• Spoilers

    Le final de Station 19 a été diffusé hier soir. A-t-il apporté des réponses aux questions que se posent les fans de Greys ? Et que va-t-il se passer en saison 17 ? Krista Vernoff donne quelques explications.

    Ne vous attendez pas à ce que Grey's Anatomy revienne pour la saison 17 avec les quatre mêmes épisodes qui étaient prévus avant l'arrêt de la production.

    La présentatrice Krista Vernoff, qui gère également Station 19, n'a pas encore rencontré les scénaristes ni fait de projets pour la saison 17, quelle qu'elle soit, mais elle pourrait nous dire une chose : certaines choses devront changer.

    Une partie du final de Grey's aurait porté sur l’attentat à la bombe au Pac-North qui s’est produit dans le final de Station 19, et nous aurions vu encore plus de références à Grey's si les choses s'étaient passées comme prévu. "Nous avons dû intervenir dans certains épisodes de Station 19 pour en retirer quelques scènes et quelques dialogues qui n'auraient pas été satisfaisants sans la possibilité de les poursuivre dans Grey's, mais pas trop", dit Vernoff. " Je ne voulais pas révéler ou exposer ces intrigues dans Station 19 parce que j'espère trouver un moyen de les diffuser à l'automne dans Grey's. Donc, ça va plutôt affecter Grey's, parce qu'on avait construit un final qu'on n'a pas pu tourner. On n'a pas pu tourner les quatre derniers épisodes, donc c’est certain que ce qu'on avait prévu de faire va changer. On veut en garder une partie, et une autre partie va changer. On ne va pas faire un attentat à la bombe dans le final de Station 19 et le refaire ensuite dans Grey’s la saison prochaine".

    Ces quatre épisodes ne verront probablement pas le jour tel qu'ils ont été écrits. "Non, on ne peut pas faire ça. On ne peut pas reprendre pour le premier épisode le projet qu’on avait pour le final. Je ne crois pas que ça fonctionnerait", dit-elle. "On a du matériel en boîte qu’on veut diffuser d'une manière ou d'une autre, et je pense qu’on va prendre ce qui allait être l'épisode 16.22 pour garder certaines des intrigues, mais on doit trouver un moyen de le transformer en premier épisode de saison, et les premiers épisodes de saison, et les derniers sont différents des épisodes normaux. Donc on a du pain sur la planche".

    C'est la vérité à plus d'un titre. Tout d'abord, personne ne sait encore quand la production pourra reprendre, et ABC n'a même pas annoncé si Station 19 reviendra en même temps que Grey's ou à la mi-saison, ce qui aurait une incidence sur les histoires racontées dans les deux séries.

    Deuxièmement, Grey's et Station 19 sont toutes deux des séries qui suivent les types de professions qui sont actuellement essentielles et en première ligne de la pandémie. "Laissez-moi vous dire que c'était déjà un puzzle géant, et maintenant c'est… voilà ce que je dis. Ma réponse à chaque question est, je ne sais pas", dit Vernoff. "On va trouver une solution. On va attacher nos ceintures et manger un petit déjeuner nourrissant. Trouver une solution. Mais ce n'est pas un point de départ facile."

    Vernoff a prévenu en début d’interview qu'elle n'aurait pas beaucoup de réponses, car elle aime passer la pause avachie sur son canapé. "J’éteins mon cerveau entre les saisons. Je regarde beaucoup la télé, je lis des livres, je ne pense pas à la série, c'est la raison pour laquelle je viens de faire une heure d'interviews pendant laquelle ma réponse à presque toutes les questions a été "je ne sais pas".

    Cela signifie qu'elle ne s'est pas non plus autorisée à réfléchir à la manière dont les séries vont traiter la pandémie. "Je refuse de penser au travail quand je ne suis pas au travail", dit-elle. "Je veux dire, oui, j'ai eu cette conversation avec mon mari au petit déjeuner, genre, wow, qu'est-ce qu'on va faire ? Oui, mais entre les deux séries, j'ai une vingtaine de brillants esprits à mettre à contribution. Je ne vais pas me torturer toute seule dans mon salon. Je préfère jouer de la guitare. Donc je ne sais vraiment pas".

    Une histoire importante que les fans n'ont pas pu voir dans Grey's et qui a été abordée plus tard dans Station 19, c’est le sort du Dr Andrew DeLuca. Dans l'épisode de la semaine dernière, en parlant de sa famille, Carina a dit à sa petite amie Maya : "Mon père est bipolaire. Et mon petit frère en a hérité."

    "DeLuca est bipolaire", a confirmé Vernoff. "DeLuca a vraiment été dans une phase maniaque pendant une longue période. Même s'il avait raison pour la victime du trafic sexuel, son comportement ne correspondait pas à la personnalité qu’on lui connait depuis toutes ces années. Ce que Carina disait, c'était : ‘Je m'inquiète pour toi. Tu n'es pas toi-même. Tu te comportes comme papa’. Et Meredith disait : ‘On dirait ton père’. DeLuca, après avoir finalement trouvé ce que Richard avait, est passée de maniaque à dépressif. C'est ce qui s'est passé dans la dernière scène, quand il était assis par terre, pleurant dans un puits de désespoir après avoir été très exalté pendant les derniers épisodes."

    Alors que Vernoff a déclaré que les scénaristes des deux séries reprendront le travail dans une semaine ou deux via le système de visio-conférence Zoom, "aucune information n'est encore disponible sur la date à laquelle on va pouvoir reprendre la production". source-source

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :