• Episode 9.23 : Readiness is All

    Photobucket

    Titre français : Avis de tempête

    Scénariste : Bill Harper

    Réalisateur : Tony Phelan

    Diffusion Etats-Unis : 9 mai 2013 sur ABC

    Diffusion France : 11 juin 2014 sur TF1

     

    Voix off : Ils sortent de nulle part. Quand les problèmes arrivent, ils le font soudainement, sans prévenir. On a rarement l’occasion de voir la catastrophe arriver, peu importe la façon dont on essaie de s’y préparer.

     

    Jo est assise sur le lit d’Alex. Elle applique de la glace sur son œil. Alex lui demande ce qui s’est passé avec Jason. Tout en pleurant, elle lui explique qu’elle et Jason se sont disputés. Jason n’arrêtait pas de lui dire qu’il ne pouvait plus lui faire confiance, qu’elle n’était qu’une menteuse, qu’elle lui avait menti sur la personne qu’elle était. Alex veut savoir si Jason l’a frappée. Jo sanglote mais ne répond pas directement. Elle se contente de dire que les choses ont mal tourné. Alex l’aide à s’allonger sur le lit. Comme elle a peur ce qui va se passer, il la rassure. Rien ne va se passer, elle est en sécurité maintenant. Elle a juste besoin de se reposer. Il prend son trousseau de clés qui était sur la table de chevet et sort de la chambre en prévenant Jo qu’elle peut le joindre sur son téléphone portable en cas de besoin. Paniquée, elle lui demande où il va et ce qu’il va faire. Alex dévale les escaliers sans un mot et quitte sa maison.

    A son arrivée à l’hôpital, April constate que l’entrée de la cour est occupée par un camion transportant des sacs de sable. Elle demande à Owen ce qui se passe. Il lui explique que les services météorologiques ont annoncé qu’une forte tempête est sur le point de frapper Seattle, avec des vents de la force d’un ouragan et des pluies très importantes. Elle sera là dans trois jours. Cela rassure April, parce que cela signifie qu’ils vont avoir le temps de s’y préparer. Owen lui remet le protocole qui doit être appliqué en cas de catastrophe imminente. Première mesure à prendre pour les urgences, prévoir suffisamment de matériel pour tenir le coup, notamment au niveau des réserves de sang. il faut se préparer à accueillir deux fois plus de blessés qu’en temps normal, ce qui implique qu’il va falloir installer des lits et des civières supplémentaires dans les couloirs

    Quelque temps plus tard, Owen tient à peu près le même discours à l’ensemble du personnel. Cette tempête va faire beaucoup de victimes. Afin de faire de la place pour les blessés qui seront amenés à l’hôpital, les patients dont l’état le permet vont être renvoyés chez eux. Ceux qui viennent d’être opérés ou qui souffrent de maladies chroniques seront transférés au Seattle Pres qui est situé plus au centre de la ville. Le Grey Sloan Memorial doit recevoir diverses fournitures en supplément, de l’eau, de la nourriture, des médicaments et de quoi s’éclairer. Il est prévu également de vérifier les générateurs de secours et de les approvisionner en carburant. Owen recommande ensuite aux chirurgiens de repousser, de différer ou même d’annuler toutes les interventions qui ne sont pas urgentes. En aparté, Meredith confie à Derek son étonnement devant de telles mesures. Derek estime qu’elle peut se permettre de ralentir le rythme. Elle lui rappelle qu’elle n’est pas malade, mais seulement enceinte. Il réplique qu’elle n’est qu’à trois semaines de son accouchement. Leur conversation est interrompue par un Alex un peu paniqué qui demande à Derek de le suivre. Après avoir échangé un regard intrigué avec son épouse, Derek obtempère.

    Un peu plus loin, Callie demande à Arizona si elle va repousser l’intervention qu’elle a prévu de pratiquer sur le bébé. Arizona répond que non, avant d’ajouter sur un ton quelque peu agressif qu’Owen a parlé des interventions non urgentes, ce qui n’est pas le cas de cet enfant dont le cerveau est sur le visage. Callie lui fait remarquer que ce n’est pas la peine d’être aussi sèche pour répondre à ce qui n’était qu’une simple question. Arizona s’en va après lui avoir rappelé que la tempête ne sera là que dans trois jours.

    A la fin de sa liste de recommandations, Owen mentionne à son personnel qu’il va falloir photocopier tous les dossiers des patients, au cas où il y aurait une panne d’électricité, Jackson doute que cela soit faisable, compte tenu du peu de temps qu’ils ont devant eux pour accomplir un travail de cette envergure. Du fond de la salle, Bailey lance qu’elle va s’en occuper. Après l’avoir saluée en se réjouissant de son retour, Owen lui annonce qu’il va la charger de planifier les opérations au bloc. Elle refuse. Owen n’insiste pas et, pendant qu’elle quitte la réunion sous les regards inquiets de Richard et de Ben, il conclut que cette tempête promet d’être très violente mais heureusement, ils ont trois jours pour s’y préparer. 

    Richard demande à Ben comment va Bailey. Selon Ben, elle a l’impression de ne pas pouvoir entrer dans une salle d’opération, parce qu’elle est persuadée qu’elle va tuer toutes les personnes qu’elle touchera. Il a tenté de la convaincre de le suivre à Los Angeles mais en apprenant qu’il allait y avoir une tempête, elle a décidé de rester à Seattle pour donner un coup de main. Richard aimerait savoir ce qu’il peut faire pour aider Bailey. Ben lui fait comprendre qu’il est la dernière personne dont elle veut entendre parler.

    En marchant dans le couloir, Alex explique à Derek qu’il a amené un homme à l’hôpital, il y a quelques heures, et qu’il lui a déjà fait passer un scanner. Ils entrent dans la chambre où se trouve le patient, qui est inconscient. Après avoir dit à Derek qu’il compte sur lui pour aider cet homme, Alex lui révèle qu’il s’agit de Jason Myers, du service obstétrique.

    En présence d’Arizona, Lauren explique aux parents du bébé en quoi consiste l’opération que va subir ce dernier, et qui va durer presque toute la journée. Arizona tente de rassurer les parents qui ne cachent pas leur inquiétude. Elle ne va pas leur dire de ne pas s’inquiéter, parce qu’elle sait que ça ne sert à rien, mais si ça peut les aider, elle, elle n’est pas du tout inquiète. La maman la remercie. Une fois qu’elles sont sorties de la chambre, Lauren félicite Arizona pour la façon dont elle a rassuré les parents. Elle a su exactement quoi leur dire. Est-ce que c’est parce qu’elle est maman ? Arizona lui demande si ce sont ses recherches sur Internet qui lui ont appris ce détail. Lauren pouffe de rire avant d’admettre que c’est effectivement louche qu’elle se soit renseignée aussi complètement sur sa consœur. Arizona lui avoue qu’elle a fait la même chose à son sujet, ce qui lui a permis de découvrir qu’elles avaient toutes les deux étudié avec le même professeur. Les deux femmes évoquent quelques souvenirs en riant, un professeur de génie mais avec une très mauvaise haleine. Pour Lauren, le fait qu’Arizona ait été formée par cet homme change tout. Elle aimerait que sa consœur s’occupe de la greffe osseuse, afin de lui permettre de se focaliser sur la bipartition du visage. Arizona est aux anges. Lauren, qui la dévore du regard, lui propose d’aller boire un café avant de commencer l’opération. Mal à l’aise, Arizona refuse, prétextant avoir mille choses à faire. Lauren lui demande si elle va continuer à la traquer sur Internet. Peut-être bien, répond Arizona en souriant.  

    Comme le lui avait demandé Nancy, Owen a expliqué à Ethan que, si son père ne sort pas du coma, il devra aller vivre dans une famille d’accueil. La perspective de s’installer chez des inconnus n’enchante pas l’enfant. Owen tente de lui faire comprendre que les personnes qui vont le recueillir veulent vraiment prendre soin de lui et que, surtout, ils y sont mieux préparés que ne l’est Nancy. Ethan se demande s’il pourra encore jouer au football dans sa nouvelle famille. Owen l’espère. Ethan lui avoue craindre que ces gens ressemblent à ceux qui ont élevé Harry Potter, des personnes grossières, méchantes et effrayantes. Owen lui promet que ce ne sera pas le cas. Ethan ne peut s’empêcher de se raccrocher à l’espoir que son père finira par se réveiller. Nancy, qui discutait avec Cristina devant la porte, entre dans la chambre. Owen décide de laisser la grand-mère avec son petit-fils. Après avoir demandé à Cristina de le prévenir en cas de changements, il veut s’éloigner mais elle le retient pour l’informer de la conversation qu’elle a eue avec Nancy et au cours de laquelle celle-ci a abordé le sujet de l’arrêt des soins. La vielle dame voulait savoir quelles étaient les chances de son fils après neuf jours de coma. Agacé, Owen estime qu’il est trop tôt pour envisager de débrancher Paul. Cristina objecte qu’après huit jours sans aucune amélioration, il y a beaucoup de risques pour que les troubles neurologiques soient permanents, et c’est ce qu’elle a dit à Nancy. Comme Owen lui en fait le reproche, elle réplique qu’elle n’a pas voulu mentir. Cette femme désire tout simplement ne pas imposer plus de souffrances à son fils et à son petit-fils. Enervé, Owen répète qu’il est trop tôt pour prendre ce genre de décisions. Il s’en va. Cristina prie Stephanie de faire passer d’autres examens au patient. L’interne lui fait remarquer que les dernières analyses sanguines datent du matin même. Cristina le sait. Ça n’empêche qu’elle en veut d’autres.

    Tourmenté par la situation, Owen monte dans l’ascenseur où se trouve déjà Meredith. Après quelques secondes d’hésitation, il lui demande la permission de lui poser une question. Il aimerait savoir comment elle et Derek ont su qu’ils voulaient vraiment adopter Zola. Meredith est surprise. Elle ne comprend pas pourquoi il lui pose une telle question. Est-ce que cela veut dire qu’il pense à… Owen lui dit d’oublier ce qu’il vient de lui dire. Il sort de l’ascenseur.  

    April donne ses consignes à Leah. Il faut libérer les couloirs afin d’y mettre des lits, car il y a sûrement des gens qui vont chercher refuge à l’hôpital. L’interne voudrait savoir à quel point la situation va être grave. April lui conseille de garder espoir tout en se préparant au pire. Elles arrivent dans la cour des urgences où une ambulance vient d’amener un patient, un ouvrier du bâtiment qui est tombé d’un toit à cause du vent et qui s’est empalé sur trois barres de fer à béton. April pousse la civière à l’intérieur de l’hôpital tandis que Leah prie pour que le patient se prénomme Bob. Lorsqu’April lui en demande la raison, elle répond qu’elle pourra alors le surnommer Shish Kebob. Indignée, April lui fait des gros yeux. Le patient, qui est toujours conscient, précise qu’il s’appelle Leon. Confuse, Leah lui présente des excuses. Mais ce mauvais jeu de mots laisse Leon indifférent, car il a trop peur pour sa vie. April tente de le rassurer en lui faisant remarquer que le fait qu’il puisse discuter avec elle prouve que son état pourrait être plus grave. Il le reconnait. Finalement ces barres d’acier lui ont sauvé la vie. Sans elles, il ne serait plus qu’une tache sur un trottoir. April le félicite pour cette façon positive de voir les choses. Elle ordonne ensuite à Leah de conduire le patient au bloc, où elles lui feront passer des radios, et aussi de biper Meredith et Bailey. Owen surgit et informe la jeune femme qu’il va se charger du patient. Surprise, April lui en demande la raison. Il répond que c’est un cas grave et qu’en plus il a besoin d’elle ailleurs. April lui rappelle que ce patient est le sien. Elle est sur le point de repasser ses examens oraux et elle veut prouver qu’elle est capable de gérer ce genre de cas. Néanmoins, Owen insiste pour qu’elle se concentre sur la prévention de la tempête. En rage, elle lui fait remarquer qu’il lui a recommandé de faire moins de travail administratif et plus d’interventions chirurgicales. Et ce patient est son shish kebab humain ! Owen se laisse enfin fléchir. Elle saute de joie. Owen la met cependant en garde. Il va la surveiller et si les choses deviennent trop difficiles, il lui retirera ce cas. Elle lui promet qu’il n’aura pas à le faire.

    Pendant que Derek vérifie les réflexes neurologiques de Jason, Alex et Heather examinent les résultats du scanner. L’interne aimerait savoir ce qui s’est passé. Alex reste évasif. Derek demande à Heather de lui expliquer ce qu’elle voit sur le scanner. Elle répond que cela montre que quelqu’un s’en est pris à Jason. Derek la prie de parler en langage médical. Elle précise donc qu’il y a une fracture au niveau de l’os temporal avec une hémorragie épidurale. Il faut soigner celle-ci au plus vite. Derek lui ordonne de réserver un bloc. Une fois qu’Heather est partie, il prie Alex de lui raconter ce qui s’est passé, et surtout qui est à l’origine de ça. Alex se contente de lui demander de faire en sorte que Jason ne meure pas.

    April, Meredith et Callie examinent les radios de Leon, lesquelles montrent qu’une des barres d’acier frôle la carotide sans toutefois l’avoir endommagée. Une autre s’est logée dans l’abdomen en évitant le foie et la troisième a manqué de peu l’artère fémorale. Meredith attire l’attention de ses collègues sur le fait que lorsqu’elles retireront les barres, les artères risquent de se déchirer et le patient se videra alors de son sang. L’anesthésiste leur signale que ce dernier commence à avoir des problèmes de respiration. Il faut l’intuber. Pendant qu’il se prépare, April explique qu’elle veut couper les barres aussi près que possible du corps du patient, afin de minimiser les dégâts quand elles les retireront. Leah tente de couper une barre avec une pince à couper le métal mais évidemment, elle n’y arrive pas. C’est le patient lui-même qui indique aux médecins qu’elles vont devoir utiliser une scie circulaire. Leah sort de la salle en courant pour aller en chercher une.

    Heather a appris à Stephanie dans quel piteux état Jason avait été hospitalisé. Il a été battu à mort et c’est Alex qui l’a amené à l’hôpital. Elle pense que c’est lui qui… Stephanie ne l’écoute plus et s’éloigne pour téléphoner.   

    Leah arrive dans la cour où des ouvriers sont en train de faire des aménagements en prévision de la tempête. Elle demande à l’un d’eux s’il a une scie circulaire à métaux.

    Shane fait part à Bailey de son plaisir de la revoir et du fait qu’il se sent honoré qu’elle ait demandé à travailler avec lui. Il est vraiment très excité à l’idée d’opérer avec elle. Il tombe de haut quand elle lui explique en quoi va consister leur opération : appuyer sur la touche "imprimer", aller jusqu’à la photocopieuse pour prendre les feuilles et les assembler, et puis refaire la même chose avec un autre dossier.

    Owen et Ben entrent dans l’ascenseur en discutant de la situation de Bailey. Owen ne comprend pas pourquoi elle ne veut pas opérer puisqu’il a été prouvé qu’elle n’était plus infectée. Ben réplique que, si elle le sait, elle ne peut s’empêcher d’avoir le sentiment que ce n’est pas le cas. Au moment où les portes de l’ascenseur vont se refermer, Owen aperçoit Leah qui court dans le couloir, suivie de l’ouvrier qui porte une scie circulaire. Owen arrête l’interne et lui demande ce qui se passe. Elle le lui explique brièvement. Owen la laisse partir et rejoint Ben dans l’ascenseur. Les deux hommes reprennent leur conversation mais s’interrompent après quelques secondes. Ils viennent de penser à la même chose en même temps. Owen pousse nerveusement sur les boutons de l’ascenseur.

    L’ouvrier s’apprête à découper une barre d’acier lorsqu’Owen et Ben entrent dans la salle en criant de tout arrêter. Ils expliquent aux médecins médusés qu’elles risquent de tout faire sauter en sciant du métal dans une salle pleine d’oxygène, à cause des étincelles que la scie va faire. Les trois femmes prennent conscience du danger auquel elles viennent d’échapper, surtout Meredith qui a déjà vécu quelque chose de similaire (épisode de la bombe). Ben lui demande comment ça s’était passé. Pas super, lui répond-t-elle.  

    C’est un peu par hasard qu’Arizona et Lauren se retrouvent en salle de préparation, puisqu’elles sont toutes deux là plus tôt que prévu. Arizona confie à sa consœur qu’elle aime superviser les préparatifs d’une opération. Lauren est ravie parce qu’elle a exactement la même manie. Les deux femmes commencent à plaisanter sur le fait qu’elles sont toutes deux des maniaques du contrôle. Arizona avoue ensuite être encore étonnée par le fait que Lauren va lui laisser faire toute la reconstruction. Lauren répond qu’elle part du principe que plus les gens savent comment faire ce genre de choses, plus les enfants sont en sécurité dans le monde. C’est un peu sa façon de contrôler ce dernier et puis cela permettra à Arizona de se souvenir d’elle. À chaque fois qu’Arizona replacera le cerveau d’un bébé dans sa boite crânienne, elle se souviendra d’elle. Les deux chirurgiennes se sourient. Jackson arrive pour se préparer lui aussi, ce qui semble contrarier Lauren, d’autant plus qu’il vient de placer entre elle et Arizona. 

    Owen et April discutent de la façon de retirer les barres du corps de Leon en faisant le moins de dégâts possibles. April insiste sur le fait qu’une des barres touche deux artères importantes et que si on essaie de la retirer entièrement, elle va tout déchiqueter sur son passage. Owen est d’accord avec elle mais il ne sait absolument pas comment il faut faire pour éviter ça. Leah suggère de retirer les deux citernes d’oxygène de la salle. Ben lui rappelle qu’il y a aussi deux sorties d’oxygène dans le sol. Il estime qu’il vaudrait mieux ramener Leon dans sa chambre afin de retirer les barres en toute sécurité. L’anesthésiste oppose son veto. Le patient est déjà sous anesthésie et il est trop instable pour être déplacé. Ben fait alors une autre proposition. Si on coupe toutes les arrivées d’oxygène, il pourrait se charger d’oxygéner manuellement le patient, arrêter quand on coupe le métal, recommencer quand le patient manque d’air, et ainsi de suite. Meredith lui fait remarquer que cette façon de faire va durer une éternité. Owen lui donne raison mais ils n’ont pas de meilleure option que celle-là. Il demande à l’ouvrier de lui remettre sa scie et de quitter la salle. Ben invite l’anesthésiste à se retirer aussi, il le remplacera. Compte tenu du danger, Owen demande à toute l’équipe de sortir. Callie refuse, parce qu’il va avoir besoin de quelqu’un qui maintienne les barres pendant qu’il les sciera. April annonce qu’elle reste aussi. La scie va faire chauffer le métal et il faudra mouiller celui-ci pour éviter qu’il ne brûle les artères. Meredith propose de rester aussi pour surveiller le foie. Mais cette fois, Owen se montre catégorique. Il ne veut pas d’elle dans cette salle. Meredith est un peu offusquée. Il veut l’exclure parce qu’elle est enceinte ? Alors pourquoi permettre à Callie, qui a aussi un enfant, de rester ? Ben objecte que Callie n’a pas amené sa fille avec elle dans la salle. Callie donne raison à ses collègues. Owen réitère son ordre et Meredith ne peut que s’incliner.    

    A la sortie de la salle, elle croise Derek qui se plaint d’avoir été éjecté de sa salle d’opération. Il ne comprend pas ce qui se passe. Meredith rétorque qu’il vient de lui arriver la même chose, tout simplement parce qu’elle est enceinte. Parce que la salle où ils se trouvaient risquait d’exploser, Owen a décidé qu’elle ne pouvait pas rester. Derek approuve totalement son collègue. Il suggère à sa femme de s’intéresser plutôt à Alex qui a amené un de ses amis à l’hôpital. L’ami en question a une hémorragie cérébrale parce qu’il a été battu à mort. Lorsque Derek annonce à Meredith qu’il s’agit de Jason, elle tique. Alex et Jason ne sont pas amis. Elle part en courant.  

    Cristina et Stephanie examinent les derniers clichés du scanner que Paul a passés. Tout à coup, Cristina remarque quelque chose d’anormal. Mais elle n’a pas le temps de s’appesantir sur la question car Meredith vient lui annoncer qu’elles ont un problème et qu’Alex est concerné. Cristina la suit après avoir demandé à Stephanie de faire d’autres examens pour essayer d’identifier l’anomalie qu’elle croit avoir décelée

    Ben explique à ses collègues comment ils vont devoir procéder. Il va ventiler Leon jusqu’à ce que celui-ci ait 100% d’oxygène. Il fera alors une pause pour leur permettre de découper le métal. Il recommencera à oxygéner le patient lorsque celui-ci n’aura plus que 90% d’oxygène, car en-dessous de cette limite, les organes peuvent s’abimer. Owen ajoute qu’en cas d’étincelles, ils devront tous sortir en courant. L’écran du moniteur affiche 100% d’oxygène. Ben donne le coup d’envoi et Owen commence à scier la barre de métal qu’April asperge d’eau. Quelques étincelles jaillissent. Owen s’arrête aussitôt et demande à tous s’ils vont bien. Tous remarquent que Callie a disparu. En fait, elle a plongé au sol dès la première étincelle. Elle se redresse précipitamment, comme si de rien n’était. Owen suggère à April de faire une prière pour eux. Elle s’exécute aussitôt et supplie le seigneur de les aider à sauver la vie de leur patient. Owen recommence à scier le métal.  

    Un premier morceau de barre a été découpé. Les chirurgiens vont maintenant s’attaquer à celle qui traverse l’abdomen. De nouvelles étincelles jaillissent et une d’entre elles s’écrase au sol près de Ben. Callie hurle pour prévenir son collègue. Celui-ci écrase la flamme avec son pied.

    Derek et Heather sont en train d’opérer Jason dont l’état est pire que ce qu’avait craint le neurochirurgien. Il y a une fuite du liquide céphalo-rachidien et la dure-mère est déchirée. Heather trouve cela plutôt dégueu. Derek lui rappelle que ce n’est pas le genre de choses qu’ils peuvent dire. A sa demande, elle lui cite toutes les complications possibles, en commençant par la mort, plus que probable. Il peut y avoir aussi des attaques, des caillots. Sans doute que Jason va devenir un légume, ou bien un idiot, un cinglé, un simple d’esprit. Derek la rappelle à l’ordre. Elle revient donc à un langage moins imagé et plus médical pour décrire les futures séquelles encourues par Jason, à savoir des troubles du langage, de la mémoire et de la vision. Elle s’étonne du fait que Derek la fasse beaucoup parler aujourd’hui. Il réplique qu’il le fait parce qu’elle est bizarre et que ça le dérange, mais aussi parce qu’elle est naturellement douée pour la neurochirurgie. Il a compris qu’elle utilisait l’humour pour cacher qu’elle n’avait pas confiance en elle et son travail à lui, en tant que titulaire, est de tout faire pour qu’elle acquière cette confiance et qu’elle devienne par la même occasion moins bizarre. Tout ce qu’il voudra si ça le détend du slip, conclut Heather, ce qui lui vaut un regard noir de la part de son professeur.

    Meredith et Cristina font la leçon à Alex. Cristina explique à son camarade que, lorsqu’elle lui a conseillé de combattre son rival, elle ne voulait pas dire qu’il devait le frapper. Meredith ajoute qu’il pouvait se permettre ce genre de comportement à l’époque où ils se sont rencontrés mais maintenant… Il est censé être moins stupide, estime Cristina. Il pourrait aller en prison, perdre son travail. Alex les rassure. Il ne va pas aller en prison. Quand il est arrivé chez Jason, celui-ci était déjà blessé. Ses amies n’en croient pas un mot et lui conseille de trouver une histoire plus crédible à raconter à la police. Meredith lui rappelle qu’elles sont ses amies. Il peut tout leur dire. Alex ne peut que leur répéter qu’il n’est pour rien dans ce qui est arrivé à Jason. Jo entre dans la pièce et confirme ce qu’il vient de dire. C’est elle qui a blessé Jason. 

    Owen est en train de scier la dernière barre de métal. Ben lui demande d’arrêter un moment parce que Leon atteint la limite des 90% d’oxygène. Mais Owen continue parce qu’il a presque terminé. Un étincelle jaillit et atterrit sur une boite en carton, laquelle prend feu immédiatement. Ben va rallumer l’oxygène lorsqu’April remarque le début d’incendie. Elle se met à hurler. Owen ordonne aux deux femmes de recouvrir le corps du patient tandis qu’il s’empare d’un extincteur. Ben l’enjoint à se dépêcher parce que Leon est descendu en-dessous de la barre des 90%. Une fois le feu éteint et que Ben peut recommencer à oxygéner le patient, Owen demande à Callie d’aller se préparer pour l’intervention et à April de retourner aux urgences, afin de continuer à tout organiser en prévision de la tempête. La jeune femme refuse, argumentant qu’il va avoir besoin d’elle pour retirer le morceau de barre qui est toujours logé dans l’abdomen. Il objecte qu’il va commencer par s’occuper du cou, ce qui va leur laisser un peu de temps avant de pouvoir soigner le reste, et qu’elle n’a qu’à lui envoyer Meredith ou tout autre chirurgien qui sera disponible. Richard, qui était dans la galerie, les avise via l’interphone qu’il se charge de trouver un remplaçant à April. Celle-ci est effondrée. Elle ne comprend pas la décision d’Owen. Leon est son patient. Elle a fait tout ce qu’il fallait pour lui depuis qu’il est arrivé à l’hôpital. Comment Owen peut-il exiger d’elle qu’elle aille ranger le matériel sur des étagères comme si elle n’était qu’un vulgaire commis d’épicerie ? Mais cette fois, Owen se montre inflexible. Après avoir crié qu’il a plus besoin d’elle aux urgences que dans cette salle, il lui ordonne de sortir. Elle s’en va, folle de rage.   

    Lauren, Arizona et Jackson ont commencé à opérer le bébé. Lauren a retiré la peau du visage de ce dernier pour accéder à son ossature. Elle annonce à Jackson qu’elle a confié à Arizona le soin de reconstruire le crâne. Ensuite, ce sera à lui de reconstruire le nez et les lèvres de l’enfant, sur base des indications qu’elle lui donnera. Jackson assure qu’il préfère la regarder travailler. Sur le ton de la plaisanterie, Arizona lui donne raison. Il ne faudrait pas que Lauren pense qu’elle va leur faire faire tout le boulot. Lauren réplique qu’elle a l’impression que le refus de Jackson signifie plutôt qu’il a peur. Piqué au vif, le jeune homme accepte sa proposition. Arizona croit bon de rappeler que s’il est capable de diriger un hôpital, il n’en reste pas moins en débutant en matière de chirurgie. Lauren est stupéfaite d’apprendre que Jackson fait partie des sept dirigeants de l’hôpital. Jackson ne voit pas en quoi c’est important. Elle n’est pas d’accord. Ce qu’ils ont fait, acheter l’hôpital, sauver les emplois du personnel, c’est une légende ! Arizona répond avec humour qu’ils ont voulu tout diriger parce qu’ils sont des maniaques du contrôle. Lauren estime que ce qu’ils ont fait était courageux. Elle n’aurait pas pu le faire. Elle est vraiment très impressionnée. Le regard qu’elle pose sur Arizona trouble cette dernière.

    Bailey dépose une pile de dossiers devant Shane en lui demandant de les parcourir à nouveau pour s’assurer qu’ils sont en ordre. L’interne aimerait savoir pour quelle raison elle l’a choisi pour faire ce travail ingrat. Il est interne en chirurgie, pas un employé de FedEx. Voulant justifier son attitude, il explique à Bailey que, depuis que Derek l’a exclu de son service, il a l’impression que tout le monde le considère comme un pari perdu d’avance. Peu sensible à ses états d’âme, Bailey lui demande s’il veut être responsable de la mort d’un patient. Si l’hôpital se retrouve sans électricité et que les dossiers ne soient plus disponibles de façon électronique, comment les médecins feront-ils pour accéder aux renseignements dont ils auront besoin ? Shane trouve cette situation trop hypothétique pour s’en inquiéter. Bailey réplique que si cela arrive, le patient mourra et que ce sera de sa faute à lui. Que ressentirait-il si cela arrivait ? Richard les interrompt pour informer Bailey qu’Owen a besoin de son aide au bloc. Sans le regarder, elle répond qu’elle ne peut pas interrompre son travail à cause de la tempête qui arrive. Elle est en plein milieu de la sauvegarde des dossiers. Si elle arrête maintenant, elle ne saura plus où elle en est. Alors, Owen va devoir trouver quelqu’un d’autre. Shane saute sur l’occasion et propose ses services à Richard. Scandalisé par l’attitude de Bailey, celui-ci annonce sèchement qu’il va aller aider Owen.

    Jo explique ce qui s’est passé avec Jason. Ils étaient en train de se disputer lorsque Jason l’a prise par le bras. Elle l’a repoussé et il est tombé en arrière. Sa tête a alors heurté la cheminée. Mais quand elle est partie, il criait et il allait bien, elle le jure. Alex la prie de quitter l’hôpital au plus vite. Cristina estime au contraire que Jo doit rester pour donner sa version des faits à la police. Alex réplique que personne ne doit rien faire tant qu’on n’en sait pas plus sur l’état de Jason. Il répète à Jo de se réfugier chez lui et de faire attention à ce que personne ne la voit quitter l’hôpital. Il ordonne ensuite à ses amies de se taire tant qu’ils ne sauront pas exactement ce qui se passe. Cette solution n’enchante pas Meredith et Cristina mais elles ne s’y opposent pas. Stephanie entre dans la pièce pour remettre les résultats des examens de Paul, à Cristina. Elle est assez surprise de voir Jo dont le visage est blessé. Comme elle lui demande de ses nouvelles, Cristina répond qu’elle va devoir faire comme si elle n’avait pas vu sa camarade. Elle s’en va avec elle. Alex supplie Jo de partir immédiatement. Meredith sort également de la pièce non sans avoir recommandé à son ami de ne rien faire de stupide.

    Cristina entre dans la salle où Derek vient juste de terminer l’opération de Jason. Elle demande des nouvelles de ce dernier. Derek ne lui cache pas que l’hémorragie était importante et qu’il ne peut se prononcer tant que Jason ne s’est pas réveillé. Il aimerait bien savoir ce qui s’est passé. Cristina prétend ne pas être au courant et se dépêche de changer de sujet. Elle a remarqué quelque chose d’anormal sur les scans de Paul et elle se demande si ça ne pourrait pas être un caillot qui serait passé inaperçu jusqu’à présent. Un seul regard sur les clichés et Derek lui donne raison. Ce caillot bloque le flux sanguin de l’artère basilaire. Au grand déplaisir de Cristina, il demande à Heather d’expliquer les raisons qui, selon elle, ont fait que ce caillot n’a pas été repéré avant. L’interne répond qu’un caillot est plus difficile à trouver et que l’on va d’abord penser à chercher ce qui est plus commun, à savoir une hémorragie ou un infarctus. Si on n’a pas trouvé ce caillot, c’est parce qu’on cherchait dans la mauvaise direction. Derek la félicite. Cristina le supplie d’opérer Paul immédiatement. Elle pense qu’une intervention pourrait le réveiller. Derek estime en effet que c’est possible mais ça pourrait aussi tuer le patient. Est-ce que la famille est prête à prendre ce risque ? 

    C’est ce que Cristina s’empresse d’aller demander à Nancy. Celle-ci est un peu surprise, compte tenu du fait que la veille, Cristina lui avait dit que l’intervention qu’elle avait faite était celle de la dernière chance. Cristina reconnait que celle qu’elle vient de lui proposer a une issue incertaine. Nancy aimerait savoir ce qu’Owen en pense. Cristina répond qu’Owen est au bloc et que toute façon, il n’est pas le médecin de Paul et que c’est à Nancy de prendre la décision, mais rapidement, parce que chaque seconde compte. Nancy finit par accepter cette ultime opération. 

    Derek et Heather ont donc emmené Paul au bloc. Pendant qu’elle guide la sonde dans le cerveau du patient, l’interne fait des bruits étranges avec sa bouche. Elle explique à Derek qui est intrigué, qu’elle imite la musique qui accompagne le jeu vidéo Pacman. A la demande du titulaire, elle lui récite tout ce qu’ils vont devoir faire durant l’intervention. La sonnerie du moniteur résonne. Derek comprend que cela signifie que la paroi basilaire est en train de se déchirer. S’il ne place pas rapidement l’endoprothèse, l’artère va se rompre. Mais s’il la place trop vite, il va déchirer l’artère. Dans un cas comme dans l’autre, le patient mourra.

    Meredith suit Jo dans la cage d’escalier. L’interne lui jure qu’elle est désolée pour tout ce qui s’est passé. Elle ne voulait pas blesser Jason, elle voulait juste qu’il s’écarte d’elle. Malheureusement, elle s’est laissé emporter par sa colère. Meredith répond qu’elle l’aime bien mais elle adore Alex. Elle ne sait pas s’il serait assez stupide ou loyal pour endosser la responsabilité de ce que Jo a fait, mais elle l’en croit capable. Jo proteste. Jamais elle ne laisserait Alex faire une telle chose. Rassurée, Meredith la laisse partir. Elle croise alors l’ouvrier à la scie circulaire. Il lui apprend que cela fait un moment que les chirurgiens ont terminé de scier les barres de fer. Folle de rage à l’idée d’avoir manqué une partie de l’intervention, Meredith remonte les escaliers en courant. Elle rate une marche et fait une chute. Après être tombée sur le ventre, elle descend les marches en roulant sur elle-même et, à l’arrivée, sa tête heurte lourdement le sol. Tremblante de peur et haletante, elle appelle à l’aide mais si faiblement que personne ne l’entend. En grimaçant de douleur, elle arrive à se redresser pour s’asseoir et se met à pleurer.

    Heather a réussi à placer l’endoprothèse dans le cerveau de Paul. Le téléphone retentit. L’infirmière prévient Derek que c’est un message de la part de sa femme. Celle-ci veut l’avertir qu’elle a fait une chute dans l’escalier. Elle va bien mais elle va quand même se faire examiner dans le service obstétrique. Derek se décompose. Heather l’encourage à rejoindre immédiatement Meredith. Comme il hésite parce que l’opération n’est pas terminée, elle lui fait remarquer que la partie difficile est finie. Elle peut se charger toute seule de ce qui reste à faire. En quelques mots, elle lui décrit ce qu’elle compte faire. Fou d’inquiétude pour Meredith, Derek part immédiatement, au grand dam de Cristina que la perspective de voir Heather s’occuper seule de Paul plonge dans la panique la plus totale. Elle commence à frapper du poing sur la vitre en ordonnant à l’interne de ne pas toucher son patient.

    Richard a rejoint Owen en salle d’opération. Il a expliqué à ses collègues la façon dont Bailey avait refusé de prendre part à l’intervention et il suppose qu’elle a réagi comme ça parce que c’est lui qui le lui a demandé. Ben tente de minimiser l’incident. Sa femme est seulement secouée par ce qui lui est arrivé. Elle a juste besoin de faire une pause. Owen, qui a déjà vécu quelque chose de similaire avec Cristina, trouve que l’attitude de Bailey est tout à fait compréhensible. Callie rappelle à ses collègues qu’elle aussi a connu ce type de problèmes avec Arizona. Elle pense que Richard ne devrait pas insister pour que Bailey revienne rapidement au bloc. Richard réplique que si la patience a fonctionné avec Cristina et Arizona, il sait que Bailey a besoin d’être secouée.

    Jackson termine les sutures sur le visage du bébé. Lauren le félicite. Elle n’aurait pas fait mieux elle-même. Il réplique qu’il n’aurait pas su le faire sans elle. Après l’avoir remercié, elle annonce qu’elle doit se rendre aux toilettes et que donc, elle les laisse terminer. Après son départ, Jackson confie à Arizona que pour lui, Lauren est une personne qui donne l’impression à ceux qui travaillent avec elle qu’ils peuvent tout faire. Mark était comme ça aussi. Il faisait croire aux gens qu’ils étaient géniaux pour qu’ils le soient vraiment. Il regrette que Lauren doive quitter à Seattle, parce que cela fait longtemps qu’il n’avait plus ressenti ce qu’il a ressenti durant cette opération. 

    La gynécologue rassure Meredith et Derek. L’échographie a montré que le bébé allait bien. Meredith veut savoir ce que ça signifie exactement. Derek encourage la gynécologue à employer le jargon médical. En souriant, la spécialiste leur explique qu’il n’y a aucun signe de décollement du placenta. Le fœtus n’est pas blessé. Il n’y a pas d’hémorragie ni de rupture utérine. Le cœur du bébé bat normalement. Aucun signe de détresse. Tout se déroule comme prévu. Mais elle reconnait que Meredith a eu beaucoup de chance. A la moindre douleur, celle-ci devra la prévenir. Derek remercie sa collègue. Après le départ de cette dernière, il gronde gentiment sa femme. Il lui avait pourtant dit de ralentir la cadence. Elle estime que tout cela aurait pu être évité si on ne l’avait pas mise à la porte de cette salle d’opération explosive où elle aurait dû se trouver. 

    Jackson retrouve April en train d’entasser des fournitures sur une étagère. Il commence à lui faire part de ses impressions sur l’intervention qu’il vient de faire mais il remarque immédiatement que son amie est contrariée. Elle lui explique qu’Owen fait tout son possible pour la tenir loin du bloc. Elle ne sait pas si cela veut dire qu’il pense qu’elle va encore rater ses examens ou s’il a réalisé qu’elle serait une meilleure secrétaire que chirurgienne. Jackson se propose d’en parler à Owen. Elle refuse. Elle ne veut pas qu’il se batte pour elle. Une infirmière vient lui annoncer qu’elle est attendue pour s’occuper d’un cas de trauma. 

    Alex et Cristina ont appris la mésaventure de Meredith. Elle les rassure. L’échographie a montré que le bébé allait bien. Cristina ne comprend pas comment son amie a pu tomber. Est-ce qu’elle a des vertiges ? Meredith rétorque qu’elle a fait une chute parce qu’elle a le même centre de gravité qu’une Jersiaise (vache de l’ile de Jersey). Mais à part ça, elle va bien. Une infirmière vient prévenir le trio qu’ils doivent venir. Il faut se dépêcher. Ça va commencer. Tout le monde autour d’eux court dans le couloir.

    April arrive dans la cour des urgences. L’ambulancière Nicole lui amène un patient de 48 ans qui a des douleurs à la poitrine. Il dit qu’il a l’impression que son cœur va exploser. Après avoir rassuré le patient, April pousse la civière tout en posant des questions à Nicole. Bizarrement, celle-ci ne répond pas mais commence à faire tourner la civière sur elle-même, tandis qu’une musique commence à retentir dans la cour. Surprise, April demande d’où ça vient. Elle est encore plus étonnée lorsqu’elle voit le patient sauter en bas de la civière et commencer à exécuter quelques pas de danse, encadré par les deux ambulanciers qui font de même. Des gens sortent des deux ambulances qui sont stationnées dans la cour et se mettent à danser aux aussi. Nicole fait asseoir April sur une chaise à roulettes. Petit à petit, tout le personnel du service chirurgie, des infirmières aux titulaires, se rassemblent pour assister au spectacle. Même si elle ne comprend pas ce qui se passe, April est ravie parce qu’elle a reconnu quelques anciens patients parmi les danseurs. Tout à coup, Matthew dévale un escalier et rejoint la troupe. Alex y va de son petit commentaire : qui aurait cru qu’April trouverait quelqu’un qui soit aussi ridicule qu’elle ? Meredith lui donne raison. Matthew est la version masculine de leur camarade. Quelles sont leurs chances ? Tout en dansant, Matthew offert une fleur à sa dulcinée. A la fin du flash mob, les applaudissements éclatent. Meredith est hilare en voyant la mine dégoutée de Cristina. Quant à Jackson, il a un sourire un peu crispé. Mais ils ne sont pas au bout de leur surprise car Matthew entame un discours par lequel il explique à April qu’il se rend compte de ce que tout ça est dingue et surtout soudain, mais quand il sait quelque chose, il le sait. Et le jour où il l’a aperçue pour la première fois, il a ressenti un choc – Arizona et Lauren échangent un regard – et il a pensé qu’elle était la plus belle femme qu’il avait jamais vue. Il a tout de suite compris qu’il allait tomber amoureux d’elle et cela l’a rendu terriblement heureux. Émue, April se met à pleurer et encore plus, lorsqu’elle voit Nicole donner un écrin à Matthew. Celui-ci met un genou par terre pour faire sa demande. Tout sourire, Derek prend furtivement sa femme contre lui. Tout le monde, et plus particulièrement Callie, semble ému lorsque le jeune ambulancier déclare son amour à April, en ajoutant qu’il veut passer le reste de sa vie avec elle en essayant de la rendre aussi heureuse qu’elle le rend heureux. Il ouvre l’écrin pour lui présenter la bague de fiançailles et lui demande si elle veut bien l’épouser. Evidemment, April accepte. Les nouveaux fiancés s’embrassent sous les vivats. Matthew prend April dans ses bras pour la faire tournoyer. Quand il la redépose à terre, la jeune femme croise le regard de Jackson. Ce dernier lui fait un petit signe de tête. Rassurée, April se laisse de nouveau aller à sa joie dans les bras de Matthew.

    Le soir est tombé sur Seattle et avec lui, les premières averses annonciatrices de la tempête. Alex confie son étonnement à Meredith. Comment April peut-elle avoir réussi à se fiancer ? Comment est-ce possible? Lui, il a eu une folle, une cancéreuse et maintenant une maniaque psychopathe. Mais cette fois, c’est décidé, il laisse tomber. Il abandonne l’idée d’être avec Jo. Meredith lui demande ce qu’il aurait fait s’il était arrivé le premier chez Jason. Est-ce qu’il se serait assis pour boire une tasse de café et discuter ? Sûrement pas et sans doute que Jason aurait été dans un état bien plus grave. Les gens changent mais pas tant que ça finalement. Alors peut-être que la folie de Jo conviendrait bien celle d’Alex. Elle pense qu’il ne devrait pas renoncer à la jeune femme aussi rapidement. Lui n’a pas été abandonné par ses amis. Heather toussote pour signaler sa présence. Elle est venue leur annoncer que Jason s’est réveillé et qu’il va bien. Mais le soulagement d’Alex est de courte durée car l’interne ajoute que Jason a demandé qu’on fasse venir la police. 

    Pendant que Derek examine Paul, Cristina peste contre la tempête qui est arrivée plus tôt que prévu. Derek ironise sur les météorologues qui peuvent se permettre de faire sans cesse des erreurs sans que leur emploi ne soit jamais menacé. Cristina lui demande ce qu’il pense honnêtement de l’état de Paul. Il répond que celui-ci aurait été meilleur si la paroi basilaire ne s’était pas déchirée. Il  a peur que son intervention ait fait plus de mal que de bien. Cristina ne comprend pas comment elle a pu passer à côté de ce caillot. Derek estime qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait. Elle voudrait savoir pourquoi, dans ce cas, son patient ne se réveille pas. C’est une question à laquelle Derek n’a pas de réponse. 

    La mère du petit patient d’Arizona s’extasie sur la beauté de son fils. Lauren assure que quand celui-ci aura 1,80m et des cheveux sur la tête, le seul souvenir qui lui restera de son opération sera une minuscule cicatrice sur le front. Les filles vont adorer ça parce que ça lui donnera un petit air mystérieux. Après que les parents les aient remerciées, Arizona et Lauren sortent de la chambre. Arizona est ravie de la journée qu’elle vient de passer. Cette intervention était géniale. Lauren réplique qu’elle est heureuse de n’avoir rien eu d’autre à faire que d’assister à l’intervention, puisque c’est Arizona et Jackson qui ont tout fait. Arizona veut savoir si elle peut faire quoi que ce soit pour la remercier. Elle se trouble lorsque Lauren lui demande de lui montrer une salle de garde, avant de lui expliquer qu’elle préfère rester à l’hôpital pour la nuit au cas où il se passerait quelque chose avec le bébé. Arizona semble rassurée.

    Jason se réveille et découvre Alex à son chevet. Il lui demande si les policiers sont arrivés. Comme Alex lui propose de discuter, il objecte que Jo l’a attaqué. Cette fille est lunatique. Elle est perturbée et elle ment. Alex estime qu’il devrait d’abord réfléchir à tout ce qu’il a, c’est-à-dire un bon travail, un bel appartement, des amis. Jason lui demande si c’est une façon de lui dire qu’il veut être son ami. Alex ricane. Il n’a pas besoin d’amis supplémentaires, parce que ses amis sont Cristina Yang qui possède cet hôpital, et Derek Shepherd, qui possède l’hôpital également. Et puis, il y a Meredith Grey. Elle, elle a même son nom sur la porte. Voilà qui sont ses amis et ces gens n’aiment pas les mecs qui tapent sur leurs copines. Lui non plus, il n’aime pas ça. Jason lui rappelle que Jo l’a attaqué. Qu’était-il censé faire ? Rien, selon Alex, si ce n’est endurer les coups. Quand une fille frappe un garçon, celui-ci ne peut que subir ou s’en aller. Il met l’obstétricien en garde. Même s’il raconte partout que Jo l’a attaqué, tout ce que les gens vont retenir, c‘est que c’est lui qui l’a frappée. Et cette rumeur va se répandre dans tout l’hôpital. Il ne pourra plus aller nulle part car les gens seront déjà tous au courant. Jason comprend qu’Alex se chargera de propager cette rumeur. Il l’accuse de chantage. Alex lui rappelle qu’il a frappé une fille. Alors qu’est-ce qu’il veut faire après ça ? Jason ne répond pas. Alex sort de la chambre. Derek qui a tout entendu, reproche à Alex d’avoir fait chanter son collègue. Alex réplique qu’il n’a fait que le menacer. Cela ne change pas grand-chose pour Derek qui ne cache pas son indignation. Alex estime que suffisamment de gens ont été blessés. Pour lui, le principal, c’est que Jason ne porte pas plainte. Derek ne comprend pas comment il peut ne pas éprouver de remords pour ce qu’il vient de faire.

    Richard rejoint Bailey pour lui dire sa façon de penser. Quand le chef de la chirurgie lui donne l’ordre de se préparer pour aller au bloc, elle doit le faire. Elle réplique qu’aux dernières nouvelles, il n’est ni le chef de la chirurgie, ni son patron. Il lui rappelle qu’il est un des propriétaires de cet hôpital et que cela fait de lui son patron. Et elle, elle n’est pas une documentaliste. Il y en a déjà assez dans cet hôpital. Par contre, ils ont besoin de chirurgiens, alors elle doit se comporter en tant que telle, et si ce n’est pas le cas, ils n’ont pas besoin d’elle et elle peut aller au diable. Mortifiée, Bailey évite de croiser le regard de Shane qui s’abstient de tout commentaire, même s’il est évident qu’il approuve le discours de Richard.

    Meredith observe Owen qui discute avec Leon. Une fois sorti de la chambre de son patient, Owen informe Meredith que celui-ci s’en sort plutôt bien, avec une jambe cassées et quelques blessures internes. Finalement, ce cas s’est avéré moins grave que ce qu’il semblait au premier abord. Meredith lui fait remarquer gentiment qu’il n’avait pas le droit de l’exclure de ce cas uniquement parce qu’elle est enceinte et qu’il essayait de la protéger. Elle trouve ça inacceptable. Néanmoins, elle l’en remercie. Elle revient ensuite sur la question qu’il lui a posée plus tôt dans la journée, à propos de Zola. Elle et Derek l’ont su tout simplement. Derek l’a su en premier bien sûr, parce que c’est Derek. Elle, ili lui a fallu plus de temps, parce qu’elle avait peur. Masi, un jour, elle a pris Zola et elle a su. Elle ne peut pas l’expliquer autrement. Elle a regardé Zola et elle a su que c’était sa fille. C’était une évidence. Owen lui parle alors d’Ethan. Cet enfant a besoin de quelqu’un. Il aime bien ce petit garçon et il sait que la réciproque est vraie. Il a le sentiment qu’il peut aider cet enfant effrayé et seul. Il sait comment faire et il a envie de le faire. Parfois il se dit qu’il doit cesser de penser à ça parce qu’Ethan n’est pas son fils et qu’il a 10 ans. C’est un engagement important de s’occuper d’un enfant de cet âge. C’est une responsabilité que l’on prend pour toute la vie. Et ça ferait tout remonter à la surface. Masi il oublie toutes ses bonnes résolutions quand il passe du temps avec Ethan. Dans ses moments là, il ne voit pas comment il pourrait ne pas s’occuper de lui. Il suppose que Meredith doit le prendre pour un fou maintenant. Que du contraire, parce qu’elle a ressenti exactement la même chose que lui. Owen soupire. C’est le genre de choses que Cristina ne comprendra jamais. Meredith sourit. Cristina surgit et demande à Owen de venir. C’est à propos de Paul.

    C’est avec satisfaction qu’elle lui annonce que ce dernier s’est réveillé. Il va bien et il parle. C’est avec une joie mêlée de tristesse qu’Owen regarde Ethan qui se pelotonne dans les bras de son père. Soudain, il ordonne à Cristina de faire transférer le patient aussi vite que possible au Seattle Pres. Comme elle s’en étonne, trouvant cela un peu prématuré, il prend la tempête comme prétexte. Elle est arrivée plus tôt que prévu et il préfère qu’Ethan et sa famille soient plus à l’intérieur des terres lorsqu’elle éclatera. 

    Derek remercie Heather de l’avoir remplacé quand il en avait besoin et il la félicite pour ce qu’elle a fait. Il est fier d’elle. Elle lève ses deux mains en l’air et invite Derek à frapper dedans. Il s’exécute en souriant, après lui avoir demandé de toujours rester bizarre.

    Shane, qui était caché derrière des piles de dossiers, a tout entendu, ce qui le rend amer. Bailey lui demande de la suivre. Il soupire, croyant qu’elle a trouvé d’autres dossiers à photocopier.

    Matthew aperçoit Jackson devant le tableau du planning et lui demande s’il a été surpris par la demande en mariage. Jackson ne répond pas. Après lui avoir confié qu’il est heureux que personne n’ait vendu la mèche, Matthew lui demande s’il sait où se trouve Owen. Il aimerait le remercier pour avoir empêché April d’aller en chirurgie durant toute la journée. Jackson ne sait pas où est Owen. il félicite Matthew pour ses fiançailles. L’ambulancier s’en va. Jackson va compléter le tableau du planning lorsque Bailey surgit et lui retire son marqueur des mains pour inscrire son nom et celui de Shane, à coté de celui de Richard. Shane est ravi. 

    Cristina informe Meredith qu’Owen a décidé de faire transférer Paul Dawson et son fils au Seattle Pres. Lorsque Meredith lui demande comment va Owen, elle ne sait que répondre. Elle a réveillé le patient comme il le voulait mais maintenant, elle a l’impression qu’il lui en veut d’avoir réussi. Elle suppose que c’est parce qu’il s’est rapproché du gamin. Meredith lui apprend qu’Owen lui a confié avoir pensé à prendre Ethan. Cristina lui demande si cela veut dire qu’il comptait adopter l’enfant. Meredith pense que oui, ou tout du moins à lui servir de famille d’accueil. Quand Owen lui en a parlé, il semblait prêt à. Cristina demande à son amie ce qu’elle est supposée faire. Meredith ne pense pas qu’il y a quoi que ce soit à faire. Cette histoire ne concerne pas Cristina. Les lumières commencent à clignoter.

    Arizona fait entrer Lauren dans une salle de garde. Lauren lui demande s’il y a des générateurs de secours. Arizona assure que oui. Les deux femmes se regardent et se mettent à rire nerveusement. Pour dissiper le malaise évident, Lauren parle à nouveau de leur opération. C’était tellement amusant. Arizona est bien d’accord. D’ailleurs elle regrette que tout soit déjà terminé. Lauren l’invite à l’appeler quand elle aura envie de recommencer. Arizona trouve ça super. A nouveau troublée par la façon dont sa collègue la regarde, elle lui tend la main pour lui dire au revoir. Lauren pouffe de rire. Elle se rapproche et les deux chirurgiennes se donnent une accolade. Un coup de tonnerre retenti. L’électricité s’éteint et la porte de la salle se ferme en se claquant. Lauren et Arizona s’embrassent. Le retour de la lumière rappelle Arizona à la réalité. Elle repousse sa camarade. Non, elle ne peut pas. Lauren est interloquée. Elle tente de retenir Arizona qui se dirige vers la porte. La main sur la poignée de porte, Arizona hésite. Lorsque sa camarade lui a dit qu’elle a le droit de perdre le contrôle, elle ferme la porte à clé et se jette dans les bras de Lauren. Elles recommencent à s’embrasser tout en se déshabillant.

    En rentrant chez lui, Alex trouve Jo en train d’allumer des bougies dans le salon. Il lui demande ce qui s’est passé. Elle lui explique qu’il n’y a plus d’électricité depuis une demi-heure. Alex l’interrompt. Ce n’est pas de ça dont il veut parler mais de ce qui s’est passé avec Jason. Est-ce qu’elle n’a pas réfléchi ? Ce type aurait pu mourir. Par chance, il va bien et elle peut s’estimer heureuse qu’il ne porte pas plainte contre elle. Elle s’est comportée comme une idiote. Est-ce qu’elle se rend compte qu’elle aurait pu aller en prison ? Elle lui a dit qu’elle avait tout fait pour changer, pour devenir quelqu’un d’autre. Et finalement, elle fait ce genre de truc ? Si elle ne veut plus être une bonne à rien, elle doit grandir et cesser d’agir inconsidérément. Jo le repousse vivement en criant que c’est à lui de grandir. Il serait temps qu’il réalise que tout le monde n’est pas comme lui, que les gens sont horribles. La dernière fois qu’un garçon l’a attrapée comme Jason l’a fait, elle s’est promis que cela n’arriverait plus jamais. Elle répète que tout le monde n’est pas comme Alex, aussi bien que lui. Elle suppose que maintenant il doit penser qu’elle est une personne horrible, elle aussi. Il lui assure que non. Si elle n’avait pas frappé Jason en premier, il l’aurait probablement tué. Elle ne voit pas pourquoi il aurait fait ça pour elle. Il lui dit de la fermer. Pourquoi ne l’aurait-il pas fait au contraire ? Ils se regardent intensément lorsqu’un arbre casse la vitre et tombe dans le salon, laissant entrer la pluie par la même occasion. Alex et Jo se relèvent, indemnes.

    Callie a installé deux lits d’appoint dans une salle. Elle informe Meredith et Derek que la garderie va rester ouverte pour la nuit. Elle compte donc y laisser Sofia, puisqu’elle et Arizona vont rester à l’hôpital. Elle demande à Derek ce qu’il compte faire. Il n’en sait rien encore. Callie part à la recherche de sa compagne. Restés seuls, Meredith et Derek décident de passer la nuit à l’hôpital. Derek surtout ne veut pas courir le risque d’être bloqué chez eux par la tempête si Meredith devait commencer à accoucher. Elle préfère penser qu’ils restent parce qu’ils sont chirurgiens et qu’on pourrait avoir besoin d’eux. Il lui répète qu’elle doit se ménager. En riant, elle répond qu’elle a l’intention de continuer à travailler jusqu’à… Elle s’arrête soudain de parler et grimace en se penchant légèrement en avant. Inquiet, Derek se précipite. Elle le rassure. Tout va bien. C’est juste qu’elle vient de perdre les eaux. Derek la fait asseoir dans le canapé et s’agenouille devant elle. Il est ému. Ils échangent un regard où se mêlent un peu d’excitation mais aussi une certaine appréhension.

     

    Voix off : On fait vraiment de notre mieux. Mais parfois, ce n'est pas assez. On attache nos ceintures. On porte des casques. On reste sur les chemins éclairés. On essaie d'être en sécurité. On essaie de se  protéger le plus possible, mais ça ne fait même pas une foutue petite différence, parce que quand les mauvaises choses arrivent, elles sortent de nulle part. Les mauvaises choses arrivent sans prévenir. Mais on oublie que parfois, c'est aussi comme ça que les bonnes choses arrivent.


  • Commentaires

    1
    lili971
    Samedi 11 Mai 2013 à 03:40
    Je suis degoute de cette Lauren serieux. Elle sait qu Arizona est mariée et a un enfant et tout se quelle veut c kel perde le controle et comme une conne arizona y va droit devant. En llus callie va a sa recherche alalalalala en plus sofia est a l hopital. Jespere que Callie ne va les surprendre car se serais la detruire totalement.
    2
    lili971
    Samedi 11 Mai 2013 à 03:46
    Aussi j ai pas aime la façon dont Arizona a parle a Callie c comme si elle n a rien a foutre d elle. Alors que Callie en est raide dingue c fou
    3
    Lilimortelle
    Samedi 11 Mai 2013 à 04:10
    Moi je pense que Callie risque de les surprendre justement!!!! Episode interessant mais dur a encaisser pour Calzona...je redoute le final et cette fameuse scene qui a choqué tout le monde lors de la lecture! Vous pensez a quelle genre de scene? D'apres Shonda et Jessica ce serait dechirant et provocateur!
    4
    lili971
    Samedi 11 Mai 2013 à 04:21
    Je ne sais pas moi. Peut etre qu elle choisira lauren a callie ou que callie et arizona feront l amour et apres qu elles se dechirent en disant un tas de trucs.

    Et toi tu penses c quoi comme scene
    5
    Nine78
    Samedi 11 Mai 2013 à 10:18

    Merci Boa !

    6
    Boa Profil de Boa
    Samedi 11 Mai 2013 à 11:28

    Il semblerait qu'en fait tout l'hôpital serait au courant avant Callie (Sarah Drew l'aurait dit dans une interview que je n'aipas encore eu le temps de lire et que je dois encore traduire) Donc j'imagine que non seulement Callie va apprendre son cocufiage d'une façon indirecte, ce qui va rendre la trahison encore plus difficile à gérer. Ca va faire mal, je vous le dis !

     

    7
    lili971
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:43
    Boa tu penses qu elles pourront survivre a cela?

    Moi je pense que non. Arizona n aime plus Callie cela se voit. Car si elle l aimait elle n aurait pas fait cela je pense.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lilimortelle
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:54
    Je pense qu'Arizona aime Callie mais on ne sait pas ce qui peut se passer dans la tete de quelqu'un qui a subi un tel traumatisme (amputation). Shonda a dit qu'elle s'etait beaucoup renseigné et que des personnes pouvaient apres cet accident faire n'importe quoi, ne plus etre ce qu'ils sont plusieurs mois apres! C'est ce qui arrive a Arizona qui perd le controle...Je pense et j'espere que ce sera le declic pour qu'elle se dise c'est avec Callie que je veux etre!!!
    9
    Boa Profil de Boa
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:54

    Je crois que c'est difficile à dire, mais à mon avis, Shonda Rhimes ne veut pas séparer ce couple pour toujours, donc elle va bien trouver une astuce pour les réconcilier un jour. Reste à voir si cela sera crédible et si les fans du couple seront satisfaites avec ça

    10
    Lilimortelle
    Samedi 11 Mai 2013 à 12:58
    Je te suis dans ton avis Boa: Shonda Rhimes aime ce couple ensemble...elle veut montrer une relation profonde et c'est ce qui risque d'arriver dans le final et la saison 10 avec ce longgggg chemin qui les attend!!!
    11
    lili971
    Samedi 11 Mai 2013 à 13:08
    Vouz pensez qu Arizona va la provoquer en lui disant que toi aussi tu as couche avc Mark et que c pour cela que j ai fais sa ou bien j ai prie mon pied avc Lauren alors qu avc toi non
    12
    laure95
    Samedi 11 Mai 2013 à 13:33

    j espere que lauren avait un gode sur elle

    13
    Shera Profil de Shera
    Samedi 11 Mai 2013 à 15:34

    Après 4 h intense devant des étudiants médusés par ce que je pouvais raconter, me voilà devant mon ordi prête à revoir sérieusement l'épisode.....Bon je vais y aller tout de suite ! Con le Kiffe raaaaaaaaaaaaaah !


    La demande en mariage cucul la praline :

    C'est avec émotion que j'adresse mes félicitations au couple MatApril Franchement les gars là, fallait le faire, j'ai osciller entre rires et désolation ! Comme l'a dit Alex, elle a trouvé aussi tarte qu'elle et ça, j'ai bien rigolé !

    j'ai frissonné quand j'ai entendu la musique, je me suis dit "Ben merde, L'épisode musical, le Retour !" et là, une dance, une demande en mariage cucul la praline...j'ai remarqué un truc....je délire vous pensez ? alors je vous dis...Quand Matthew pose le genou par terre, il y a un plan sur Meredith qui a l'air de taquiner Derek.....genre "toi, tu n'as pas mis le genou par terre pour ta demande, tu te souviens ?" et là, rire de derek et il prend MEredith pour la coller contre lui et elle se marre ! Autant je me fais des films mais j'ai adoré cet instant

    Le visage de Cristina l'air dégouté, l'enthousiasme général.....bref j'ai bien aimé au final !

    Dans cette histoire, je trouve que Jackson le prend plutôt bien, il aurait pu faire la gueule, il aurait pu tiquer et bien non, il sourit (d'ailleurs putain qu'il est beau) et il est ravi ou alors il cache bien ses émotions...j'ai l'impression qu'il a un renoncé à April depuis que Matthew est revenu...genre je laisse la place...
    Après faudrait qu'on m'explique comment April peut épouser un homme qu'elle n'aime pas plus que cela ? j'ai peut être loupé un épisode mais Matthew c'est le rebound boy dans cette histoire....bref....toute façon, je crois que les choses vont se régler dans le final....

    RIRI

    Ben mon Riri ? 6 mois d'amour fou entre toi et moi...et quand tu deviens propriétaire de l'hosto tu me le caches ? Alors effectivement ça se confirme, lors de la SL faillite, RIRI a mis la main à la poche ! T'es un boss mon choupinet !

    J'ai aimé qu'il secoue le cocotier Bailey...depuis le début de cette SL, j'ai aimé la conscience professionnelle de Bailey parce que j'ai compris que c'était la peur de contaminer et tuer qui la faisait réagir aussi férocement !
    j'ai apprécié que la SL se termine dans cet épisode avec la reprise de la chirurgie mais je crois que la tension entre RIRI et elle n'est pas encore apaisée...

    Jo/Alex

    La SL est dramatique, femme battue, la justice, ta taule, J'ADORE... mais ce qui me rend encore plus DEG, c'est ce con de sapin qui bazarde la super déclaration d'amour qu'il allait lui faire......et elle ? non mais elle ? elle ne voit rien putain, c'est pas possible ! Ma Fille, tu as de la peau de saucisson sur les yeux ou quoi ? Il doit se faire rare les mecs qui s'occupent d'elle comme le fait Alex..elle n'a pas une petite idée de la raison ? allez elle est son amie mais elle ne se doute pas ? elle ne perçoit pas, à travers le sapin, qu'il allait rajouter quelque chose ?

    Les femmes ont de l'intuition, elle ? elle n'a rien ! si je rajoute les crises de jalousie d'Alex....ça fait beaucoup !
    Non mais ça me gonfle, c'est trop long !

    Jason la main leste

    tiens de ma part !!!!! Enfoiré ! il a la tête de l'emploi ce petit enfoiré ! gentil, souriant, en rose (en plus) et en plus, il donne naissance à des bébés !!!!
    C'est très bien trouvé parce que, en général, les mecs violents sont bien propres sur eux et sentent bons l'after Shave de grande marque !
    Tu vas fermer ta gueule....même si j'ai un gros doute, je sens bien le coup de P**** je ne sais pas pourquoi...

    MERDER et Mcbaby

    Ouhhh punaise...ça commençait fort "ménage toi" non je ne suis pas malade, je suis enceinte" et la voilà comme un Cabri dans les couloirs genre et là, ça n'a pas loupé !

    Putain que j'ai eu mal pour elle dans les escaliers et j'ai pas pu regarder la chute..(ouais je sais, suis une chochotte ) me voilà rassurée mais j'ai scruté Meredith pour voir des hématomes, j'ai rien vu...je me dis qu'elle se gaufre comme ça et aucune trace visible ? ouais

    Pendant l'échographie, Derek est apeuré et excédé et il a raison !!!!!!!!!!!!

    Ahhhhh au fait, on a notre Connie RAvie de te connaitre Connie, j'ai beaucoup parlé de toi alors que tu apparais 1 minute !

    je ne sais pas vous mais j'ai eu l'impression que Derek et Meredith avait les yeux encore plus clairs qu'avant surtout MEredith, elle était maquillée et c'était encore plus intense pour la scène de fin !!
    Derek est trop chou, il y a ces regards, cette alchimie, cette peur mêlée de joie et d'angoisse...c'est tout parfait, comme un vrai couple...très très bien joué ! j'ai versé ma petite larme d'émotion, j'imagine ma copine Raymond, c'est l'essuie-tout qui est passé

    <table class="spoiler" border="0" cellspacing="1" cellpadding="0" width="90%" align="center"> <tbody> <tr> <td style="cursor: pointer;">Spoiler:</td> </tr> <tr> <td class="spoiler_closed"> </td> </tr> </tbody> </table>



    OWEN/CRISTINA/ETHAN

    L'envie, l'enthousiasme et la détresse d'Owen...c'était beau à voir...cette SL, même si je la trouve trop longue (presque 1 saison 1/2), me plait bien.....sans vouloir répéter toujours les mêmes choses, j'ai le sentiment (peut être naïf) que si nous nous retrouvons avec la même histoire en boucle depuis 1 saison 1/2 ce n'est pas pour rien....je veux dire que j'ai un fol espoir de penser que Cristina va accepter cet enfant parce que j'ai le sentiment que le rétablissement du père est temporaire, La tempête a été plus rapide que prévue et peut être que le père est encore au GSM..alors un drame peut intervenir...

    j'ai envie de voir Cristina puisse se rendre compte que le seul homme qu'elle aime plus que tout est en train de "crever" de ce manque d'être père...peut être certains penseront sacrifice, moi je pencherais pour la plus belle déclaration d'amour !

    C'est Cruel, au moment où l'envie d'être père se fait plus pressante, son désespoir et sa colère quand le père se réveille....et puis au moment où Meredith "enfonce" le clou avec son histoire avec Zola....je me dis que SR doit bien ça au fan de OWINA...ça suffit cette mascarade depuis 1 saison 1/2, si Cris ne veut pas d'enfants et que c'est irrémédiable, il fallait arrêter dès la fin de la saison 8 !


    RIFIFI chez CALZONA

    Alors autant le dire tout de suite....Arizona a très vite succombée punaise !

    Soit Lauren est une araignée qui tisse bien sa toile et Arizona est sous l'emprise
    Soit Arizona s'est "lassée "de Callie, de sa vie, de la platitude de son existence

    Je suis ravie de voir, enfin, le couple emblématique de SR (pour la cause GAY) bénéficier du "des emmerdes pour Tous", "du cocufiage pour TOUS" parce que j'avais trop l'impression qu'il ne fallait pas toucher à ces icônes !

    D'ailleurs une chroniqueuse du THR m'a passablement énervée quand elle dit à Hilarie Burton " Mais en arrivant dans la série, vous saviez que Callie et Arizona étaient le super couple lesbien de la télévision. Avez-vous réalisé que vous alliez vous mettre entre elles ?

    Ouais et alors ? il ne fallait pas peut être ? c'est quoi cette mentalité ? Derek et MEredith sont le Super Couple et il morfle aussi non ? On ne peut pas vouloir l'égalité toujours et toujours pointer la différence par moment ! je suis pour l'égalité ! et je remercie SR de remettre les pendules à l'heure !

    Pour en revenir à ARizona....elle est attirée parce qu'elle se sent désirée, complimentée et remarquée....ouais le truc typique de l'adultère "Ben pourquoi tu m'as trompée ?" "tu ne me regardais plus, je n'étais plus désirable, c'était plan-plan..."
    Bref, il fallait qu'elle aille voir là où l'herbe était plus tendre....

    j'aime le RIFIFI et j'ai hâte de voir la gueule de Callie quand elle va l'apprendre...d'ailleurs, Arizona qui est POUR la franchise et la droiture...elle va se faire gauler ou elle va avouer à votre avis ?

    J'ai hâte de voir Callie hurler en Espagnol sa haine et sa rage...Bref, c'est Sauce Salsa en prévision !

    Les internes
    Shane Ross et Heather Brooks sont les grands gagnants de cette saison ! j'ai aimé voir Shane se faire martyriser par Bailey et "Mousy" prendre le relais de Derek.

    En conclusion :

    J'ai espoir que le moment de joie soit pour la Famille Shepherd qui vont se retrouver à 4 !
    j'espère que Cristina restera auprès d'OWen ou le contraire lol qu'on fiche la paix à ce couple pendant 1/2 saison !
    Alex et Jo, je le sens mal...alors que j'aimerais tant les voir ensemble enfin !

    Bon épisode, j'ai hâte d'être le 16 mai à 4H00 du matin pour geindre, hurler ou pleurer de joie !!!!!!!!!!

    14
    natalie83
    Samedi 11 Mai 2013 à 22:33
    @laure95, pourquoi parler de gode??? :-s
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :