• Isaiah Washington

    Surfant sur les révélations faites par Lynette Rice dans son livre "How to Save a Life", Isaiah Washington a réitéré dans une émission de radio dédiée principalement à la communauté afro-américaine ses accusations contre Ellen Pompeo et Patrick Dempsey, trouvant cette fois un écho auprès de la presse à scandales américaine (qui souligne quand même qu'il n'apporte aucune preuve pour étayer ses dires). Il se présente même comme la victime du mauvais comportement de l’ensemble de ses partenaires et de la production de l’époque. A noter que durant toute l’interview, il a gardé la main sur une Bible (la station de radio en question est chrétienne hispanique).

    Isaiah Washington a comparé son expérience sur le plateau prétendument "toxique" de Grey's Anatomy à un exemple de mauvais traitement. "Chaque jour, on me rappelait que j'étais un problème et que je n'étais que le numéro 4 sur la liste des acteurs. ‘Tu n’es pas la star de cette série.’"

    De son point de vue, son passage dans la série médicale n'était qu'un prélude à son "utilisation comme bouc émissaire" pour couvrir d'autres problèmes sur le plateau. Washington voit en son licenciement de 2007, après qu'il ait "prétendument" prononcé une insulte homophobe, comme un exemple de ce supposé "programme". "C'était facile. Je ne savais pas que ça me collerait autant à la peau. Mais j'ai découvert pourquoi. Il s'agissait d'un programme visant à dissimuler le comportement toxique et nocif de bon nombre de mes anciens partenaires de la série. Et au sommet, il y avait Patrick Dempsey."

    Les allégations de Washington contre ses anciens collègues surviennent après la publication du livre "How to Save a Life : The Inside Story of Grey's Anatomy", qui a relancé le débat sur la dispute qui a conduit à son éviction de la série. À l'époque, il avait été rapporté que Washington avait prononcé une insulte homophobe en référence à T.R. Knight, ce qu'il a nié. Il avait déjà donné son point de vue dans le livre, déclarant : "Nous avons appris que nous devions faire attention à ce que nous disions. Nous devions nous assurer que nous étions plus responsables. J'ai fait tout ce que les producteurs et la chaîne m'ont demandé de faire. Je suis revenu en étant très stressé, et je pensais que je faisais le travail pour lequel j'avais été engagé. Je pensais que cela allait parler pour mon avenir dans Grey's, mais apparemment la chaîne et le studio n’avaient pas la même vision des choses que moi."

    Dempsey, pour sa part, a déclaré : "Je pense que l'explosion a vraiment guéri la série. Personne ne s'est renvoyé la balle, et tout le monde a assumé la situation et est passé à autre chose."

    Voici toutes les allégations que Washington a formulées concernant Grey's Anatomy.

    Il s'est vu offrir de l'argent pour ne pas passer l'audition
    Il a révélé qu'on lui avait d’abord proposé de l'argent pour ne pas passer l'audition pour Grey's Anatomy, ce qui a initié son sentiment de "ne jamais avoir été voulu dans la série". "A l'origine, j'y suis allé pour jouer Derek Shepherd, un chirurgien du cerveau. On m'a payé 10 000 dollars pour ne pas passer l'audition. Ou faire de la télévision. J'ai pris l'argent", a déclaré Washington. Il a tout de même auditionné pour le rôle car à l'époque, il voulait jouer "le plus haut niveau de mon intellect et bâtir ma marque". "J'ai été rappelé, j'ai lu une scène avec Ellen Pompeo. Elle a pris la décision créative de ne pas m'engager parce qu'elle avait un petit ami noir, elle ne se sentait pas à l'aise", a-t-il ajouté. "Elle m'a dit un jour au catering que j'étais dans la série pour jouer le Dr Burke. J'ai été écarté, c'était fini."

    Pompeo a précédemment abordé les rumeurs selon lesquelles Washington devait initialement jouer son amoureux. "Vous savez qu'ils voulaient qu'Isaiah Washington soit mon petit ami. Shonda voulait vraiment mettre un homme noir dans l’histoire. Je ne croyais pas qu'ils allaient vraiment intégrer un couple interracial dans la série et je ne voulais pas de lui. Ça ressemblait trop à ce que je vivais chez moi."

    Bien qu'il ait ensuite rejoint la série, Washington dit ne s'être pas senti le bienvenu dès le premier jour. "J'étais assis à une table pour la lecture du scénario, Peter Horton (producteur/réalisateur) s'est approché et m’a dit : ‘Je croyais qu'on s'était débarrassé de vous’", se souvient Washington. "Patrick Dempsey entre, je ne pensais pas pouvoir le voir avec le reflet, il lève les mains, genre, "Qu'est-ce qu'il fait là ?". C'est le premier jour."

    L'équipe de casting n’aimait pas son apparence.
    C’était important pour Washington de garder ses dreadlocks, sa coiffure afro et sa barbichette pour jouer dans Grey's Anatomy. "Tout ce pour quoi j'étais connu, parce que je voulais prouver le point suivant : ‘Qu'est-ce que notre intellect a à voir avec nos cheveux ?’. On peut toujours être brillant et être chirurgien", a-t-il souligné. Il dit avoir reçu un appel le soir avant la première lecture du scénario pour se débarrasser de son afro et de sa barbichette. "Maintenant, c'est une opportunité de jouer un personnage incroyable, j'ai une seconde chance. J'appelle mon coiffeur et il arrive à mon appartement vers minuit", a raconté Washington. "Je me fais couper les cheveux et je rase cette barbichette parce que comme ça, je peux jouer ce mâle fort, puissant et beau qui était au sommet de mon intellect et qui était responsable. Alors je me dis : "C'est positif".

    Même si Washington a fait ce qu'on lui a demandé, il se souvient que le lendemain, Shonda Rhimes est arrivée et a crié : "Qu'est-ce que tu as fait, putain ?".

    "Les gens disent que les choses se terminent quand elles commencent, ça a commencé comme un subterfuge", a déclaré Washington.

    Patrick Dempsey était une présence négative sur le plateau de tournage
    En discutant de ses problèmes passés avec Dempsey, Washington estime que l'argent a été le premier problème entre eux. "À ce moment-là, j'étais la personne la mieux payée de cette série, après Patrick Dempsey. Apparemment, ça s'est su, donc il y a eu un fort ressentiment. Je le comprends, mais c'était basé sur mes rôles et mon CV. Je n'y peux rien", a-t-il expliqué. "On l'appelait Poison Pilote. Personne ne voulait de lui dans la série. Ils voulaient Rob Lowe."

    Washington a noté que, bien que Dempsey ait reçu beaucoup d'attention pour son rôle, il aurait été la proie un énorme stress. "Il n'a pas été sympathique dès le premier jour. Mais il m'aimait bien et un jour qu’on discutait ensemble, il m’a dit : 'Isaiah, sais-tu que les hommes blancs sont les maîtres de l'univers ?'. Et j'ai dit : "Tu crois ça, vraiment ? Et il a dit 'Absolument'".

    L'insulte homophobe était destinée à Patrick Dempsey.
    Alors que les tensions s'accumulaient entre Washington et Dempsey, "le manque de respect qui couve" n'a fait qu'empirer lorsque Dempsey s’est présenté en retard sur le plateau. "Ce lundi-là, il est en retard. Au lieu de s'en excuser, il s'est arrêté devant moi et m'a agressé trois fois. Physiquement", a affirmé Washington. "J'ai fait ce que je devais faire en tant qu'homme. Et je l'ai engueulé."

    Washington affirme avoir utilisé une insulte en parlant de lui-même, précisant que que T.R. Knight n'était pas dans la pièce. "'Tu ne vas pas me faire tourner en bourrique, tu ne vas pas me traiter de bâtard et tu ne vas pas me traiter de pédale", aurait-il dit à Dempsey à l'époque. "Je me parlais à moi-même comme on se réfère à une raillerie de cour de récré et une faiblesse. Je parlais de moi. Mais j'avais déjà entendu les abus, qu'il avait jeté Kate Walsh par la fenêtre sous le coup de la colère. Qu'il terrorisait T. R. Knight."

    Washington a poursuivi en disant qu'il s'était rapidement réconcilié avec Dempsey, mais que la situation a quand même été racontée de façon incorrecte. "C'est passé de nous qui nous étions battus, ce qui n'a jamais été le cas, à moi disant quelque chose sur T.R.", a-t-il ajouté. "Et le jour où je suis parti, le dernier jour où j'ai tourné, Patrick m’a dit : 'Mec, tu penses que tu l'as mauvaise. Tu vas entrer dans l'histoire comme un homophobe. Je vais entrer dans l'histoire comme celui qui a sauvé le gay."

    Tout en qualifiant Dempsey de "tyran total" sans "aucun remords", Washington a reconnu que s'excuser était un moyen de garder son emploi même s'il n'avait pas l'impression d'avoir fait quelque chose de mal. "J'ai été bâillonné aux Golden Globes. L’histoire a changé et ensuite c'est resté bloqué sur moi. On m'a forcé à m'excuser", a-t-il affirmé. "Mais quand j'ai utilisé le mot pendant les Golden Globes, alors tout le monde a pu dire : 'Il a dû le dire sur le plateau et il a dû le dire à T.R. parce qu'il vient de le dire'. J'ai dit la vérité, ce n'était juste pas le bon moment pour la dire."

    Ellen Pompeo a été payée pour cacher le comportement de Patrick Dempsey
    Au cours de son interview, Washington a allégué que Pompeo était "perturbée" par le succès de ses partenaires. "Elle ne pouvait pas croire que tout le monde s'intéressait davantage à moi, à Sandra et à tous les autres qu'à elle. Je ne suis donc pas choqué qu'elle ait dit ce qu'elle a dit sur Denzel Washington", a-t-il déclaré. "Elle pense vraiment qu'elle est cool avec les Blacks, mais elle ne l'est pas".

    Il a également affirmé que Pompeo avait "pris 5 millions de dollars sous la table" au plus fort de l'ère Me Too "pour ne pas dire au monde à quel point Patrick Dempsey était vraiment toxique et méchant."

    US Magazine a spécifié avoir contacté les attachés de presse de Dempsey et Pompeo, lesquels n’ont pas encore réagi. source


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Octobre 2021 à 12:08

    Ce type est malade. Il n'ccepte tout simplement pas que son comportement ait anéanti sa carrière. Ses accusations sont risibles. Si Dempsey avait réellement jeté Kate Walsh par la fenêtre, je doute que celle-ci ait gardé contact avec lui. Ils ne cessent d'avoir des échanges sur les réseaux sociaux et elle n'arrête pas de liker toutes ses publications. Sans doute parce qu'elle a peur qu'il la jette à nouveau par la fenêtre he

    2
    PEN
    Jeudi 28 Octobre 2021 à 20:39

    J'arrive pas à le comprendre. SI vraiment tout ce qu'il dit est vrai (j'insiste sur le conditionnel), quel est son but ?

    Selon lui, EP a été payée pour se taire, elle n'a aucun intérêt à parler s'il dit la vérité. Et sûrement KW aussi. Ou bien d'autres acteurs ou membres de la production. Je comprends vraiment pas sa démarche à faire tomber tout le monde sans preuve. Il parle du mouvement MeToo mais la vérité a seulement pu être dévoilée parce que des preuves tangibles existaient et non juste les paroles d'un acteur viré d'un show qui se retrouverait donc à être seul contre une production et des acteurs payés pour se taire. Et en même temps, il arrive à affirmer qu'il trouvait normal de gagner autant qu'EP au début de la série et de trouver qu'elle a pris la grosse tête avec les années, maintenant que tous ses rivaux étaient partis. Je lui donne pas tort sur ce coup-là, les salaires devraient être fixés selon la notoriété des acteurs et ce qu'ils apportent à un show, pas parce que tu es soit disant la star de la série, mais tu peux pas comparer une situation toxique au mouvement MeToo et deux minutes plus tard tenir de tels propos parce pour cause d'ego surdimensionné !

    Il surfe sur les accusations de PD mais il n'apporte aucune preuve de la réalité de ses dires. PD a sûrement dépassé les bornes mais son comportement toxique a été dénoncé en saison 11, pas en saison 3. Et pour bien d'autres faits. Non seulement il l'accuse d'avoir été un tyran sur le plateau, tout en affirmant qu'ils s'entendaient bien, mais il l'accuse aussi d'être raciste ET homophobe. On a la combo royale là ! 

    Malheureusement pour lui, sa parole ne pourra pas suffire pour abattre un homme qui a une notoriété bien plus importante que la sienne et surtout une communication beaucoup plus lisse, sans ajouter que les autres discours aillent tous dans l'autre sens.

      • Vendredi 29 Octobre 2021 à 19:35

        Je crois que son but est de faire parler de lui tout simplement.

        Ce qu'il raconte ne tient pas la route. Pourquoi la production n'aurait-elle acheté que le silence de Ellen Pompeo ? Cela veut-il dire que Patrick Dempsey ne se serait "lâché" que devant elle ? Et Kate Walsh qui aurait été une de ses victimes, la production n'a pas jugé nécessaire de la payer pour qu'elle se taise ?

        IW n'a pas fait la carrière qu'il voulait et qu'il estimait lui être due et plutôt que de se remettre en cause, il se pose en victime de tout un système. Et parce qu'il est aux USA, il joue la carte du racisme parce qu'il sait que ça va lui apporter du crédit auprès d'une partie de la communauté afro-américaine qui, elle, est vraiment victime de discrimination

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :