• Parole aux scénaristes

    Eonline a interrogé les scénaristes des trois premiers épisodes de a saison 17 pour savoir comment le retour de Patrick Dempsey dans la série s’était orchestré. Ils révèlent également qu’ils se préparent à ce que chaque épisode soit une éventuelle fin de saison.

    Le retour de Patrick Dempsey dans la série médicale a surpris même certains acteurs et membres de l'équipe techniques, ce qui implique que certaines personnes ont gardé cet énorme secret pendant très longtemps. Même si cette surprise ait été organisée par Ellen Pompeo, Patrick Dempsey, Krista Vernoff et la créatrice de la série, Shonda Rhimes, les gardiens du secret ont été aussi les scénaristes/producteurs exécutifs Andy Reaser et Meg Marinis, qui ont écrit les trois premiers épisodes explosifs de la saison. Ils ont tu l’information pendant des mois.

    "J’étais très soulagé après la diffusion des deux premiers épisodes", a déclaré Reaser. "J'ai évité Twitter pendant la plus grande partie de l'été, simplement pour ne pas dire quelque chose par accident." Quant à Marinis, elle a gardé le secret même dans sa propre maison. "Mon mari m’a dit ‘Quoi ?!’", se souvient-elle.

    Reaser a écrit les deux premiers épisodes de la saison avec les scénaristes Lynee E. Litt et Jase Miles-Perez, et Marinis, celui de cette semaine. Ils vont nous expliqué ce que cela a représenté pour eux non seulement de ramener Dempsey, mais aussi d’écrire la plus grande série médicale de la télévision pendant la plus grande crise médicale de notre époque.

    Pour Reaser, cela a été un "grand frisson" d'écrire le premier épisode de deux heures, mais que cela a été également un "grand puzzle". L'épisode devait répondre à toutes les questions qui restaient en suspens et à tous les cliffhangers de la saison dernière, tout en nous présentant un tout nouveau monde de Grey’s - un monde rempli de symptômes inconnus et de protocoles COVID-19 et d'une incertitude qui ne pouvait être ignorée, peu importe à quel point Teddy avait trompé Owen.

    Les cliffhangers ont finalement été abordés par le biais de flashbacks, qui devaient à l'origine être répartis uniformément sur les deux heures. Lorsque c’est devenu, comme le décrit Reaser, "difficile à gérer", ils ont décidé de concentrer chaque épisode sur quelques histoires. Cela signifie qu'Amelia et Link et leur nouveau bébé n'ont pas fait d'apparition avant la deuxième heure, ainsi que l'horrible triangle amoureux d'Owen et Teddy avec Tom, tandis que la relation infortunée de Jo et Jackson été évoquée dès la première heure.

    Puis, dans les derniers moments de ce double épisode, une Meredith épuisée s'est effondrée sur le sol du parking et s'est retirée dans un rêve de plage où l'attendait Derek, et tous les fans ont perdu la tête.

    Pouvez-vous nous expliquer le processus d'écriture de Patrick dans la série et comment vous avez gardé cet énorme secret ?
    Reaser: Meg et moi ne pouvons pas trop parler de la décision de ramener Dempsey parce que ça dépasse très certainement notre niveau de rémunération quand il s'agit de ces énormes décisions – c’est Patrick, Ellen, Krista et Shonda qui ont participé à tout ça - mais ce que je peux vous dire en ce qui nous concerne, c'est qu’on était en train de travailler sur le premier épisode et on a commencé à recevoir des textos de Krista qui nous disaient : "Oh mon dieu, je pense que Patrick va revenir et ça va faire halluciner tout le monde.
    Marinis: Et puis j'ai éclaté en sanglots.
    Reaser: Meg a éclaté en sanglots, on était stupéfait. Et puis c'est devenu... Je suis tellement heureux de ne plus devoir garder ce secret, parce qu’on n’a pas seulement dû le cacher à l'Amérique. On a dû le cacher à une partie de la chaine, à une partie du studio, à la presse, et à une partie des scénaristes. On a transmis l'information à l'équipe. On fait tot sur Zoom maintenant, donc on a vécu quelques moments ridicules – quand on y repensé - où on leur disait simplement : "Et puis, on va aller à la plage, Mer va..." Et puis on disait simplement : "Hé, est-ce que tous les consultants en médecine ou les assistants scénaristes peuvent quitter la pièce un instant ?" Ils savaient donc qu'il se passait quelque chose, mais malgré tout, même hier soir, notre chercheur médical nous a envoyé un texto pour nous dire : "Je ne sais pas comment vous nous avez caché ça pendant six mois." <

    Quel effet cela vous a fait de voir la façon dont la révélation était accueillie sur la toile ?
    Marinis: Je n’arrivais pas à suivre. Je n’arrêtais pas d’essayer de faire refresh sur Twitter, et la première chose qui est apparue, c'est que les fans étaient tous époustouflés parce que le bébé d'Amelia et de Link s'appelait Scout Derek Shepherd Lincoln. Je me suis dit, oh mon dieu, attendez. Ils deviennent complètement dingues pour ça, mais ils n'ont aucune idée de ce qui va se passer quelques secondes plus tard. C'était vraiment amusant à voir.
    Reaser: J'ai été très surpris par la réaction par rapport au nom du bébé, et peut-être que je ne devrais pas dire ça, mais je n'avais même pas prévu qu’on allait passer du bébé Derek à la visite de Derek, et cela m’a semblé encore plus intentionnel que ce que j'avais prévu.

    Quelle a été votre réaction lorsque vous avez réalisé que vous alliez écrire l'épisode avec les retrouvailles de Meredith et Derek ?
    Marinis: J'ai sauté comme un cabri. Je suis dans la série depuis très, très longtemps et j'étais donc là pendant les années où Derek était vivant. Il représente donc une part importante de la série pour moi, et même depuis que le personnage n'est plus là, écrire Meredith... il suffit de penser à son passé avec Derek et à l'impact que le départ de celui-ci a eu sur sa vie. J'étais donc très excitée de pouvoir parler à Krista et de découvrir comment on allait présenter l'histoire. Je ne veux pas révéler ce qui va se passer dans le prochain épisode, mais ça va être très joyeux pour tout le monde de continuer à regarder.
    Reaser: Krista a joué un rôle essentiel dans la réalisation de ce projet, parce que c’est tout simplement incroyable d’avoir pu le faire. Elle avait une vision très précise de la manière de procéder, et elle a simplement coordonné la réunion des personnes et trouvé la façon dont on pourrait tourner pendant le COVID. Une partie de notre travail consistait à trouver comment intégrer le COVID dans la série d'une façon homogène et logique, c'est donc un effort de groupe qu'elle a mené. Tout a commencé avec cette vision folle qu'elle a eue, et on n’arrive toujours pas à croire qu'elle ait réussi.

    Ce grand moment de bonheur arrive alors que Meredith s'effondre et qu’elle risque de mourir à nouveau. Ne peut-on pas avoir une seule chose agréable sans que Meredith soit près de mourir ?
    Reaser: J'ai l'impression que l'un des éléments clés du succès de cette série est d’atteindre un ton qui se trouve entre deux, où un tas de choses se chevauchent. Il y a la peur accrue de la mort et de la vie et il y a le sentiment accru de l'amour et de l'importance que les gens ont les uns pour les autres, et il y a toujours de l'humour au milieu de tout cela. Tout est mélangé et on veut beaucoup de choses différentes. J'aime que ce n » soit pas à 100 % en sens unique.
    Marinis: C'est un peu la même chose que d'écrire la série pendant la pandémie. La pandémie se produit aussi dans la série, et ce sera toujours Grey’s même avec le COVID. On va donc continuer à trouver des moyens d'apporter de l'humour, de la joie et de la légèreté même si on est dans un contexte où quelque chose de très, très grave et d'effrayant se produit.

    Krista a dit qu'au départ, elle ne voulait pas intégrer la pandémie dans la série, mais les scénaristes l'ont convaincue du contraire. Comment se sont déroulées ces conversations, de votre point de vue ?
    Marinis: J'étais une personne qui voulait aller jusqu'au bout. Je savais qu’on était tous inquiet de vivre la pandémie, alors est-ce que tout le monde veut aussi la voir dans ses séries télévisées les plus populaires ? Je ne pouvais pas non plus décider dans mon esprit ce que je pensais être le mieux, mais entendre les médecins parler, et ensuite lire les histoires qui sortaient sur les professionnels de la santé et les personnes qui avaient une expérience personnelle avec le COVID... cela nous brisait le cœur à tous points de vue. Une fois la décision prise de l'intégrer dans la série, j'étais tout à fait d'accord. Il ne s'agit pas seulement d'honorer les vies qui ont été perdues et les professionnels de la santé et ceux qui sont en première ligne, c'est aussi la plus grande chose qui se soit produite dans la communauté médicale, et nous sommes une série médicale.
    Reaser: Généralement, lorsqu’on parle à nos médecins et à nos consultants, ils sont très excités de nous parler. Ils sont enthousiastes à l'idée de nous présenter les innovations sur lesquelles ils ont travaillé ou des histoires folles, mais pour la première fois depuis que je suis ici, les médecins nous ont jeté un regard plein de fatigue, d'épuisement et de chagrin. Un des médecins a dit que nous étions habitués à être respectés et à chercher des réponses. On a l'impression d'être à une époque où les gens ne nous font pas confiance et pensent qu’on essaie de manipuler les faits pour une quelconque raison politique. Et le fait que des récriminations de ce genre soient faites contre eux alors qu’ils risquent littéralement leur vie tous les jours, qu’ils ne voient pas leur famille et qu’ils perdent leurs collègues, c’était vraiment, vraiment déchirant et on a voulu leur rendre honneur. Je dirais aussi que lorsqu’on a commencé à parler de tout ça en mai, on s’est demandé si, au moment où la série serait diffusée, le COVID serait derrière nous et si les gens n’allaient pas se dire "Je ne veux pas penser à ce qui s’est passé plus tôt dans l'année". Tragiquement, c'est même encore très loin d'être derrière nous, et je pense que cela ajoute quelque chose à l'urgence de la série et peut-être au réconfort que les fans vont vouloir quand ils verront ces personnages chéris être au bord du volcan au moment de gérer ce qui se passe.
    Marinis: Les médecins à qui nous avons parlé semblaient… "hantés" n'est pas le bon mot, mais ils voulaient que leurs histoires soient racontées. Certains médecins semblaient avoir vraiment, vraiment besoin de parler de ce qu’ils vivaient et cela les a presque aidés à pouvoir parler à des personnes qui ne vivaient pas ça quotidiennement. J'espère simplement qu’on pourra leur rendre hommage d'une manière ou d'une autre.

    Les choses ont tellement changé depuis le mois de mai, alors qu'est-ce que cela fait de planifier la saison en sachant que les choses pourraient être complètement différentes en mai prochain ?
    Reaser: On y travaille. On a des idées sur ce qu’on aimerait faire, mais la façon dont la série a toujours fonctionné, c'est qu’on fait des projets et qu’on est prêt à nous adapter aux changements du monde, à l'évolution de la situation. Ce que je vais dire, c'est qu’on sait que chaque épisode pourrait être le dernier. Il pourrait y avoir un autre confinement. Il pourrait y avoir un arrêt de la production. Il pourrait y avoir des choses qui sont complètement hors de notre contrôle et notre approche a été de simplement mettre le plus d'histoire possible dans ces épisodes et d'y fourrer le plus de choses possibles au cas où l'épisode d'une semaine deviendrait soudainement la fin de la saison de facto.
    Marinis: Je me souviens d'un jour où on a avons parlé à Krista et où elle nous a dit : "Vous croyez que tout ça se retrouve dans les premiers épisodes ? Et on a dit, "Oui." On voulait pouvoir raconter autant d'histoires et de grandes histoires que possible en même temps.
    Reaser: Je trouve qu'on se surpasse toutes les semaines, et je pense que tout le monde va se dire, c'est toujours Grey's Anatomy. Il y a évidemment des circonstances plus importantes, mais on continue à opérer.
    Marinis: Vous allez rire très fort et vous allez pleurer.
    Reaser : Et si le passé de cette série a appris quelque chose à nos fans, c'est que tout est vraiment possible et que rien n'est exclu. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :