• Episode 9.24 : Perfect Storm

    Photobucket

    Titre français : Coups de foudre

    Scénariste : Stacy McKee

    Réalisateur : Rob Corn

    Diffusion Etats-Unis : 16 mai 2013 sur ABC

    Diffusion France : 11 juin 2014 sur TF1

     

    Voix off : J’ai eu un professeur qui déchirait, à l’école de médecine. Elle paraissait invincible. Un jour, elle a dû se faire retirer la vésicule biliaire. Et l’intervention l’a tuée. Ses plaquettes ont cessé de coaguler. Elle s’est vidée de son sang sur la table. Tout ce qui aurait pu mal tourner a mal tourné. Les chirurgiens ont un nom pour ça. Nous appelons ça une tempête parfaite. Amusant. Je n’ai jamais pensé que cela m’arriverait.

     

    La tempête fait rage sur Seattle.

    Derek et Cristina courent à toute allure dans les couloirs de l’hôpital. Leurs visages sont graves. Derek en particulier semble mort d’inquiétude.

    Cinq heures plus tôt…

    Owen et Cristina sont dans un ascenseur avec Ethan et le père de celui-ci. Ils se dirigent vers le toit de l’hôpital, où les attend un hélicoptère qui va emmener l’enfant et son père dans un autre établissement. Ethan aimerait qu’Owen les accompagne. Le chirurgien répond que ce n’est pas possible car on a besoin de lui au Grey Sloan Memorial. Cristina observe son compagnon tandis qu’il regarde l’enfant s’éloigner vers l’hélicoptère. Il est dévasté. Elle ne comprend pas comment il peut prétendre que son désir d’enfant n’est pas un problème. Owen assure que ce n’en est pas un. Cristina ne le croit pas. Elle aimerait savoir s’il avait l’intention de lui dire qu’il voulait adopter Ethan. Il trouve inutile d’en parler puisque cela ne s’est pas fait. Pour Cristina, ce n’est qu’un détail. Ce qui compte à ses yeux, c’est qu’il en avait envie. Enervé, Owen réplique qu’il en a eu envie uniquement parce qu’il s’agissait d’Ethan, un enfant qui avait besoin de lui. Cristina lui coupe la parole. Elle estime qu’il se ment à lui-même, et savoir cela ne lui rend pas plus facile le fait qu’il lui a menti. Owen assure qu’il ne lui a pas menti quand il lui a dit qu’il l’aimait et qu’il voulait passer sa vie avec elle. Elle aimerait être sûre qu’un jour, il ne verra pas en elle uniquement tout ce qu’elle n’a pas pu lui donner. Il lui fait remarquer qu’il sait mieux qu’elle ce qu’il pense. La sonnerie du bipeur de Cristina met fin à la conversation.

    Meredith est en plein travail d’accouchement. Derek essaie de la soulager comme il peut, en massant son dos. Cristina les rejoint et déplore que son amie ait choisi de donner naissance à son enfant en pleine tempête. Elle aimerait que Meredith lui explique ce qu’elle veut avoir comme accouchement car elles n’ont jamais parlé des détails et elle ne sait pas comment malmener les gens sans savoir comment ils veulent être malmenés. Derek suggère à sa femme de se recoucher. Cristina pose la question à son amie qui refuse. Cristina informe Derek du refus de Meredith. Derek propose à celle-ci de lui apporter un oreiller ou un traversin. Nouveau refus. Meredith préférerait des glaçons. Cristina s’empresse de le répéter à Derek. Agacé, ce dernier lui demande si elle va faire ça tout le temps. Elle fait signe que oui. Derek s’inquiète de l’absence de Connie, l’obstétricienne. Pliée en deux de douleur, Meredith crie que Connie s’occupe d’autres futures mamans. Derek réplique qu’il n’y a qu’elle dont il se soucie. Les autres peuvent attendre. Il sort de la chambre. Meredith demande à Cristina si elle a eu l’occasion de discuter avec Owen. Oui et non, répond Cristina avant de l’interroger sur son degré de souffrance. Est-elle à sept ou à huit ? Neuf, crie Meredith avant de l’inviter à parler d’Owen. Ça la soulage. Cristina répond qu’Owen est au stade dix de la douleur.

    Ben et Shane s’apprêtent à opérer un patient. Shane explique à Ben que ce dernier a été blessé alors qu’il était en train de nettoyer ses gouttières avec un vent de la force d’un ouragan. C’est comme s’il avait voulu passer la nuit sur une table d’opération. Mais Shane ne s’en plaint pas. Ben lui reproche à demi mots de se réjouir du malheur des gens. Shane prétend que cette opération ne le rend heureux que parce qu’elle marque le retour de Bailey au bloc. Ben lui confie qu’il éprouve le même sentiment. Pendant ce temps, Bailey enfile ses gants de chirurgie. Lorsqu’elle se tourne vers la table où gît le patient, elle se fige avant de dire qu’elle ne peut pas faire ça. Elle sort de la salle.

    Owen et Jackson regardent la pluie tomber dans la cour des urgences. Jackson demande à Frank, le responsable de la gestion du bâtiment si des inondations sont à craindre. Frank pense que toutes les précautions ont été prises pour les éviter. Ils ont des pompes à eau et des sacs de sable. Owen lui fait remarquer que les lumières ne cessent de vaciller. Est-ce que les générateurs sont prêts ? Frank assure qu’il les a testés le mois précédent. Il rappelle ensuite aux chirurgiens qu’ils ont des patients dont ils doivent s’occuper. Lui, son patient, c’est l’hôpital. 

    Owen fait remarquer à Richard que les lits des urgences se remplissent rapidement. Richard l’explique par le fait que les gens pensent que l’hôpital est l’endroit le plus sûr où ils peuvent se réfugier durant une tempête. La moitié d’entre eux ne sont même pas malades. Ils sont juste effrayés.

    En voyant April regarder sa bague de fiançailles, Callie lui demande si elle commence à s’habituer à la porter. April lui confie que ça lui donne un sentiment étrange. Elle vérifie sans cesse que le bijou est toujours à son doigt. Callie lui suggère de l’épingler au revers de sa blouse. April la remercie.

    Bailey informe Owen qu’un patient doit être opéré d’urgence. Il est déjà anesthésié. Il faudrait trouver un chirurgien spécialisé en chirurgie générale qui soit disponible pour pratiquer l’intervention. Etonné, Owen lui fait remarquer qu’elle semble être disponible. Elle répond qu’elle ne l’est pas. Un vieil homme, qui a écouté leur conversation, leur demande s’ils sont en train de parler de son fils Jimmy. Est-ce que son opération est déjà terminée ? Bailey lui apprend qu’elle n’a même pas commencé. Richard les rejoint et rassure le vieil homme. Il va opérer son fils. Il l’invite à le suivre pour lui expliquer ce qui s’est passé. Mal à l’aise, Bailey assure Owen qu’elle aimerait donner un coup de main dans la mesure de ses possibilités. Owen répond que ça semble difficile à partir du moment où elle ne veut pas toucher les patients. Callie, qui a été témoin de toute la scène, lui fait remarquer qu’ils vont avoir besoin d’une personne qui s’assure que les réserves de sang soient suffisantes pour approvisionner les différentes salles d’opération. Bailey accepte la tâche. Une fois qu’elle est partie, Callie conseille à Owen de laisser leur collègue tranquille.

    Jo et Alex arrivent dans le service. En voyant le visage contusionné de Jo, Owen demande à celle-ci ce qui lui est arrivé. Alex répond à la place de son amie. C’est un arbre, se contente-t-il de dire. Jackson lui demande de se rendre aux soins intensifs de l’unité de néonatologie afin d’organiser le transfert de certains bébés vers d’autres hôpitaux. Callie ne cache pas son étonnement. Elle pensait que c’était Arizona qui s’en occupait. Elle demande à la cantonade si quelqu’un a vu sa compagne. Personne ne lui répond.

    Mollement alanguie dans le lit de la salle de garde, Lauren regarde Arizona qui est en train de se rhabiller, en lui tournant le dos. Elle lui demande si elle va bien. Oui, non, répond Arizona avant de dire qu’on manque de personnel aux soins intensifs de la néonatologie et qu’elle devrait déjà y être. Lorsque Lauren lui propose son aide, elle la refuse sèchement

    Tim, le père d’un bébé qui est en néonat, a fait part de ses inquiétudes à Alex. Celui-ci lui explique qu’on lui a demandé d’évacuer les bébés dont l’état était le plus grave. Tim n’apprécie pas que d’autres bébés soient mis en sécurité alors que le sien va devoir rester coincé au Grey Sloan Memorial. Arizona qui vient d’arriver dans le service, lui promet que leur hôpital est un endroit parfaitement sûr. Stephanie informe ses collègues qu’elle vient d’être avisée que les transferts étaient interrompus à cause du mauvais temps. Les ambulances ne peuvent même plus accéder au parking. Les lumières du service commencent à vaciller. Arizona tente de rassurer les parents des bébés. Tous les médecins qui sont présents ont été très bien formés et donc les enfants sont dans de bonnes mains. A voix basse, elle fait remarquer à Alex, Jo et Stephanie qu’il n’y a que deux infirmières dans le service, ce qui veut sans doute dire que les autres n’ont pas pu arriver jusqu’à l’hôpital. Etant donné que les parents s’inquiètent très facilement pour leurs bébés, ils vont devoir tout faire pour les rassurer et les rendre heureux. Sinon ils vont devoir faire face à une mutinerie dans laquelle ils seront en sous nombre. Ils vont devoir rester calmes et paraitre sûrs d’eux, afin que les parents pensent que tout se passe bien. Lauren surgit et propose une nouvelle fois son aide. Alex l’accepte immédiatement mais Arizona la refuse. Le visage dur, elle commence à reprocher à Lauren de ne pas tenir compte de ce qu’elle lui a dit, mais Lauren lui coupe la parole. Elle ne va pas rester à ne rien faire alors qu’il y a plein de bébés qui ont besoin d’aide. Elle s’adresse à Alex pour savoir ce qu’elle peut faire. Il l’invite à vérifier les dossiers des enfants en ce qui concerne les médicaments, afin qu’ils soient sûrs des dosages à administrer. Comme après le départ de Lauren, Arizona lui jette un regard noir, Alex lui rappelle qu’ils sont en sous effectif. N’est-ce pas elle qui leur a demandé de tout faire pour que les parents soient heureux ?

    Connie arrive enfin dans la salle d’accouchement où Meredith est déjà installée. Derek informe l’obstétricienne que les contractions sont espacées de trois minutes. Cristina ajoute que la future maman ne veut pas de médicaments, ce à quoi Derek répond qu’il a tout de même demandé à un anesthésiste de rester disponible au cas où Meredith changerait d’avis. Comme ils commencent à se chamailler à ce sujet, Meredith leur ordonne d’arrêter. Elle informe l’obstétricienne qu’elle ressent un besoin irrépressible de pousser et elle voudrait savoir si elle peut le faire. Connie lui demande de patienter le temps qu’elle l’examine. En voyant l’expression de son visage, Cristina comprend qu’il y a une complication. Connie demande instamment à Meredith de ne pas pousser, parce qu’elle vient de constater que l’enfant se présentait par le visage. Elle peut sentir ce dernier avec sa main. L’accouchement va devoir se faire par césarienne. Meredith est dépitée. Elle ne voulait pas subir d’intervention pour accoucher. Derek semble aussi déçu qu’elle. Cristina tente de remonter le moral à son amie. Ce n’est qu’une césarienne, on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agisse d’une intervention chirurgicale. N’importe quel imbécile pourrait le faire. Connie n’apprécie pas la remarque. Tout à coup les lumières s’éteignent. Derek demande à sa femme de ne pas paniquer. Il s’agit seulement d’une panne d’électricité. Les générateurs vont prendre le relais et la lumière va revenir d’une seconde à l’autre. Mais cela ne se produit pas et Meredith commence à angoisser.

    Richard, qui est en train d’opérer Jimmy, invite son équipe à rester calme et à essayer de trouver des lumières de substitution. Il demande ensuite qu’on lui apporte un casque avec une lampe. Ben le rassure. Le moniteur est passé automatiquement sur batterie. Il n’en va pas de même pour d’autres appareils. Richard demande à Shane d’essayer d’y remédier. Owen et Frank entrent dans la salle. Owen est énervé parce que Frank ne semble pas savoir pourquoi les générateurs ne fonctionnent pas. Il demande ensuite à Richard comment il peut l’aider. Richard répond qu’il aimerait avoir de la lumière. Dépité, Frank assure que les lampes de secours auraient dû s’allumer. Mais elles ne l’ont pas fait, riposte Ben. Richard rappelle à Frank que le même problème s’était présenté en 2006, et que cela avait été provoqué par la présence d’air dans le système d’alimentation des générateurs. A l’époque, Frank lui avait juré que cela ne se reproduirait plus jamais. C’est sur un ton autoritaire et en criant que Richard lui ordonne d’aller vérifier si ce n’est pas le même cas. Frank obtempère sans discuter. Une fois qu’il a quitté les lieux avec Owen, Ben se moque un peu de Richard. C’est sûr que les choses vont s’arranger plus vite si on hurle sur les gens. Shane pousse un cri de victoire. Il a réussi à mettre en marche la batterie d’un moniteur. Richard lui demande de biper Russell, le chef de la cardio. Shane lui apprend que la tempête a empêché ce dernier d’arriver à l’hôpital. En son absence, c’est Cristina qui dirige le service cardio. Richard le prie d’aller la chercher.

    Cristina, qui aimerait bien éviter une césarienne à son amie, se demande s’il n’est pas possible de faire tourner le bébé pour qu’il se présente par la tête plutôt que par le visage. Connie estime que c’est trop risqué, autant pour Meredith que pour son bébé. Shane entre dans la chambre et informe Cristina que Richard l’attend pour une intervention. Cristina commence par refuser. Il est hors de question qu’elle opère dans le noir. D’ailleurs, personne ne va faire ça, ajoute-t-elle à l’intention de Connie. Meredith l’encourage à partir. Tout ira bien. Le regard de Derek prouve qu’il n’en est pas convaincu. Néanmoins, Cristina décide de rejoindre Richard, non sans avoir demandé à Shane de la remplacer auprès de Meredith et de la tenir au courant de ce qui va être décidé. Après son départ, Derek demande à Connie de lui expliquer quels sont les risques de repositionner le bébé. Meredith insiste sur le fait qu’ils ne veulent pas connaitre les risques mineurs, mais les plus importants, parce qu’elle est un véritable aimant en ce qui concerne ces derniers. Connie répond simplement que faire bouger le bébé n’est pas une option. Meredith s’énerve. Elle veut savoir pourquoi. Derek demande à l’obstétricienne si c’est certain que des bébés qui se présentent par le visage ne peuvent pas naitre de façon naturelle. Connie répète que ce n’est pas une bonne option. Derek objecte qu’opérer sa femme dans le noir n’en est pas une non plus. Agacée, Connie lui demande combien d’accouchements il a pratiqué dans toute sa carrière. Deux, peut-être un peu plus ? Quand elle dit qu’un accouchement par la voie basse n’est pas une option, c’est que ça ne l’est pas. Alors que Meredith se tord de douleur en serrant la main de Shane à l’en broyer, Connie ajoute qu’elle peut continuer à perdre du temps à leur expliquer pourquoi le bébé se présente en mode céphalique postérieur et pourquoi pousser pour faire sortir cet enfant va entrainer le fait que son cou risque de se briser. Par contre, elle peut utiliser intelligemment son temps pour préparer Meredith à mettre au monde son bébé d’une façon qui ne soit pas dangereuse pour eux. Qu’est-ce qu’ils préfèrent ? Meredith et Derek se concertent du regard pour finalement admettre qu’ils vont devoir accepter la césarienne dans le noir.

    Alex demande à Jo si les respirateurs fonctionnent sur batterie. Elle confirme. Elle a déjà vérifié deux fois. Tous les bébés respirent. Il profite du fait qu’ils sont seuls pour évoquer la conversation qu’ils avaient au moment où l’arbre est tombé dans son salon. Jo l’interrompt. Inutile de revenir là-dessus. Il n’a qu’à oublier ce qu’elle lui a dit. L’arrivée d’Arizona l’empêche d’en dire plus. Après leur avoir demandé de faire comme si de rien n’était, la pédiatre invite Alex à regarder discrètement le moniteur qui se trouve derrière elle et qui gère l’oxygénation d’un bébé. Il y a une lumière rouge qui clignote pour indiquer que la batterie commence à être faible. Après leur avoir rappelé qu’ils ne peuvent montrer aucune émotion négative – ce qui les amène à arborer un sourire figé – Arizona charge Jo de fouiller un tiroir à la recherche d’une batterie de secours. Le sourire aux lèvres, l’interne fait quelques pas nonchalants, comme le lui a conseillé Arizona, pour atteindre le tiroir où, évidemment, elle ne trouve aucune batterie de secours. Pas de panique, susurre Arizona avant d’annoncer qu’elle va aller chercher le matériel nécessaire pendant qu’eux feront comme si rien ne clochait. Lauren qui arrive derrière elle, entend ses derniers mots et lui demande ce qui ne va pas. Arizona lui répond à peine et s’éloigne aussitôt, tandis qu’Alex affiche un sourire on ne peut plus crispé.

    La porte de la salle d’opération s’ouvre. Ben annonce à Richard qu’on leur apporte des réserves de sang. Richard remercie celle qu’il croit être une infirmière alors qu’il s’agit de Bailey. Celle-ci interrompt les excuses qu’il s’apprête à lui faire en déclarant sèchement qu’elle essaie seulement de faire ce qu’elle peut pour aider. Une fois qu’elle est sortie de la salle, Richard raconte à Ben qu’il a crié sur sa femme, parce qu’il a cru que ça marcherait et qu’un peu d’amour vache était ce dont elle avait besoin pour revenir au bloc. Ben avoue qu’il a demandé à s’occuper de l’anesthésie sur cette opération parce qu’il a cru que ça encouragerait son épouse à le rejoindre. Mais ça n’a pas marché non plus. Cristina leur annonce qu’il y a une hémorragie au niveau du cœur mais qu’elle ne pourra pas en trouver l’origine sans ouvrir le patient, ce qu’elle refuse de faire sans lumière. Devant le regard insistant de Richard, elle répète qu’elle ne peut pas opérer dans de telles conditions. Richard lui rappelle sur un ton énervé qu’ils ont montré aux médecins syriens comment opérer dans ce genre de situation. Comme elle objecte qu’elle n’est pas en Syrie, il lui apprend que le patient s’appelle Jimmy Strickland et qu’il a une femme et quatre enfants qui attendent qu’il rentre en Arizona. Le père de Jimmy a 80 ans et il vit seul depuis la mort de sa femme, à la Noël. Il refuse obstinément d’aller vivre dans une maison de retraite et c’est la raison pour laquelle Jimmy s’est retrouvé en train de nettoyer ses gouttières en pleine tempête. Le patient est un homme qui ne voulait rien d’autre que d’aider son père. C’est un brave homme et il va mourir sur cette table si elle refuse de l’opérer. Il mourra pendant qu’eux ne feront rien d’autre que regarder. Les arguments font céder Cristina qui va se préparer pour l’intervention.

    Connie profite qu’elle est en compagnie de deux des propriétaires de l’hôpital pour introduire une requête. Ce serait bien qu’à l’avenir il y ait plus qu’une seule lampe de poche dans cette salle d’opération. Meredith promet de lui donner tout ce qu’elle voudra si elle parvient à faire sortir son bébé sans dommages. Derek décide de mettre à profit le temps qu’ils ont devant eux pour discuter du prénom de leur fils. Il a pensé à appeler ce dernier William. Meredith préfère Sebastian. Derek trouve que Sebastian Shepherd est un peu trop difficile à prononcer. Heather entre dans la salle. Shane s’étonne de sa présence en l’appelant par son nom de famille, Brooks. Croyant qu’il lui suggère un prénom, Meredith s’indigne. Elle n’est pas en train de donner naissance à un chanteur de country. Après que Shane ait rectifié le tir, Heather s’étonne que Derek accepte que sa femme soit opérée dans le noir. Ensuite, elle leur apprend qu’Owen lui a demandé de faire le tour des blocs pour informer le personnel que le responsable du bâtiment était en train d’essayer de réparer l’éclairage de secours. A la demande de Shane, elle saisit une lampe de poche pour l’aider à éclairer la pièce. Connie annonce qu’elle va commencer la césarienne. Meredith confie à Derek, qui est assis auprès d’elle, qu’elle a peur. Il la rassure. Pas de quoi avoir peur. Ils vont y arriver. Tout va bien se passer. Il se lève pour approcher de Connie à qui il recommande, sur un ton presque menaçant, de ne pas se planter. Guère impressionnée, l’obstétricienne lui ordonne de se rasseoir afin qu’elle puisse travailler. Ils se défient quelques secondes du regard avant que Derek obtempère. Connie incise le ventre de Meredith.

    Dans le grand hall de l’hôpital, Jackson croise Leah qui porte une pile de couvertures qu’elle compte distribuer aux gens qui ont froid. Il lui recommande de n’en donner qu’une par personne. Un peu plus loin, April aperçoit Matthew et lui demande ce qu’il fait là. Il lui apprend que son ambulance s’est retrouvée bloquée dans une rue qui s’est transformée en rivière. Il a rejoint l’hôpital à pied et maintenant, il veut savoir comment il peut donner un coup de main. Owen lui propose de s’occuper des couvertures.

    Callie amène un patient dans le hall. En temps normal, elle lui aurait permis de rentrer chez lui mais compte tenu des circonstances, il va rester là. Bailey informe sa collègue qu’elle a distribué toutes les réserves de sang. Maintenant, elle aimerait savoir ce qu’elle peut faire d’autre. A ce moment là, un bruit étourdissant se fait entendre à l’extérieur, et les deux femmes aperçoivent un autobus qui se renverse sur le parking. Le véhicule glisse sur quelques mètres avant de prendre feu. Tous les médecins présents sortent de l’hôpital en courant pour porter secours aux victimes.

    C’est sous une pluie battante qu’ils les évacuent vers l’hôpital. April signale qu’il y a une forte odeur d’essence. Matthew suppose que cela signifie qu’il y a une fuite quelque part. Owen extirpe le chauffeur de bus qui lui explique que tous les passagers s’étaient réfugiés dans une église pour attendre la fin de la tempête mais que le toit s’est effondré sur eux. Ils n’ont pas vu d’autre endroit que l’hôpital où se réfugier. Owen hurle à ses collègues d’emmener les passagers loin du bus aussi vite que possible, à cause du risque lié à l’incendie. Ils vont devoir trier les blessés à l’intérieur. Il demande à Bailey si elle peut se charger de trouver des médicaments pour les victimes. Elle repart dans l’hôpital en compagnie de Leah. Tous les blessés sont maintenant sortis du bus sauf une personne, que Jackson vient de repérer, coincée entre deux sièges. Il demande l’aide d’Owen pour la dégager. Les deux hommes pénètrent dans la carcasse de l’autobus.

    Meredith continuer de pester contre la façon dont elle accouche. Ce n’est pas de cette façon qu’elle voulait mettre son fils au monde. Derek lui rappelle qu’un jour elle lui a dit la même chose quand il a parlé de mariage. Et pourtant, maintenant, tout se passe bien pour eux. Il lui dit qu’il l’aime. Mais cela ne suffit pas à apaiser l’angoisse de Meredith. Connie annonce enfin que le bébé est sorti. Meredith demande à Derek ce qu’il voit. Il ne voit rien, il fait trop sombre. Meredith panique parce qu’elle n’entend pas son bébé pleurer. Elle veut savoir pourquoi. Derek rejoint la pédiatre qui a pris le bébé en charge. Le fait qu’il ne lui dise rien angoisse encore plus Meredith. Enfin, le bébé se met à vagir et Derek s’empresse de le montrer à sa femme. Il trouve que leur fils est parfait. L’angoisse retombe chez Meredith qui se met à rire tout en pleurant d’émotion. Shane est ravi pour eux. Mais déjà Derek s’éloigne avec l’enfant pour que la pédiatre puisse l’examiner. Sentant que quelque chose ne va pas, Meredith s’inquiète. Derek lui apprend que la respiration du bébé est trop faible et que sa saturation en oxygène est trop basse. Connie rassure Meredith. Ce n’est pas rare surtout chez les enfants qui naissent trop tôt. Elle ajoute que le bébé va aller en néonat où il sera examiné. Meredith prie aussitôt son mari d’accompagner leur fils et de ne pas le quitter une seule seconde. Derek accepte. Il charge les internes de veiller sur sa femme et de s’assurer que tout se passe bien pour elle. Il s’en va après l’avoir embrassée.

    Alex retrouve Arizona dans la salle où l’on entrepose le matériel. Il l’informe qu’une autre batterie vient de lâcher. Arizona est découragée. Elle n’a pas réussi à trouver une seule batterie de secours. Elle peste que personne n’ait jamais pensé à en entreposer. Et bientôt, ils vont se retrouver avec des machines hors d’état de marche et tous les bébés vont mourir, parce qu’elle n’a pas prévu de faire des réserves de batteries et aussi parce qu’elle a trompé son épouse avec cette femme qui est là dehors. Elle se trouve horrible. Bien qu’un peu surpris par l’aveu impromptu, Alex la rassure. Lui, il est amoureux de l’interne Jo mais il ne lui avouera pas. Il doit sans cesse se répéter qu’il ne lui dira rien parce que toutes les femmes qu’il a aimées sont devenues folles, méchantes ou cancéreuses. Ou alors, elles le quittent. La seule chose que toutes ces femmes avaient en commun, c’est lui. Elles allaient très bien avant de le rencontrer. Il abime tout ce qui est bien. Tout ça pour dire qu’Arizona n’est pas la pire personne dans cette pièce. Arizona hoche la tête. Il n’y a pas de batteries dans cette salle. Alex lui demande ce qu’ils vont faire. Elle n’en sait vraiment rien.

    Bailey explique à Leah qu’elles vont devoir prendre des antibiotiques, des anti-inflammatoires et aussi beaucoup d’antidouleurs. Leah pense qu’effectivement cela va être nécessaire. Elle n’avait encore jamais entendu hurler comme l’ont fait les victimes de l’accident d’autobus. Les deux femmes arrivent devant une armoire et Bailey comprend aussitôt qu’elle ne va pas pouvoir accéder aux médicaments, car l’ouverture de cette armoire est gérée par un ordinateur, lequel ne fonctionne pas à cause de la panne d’électricité. Bailey a beau tirer de toutes ses forces sur le tiroir, celui-ci ne cède pas.

    Pendant que Connie est en train de la recoudre, Meredith cherche un soutien moral auprès de ses internes. Son fils avait l’air bien, non ? Ses pleurs étaient forts ? Il était beau ? Un peu embarrassés, les internes ne savent que répondre. Ils n’ont pas vraiment vu le bébé. Connie les interrompt. Quand on ne peut pas donner d’information à une mère sur son nouveau-né, on ne lui dit que de bonnes choses. Parce que neuf fois sur dix, il n’y a que de bonnes choses qui se produisent. Elle demande ensuite à Meredith ce qu’elle a enseigné à ses internes. Une infirmière arrive pour la prévenir qu’on a besoin d’elle sur un cas grave et urgent. Conne informe Meredith qu’elle a refermé son utérus. Elle vient juste de commencer à recoudre les incisions de son ventre. Est-ce que l’on peut faire confiance aux internes pour terminer le travail ? Heather se porte aussitôt volontaire. Shane s’y oppose immédiatement. Elle lui a déjà volé la neuro, elle ne va pas lui prendre cette intervention. Il considère qu’il s’agit de la sienne. C’est sa patiente et c’est son incision. Il présente ensuite ses excuses à Meredith pour avoir tenu des propos totalement inappropriés. Elle ne lui en tient pas rigueur. Au contraire, elle apprécie son enthousiasme. Elle lui demande d’aller se préparer. Elle salue ensuite Connie qui la félicite.

    Cristina n’arrive pas à trouver la source de l’hémorragique dont souffre Jimmy. Tout ce qu’elle regarde s’avère être une ombre. Elle craint de tuer le patient si elle doit continuer à opérer dans de telles conditions. Richard réplique qu’elle va certainement le tuer si elle ne l’opère pas. Elle lui demande d’arrêter de dire ça. Ça ne l’aide en rien. Elle ne peut pas opérer parce qu’elle ne voit rien. Richard estime qu’alors elle doit cesser de regarder. Il ordonne qu’on éteigne toutes les lumières. De cette façon, Cristina pourra se concentrer sur l’écoute. Elle connait le bruit que fait un cœur en bonne santé. Si elle écoute attentivement, elle sera capable de dire où se situe le problème. Une fois encore, il demande que tout le monde éteigne les lumières et se taise. Cristina se penche au-dessus de la cavité thoracique de Jimmy et tend l’oreille. Au bout de quelques secondes, elle arrive à mettre le doigt sur la source de l’hémorragie, au niveau d’un ventricule. Richard invite son équipe à rallumer les lumières.

    Arizona prévient ses collègues que, si les respirateurs s’arrêtent de fonctionner, les bébés vont mourir à moins qu’on les oxygène manuellement. Cela fait un moment qu’un des moniteurs clignote pour signaler que sa batterie va tomber à plat. Quand cela va arriver, Jo devra passer à la méthode manuelle sans alerter la mère du bébé. Arizona demande aux autres médecins de surveiller les autres bébés. Derek arrive avec son fils pour lequel il va avoir besoin d’une ventilation en pression positive continue. Après avoir félicité le nouveau papa, Alex propose d’examiner le bébé. A ce moment là, le respirateur qui menaçait de se mettre à plat, s’éteint. Comme Arizona l’a demandé, Jo se précipite pour procéder à la ventilation manuelle et détourne l’attention de la maman en lui parlant des progrès que sa fille a fait depuis la veille. Stephanie informe Arizona qu’une autre lampe a commencé à clignoter ce qui signifie que d’ici peu, il y aura deux respirateurs hors d’usage. Non, trois, indique Lauren qui vient d’en repérer un autre. Mais elle rassure Arizona en promettant de se charger de la ventilation manuelle pour ce troisième bébé quand le moment sera venu. Stephanie n’aura qu’à faire de même pour le sien. Arizona se demande comment elles vont faire si la panne d’électricité se prolonge. Elles vont peut-être devoir ventiler les bébés toute la nuit. Lauren est certaine qu’elles vont y parvenir et que tout se passera bien. Arizona la remercie pour son soutien. Le plus important, c’est de rester calme et de ne pas alarmer les parents, d’autant plus qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur. Elle est interrompue par la voix forte de Tim qui l’appelle. Il vient de comprendre que la lumière rouge qui clignotait sur certains moniteurs indiquait que la batterie était faible. En l’entendant, les autres parents commencent à stresser.   

    Dans le grand hall d’entrée de l’hôpital, les chirurgiens sont en train de trier les victimes de l’accident de bus, en fonction de la gravité de leurs blessures. Callie se demande où sont passés Owen et Jackson. Elle a peur pour eux, parce que l’incendie semble prendre de l’importance. Quelques mètres plus loin, April réclame des antidouleurs à Bailey. Celle-ci lui explique qu’elle n’a pu accéder aux médicaments à cause de la panne d’électricité. Callie lui demande son aide pour réduire deux fractures ouvertes et soigner de vilaines lacérations. A l’idée de devoir toucher des patients, Bailey recommence à paniquer et prend la fuite en promettant de ramener des médicaments.

    A l’intérieur de l’autobus, Owen et Jackson essaient de libérer la femme qui est coincée entre les sièges. Elle s’inquiète pour sa petite fille de trois ans. Elle voudrait savoir si les médecins ont aperçu cette dernière et leur précise que l’enfant porte des baskets roses. Elle s’appelle Evelyn mais on la surnomme Evie. Owen rassure la mère. Tout le monde est sorti de l’autobus. Il est certain que la petite fille est à l’extérieur. Les deux médecins unissent leurs efforts pour retirer les sièges qui coincent la femme. Il y a urgence.

    Meredith s’étonne que Shane prenne autant de temps pour la recoudre. Il lui avoue qu’elle perd du sang. Heather change de place pour voir ce qui se passe et ne peut s’empêcher de pousser une exclamation de surprise. Elle laisse échapper que l’hémorragie est importante. Meredith veut savoir à quel point. Shane n’en sait trop rien. Tout ce qu’il sait, c’est que le sang ne vient pas de l’utérus. Meredith demande à Heather d’éclairer sa main parce qu’elle sent quelque chose d’étrange. Les deux femmes constatent que du sang sort de l’intraveineuse. Cela permet immédiatement à Meredith de comprendre qu’elle est en train de faire une coagulation intravasculaire disséminée (formation de caillots sanguins, avec risque de développement du syndrome de dysfonction multiviscérale qui peut mener à la mort). Elle donne aussitôt ses ordres à Shane. Elle a besoin de plasma, de globules rouges et de plaquettes. Elle mentionne ensuite la chute qu’elle a faite la veille. Elle suppose que quelque chose dans son abdomen a été blessé. Shane s’étonne qu’elle n’ait ressenti aucune douleur. Elle lui rappelle qu’elle vient d’accoucher, les douleurs du travail ont camouflé les autres. Heather part chercher de l’aide. Meredith dit à Shane qu’ils n’ont pas de temps à perdre. Il va devoir l’ouvrir et trouver la source de l’hémorragie. Le jeune homme panique. Il ne peut pas faire ça, il ne l’a jamais fait. Elle le fait taire. Il faut procéder à une laparotomie basique. Il va devoir agir pour ne pas la laisser se vider de son sang sur cette table. L’interne hésite. Meredith lui dit de s’exécuter tout de suite. Il obéit enfin.  

    Jackson et Owen ont réussi à libérer la femme. Il faut maintenant la faire sortir du bus, ce qui n’est pas chose aisée, car elle n’est pas capable de marcher. Jackson avise une fenêtre qui est située juste au-dessus de leurs têtes. Owen comprend son intention et marque son accord. Il prend la patiente dans ses bras pour la protéger, tandis que Jackson casse la vitre. 

    Comme Arizona l’avait prévu, les parents des bébés sont en train de se révolter. Ils ne comprennent pas comment il est possible qu’aucune batterie de secours ne soit disponible. Les respirateurs s’éteignent les uns après les autres et certains parents se mettent à paniquer à l’idée que leurs enfants pourraient mourir. Tim se montre virulent lorsqu’Arizona assure que tout est sous contrôle. Est-ce qu’elle sait compter ? Pour le moment, son équipe s’occupe de quatre enfants. Il n’y a plus qu’elle qui soit disponible. Est-ce qu’elle prétend pouvoir s’occuper toute seule d’une douzaine d’enfants ? Tous les parents se rallient à son avis et se mettent à crier. Arizona ne sait que répondre. C’est le chaos le plus total jusqu’à ce que Derek y mette le halte-là. Après avoir obtenu le silence, il donne raison aux parents. Certes, il n’y a pas assez de médecins pour s’occuper des bébés mais il y a assez de personnes dans cette pièce pour le faire. Soulagée d’avoir une solution, Arizona explique aux parents qu’ils vont leur apprendre à oxygéner manuellement leur enfant. Comme une mère proteste, Jo intervient pour dire à quel point c’est facile à faire. On le lui a appris dès son premier jour à la fac de médecine. Elle leur montre comment procéder. Alex la regarde avec une admiration mêlée d’attendrissement. Pendant ce temps, Derek promet à son fils que tout va bien se passer.

    Shane croit avoir localisé la source de l’hémorragie dans la rate. A nouveau, Meredith lui explique comment il va devoir procéder. L’interne commence par refuser mais finit par céder. Meredith l’encourage. Il va réussir. C’est son opération, c’est son bloc. Il n’a pas besoin de son aide. Shane proteste. Elle insiste, il va devoir se débrouiller seul parce que d’ici quelques secondes, elle va perdre conscience. Il ne doit pas paniquer. Elle l’avertit ensuite que, si elle fait un arrêt pendant plus de neuf minutes, il ne devra pas la réanimer. Elle ne veut pas être un légume. L’interne se tait. Elle exige une réponse positive. Comme il reste silencieux, écrasé par la responsabilité qu’elle fait peser sur lui, elle finit par transformer sa requête en un ordre. Il ne peut que céder. Elle lui dit encore une fois qu’il peut y arriver. Déjà à bout de souffle, elle le charge d’informer Derek qu’elle a choisi le nom du bébé. Elle va révéler celui-ci quand une infirmière lui pose un masque sur le nez pour l’anesthésier.

    L’opération de Jimmy est terminée. Cristina remercie Richard parce qu’elle a l’impression qu’il lui a permis d’encore s’améliorer. Elle lui annonce qu’elle doit partir pour rejoindre Meredith et voir si le bébé est déjà arrivé. La nouvelle de la naissance réjouit Richard. Cristina s’en va après qu’il lui ait dit que, de son côté, il devait aller voir ce que faisait Frank. Ben le rejoint. Ce qui vient de se passer lui a permis de comprendre que Miranda avait raison quand elle lui dit que Richard obtient des gens qu’ils se dépassent. Richard réplique avec un air triste qu’apparemment il n’a pas réussi à le faire avec elle.

    Bailey et Leah essaient à nouveau d’ouvrir l’armoire à médicaments. Bailey a trouvé une notice qui indique qu’en cas d’urgence, il faut ouvrir l’armoire avec une clé. Elle enrage. Elles sont devant un cas d’urgence et elles ont la clé mais celle-ci ne fonctionne pas. Heather surgit et lui apprend que Meredith est en salle d’opération, en mauvais état, et qu’elle a besoin d’aide. Bailey qui s’acharne sur l’armoire, réplique que Meredith est quelqu’un d’efficace et qu’elle va trouver comment s’en sortir. Heather lui apprend que Meredith n’est pas le chirurgien mais la patiente. Bailey est assommée par la nouvelle. Elle semble perdue jusqu’au moment où elle repère un pied de support à perfusion. Sous le regard halluciné des internes, elle s’en empare pour taper avec rage sur l’armoire qui finit par céder sous les coups. Les boites de médicaments se répandent sur le sol. Il faut quelques secondes à Bailey pour qu’elle reprenne ses esprits. Hors d’haleine, elle ordonne à Leah de prendre les médicaments et de les apporter à ceux qui en ont besoin. Elle se tourne ensuite vers Heather avec un regard presque fou et s’en va avec elle.

    La femme qu’Owen et Jackson ont libérée a été installée sur une civière. Owen insiste pour que tous s’éloignent le plus rapidement possible de l’autobus qui est une vraie bombe à retardement. Callie et lui poussent la civière vers l’hôpital. Jackson s’apprête à les suivre lorsqu’il remarque sur le sol une chaussure d’enfant de couleur rose, telle que la lui a décrite la mère d’Evie. Pendant ce temps, ses collègues sont arrivés à la porte de l’hôpital et April s’inquiète parce que Jackson n’est pas avec eux. C’est parce qu’il vient de trouver la petite fille de trois ans dans les débris du bus, à un endroit malheureusement inaccessible pour lui. Il tente de gagner sa confiance en la complimentant sur ses jolies chaussures. Il est certain qu’avec ça, elle est capable de courir très vite. Est-ce qu’elle n’a pas envie de faire une course avec lui ? Il est sûr qu’il pourrait la battre. Mais la petite fille, apeurée, ne répond à aucune de ses sollicitations. Lorsqu’il lui tend la main, elle ne bouge pas. 

    Tout en se lavant les mains, Bailey regarde Meredith qui est allongée sur la table d’opération. Quand elle rentre dans la salle, Shane lui explique qu’il a localisé l’hémorragie dans la rate mais qu’il n’a pas réussi à la stopper. Pourtant, il a fait tout ce que Meredith lui a dit de faire. Il insiste lourdement sur ce point. Après que l’infirmière lui ait enfilé une paire de gants, Bailey en réclame une deuxième. C’est presque sans hésitation qu’elle plonge la main dans l’abdomen de Meredith.

    Cristina demande à Connie où se trouve Meredith. Connie n’en sait rien. Cela fait des heures maintenant qu’elle a mis le bébé au monde. Meredith doit être en train de récupérer. Cristina réplique que ce n’est pas le cas. Elle veut savoir où est son amie. Connie n’en a aucune idée. 

    Jackson tente une autre approche avec la petite Evie. Il lui propose d’aller rejoindre sa maman. Il sait où celle-ci se trouve. Il tend la main à l’enfant.

    Bailey constate que la rate de Meredith ne peut être sauvée. Il va falloir l’enlever. Cristina entre dans la salle et demande ce qui s’est passé.

    Tout le bus est en flammes maintenant. Les médecins commencent à paniquer parce que Jackson n’est toujours pas revenu. Ils se mettent à hurler son nom et à lui crier de sortir de là au plus vite. Totalement paniquée, April perd toute notion de prudence et se met à courir vers le bus. Matthew parvient à la retenir de justesse. Le bus explose.

    En néonat, Derek veille sur son fils lorsque Cristina vient frapper à la vitre. En voyant son expression, il comprend immédiatement que Meredith est en danger. L’instant d’après, lui et Cristina courent à perdre haleine dans les couloirs. 

    Dehors, April appelle Jackson en se tenant la tête. Non, hurle-t-elle à plusieurs reprises. Tout à coup, une silhouette apparait dans la lueur du brasier. C’est Jackson qui porte la petite Evie. April agit comme si elle venait de voir une apparition. Jackson dépose l’enfant dans les bras de sa mère. April éclate en sanglots. Matthew la prend dans ses bras. 

    Richard est dans les caves de l’hôpital. Il déambule dans le local électrique, qui est inondé, en appelant Frank, lequel ne répond pas. Richard finit par le retrouver, inconscient, assis par terre, adossé à une armoire électrique. Sans se préoccuper des étincelles qui jaillissent autour d’eux, Richard se précipite à son secours. Il l’allonge par terre et entreprend un massage cardiaque.

    Callie est en train de soigner Jackson lorsqu’April entre dans la salle. Telle une furie, elle se jette sur Jackson et commence à le frapper, en le traitant d’idiot. Elle hurle qu’il aurait pu mourir. Callie la repousse sans ménagement en lui demandant quel est son problème. Elle lui ordonne de ficher le camp. April part en courant. Elle ne remarque même pas la présence de Matthew qui semble complètement éberlué par ce qu’il vient de voir.

    Derek et Cristina sont assis sur une civière, à proximité de la salle où Meredith se fait opérer. Ils sont extrêmement tendus. Tout à coup, Derek esquisse un petit sourire et révèle à Cristina que le bébé ressemble à Meredith. Il ajoute que les résultats du score d’Apgar (évaluation de la vitalité au moment de la naissance) sont bons. Ça va aller pour lui. Il murmure ensuite, d’une voix tremblotante, le prénom de Cristina et elle comprend qu’il est mort de peur à l’idée de perdre sa femme. Elle le rassure. Meredith a survécu à une bombe, une noyade, une fusillade et à un accident d’avion. Elle est toujours là. Elle mourra quand elle aura environ 90 ans, dans son lit. Elle ne va pas mourir aujourd’hui. Cristina pose sa main sur le genou de Derek, en geste de réconfort. Lui, il se contente de hocher la tête de bas en haut. Elle répète que Meredith va vivre aujourd’hui. Il répond qu’il l’espère. Cristina réplique que Meredith doit survivre, parce qu’elle est leur personne. Ils échangent un regard complice. Elle pose la main sur son épaule.

    Ils sautent en bas de la civière lorsque Bailey surgit. Elle leur annonce que Meredith a fait une importante hémorragie au niveau de la rate. Il a fallu procéder à l’ablation mais… L’émotion empêche Bailey d’en dire plus. Elle éclate en sanglots. Oh seigneur non, s’écrie Cristina. Elle et Derek partent en courant. A leur entrée dans la salle, Shane les rassure immédiatement. Meredith va bien. Bailey l’a opérée. Avec l’aide de Shane, précise Heather à l’intention de Derek. Shane ajoute que Bailey a jugé qu’en raison de la panne d’électricité, il était plus prudent de laisser Meredith en salle d’opération jusqu’à ce qu’elle se réveille. Cristina demande si son amie est vivante. Derek répond que oui en souriant, avant de se pencher pour embrasser longuement sa femme sur le front. Bailey entre dans la salle en pleurant. Elle sait qu’elle n’était pas censée pleurer et elle est désolée de les avoir effrayés. Derek se précipite sur elle et la serre dans ses bras.

    Dans la cave, Richard donne ses consignes aux infirmiers qui sont venus chercher Frank. Celui-ci lui dit qu’il avait raison. Il y avait bien de l’air dans le système d’alimentation des générateurs. Il lui présente ses excuses. Richard fait de même pour avoir crié sur lui. Il craint d’être à l’origine de sa crise cardiaque. Avant d’être emmené, Frank lui apprend qu’il a réparé la panne. Il ne reste plus qu’à actionner le bouton pour lancer les générateurs. Richard lui dit qu’il va s’en occuper. Les infirmiers partent avec Frank. Richard se dirige vers l’armoire électrique. Il ne semble pas particulièrement inquiet par toutes les étincelles qui jaillissent.

    En néonat, Alex ne quitte pas Jo des yeux. Arizona le remarque. Elle lui dit que l’interne a fait du très bon boulot. Elle pense que c’est parce qu’il a été un très bon professeur. Elle ajoute ensuite que s’il se sent responsable d’avoir rendu folles les femmes qu’il a aimées ou de leur avoir donné le cancer, il devrait aussi reconnaitre qu’il a le mérite de les aider à devenir quelqu’un de génial. Lauren rejoint Arizona pour lui donner des nouvelles du bébé dont elle s’est occupée. Tout va bien. Elle lui demande ensuite si elles vont pouvoir discuter de ce qui s’est passé entre elles. Arizona lui répond qu’elle a fait une erreur. Elle ne se sent pas capable d’en parler pour le moment. Lauren la prévient. Il est hors de question qu’elle laisse tomber l’affaire, parce qu’elle l’aime bien, vraiment bien. Donc, si elle change d’avis… Elle s’arrête en pleine phrase parce que Callie vient d’arriver et, avec elle, la lumière. Callie remarque aussitôt que Lauren porte une blouse sur laquelle est épinglée l’alliance d’Arizona. Même pas embarrassée, Lauren lui explique qu’elles ont dû s’occuper d’un bébé qui a vomi partout et Arizona a été assez aimable pour lui prêter sa blouse. Callie n’en croit pas un mot et le regard qu’Arizona pose sur elle lui prouve qu’elle a raison.  

    Jo regarde la pluie tomber lorsqu’Alex la rejoint. Elle lui confie à quel point l’hôpital semble différent quand il est plongé dans le noir. Il lui demande si elle pense que l’arbre a démoli son canapé. Elle se met à rire. Elle croit bien qu’il a abimé tout le salon. Il prend alors son courage à deux mains pour lui annoncer qu’il a quelque chose à lui dire. Elle le prie de n’en rien faire. Il lui fait remarquer qu’elle ne sait même pas de quoi il s’agit. Elle pense bien que oui et elle estime qu’il devrait se taire. Elle est certaine qu’elle va tout faire foirer, comme elle l’a toujours fait avec ce qui lui arrivait de bien. Elle trouve que leur amitié leur permet de travailler merveilleusement ensemble et elle a peur de gâcher ça. Il pense qu’elle a tort. La nuit dernière, juste avant que l’arbre ne tombe, elle lui a posé une question. Il sait qu’elle avait envie de lui entendre dire certains mots et, ces mots, il va les dire maintenant. Il ouvre la bouche mais aucun son ne sort. Jo semble assez surprise et lui fait remarquer qu’elle n’entend rien. Il lui dit de la fermer avant de lui avouer qu’il l’aime. Elle affiche un grand sourire. Il l’attire contre lui et l’embrasse.

    April entre dans la salle où Jackson se repose. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne semble pas heureux de la voir. Quoi que ce soit qui lui ait fait péter les plombs, il ne veut pas le savoir. Elle passe outre et lui avoue que c’est lui qu’elle veut. Elle sait qu’elle a été injuste avec lui et qu’elle l’a blessé. Il l’interrompt pour lui rappeler qu’elle va se marier. Elle poursuit comme si elle ne l’avait pas entendu. Quand le bus a explosé, elle a cru qu’il était mort. Elle se met à sangloter. Il répète qu’elle va se marier. Pas s’il peut lui donner une raison de ne pas le faire, lui dit-elle. Il reste coi.

    Cristina rejoint Owen dans une salle de garde. Il lui demande des nouvelles de Meredith et du bébé. Elle lui dit qu’ils vont bien. Il veut savoir si la jeune maman est déjà prête à recevoir des visites. Cristina répond que oui, il va pouvoir y aller. Il lui propose d’y aller ensemble. Elle lui demande s’il sait à quel point elle l’aime. Oui, répond-t-il en souriant. Elle vient s’asseoir près de lui pour lui expliquer la joie qu’elle a ressentie pendant qu’elle opérait dans le noir. Elle a entendu le sang couler et elle a su avec certitude ce que le muscle cardiaque pensait. Après, elle a réalisé qu’en fait, elle avait ce sentiment tout le temps. Elle sait qu’elle est faite pour opérer. Même quand il s’agit d’opérations ennuyeuses, elle peut ressentir cette joie pure, cette satisfaction. Elle lui demande s’il ressent la même chose quand il est avec elle. Il ne comprend pas très bien le sens de sa question. Elle lui raconte qu’elle a observé Derek pendant qu’il regardait sa fille mettre de la compote de pommes dans son oreille, et il semblait enchanté. Elle a remarqué qu’Owen avait le même air quand il était avec Ethan. Il réplique qu’elle se prend trop la tête avec cette histoire. Elle lui demande d’arrêter de se voiler la face pendant quelques secondes et d’écouter ce que lui dit son cœur. Énervé, il lui répète ce qu’il lui a déjà dit le matin, à savoir qu’elle ne sait pas ce qu’il attend de la vie. Elle veut savoir s’il pense vraiment qu’elle lui suffira. Une expression de douleur sur le visage, Owen agite la tête mais ne répond pas. Il finit par détourner le regard. Les larmes aux yeux, Cristina lui assure qu’elle aurait aimé que les choses soient différentes. Elle est désolée. Il commence à protester mais elle l’interrompt. Ça leur est déjà arrivé. Elle sort de la salle. Elle est déjà dans le couloir quand il lui rappelle qu’il a dit non. Elle continue d’avancer sans se retourner.    

    Callie et Arizona se sont isolées pour discuter. Callie ne comprend pas ce qui a bien pu se passer. Elle pensait que les moments difficiles étaient derrière elles et que, finalement, tout allait bien entre elles. Arizona assure que c’est le cas. Callie lui rappelle qu’elles se sont mariées et qu’elles ont un enfant. Arizona le sait. Callie ne comprend pas pourquoi alors, sa compagne a pu faire ce qu’elle a fait. Arizona ne peut pas l’expliquer. Elle sait seulement qu’elle l’a fait. Callie n’en revient pas. Après tout ce qui s’est passé cette année, tout ce qu’elles ont vécu, tout ce à quoi elles ont survécu, la faillite, la mort de Mark, l’accident d’avion… Arizona explose. Elle crie que Callie n’était pas dans l’avion. Elle n’était pas dans la forêt. Elle n’a pas entendu Meredith pleurer sa sœur, ni Mark gémir de douleur, ni Arizona hurler de douleur. Elle n’était pas là mais elle continue d’agir comme si c’était le cas. C’est une expérience qu’elle n’a pas vécue. En pleurs, Callie lui rappelle qu’elle a perdu Mark et qu’elle a failli la perdre, elle. Arizona répète ses mots sur un ton ironique, avant de hurler que Callie n’était pas dans ce putain d’avion. C’est ce qu’elle veut ? Avoir la renommée, la médaille de l’honneur, les blessures de guerre ? Super ! Elle n’a qu’à s’accrocher à sa jambe et Arizona prendra une scie à os. Callie est interloquée. Arizona se met à pleurer et cache son visage dans ses mains. Callie lui reproche de toujours tout ramener à sa jambe. Arizona réplique qu’elle lui faisait une confiance aveugle, plus qu’elle ne l’avait jamais fait envers personne dans toute sa vie, mais Callie a pris la décision de couper sa jambe. Callie hurle que c’était pour sauver sa vie. Sur le même ton, Arizona lui lance qu’elle n’a pas le droit de dire qu’elle a perdu quelque chose. La seule qui a perdu quelque chose, c’est elle. Callie répond tristement qu’apparemment, elle l’a perdue, elle.

    La famille Shepherd est enfin réunie. Meredith tient son fils dans ses bras, tandis que Derek porte Zola dans les siens. Il ne quitte pas sa femme du regard. Elle lui demande ce qu’il pense de Bailey comme prénom pour leur fils. Est-ce que ça lui plait ? Il répond qu’il adore. Dans le couloir, Cristina les observe quelques instants. Elle semble heureuse pour eux. Elle est à peine partie que Meredith se tourne vers le couloir. Elle semble un peu déçue.

    Bailey marche d’un pas rapide et décidé lorsque son mari l’arrête. Il a entendu parler de ce qu’elle a fait et il est vraiment très impressionné. Comme elle ne s’arrête pas de marcher, il lui demande si tout va bien. Elle lui confie qu’elle veut absolument parler à Richard. Elle s’en veut horriblement de l’avoir traité d’ivrogne alors qu’il ne voulait rien d’autre que l’aider. Elle l’a tenu responsable de tout, elle lui a tourné le dos alors que de toutes les personnes, il est le seul… Emue, elle ne peut en dire plus. Ben la rassure. Richard la connait mieux qu’elle ne le croit. Peut-être bien qu’elle lui doit des excuses. Elle réplique qu’elle lui doit tout. Est-ce que Ben sait où le trouver ?

    Dans la cave, les étincelles électriques n’en finissent pas de jaillir. Richard est allongé sur le sol, inconscient. Sa blouse blanche porte des traces de brûlures. Elle fume encore.

     

    Voix off : Il y a une fin à tout, à toutes les tempêtes. Une fois que tous les arbres ont été déracinés, une fois que toutes les maisons ont été éventrées, le vent se calmera, les nuages partiront, la pluie s’arrêtera, le ciel s’éclaircira en un instant et alors seulement, dans ces moments de calme après la tempête, nous apprenons qui a été assez fort pour y survivre.

     

     photo Sans-blog_zps406989ae.gif


  • Commentaires

    1
    Shera Profil de Shera
    Vendredi 17 Mai 2013 à 15:36

    Wahou quel épisode !

    Evidemment l'arrivée de Mcbaby, L'arrivée de Bailey Shepherd c'était intense, flippant mais alors quel beau tableau de famille Bailey qui prend sur elle pour retourner au Bloc, la peur, les larmes et Derek plein d'admiration et d'émotion....

    Arizona...j'aurais été Callie, elle se mangé une tarte ! "fais du bien à Jean, il te le rend en caguant" voilà comment on pourrait résumer les propos et le comportement d'Arizona ! Elle joue les victimes sachant que c'est elle qui est allée jouer à la dinette et plus si affinités  avec Lauren.

    Ok elle est amputée, Ok elle a vécu un drame mais elle n'a pas l'exclusivité et surtout, elle ne peut pas cracher comme cela sur celle qui a porté à bout de bras sa compagne sans renoncer, sans se cacher....

    Jo/Alex = Enfin....c'est arrivé...c'était longué punaise ! mais qu'est ce que c'est beau

    Owina/Cris = cette histoire n'est pas finie même si c'est Cris qui renonce devant le mutisme de OWen...trop long cette SL, ça dure depuis 1 saison 1/2. Puisque ils restent chacun sur leurs positions depuis le début, en ne dérivant pas d'un iota, pourquoi continuer avec cette histoire ?

    Riri = Pauvre homme...je trouve logique qu'il soit enfin inquiété niveau santé/accident...ça change !

    2
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 16:18
    Moi j ai pas de mot. Jss choque de l attitude d Arizona qui pour se dedouane remet la faute sur Callie qui prend chere sur ce coup. Jtrouve cela degueulace. Moi callie je lui aurait foutu mon poing dans la gueule. C est elle qui a faute pourtant mais c elle qui la victime.

    Owen et Christina ben tjrs pareil un veut un enfant l autre non. Je trouve que sa tourne en boucle. Christina qui part car Owen reste muet. Cette SL n est pas fini


    Contente pour Merder et surtt Bailey qui retourne au bloc pour sauve Meredith super sympa

    Heureuz pour Karev enfin

    Webber triste pour lui.

    April qui se rend compte qu elle aime Jackson se sera super de voir aussi cette histoire a 3
    3
    Lilimortelle
    Vendredi 17 Mai 2013 à 19:13

    Tres bon final!!! Je m'attendais a un peu plus de frayeurs mais c'etait plus dans l'emotionnet c'est pas plus mal!!! Meredith et Deek tres contente de les voir heureux avec leurs 2 enfants!!! Owen et Chrisina ca commence a etre un peu long leur histoire...je pense qu'il va falloir faire un choix pour eux dans la prochaine saison...meme si Owen est fou d'elle, Christina ne changera pas d'avis pour les enfants: elle mange chirurgien, elle respire chirurgien...c'est un personnage tellement complexe...A voir... Pour Callie et Arizona c'est assez devastateur...Arizona va plus mal qu'on ne pourrait l'imaginer... Le syndrome de stress traumatique peut ressurgir bien des annees apres et c'est ce que vit Arizona en ce moment! Elle ne menage pas Allie certes mais elle es honnete avec elle meme...elle s'est certainement plus endurcie...il est loin le temps où on la voait sur ses rollers...mais comment ne pas en etre autrement apres ce qu'elle a vecu...Ca n'excuse pas son infidelite mais ca peut ouvrir sur des discussions interessantes pour la prochaine saison!   Boa tu penses que tu pourrais nous traduire cet articlehttp://m.hollywoodreporter.com/live-feed/greys-anatomy-season-9-finale-callie-arizona-jessica-capshaw-524102

    4
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 21:06
    Lilimortelle l interview dit en gros que le fait qu arizona ai trompe callie avc lauren c qu arizona ne pardonne pas a callie le fait d avoir rompu sa promesse de sauver sa jambe. Car callie lui avait promie et qu elle ne la pas tenue sa promesse. Elle dit aussi qu arizona a fait un mauvais choix qu on peut se retourne et faire mieux que se kon a fait.
    Que personne ne sais encore si il y a de l espoir pour le couple mais que se sera interessant a joue.
    Elle dit aussi qu elle ne sais pas si un jour on lui dira que c karev qui l a ampute car c un sombre secret
    Qu elle c pas si hilarie burton sera de retour.
    Mais en gros Arizona n a pas encore pardonne a sa femme d avoir rompu sa promesse. Et elle dit aussi qu arizona est totalement perdu
    5
    Lilimortelle
    Vendredi 17 Mai 2013 à 21:23
    Merci Lili 971! C'est en gros ce que j'avais compris!!! ;)
    6
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 21:31
    Moi jpense que c etait depuis le debut qu il fallait mettre cette storyline voir au milieu de saison car parce que callie n a pas tenue sa promesse ben tu es infidele pour lui faire payer un gros se qu elle a ressentie sur le coup
    7
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 21:32
    C est comme si le fait de l avoir trompe en gros c la faute a callie.
    8
    Lilimortelle
    Vendredi 17 Mai 2013 à 21:52
    Shonda voulait mettre en avant le parcours d'une personne amputee tout au long de la saison! Si Arizona avait ete infidele assez rapidement dans la saison ca n'aurait peut etre pas ete credible...Il y a eu tout ce travail autour de son nouveau corps... Je ne pense pas qu'Arizona se dise "tiens je vais faire payer Callie en la trompant"...la promesse que Callie avait faite a Arizona, Arizona a fait avec mais lors du final ca ressort comme un boomerang!!! Je pense par contre qu'Alex va etre d'un grand soutien pour Arizona dans la saison 10...Contente de retrouver leur complicite!!!
    9
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 22:15
    D accord avc toi mais pourquoi a t elle ete infidèle alors?
    Car elle le dit dns l itv quelle a trompe callie avc lauren car elle ne pardonne pas le fait que sa femme est rompu sa promesse.
    Karev sera Un grand soutien pour les 2 je penses car il fait partie de l histoire pour l amputation
    10
    corinne06
    Vendredi 17 Mai 2013 à 22:38

    bonsoir,


    je ne vais prendre partie d'aucun couple, là n'est pas mon but. Je suis fan de cette série depuis le début, de tous les couples, je n'ai jamais eu d'attaches particulières pour aucun personnage, je les aime tous autant avec leurs qualités et défauts!!!


    La saison 9 m'a particulièrement touché, et je dois dire que je me suis identifiée de plus en plus au personnage de Arizona, de cefait, c'est contre toute attente devenu mon personnage favori :-s


    Je m'explique, j'ai été amputé il y a deux ans de cela de ma jambe, la gauche tout comme Arizona... Ironie!?


    Bref, je peux donc en parler tout librement, je trouve le travail de Shonda Rhimes, Jessica Capshaw et tous les autres exceptionnel! Moi aussi j'ai souffert, moi aussi après deux ans je souffre encore, et je trouve ça merveilleux de l'avoir intégré dans le scénario, faire comprendre aux gens que oui nous sommes en vie, mais qu'avec une jambe en moins (du moins pour ma part), à l'intérieur quelque chose est mort...


    Je ne suis pas là pour raconter ma vie, mais j'ai connu beaucoup de personnes qui ont perdu des jambes, des bras, etc. Nous n'avons pas tous les mêmes réactions, c'est sur, mais on peut faire des choses qu'on regrette par la suite mais on les fait.


    Pour resumer, je dirai que oui Arizona a trompé Callie, je connais des personnes qui ont également trompé leur compagne ou compagnon, j'ai connu des personnes qui sont devenues alcooliques, des personnes qui ont quitté leur domicile et essayé de "recommencer" leur vie, et j'ai connu des personnes qui sont tombés dans l'extrême, a savoir la drogue, la folie et le suicide...


    Je pourrai vous en parler longuement, mais mon but ici est de faire comprendre aux personnes que Arizona a trompé Callie comme elle aurait pu faire tout autre chose. C'est un choix que Shonda a fait, comme elle aurait pu en faire un autre...


    Merci de m'avoir lu.

    11
    Lilimortelle
    Vendredi 17 Mai 2013 à 23:18

    Corinne06 Merci pour ce temoignage qui rejoint ce que je pense du comportement d'Arizona...Moi je suis de "l'autre cote de la barriere" puisque je suis Infirmière et j'ai croisé quelques personnes amputees durant mes etudes...d'où mon indulgence par rapport a Arizona! C'est aussi mon personnage prefere depuis qu'elle est arrivee dans la serie et je trouve que Jessica est juste dans l'interpretation de son personnage...Je ne pense pas qu'elle va pleurnicher sur son sort mais elle va assumer la consequence de son acte comme elle a toujours fait! 

    12
    CalJes
    Vendredi 17 Mai 2013 à 23:32

    Jessica capshaw interprete chaque detail d une personne amputee parfaitement , Jessica capshaw est depuis toujours mon idole 1 ere et la voir interpreter une tel chose et a ce point identique a une vrai personne ampute me laisse bouche bée , je tire mon chapeau pour ce role je dois dire a mon avis tres difficile a jouer pour une personne qui n a pas ete amputee , neanmoins j'éspère que le couple finira quand meme par ce remettre ensemble peu etre pas l episode 1 de la saison 10 mdr mais dans la fin ou debut d'une saison 11 si il y en aura une .

    13
    lili971
    Vendredi 17 Mai 2013 à 23:51
    C cool se que tu as ecrit Corinne06 je c se que cela fait de perdre une partie de soit. Je comprends aussi Arizona sur le coup elle a fait une connerie mais elle le regrette. Et je pense aussi que ces paroles ont depasse sa pense car en colere tu dis des trucs que tu ne penses pas. J espere juste qu elles pourront sortir de cela plus forte que jamais. Car une infidelite peut renforce un couple et aussi la detruire mais dans son cas c different
    14
    Boa Profil de Boa
    Samedi 18 Mai 2013 à 01:34

    Dites les filles, qu'avez-vous pensé lde l'épisode à part Calzona, parce que tout de même sur 43 min, il y a eu d'autres choses 

     

    Pour les différentes interviews qui sont sorties aujourd'hui, j'essaierai de tout traduire demain, mais maintenant je pense que j'ai mérité un peu de repos

    15
    JcapSrez
    Samedi 18 Mai 2013 à 03:09

    Ils ont raison de dire que ont doit s'attendre à tout dans grey'sanatomy , je ne m'attendais vraiment pas à un épisode aussi wouaw quoi ! Trop contente pour MERDER qu'ils aie enfin leur fils en bonne santé et que toue la petite famille soit reunis , en esperant qu'april et jackson ce mettent ensemble , ce qui est du couple owina satourne en rond sa devient un peu lacant non ? Le couple calzona volera t il en eclats ? V'ont elles ce pardonner ? En pensant a leur fille qui a mon abis serait detruite d une t elle separation je pense que cela va tout de meme bien ce termine . Par contre arizona meme si c'est mon personnage prefere devrait ce mettre a la place de callie qu'est ce qu'elle aurait fait si callie etait en train de mourrire et que pour survivre il fallait lui couper la jambe ? Et Callie a tendance a minimiser l amputation . Alex enfin il a trouver quelqu'un qui j espere fera son bonheur . J'ai hate de voir l'episode en video meme si en le lisant sa a deja ete tres fort . Merci pour le résumé ^^ .

    16
    PrettyNana
    Samedi 18 Mai 2013 à 11:07

    Je vois que beaucoup pense que l'histoire Owen/Christina tourne en rond. Certes, le sujet reste le même quand au désir d'enfant de l'un et non de l'autre, mais malgré ça, je trouve que leur histoire est différente. Tout est plus dans l'émotion et dans la subtilité, et non plus dans les cris, les non-dits et les déchirements, et je trouve que ça apporte une dimension nouvelle. Leur perso et leur couple ont grandi et j'ai trouvé ça très émouvant.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    ingrid62
    Mardi 21 Mai 2013 à 13:06

    moi j'ai adoré la réaction d'April que le bus a explosé !! April-Jackson a suivre ....

    Et Bailey... super son retour au bloc, et quel geste de merder en choisisant son nom pour leur bébé ....

    pour calzona j'aimerai bien savoir si lauren va rester, il pourrai  y avoir du spectacle. On se demande si Arizona aime encore callie... cette derniere ma fait pitier à la fin quand elle lui dit ' apparement, je t'ai déjà perdu".

    J'espère que le dr weber va survivre, quand on voit ce qu'il peut encore apporter auprès de son équipe...

    owen/christina : elle n'ai pas prete a faire des concessions, son travail avant tout, elle ne vit que pour ça, tout le contraire d'owen pour qui,  la famille passe avant tout mais lui est pret a faire des sacrifices pour chistina

    Pour Alex, je croise les doigts ...

    et Pour les merder, super !!! que d'emotion !!! enfin une fin heureuse pour eux !!

     

    vivement la saison 10 !!!!!!! 

    18
    ingrid62
    Mardi 21 Mai 2013 à 13:09

    je tiens a remercier BOA et le reste de l'équipe pour tout le travail que vous avez encore effectué cettee année !! un grand merci, c'est toujours agréable de venir sur votre site et sur votre page facebook !! je vous tire mon chapeau !

    19
    Boa Profil de Boa
    Mardi 21 Mai 2013 à 19:30

    Merci Ingrid, c'est avec plaisir <3

    20
    cisko56
    Dimanche 9 Juin 2013 à 22:09
    C EST DINGUE ton resume est hyper detaille, du coup je me demande si tu as le temps de bosser ou d aller a l ecole, moi aussi je suis fan de GA mais de la a passer du temps pour resumer les episodes!?t as quel age moi 33 et 2 ans et 1 cheri
    21
    Boa Profil de Boa
    Dimanche 9 Juin 2013 à 22:40

    @ cisko 56 : oui je travaille et j'ai une fille de 19 ans, et aussi une vie sociale. Pour le compte-rendu de l'épisode, c'est vrai que j'y passe pas mal de temps. En fait, J'y consacre tout mon vendredi après-midi,la soirée et une partie de la nuit, puiqu'en général je termine vers 2h du mat'. Mais quand on aime, on ne compte pas lol

    22
    chichachou
    Lundi 15 Juillet 2013 à 22:14

    merci pour le resumé 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :