• Jesse Williams

    L'ex Madame Williams, d'habitude très discrète, n'en finit pas de s'épancher auprès du magazine People. La voici qui parle maintenant de ses enfants et des difficultés auxquelles elle fait face en tant que mère divorcée.

    Divorcer n'est jamais facile, mais c'est particulièrement compliqué quand des enfants sont impliqués.

    Pour Aryn Drake-Lee, 39 ans, sa séparation conflictuelle et son litige en cours avec Jesse Williams ont en effet eu un impact sur leur famille. Mais en tant que mère de leurs enfants Sadie, 5 ans, et Maceo, 3 ans, elle trouve important d'être transparente avec eux. "Les enfants vous observent de très près, et ils vous remettent en cause d'une façon qui peut être très, très difficile", dit-elle. "Mais c'est à travers cette difficulté qu'on trouve les belles pépites de l'évolution et du développement pour soi-même."

    Concernant son expérience, " j'ai un nouveau niveau et de tout nouveaux outils que j'ai dû développer pour gérer ce litige, qui est le niveau suivant ", dit-elle au sujet de son divorce avec Williams. "Quand vous commencez à partir en vrille, les enfants commencent à le faire aussi, alors même si vous les regardez dans les yeux et que vous leur dites que tout va bien, ils savent que ce n'est pas vrai parce qu'ils peuvent le sentir."

    Partisane du maternage proximal, la mère au foyer et femme d'affaires affirme qu'il est important pour elle d'être ouverte avec ses enfants. "Je leur parle à leur niveau, explique-t-elle. "C'est bien aussi pour les enfants de me voir pleurer, de voir que je passe une dure journée. Parce que ça leur permet de savoir que quand ils ont des jours difficiles, ils ont la possibilité de l'exprimer."

    Un exemple de ce genre s'est produit récemment, et la réaction de sa fille Sadie l'a touchée au cœur. "L'autre jour, j'ai eu une matinée difficile et je lui ai dit quelque chose, et elle a été contrariée. Je suis descendue et je lui ai dit : 'Maman a eu une matinée très dure, je ne sais pas si tu peux le sentir ?' Elle a dit : 'Oui, je le sens'. J'ai dit': 'D'accord, je suis vraiment désolée. Ça va prendre un peu de temps, mais je vais me sentir un peu mieux', et elle m'a prise contre elle et m'a dit : 'Je te tiendrai pendant que ça fait mal'. Elle est incroyable, cette petite fille."

    Il s'avère que c'était un message de soutien que la jeune Sadie avait reçu de sa mère. "Elle a retiré ça d'une conversation que nous avions eue la semaine précédente, quand elle m'a dit qu'elle voulait avoir des cheveux raides pour se fondre dans le paysage à l'école. J'ai dit : 'Tu as de beaux cheveux, ils poussent, et ils tendent la main pour essayer d'atteindre le soleil. Et c'est une belle chose. Maman a ça aussi." Sadie a répondu : "Je sais, maman, mais je veux juste être comme tout le monde. Et j'ai dit : 'Je sais. Je sais que c'est moche en ce moment, mais ça aura du sens un peu plus tard. Et si tu as mal, je te serrerai dans mes bras pendant que ça fait mal'."

    Et Drake-Lee d'ajouter : "Elle a beaucoup de maturité pour son âge. Ce n'est pas à elle de s'occuper de moi, parce que je suis l'adulte. Mais ce n'est pas un problème pour elle de me voir, de voir que je suis une personne à part entière et de voir comme je prends soin de moi, et comme je prends soin d'eux, et elle apprend ensuite à faire cela pour elle-même et pour les autres".

    Il a fallu un certain temps et beaucoup de travail personnel pour que Drake-Lee s'adapte à sa nouvelle situation de mère célibataire. "J'aime beaucoup le bien-être naturel holistique. La thérapie par la parole n'a pas vraiment marché parce que le corps subit un traumatisme à chaque fois qu'on racontes son histoire. J'ai commencé à faire de la méditation positive, ce que je n'avais jamais fait auparavant. J'ai dû pratiquer plus sérieusement le yoga, et j'ai dû y aller tous les jours."

    Également partisan de la thérapie somatique, de l'homéopathie et de l'acupuncture, Drake-Lee dit que pendant le divorce : "J'ai dû devenir très agressive avec le fait de prendre soin de moi-même afin d'être sûre que j'allais être capable d'être bien et équilibrée dans les moments difficiles, car les enfants ne s'en sortiraient bien que si j'allais bien".

    Bien qu'elle ait perdu beaucoup d'amis au cours de la séparation, elle s'en est fait de nouveaux tout en étant l'ambassadrice des familles de couleur dans l'école privée de ses enfants. Et avec l'aide de la nounou des enfants, qui a géré les allers-retours des enfants entre elle et Williams, elle apprécie pleinement sa nouvelle vie. "Il y a une communauté grâce aux deux amis qui me sont restés fidèles et grâce aux nouvelles personnes que j'ai rencontrées", dit-elle. "J'adore voyager. Je sors avec des amis pour boire un verre ou dîner. Je suis gourmande depuis que je suis tout petite, j'ai grandi à San Francisco. Je vais au spa coréen régulièrement, au yoga cinq ou six fois par semaine. Et je peux lire beaucoup plus. L'un des doux, doux secrets dont, selon moi, beaucoup de gens ne parlent pas, c'est que j'ai le droit d'avoir du temps rien que pour moi. Et ça me donne l'occasion de recharger mes accus et d'avoir du bon temps." source

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :