• Jesse Williams

    Jesse Williams et son ex-femme ont enfin trouvé un accord, même s'il est temporaire, sur la garde de leurs enfants. Le jugement a été rendu le 30 août, une semaine après que le couple ait assisté à une audience sur "la garde des enfants, le droit de visite et les problèmes de responsabilité parentale" concernant leurs enfants, Sadie, 3 ans, et Maceo, 2 ans, selon les documents obtenus par People.

    Le couple partagera la garde légale des enfants, ce qui signifie que toutes les décisions concernant la santé, le bien-être et l'éducation devront être prises conjointement. Selon le jugement, "chaque parent sera désigné en tant que personne à contacter par l'école ou tout autre lieu d'activité en cas d'urgence. Ils auront le même droit de recevoir les informations émanant de l'école, des médecins, des dentistes et des activités."

    L'accord permet aussi au parent qui n'exerce pas la garde de prendre contact avec les enfants quand ils sont avec l'autre parent, une fois par jour, et "le parent qui a la garde fera de son mieux pour que les enfants prennent part à la conversation, et rappellent en cas d'appel manqué". Par contre, les enfants pourront contacter leurs parents aussi souvent qu'ils le souhaitent. L'accord spécifie également qu'aucun des deux parents ne pourra faire des remarques désobligeantes sur l'autre devant les enfants. Ils ne pourront pas non plus utiliser ces derniers comme messagers dans quelque cas que ce soit ou "utiliser les gardes d'enfants comme messagers dans quelque cas que ce soit. Ils ne pourront pas non plus interroger un garde d'enfant." L'accord prévoit enfin que ni Jesse ni son ex-femme ne "pourront présenter à leurs enfants une personne avec laquelle ils ont une relation romantique avant que cette relation n'ait duré au moins six mois".

    L'accord ne détaille pas les modalités des droits de visite.

    "Aryn est ravie d'avoir un arrangement qui assurera la stabilité et la continuité des enfants afin que leur meilleur intérêt soit la plus haute priorité", a déclaré Jill Hersh, l'avocat de l'ex-épouse, dans un communiqué à People. Du côté de Jesse Williams, aucun commentaire n'a été fait. source - source

    Il semble donc que le juge ait décidé de maintenir les droits de Jesse Williams en tant que père, contrairement à ce qu'Aryn Drake-Lee avait demandé. "Jesse Williams ne donne pas la priorité aux besoins de nos enfants" avait-elle déclaré. "Ses actes font preuve d'un manque de respect pour nos enfants et moi-même, et me placent dans une situation difficile en tant que parent." Elle avait indiqué que l'acteur faisait régulièrement des voyages à Paris, New York, en Floride et à travers la Californie, ajoutant "Je suis préoccupée par ce que Jesse définit comme 'affaires' ou 'travail', ce qui est réel, spéculation ou mensonge. Il ne m'a rien donné pour que j'ai confiance." Elle s'était plainte également du fait qu'il avait manqué la cérémonie de remise de diplômes de maternelle de leur fille parce qu'il avait dit devoir "travailler" en allant à un match de football pour célébrités, à Miami, tout comme il n'avait pas assisté à deux fêtes pour la Fête des Pères à l'école de Sadie, obligeant Aryn à y assister en qualité de substitut. Elle avait également accusé son ex d'emmener les enfants chez ses amis, pour participer à des fêtes autour de la piscine, ou dans une maison sur la plage qu'il avait louée pour son anniversaire, avec comme conséquence que les enfants n'avaient pas pu faire leur sieste, ce qui avait perturbé leur rythme. Selon elle, ces changements dans leur routine auraient affecté les enfants lesquels montraient des signes de régression depuis la séparation.

    En réaction, l'acteur avait affirmé qu'en plus de faire tout son possible pour restreindre ses contacts avec les enfants, on ex-épouse refusait de parler d'eux avec lui ou de lui communiquer des informations sur leur bien-être. Par exemple, elle ne lui avait pas dit qu'elle emmenait les enfants à Newport Beach pendant six jours, ni qu'ils avaient des séances de logopédie ou encore qu'ils voyaient un médecin hooméopathe. Jesse Williams avait évoqué un cauchemar fait par leur fille, dont Aryn l'avait rendu responsable. "Si Aryn avait réellement eu l'intention de partager la responsabilité parentale avec moi, elle m'aurait parlé de ce cauchemar." Elle lui aurait caché également qu'elle avait inscrit Maceo dans une équipe de football, pour ensuite se plaindre du fait que son ex-mari n'avait pas assisté aux matches. L'acteur avait déploré en outre que son ex lui avait refusé le droit d'emmener les enfants pour un voyage de trois jours dans le Maine, où il devait rendre visite à sa famille. "J'ai demandé à Aryn de laisser les enfants séjourner avec moi sur place, avec Maritza (la nounou). Une fois encore, elle a refusé" avait mentionné Jesse dans le document remis au tribunal. Il s'était élevé contre les allégations selon lesquelles il ne nourrissait pas correctement les enfants quand ils étaient avec lui. "Evidemment que je nourris mes enfants et les plaintes d'Aryn selon lesquelles les enfants étaient affamés et qu'ils avaient réclamés des repas complets sont sans aucun doute de l'exagération." Jesse avait également accusé son ex-épouse d'avoir admis qu'elle avait "consommé de l'alcool" dans sa voiture, quand celle-ci était à l'arrêt et que les enfants y faisaient une sieste. "Aryn exerce la responsabilité parentale de façon unilatérale sans m'en référer, le fait qu'elle me marginalise en tant que père est profondément déconcertante" avait-il conclu.

    Concernant l'allégation faite par Aryn Drake-Lee à propos de la violente dispute qui aurait opposé son ex-mari à un voisin (avec menaces de mort) en date du 18 juillet, Jesse Williams a demandé au juge de ne pas en tenir compte. "Aryn n'a pas appelé la police, moi non plus, ni même le voisin. Au lieu de ça, elle a reconnu avoir dit au voisin, quand il s'était approché d'elle, de ne pas lui parler" a-t-il déclaré. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :