• Sarah Drew

    Dans sa toute première interview depuis qu’elle a quitté Grey’s Anatomy, Sarah Drew confie son ressenti et la façon dont la nomination aux Emmy pour la web série 'B-Team', centrée sur les nouveaux internes et qu’elle a réalisée, lui a mis du baume au cœur.

    9n1ndn.jpg

    Saviez-vous qu'ABC soumettait la série Web aux Emmy ?
    Je l’ai su quand on a commencé à monter la série parce qu'il y a certaines règles à suivre pour être éligible à une nomination. J'ai été présentée chaque année en tant qu'actrice pour un Emmy, mais ça ne voulait rien dire. [Rires.] Ce fut une grande, formidable et merveilleuse surprise d'avoir cette nomination. Avec toute la "B-Team", on a perdu la tête. Je me pince encore pour y croire.

    Quelle a été votre réaction par rapport à cette nomination après votre départ de Grey’s et après que vos derniers épisodes aient déjà été diffusés ?
    C'était une bonne nouvelle. [Rires] Ma confiance en moi a été un peu secouée suite à la nouvelle de mon départ et la nomination m'a incitée à me dire : "Je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour quoi que ce soit ou de perdre confiance en moi. Non seulement, je poursuis ma carrière d'actrice, mais je me lance maintenant dans ce monde en tant que réalisatrice et productrice et le monde est tellement ouvert". Plus que toute autre chose, les dernières semaines après mes derniers épisodes ont été une très belle renaissance et une période vraiment excitante. Je cours partout, je rencontre du monde, je discute avec les producteurs et je parle aux directeurs de casting de toutes les chaines et des studios et je trouve que le paysage est très différent. Il y a tellement plus de contenu, c'est un monde totalement différent pour la télévision. La nomination au milieu de mon avancée dans le monde et le sentiment de m’engager dans cette belle renaissance était plus la confirmation que c’est un bonne période dans ma vie en ce moment ; que je ne dois pas être triste, que je ne dois pas être en deuil et que je ne dois pas être en deuil à la fin de quelque chose de si beau. Je peux juste ressuciter d'une manière plus brillante. La nomination était une déclaration vraiment profonde.

    Revenons-en au jour où vous avez appris que vous ne reveniez pas dans Grey’s.
    On m’a dit que je partais pendant un épisode où j’observais Kevin McKidd [qui réalise régulièrement des épisodes]. C'était dans l'après-midi, je suis retournée dans ma caravane pour pleurer et j'ai appelé mes gens. Un tas de personnes sont venus pour me faire des câlins et pleurer avec moi et me dire qu'ils étaient trop tristes que je parte. J'étais censée observer Kevin pendant tout cet épisode avec l'espoir de pouvoir réaliser un épisode de Grey’s mais après avoir été renvoyée, il a semblé que ce n'était plus possible. Je me suis demandé si je devais continuer à observer Kevin. Mon mari m’a dit, "Bien sûr que tu y vas." J'ai eu cette opportunité incroyable d’évoluer en tant que réalisatrice et artiste avec un réalisateur que je respecte tellement. Je n’ai rien fait dont je doive avoir honte et je n’ai rien à cacher. C'est ce que j'ai fait : je me suis présentée le lendemain à 6 heures du matin et j'ai observé Kevin jusqu'à ce que je sois castée pour Cagney et que je doive partir pour tourner le pilote de ‘Cagney et Lacey’.

    Quelle forte expérience.
    Je suis une personne qui croit que les choses arrivent pour une raison et qu’on trouve la beauté dans le chagrin. Je ne regrette ni ne reproche à personne cette période de ma vie. Je l'assume. J'ai eu une période profonde et incroyable de ma vie dans Grey’s Anatomy. J'ai pu raconter des histoires auxquelles je croyais. J'ai pu travailler avec Shonda Rhimes et Betsy Beers et tirer des leçons des meilleurs. J'ai travaillé avec des personnes incroyables avec qui je vais être amie à vie. J'ai pu construire une plate-forme et avoir mes enfants dans un environnement où on se souciait de moi grâce à Shonda et à la façon dont elle prend soin de ses mamans et de ses femmes. Il m'est difficile de trouver quelque chose qui puisse me mettre en colère.

    À quoi pensez-vous maintenant que vous avez pris de la distance par rapport à la série ?
    Qu’on me demande de partir a été douloureux quand ça s’est produit mais, rétrospectivement, je pense que cela aurait été difficile pour moi de quitter ce travail. J'y ai passé neuf ans. Cela semble correct et cela me semble être le bon moment pour passer à autre chose avec le grand amour dans mon cœur que j'ai pour tout le monde et le respect et la gratitude pour cette expérience. Jouer un personnage pendant neuf ans est un long périple.

    Avez-vous plus de réunions concernant la réalisation après la nomination ?
    Oui ! Bien entendu, je garde ça à l'avant-plan de beaucoup de mes conversations. Je veux tout faire : produire, réaliser et je veux plonger dans un autre personnage vraiment amusant. J’ai été mordue par le virus de la mise en scène parce que j'ai produit mon premier film - Indivisible - lors de notre dernière pause et le film sortira en salles le 26 octobre. Je me suis rendu compte sur ce film que j'avais peur de la réalisation parce que je pensais que je ne pouvais peut-être pas penser à tout : le parcours de tout le monde, les accessoires, les costumes, la garde-robe, les plans, les rushes, etc. Cela m’est venu tout naturellement et cela m’a excitée. J'ai appelé Debbie Allen, la directrice de production de Grey’s Anatomy, et je lui ai demandé d'apprendre à réaliser. C'est à ce moment-là qu'elle m'a parlé de B-Team et qu'elle voulait que le réalisateur soit dans la famille de Grey’s. J'ai observé Chandra Wilson (qui réalise régulièrement) pour préparer ces web épisodes. J'étais terrifiée par la préparation et j'avais tellement peur de tout rater.

    Retourneriez-vous dans Grey’s Anatomy en tant que réalisatrice ?
    Peut-être.

    Quand la nouvelle vous concernant ainsi que Jessica Capshaw est sortie, il y a eu un tollé sur les réseaux sociaux de la part de personnes qui ont supposé que la série ne pouvait pas vous garder toutes les deux après avoir versé 20 millions de dollars par an à Ellen Pompeo. Comment la décision vous a-t-elle été expliquée ?
    On m'a dit que la série avait trop de personnages et qu'ils avaient besoin de réduire leurs effectifs car ils ne pouvaient pas servir efficacement tous les personnages. Ils ne voulaient pas que l'un d'entre nous soit laissé en arrière-plan et ne reçoive pas assez d'histoires. Comme il y avait tellement de réguliers dans la série, ils avaient besoin de réduire leurs effectifs et de trouver des personnages qui, à leur avis, pouvaient bien faire le lien entre leurs histoires. Krista Vernoff m’a dit qu’elle pensait qu’April avait traversé tellement de choses et qu’elle s’en était sortie et qu’elle ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour lui en refaire voir de toutes les couleurs. C'était vraiment difficile d'entendre ça. Mais Krista avait beaucoup de choses très élogieuses à dire à propos du travail que j'avais fourni – en particulier la saison dernière – et qu'April allait avoir sa fin heureuse.

    April finit par quitter son emploi pour faire, comme elle l'a appelé, "le travail de Dieu" et elle finit par se marier avec Matthew (Justin Bruening). Que pensez-vous de la fin de son parcours ?
    Ce qui m’a dévastée là-dedans, c’est le fait que Jackson et April ne terminent pas ensemble. Je pensais que Jackson et April étaient censés se remettre ensemble et qu’ils allaient se remarier et se rendre compte qu’ils avaient été fous et que ça allait être un long feu qui couve. Mais après y avoir réfléchi, il y a une vraie douceur dans cette histoire de foi d'April. Elle s’est enfuie avec Jackson, elle l’a aimé et n’a pas regretté une seule seconde cette relation car cela a agrandi son cœur et elle a eu une belle fille. Elle a évolué en tant que femme et en tant que personne croyante. Tout cela devait arriver. Mais l'histoire de la rédemption entre April et Matthieu avait quelque chose de beau. Elle lui a fait plus de mal que personne ne lui en avait fait, en prenant la fuite lors de leur mariage. Comment avoir une réconciliation à partir de ce scénario ? C'est une très belle histoire de rédemption, il pouvait y avoir du pardon là-dedans. Il a perdu sa femme et a retrouvé son premier amour. C'est adorable.

    Pourtant, en même temps, les téléspectateurs n’ont pas vraiment vu ce parcours entre April et Matthew.
    J’aurais aimé qu’on puisse voir plus leur parcours avant qu’ils se marient. J'aurais aimé jouer ces scènes et j'aurais aimé pouvoir raconter cette histoire de manière plus complète. Je peux voir de la beauté là-dedans. Mais une partie de moi sera toujours un peu dévastée qu’April et Jackson n’aient pas terminé ensemble.

    April est l'un des rares personnages de Grey’s à quitter la série en étant vivante. Y a-t-il eu des conversations à propos de votre retour en tant que guest-star, surtout parce que April et Jackson partagent la garde de leur fille ?
    Je n'ai rien entendu à ce sujet.

    Seriez-vous d’accord pour le faire ?
    Peut-être.

    ABC a le spinoff de Grey’s, Station 19, et Matthew travaille comme ambulancier, donc ça serait logique de voir dans cet univers.
    L'été dernier, j'ai écrit Stacy McKee (la showrunner de Station 19) pour lui dire que Justin Bruening devait participer à sa série sur les pompiers. Mais qui sait ? Je pense qu'il serait un génial apport à ce casting. Ce serait amusant de jouer dans l’univers de Shondaland. Mais en même temps, j'ai dit au revoir à April et je l'ai mise de côté. Je serais parfaitement heureuse de ne plus être April. Je ne ressens pas particulièrement une envie irrépressible de la jouer de sitôt. J'aime ce personnage.

    Allez-vous continuer à regarder Grey’s ?
    Il y a quelque chose d’un peu douloureux dans le fait de regarder votre famille continuer sans vous. Je ne suis pas sûre que je doive m’infliger ça. Je les aime et je suis sûre que ça va être une super saison mais je crois que ça pourrait être difficile pour moi de les regarder.

    Rétrospectivement, quel a été l'impact d’April pour Grey’s, selon vous ?
    Beaucoup d’histoires sur April ont concerné la résilience face à la douleur et le fait de surmonter la douleur et le chagrin. C'est ce que je veux que les gens retiennent d'elle. Tout au long de ces neuf années, l’histoire d’April a été l’histoire d’une personne qui souffre et qui émerge de cette souffrance vers un état plus beau et plus glorifié d’espoir et de gratitude, de résilience et de force. C'est ce que j'espère que les gens retiendront d’April.

    Comment avez-vous vécu de passer d’April à un personnage emblématique comme Cagney ?
    Je n'ai pas eu le temps de penser à ce que je faisais quand j’ai eu le rôle de Cagney. On m’a dit qu’on se passait de mes services un mardi, la nouvelle a éclaté un jeudi, j'ai eu cinq offres d’essais le jeudi et j'ai choisi Cagney. J'ai fait les essais le samedi, j'ai reçu l'offre le lundi et j’ai tourné Cagney le mardi à 7h. On m'avait donné le rôle le lundi à 15 heures, lorsque j'étais sur le plateau de tournage de Grey’s et que je devais finir ma journée avec Kevin. Sur Cagney et Lacey, j’ai dû passer des menottes à quelqu'un le premier jour et nos conseillers techniques ont dû me montrer comment faire et j’ai dû apprendre comment pointer une arme à feu sur quelqu'un ! C'était une énergie tellement différente d'April. On a eu le cœur brisé de ne pas avoir été choisi.

    Avez-vous su pourquoi CBS n’avait pas choisi cette série ?
    Tout le monde l’adorait. Ça a été tout simplement un de ces cas "je ne sais pas ce qui s’est passé". C’est évidemment dévastateur sur le moment même mais je sais qu’il y a quelque chose qui nous attend tous, qui est destiné être meilleur encore.

    Quelle est la suite pour vous ?
    Je suis en train de passer mes options en revue. Pour le moment, j’envisage quelques différentes choses. Je n’ai encore signé nulle part mais j’ai trois ou quatre différents projets potentiels qui m’intéressent, peut-être dans la production et la comédie, et avec peut-être des épisodes à réaliser.

    Referez-vous des séries de 24 épisodes ?
    Pas pour le moment. Je pense plutôt à des séries avec 10 à 13 épisodes. Les choses que je pense développer sont toutes destinées au streaming et pas aux grandes chaines. On verra ! Tout est très ouvert et excitant pour le moment. source


  • Commentaires

    1
    Sarahforever
    Jeudi 16 Août à 21:51

    Groooooos foutage de gueule ! Trop de personnages réguliers dans la série pour pouvoir faire de bonnes histoires pour tout le monde, donc on la vire, elle et Jessica ? Pourquoi ils ont engagé directement Kim Raver alors ? Quel manque de respect envers Sarah et ses fans  ! Ils peuvent crever, plus jamais je ne regarderai cette merde, et d'après ce que je lis un peu partout, je ne serai pas la seule

    2
    MissJapril
    Jeudi 16 Août à 22:02

    Bien dit sarahforever ! Moi j'aimerai savoir pourquoi le fait de ne pus jouer dans GA fait qu'elle ne peut plus réaliser des épisodes. Mais à part ça, c'est une belle grande famille !!!!!! C'est que des mots bien hypocrites. Moi non plus, je ne regarderai plus jamais cette série, j'ai pas envie de voir Jackson avec Maggie. Personne n'aime ce couple. mais dans GA, les scénaristes tiennent juste compte de leur gouts à eux et pas de ceux des fans, ni des acteurs

    3
    yfl
    Jeudi 16 Août à 23:02
    J'adore cette interview. Je n'ai jamais été un grand fan d'April Kepner mais j'apprécie Sarah Drew à présent, très sincère, touchante... elle essaie de positiver.

    Ils devraient au moins la laisser réaliser des épisodes ce serait sympa...
    4
    lolo63110
    Vendredi 17 Août à 09:35
    Au lieu de virer Sarah et Jessica il aurai fallu dégager tout les interne qui sont totalement inintéressant
    5
    Loubia
    Vendredi 17 Août à 18:55
    Réaliser des épisodes pour une série dont on l'a virée, en a-t-elle vraiment envie ?
      • MissJapril
        Vendredi 17 Août à 19:13

        C'est pas la question ! Elle avait demandé de réaliser des épisodes, on lui a dit oui et parce qu'ILS ont décidé de la virer, ils ont dit que c'était plus possible de réaliser des épisodes. Pourquoi ? Tous les épisodes sont pas réalisé par des acteurs de GA ! C'est pas comme si c'était elle qui avait demandé à partir et qui les avait lâcher. Tout ça prouve que leur truc de "on est une famille" c'est que de la com, un gros bobard.

    6
    yfl
    Vendredi 17 Août à 19:06
    Qu'on lui laisse au moins le choix
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :