• Spoilers

    Grey's Anatomy a sorti le grand jeu dans l'épisode déchirant de ce jeudi, intitulé "Be Still, My Soul", qui a permis de montrer les derniers jours de la vie d'un être cher. Ce dernier épisode, qui a marqué les débuts d'Ellen Pompeo en tant que réalisatrice, a débuté avec Maggie Pierce cherchant désespérément toutes les options pour sauver sa mère mourante, qui avait appris quelques mois plus tôt qu'elle avait un cancer du sein.

    Après que Maggie ait reçu le feu vert pour intégrer sa mère dans un essai clinique agressif - ce qui a été son dernier effort pour la sauver - la santé de Diane a commencé à se détériorer rapidement, au point que la dame a dit à sa fille qu'elle était prête à accepter la réalité et à arrêter tous les traitements. Pendant un moment de quiétude entre mère et fille, Diane a donné à Maggie des conseils sur la vie (trouve un homme honnête, "dévergonde-toi" et fais des erreurs) tandis que Maggie lui vernissait les ongles. C'est au moment où Maggie va ouvrir la fenêtre pour aérer, que sa mère meurt de façon inattendue.

    "C'était triste à mourir", a déclaré McCreary. "Il y a eu tellement de moments qui m'ont tout simplement anéantie". L'actrice originaire de Milwaukee, dans le Wisconsin, a noté une scène en particulier qui a ouvert les vannes. "Quand Diane dit à Richard dans la chambre d'hôpital, 'je ne veux pas mourir', on se dit 'Seigneur, personne ne veut ça, personne. On ne veut pas que tu partes non plus !'"

    Après l'épisode, McCreary a parlé avec ET de la perte dévastatrice pour Maggie, de ses retrouvailles avec son père et de ce qui l'attend par la suite.

    Quelle a été votre réaction quand vous avez regardé l'épisode pour la première fois ?
    Pour être honnête, je ne voulais pas le regarder. Ça a été une expérience incroyable et je n'ai pas assez pris de recul pour avoir assez de perspective pour regarder l'épisode de façon objective et pouvoir dire si on a réussi à faire ce qu'on voulait raconter. J'ai encore un souvenir très vif de ce que c'était que de tourner chacune de ces scènes qu'on voit à l'écran, et donc, c'était une expérience étrange de le regarder pour la première fois. J'ai continué à le regarder en me disant "Oh, c'est vraiment un beau coup. L'éclairage dans cette scène est magnifique !" et en remarquant à quel point le travail d'Ellen s'est réalisé à la fin. Je pense qu'elle a incroyablement réussi à faire tout ce que le scénario demandait pour raconter une histoire absolument déchirante. Il y avait une véritable profondeur de l'histoire qui, je le sais, provient de sa propre expérience professionnelle dans la série depuis si longtemps et de sa propre expérience personnelle en rapport avec celle de Maggie.

    Quel moment a été le plus émouvant à tourner pour vous ou celui que vous n'étiez pas sûre de pouvoir tourner en une seule prise ?
    Il n'y a pas eu de moments où j'ai pensé ne pas pouvoir réussir. Je pense que ce qui a été le plus surprenant, c'est de constater que ça n'a jamais été moins triste. Chaque scène était dure. Dans les scènes difficiles, les larmes ne se sont jamais taries car elles n'ont jamais cessé d'être horribles et dévastatrices. Dans la scène où Diane meurt réellement, c'était dur pour Maggie et c'était absolument dévastateur. Mais aussi, lorsqu'on a crié "coupé", [elle commence à avoir la gorge nouée], je suis émue parce que je pense à tous ceux qui étaient dans la pièce - ça a touché tout le monde très profondément. Tout le monde se sentait vraiment lié autant à Maggie qu'à Diane à ce moment-là et peut-être qu'ils étaient ramenés à des expériences comme celle-ci dans leur propre vie et cela nous a pris un moment pour nous remettre, lors de chaque prise de cette scène.

    Quand Maggie ouvre la fenêtre, Ellen a dit qu'elle voulait que le soleil brille sur elle comme un symbole visuel de la mort de Diane. Est-ce que ça été particulièrement émouvant pour vous ?
    Oui ça l'a été. C'était une excellente idée. Dans le scénario, cette scène montrait que Maggie va à la fenêtre pendant que sa mère est en train de mourir, mais ce qu'Ellen a ajouté, c'est le timing qui lie tout ça, de sorte qu'on a compris que, lorsque Maggie arrivait à la fenêtre, sa mère était déjà partie et qu'elle était déjà une lumière qui brille, déjà en train de regarder d’en haut, d'éclairer le ciel et d'être un phare de lumière et de protection pour sa fille. Ellen a vraiment saisi l'occasion pour améliorer cette histoire.

    À quoi va ressembler le processus de deuil pour Maggie ? Comment vont être ses premiers jours ?
    On ne voit pas les premiers jours. Ce n'est pas surprenant parce qu'on comprend comment Maggie surmonte les choses. Elle est pratique et elle aime avoir le contrôle sur les choses et elle utilise son congé pour pleurer et se rendre sur la tombe de sa mère et c'est comme ça que commence le processus. Et puis, elle retourne au travail et elle commence à s'appuyer sur les choses qui sont les piliers de sa vie : son travail et sa famille. Elle retourne au travail et elle passe du temps avec ses sœurs parce que c'est une guérison pour elle. Au-delà de ça, Maggie a vraiment envie de revenir à la normale, mais j'espère qu'on verra qu'elle prend à cœur une partie de ce que Diane lui a dit. Je pense qu'elle dit "sois un peu paresseux", "dévergonde-toi" et j'ai vraiment aimé le "mets du rouge à lèvres". Maggie est à la recherche de sa couleur parfaite ; on va la voir avec des lèvres audacieuses dans un proche avenir, je le sens. (Rires.)

    Est-ce que Maggie va suivre les conseils de sa mère de "fais des erreurs", ‘dévergonde-toi" et de se laisser aller un peu ?
    Vous n'arrivez pas à être le chef de la chirurgie cardiovasculaire à l'âge de 31 ans en étant paresseuse et dévergondée toute votre vie, vous savez. (Rires) Tout le monde devrait se donner la liberté de changer. Parce que Maggie aime sa mère et qu'elle peut prendre à cœur ces paroles afin de garder vivant le souvenir de Diane.

    Sa mère lui a également conseillé de tomber amoureuse d'un homme honnête. Est-ce que Maggie croit qu'elle a déjà trouvé cet homme ?
    Maggie n'a certainement pas rencontré cet homme, mais ce n'est pas faute d'essayer. Je veux être claire. Elle a les yeux ouverts, elle regarde autour d'elle, mais personne n'est encore venu. Qui est-ce que ce sera ? Je ne sais pas. Maggie veut la même chose que sa mère. Reste à voir comment elle se met à poursuivre le fait d’obtenir ce qu’elle veut dans le futur.

    Les retrouvailles de Maggie avec son père ont été un moment incroyablement doux.
    Ça a été un de ces moments où nous voulions plus, plus, plus. Je pensais "Oh mon dieu, on a le père de Maggie ici ! Faisons plus ! Sachons-en plus sur lui. Examinons cette relation." J'espère qu'on va le faire plus tard. En ce moment, il était la seule personne dont elle avait besoin. Elle avait beaucoup de gens qui l'aimaient et la soutenaient ; Richard était là, Amelia était là, Meredith était là, Nathan était là pour la soutenir et tous les médecins de l'hôpital qui l'ont aidée tout au long de l'expérience. Mais elle avait besoin de son père et j'ai aimé qu'on puisse voir ce moment où elle peut vraiment se laisser aller et être soutenue par l'homme qui a fait la femme qu'elle est.

    En regardant en arrière, qu'avez-vous aimé le plus dans le fait de travailler avec LaTanya ? Est-ce qu'il y avait quelque chose que vous avez appris d'elle ?
    Quand on était ensemble hors caméra, elle a toujours eu de belles histoires à raconter. LaTanya a un esprit de réalisateur, mais presque dramaturgique. Elle s'est appropriée son rôle d'une façon différente à la mienne et à celles d'autres acteurs avec lesquels je travaille. J'ai vraiment aimé la regarder analyser son rôle de ce point de vue et essayer de trouver sa voie dans l'expérience de Diane. Elle est une communicatrice incroyablement efficace et la regarder faire valoir ses arguments pour de petits changements de répliques ou la façon dont elle posait des questions sur le passé de Diane… elle a une façon très efficace de communiquer et de faire en sorte que tout le monde soit impliqué, donc on a tous l'impression d’être gagnants.

    Où voulez-vous que l'histoire de Maggie se situe avant que la saison ne se termine ?
    Oh mon Dieu. J'aimerais voir une solution concernant Meredith, Nathan et Maggie avant. J'aime l'idée que Maggie suive les conseils de sa mère et j'espère qu'elle le fera. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :