• Isaiah Washington relance (encore) la polémique

    Les récentes justifications d'Ellen Pompeo concernant l'environnement toxique de Grey's Anatomy ont relancé le délire paranoïaque d'Isaiah Washington. L'acteur, qui est devenu depuis peu un ardent défenseur de Donald Trump, estime être la victime d'un complot fomenté par les médias favorables aux Démocrates.

    Ce qui a remis le feu aux poudres, c'est un article paru sur le site de Good House Keeping qui expliquait qu'Ellen Pompeo avait dû réagir face à la colère manifestée en masse par les fans de la série qui l'accusaient d'avoir dit du mal de Sandra Oh et de Patrick Dempsey. Cet article, comme beaucoup d'autres, récapitulait également les crises vécues notoirement par le cast de Grey's Anatomy, à savoir le comportement homophobe de Washington, la mésentente entre Shonda Rhimes et T.R. Knight et l'attitude de Katherine Heigl vis-à-vis des Emmy Awards. Washington a immédiatement réagi sur Twitter : "Ce n'est pas mon imagination. Je suis attaqué et les médias libéraux ont décidé que j'étais 'toxique' alors que je n'ai eu aucun 'incident' de comportement homophobe, de fuite en état d'ivresse, de violence conjugale ou même de casier judiciaire durant les 12 dernières années !"

    L'acteur a retweeté un autre article sur le même sujet avec ce commentaire : "J'en ai marre de ces manigances malfaisantes pour m'empêcher de retrouver du travail au niveau de celui que j'avais avant que Shonda Rhimes me demande de rejoindre sa série. C'est DEGUEULASSE. Cessez de citer mon nom dans cette histoire."

    Washington a ensuite publié des captures d'écran concernant un échange de messages qu'il a eu avec un reporter du magazine Variety qui a pris contact avec lui pour avoir des explications sur les accusations qu'il a lancées contre Elllen Pompeo et Patrick Dempsey. Il ressort de ces échanges que Washington veut donner une interview en compagnie de sa "lanceuse d'alerte" mais que le journaliste veut d'abord le rencontrer seul et en privé pour savoir de quoi il s'agit exactement, ce à quoi l'acteur a répondu : "Ellen Pompeo a reçu beaucoup d'argent d'ABC pour sa 'douleur et sa souffrance' suite au comportement toxique de Patrick Dempsey. Ma lanceuse d'alerte peut confirmer les faits. J'ai également été verbalement et physiquement agressé par Patrick Dempsey et j'ai été contraint de ne pas en parler vu que T.R. Knight a fait son coming out avant que j'ai eu l'opportunité de me défendre. Dans le même temps, le silence d'Ellen Pompeo a fait que cette histoire continue d'être racontée. Je ne donnerai pas de pré-interview sans ma lanceuse d'alerte qui a été virée par ABC après qu'elle ait découvert par inadvertance que la chaine couvrait Dempsey et que cette tactique de me mettre sur liste noire impacte toujours ma carrière. Soit vous acceptez de nous interviewer tous les deux, ou alors je continuerai simplement de me battre contre cette horrible histoire jusqu'à la fin de mes jours. J'y ai survécu depuis 12 ans maintenant et je n'ai aucun problème à continuer mon combat sur les réseaux sociaux à chaque fois qu'on m'attaquera avec ce MENSONGE. Je ne suis pas et n'ai jamais été quelqu'un "avec qui il est difficile de travailler" depuis la trentaine d'années que je suis un acteur. Une seule journée. Une seule dispute. Une seule agression. Un seul acte pour me défendre. Une seule journée d'octobre 2007 et maintenant je suis censé être d'accord avec quelque chose que je ne suis pas ? Comment vous sentiriez-vous ? Est-ce que cela vous intéresse d'enquêter sur les dissimulations d'ABC ? Ma lanceuse d'alerte et moi-même avons besoin de savoir pour arranger notre planning de cette semaine. J'attends votre réponse."

    Il est probable qu'il n'en a pas eu ou que celle qu'il a reçue ne lui a pas plu car il s'est lancé dans une nouvelle série de tweets incendiaires. "Je ne vais pas me rendre et permettre que mon nom soit détruit par cette #FAKENEWS après 12 ans. Variety, faites votre job et révélez MAINTENANT que la chaine ABC et Howard Devine m'ont blacklisté et mis sur une voie de garage. Dieu merci, maintenant, j'ai Twitter pour me défendre de cette tentative de déprécier mon nom et ma marque. Variety, vous avez forcé ma main à continuer à subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille. J'ai une info pour mes ennemis. Je ne suis plus le même 'employé modèle' que j'étais il y a 12 ans et je sais mieux comment vous agissez. Pas peur. Laissez-moi tranquille. J'arrêterai quand vous arrêterez. C'est simple. Honte à toi, Ellen Pompeo, de te taire à propos de Patrick Dempsey."

    Concernant la lanceuse d'alerte, il s'agit de Kim Clayton Hershamn, une Afro-Américaine qui a effectivement travaillé pour ABC. Cette personne a transmis à Isaiah Washington un email qui aurait été envoyé à Howard Devine, vice-président exécutif de ABC, dans lequel une personne - qui ? - affirme que l'acteur a été "mis au placard" en faveur de Patrick Dempsey. Apparemment, cet email ne donne pas plus d'explication sur ce qui se serait passé entre les deux hommes et le rôle soi-disant joué par Dempsey dans le renvoi de Washington. Kim Clayton Hershamn affirme également qu'un directeur de casting désirait faire passer une audition à Washington pour la série The Catch et que Devine aurait refusé, bien que l'acteur soit revenu dans Grey's en 2014. C'était apparemment une exception et Washington aurait été accompagné par un agent de sécurité sur le plateau de tournage. Il semblerait de plus qu'il ait touché des "bagatelles" par rapport à ce qu'il gagnait quand il était un acteur régulier de la série. Selon Kim Clayton Hershamn, quand elle avait voulu plaider sa cause en invoquant le fait qu'il n'avait posé aucun problème dans la série The 100 et qu'il était même fort apprécié par le cast et l'équipe de cette série, on lui aurait répondu que ça n'avait pas d'importance. Tout cela est expliqué en long et en large dans la vidéo que Washington a épinglé sur son compte Twitter mais pour être honnête, il est surtout question du racisme dont lui et sa pseudo lanceuse d'alerte auraient été victimes de la part d'ABC, plutôt que du comportement toxique de Patrick Dempsey. Rien n'est dit à ce sujet, si ce n'est que Washington n'a jamais proféré d'insultes homophobes à l'encontre de T.R. Knight et qu'à la suite de son altercation avec Dempsey - un blanc - il aurait été renvoyé (parce qu'il est noir).

    Suite au prochain numéro ?

     


  • Commentaires

    1
    Héloise
    Mercredi 12 Juin 2019 à 12:10

    Je ne sais pas ce qu'il a fumé mais c'est de la bonne ! he

    J'ai eu un gros fou rire en lisant "lanceuse d'alerte". On est quand même loin d'Assange ou de Snowden. Ce type ce prend vraiment au sérieux.  Il est malade, il a besoin d'aide !

    ABC a payé Ellen Pompeo pour cacher le comportement de Dempsey ? Soit ! Et les autres acteurs ? Ils ont été payés aussi ? En plus, IW lance des accusations mais ne les étaie pas du tout. Que s'est-il vraiment passé avec Dempsey, il ne le dit jamais.

    Je me rappelle au tout début de la série, il râlait déjà parce que Dempsey était auréolé de la "gloire" qui accompagnait le phénomène McDreamy et qu'il estimait que c'était lui qui aurait dû être adulé des foules parce qu'il était bien meilleur. Bref tout ce bazar pue la jalousie tout simplement

    Toute ma considération à Boa qui s'est infligé l'audition de la vidéo où IW et sa copine actrice se lamentent sur le racisme à Hollywood. J'ai essayé mais je n'ai pas tenu le coup. Ca dure 1h en plus  !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :