• Spoilers

    Kelly McCreary parle de la storyline de Meredith, de Maggie et aussi des conditions de tournage sous haute protection à cause du COVID.

    On savait qu’on allait traiter du COVID à l’hôpital cette saison dans Grey’s. et quand j'ai entendu dire que Meredith allait avoir le COVID, j'ai trouvé que c'était brillant et audacieux parce que… regardez ce qui se passe dans la réalité, le COVID a touché la vie de millions et de millions d'Américains et pourtant il y a tellement de personnes qui ne sont pas nécessairement conscientes de son impact, de ce que c’est, à quel point c’est effrayant. et donc que notre héroïne, que Meredith Grey ait le COVID et montrer aux gens qui ne sont pas conscients de ce que c'est que d'être son médecin, un membre de sa famille, elle-même, ses enfants, voir celle qu’ils aiment traverser tout ça, j’ai trouvés que c'était génial. Je suis tellement fière de participer à cette histoire.

    Je sais que vous n’allez probablement pas pouvoir répondre à ça mais est-ce que Meredith va vivre ça durant toute la saison ?
    Eh bien, je ne peux pas répondre parce que je n'ai aucune information. Je ne peux même pas donner d’indices, franchement, je ne peux pas. Je ne connais pas la réponse, je ne sais pas honnêtement. Je suis dans le même suspens que n’importe qui. Je n'ai aucune idée de la façon dont cette partie particulière de l'histoire va se dérouler et nous sommes donc tous en haleine. Et comme les scènes sur la plage, la revoir avec Derek c'est comme, ah vous savez, on ne veut pas qu'elle meure mais on aime voir ces scènes. Alors, oui, c'est super. Je trouve que c'est une très belle expérience pour les fans cette saison.

    Oui, c’est vraiment un conflit pour moi, parce que bien entendu, je ne veux pas qu’elle meure mais la revoir avec Derek, je me dis, on mon dieu, mon cœur.
    Exactement, c’est génial. L’écriture. Que puis-je dire ?

    Une très bonne écriture. Concernant les coulisses, votre série est connue pour la romance, bien sûr, mais comment gérez-vous ça dans une pandémie ?
    C’est une très bonne question. On a de très bons chefs dans notre série et notre showrunner Krista Vernoff nous a dit dès le début qu'ils écriraient des scènes entre les amoureux ou des personnes susceptibles de devenir amoureux et qu’ils pourraient se toucher et avoir des moments intimes mais il y a une culture du consentement. Nous, les acteurs, on a l'occasion de regarder le scénario et de déterminer si c'est quelque chose qu’on se sent en sécurité de faire dans cet environnement COVID. On est donc autorisé, à participer de cette manière. Mais cela dit, notre plateau de tournage est assez sûr. On est testé régulièrement mais bien sûr, les tests ne font que nous donner des informations. Ils ne nous protègent pas forcément. Mais entre les tests et tous les protocoles, et le système de déclaration sur l’honneur par lequel on prend un engagement sur la façon dont on mène nos vies en dehors du travail, on a créé un espace de travail assez sécurisé. De ce fait, vous aurez encore des scènes de baisers et tout ce qui est nécessaire pour que soyez vraiment impliqués dans la vie des personnages comme d’habitude.

    Vous étiez une des premières séries à reprendre la production, en septembre, je crois. Etiez-vous nerveuse à l’idée de revenir sur le plateau ? Qu’avez-vous ressenti, après avoir été confinée pendant plusieurs mois, de reprendre le travail ?
    J'étais simplement vraiment curieuse. Je me disais, qu’est-ce qui sera différent ? Qu'est-ce qui dans notre planning quotidien de travail va être impacté par ces nouveaux protocoles? Est-ce que ça va ralentir les choses? Les accélérer ? Qu'est-ce que ces protocoles vont améliorer concernant l’hygiène, la prudence, l’attention qu’on accorde aux uns et aux autres sur le plateau ? Vous savez, the show must gon on. En tant qu'acteurs, on a l'habitude de travailler avec de terribles rhumes ou pire, quand on se sent vraiment mal et c'est plutôt agréable de savoir qu’on est tous beaucoup plus conscients de notre santé. donc on n’apporte rien avec nous pour ne rien répandre sur le plateau. Donc, j'étais simplement curieuse de savoir de quelle façon ça aurait un impact sur le flux quotidien, mais une fois que j'ai en compris les protocoles, je me suis dit que cela pourrait fonctionner. et sachant que ces protocoles avaient fait leurs preuves dans les hôpitaux et d’autres institutions, j’ai su que ça marcherait.

    Il se passe tellement de choses cette saison, aussi avec votre personnage, Maggie ? Que pouvez-vous nous dire? A quoi les fans doivent s’attendre pour votre personnage pour le reste de la saison ?
    Eh bien, je peux vous dire que l'une des choses que j'apprécie tellement à propos du parcours de Maggie Pierce cette saison, c’est la romance naissante avec le Dr Winston Ngudu qui est joué par l’adorable Anthony Hill. C’est tellement amusant et je peux vous dire que cela devient de plus en plus riche, mais ce ne sera pas sans problèmes bien sûr.

    Bien sûr, nous adore voir ça. On adore les drames. Cela ne peut jamais être une simple relation harmonieuse parce qu’on n’est pas là pour ça. On a besoin des problèmes.
    Eh bien, c'est ça, la vie. Les gens font des erreurs et il faut les réparer, se ressaisir et se séparer et c'est ce qui est bien.

    Exactement ! Maintenant Grey’s est dans sa 17e saison. Voyez-vous une fin dans le futur ? Est-ce que vous voyez la série se terminer ? Et si vous deviez prédire une date de fin ? Qu’en pensez-vous ?
    C'est très difficile à prédire parce que quelle série dure encore 17 saisons ? C'est extrêmement rare. J'aurais prédit qu’elle se serait terminée il y a longtemps. Alors, quand vous pensez à la raison pour laquelle ça dure depuis si longtemps, ce sont les personnages, les personnages originaux, Meredith, Bailey, Richard qu’on regarde depuis si longtemps. combinés avec tout le sang neuf qui a été distillé saison après saison après saison dans la série. Et l’écriture qui est géniale. Il y a encore tellement de choses à explorer à l'hôpital avec ces personnages au fur et à mesure que leur vie et leur carrière évoluent. On pourrait continuer à raconter des histoires à l’infini mais va-t-on le faire ? Je ne sais pas. Je ne peux pas répondre mais je pense qu'il y a tellement de riches ressources en matière d'histoires dans l’univers de Grey’s Anatomy que cela pourrait continuer mais on verra.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :