• Giacomo Gianniotti

    Giacomo Gianniotti, qui a réalisé l’épisode diffusé cette nuit, a donné des interviews dans lesquelles il est revenu sur la mort de son personnage et sur ses chances de réapparaitre dans la série.

    Juste avant la mort de DeLuca, il y a eu de grandes scènes entre lui et sa sœur Carina.
    Avoir Stefania au fil des années dans cette série a été une expérience extraordinaire. Elle a apporté tellement de choses à DeLuca, son enfance, son début de vie, son passé, et elle lui a donné l'occasion de parler en italien. Certaines de mes scènes préférées sont celles où Stefania parle en italien, soit pour cacher aux autres ce qu’on disait, soit quand on se disputait par exemple. Elle est la clé de son histoire. Les scènes avec Carina dans le train et à la poursuite du trafiquant, où ils reviennent sur leur enfance, donnent aussi de la profondeur à son personnage, qui est toujours dans Station 19.

    Si DeLuca n'était pas mort, Meredith et lui auraient-ils pu se retrouver ?
    J'aime à le penser. Quand elle dit sur la plage "Tu vas me manquer", je pense qu'elle dit exactement ce que vous avez dit, c'est-à-dire "J'avais vraiment l'espoir d'un avenir pour nous, et je vais vraiment en faire le deuil si tu ne t’en remets pas et moi oui". Je pense définitivement qu'il y avait une opportunité pour eux d'approfondir leur amour. À la fin de la saison précédente, DeLuca a traversé une période très difficile sur le plan personnel, quand il a dû accepter le fait qu’il était bipolaire et se faire aider et soigner. Dans cette saison, on l’a vu faire toutes ces choses étonnantes : titulaire, promu, prendre des médicaments, faire de l'exercice, bien manger, suivre une thérapie et un traitement. Il commence vraiment à s'épanouir, peut-être pour la première fois de sa vie, et il est en mesure d'essayer de reconstruire la relation qu'il avait avec Meredith. Je pense que c'est ce qu’il y a de vraiment tragique dans la mort de DeLuca et on n’en parle presque pas : il y avait un côté étonnant de DeLuca que nous aurions pu voir, lui dans sa vie amoureuse. Il est tragique qu'au moment où il commençait à s'épanouir, on lui ait ôté la vie.

    Nous avons vu DeLuca depuis sa mort.
    Ça a été amusant. Je me souviens que Krista [Vernoff] m’a dit : "Ce n'est pas parce qu'on te tue que tu ne vas pas rester dans les parages." Je pense que j'en ai fini pour le moment. Je pense que tout le monde a vu tout ce qu'il y aura de DeLuca - il ne faut jamais dire jamais, bien sûr. Le fait que la vidéo commémorative comprenne sa candidature au Grey Sloan en tant qu'interne était un cadeau sympa pour les fans. Ensuite, dans l'épisode suivant, lorsque Teddy fait une dépression et qu'elle le voit dans ses visions et ses rêves, c'est une bonne façon de voir DeLuca parce que, techniquement, j’ai joué une version de DeLuca, un produit de l’imagination de Teddy. Je me souviens avoir longuement parlé avec Kevin McKidd, notre réalisateur, de ce que cela représentait. Teddy imagine tout ça. Sa façon de se comporter et de parler est donc différente, comme un fantôme des Noëls passés, qui guide Teddy à travers son passé et les décisions qu'elle a prises et la façon dont elles peuvent affecter son avenir. On a pu faire des choses vraiment cool qu’on n’a pas l'habitude de faire dans la série parce que c'était vraiment hyper-réaliste. Il y a eu toutes ces choses cool qu’on a pu faire avec la lumière, les effets, le son et la musique, et même la performance.

    Vous êtes également de retour dans cet épisode, mais en tant que réalisateur. D'après la promo, il semble qu'il se passe pas mal de choses à l'intérieur et à l'extérieur de l'hôpital avec les patients - et avec Link qui demande Amelia en mariage.
    La promo montre que Link met un genou à terre devant Amelia. Vous ne voyez qu'une bribe de l'histoire, [mais] vous ne savez vraiment rien de ce qui se passe. Nous avons de grands cas médicaux dans l'hôpital. Nous avons un couple qui arrive de la Station 19 après un accident de voiture. C'est un bon équilibre entre le développement du caractère de nos médecins et de grands cas médicaux.

    La promo montre également Meredith qui se réveille.
    L'une des grandes storylines de cette saison a été l'état de santé de Meredith et les hauts et les bas qu'elle a connus. Mon épisode est celui où elle commence vraiment à s'en sortir, à avoir une conscience, des conversations, à être à nouveau consciente. Mais c'est aussi une situation propre au COVID : vous pouvez avoir une journée extraordinaire et ensuite une journée horrible. Donc ce n'est pas parce qu'elle se réveille qu'elle est complètement sortie d'affaire.

    Comment s'est déroulé votre travail de préparation en tant que réalisateur ?
    Je manquais d'expérience - j'ai réalisé des courts métrages et des clips musicaux. Je connais bien la caméra et son fonctionnement, mais je n'ai pas 30 ans d'expérience en tant que réalisateur. Mais j'ai été extrêmement bien préparé. Je pense que ça a choqué beaucoup de personnes. Je sais à quelle vitesse on avance. Avec le COVID, on tourne en 10 heures au lieu de 12. Beaucoup de choses allaient s'accumuler contre moi, et je voulais juste m'assurer que j'étais plus performant et que je ne me retrouvais pas dans des situations délicates en cas d'urgence. En même temps, je voulais m'amuser. Je voulais être suffisamment souple et ouvert pour permettre aux acteurs et aux autres membres de l'équipe d'exprimer leur vision créative. En fin de compte, il s'agit d'un milieu très collaboratif, même si le réalisateur est au sommet de la chaîne. C’est ce que j'ai vraiment encouragé. source

     

    Giacomo Gianniotti a joué DeLuca de 2015 à aujourd'hui, et dans une interview avec Digital Spy, il a discuté de ses pensées sur l'intrigue de départ du personnage.

    L'acteur a révélé que lorsqu'il a entendu pour la première fois que DeLuca allait quitter la série, il a espéré que cela ne serait pas lié à la santé mentale et à la bipolarité du médecin. "J'étais sensible à cette question", a-t-il déclaré. "Donc, quand j'ai entendu que ça n'avait rien à voir avec ça et qu'il devait être assassiné par un trafiquant d’êtres humains - et que c'était l'occasion de rappeler une intrigue qui a fait beaucoup de bruit la saison dernière et de faire la lumière sur un problème qui est très important – j’ai trouvé que tout était logique. J'ai simplement vu que nous pouvions raconter cette histoire et mettre en lumière un problème qui devrait l'être."

    Giacomo a ajouté qu'il pensait que la mort de DeLuca pouvait paraitre "cathartique" d'une certaine manière, le monde entier souffrant pendant la pandémie mondiale actuelle. "Cette année, avec le COVID, a connu tellement de morts au niveau mondial", a-t-il commenté. "Nous avons perdu tant de personnes en Amérique. Et l'Italie, qui est ma patrie et où je suis né, a certainement été une zone de danger. Si vous vous souvenez, au début de la pandémie, ils ont perdu beaucoup de vies là-bas. L'année a donc été marquée par de nombreuses pertes, et je pense que pour le monde entier, voir l'un de leurs personnages bien-aimés mourir est une autre façon de les aider à faire le deuil de leurs propres pertes dans leur vie et à y faire face. Je n'ai vraiment pas vu de points négatifs. J’ai trouvé que ce n'était que du positif et que cela pouvait être très cathartique."

    DeLuca est apparu à plusieurs reprises depuis sa mort. Lors du service commémoratif émouvant, où une ancienne vidéo a été diffusée. Ensuite, il est apparu dans les visions de Teddy Altman. Lorsqu'on lui a demandé si les fans pouvaient s'attendre à voir d'autres apparitions de sa part, Giacomo a répondu que rien d'autre n'était prévu, mais qu'il était ouvert à l'idée de rejouer le personnage. "Je pense que c'est fini pour DeLuca", a-t-il déclaré. "Mais il ne faut jamais dire jamais, vous savez. Krista Vernoff, notre showrunner, est un incroyable génie inventif qui se laisse toujours guider par son cœur, et parfois la foudre frappe et elle peut avoir une idée et changer d'avis à la dernière minute, alors qui sait. C'est toujours possible, et j'aimerais bien sûr avoir l'occasion de revenir et de revoir tous mes amis."

    Giacomo a déclaré que c'était un "mélange d'émotions" de quitter la série, disant que cela lui manquerait de travailler avec les acteurs et l'équipe qu'il a appris à connaître au cours des dernières années. Il s'est également senti privilégié de participer à la narration d'histoires importantes. "Au fil des ans, les histoires que nous avons racontées ont aidé tant de gens, elles ont littéralement sauvé des vies et ont eu un impact sur les gens", a-t-il ajouté.

    Mais en même temps, il attend avec impatience la suite. Giacomo souhaite poursuivre sa carrière d'acteur et de réalisateur. En fait, il est de retour dans Grey's Anatomy de cette semaine en tant que réalisateur de l'épisode, une expérience qu'il a appréciée. "Je suis né en Italie, je parle couramment italien, et je veux retourner en Italie et en Europe et faire beaucoup plus de cinéma et de télévision là-bas", a-t-il poursuivi. "L'Italie se met à produire. Ça s'est vraiment accéléré ces deux dernières années. Il y a énormément de séries télévisées et de films qui sortent d'Italie et d'Europe et j'aimerais y participer."

    Enfin, nous lui avons demandé quelles étaient ses intrigues préférées dans la série DeLuca. Giacomo a répondu en faisant l'éloge de la showrunner Krista Vernoff, en disant qu'elle a "vraiment changé et secoué les choses" et a considérablement amélioré la série. "Tout s'est tout simplement amélioré. Elle m'a parlé et a voulu savoir ce qui me posait problème avec DeLuca et ce que j'espérais de lui", a-t-il dit. "J'ai simplement dit que je pense qu'il a besoin d'un angle. Il a besoin d'une chose, il a besoin de quelque chose qui le rende plus tridimensionnel, et elle s'est mise au travail et elle a créé cette idée de planter une graine qui porterait ses fruits de nombreuses années plus tard – à savoir amener le père de DeLuca dans la série. Il était bipolaire. Et je pense qu’à l'époque, les fans se sont dit : "Oh, c'est intéressant, le père de DeLuca est bipolaire et DeLuca a été élevé dans un foyer avec un père qui ne savait probablement pas ce qu’il avait, ce qui a dû être très difficile". L'introduction de son père a donné de la profondeur à DeLuca tout en préparant l'histoire proprement dite, qui verra le personnage commencer à présenter lui-même des symptômes. "Ces deux choses – le début de cette graine et puis quand elle s'est concrétisée dans la dernière saison où DeLuca a vraiment commencé à connaître des épisodes de manie et de grande dépression – pour moi en tant qu'acteur, ont été les plus satisfaisantes à jouer", a conclu Giacomo.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :