• Sandra Oh

    Dans une interview accordée à Variety's Actors avec Kerry Washington (l’actrice principale de Scandal), Sandra Oh a évoqué ses relations avec les scénaristes et Shonda Rhimes quand elle était dans Grey’s Anatomy.

    "J'ai passé beaucoup de temps avec des scénaristes, et faire une série télévisée, c'est la relation que vous avez avec le scénariste", a-t-elle déclaré. "Ce que j'ai pu obtenir de Grey’s, c'est d'avoir la responsabilité et la relation avec la scénariste pour pouvoir maitriser la direction que mon personnage prenait. Si un problème survenait, quand ça n'allait pas, j’affrontais Shonda et beaucoup de scénaristes, ce qui était difficile. Mais je pense qu'en fin de compte, pour le produit et notre relation, si vous vous battez pour la série, si vous vous battez pour votre personnage, les gens vous écoutent."

    Elle a évoqué une storyline de la saison 3, quand Cristina allait épouser Preston Burke. "La plupart des séries que j'ai faites n'étaient pas délibérément dédiés aux asiatiques", a déclaré Mme Oh. Quand on a fait Grey's, pendant au moins les dix premières saisons, on n’a pas parlé de race. On n’a pas discuté de la race, et c'était intentionnel. Et, quoi qu'il en soit, c'était la bonne chose à faire quand ce n’était pas le sujet. Dans la saison 3, Burke et Cristina allaient se marier et il y avait les deux mères, l’asiatique et la noire, et j’ai dit : ‘Allez, il y a beaucoup d'histoires qu’on peut faire avec ça !’ Mais ils ne voulaient pas traiter de ce sujet, quelle qu’en soit la raison. Maintenant, ça m’intéresse vraiment de raconter ce genre d’histoire."

    "J'ai l'impression, quand je regarde en arrière, parce que ça fait maintenant six ans que j'ai quitté "Grey's", que l'une de mes plus grandes réussites, pour moi, a été de ne pas avoir l'impression d'avoir abandonné", a-t-elle ajouté. "On faisait 22 épisodes, mais dans les premières années, c'était 24. C'était dingue. Alors, il faut choisir les moments où vous pouvez relâcher la pression, parce que c'est un vrai calvaire. Il y avait des scènes où je faisais, je ne sais pas, dix prises, et je sais que c'était difficile. Et je respecte vraiment tous les scénaristes qui m'ont accompagnée. Je faisais 10 prises en disant : ‘Ce n'est pas bien’. Il faut faire différents niveaux avec le scénariste, et puis on va plus haut et on finit par arriver chez Shonda. Il faut la déranger. Quand on se retrouvait dans une telle impasse, on campait toutes les deux sur nos positions de toutes nos forces. Mais rien que le désaccord en lui-même, souvent, une troisième chose en sortait, et ce n’était pas du tout quelque chose de conscient pour moi ; il fallait que cela m’oppose à quelqu'un d'aussi fort. J'ai commencé à apprendre à faire confiance à ça".

    Elle a également révélé qu'elle avait convoité un autre rôle alors qu’elle était dans Grey’s. "On était en saison 5. Quelqu'un m’a glissé le scénario du pilote de Scandal, je ne sais pas qui c'était, mais j'ai mis la main sur ce pilote, je l'ai lu et je me suis dit : ‘Comment est-ce que je pourrais jouer Olivia Pope ?’ Je me souviens être allée voir Shonda pour lui dire : ‘Comment est-ce que je pourrais faire ça ? Qu’est-ce que c’est, ce scénario ? Est-ce que je pourrais faire ça aussi ?’ Elle m’a dit : ‘Non, tu dois jouer Cristina Yang !’" source-source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :