• Spoilers

    Le premier épisode de la saison a peut-être donné l’impression que Jo s’était totalement remise de se dépression mais selon Camilla Luddington, il n’en est rien. De plus, ce que Jo a vécu dans l’unité psychiatrique sera bientôt évoqué à l’aide de flashbacks.

    "C'est quelque chose de très important pour nous parce qu’on n’a pas voulu se précipiter pour dire : ‘Oh, elle est sortie et maintenant elle va bien’. On a voulu en quelque sorte montrer les progrès qu'elle a réalisés et les revers qu'elle a subis", explique l’actrice. "Jo va vivre avec la dépression et, comme elle l'a dit dans le premier épisode, ce n'est pas une chose qui peut, comme par magie, disparaître à tout jamais."

    C'est une chose que Luddington dit avoir vécu personnellement et qu'elle a été capable d'apporter à son interprétation. Quand elle avait 19 ans, sa mère est décédée inopinément et elle a traversé une "période de deuil" difficile où elle a "essayé d’aller de l’avant ". Après la naissance, en avril 2017, de sa fille, Hayden, ce chagrin a pris une nouvelle forme. "Quand j'ai eu un enfant, le traumatisme de la mort de ma mère est revenu. J'ai commencé à avoir beaucoup d'anxiété. J'avais constamment peur de mourir tôt et de la quitter. Et je ne comprenais pas que si l'anxiété était aussi accablante, c’était parce que je n'avais jamais souffert d'anxiété auparavant dans ma vie."

    En tant que jeune mère, Luddington a commencé une thérapie, ce qu'elle trouve important parce qu'elle "ne comprenait pas les mécanismes d'adaptation" dont elle avait besoin pour sentir qu'elle "pouvait être mère d'une manière qui lui évitait la peur que quelque chose allait mal tourner". Bien que l'anxiété soit quelque chose qu'elle "continue de gérer", l'actrice ajoute "qu'il y a eu beaucoup de force et, honnêtement, de libération à pouvoir consulter un thérapeute et parler à quelqu'un".

    Son personnage continue de voir un thérapeute dans Grey's, et l'un des plus grands soutiens de Jo, c’est son mari Alex Karev, bien sûr. "Concernant la santé mentale de Jo, il est là, comme il l'a dit, pour le long terme, et ils vont donc explorer ça ensemble", ajoute Luddington. "Il y a une force qu'ils trouvent l'un dans l'autre, vous voyez ?"

    Bien qu'elle qualifie de "symbolique" la re-demande en mariage d'Alex, dans le premier épisode, elle indique que "ce ne serait pas amusant de ne pas montrer une sorte de vœux". Quant à ce qui reste à venir pour le couple, l'actrice avoue qu'elle veut "désespérément" les voir avec des bébés, ou un chien ou un poisson. "Honnêtement, je veux simplement qu'ils aient quelque chose dont ils doivent s'occuper, et pas seulement une plante qu'ils ont tuée", plaisante-t-elle.

    Avec Jo qui assume le nouveau rôle de chirurgienne générale au Grey Sloan cette année, Luddington dit que Jo va "retrouver sa raison d’être" toute la saison. Utilisant les outils qu'elle a appris en traitement et en thérapie, le personnage reprend confiance et l'actrice est "excitée qu’elle retrouve son équilibre" dans sa nouvelle situation pour continuer à "faire des progrès dans sa carrière".

    Luddington espère en fin de compte que ce que les fans retireront de l'histoire de Jo, c’est qu’on ne stigmatise plus la santé mentale : "Je pense que l'un des plus grands messages qu’on veut faire passer à tout le monde, c’est qu'il y a beaucoup de force et de pouvoir dans le fait de tendre la main et d’obtenir l'aide dont on a besoin." source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :