose directement son veto. Cette intervention, dont il n’a jamais été un partisan, n’aura lieu que si on trouve un autre donneur. Meredith lui fait remarquer que, s’ils ont fait appel à Lizzie, c’est justement parce qu’ils ne trouvaient pas d’autre donneur. Derek se montre catégorique. Il est hors de question qu’on ouvre les deux jambes de sa sœur pour en prendre des morceaux. Il exige que la procédure soit annulée. Callie et Meredith sont dépitées.

    April demande à Jackson de venir accompagné au mariage de Bailey. De cette façon, ils pourront tous les deux se concentrer sur d’autres personnes qu’eux-mêmes. Jackson réplique sèchement qu’ils pourraient aussi se concentrer sur le couple des mariés. April insiste. Elle portera une robe bustier qui la dénudera jusqu’à la naissance de la poitrine. Amusé, Jackson lui suggère de choisir une autre robe. Elle répond qu’elle n’en a pas d’autre. Son travail l’empêche de faire les boutiques. Elle n’a qu’une seule robe habillée. Jackson ne voit pas comment il pourrait trouver quelqu’un pour l’accompagner, en une journée. April repère alors Stephanie et la hèle pour lui demander si elle n’a pas envie d’assister au mariage de Bailey, car Jackson aimerait qu’elle y aille avec lui. Jackson réplique aussitôt que ce n’est pas vrai et que l’intervention d’April embarrasse l’interne. Pour le convaincre, April prononce deux mots magiques, bustier et serré, avec en plus un regard langoureux. vaincu, Jackson annonce à Stephanie qu’il la prendra le lendemain à 13h, devant les vestiaires. La pauvre fille s’en va sans avoir compris ce qui vient de se passer. Bien décidé à se venger, Jackson décide de choisir le cavalier d’April. Il regarde autour de lui et aperçoit Shane en train de descendre les escaliers. Mais voila un bel homme ! April semble un peu effrayée.   

    Meredith a annoncé à Lizzie que son mollet, bien qu’il soit d’une grandeur tout à fait normale, ne pouvait pas fournir suffisamment de nerf et qu’il faudrait prendre un peu de nerf de la deuxième jambe. Cette perspective ne fait pas du tout peur à Lizzie qui marque aussitôt son accord. Meredith lui apprend que Derek a refusé l’intervention parce qu’il estime que c’est trop demander à sa sœur. Le problème, c’est qu’il a vraiment besoin de cette greffe. Meredith sait qu’il va essayer de dissuader Lizzie de lui donner ses nerfs mais elle compte sur celle-ci non seulement pour le convaincre de se faire opérer mais aussi pour lui cacher le fait qu’elles en ont parlé, car il n’aimerait pas ça. Lizzie est quelque peu interloquée. Meredith en déduit qu’elle a quelques appréhensions quant à l’opération et lui dit que, si elle le souhaite, on peut tout annuler. Lizzie réplique qu’ils forment une famille. Mais Meredith et Derek se sont mariés sans la famille. Ils ont adopté un bébé qu’ils n’ont présenté à personne, car ils n’ont jamais invité la famille de Derek à Seattle et ils ont refusé toutes leurs invitations. Ils se sont contentés d’envoyer quelques photos de Zola par email. Pendant des mois, les enfants de Lizzie étaient si heureux qu’ils ont annoncé à toutes les personnes afro-américaines qu’ils croisaient qu’il y avait un enfant noir dans la famille. Maintenant, ils pensent que leur mère a tout inventé. Meredith est désolée. Mais avec tout ce qui s’est passé… Lizzie lui coupe la parole. Elle peut comprendre qu’ils aient tous été fort occupés. Mais elle constate que, quand Meredith a eu besoin d’elle, elle n’a pas hésité à lui demander son aide. De plus, maintenant, elle compte sur elle pour couvrir ses arrières vis-à-vis de Derek. Elle interrompt à nouveau Meredith lorsque celle-ci veut se défendre. Elle n’est pas choquée par sa demande. C’est ce que font les sœurs. Mais si Meredith veut être une sœur – et Lizzie en serait ravie - elle doit se comporter comme telle. Meredith sourit. Elle n’a pas la même vision de la famille. Chez les Shepherd, on se dit les pires horreurs et puis on en rit. Ils marcheraient sur le feu les uns pour les autres. Les Grey ne sont pas comme ça. Lizzie avoue qu’elle sait, par Derek, que Meredith a une sœur qui travaillait aussi au Seattle Grace. Demi-sœur, précisesèchement Meredith. Lizzie lui demande si cette sœur était dans l’avion. Meredith réplique qu’elle n’a pas du tout envie de parler de sa sœur. Tout ce qu’elle veut, c’est que son mari ait le nerf dont il a besoin. Alors Lizzie n’est pas obligée de l’aimer mais elle doit rendre ce service à son frère. Meredith s’apprête à se lever pour partir mais Lizzie la retient pour lui rappeler qu’elle et Derek ont une fille et que cet enfant fait partie de la famille Shepherd. Meredith, plus que quiconque, devrait comprendre à quel point c’est important d’avoir une famille sur laquelle on peut compter. Meredith met fin à la conversation de façon abrupte, en disant à sa belle-sœur que ça a été sympa de parler avec elle.    

    Alex montre à Jackson la flasque d’alcool qu’il compte prendre avec lui au mariage de Bailey, pour mieux supporter les moments ennuyants de la cérémonie. Les deux hommes montent dans l’ascenseur. Jackson apprend à Alex qu’il va inviter une fille à l’accompagner au mariage, parce qu’April l’a convaincu que s’ils y allaient  seuls, ils finiraient par coucher ensemble. Alex ne comprend pas pourquoi Jackson s’obstine à parler à cette fille qui gâche tout. Jackson envisage de demander à Stephanie d’amener une copine qui pourrait être la cavalière d’Alex. Celui-ci est stupéfait que Jackson ait choisi Stephanie. L’idée d’aller au mariage avec une amie de cette dernière ne l’enthousiasme pas du tout. Il sort de l’ascenseur en refusant la proposition de Jackson. Quelques secondes plus tard, il glisse la main entre les portes pour les faire se rouvrir. Il veut bien que Jackson lui procure une cavalière mais surtout qu’il en choisisse une belle !  

    Derek est dans un bureau, devant un écran d’ordinateur, lorsque sa sœur le rejoint. Il lui annonce que l’intervention ne va pas se faire. Elle l’assure du contraire. Elle lui apprend que depuis qu’elle a annoncé à la famille ce qu’elle allait faire, leur mère l’appelle trois fois par jour. Elle en est tellement heureuse qu’elle a envie de pleurer. Derek répond que sa mère fait n’importe quoi. Lizzie ne croit pas qu’il soit sincère. Il est l’enfant chéri de leur mère. Les autres sœurs se battent entre elles pour avoir la deuxième place et elle, elle y a renoncé pour le reste de ses jours. Elle sait qu’il a cru qu’elle allait renoncer à l’aider parce qu’il faut couper deux jambes au lieu d’une, mais elle a pris sa décision. Il est temps qu’il remonte en selle. Il lui demande si elle croit qu’il l’utilise comme prétexte pour éviter l’opération parce qu’il a trop peur d’essayer une fois encore. Elle répond que non. Elle sait qu’il n’a peur de rien. Il lui avoue à demi-mots que pourtant, il a peur, peur de lui infliger tout ça pour rien, parce que l’intervention pourrait échouer. Elle en est consciente mais ils auront au moins essayé de faire quelque chose. Alors ils vont le faire. Et lui, il doit seulement la remercier. Il lui sourit avec tendresse. Elle lui rend son sourire.

    Jo commence à retirer les adhérences de Lefkowitz sous la surveillance d’Alex. Il ne faut que quelques secondes pour que l’alarme du moniteur retentisse. Jo ne comprend pas ce qui se passe. Enervé, Alex lui apprend qu’elle a troué l’estomac de l’enfant. Il pousse la jeune femme sur le côté et prend les choses en main. Jo est apeurée.

    Jackson informe Stephanie qu’il avait l’intention d’aller au mariage avec un bon copain, une soirée entre hommes en quelque sorte. Maintenant, ce copain pense que Jackson le laisse tomber. Alors Jackson compte sur Stephanie pour qu’elle trouve une fille qui pourrait accompagner ce copain au mariage. Stephanie, qui comprend de moins en moins ce qui se passe, accepte néanmoins.

    Jo est en pleine crise de panique. Lorsqu’Alex lui demande son aide, elle en est incapable car ses mains tremblent. Alex lui ordonne de reprendre le dessus. Mais elle n’y arrive pas. Alex la met à la porte de la salle d’opération.

    La nuit est tombée sur Seattle. Arizona et Callie se mettent au lit. Arizona se demande si Bailey remarquera son absence au mariage. Callie répond qu’elle ne peut pas se défiler, puisque elle a été choisie comme demoiselle d’honneur. Arizona ne pense pas que sa présence soit nécessaire. Tout ce que Bailey veut, c’est qu’il y ait beaucoup de monde à son mariage pour que ça ne fasse pas bizarre, parce que tous les copains de Ben seront là. En plus, elle n’a pas de temps à perdre, elle a trop à faire. Et puis, il faut porter des chaussures à talons pour ce genre d’évènement. Quand on met des talons, on est sûre de soi, on se sent grande et féminine. Elle, elle a une prothèse et ça convient pas aux hauts talons. Et inutile de prétendre que ça ne sert à rien. Les femmes du monde entier en portent. Oui, parce qu’elles sont stupides, selon Callie. Arizona ne croit cependant pas que sa compagne portera des talons plats parce que, sinon, elle aura l’impression d’être boulotte. Comme Callie réagit sur le ton de la plaisanterie, Arizona s’énerve. Callie lui dit alors qu’elle sait combien ce qu’elle vit est pénible et que ce mariage ne fait que lui rappeler à quel point c’est dur. Mais Arizona est tellement jolie que les gens sont complexés quand ils sont à côté d’elle. Au fond, elle leur rend service en étant un petit peu plus petite. Toutes les femmes qui seront au mariage seront ravies de voir qu’elle est un tout petit peu moins belle. L’argument amuse Arizona qui sourit. Mais la seconde d’après, elle se renfrogne et s’allonge dans le lit en tournant le dos à sa compagne. Celle-ci soupire.

    Derek et Meredith sont dans leur lit mais ils ne dorment pas. Derek fixe le plafond. Meredith lui demande s’il lui en veut toujours d’avoir fait venir sa sœur et s’il l’aime encore. Moyen, répond-t-il avec un petit sourire. Elle lui explique qu’elle veut seulement que sa main soit guérie afin qu’ils puissent oublier ce stupide accident d’avion. Il lui apprend que l’avocat a appelé pour dire qu’il avait programmé une autre réunion. L’avocat pense que leur dossier est solide, surtout maintenant qu’Owen et Cristina vont divorcer. Meredith ne comprend pas quelle influence ce divorce pourrait avoir sur leur affaire. Derek lui explique que le fait qu’Owen soit l’époux d’une des plaignantes représente un énorme conflit d’intérêt. C’est pour cela qu’ils divorcent. Il est étonné que Cristina n’en ait pas parlé à sa meilleure amie. Meredith confirme mais elle ne voit pas pourquoi Cristina lui aurait caché ça. Derek lui fait remarquer qu’elle aussi a gardé le secret concernant sa grossesse. Peut-être que les choses sont différentes maintenant. Cela ne semble pas plaire à Meredith.

    Richard est étonné de voir Bailey à l’hôpital, le matin même de son mariage. Elle se justifie par le fait que sa maison est remplie des membres de sa famille qui discutent de maquillage et de coiffure. Richard lui suggère de prendre une chambre d’hôtel dans laquelle elle pourra se relaxer, tout en prenant un long bain et en se faisant les ongles. April les rejoint et demande à Bailey ce qu’elle fait là. Bailey répond qu’elle est venue surveiller ses patients et s’assurer qu’April n’avait rien foiré. Les deux femmes s’éloignent après que Richard ait conseillé à April de ne pas parler coiffure.

    Jo confie à Stephanie ce qui s’est passé durant l’intervention du Lefkowitz. Elle est persuadée que, si Alex l’a chargée de retirer les adhérences, c’est parce qu’il savait que c’était risqué et qu’il préférait que ce soit elle qui porte la responsabilité de l’échec plutôt que lui. Stephanie lui conseille d’arrêter de penser à ça. Ça va la rendre folle. Jo est certaine que cette affaire va provoquer son renvoi. Stephanie n’en croit pas un mot. Elle conseille à son amie de se faire discrète et de bien faire son travail. Comme Jo semble un peu calmée, Stephanie en profite pour lui demander une faveur, même si elle est consciente que c’est stupide de parler de ça alors que Jo pense que son travail est en danger. Elle explique à son amie que Jackson l’a invitée à l’accompagner au mariage de Bailey. Il lui a demandé d’amener une copine pour un ami. Et compte tenu du fait qu’elle n’arrive pas à articuler deux mots quand il est là, elle serait très contente que Jo vienne avec elle. Ils formeraient un groupe de quatre. Jo n’est pas intéressée. Stephanie l’a supplie.

    Owen a bipé Cristina pour qu’elle examine un blessé par balle à la poitrine. Après avoir brièvement ausculté le patient, Cristina décrète qu’il faut l’opérer. Owen lui apprend que la balle est toujours dans le corps de la victime. Il peut la retirer mais, si Cristina préfère, il peut faire appel à quelqu’un d’autre. Elle répond avec un certain détachement qu’il peut s’en charger.

    Richard remarque que Bailey est toujours devant un écran d’ordinateur en train de vérifier le travail d’April. Devinant qu’elle est fort stressée par son mariage, il lui propose de l’assister sur une ablation de la vésicule biliaire. Ça ne devrait pas prendre plus d’une heure. Ça lui permettrait de décompresser avant de rentrer chez elle pour se préparer. Bailey lui lance un regard éperdu de reconnaissance. Elle se lève pour le suivre lorsque Ben entre dans la pièce. Bailey ne semble pas du tout heureuse de le voir. Elle a peur qu’il soit là pour la ramener à la maison. Elle lui avoue qu’elle a très envie de participer à l’intervention que Richard lui a proposée, parce que c’est la seule chose qui puisse la calmer. Ben répond qu’il le sait, c’est d’ailleurs pour ça que Richard le lui a proposé. Elle comprend alors que c’est son fiancé qui est à l’origine de l’invitation de Richard. Elle en est toute émue. Mais elle recommence à râler lorsque Ben lui dit qu’il va réserver une voiture pour la ramener à la maison, après l’opération, car il estime qu’elle ne doit pas conduire à son mariage. Elle proteste. Elle adore conduire. Richard lui fait remarquer que ce n’est guère facile en robe de mariée. Elle s’énerve. Ce voyage en voiture symbolise les dix dernières minutes pendant lesquelles elle sera célibataire. Elle avait une très bonne image d’eux avec l’intervention mais, maintenant, ils ont tout fait foirer. Richard préfère prendre la fuite. Il la reverra en salle d’opération. Ben annonce qu’il la reverra devant l’autel. Une fois qu’il est parti, Bailey semble inquiète.   

    Jo explique à Arizona ce qui s’est passé durant l’intervention de Lefkowitz. Une partie des adhérences était collée à l’estomac et en voulant les retirer, elle a blessé l’organe qui est peut-être infecté maintenant. Elle croit qu’Alex n’aurait pas dû lui confier cette intervention. Elle a d’ailleurs remarqué qu’Arizona avait été choquée en l’apprenant. Elle a l’impression qu’Alex a voulu la jeter dans un grand bassin et… Arizona lui coupe sèchement la parole. Elle voudrait savoir ce que Jo essaie de lui dire exactement au sujet de son titulaire.

    Cristina rejoint Meredith devant le tableau du planning. Elle lui apprend qu’elle va pratiquer une intervention avec Owen, lequel veut signer les papiers du divorce le jour même. Elle suppose que ça veut dire qu’ils mûrissent et qu’ils vont de l’avant. Meredith en profite pour lui demander la raison pour laquelle elle ne lui a pas dit que le divorce était la conséquence de leur action judiciaire. Cristina est étonnée. Meredith lui explique que Derek lui a confié que ce divorce allait consolider leur dossier, ce dont elle est ravie, surtout si ça signifie qu’Owen et Cristina vont se remettre ensemble. C’est une bonne nouvelle et elle ne comprend pas pourquoi son amie n’a pas voulu la partager avec elle. Cristina lui révèle qu’elle n’était au courant de rien. Owen surgit pour demander à Cristina si elle est prête pour l’intervention. Elle lui lance un regard interloqué qui le surprend. Elle s’en va sans dire un mot.  

    Jackson demande à Shane et Stephanie si Derek a été préparé pour son opération. Stephanie répond que oui, et Shane mentionne que Callie revoit la procédure. Une fois que Jackson s’est éloigné, Stephanie confie à son camarade que Jackson l’a invitée à l’accompagner au mariage de Bailey. Shane est surpris. Il apprend à sa camarade que lui a été invité par April mais il n’avait pas pensé que cela pouvait être un rendez-vous galant. Il avait cru qu’il s’agissait plutôt d’une autre façon pour la titulaire d’être son mentor. Stephanie ne voit pas comment boire du champagne et danser sur du Barry White pourraient être considérés comme une forme d’enseignement. Shane est ébahi. Il pensait qu’April voulait simplement passer du temps avec lui pour mieux le connaitre dans un cadre relaxant. Ça, c’était les beignets gratuits dans la salle de repos, lui fait remarquer sa camarade. Ici, il s’agit d’un mariage. Shane est vraiment très contrarié. Il estime ne pas pouvoir aller à un rendez-vous galant avec sa patronne. Il doit se concentrer sur son travail, pas conclure dans les toilettes pour dames. Comme elle se montre agacée par sa remarque, il lui rappelle qu’elle vient de lui dire qu’elle aurait du mal de se concentrer en salle d’opération si Jackson la regardait avec ses beaux yeux verts. Elle réplique que le regard du titulaire est vraiment intense.   

    Arizona demande à Alex s’il est vrai qu’il a dit à Jo qu’elle pourrait être renvoyée pour avoir abimé un implant gastrique. Alex est sidéré. Il veut savoir ce que Jo a dit exactement. Arizona lui explique que l’interne a l’impression d’avoir été piégée. Elle pense qu’Alex lui a fait faire une intervention risquée pour qu’elle porte la responsabilité de l’échec, et pas lui. Arizona ne peut pas lui donner tort. Alex se justifie en disant que l’intervention était risquée, quelle que soit la personne qui s’en charge. Il était à coté de Jo et dès que les choses sont devenues difficiles, il a pris la relève. Comme Arizona lui reproche d’avoir chargé l’interne d’une tâche qui la dépassait, il lui rappelle qu’elle a agi de la même façon avec lui et lui, il a simplement essayé de faire comme elle. Elle lui a laissé faire des interventions de merde pour qu’il prenne confiance en lui. Tout ce qu’il a essayé de faire, c’est de ne pas traiter les internes comme les imbéciles qu’il pense qu’ils sont. Elle réplique qu’elle n’a fait que lui donner des opportunités, ainsi que des encouragements et du soutien. Elle ne l’a pas jeté dans l’eau en lui criant de nager. Il est un enseignant maintenant. Si ses élèves échouent, lui aussi.

    Bailey laisse tomber tout ce qu’elle tient en main. Richard le remarque et lui dit qu’il est heureux de savoir qu’elle va conduire elle-même à, son mariage. Il va faire en sorte de rester hors de sa route. Elle lui demande s’il était aussi nerveux qu’elle le jour de son mariage. Il répond que ce jour là, il est resté longtemps à fixer ses chaussettes. Il ne savait plus ce qu’il devait en faire. Elle lui confie enfin la vraie raison de son angoisse. Si dans dix ans, son couple est toujours solide, elle se dira, en pendant au jour de son mariage, qu’elle avait juste un peu peur. Mais si par contre, ils sont en train de divorcer, elle se dira que ce jour là, elle savait qu’elle faisait une erreur. Richard lui demande si c’est ce qu’elle pense vraiment. Elle lui dit qu’elle est juste inquiète et ce sentiment, elle ne l’avait pas éprouvé avec Tucker. Richard trouve ça normal. Elle était encore une enfant quand elle s’est mariée pour la première fois. Maintenant qu’elle est une adulte, elle sait que le monde est ambigu, que l’amour ne vainc pas tout. Un énorme doute est un problème mais un peu de doute est normal chez un adulte intelligent.   

    Callie demande à Derek si Meredith va assister à son intervention depuis la galerie. Il répond que non. Meredith ne veut pas que sa présence angoisse Callie. Il lui a assuré que celle-ci n’était pas nerveuse. Callie confirme. Elle l’invite ensuite à fermer les yeux et à profiter de sa sieste. Il n’a pas à s’inquiéter. Il ferme les paupières pour les rouvrir aussitôt. Il dit à sa collègue qu’elle non plus ne doit pas s’inquiéter. Ils se sourient. Derek est anesthésié. Callie soupire.

    Dans une autre salle, Jackson s’apprête à opérer Lizzie. Il demande à Stephanie si elle est prête. Nerveuse, elle répète plusieurs fois que oui. La voix de Meredith leur parvient depuis la galerie. La jeune femme veut que Jackson sache qu’elle va observer toute l’intervention. Elle compte sur lui pour ne pas faire d’erreur. Guère enchanté de la savoir là, il réplique que c’est ce qui est prévu. En allant se placer devant la table, il heurte le plateau que portait une infirmière, avec tous les instruments chirurgicaux. Meredith s’énerve. Jackson ordonne à Stephanie de la faire sortir de la galerie. L’interne rechigne à obéir. Meredith lui confirme qu’elle ne doit même pas essayer. Mais un regard de Jackson soumet l’interne qui sort de la salle à pas lents, tandis que Meredith lui rappelle qu’il vaudrait mieux ne pas la contrarier, vu qu’elles vont devoir travailler ensemble pendant de longues années. 

    Alex règle ses comptes avec Jo. Il lui reproche de l’avoir balancé auprès d’Arizona. Jo se justifie par le fait qu’elle a travaillé dur pour en arriver là où elle est. Elle ne va pas se laisser virer parce que… Alex lui coupe la parole en criant que personne ne va la virer. Il essayait seulement de l’aider. Elle lui dit qu’elle n’était pas prête pour faire ce qu’il attendait d’elle. Il se met à crier aussi pour lui faire remarquer qu’elle ne pourra pas aller pleurer chez Arizona à chaque fois qu’elle aura peur. Elle ne peut pas pleurer parce que ce qui se passe dans une salle d’opération est toujours effrayant. Elle lui avoue qu’elle a cru qu’après avoir foiré l’intervention, elle servirait de bouc émissaire s’il avait besoin de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Elle se rend compte que c’est une réaction parano mais elle n’arrive pas toujours à faire confiance aux gens qui veulent l’aider. Alex réplique qu’il n’en a rien à faire de son passé. Si elle veut devenir chirurgien, elle va devoir laisser ça derrière elle. Elle a gâché toutes ses chances avec lui. Il vaudrait mieux qu’elle grandisse un peu avant de gâcher toutes ses chances avec les autres titulaires qui essaieront de lui apprendre quelque chose.  

    Jackson arrive dans la salle d’opération où se trouve Derek, avec 50 cm de nerfs appartenant à Lizzie. Callie commence aussitôt la greffe. Elle s’étonne du silence que Shane a manifesté depuis le début de l’intervention et lui demande de parler. Cela les empêchera de s’endormir. Shane lui confie alors que quelques jours plus tôt, il a fait de la chirurgie ambulatoire avec April. Ils ont extrait une énorme masse du derrière d’une patiente. Callie lui lance un regard noir. Qui va annoncer à Derek qu’il ne peut plus opérer parce que les potins selon Shane, c’est de raconter qu’April a extrait une tumeur des fesses d’une patiente ?

    Cristina, Owen et Heather sont en salle d’opération. Enervée, Cristina gronde Heather qui n’aspire pas le sang de la façon qui lui convient. Owen fait un petit signe à l’interne pour la rassurer. Pour détendre l’atmosphère, il commence à parler des nombreux tatouages du patient. Il se demande si cela veut dire que l’homme fait partie d’un gang. Cristina lui demande sèchement de se taire. Le bavardage la déconcentre et l’expérience qu’Owen peut avoir avec les gangs sera totalement inutile pour sauver la vie du patient. Owen la regarde d’un air bizarre.

    Après l’intervention, Cristina se lave les mains lorsqu’Owen la rejoint. Il aimerait savoir pour quelle raison elle l’a traité comme ça. Il croyait que leur divorce était censé être amical. Elle lui demande tout de go s’ils divorcent à cause du procès. Il ne le nie pas. Ce divorce va augmenter considérablement les chances des rescapés d’obtenir un dédommagement plus important. Elle lui reproche de ne pas lui en avoir parlé. Il répond que tout ce qu’il veut, c’est qu’elle et les autres obtiennent cet argent. Il savait que s’il lui en parlait, elle refuserait uniquement parce que l’idée venait de lui. Elle est révoltée. Quand est-ce qu’il va cesser de prendre des décisions à propos de leur mariage sans lui demander son avis ? Il lui rappelle que c’est elle qui a décidé de déménager à l’autre bout du pays sans avoir le courage de demander le divorce. Elle ne trouve pas qu’il ait été plus courageux en prenant le prétexte du procès pour introduire sa demande. Il n’est même pas capable d’admettre que ce divorce, c’est lui qui en a envie. Il préfère laisser ce stupide accident d’avion prendre la décision pour lui. Owen crie que c’est lui qui a choisi la compagnie d’aviation alors, il vaut mieux qu’il ne prenne plus de décision. Elle le regarde, interloquée. Il lui explique que l’hôpital a dû réduire son budget de 4% et l’économie a été réalisée sur le transport d’urgence, qu’on n’utilisait jamais. Il a résilié le contrat qu’ils avaient avec une compagnie d’aviation haut de gamme au profit d’une compagnie moins chère. Elle comprend alors qu’il se sent responsable de ce qui est arrivée et lui dit qu’il a tort, parce que ce n’est pas lui qui a construit l’avion. Ce n’était pas lui qui pilotait non plus. Mais Owen ne peut penser qu’au fait qu’à cause de lui, des gens sont morts. Il a aussi cru que Cristina était morte. Elle répète qu’il n’est pas responsable. Il répond que quelqu’un doit l’être. Il faut beaucoup de petites erreurs pour détruire quelque chose et c’est facile, quand on n’est pas impliqué, de dire qu’on a seulement fait une petite erreur. Beaucoup de gens ont rendu possible que ce mauvais avion décolle avec elle, Meredith, Derek, Arizona et… - sa voix s’étrangle. Il fait partie de ces gens. Il sort de la salle. Les yeux de Cristina sont pleins de larmes.   

    Dans les vestiaires, les titulaires se préparent pour le mariage de Bailey. Jackson et April ne peuvent s’empêcher de se regarder. Cristina, toujours en tenue de chirurgien, semble hébétée. Elle ne réagit que lorsque Meredith lui fait signe de lui accrocher un bracelet à son poignet.

    Stephanie et Shane se préparent aussi. Stephanie semble complètement paniquée.

    Meredith est en robe longue lorsqu’elle entre dans la chambre de son mari. Encore un peu groggy, il lui dit qu’il a rêvé qu’un super beau médecin venait s’occuper de lui. Elle lui dit que ce médecin super sexy va devoir le quitter pour aller à une fête. Elle lui apprend que l’intervention s’est très bien déroulée. Il lui demande des nouvelles de sa sœur. Elle lui dit que Lizzie va bien, elle dormait encore la dernière fois qu’elle est allée la voir. Elle va encore passer chez elle avant de partir. Elle l’embrasse. Elle va partir lorsqu’il la retient par la main pour lui dire qu’il pense que l’opération a peut-être marché. Elle regarde sa main et sourit. Il la regarde s’éloigner.

    Arizona et Callie sont dans leur appartement. Elles sont prêtes à partir, si ce n’est qu’Arizona, qui vient d’enfiler une chaussure, hésite à mettre la seconde sur sa prothèse. Finalement, elle demande à Callie de dire à Bailey qu’elle n’est pas venue au mariage parce qu’elle ne se sentait pas bien. Callie est ulcérée. Arizona l’accuse de vouloir la rabaisser. Selon elle, Callie n’a aucune idée de ce qu’elle vit. Calle s’énerve. Elle sait de façon très intime ce qui se passe. Pour elle, Arizona est exactement la même personne qu’avant si ce n’est qu’elle a une jambe en moins. Arizona est choquée à l’idée que cela ne soit pas important pour sa compagne. Celle-ci estime au contraire que c’est très important. Cela fait des mois que tout tourne autour de cette jambe. Elle estime avoir tout fait pour soutenir Arizona mais maintenant, celle-ci doit se reprendre, arrêter de se plaindre et recommencer à vivre. Elles doivent aller à un mariage. Un mariage, c’est doux et beau. Personne ne va faire attention à cette stupide jambe qui n’est plus là, parce qu’ils regarderont tous Bailey. Elle espère que pour au moins une soirée, leur vie ne va pas se résumer à une jambe. Cela fait cinq mois qu’elle n’a plus fait l’amour à cause de cette foutue jambe. Elle en a marre ! Elle réalise alors ce qu’elle vient de dire et semble un peu gênée mais, en voyant Arizona enfiler sa deuxième chaussure, elle sourit.

    Meredith entre dans la chambre de Lizzie et lui apprend que l’intervention s’est très bien passée. Quant à Derek, il s’est réveillé de l’anesthésie et il semble en bonne forme. Lizzie lui avoue à brûle-pourpoint qu’elle sait à quel point elle peut s’imposer. Certaines personnes trouvent ça touchant et d’autres pas du tout. Elle estime que Meredith ne doit pas se sentir obligée d’accepter les sœurs de Derek dans sa vie. En souriant, Meredith lui dit qu’effectivement, elle est casse-pied. En plus, elle la connait à peine. Lizzie rit. Meredith vient s’asseoir à son chevet en lui disant qu’elle n’est pas douée pour ça mais qu’elle va essayer tout de même. Elle va lui montrer quelque chose mais il faut que Lizzie lui promette de ne rien dire à la famille. Lizzie s’y engage. Meredith ouvre son sac et en sort le cliché de l’échographie. Emue, Lizzie lui demande si c’est elle qui est enceinte. Meredith fait signe que oui. Lizzie a un grand sourire. On va avoir un bébé ! Youpie ! Meredith semble heureuse. 

    Bailey sort de sa maison en robe de mariée, escortée de sa mère et d’une autre dame. Elle se dirige vers sa voiture, bien que sa mère la supplie de ne pas prendre le volant. Bailey s’énerve. Elle a juste besoin de cinq minutes sans que personne ne la touche. Une immense limousine noire s’arrête devant la maison et Richard en sort. Bailey semble soudain détendue.

    Jackson et Alex se dirigent d’un pas décidé vers le vestiaire des internes. Jackson est surpris de découvrir une ravissante Stephanie en tenue de soirée. La jeune femme est ravie de l’effet qu’elle lui fait. Alex aimerait savoir si elle amené sa copine. A ce moment là, une porte s’ouvre et Jo en sort. Elle aussi est sur son trente-et-un. Alex et elle sont aussi surpris l’un que l’autre de découvrir qu’ils vont aller au mariage ensemble. Ils protestent très mollement auprès de leurs camarades avant de se sourire, un peu gênés. 

    Cristina entre en robe de soirée dans la salle où Owen termine de s’habiller. Elle lui demande si le procès est la seule raison pour laquelle il veut divorcer. Il lui répond que non. Il y en a beaucoup d’autres. Une d’elles, c’est qu’il y a longtemps que Cristina considère que leur mariage est fini. Ce n’est pas la réponse qu’elle veut entendre. Ce qu’elle veut savoir, c’est ce qu’il en pense, lui. Il ne sait que répondre. Elle décide alors de parler de façon plus claire. Quand elle est revenue à Seattle, elle était décidée à leur redonner une autre chance. Elle voulait lui demander s’il était d’accord pour qu’ils essaient de sauver leur mariage mais il lui a dit qu’il voulait divorcer. Il se jette sur elle et l’embrasse avec passion.

    Bailey et Richard sont dans la limousine. Voyant que son amie est nerveuse, Richard lui prend la main. Son téléphone portable sonne. Il prend la communication. C’est le service des urgences de l’hôpital qui lui apprend qu’on leur a annoncé l’arrivée d’Adèle. Le SAMU dit qu’elle vomit du sang. Comprenant qu’il s’agit d’Adele, Bailey ordonne au chauffeur de la limousine de faire demi-tour pour rejoindre immédiatement le Seattle Grace. 

    Tandis que les serveurs finissent de préparer la salle de banquet, les invités attendent l’arrivée de la mariée. April et Shane échangent des regards embarrassés. De temps en temps, April se retourne pour observer furtivement Jackson qui discute avec Stephanie, laquelle semble enchantée. April semble regretter d’avoir obligé Jackson d’inviter Stephanie. Quelques rangs derrière, Alex et Jo sont mal à l’aise. Alex se demande quand cette stupide cérémonie va commencer.

    Richard entre dans la salle d’examen où se trouve sa femme. Celle-ci est complètement paniquée. Richard la rassure tant bien que mal en lui promettant qu’ils vont trouver l’origine de son problème. Le médecin des urgences lui apprend qu’Adele a déjà vomi au moins un litre à un litre et demi de sang. La personne qui a accompagné Adele précise que cela a commencé 45 minutes plus tôt. Adèle se plaint d’avoir mal. Richard commence à se disputer avec le médecin parce que celui-ci refuse qu’il s’occupe personnellement de sa femme. Bailey prend les choses en mains. Elle ordonne à Richard de s’écarter. C’est elle qui va s’occuper de sa femme. Richard obéit instantanément. Pendant que Leah l’aide à retirer sa robe, Bailey rassure sa patiente. Ils vont bien prendre soin d’elle. Richard s’installe de l’autre côté de la table et tient à peu près le même discours. Tout à coup, l’alarme du moniteur sonne. Adele fait un malaise cardiaque. Elle perd conscience. Richard panique et appelle Bailey à l’aide. Celle-ci intube Adele.

    Les invités du mariage attendent toujours l’arrivée de la mariée. Dans un petit salon, la mère de celle-ci s’inquiète. La jeune femme qui l’accompagne essaie de joindre Bailey sur son téléphone portable mais elle tombe directement sur la boite vocale. Les trois demoiselles d’honneur sont là aussi. Callie avoue à Arizona et Meredith qu’elle est peut-être responsable de l’absence de la mariée, qu’elle a en quelque sorte encouragée à fuir en lui décrivant le mariage comme une chose horrible. Arizona est choquée. Callie assure qu’elle ne faisait que plaisanter. Et Bailey était vraiment très nerveuse. Callie ne sait pas si cette nervosité était due à la cérémonie ou à l’idée de se marier. Ben, qui a surpris la conversation, lui demande à quel point Bailey était nerveuse. Callie ne sait que répondre.

    Au Seattle Grace, Adele est emmenée en salle d’opération.

     

    Voix off : Le corps ne fait pas la différence entre la nervosité et l'excitation, la panique et le doute, le début et la fin. Le corps vous dit juste de foutre le camp. Parfois vous l'ignorez. C'est la chose raisonnable à faire. Mais parfois vous l'écoutez. Vous êtes censé faire confiance à vos tripes, non ? Quand votre corps vous dit de fuir, fuyez


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :