• Spoilers

    Dans une interview accordée à Variety, Krista Vernoff et Shoshannah Stern donnent quelques explications sur la toute nouvelle storyline impliquant le Dr Riley. Krista Vernoff évoque également les sutres storylines en cours et notamment l'absence d'Alex.

    Les médecins étant perplexes face à la maladie de Suzanne (Sarah Rafferty), le Dr Riley a proposé une solution radicale : arrêter tous les médicaments afin de pouvoir essayer de déterminer ce qui ne va pas chez la patiente. L'inconvénient ? Cela signifie que la maladie de Suzanne va s'aggraver jusqu'à ce que les médecins puissent poser un diagnostic. "Je pense que si Riley prend de grands risques, des risques dingues même, elle met tout son être derrière chacun d'eux", déclare Shoshannah Stern. "Il est assez clair que même avec les médicaments, l'état de Suzanne va progressivement s'aggraver. Bien que ce que Riley suggère soit un risque énorme, je pense que les gens en général peuvent mal comprendre ses intentions et penser qu'elle est à l'aise avec le fait de prendre ces risques parce qu'elle est insensible. Je pense qu'en fait, elle s'en fait trop, et c'est pourquoi elle est un peu sans pitié en s'en tenant au plan d'action".

    Le Dr Riley est "en fait à l'aise avec le fait d'être vu comme la méchante", poursuit Stern. "tant que le résultat final est en faveur du patient." Et bien qu'elle soit le premier médecin sourd de Grey's Anatomy, les scénaristes n'ont pas eu peur de la montrer faisant des erreurs durant son parcours dans la série. "Nous n'avons pas eu à nous en soucier outre mesure une fois que nous avons commencé à comprendre le travail d'un maître diagnosticien", explique Krista Vernoff. "Une fois que les médecins de l'équipe ont commencé à nous parler de choses comme l'arrêt de tous les médicaments, on s'est dit : "Il y a des enjeux. Ce personnage, qu'il gagne ou qu'il perde, est magistral et l'enjeu est important en raison de ce qu'il doit faire". La série dramatique utilise également la présence de Riley pour "utiliser de toutes nouvelles technologies de pointe, dont certaines seront présentées dans le prochain épisode", annonce Vernoff. "Je crois que les outils ouvrent la voie à de plus en plus de malentendants pour devenir médecins et à s'épanouir dans un environnement hospitalier traditionnel. J'ai l'impression que la représentation est essentielle. Et cela nous excite vraiment tous".

    Du côté de Riley, il y a DeLuca, qui a attiré le spécialiste au Grey Sloan par la ruse. "Alors qu'elle l'avait d'abord considéré comme un simple résident, elle le voit maintenant comme plus que ça", note Stern. "Je pense donc que cela va entrer un peu en jeu, et on va les voir fonctionner davantage comme une équipe et peut-être s'appuyer un peu l'un sur l'autre. Une chose qui m'a vraiment frappée dans le fait que Riley et DeLuca fassent équipe, c'est qu'il y a une certaine similitude, au-delà du fait qu'ils sont tous deux passionnés par l'affaire : ils sont aussi tous les deux bilingues, donc je pense qu'il y a probablement une compréhension et une appréciation mutuelles de la façon dont l'autre fonctionne".

    Les médecins auront beaucoup à faire, car le projet de Catherine d'acheter le Pacific Northwest General Hospital a été mis en œuvre presque immédiatement. Mais plutôt que de procéder aux coupes que Koracick tentait de faire, les médecins du Grey Sloan se sont alliés contre lui et lui ont proposé une nouvelle idée : tout le monde peut revenir, les anciens médecins du Pac-North co-dirigeant leurs services avec les personnes qui les ont remplacés, et il pourrait s'attribuer le mérite d'avoir fait en sorte que tout cela se réalise. "Ce qui est intéressant dans cette scène, c'est que, de la façon dont elle a été écrite et tournée, les médecins ont trouvé un moyen d'obtenir ce qu'ils voulaient sans détrôner Koracick", dit Vernoff. "Oui, il a été remis à sa place ; ils se sont tous ligués contre lui. Ils ne l'aiment pas vraiment, mais il a gardé son travail et son argent et il a le mérite d'avoir fait revenir tous les meilleurs médecins à l'hôpital. Donc, d'une manière étrange, ça ne change pas radicalement les dynamiques en jeu, mais ça ramène tout le monde à la maison".

    Alors que les collègues se réadaptent pour travailler à nouveau ensemble, "il faut apprendre un peu à gérer le leadership partagé", indique Vernoff, en particulier entre Teddy et Maggie. "Mais la vérité, c'est que Teddy et Maggie en sont arrivées à leur corps défendant à un véritable respect des compétences de l'autre. Et aucune des deux n'est tellement motivée par son ego qu'elle ne peut s'en sortir".

    Une autre qui a du mal, c'est Jo qui a révélé à Amelia qu'Alex avait des problèmes familiaux et qu'il ne répondait pas à ses appels téléphoniques. Elle a fait remarquer que si elle ne le connaissait pas, elle penserait qu'il lui rend la monnaie de sa pièce pour avoir pris ses distances l'année dernière, lorsqu'elle a sombré dans la dépression après avoir appris qu'elle était le fruit d'un viol - mais elle a également reconnu qu'Alex ne ferait pas ça.

    Les téléspectateurs en apprendront davantage sur ce qui se passe avec Alex dans les semaines à venir, déclare Vernoff, quand la série abordera le départ de Justin Chambers. "Avec cette scène, on a enfilé très soigneusement un fil dans une aiguille, et on donne un un peu d'information et de douleur à Jo", explique-t-elle. "On illumine un peu, épisode après épisode, l'histoire d'Alex. Et il nous faut encore quelques épisodes pour y arriver et pour donner au public des éclaircissements". Ecrire le départ du mari de Jo a été particulièrement compliqué compte tenu des bouleversements qu'elle a subis récemment et le combat qu'elle a mené pour retrouver un meilleur état émotionnel. "Jo a enduré tellement de douleur et de chagrin la saison dernière que j'ai voulu être prudente", dit Vernoff. "Il y a donc un peu un mystère concernant ce qui se passe avec Alex, de sorte que Jo ne soit pas dans la même situation que la saison dernière. On a fait aussi attention qu'on le pouvait. Mais il faut du temps pour y arriver".

    Il faudra également un peu de temps pour que le père du futur enfant d'Amelia soit révélé. Bien qu'Amelia ait dit à Link qu'elle allait recevoir les résultats de paternité ce jour-là, elle lui a fait savoir plus tard qu'elle n'avait même pas fait le test et qu'elle voulait attendre. "Elle ne va pas jouer selon les règles d'une autre personne", dit Vernoff. "Et elle protège son propre cœur, sa propre grossesse et sa propre santé mentale, quel qu'en soit le prix. Je sais que les fans veulent savoir de qui est ce bébé, et ils ne vont pas le savoir aussi vite qu'ils le souhaitent". Pour l'instant, l'autre père potentiel, Owen est toujours dans l'ignorance. Mais après avoir déjà perdu un bébé, Amelia est en mode d'autoprotection. "Dans une certaine mesure, elle s'isole de Link en ce moment, mais elle a des soeurs", souligne Vernoff. "Elle découvre ce qu'il en est selon ses propres termes. Ce personnage a appris à écouter son propre corps et elle a vécu une grossesse très traumatisante. Et les sentiments qui sont apparus dans son corps n'étaient pas des sentiments qu'elle veut revivre durant cette grossesse-ci. Elle cherche donc à prendre soin d'elle-même et de son bébé".

    Mais Vernoff est très consciente que certains fans ne seront peut-être pas du côté d'Amelia dans cette épreuve - et c'est bien là l'intention. "De la façon dont on a écrit cette histoire, de semaine en semaine, je suis en quelque sorte du côté d'Amelia, puis de celui de Link, et puis je ne sais pas vraiment", dit Vernoff. Je pense que cela suscite beaucoup de discussions sur le thème "Est-elle égoïste de ne pas découvrir la vérité ou Link est-il égoïste de vouloir savoir ? C'est un peu la question qu'on se pose". source


  • Commentaires

    1
    Nina
    Vendredi 14 Février 2020 à 19:27
    Le mari de Jo ??? Alex Karev present depuis le 1er épisode est seulement le mari de Jo? C'est une grosse blague.
      • yfl
        Vendredi 14 Février 2020 à 20:46
        Ça m'a choqué aussi.
      • Vendredi 14 Février 2020 à 21:23

        Figurez-vous que cette interview a mis en colère beaucoup de fans de Justin Chambers. Ils ne comprenennt pas comment Krista Vernoff n'évoque que les douleurs de Jo quand elle parle du départ d'Alex. Cela donne l'orientation que cette histoire va prendre, à savoir que cela va être traité du point de vue de Jo, et ça révolte les fans.

        Ils ne sont pas d'accord non plus avec la façon dont le personnage d'Alex est décrit pour le moment. Pour eux, il est impossible qu'il se réjouisse de l'achat du Pac-North par Catherine Avery (Richard dit qu'après avoir appris la nouvelle, Alex lui a envoyé un smiley avec un chapeau de fête) et encore moins qu'il ignore les appels de sa femme. ET que dire du fait qu'il ne donne aucune nouvelle à Meredith, alors que quand elle avait disparu après la mort de Derek, il n'avait eu de cesse de la chercher. Bref, c'est une storyline qui risque de coûter cher à la série

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :